Prairies multiespèces

674 vues

Publié le

1ères Biennales des conseillers fourragers 2015 - Patrice Pierre (Institut de l'Elevage)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
674
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
238
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Prairies multiespèces

  1. 1. www.idele.fr 1 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 PRAIRIES MULTI-ESPECES INNOVATIONS, INTERROGATIONS ET AXES DE RECHERCHES… Patrice PIERRE Service Fourrages et Pastoralisme Institut de l’Elevage
  2. 2. www.idele.fr 2 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Prairies Multi-Espèces : Innovation ou Evolution ? Avant 1960 Une forme de prairies qui a toujours existé avec un changement de regard selon les époques : 1960-1980 1980-2000 Des assemblages d’espèces avec des espèces indigènes Après 2000 La révolution fourragère : « l’herbe cela se cultive » «Trèfle blanc, pâturage gagnant » De la prairie d’association à la PME
  3. 3. www.idele.fr 3 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 En France, un type de prairies aux dénominations multiples : Prairie Multi-espèces, Prairie à flore variée, Prairie Multiflore, Prairie à flore complexe, Prairie à 10 plantes, les Mélanges… Des attentes exprimées par les éleveurs dans des systèmes fourragers en évolution : Productivité, robustesse et recherche d’autonomie Un développement récent des mélanges pour prairies : en 2013/14, mélanges = 23 % des ventes de semences fourragères (49 000 q) Un label pour les mélanges de semences fourragères(sous l’égide de l’AFPF) Prairies Multi-Espèces : Innovation ou Evolution ? 0% 20% 40% 60% 80% 100% Evolution des ventes de fourragères en France (Source GNIS – 2015) Ventes en pure Ventes en mélange
  4. 4. www.idele.fr 4 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Prairies Multi-Espèces Un assemblage d’espèces aux fonctions complémentaires PPTB Fonction production Fonction d’engazonnement Fonction qualité Des « grandes » graminées ou légumineuses Agressivité Dactyle F. Elevée Fléole F. des prés TV Luzerne TH Des espèces pour l’aptitude au pâturage Une diversité de légumineuses TH => TB => Luzerne TV Lotier + - Agressivité RGA TB Pâturin des prés Dactyle F. Elevée Fléol e TV TH RGA TB F. prés TH TV lotier Luz Luz TH + - Agressivité + -
  5. 5. www.idele.fr 5 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Le mode d’utilisation dominant : pâturage, fauche, mixte, Les performances zootechniques recherchées, conditionnant l’équilibre entre rusticité et valeur nutritive, La capacité à vivre en « société » La recherche d’une complémentarité dans l’espace et dans le temps des espèces présentes dans le mélange La durée de vie de la prairie (2-3 ans, 4-5 ans, longue durée). Prairies Multi-Espèces Une démarche de composition reposant sur plusieurs facteurs
  6. 6. www.idele.fr 6 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Historiquement, des références acquises en agriculture biologique sur deux principaux sites : FE Thorigné d’Anjou et FE des Bordes (en système allaitant) Avec les principaux acquis suivants : Une productivité élevée et supérieure à celle du RGA-TB : + 1,5 TMS/ha, avec une variabilité atténuée, y compris sur sols profonds (dans le contexte de Thorigné) Une valeur nutritive satisfaisante des fourrages produits : • Une valeur énergétique inférieure de 5% et 8% /RGA –TB, une baisse au 2ème cycle • Valeur azotée élevée (> ou = à 90 g PDIN par UFL ) Une diversité d’espèces offrant une plus grande souplesse dans les rythmes d’utilisation, Une ingestibilité élevée des foins. Prairies Multi-Espèces Comportements agronomique et zootechnique
  7. 7. www.idele.fr 7 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Accepter des fluctuations de l’équilibre entre espèces Les espèces semées restent présentes Si la composition est cohérente Des espèces potentiellement agressives Dactyle et trèfle violet Le RGA est incontournable Bon démarrage et couvert dense Avec des mortalités avec des sécheresses Prairies Multi-Espèces Une prairie évolutive Socia Evolution bilité P PP et S % Fétuque élevée RGA Fléole Fétuque des prés Dactyle Pâturin des prés Trèfle blanc Trèfle Hybride Lotier corniculé Trèfle violet P : profond, PP et S : peu profond et superficiel Sol Comportement des espèces fourragères dans se contexte de Thorigné d’Anjou Source Journée 3R , Coutard et el., 2012
  8. 8. www.idele.fr 8 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 AGRONOMIE DE LA PME Sociabilité Avoir une meilleure compréhension des facteurs qui détermine la sociabilité d’une espèce et d’une variété fourragère dans le mélange Avoir une meilleure définition des critères variétaux à prendre en compte pour cette conduite en mélange La question du développement d’un schéma d’inscription (ou d’essais de post inscription) des variétés fourragères pour le mélange est posée. Des PME avec une diversité spécifique et variétale élargie Avec une plus grande diversité dans les familles botaniques intégrant le mélanges : GRA, LEG, DIV En développant des prairies multiespèces et multi-variétés Des petites graines qui méritent une implantation soignée… PME : Des interrogations aux axes de recherche
  9. 9. www.idele.fr 9 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 RÉCOLTE ET VALORISATION Pertes et récolte en ensilage La diversité spécifique introduite dans un mélange multi-espèces est-elle un facteur d’atténuation des pertes (en feuilles) à la récolte (en foin) ? Adaptation de la PME à la récolte précoce en première année d’exploitation au regard de la valeur énergétique et azotée de mélange multi-espèces récoltés en ensilage : intérêts et limites des espèces de courte durée, implantation sous couvert Conduite du pâturage Quel type de PME pour les « fines gueules » : vaches laitières et chèvres ? Avec quelles pratiques de pâturage ((rythme, pression) pour une valorisation optimale de ces PME tout au long de l’année Valeur alimentaire Prédiction de la valeur alimentaire, des recherches sont à conduire afin de disposer d’équations spécifiques permettant une meilleure prévision de la digestibilité des mélanges multi-espèces (CASDAR VALIM). PME : Des interrogations aux axes de recherche
  10. 10. www.idele.fr 10 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 TRANSFERT ET DIFFUSION Mutualisons et capitalisons nos expériences sur les prairies Multi-espèces… Au travers d’un observatoire de la PME recensant à l’échelle du territoire, d’une région, d’un groupe d’éleveurs les mélanges installés, les doses pratiquées l’évolution des mélanges La construction de ce réseau pourrait s’appuyer a minima sur le réseau des fermes expérimentales implantant des mélanges témoins sur chacun des sites. En accompagnant les éleveurs et les techniciens dans la démarche de composition des prairies multi- espèces au travers de démarche collective En développant des outils simples permettant de répondre aux questions de l’éleveur à l’implantation d’une PME : Quelle composition multi-espèces dois-je implanter dans cette parcelle ? à quelle dose ? et avec quelles variétés ? PME : Des interrogations aux axes de recherche
  11. 11. www.idele.fr 11 1ERE Biennales des Conseillers Fourragers – Octobre 2015 Ce travail de synthèse a été réalisé en intégrant les remarques et suggestions : • Rémy Delagarde (INRA), • Jean-Paul Coutard et Julien Fortin (FE de Thorigné d’Anjou), • Stéphanie Guibert (CA53), • Amaël Samson (CA50), • Aurore Antoine (CA36), • Jean Zapata (EDE 63), • François Pinot (Agrobio 35), • François Leray (CEDAPA), • Quentin Vanverdeghem CIVAM 53, • Pierre Mischler (idele). En vous remerciant…

×