P1 regards croisés sur l'attractivité de l'élevage

810 vues

Publié le

4èmes rencontre nationale Travail en Elevage - Jean‐François Tourrand (Cirad)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
65
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

P1 regards croisés sur l'attractivité de l'élevage

  1. 1. Regards croisés sur l’attractivité de l’élevage Tourrand, J.F.1, Neumeister, D.2, Daoud, I.3, Grosskopf 3, H.M.4, Burlamaqui, A.B.5, Long, R.J.6,  Faye, A.7, Strankmann, P.8, Srairi, M.T.9, Basuno, E.10, Hamadeh, S.11, Wedderburn, L.12 1Cirad‐Green & MAAF, Montpellier, France 2IDELE, Paris, France 3Matruh Governorate, Marsa Matruh, Egypte 4IPA, Montevideo, Uruguay 5Embrapa‐Roraimla, Boa Vista‐RR, Brésil 6Lanzhou University, Lanzhou Citry, Gansu Province, Chine 7IPAR, Dakar, Sénégal 8Calgary, Canada 9IAV Hassan 2, Rabat, Maroc 10Bogor, West Java, Indonesia 11American University of Beirut, Beyrouth, Liban 12AgResearch, Hamilton, New Zealand 
  2. 2. Plan de la Présentation 2 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. Contexte ou comment devient‐on le "vilain" élevage 2. Les questions posées  3. Matériel et Méthodes 4. Résultats 4.1. De fortes similarités Eleveur global, mêmes contraintes, quête de modernité 4.2. Déclinaison géographique de l’attractivité 3 régions contrastées: Z. Bédouine, Plateau tibétain, Amazonie 5. Conclusion
  3. 3. 1. Contexte ou comment devient‐on le "vilain" élevage 3 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. Elevage = Force tranquille face événements et critiques ‐ Histoire : société agricole dominée par société d’élevage Lutte souvent perdue par l’agriculteur face à la mobilité de l’éleveur ‐ Histoire / Colonisation : élevage = outil de génocide du Sahel à l’Amérique du Nord et du Sud, Australie, Empire Mongol, … ‐ Scandales sanitaires successifs au cours des 4‐5 décennies Hormones, ESB/Vache folle, dioxine, mélanine, peste, Cheval/Boeuf, … ‐ Elevage=cheptel=foncier vs "Petit David" contre "Grand Goliath"  Perte de confiance, forte défiance vis‐à‐vis de l’élevage surtout chez jeunes, urbains, SHS et Environnement
  4. 4. 1. Contexte ou comment devient‐on le "vilain" élevage 4 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 2. Impact environnemental ‐ Déclencheur = Publication FAO, 2005 ‐ Emission de gaz‐à‐effet de serre (18%) ‐ Remonte à la surface un vieux conflit avec  l’environnement: désertification au Sahel,  déforestation en Amazonie, …  ‐ K.O. de la communauté scientifique ‐ Inquiétudes du lobbying / Futur => Effet Boule de Neige ou Pelote de Laine ‐ + autres impacts: perte de biodiversité,  pollution des nappes phréatiques, sols, …
  5. 5. 2. Les questions que nous nous sommes posées 5 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 ‐ Pourquoi et comment l’onde verte n’a pas été anticipée ? ‐ Crise passagère ou durable ? Ensuite: ‐ Comment la vivent les éleveurs les et acteurs de l’élevage ? ‐ Qu’en pensent les éleveurs eux‐mêmes ? ‐ Qu’en pensent leurs enfants, et les jeunes en particulier ?  ‐ Face au changement global, quid de l’attractivité du métier  d’éleveur ?  ‐ Quelles sont leurs attentes, espoirs et craintes ? ‐ Quelles perspectives et pour quels scénarios ?
  6. 6. 3. Matériels & Méthodes 6 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. A la rencontre des éleveurs et acteurs de l’élevage/2007… ‐ Eleveurs, pasteurs et agro‐éleveurs ‐ Agents des filières d’approvisionnement et commerce ‐ Agents de l’appui/conseil technique et agences développement ‐ Agents territoriaux ‐ Financiers et bailleurs de fonds ‐ Représentants de l’encadrement de l’agriculture ‐ Leaders d’associations environnementales ‐ Très / trop peu de consommateurs et d’urbains ‐ …
  7. 7. 3. Matériels & Méthodes 7 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. XXX
  8. 8. 4. Résultats / 4.1. Fortes similarités  8 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. Eleveur global 2. Face à des contraintes semblables 3. Et en quête de modernité Eleveur = passion largement partagée dans tous les pays Plaisir de travailler avec des animaux Interaction et rapport étroit avec l’animal en continu Sentiment de nature et de liberté Sécurité apportée par l’activité Capital: cheptel, foncier, bâtiments, savoir‐faire, social
  9. 9. 4. Résultats / 4.1. Fortes similarités/1  9 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 L’éleveur est global • Production, objectifs et stratégies branchés sur le marché, en  particulier ses évolutions et perspectives, … (au Sud) • Quand il choisit de s’en affranchir, (ex: circuits courts), une  étude du marché local avant de se lancer reste indispensable  • La politique environnementale, omniprésente partout,  comme l‘a été la politique sanitaire au cours du 20ième siècle  • Le changement climatique qui concerne à des degrés divers  tout éleveur, car conditionne la productivité de la ressource  fourragère et pastorale à la base de la production d’élevage  • Le changement sociétal : technique, social, culturel, politique
  10. 10. 4. Résultats / 4.1. Fortes similarités/2  10 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Contraintes inhérentes à l’élevage se retrouvent un peu partout • Isolement géographique o i) accès aux services sociaux (énergie, eau, santé et éducation),  o ii) approvisionnement en intrants et commercialisation,  o iii) monde urbain et aux loisirs.  o Cette contrainte levée par des politiques appropriées, mais coût o + isolement peut aussi être un atout de qualité de vie • Astreinte aux bêtes = attention permanente + périodes critiques  alternatives (collectifs, équipements) pas pleinement satisfaisant  • Faible reconnaissance du métier + vague verte/environnementale • La faible rémunération de l’activité, surtout / temps passé
  11. 11. 4. Résultats / 4.1. Fortes similarités/3  11 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Une attente de plus de modernité • Saut générationnel : coté traditionnel à la fois pesant et  rassurant, mais besoin de changement • Composante technologique : téléphonie, informatique  (gestion, productivité des parcours par satellite, caméra de  surveillance des troupeaux, etc.) et internet. • Nouvelles formes d’élevage/production : les mega‐farms,  les circuits courts, l’agriculture biologique, … • A la double échelle de l’exploitation et de la communauté
  12. 12. 4. Résultats / 4.2. Déclinaison géographique 12 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Trois terrains fortement contrastés: biome (climat, altitude, …), société, histoire, … 1. Zone bédouine, NWCZ, Egypte 2. Les Monts du Qilian, Plateau tibétain, Chine 3. L’Amazonie orientale brésilienne
  13. 13. Zone Bédouine de NWCZ, Egypte 13 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Mon avenir ? Encore moins en  saison sèche La migration ? Surtout comme berger Pas vraiment  dans l’élevage Même avec l’engraissement  traditionnel des moutons
  14. 14. Zone Bédouine de NWCZ, Egypte 14 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Mon avenir dans ’élevage ? Oui mais  moderne ! Avec  l’argent de la migration … … je pourrai monter un atelier  d’engraissement dans le désert,  … de l’aviculture intensive ou en me faisant embaucher  dans un élevage moderne !
  15. 15. Mon futur est urbain ! Monts du Qilian, Plateau tibétain, China 15 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Surtout à l’alpage Malgré l’amélioration  de la vie rurale Et la beauté des paysages passera par l’université
  16. 16. La vie rurale trop dure et peu rentable Mont du Qilian, Plateau tibétain, China 16 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 Gardiennage des troupeaux Conditions de travail, surtout l’hiver Isolement malgré meilleur accès Surtout à l’alpage
  17. 17. Mont du Qilian, Plateau tibétain, China 17 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 si élevage, en feed‐lots Et la transhumance pour les  vacances et visiter les parents Dans village
  18. 18. Amazonie, Brasil / Amérique du Sud 18 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 « Mon futur non  plus ne sera pas  forcément dans  l’élevage, car en  tant qu’éleveur  familial l’avenir  n’est tout rose. Ce  serait différent si  j’étais né dans une  grande fazenda, …  et encore, ce n’est  pas évident ! » « La bonne option est coupler  élevage avec une activité de  technicien ou consulting » « Une autre option est la pluriactivité au sein du couple, comme  mes parents, ma mère institutrice dont le revenu fait vivre la  famille, et mon père qui capitalise dans le bétail et la terre » « La production laitière est une  alternative mais aussi un gros   investissement et du travail »
  19. 19. Amazonie, Brasil / Amérique du Sud 19 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 L’association  agriculture et  élevage est une  voie, notamment  pour la  récupération des  pâturages  dégradés L’intégration est  encore mieux,  surtout avec des  arbres, mais aussi  plus complexe
  20. 20. Amazonie, Brasil / Amérique du Sud 20 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 La tendance est l’augmentation de la  surface pour atteindre l’unité de  machinisme pour la production de grains  autour de 500‐600 ha + feed‐lot.
  21. 21. A titre de Discussion & Conclusion 21 4es rencontres nationales travail en élevage – Dijon – 5 et 6 novembre 2015 1. Elevage qui est attaqué => nouvelle relation H/A 2. Le changement est plus global que sectoriel 3. Beaucoup de changement, pas beaucoup de nouveautés 4. Nouvelles formes d’élevage: gestion durable des RN,  niveau collectif, nouvelle relation H‐A 5. Prendre du recul par rapport à ces résultats ‐ Résultats préliminaires qui doivent être confirmés et approfondis ‐ Méthode prévue pour les représentations et non l’attractivité
  22. 22. 22 Merci de votre attention Choukran,  Xiéxié, Obrigado

×