Pâturage cellulaire et pastoralisme 
Région » Type de sol Cultures Elevages Objectifs 
Source : fiche CAP – CA24 
GAEC des...
Fonctionnement du pâturage cellulaire 
Technique mise en place depuis 2011 
Un planning prévisionnel est établi en février...
15 ha 
300 brebis suitées 
Lot 1 
lot 1 : agnelage en janvier et février 
lot 2 : agnelage en mars et avril 
3 jours/parce...
Gestion globale du pâturage 
50 ha pâturage prairies de l’exploitation + 40 ha hors exploitation 
15 ha pâturage cellulair...
Les freins 
 Travail important de pose de clôtures, mouvements des 
animaux, de planification... 
 Peu de stocks : 100 k...
Les freins 
 Travail important de pose de clôtures, mouvements des 
animaux, de planification... 
 Peu de stocks : 100 k...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pâturage cellulaire et pastoralisme GAEC des Saints – A. Veysset

1 293 vues

Publié le

Autonomie alimentaire des élevages ovins, état des lieux et pistes d’amélioration

Conférence organisée par l'Institut de l’Elevage et présidée par Franck Dieny, Secrétaire général de la FNO

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 293
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
574
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pâturage cellulaire et pastoralisme GAEC des Saints – A. Veysset

  1. 1. Pâturage cellulaire et pastoralisme Région » Type de sol Cultures Elevages Objectifs Source : fiche CAP – CA24 GAEC des Saints – A. Veysset Comment « produire plus avec moins »? - Optimiser le pâturage - Utiliser de surfaces « externes » Oct 2014 – Sommet de l’Elevage Périgord Noir Argilo-calcaire et sablo-limoneux Noyers Prairies céréales 800 brebis Charmoises et Lacaunes (130 UGB) Augmenter le cheptel à SAU constante tout en baissant le coût alimentaire Main d’oeuvre SAU Potentiel de production Atouts Contraintes 2 UTH Patrick Aussel et Adrien Veysset en GAEC 80 ha de SAU et 140 ha pastoralisme chez d’autres propriétaires 700 agneaux d'herbe Un parcellaires relativement regroupé et de grandes surfaces proposées pour le pastoralisme. Parcelles pentues et non mécanisables.
  2. 2. Fonctionnement du pâturage cellulaire Technique mise en place depuis 2011 Un planning prévisionnel est établi en février : - mise en place de « micro-parcelles » de 1 ha, - chargement instantané important (300 brebis/ha), - Temps de présence très courts (2 à 3 jours), La gestion est réajustée en fonction de la pousse de l’herbe.
  3. 3. 15 ha 300 brebis suitées Lot 1 lot 1 : agnelage en janvier et février lot 2 : agnelage en mars et avril 3 jours/parcelle 15 ha 300 brebis suitées Lot 2 2 jours/parcelle Rotation sur 350°C jours Fin du 1er tour de pâturage à 500°C jours Fin du 2eme tour : 970°C jours  Début juin, les 3 ou 4 dernières parcelles sont fauchées, le lot revient sur la parcelle n°1. Les agneaux sevrés sont finis sur ces 15 ha.
  4. 4. Gestion globale du pâturage 50 ha pâturage prairies de l’exploitation + 40 ha hors exploitation 15 ha pâturage cellulaire bâtiment 100 ha de noyeraies hors exploitation jvier févr mars avril mai juin juillet août sept oct nov déc sevrage Lot 1 - 300 brebis-agnelage janvier Lot 2 - 300 brebis-agnelage avril Lot 3 - 50 brebis-agnelage août Lot 4 - 120 brebis lacaunes-agnelage mars sevrage sevrage sevrage jvier févr mars avril mai juin juillet août sept oct nov déc
  5. 5. Les freins  Travail important de pose de clôtures, mouvements des animaux, de planification...  Peu de stocks : 100 kg de foin stocké/brebis /an Les bénéfices  Un chargement presque doublé : 0,93 UGB/ha en 2009 1,76 UGB/ha en 2013  Des économies de charges alimentaires : des agneaux d'herbe et les besoins des brebis charmoises couverts par le pâturage.  Le déficit fourrager estival compensé par le pastoralisme.
  6. 6. Les freins  Travail important de pose de clôtures, mouvements des animaux, de planification...  Peu de stocks : 100 kg de foin stocké/brebis /an Les bénéfices  Un chargement presque doublé : 0,93 UGB/ha en 2009 1,76 UGB/ha en 2013  Des économies de charges alimentaires : des agneaux d'herbe et les besoins des brebis charmoises couverts par le pâturage.  Le déficit fourrager estival compensé par le pastoralisme.

×