Avec le soutien de MSD Santé Animale
POURQUOI ?
Loïc Oliviero
Responsable Filière Bovins Viande
6 veaux en plus
avec 4 vaches en moins !!!
Ecoles Nationales
Vétérinaires
Avec le soutien de MSD Santé Animale
3
OBJECTIFS
&
METHODE de travail
Professeur Sylvie Chastant
Reproduction
Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
Présidente ...
Repro 2020 : de quoi s’agit-il ?
UN PROGRAMME DE RÉFLEXION AVEC POUR OBJECTIFS DE PROPOSER DES
SOLUTIONS CONCRÈTES À LA FI...
Objectifs
Un groupe d’experts
pluridisciplinaire
dans le domaine de
la reproduction des
bovins allaitants
Mener une réflex...
3 groupes de travail
animés par un membre du board d’experts
L’Animal
Spécificités
de la reproduction
des bovins allaitant...
I. Comment la reproduction
permet
d’améliorer le revenu
des éleveurs ?
Avec le soutien de MSD Santé Animale
Christèle Pineau
Chef de projet
Service Economie des exploitations d’Elevage
Les ENJEUX
&
le GROUPE de travail
Valorisation du produit
Avis de la filière
Avis des techniciens de l’élevage
Mise en pratique par l’éleveur
Présentation d...
Opportunités
Reproduction et revenu ?
Produit Bovin Viande = Nombre x Prix
Contraintes :
• Concilier bonne valorisation et...
…..Objectivé sur le terrain
Cas Type Aubrac avec 2 UMO (BV5)
70 vaches - 103 UGB – 145 ha SAU ( 145 ha herbe)
EBE = 63 609...
Comment la reproduction peut aider à :
Produire plus d’animaux sans augmenter les charges ?
Répondre à la demande du march...
François Chaintron
Directeur du GIE Alliances Coopératives
Groupe SICAREV
Quelles sont les ATTENTES DU MARCHE ?
Point de v...
Répondre au marché
Aux types de clients (France/Export) avec des produits différents
A la demande du client et à son march...
INTERBEV Rhône-Alpes-Auvergne - 4 juin 2014
2,44 2,44 2,48 2,55 2,56 2,64 2,64 2,67 2,62 2,56
2,48 2,47
0,0
0,2
0,4
0,6
0,...
Réponse de la filière
2 idées force pour mieux valoriser sa production
Adapter, planifier et contractualiser sa production...
Christophe Lecomte
Directeur adjoint
MAITRISER la repro pour PLUS DE VEAUX
GROUPER les vêlages pour
PLUS DE REVENU
Un objectif toujours d’actualité !
« Un veau
par vache et par an »
Reste toujours vrai !!!
Source : Réseaux d’élevage Char...
Plus de veaux avec moins de vaches!
Remerciements à Christophe Lecomte FCEl et Amélie Brisson BC 58
Congrès des GTV 2014 R...
Grouper pour gagner plus
Expl d’un troupeau de 65 mères Charolaises
Source : Résultats 2011 des élevages bovins viande sui...
1: Impact du groupage des vêlage : > 90% versus < 60% sur 3 mois
2: Pascal Bisson CA 79
En résumé :
Groupage des
vêlages :...
En pratique en France :
Source : Référentiel 2014 Bovins Croissance, résultats du 01/08/2013 au 31/07/2014
Des vêlages tro...
Il existe des marges de progrès dans toutes les exploitations quel que soit le
système de production.
La maitrise de la re...
Jean Marc Alibert
Eleveur Naisseur engraisseur
Vente de reproducteurs
Président du Herd Book Limousin
Le point de vue de l...
Le point de vue de l’éleveur
Ou … comment concilier :
Rentabilité ( groupage des vêlages)
Praticité
Demande du marché ( ré...
Des solutions existent
Il existe des marges de progrès dans la maîtrise de la
reproduction
Le Groupage des vêlages apporte...
Source : Référentiel Bovins Croissances, résult. 2014
En pratique en Limousine :
0
2000
4000
6000
8000
10000
12000
14000
1...
Double période de vêlage
Prérequis :
 Taille de troupeau minimale au regard de la main d’œuvre dispo
 Toujours 2 période...
Le vêlage à 2 ans ?
A réserver aux éleveurs techniques :
 Bon potentiel génétique
 Maitrise de l’alimentation
 Maîtrise...
Christèle Pineau
Chef de projet
Service Economie des exploitations d’Elevage
PERSPECTIVES
La reproduction : un levier d’adaptation
des élevages de demain
Eleveur : Revenu, Travail
Reproduction
Qualité des viandes...
La reproduction : un levier d’adaptation
des élevages de demain
Territorialité qui permettent de répondre aux attentes de ...
DISCUSSION
34
Comment la reproduction
permet d’améliorer le revenu
des éleveurs ?
II. Les performances de
reproduction peuvent
progresser :
Comment ?
Avec le soutien de MSD Santé Animale
Pascal Salvetti
Responsable station de phénotypage
Quelles PERFORMANCES de REPRODUCTION
en élevages
bovins ALLAITANTS ?
La reproduction en allaitants:
quelles sources d’informations ?
Des élevages allaitants avec une faible adhésion au contrô...
 Bilans de reproduction ponctuels et ne concernant pas tous les animaux
 Pas de synthèse nationale
Race
Total
élevage
- ...
La reproduction en allaitants: Quels
critères? Quelles performances?
Performances moyennes nationales obtenues, par race, ...
Avoir de bonnes performances de
reproduction, c’est possible !
Performances moyennes nationales obtenues dans le ¼ supérie...
Lionel Giraudeau
Directeur
De bons RESULTATS dans TOUTES LES RACES…
… avec des VARIABILITES intra race
Une grande variabilité intra-race
L’exemple de la Blonde d’Aquitaine
Analyse de données de 500 cheptels inscrits au Livre
...
Age au 1er vêlage
35.6
35.0*
35.5
34.7
34.2
35.2
35.6
34.9
36.0
35.7
34.7
Moyenne Nationale :
35,1 mois (écart-type 2,1)
M...
398
406*
398
393
399
399
407
409
400
408
406
Moyenne Nationale :
403 jours (écart-type 46)
Moyenne 15 %
des meilleurs trou...
11.9
12.8*
11.2
12.8
12.1
11.1
11.6
12.7
9.2
11.1
12.0
Moyenne Nationale :
11,9 % (écart-type 7,1)
Moyenne 15 %
des meille...
Jean-Paul Coutard
Ingénieur
Responsable de la Ferme expérimentale
de Thorigné d’Anjou
Les GENISSES :
l’AVENIR du troupeau ...
Les génisses :
l’avenir du troupeau allaitant
Un premier vêlage tardif :
 autour de 3 ans (34 – 36 mois)
 très peu de vê...
les conditions de naissance ont des
conséquences déterminantes
Les naissances difficiles :
 plus fréquentes sur veaux lou...
Le vêlage 30 mois : à privilégier dans les
troupeaux à double période de vêlage
La double période de vêlages
 Avec 2 péri...
Le vêlage à 2 ans nécessite
beaucoup de technicité
Les conditions à respecter :
 un poids suffisant pour la mise à la
rep...
Adapter les rythmes de croissance
à l’âge au premier vêlage
Assurer un bon démarrage des veaux
 L’essentiel de l’avance a...
Professeur Bénédicte Grimard
Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort
GESTION de la mise à la REPRODUCTION
Grouper les vêlages c’est possible
Mettre les génisses à la reproduction 3 semaines avant les vaches
Inséminer sur chaleur...
Détecter les chaleurs
Qu’est-ce qu’une vache en chaleurs ?
Durée 6 à 10 h
Signes sexuels secondaires
Flairages/léchages se...
Quand observer ?
 Pendant les périodes de calme
 2 à 3 fois par jour
 Total minimum 15 mn
Durée
totale
Fréquence et
dur...
Inséminer
Quand inséminer ?
 Après la fin des chaleurs
 Appeler l’inséminateur dès que la vache est détectée
 IA l’aprè...
Choisir le taureau d’IA
Sur génisses
 Minimum sur l’index Facilité de naissance surtout dans les races à
vêlage difficile...
Guy Chambon
Dr. Vétérinaire
CHOISIR un taureau de MONTE NATURELLE
Bilan génétique du
troupeau allaitant
Informations / troupeau
Index http://idele.fr/services/outils/consulter-les-index-of...
Le dossier étable production
Informations/taureau
Achat en centre d’élevage
Index de valeur génétique
(+ garantie fonction...
Examen clinique général
En particulier :
Examen de l’appareil génital : Palpation/Echographie/Mesure
Appareil oculaire
Com...
Comportement en présence
d’une vache en chaleur
Récolte et examen du sperme
Hernie
inguinale
 Libido
 Qualité du Saut
 ...
Sécuriser son état sanitaire
Lors de l’achat :
Examen sanitaire :
 Examen général classique
 Examens complémentaires (co...
Professeur Sylvie Chastant
Reproduction
Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
VELAGE, ENDOMETRITES
Monitoring du vêlage
Etre présent pour réduire les
risques de mortalité
Ne pas passer trop de temps à
surveiller des vache...
Etre présent : vêlage dans
les 36 h si chute > 0,4°C
dans 85% des cas
Ne pas être trop présent :
si pas de chute, pas de
v...
Bientôt la prédiction des dystocies ?
67
Levers de queue
- Plus précoces
- Plus longtemps
Limiter le nombre de jours improductifs
Dépister les endométrites
Endométrite
Inflammation
utérine
Hypothalamus
Hypophyse
...
Forme clinique Forme subclinique 20% des vaches
entre 60 et 90 jours post-partum
137 vaches Angus (1)
23% des vaches
après...
Jacques Agabriel
Ingénieur de recherches
à l'UMR 1213 Herbivores
Objectifs d’état corporel pour LIMITER
les jours IMPRODUC...
Pour :
Réussir les étapes de la reproduction
Préserver la production (lait, croissance)
Réduire les charges d’alimentation...
Bien utiliser les marges de manœuvres
permises par les réserves corporelles
Ingestion
Réserves corporelles
Allocation nutr...
Bien utiliser les marges de manœuvres
permises par les réserves corporelles
L’état des réserves au vêlage et la variation ...
Les Facteurs quantifiés (et modélisés)
qui influent sur l’ intervalle Vêlage 1er cycle
Parité (primipares  15 à 20 j ; pl...
Conclusion
Note d’état au vêlage
Ex 1 : Intervalle vêlage-1er cycle chez des primipares Charolaises
(Unité expérimentale M...
Note de fin d'hiver
Date de vêlage
350
360
370
380
390
400
Jours
0.5 1 1.5 2 2.5 3 3.5 4 4.5
Primipares
25 à 30j/point
3 F...
Discussion Conclusion
350
360
370
380
390
400
-2 -1 0 1 2
IVV(jours)
ΔNEC
Ex 3 : Intervalle vêlage-vêlage et variation de ...
Des Notes d'état "cibles"
pour différentes date de vêlage
Etat initial Après la repro Sur l’hivernage Sur l’hivernage
Bon
...
Gilles de Cremoux
Dr. Vétérinaire
SUIVI de reproduction
et DIAGNOSTIC de gestation
Quels critères évaluer ?
Examen post-natal : à partir de 21 j après le vêlage
 Examen vaginal et rectal, manuel et échogr...
Quels critères évaluer ?
Examen post-natal : à
partir de 21 j après le
vêlage
 Examen des ovaires et des
organites ovarie...
Diagnostic de gestation :
 Examen échographique par voie rectale : LA technique la plus fiable
 Constat de gestation pré...
Nombre de
vêlages
Saillies
observées
Saillies
estimées
Elevage 1 Limousine 73 (77,6%) 21 (22,3%) 91 363
Elevage 2 Blonde d...
Résultats et gestion de la reproduction
Réduction de l’IVV et augmentation du taux
de gestation
 Réforme plus précoce des...
DISCUSSION
85
Les performances de
reproduction peuvent progresser :
Comment ?
III. Perspectives, Témoignage
&
Echanges
Avec le soutien de MSD Santé Animale
Fabrice Bidan
Chef de projet Reproduction
REPROSCOPE
REPROSCOPE (2013-2016)
Contexte
 La reproduction, un étape clé de l’atelier de production
 Un manque de références pour ...
Partenaires du CASDAR REPROSCOPE
Partenaires associés
 Scientifiques (INRA GABI, Agro Campus Ouest, INRA PRC)
 Technique...
Apport de références, en complément des outils existants
 un observatoire national des résultats de reproduction en ligne...
Christèle Pineau
Animatrice des réseaux d’élevages
Bassins Charolais et Sud du Massif Central
PAROLE D’ELEVEUR
Systèmes à forte efficacité
économique en viande bovine
20 systèmes BV choisis pour leur forte efficacité Économique *
4 c...
4 profils d’éleveurs performants
Thierry Berthon,
Un Eleveur à profil animalier, témoigne
Economes
Très
productifs
Sécuris...
« Il ne faut rien laisser au hasard »
1 veau /vache/an
Bon niveau génétique
« chasse aux improductives » : échographie
Imp...
Florence Marquis
Directrice
AGRANDISSEMENT des troupeaux
&
GESTION de la reproduction
1 vache allaitante sur 4 …
… dans une exploitation
de plus de 100 vaches(1)
 2000 : 37 vaches / UTA
 2012 : 47 vaches / ...
6000 exploitations
avec plus de 100 vaches allaitantes
61 % des vaches allait.
78 % des vaches allait. Enquêtes sur les 93...
Gestion de la reproduction…
Quels principes adopter ?
Agrandissement
des troupeaux
• Amélioration de la
productivité
numér...
Vêlages concentrés sur une courte période
C’est Gagnant !
% de vêlages
groupés sur 3 mois
consécutifs
IVV
Mortalité
avant ...
L’élevage à portée de clic…
une réalité
Détection des chaleurs (20 % des éleveurs sont équipés)
 Planning d’étable
 Sign...
Reproduction & Choix Génétiques
= Performances & Innovation
101
Améliorer la productivité du
troupeau pour :
Réduire le ta...
Conclusion
Archaïsme ou modernité de l’élevage ?
Sources :
• Fonctionnements des grands troupeaux de vaches allaitantes : ...
DISCUSSION
103
Perspectives, Témoignage
&
Echanges
Avec le soutien de MSD Santé Animale
MERCI !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son revenu ?

1 865 vues

Publié le

Conférence organisée par la Chambre d'Agriculture du Pays de la Loire, Allice, Bovins Croissance, l'Inra, l'Institut de l'Elevage, SNGTV, et les races Charolaise, Limousine et Blonde d'aquitaine ; avec le soutien de MSD Santé Animale.

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 865
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
243
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Repro 2020 - Plus de veaux avec moins de vaches, ou comment améliorer son revenu ?

  1. 1. Avec le soutien de MSD Santé Animale
  2. 2. POURQUOI ? Loïc Oliviero Responsable Filière Bovins Viande
  3. 3. 6 veaux en plus avec 4 vaches en moins !!! Ecoles Nationales Vétérinaires Avec le soutien de MSD Santé Animale 3
  4. 4. OBJECTIFS & METHODE de travail Professeur Sylvie Chastant Reproduction Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Présidente du Comité d’experts Repro 2020
  5. 5. Repro 2020 : de quoi s’agit-il ? UN PROGRAMME DE RÉFLEXION AVEC POUR OBJECTIFS DE PROPOSER DES SOLUTIONS CONCRÈTES À LA FILIÈRE BOVINE ALLAITANTE, À COURT ET MOYEN TERME AFIN DE : Produire plus et mieux ! Optimiser la reproduction des bovins allaitants 5
  6. 6. Objectifs Un groupe d’experts pluridisciplinaire dans le domaine de la reproduction des bovins allaitants Mener une réflexion en toute indépendance à partir des données existantes françaises et internationales Partager des expériences et des points de vue complémentaires Proposer des solutions ou des projets à mettre en place Diffuser le fruit de leur réflexion dans la presse professionnelle et lors d’évènements professionnels Publications professionnelles 6
  7. 7. 3 groupes de travail animés par un membre du board d’experts L’Animal Spécificités de la reproduction des bovins allaitants Le Troupeau Optimisation de la conduite de troupeau Valorisation du produit Pour un élevage plus rentable Pr. Bénédicte GRIMARD ENVA Jacques Agabriel */ INRA Fabrice Bidan / IDELE Guy Chambon / SNGTV Pascal SALVETTI Allice – UNCEIA Florence Marquis / Charolais – France Lionel Giraudeau / FBAS Jean Paul Coutard / CRAPL Gilles de Cremoux : SNGTV Christèle Pineau IDELE Christophe Lecomte / FCEL Jean Marc Alibert / HBL François Chaintron / SICAREV B o a r d d ’ e x p e r t s * Les membres du board d’experts sont en gras 7
  8. 8. I. Comment la reproduction permet d’améliorer le revenu des éleveurs ? Avec le soutien de MSD Santé Animale
  9. 9. Christèle Pineau Chef de projet Service Economie des exploitations d’Elevage Les ENJEUX & le GROUPE de travail
  10. 10. Valorisation du produit Avis de la filière Avis des techniciens de l’élevage Mise en pratique par l’éleveur Présentation des enjeux Christèle Pineau, Institut de l’élevage Francois Chaintron Directeur du GIE Alliances Coopératives Groupe SICAREV Christophe Lecomte Directeur adjoint de FCEL Jean Marc Alibert Naisseur engraisseur, vendeur de reproducteurs Président du HBL 10
  11. 11. Opportunités Reproduction et revenu ? Produit Bovin Viande = Nombre x Prix Contraintes : • Concilier bonne valorisation et facilité de naissance • « On ne peut plus produire comme hier » : réaliser le produit attendu Reproduction 11
  12. 12. …..Objectivé sur le terrain Cas Type Aubrac avec 2 UMO (BV5) 70 vaches - 103 UGB – 145 ha SAU ( 145 ha herbe) EBE = 63 609 € en 2014 Evolution de l’EBEVariable Volatilité usuelle Prix de vente global +/- 5% Coût du concentré acheté +/- 20% Productivité numérique +/- 5% Prix du broutard ( mâle) +/- 5% Prix des engrais +/- 20% Prix du carburant +/- 20% Frais vétérinaires +/- 10% 4 455 € 3 097 € 2 556 € 1 768 € 1 611 € 1 056 € 538 € 12
  13. 13. Comment la reproduction peut aider à : Produire plus d’animaux sans augmenter les charges ? Répondre à la demande du marché ? 13
  14. 14. François Chaintron Directeur du GIE Alliances Coopératives Groupe SICAREV Quelles sont les ATTENTES DU MARCHE ? Point de vue de la filière
  15. 15. Répondre au marché Aux types de clients (France/Export) avec des produits différents A la demande du client et à son marché : catégorie, poids, signes de qualité, etc,…. « Produire un animal correspondant aux attentes du client » Et TOUT AU LONG DE L’ANNEE Exemple de segmentation en vache Charolaise : - Haut de gamme (boucherie ou rayon traditionnel) : carcasses conformées (mini U) sous signe officiel de qualité (moins d’une vache sur deux de plus de 500 kgs est U) - Cœur de gamme (rayon libre-service de la GMS) : carcasses de conformation (R+U-), avec un poids de maxi 480 Kgs (450) sous cahier des charges - Autres (atelier de découpe = catégoriel + haché) : carcasses lourdes et mal conformées, légères, grasses (20% des vaches < ou = R-)  dévalorisation = Segmentation 15
  16. 16. INTERBEV Rhône-Alpes-Auvergne - 4 juin 2014 2,44 2,44 2,48 2,55 2,56 2,64 2,64 2,67 2,62 2,56 2,48 2,47 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 2,2 2,4 2,6 0 3000 6000 9000 12000 15000 18000 21000 Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Broutards Taurillons maigres Prix moyen kg Moyenne 2011 à 2014 Source : D'après données structures commerciales, Traitement : Réseau d’Elevage Charolais Saisonnalitéet prix au kg des mâles maigres commercialisés 16
  17. 17. Réponse de la filière 2 idées force pour mieux valoriser sa production Adapter, planifier et contractualiser sa production pour un partenariat gagnant-gagnant Eleveurs-Filière Etaler les ventes tout au long de l’année  via les itinéraires techniques (attention au contre-productif)  via les vêlages : - étalement « entre éleveurs » - double période 17
  18. 18. Christophe Lecomte Directeur adjoint MAITRISER la repro pour PLUS DE VEAUX GROUPER les vêlages pour PLUS DE REVENU
  19. 19. Un objectif toujours d’actualité ! « Un veau par vache et par an » Reste toujours vrai !!! Source : Réseaux d’élevage Charolais 19
  20. 20. Plus de veaux avec moins de vaches! Remerciements à Christophe Lecomte FCEl et Amélie Brisson BC 58 Congrès des GTV 2014 Reims, d’après les résultats 2013 des 3662 élevages bovins viande Charolais suivis par Bovins croissance Réduction des IVV Moindre mortalité Réforme des improductives Diagnostic de gestation précoce 20
  21. 21. Grouper pour gagner plus Expl d’un troupeau de 65 mères Charolaises Source : Résultats 2011 des élevages bovins viande suivis par Bovins croissance (Charolais uniquement) - 17 Jours - 3,5 % + 129 gr + 1 020€ + 2 250€ + 3 100€ IVV Mort. PAT 210 j. :GMQ 21
  22. 22. 1: Impact du groupage des vêlage : > 90% versus < 60% sur 3 mois 2: Pascal Bisson CA 79 En résumé : Groupage des vêlages : + 6000 €(1) dans un troupeau Charolais de 65 vaches Et 1/3 de temps de travail en moins !(2) 22
  23. 23. En pratique en France : Source : Référentiel 2014 Bovins Croissance, résultats du 01/08/2013 au 31/07/2014 Des vêlages trop étalés au sein d’un même élevage Des marges de progrès existent 42% 25% 21% 10% 2% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Vêlages étalés Vêlages automne Vêlages hiver Vêlages printemps Double période Répartition des élevages par période de vêlage - 2014 Ensemble des élevages 23
  24. 24. Il existe des marges de progrès dans toutes les exploitations quel que soit le système de production. La maitrise de la reproduction contribue de façon importante à la rentabilité des élevages :  Par ses impacts sur : • IVV • Mortalité • GMQ On peut jouer sur :  Période de vêlage  Groupage des vêlages  Âge au premier vêlage ? Premières conclusions 24
  25. 25. Jean Marc Alibert Eleveur Naisseur engraisseur Vente de reproducteurs Président du Herd Book Limousin Le point de vue de l’ELEVEUR
  26. 26. Le point de vue de l’éleveur Ou … comment concilier : Rentabilité ( groupage des vêlages) Praticité Demande du marché ( régularité des apports) 26
  27. 27. Des solutions existent Il existe des marges de progrès dans la maîtrise de la reproduction Le Groupage des vêlages apporte de l’organisation … et de la rentabilité Tout comme le choix de la période de vêlage 27
  28. 28. Source : Référentiel Bovins Croissances, résult. 2014 En pratique en Limousine : 0 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000 16000 18000 1-15Août 15-31Août 1-15Sept. 15-30Sept. 1-15Oct. 15-31Oct 1-15Nov. 15-30Nov. 1-15Déc. 15-31Déc. 1-15Janv. 15-31Janv. 1-15Fév. 15-28Fév. 1-15Mars 15-31Mars 1-15Avril 15-30Avril 1-15Mai 15-31Mai 1-15Juin 15-30Juin 1-15Juil. 15-31Juil. Nombre de vêlages par quinzaine en race Limousine du 01/08/2013 au 31/07/2014 28
  29. 29. Double période de vêlage Prérequis :  Taille de troupeau minimale au regard de la main d’œuvre dispo  Toujours 2 périodes groupées Intérêts :  Permet de faire de la conduite en lots  Permet de faire vêler ses génisses à 30 mois  Meilleure rotation des bâtiments pour les NE  Étalement de la trésorerie sur toute l’année Point de vigilance :  Complexification du suivi de la repro  Avoir une politique de réforme stricte (pas de rattrapage sur le lot suivant)  Problématique bâtiment A développer pour les grands troupeaux ? 29
  30. 30. Le vêlage à 2 ans ? A réserver aux éleveurs techniques :  Bon potentiel génétique  Maitrise de l’alimentation  Maîtrise de la reproduction Source : Voir l’intervention de Jean Paul Coutard dans ce symposium Pour une mise à la repro des génisses > 430 KG à 14 mois Un compromis serait le vêlage à 30 mois avec 2 périodes 30
  31. 31. Christèle Pineau Chef de projet Service Economie des exploitations d’Elevage PERSPECTIVES
  32. 32. La reproduction : un levier d’adaptation des élevages de demain Eleveur : Revenu, Travail Reproduction Qualité des viandes Répondre à la demande du client Génétique Recherche et développement Croisement ? Gagner en compétitivité Race pure Préserver la spécificité française Marché Label 32 Conseil
  33. 33. La reproduction : un levier d’adaptation des élevages de demain Territorialité qui permettent de répondre aux attentes de la filière Intra et inter race Pour répondre à l’étalement de la production Diversité d’élevages avec des pratiques différentes 33
  34. 34. DISCUSSION 34 Comment la reproduction permet d’améliorer le revenu des éleveurs ?
  35. 35. II. Les performances de reproduction peuvent progresser : Comment ? Avec le soutien de MSD Santé Animale
  36. 36. Pascal Salvetti Responsable station de phénotypage Quelles PERFORMANCES de REPRODUCTION en élevages bovins ALLAITANTS ?
  37. 37. La reproduction en allaitants: quelles sources d’informations ? Des élevages allaitants avec une faible adhésion au contrôle de performances  Statistiques nationales annuelles…  … Concernant ¼ du cheptel français ! Race Nombre de femelles Femelles contrôlées % de femelles contrôlées Aubrac 170 000 60 706 35,71% Blonde d’Aquitaine 482 000 158 351 32,85% Charolaise 1 523 000 376 098 24,69% Gasconne 18 300 8 068 44,09% Limousine 1 035 000 248 266 23,99% Parthenaise 41 700 21 359 51,22% Rouge des Prés 39 000 18 247 46,79% Salers 205 000 50 961 24,86% Toutes races 3514000 942056 26,81% Source : Dispositif génétique - Chiffres clés ruminants 2014 (France Génétique Elevage) 37
  38. 38.  Bilans de reproduction ponctuels et ne concernant pas tous les animaux  Pas de synthèse nationale Race Total élevage - de 10 vêlages Info absente Reste Aubrac 3 423 654 254 2 515 Blonde d’Aquitaine 14 148 3 861 2 051 8 236 Charolaise 26 985 3 917 2 571 20 497 Gasconne 460 137 68 255 Limousine 20 839 3 314 2 230 15 295 Parthenaise 634 80 33 521 Rouge des Prés 868 254 69 545 Salers 4 042 775 446 2 821 Toutes races 71 399 12 992 7 722 50 685 Des élevages allaitants peu utilisateurs de l’IA 38
  39. 39. La reproduction en allaitants: Quels critères? Quelles performances? Performances moyennes nationales obtenues, par race, dans les élevages enregistrés selon le Référentiel Bovins Croissance 2013 Nb de chep- tels Effectif vaches présentes Nb de vêlages Producti- vité globale (%) Vêlages par VP (%) 1er vêlages (%) Mortalité avt sevrage (%) Âge au 1er vêlage (mois) Veaux nés d'IA (%) IVV troupeau (j) IVV multi- pares (j) IVV primipares (j) Aubrac 829 63 63 96,4 101 18,6 6,8 34,4 21,0 384 380 398 Blonde d'aquitaine 2 112 51 49 87,8 96 24,8 10,7 35,9 33,7 403 397 420 Charolaise 3 623 73 73 94,9 100 26,1 10,2 34,7 34,2 384 379 398 Gasconne 180 47 45 89,8 96 18,4 8,1 35,6 17,6 403 393 442 Limousine 2 710 65 65 94,1 100 22,4 8,4 34,6 20,0 384 380 398 Parthenaise 256 75 72 88,8 96 29,2 11,3 35,0 35,8 385 381 394 Rouge des Prés 230 53 54 91,8 103 30,2 14,8 33,8 30,1 388 382 400 Salers 597 62 62 97,8 100 20,6 6,9 34,2 21,6 380 377 390 Toutes races 10 537 61 60 92,7 99 23,8 9,7 34,8 26,8 389 384 405 Source : Référentiel Bovins Croissance 2013 39
  40. 40. Avoir de bonnes performances de reproduction, c’est possible ! Performances moyennes nationales obtenues dans le ¼ supérieur des élevages enregistrés selon le Référentiel Bovins Croissance 2013 Race Producti- vité globale moyenne (%) Producti- vité globale ¼ supérieur (%) Ecarts de performances ¼ supérieur – moyenne des élevages Vêlages par VP (%) 1er vêlages (%) Mortalité avt sevrage (%) Âge au 1er vêlage (mois) Veaux nés d'IA (%) IVV troupeau (j) IVV multipares (j) IVV primipares (j) Aubrac 96,4 108,9 + 9 + 1,8 - 2,5 + 0,7 + 2,7 - 4 - 3 - 9 Blonde d’Aquitaine 87,8 105,9 + 14 + 4,4 - 3,1 - 0,6 + 0,1 - 16 - 15 - 18 Charolaise 94,9 108,7 + 9 + 1,6 - 3,6 - 0,2 + 5,8 - 6 - 5 - 9 Gasconne 89,8 106,4 + 11 + 2,5 - 3,8 - 1,2 + 5,3 - 17 - 18 - 14 Limousine 94,1 107,7 + 11 + 3,7 - 2,5 + 0,2 + 1,6 - 8 - 7 - 12 Parthenaise 88,8 105,0 + 10 + 1,7 - 3,3 - 1,1 + 3,3 - 6 - 7 - 4 Rouge des Prés 91,8 108,1 + 10 + 1,9 - 4,9 - 0,8 + 2,6 - 12 - 11 - 12 Salers 97,8 110,3 + 8 + 2,2 - 3,1 + 0,5 + 0,7 - 4 - 3 - 7 Toutes races 92,7 107,6 + 10 + 2,5 - 3,4 - 0,3 + 2,8 - 9 - 9 - 11 + 14,9 veaux sevrés par an en plus pour 100 vaches présentes ! Source : Référentiel Bovins Croissance 2013 40
  41. 41. Lionel Giraudeau Directeur De bons RESULTATS dans TOUTES LES RACES… … avec des VARIABILITES intra race
  42. 42. Une grande variabilité intra-race L’exemple de la Blonde d’Aquitaine Analyse de données de 500 cheptels inscrits au Livre Généalogique, en Contrôle de Performances VA4 / + de 20 vêlages 42
  43. 43. Age au 1er vêlage 35.6 35.0* 35.5 34.7 34.2 35.2 35.6 34.9 36.0 35.7 34.7 Moyenne Nationale : 35,1 mois (écart-type 2,1) Moyenne 15 % des meilleurs troupeaux : 32,1 mois 6 mois Moyenne 15 % moins bons troupeaux : 38,1 mois * Moyenne de la section géographique 43
  44. 44. 398 406* 398 393 399 399 407 409 400 408 406 Moyenne Nationale : 403 jours (écart-type 46) Moyenne 15 % des meilleurs troupeaux : 376 jours 68 jours Moyenne 15 % moins bons troupeaux : 444 jours Intervalle vêlage-vêlage * Moyenne de la section géographique 44
  45. 45. 11.9 12.8* 11.2 12.8 12.1 11.1 11.6 12.7 9.2 11.1 12.0 Moyenne Nationale : 11,9 % (écart-type 7,1) Moyenne 15 % des meilleurs troupeaux : 3,1 % 20 % Moyenne 15 % moins bons troupeaux : 23,1 % jours Mortalité avant sevrage * Moyenne de la section géographique 45
  46. 46. Jean-Paul Coutard Ingénieur Responsable de la Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou Les GENISSES : l’AVENIR du troupeau ALLAITANT
  47. 47. Les génisses : l’avenir du troupeau allaitant Un premier vêlage tardif :  autour de 3 ans (34 – 36 mois)  très peu de vêlages précoces  trop de vêlages au-delà de 36 mois Des femelles + lourdes au sevrage  majoritairement destinées au renouvellement du troupeau En général une valeur génétique :  supérieure à celle des vaches Pour en savoir plus :  les Génisses l’avenir du troupeau allaitant, 2011, Chambres d’agriculture des Pays de la Loire Dispersion de l’âge au premier vêlage Source : Adhérents VA4 - Pays de la Loire 2010-2012 47
  48. 48. les conditions de naissance ont des conséquences déterminantes Les naissances difficiles :  plus fréquentes sur veaux lourds Après un vêlage difficile :  3 à 4 veaux sur 10 meurent  l’IVV est fortement dégradé Les veaux nés difficilement :  des croissances +faibles (-50 à -60g/j) Les femelles nées difficilement  un premier vêlage plus difficile Les vêlages difficiles  sont répétables Les conséquences : 1. En tenir compte dans les accouplements 2. Elever suffisamment de génisses pour réformer les femelles à vêlage difficile Source : Adhérents VA 4 - Pays de la Loire, Génisses nées simples - campagnes 1999 à 2005 48
  49. 49. Le vêlage 30 mois : à privilégier dans les troupeaux à double période de vêlage La double période de vêlages  Avec 2 périodes de 2 à 2,5 mois  Atouts : • Vêlage 30 mois • Etalement des ventes • Meilleur valorisation de l’herbe • Réduction des risques sanitaires • Lots homogènes  Limites : • + de 50 vêlages • Suivi rigoureux de la reproduction • Plus de lots au pâturage Le vêlage à 30 mois  Impact très limité sur les performances • Fréquence des vêlages difficiles légèrement accrue  Un accroissement modéré des croissances  Améliore l’efficacité économique • + 148 € par génisse dans la conjoncture de 2010  Peu de risques de non maîtrise  Utilisé avec succès sur les fermes expé : • Thorigné d’Anjou (Li), Etablières (Ch) 49
  50. 50. Le vêlage à 2 ans nécessite beaucoup de technicité Les conditions à respecter :  un poids suffisant pour la mise à la reproduction (> 60% du PV adulte) • de très bonnes conditions d’alimentation  une génétique adaptée • des reproducteurs à vêlage facile  un développement suffisant au vêlage  une alimentation spécifique des primipares  une complémentation des veaux Les génisses concernées :  les plus lourdes au sevrage Attention en cas de non maîtrise :  risque de sacrifier les meilleurs potentiels  transmission d’aptitudes bouchères modestes des taureaux à vêlages faciles À Jalogny (71) (1) : Dans le Maine et Loire (2):  Sur 6 élevages Charolais Age premier vêlage 24 mois 30 mois 36 mois Poids de naissance 43,0 44,3 44,9 Poids à 120 jours 159 164 166 Poids à 210 jours 275 267 276 % mortalité au sevrage 10,4 13,8 5,9 % vêlages difficiles 29,7 12,1 3,1 Sources : 1: Farrié JP et al, 3 R 2008 2: Fortin J et Coutard JP , 3R 2013 50
  51. 51. Adapter les rythmes de croissance à l’âge au premier vêlage Assurer un bon démarrage des veaux  L’essentiel de l’avance acquise sous la mère est conservée  1000 g/j en Li, 1050 dans les autres races Choisir pour le renouvellement des femelles lourdes et développées  En intégrant les conditions de naissance  Elles produisent des carcasses + lourdes Atteindre un poids suffisant lors de la mise à la reproduction  La puberté intervient à développement constant • 55% du poids adulte en Ch, 60% en LI Des croissances hivernales modérées  Pour jouer la croissance compensatrice  Compatibles avec une vêlage 30 mois Repères en % du poids vif adulte Incidence de la croissance hivernale sur la croissance au pâturage Thorigné d’Anjou - race Limousine * +100 g/j en hiver = - 75 g/j au pâturage de printemps-début d’été Pâturage de prairies à flore variée Age premier vêlage 24 mois 30 mois 36 mois 210 j jours 40 35 35 Reproduction > 60 70 75 Après vêlage 80 85 90 Source : Coutard JP et al, 2015 51
  52. 52. Professeur Bénédicte Grimard Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort GESTION de la mise à la REPRODUCTION
  53. 53. Grouper les vêlages c’est possible Mettre les génisses à la reproduction 3 semaines avant les vaches Inséminer sur chaleurs observées Inséminer à l’aveugle sur synchro Enlever les taureaux en fin de période de reproduction Réformer les vaches vêlant tardivement 53
  54. 54. Détecter les chaleurs Qu’est-ce qu’une vache en chaleurs ? Durée 6 à 10 h Signes sexuels secondaires Flairages/léchages sexuels Flehmen Menton sur le dos ou la croupe Chevauchement Signe spécifique + En présence du taureau Durée 11 à 13 h Acceptation du chevauchement Source : Blanc et al, 2010, Detoestrus allaitant, 2011 54
  55. 55. Quand observer ?  Pendant les périodes de calme  2 à 3 fois par jour  Total minimum 15 mn Durée totale Fréquence et durée (min) Moment Signes et seuils par période d’observation Taux de détection 15 min 3 x 5 min Entre 2h et 1h avant l’alimentation du matin et du soir + dans l’heure qui suit l’alimentation du matin Si AC ≥ 1 ou chevauchements ≥ 1 ou signes secondaires ≥ 2 0,73 20 min 2 x 10 min Entre 2h et 1h avant l’alimentation du matin et du soir Si AC ≥ 1 ou chevauchements ≥ 1 ou signes secondaires ≥ 3 0,75 30 min 2 x 15 min Entre 2h et 1h avant l’alimentation du matin et du soir Si AC ≥ 1 ou chevauchements ≥ 1 ou signes secondaires ≥ 3 0,81 45 min 3 x 15 min Entre 2h et 1h avant l’alimentation du matin et du soir + dans l’heure qui suit l’alimentation du matin Si AC ≥ 1 ou chevauchements ≥ 1 ou signes secondaires ≥ 3 0,85 Spécificité > 95% Détecter les chaleurs Source : Chanvallon et al., 2015 55
  56. 56. Inséminer Quand inséminer ?  Après la fin des chaleurs  Appeler l’inséminateur dès que la vache est détectée  IA l’après midi pour une vache détectée le matin  IA le lendemain matin pour une vache détectée l’après midi IA à l’aveugle sur synchro* Type de traitement Nombre d’études Nombre d’animaux Taux de gestation Implant 3 477 53,8 à 75,4% Dispositif vaginal 3 698 59,8 à 65,5% Source : * Hagen-Picard et al., 2011 56
  57. 57. Choisir le taureau d’IA Sur génisses  Minimum sur l’index Facilité de naissance surtout dans les races à vêlage difficile Producteur de broutards  IVMAT pour produire les femelles de renouvellement  ISEVR pour produire les veaux à vendre Naisseur engraisseur  IAB pour produire les taurillons Index génomiques  Selon disponibilité dans les différentes races Et la semence sexée?  Plutôt sur génisses (-10 à 15% de fertilité)  Sexe attendu dans 90% des cas  Pour produire des femelles mais aussi des mâles Source : Le Mezec, 2014 57
  58. 58. Guy Chambon Dr. Vétérinaire CHOISIR un taureau de MONTE NATURELLE
  59. 59. Bilan génétique du troupeau allaitant Informations / troupeau Index http://idele.fr/services/outils/consulter-les-index-officiels-des-taureaux.html pour les taureaux issus d’IA Informations / père Fiche individuelle vache Informations / mère Génétique : où chercher les informations ? 59
  60. 60. Le dossier étable production Informations/taureau Achat en centre d’élevage Index de valeur génétique (+ garantie fonctionnelle et sanitaire) Informations/taureau Et la génomique ? Informations/taureau Chevauchement Testicule Génétique : où chercher les informations ? 60
  61. 61. Examen clinique général En particulier : Examen de l’appareil génital : Palpation/Echographie/Mesure Appareil oculaire Comportement Etat corporel Appareil locomoteur Contention (boucle, cage de contention) Testicules Hernie inguinale Vésicules séminales Tester l’ aptitude à la reproduction 61
  62. 62. Comportement en présence d’une vache en chaleur Récolte et examen du sperme Hernie inguinale  Libido  Qualité du Saut  Intromission du pénis  Coup de rein Ou récolte au vagin artificiel Tester l’ aptitude à la reproduction 62
  63. 63. Sécuriser son état sanitaire Lors de l’achat : Examen sanitaire :  Examen général classique  Examens complémentaires (conseil/vétérinaire/GDS, contexte épidémiologique, vaccinations) • (Brucellose, Tub, Leucose), IBR, BVD, Besnoitiose, Paratub, Fièvre Q, Leptospirose, Chlamydiose, Néosporose, Anaplasmose, Ehrlichiose, FCO, SBV Si saillies antérieures: Campylobactériose, Trichomonose  Eviter la transmission de maladies contagieuses  Détecter les pathologies susceptibles d’avoir un impact sur sa fertilité « Ne pas acheter la maladie »  Passeport  Protocole d’examen sanitaire (+ fonctionnel)  Vaccins  Transport sécurisé  Billet de garantie conventionnelle 63
  64. 64. Professeur Sylvie Chastant Reproduction Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse VELAGE, ENDOMETRITES
  65. 65. Monitoring du vêlage Etre présent pour réduire les risques de mortalité Ne pas passer trop de temps à surveiller des vaches qui n’en ont pas besoin Ne pas intervenir si ce n’est pas nécessaire Diminuer les dystocies pour diminuer les complications post- partum 65
  66. 66. Etre présent : vêlage dans les 36 h si chute > 0,4°C dans 85% des cas Ne pas être trop présent : si pas de chute, pas de vêlage dans les 24h dans 90% des cas Prise de température à une heure donnée (le soir) Température rectale (°C) >0,4°C Température vaginale Monitoring du vêlage 66
  67. 67. Bientôt la prédiction des dystocies ? 67 Levers de queue - Plus précoces - Plus longtemps
  68. 68. Limiter le nombre de jours improductifs Dépister les endométrites Endométrite Inflammation utérine Hypothalamus Hypophyse ↘ GnRH ↘Croissance folliculaire ↘oestradiol ↘Ovulation ↘ LH CJ ↘progestérone ↘ qualité environnement utérin ↘Qualité ovocytaire Mortalité embryonnaire ANOESTRUS 68
  69. 69. Forme clinique Forme subclinique 20% des vaches entre 60 et 90 jours post-partum 137 vaches Angus (1) 23% des vaches après 50 jours post-partum 100 vaches Piémontaises (2) Limiter le nombre de jours improductifs Dépister les endométrites Sources : 1: Santos et al (2009) 2: Ricci et al (2014) 69
  70. 70. Jacques Agabriel Ingénieur de recherches à l'UMR 1213 Herbivores Objectifs d’état corporel pour LIMITER les jours IMPRODUCTIFS
  71. 71. Pour : Réussir les étapes de la reproduction Préserver la production (lait, croissance) Réduire les charges d’alimentation Limiter les jours improductifs Guide les apports alimentaires recommandés (différents des besoins alimentaires) 71
  72. 72. Bien utiliser les marges de manœuvres permises par les réserves corporelles Ingestion Réserves corporelles Allocation nutriments  Lait  Croissance  Entretien 72
  73. 73. Bien utiliser les marges de manœuvres permises par les réserves corporelles L’état des réserves au vêlage et la variation d’état (après le vêlage) sont des indicateurs pris en compte par l’organisme avant de s’engager dans un nouveau processus de reproduction Ingestion Réserves corporelles Allocation nutriments  Lait  Croissance  Entretien 73
  74. 74. Les Facteurs quantifiés (et modélisés) qui influent sur l’ intervalle Vêlage 1er cycle Parité (primipares  15 à 20 j ; plus forte sensibilité) Etat corporel ( 19 j / point de note entre 1,5 et 3) Race ? Liées à la vache Niveau alimentaire (surtout avant vêlage) Présence précoce du Taureau : (-14 j si présence av 55j et vache en état médiocre ) Saison (effet sur les primipares) Allaitement Conditions de Mise Bas Etat sanitaire Liées à la conduite 74
  75. 75. Conclusion Note d’état au vêlage Ex 1 : Intervalle vêlage-1er cycle chez des primipares Charolaises (Unité expérimentale Monts D’Auvergne) La reproduction est sensible à l’état des réserves corporelles et à sa dynamique Variables selon la présence du mâle Source : Blanc et Agabriel 2008 75
  76. 76. Note de fin d'hiver Date de vêlage 350 360 370 380 390 400 Jours 0.5 1 1.5 2 2.5 3 3.5 4 4.5 Primipares 25 à 30j/point 3 Fév. Ex 2 : Intervalle vêlage-vêlage /Notes (enquêtes exploitations) Multipares 5 Fév 1 Mars 20 Mars La reproduction est sensible à l’état des réserves corporelles et à sa dynamique Source : Agabriel et al 1992 76
  77. 77. Discussion Conclusion 350 360 370 380 390 400 -2 -1 0 1 2 IVV(jours) ΔNEC Ex 3 : Intervalle vêlage-vêlage et variation de notes (enquêtes exploitations) La reproduction est sensible à l’état des réserves corporelles et à sa dynamique Primipares Multipares Source : Agabriel et al 1992 77
  78. 78. Des Notes d'état "cibles" pour différentes date de vêlage Etat initial Après la repro Sur l’hivernage Sur l’hivernage Bon (3,5/5,0) -1,0 -0.5 à -1,0 -1,0 à -1,5 Médiocre (≤ 2,0) - +0,5 à +1,0 +0,5 V. Automne V. précoces V. tardifs Repro Batiments Batiments Pâture vêlage repro. vêlage repro. vêlage repro. Objectifs 2,5-3,0 2,5 2,5 2,0-2,5 2,0-2,5 2,0 Variations Hivernales de note selon l'état à la rentrée (multipares) 78
  79. 79. Gilles de Cremoux Dr. Vétérinaire SUIVI de reproduction et DIAGNOSTIC de gestation
  80. 80. Quels critères évaluer ? Examen post-natal : à partir de 21 j après le vêlage  Examen vaginal et rectal, manuel et échographique  Traiter les conséquences pathologiques du vêlage le plus précocement possible : • Lésions vaginales, cervicales et utérines : adhérences, abcès … • Dépister et traiter les métrites, endométrites et pyomètres 80
  81. 81. Quels critères évaluer ? Examen post-natal : à partir de 21 j après le vêlage  Examen des ovaires et des organites ovariens  Observer la reprise de la cyclicité ovarienne : • La plus précoce possible • A relier à l’état corporel de l'animal • Intervenir afin de réduire l’anoestrus anovulatoire prolongé au maximum • D’abord, l’alimentation • Traitements hormonaux Elevage Co Elevage Bo Vaches mises en repro 147 93 Vaches ayant vêlé 132 75 Nombre de vêlages 140 76 Nombre de repro 155 94 Vêl/Vaches vêl 106% 101% Taux de gestation 100% 84% IVV 355 382 Quartile1 335 343 Médiane 347 368 Quartile3 363 415 IVV primipares 353 100%* 426 61% IVV multipares 355 91% 373 84% Durée moyenne d'anoestrus observée 57 28%** 89 66% Quartile1 34 47 Médiane 52 66 Quartile3 67 110 Anoestrus primipares 33 29%*** 118 100% Anoestrus multipares 61 25% 73 43% * Pourcentage de la classe d'âge ayant revêlée ** Pourcentage d'animaux détectés en anoestrus *** Pourcentage de la classe d'âge détectée en anoestrus 81
  82. 82. Diagnostic de gestation :  Examen échographique par voie rectale : LA technique la plus fiable  Constat de gestation précoce : dès 28 jours  Apprécier la viabilité du fœtus  Déterminer l’âge du fœtus : une précision de quelques jours  Détecter la présence de jumeaux  Sexer Elevages Période concernée Nombre de DG positifs Avortements observés Résorptions fœtales estimées* Nombre de vêlages Valeur prédictive du vêlage Co 26/01/09 - 22/10/13 724 3 15 706 97,5% Bo 06/03/09 - 03/10/13 377 5 10 362 96,0% Valeur prédictive positive du diagnostic de gestation par rapport au vêlage - Etude sur deux élevages * Ou avortements non observés Quels critères évaluer ? 82
  83. 83. Nombre de vêlages Saillies observées Saillies estimées Elevage 1 Limousine 73 (77,6%) 21 (22,3%) 91 363 Elevage 2 Blonde d'Aq. 34 (66,7%) 17 (33,3%) 52 378 Elevage 3 Limousine 78 (57,8%) 57 (42,2%) 129 376 Elevage 4 Limousine 22 (33,3%) 44 (66,7%) 66 404 Diagnostics de gestation positifs Intervalle vêlage- vêlage (jours) Race Les vaches trouvées non gravides  Observer la présence ou l’absence de cyclicité ovarienne  Conduite en IA • Remise en reproduction • Traitements hormonaux Diagnostics de gestations positifs dans quatre troupeaux suivis sur l'année 2010. Proportion entre les gestations sur saillies observées et les gestations découvertes à l'échographie (saillies estimées).  Conduite en monte naturelle • Remise en reproduction • Traitements hormonaux : • ATTENTION aux animaux cyclés • Suspecter un problème lié au taureau Quels critères évaluer ? 83
  84. 84. Résultats et gestion de la reproduction Réduction de l’IVV et augmentation du taux de gestation  Réforme plus précoce des vaches infertiles  Détection rapide des problèmes d’anoestrus post- partum prolongé et mise en place de solutions  En monte naturelle, mise en évidence des problèmes d’infécondité liés au taureau Gestion des animaux gravides  Gestion du sevrage  Surveillance des vêlages en saison de pâture  Calendrier de vaccinations, notamment contre les entérites néonatales  Pour les plus motivés, gestion de l’anté-partum : • Rationnement • CMV 84
  85. 85. DISCUSSION 85 Les performances de reproduction peuvent progresser : Comment ?
  86. 86. III. Perspectives, Témoignage & Echanges Avec le soutien de MSD Santé Animale
  87. 87. Fabrice Bidan Chef de projet Reproduction REPROSCOPE
  88. 88. REPROSCOPE (2013-2016) Contexte  La reproduction, un étape clé de l’atelier de production  Un manque de références pour le conseil aux éleveurs  D’importantes bases de données à disposition Objectifs « Elaborer des outils et des références adaptées au contexte de l'exploitation pour optimiser la gestion de la reproduction dans les troupeaux bovins laitiers et allaitants »  Suivi dynamique des performances de reproduction bovine en France  Positionnement des performances de reproduction de chaque élevage  Proposer des objectifs de reproduction cohérents avec le système d’élevage 88
  89. 89. Partenaires du CASDAR REPROSCOPE Partenaires associés  Scientifiques (INRA GABI, Agro Campus Ouest, INRA PRC)  Techniques (ECEL, BC, EMP, CA, GTV…)  Enseignement agricole (Bordeaux Sciences Agro, Lycée agricole des Vaseix) Soutien scientifique ………….. et financier REPROSCOPE (2013-2016) 89
  90. 90. Apport de références, en complément des outils existants  un observatoire national des résultats de reproduction en ligne • Description de différents indicateurs de reproduction… • … à la carte (région, race, système d’élevage…) !  un référentiel des objectifs de reproduction par système d'élevage • Techniquement atteignables • Economiquement viables  un outil web pour estimer l’impact économique de mauvaises performances de reproduction • Positionnement de l’élevage par rapport aux exploitations similaires (conduite & objectifs de repro) • Sensibilisation de l’éleveur aux marges de progrès Pour en savoir plus: www.idele.fr fabrice.bidan@idele.fr REPROSCOPE (2013-2016) 90
  91. 91. Christèle Pineau Animatrice des réseaux d’élevages Bassins Charolais et Sud du Massif Central PAROLE D’ELEVEUR
  92. 92. Systèmes à forte efficacité économique en viande bovine 20 systèmes BV choisis pour leur forte efficacité Économique * 4 critères pour juger de l’efficacité :  Efficacité : EBE/ Produit brut  Résultat : EBE/UMO  Rentabilité : Nb de SMIC/UMO  Rotation du Capital : Capital actif/ EBE * Les voies des l’efficacité économique en viande bovine, IDELE, mai 2013 92
  93. 93. 4 profils d’éleveurs performants Thierry Berthon, Un Eleveur à profil animalier, témoigne Economes Très productifs Sécurisant le produit Animaliers 93
  94. 94. « Il ne faut rien laisser au hasard » 1 veau /vache/an Bon niveau génétique « chasse aux improductives » : échographie Importance de la surveillance  Détection des chaleurs  Surveillance des vêlages Vêlages groupés en deux périodes  Meilleure organisation du travail  Moins de risques sanitaires  Etalement des ventes 94
  95. 95. Florence Marquis Directrice AGRANDISSEMENT des troupeaux & GESTION de la reproduction
  96. 96. 1 vache allaitante sur 4 … … dans une exploitation de plus de 100 vaches(1)  2000 : 37 vaches / UTA  2012 : 47 vaches / UTA(2) En Bourgogne, jusque 61 vaches /UTA ! (3) Charge de travail Sources : 1: 22 % en 2013, d’après IDELE, GEB, chiffres clés 2014 2: Agreste : Estimation à partir du Nombre d’UTA total, et du nombre de vaches des exploitations à plus de 20 vaches allaitantes. 3: pour les exploitations de plus de 150 vaches, Agreste Bourgogne, n° 128, Janvier 2012 96 Bourgogne 1ère région de France pour la taille de ses troupeaux
  97. 97. 6000 exploitations avec plus de 100 vaches allaitantes 61 % des vaches allait. 78 % des vaches allait. Enquêtes sur les 93 000 exploit. Avec plus de 8 UGB et 5 VA Nombre d’exploitations X 2 de 2000 à 2010 Zone herbagère Charolaise-Limousine 1 expl./10 avec plus de 100 vaches Source : Dossier Economie de l’élevage, N° 440-441, IDELE, décembre 2013 et IDELE, GEB, chiffres clés 2013 97
  98. 98. Gestion de la reproduction… Quels principes adopter ? Agrandissement des troupeaux • Amélioration de la productivité numérique donc du travail Accouplements rigoureux • Réformer « sans hésiter » • Bon équilibre alimentation Minéraux • Orientation de la sélection Facilité de vêlage, apt Maternelles Gestion stricte • Dates de reproduction • Suivi des chaleurs • Suivi des gestations • Reforme des vides Gestion simple Et efficace • Groupage des vêlages • Répartitions des pics de tâches (vêlage/semis/foin…) Amélioration génétique des troupeaux 98
  99. 99. Vêlages concentrés sur une courte période C’est Gagnant ! % de vêlages groupés sur 3 mois consécutifs IVV Mortalité avant sevrage -17 jours -3,5 % Facilite la Gestion des Accouplements Source : Résultats 2011 des élevages bovins viande suivis par Bovins croissance ( Charolais uniquement) 99 Pour une Meilleure rentabilité + 129 g de GMQ à 210 J
  100. 100. L’élevage à portée de clic… une réalité Détection des chaleurs (20 % des éleveurs sont équipés)  Planning d’étable  Signes sexuels primaires et secondaires  Animaux détecteurs ou système de capteur, marqueur, …. Bilan de reproduction ( logiciel informatique) Plan d’accouplement et tri des femelles  Utilisation des outils génétiques (fiches carrières, BGTA…) Constat de gestation (précoce : échographie) Détection des vêlages 100 32,6% des éleveurs sont équipés d’un outil de monitoring
  101. 101. Reproduction & Choix Génétiques = Performances & Innovation 101 Améliorer la productivité du troupeau pour : Réduire le taux de mortalité (le risque de mortalité est 3 fois plus élevé avec un vêlage difficile) Améliorer la vigueur des veaux (les veaux nés facilement nécessitent moins de soins) Eviter de perturber la fertilité (avec une césarienne l’IVV est prolongé + 43j) La Génomique Degeram : Améliorer les qualités maternelles et d’élevage difficilement mesurables Pour maximiser les facilités de naissance, la viabilité des veaux donc la productivité numérique  Préparation au vêlage  Comportement de la mère à la naissance  Vigueur des veaux  Qualité du colostrum  Ouverture Pelvienne des femelles Source : IDELE-S.Miller
  102. 102. Conclusion Archaïsme ou modernité de l’élevage ? Sources : • Fonctionnements des grands troupeaux de vaches allaitantes : analyse des déterminants structurels et techniques de l’organisation du travail. (F Picherau & Al. - 2004) • Le management de la reproduction (Génétique & reproduction, n° 64 - mai 2011) • Vêlages groupés (Réseau Pays-de-Loire - Deux-Sèvres -2014) Modernité Productivité : une réalité !  Améliorer la qualité de vie de l’éleveur • Par la génétique • Par la technologie (caméra, détecteurs, …) • Par l’innovation (génomique, drone…) Intégrer l’efficacité du travail en élevage Pour préparer l’avenir et s’ouvrir à l’Europe L’efficacité du travail et la qualité de vie = des facteurs essentiels pour la pérennité des exploitations 102
  103. 103. DISCUSSION 103 Perspectives, Témoignage & Echanges
  104. 104. Avec le soutien de MSD Santé Animale MERCI !

×