EARL DES ANCRES –
Malaucourt sur Seille (57)
Complémentarité des ateliers équin et bovin
dans la valorisation de l’herbe,
...
Polyculteur et éleveur… de chevaux
• zone plateau lorrain sud
• contraintes agronomiques =
maintien des surfaces en
herbe
...
5ème génération d’agriculteurs
•Historique de l’exploitation
Productions végétales
Assolement sur
144 ha
Pour la vente : €
Blé
Orge de printemps
Pois
Pour l’alimentation des
animaux :...
Fonctionnement du troupeau bovin
Conduite du troupeau : vêlages d’octobre à mars, 75 % d’IA, 25 % taureau, taureau
choisi ...
Fonctionnement du troupeau
équin
Conduite du troupeau : poulinages au mois d’avril/mai,
Repères techniques : productivité ...
Système fourrager
•La récolte des fourrages
Fourrage Surface Rdt Utile MS Produite
Enrubannage 14 ha 4 TMS/ ha 56 TMS
Foin...
Système fourrager
• la conduite au pâturage
Paille au pâturage
Chargement global :
1.46 UGB/ha
Chargement sur herbe :
1.3 ...
Système fourrager
•La fertilisation
Chargt élevé
au printemps
2 apports d’N
L’alimentation des vaches
•FOIN est distribué à toutes les catégories d’animaux
•Excepté les animaux à l’engraissement qui...
L’alimentation des chevaux
Concernant l’alimentation des équins :
les transitions alimentaires sont à surveiller particuli...
Autonomie fourragère
en MS Foin Enrubanné
Maïs
Ensilage
TOTAL
MS
Besoins en fourrage des bovins 169 t 41 t 116 t 326 t
Bes...
Bovins et chevaux :
une association bénéfique au pâturage
• complémentarité des 2 espèces fonctionnant dans les 2 sens
• b...
Indices de la sélection exprimée par les
chevaux
Indices de la sélection exprimée par des chevaux (PV : 410 à 850 kg) et d...
Bovins et chevaux :
une association bénéfique au pâturage
•Car bovins et équins ne présentent pas des besoins alimentaires...
Bovins et chevaux :
une association bénéfique au pâturage
Présence des larves de strongles
dans les grandes herbes
Pâturag...
Bovins et chevaux :
une association bénéfique au pâturage
•Car elles ne sont pas gênées par les déjections et les refus de...
Bovins et chevaux :
une association bénéfique au pâturage
•CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PARTURAGE EQUIN
* Coupe de la végét...
Bovins et chevaux : une
association bénéfique au pâturage
•PRECONISATIONS par rapport à la MIXITE des TROUPEAUX:
• habitue...
A retenir
•L’association des bovins et des chevaux est bénéfique :
•Pour la gestion de la végétation
•La maitrise des refu...
Repères économiques
•Sur la base de la clôture 30/06/2013 (année de référence)
+ PRODUITS = 45 % du produit GC, 30 % BV, 5...
Repères économiques
•Sur la base de la clôture 30/06/2013 (année de référence)
- CHARGES STRUCTURE =
les - : entretien du ...
• Merci pour votre attention
Emilie FRUSTIN
• Chambre Régionale d’Agriculture à Laxou
• 03 83 96 85 07 – 06 01 21 36 65
• ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de l’herbe, avec des fauches précoces et une gestion précise du pâturage

930 vues

Publié le

1ères Biennales des conseillers fourragers 2015 - EARL des Ancres à Malaucourt sur Seille (57), Emilie Frustin (Chambre régionale d’agriculture de Lorraine, Inosys-Réseaux d’Élevage)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
930
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
137
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Visite 4 Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de l’herbe, avec des fauches précoces et une gestion précise du pâturage

  1. 1. EARL DES ANCRES – Malaucourt sur Seille (57) Complémentarité des ateliers équin et bovin dans la valorisation de l’herbe, avec des fauches précoces et une gestion précise du pâturage 1ère BIENNALE des CONSEILLERS FOURRAGES Journée technique du 22 octobre 2015 X.LEROND E. FRUSTIN
  2. 2. Polyculteur et éleveur… de chevaux • zone plateau lorrain sud • contraintes agronomiques = maintien des surfaces en herbe •grandes cultures couvrent plus de la moitié de la surface • élevage de chevaux ardennais de tradition •élevage de charolaise système naisseur engraisseur
  3. 3. 5ème génération d’agriculteurs •Historique de l’exploitation
  4. 4. Productions végétales Assolement sur 144 ha Pour la vente : € Blé Orge de printemps Pois Pour l’alimentation des animaux : Orge hiver Maïs
  5. 5. Fonctionnement du troupeau bovin Conduite du troupeau : vêlages d’octobre à mars, 75 % d’IA, 25 % taureau, taureau choisi pour les facilités de vêlage et la production laitière Repères techniques : taux de gestation : 92 %, 368 kg de production brute de viande vive (Ref 365) Ref 420 kg Ref 420 kg Ref 400 kg149 UGB Bovin
  6. 6. Fonctionnement du troupeau équin Conduite du troupeau : poulinages au mois d’avril/mai, Repères techniques : productivité numérique 71% 9 juments présentes 21 chevaux 17.4 UGB Equin PVV = 208kg/UGBE 2.17€/kg vif vendu
  7. 7. Système fourrager •La récolte des fourrages Fourrage Surface Rdt Utile MS Produite Enrubannage 14 ha 4 TMS/ ha 56 TMS Foin + regain 40 dt 13 ha herbe sur pied 4,55 TMS/ha 194 TMS Ensilage de Maïs 10 ha 13 T MS/ ha 130 TMS TOTAL FOURRAGES RECOLTES STOCKES 380 TMS Valorisation de l’herbe : 5.8 t MS/ha Référence réseau : 6.5 +- 0.5 tMS/ha
  8. 8. Système fourrager • la conduite au pâturage Paille au pâturage Chargement global : 1.46 UGB/ha Chargement sur herbe : 1.3 UGB/ha SFP
  9. 9. Système fourrager •La fertilisation Chargt élevé au printemps 2 apports d’N
  10. 10. L’alimentation des vaches •FOIN est distribué à toutes les catégories d’animaux •Excepté les animaux à l’engraissement qui reçoivent du maïs : vaches de réforme, JB, génisses d’Italie •Enrubanné : •aux vaches allaitantes sur la période de lactation et repro •aux génisses 24-30 mois •Maïs : les animaux à l’engraissement (JB, vaches ref, gen It) Les « repro » : taureau + vaches allaitantes lactation + repro Concentré : ration pour l’engraissement : avec orge et excel maïs ration pour les élèves et les repros : orge et/ou céréaligrain BESOIN du TROUPEAU BOVIN en FOURRAGE en MS : 169 TMS de foin + 41 TMS d’enrubanné + 116 T MS de maïs Total de : 326 T de MS
  11. 11. L’alimentation des chevaux Concernant l’alimentation des équins : les transitions alimentaires sont à surveiller particulièrement Catégorie Période Foin Orge applatie 1 étalon 105 j 10 kg 200 g 6,5 poulinières gestantes 124 j 12,5 kg 200 g 2,5 poulinières vides 105 j 10kg 3,2 poulains sevrés 105 j 12 kg 3 poulains de 1 an 105 j 9,5 kg 1 kg 2,6 poulains de 2 ans 113 j 10 kg 1,1 poulain de 3 ans 110 j 10kg TOTAL BESOIN DES EQUINS en MS 27,6 t 500 kg
  12. 12. Autonomie fourragère en MS Foin Enrubanné Maïs Ensilage TOTAL MS Besoins en fourrage des bovins 169 t 41 t 116 t 326 t Besoins en fourrage des équins 27,6 t 27,6 t TOTAL des BESOINS en FOURRAGES 196,6 T 41t 116t 353,6 t TOTAL FOURRAGES RECOLTES STOCKES 194 t 56 t 130 t 380 t BILAN FOURRAGER - autonomie 107% L’autonomie fourragère est assurée par la présence d’autres ressources que l’herbe sur l’exploitation : le maïs et la paille. Reste un système sensible : les années humides entrainant des pb de portance au pâturage, de récolte de fourrage et de semis de maïs difficile
  13. 13. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage • complémentarité des 2 espèces fonctionnant dans les 2 sens • bovins > équins ou équins < bovins • bovin avec équin ou bovin puis équin et inversement •Car elles ne consomment pas tout à fait le même type de végétation Le cheval coupe avec ses dents La vache arrache avec sa langue Graminés Ray gras italien, fetuque des près fetuque rouge Ray gras anglais, Trèfle blanc
  14. 14. Indices de la sélection exprimée par les chevaux Indices de la sélection exprimée par des chevaux (PV : 410 à 850 kg) et des bovins (PV : 310 à 570 kg) pâturant des prairies natureles humides au printemps (Marais Poitevin ; adapté de Ménard et al 2002). Cet indice a été calculé à partir de la proportion du temps passé à pâturer chaque classe de hauteur -mesurée à l’aide d’un herbomètre- rapportée à la proportion de l’aire couverte par cette même classe (Hunter 1962) : un indice supérieur à 1 traduit un temps de pâturage plus élevé sur une classe de hauteur qu’attendue si les animaux pâturaient au hasard soit une sélection de cette classe de hauteur, un indice inférieur à 1 traduit au contraire un évitement la classe de hauteur considérée
  15. 15. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage •Car bovins et équins ne présentent pas des besoins alimentaires faibles ou élevés au même moment Niveau des besoins Besoins d ’entretien Début de gestation 9-10 et 11ème mois de gestation Poulinage Pic de lactation Sevrage poulain Besoin de la jument Veaux : besoins élevés Sevrage les broutards Moins de bovins Les vaches ont moins de besoins Avril /mai Octobre/novembre
  16. 16. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage Présence des larves de strongles dans les grandes herbes Pâturage mixte Pâturage des génisses Pâturage des chevaux hiver printemps été Excrétion des larves •Car il y a une diminution du parasitisme spécifique à chaque espèce : •Chaque espèces est sensible à ses propres strongles •Le pâturage mixte brise le cycle de l’infestation •En 3 ans, le niveau de larves infestantes est quasi nul à partir de novembre
  17. 17. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage •Car elles ne sont pas gênées par les déjections et les refus de l’autre • par leur mode de pâturage les équins utilisent de manière hétérogène les prairies •Zones surpaturées : concentration de l’activité alimentaire, les moins humides et les plus élevées •Zone de refus : accumulation de déjection sur les zones délaissées (jusqu’à 35 à 50 % de la surface)
  18. 18. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage •CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PARTURAGE EQUIN * Coupe de la végétation pouvant aller jusqu’à 1-2cm du sol * nettoyage efficace des sols pauvres mais à moyen terme (4-5 diminution de la production d ’herbe  Modification de la composition botanique des prairies sous l ’action du pâturage, du piétinement et des restitutions (ex: apparition de trèfle blanc  50 %) * Se déplace d’avantage + 1 pression élevée 1.7 kg/cm² plutôt inférieure aux bovins 3 kg/cm²
  19. 19. Bovins et chevaux : une association bénéfique au pâturage •PRECONISATIONS par rapport à la MIXITE des TROUPEAUX: • habituer les adultes entre eux avant l’arrivée des poulains/veaux •Surveillance des jeunes chevaux (surtout les mâles en groupe) qui risquent de « trop jouer » avec les bovins. Équilibre bovins/équins en pâturage : Chez Xavier : 1 jument pour 10 bovins Dans un parc : 7 juments pour 4 bovins Référence : 1 bovin pour 6 à 7 chevaux de selle
  20. 20. A retenir •L’association des bovins et des chevaux est bénéfique : •Pour la gestion de la végétation •La maitrise des refus •La pérennité de la ressource pâturée
  21. 21. Repères économiques •Sur la base de la clôture 30/06/2013 (année de référence) + PRODUITS = 45 % du produit GC, 30 % BV, 5% équin 1 791 € / ha la référence : 1300 €/ha -prestation de service pour 80 €/ha - rdt plus faible mais des prix de vente importants - niveau primes PAC élevé lié à la zone défavorisée - CHARGES OPERATIONNELLES = 34 % du produit la référence en système allaitant : 26 % du produit la référence en syst allaitant + chevaux : 35 % du produit - productions végétales consommatrices d’engrais, semences, phyto - le système d’élevage est fortement dépendant de concentré - les chevaux alourdissent le poste véto
  22. 22. Repères économiques •Sur la base de la clôture 30/06/2013 (année de référence) - CHARGES STRUCTURE = les - : entretien du matériel ( presque 3 fois la référence) : 123 €/ha entretien du bâtiment : 123 €/ ha conjoncturel charges salariales : liées aux nombreuses responsabilités les + : une charge MSA cotisation exploitant optimisée = EBE : Excédent Brut d’Exploitation 111 500 € soit 640 € d’EBE/ha hors salarié référence réseau 500 à 600 €/ha -Annuités de 75 900 € disponible pour l’exploitant : 35 600 € -Endettement faible : 46 % référence réseau entre 50 et 60 %.
  23. 23. • Merci pour votre attention Emilie FRUSTIN • Chambre Régionale d’Agriculture à Laxou • 03 83 96 85 07 – 06 01 21 36 65 • emilie.frustin@lorraine.chambagri.fr

×