Rapport annuel 2012
R A P P O R T A N N U E L
2 0 1 2
3
Une Institution au service
de l’Entreprise Marocaine et
de la PME - TPE en particulier
Mot du Président
Dans un contexte é...
C’est ainsi qu’un nouveau plan de développement a été élaboré pour la
période 2013 – 2017. Il se veut une autre traduction...
2012, une année de référence et de
transition vers de nouveaux horizons
au service du financement de la PME – TPE
Pour Finé...
apporter davantage d’inflexion dans le cadre d’une mission duale de financement
de la PME – TPE au service du développement ...
SOMMAIRE
Rapportannuel
I. Contexte économique
II. Au service des entreprises marocaines
Mission
Produits
III. Des valeurs et des hommes
Valeurs
G...
10
Contexte
économique
R A P P O R T A N N U E L
2 0 1 2
11
Après avoir connu un net ralentissement
au cours du premier semestre de
l’année 2012, l’économie mondiale
s’est redressée ...
Le Maroc maintient un niveau
de croissance d’environ 3 %
Dans cette conjoncture, l’économie marocaine a
subi durant l’anné...
Le rythme d’évolution des crédits bancaires à
l’économie a connu, durant l’année 2012, une
décélération par rapport à l’an...
Après un début d’année favorable avec
des hausses à deux chiffres des ventes
de ciment conformément à la reprise
de l’acti...
La commande publique au Maroc représente environ
20 % du PIB. Les investissements publics se sont
situés à plus de 170 MM ...
Les PME représentent plus de 95 % des
entreprises au Maroc et concentrent 50 %
de l’investissement, 40 % de la production,...
18
AU SERVICE
DES ENTREPRISES MAROCAINES
ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES
MAROCAINES EN PROPOSANT DES SOLUTIONS
I...
Notre mission
FACILITER L’ACCÈS
DES ENTREPRISES
AU FINANCEMENT
Notre ambition
DÉMOCRATISER L’ACCÈS
DES ENTREPRISES AU
FINA...
Finéa, un établissement de place
au service des PME-TPE
Finéa, filiale du groupe CDG, est un établissement de la place qui ...
L’offre coeur de Finéa est construite autour du financement du besoin de fonds de
roulement des PME – TPE et ce, sous forme...
Les solutions que Finéa propose à ses clients
offrent de nombreux avantages :
• Des montages de financement cohérents à tr...
24
DES VALEURS
ET DES HOMMES
FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES
À TRAVERS UNE POLITIQUE RH FONDÉE SUR UN
SOCLE DE VAL...
Valeurs
Finéa adopte une charte qui se compose de quatre valeurs clés,
essentielles et partagées par l’ensemble des collab...
Missions et pouvoirs:
Se réunissant au moins deux fois par an afin de traiter des questions liées à la stratégie, à l’arrêt...
Missions:
Créé en 2008 et se réunissant de façon semestrielle, le Comité d’Audit et des
Risques a pour principales attribu...
Comités divers
Comités de Crédit
Le comité de crédit est l’instance en charge de prise de décision en matière d’octroi de ...
Une organisation par pôle de
compétences orientée vers l’efficience
Pôle Développement
Le Pôle Développement est constitué ...
Département
Ressources Humaines
Département Administratif
et Financier
Salah Eddine Benchrifi
Département Systèmes
d’Inform...
Le capital humain, levier de développement et actif
le plus précieux de Finéa
La politique des Ressources Humaines de Finé...
Chiffres clés et faits marquants 2012
« Finéa, une politique de recrutement qui s’appuie sur une approche multicanale… »
C...
34
L’AVENIR SE CONSTRUIT
AUJOURD’HUI
PÉRENNISER NOS ACTIVITÉS EN RENFORÇANT
NOTRE MISSION D’INTÉRÊT GÉNÉRAL AU SERVICE
DU DÉV...
Dans un contexte marqué par le dynamisme de l’investissement
public et des grands opérateurs privés et où la PME constitue...
STRATÉGIE:
PLAN DE DÉVELOPPEMENT
2013-2017
Afin de consolider sa position en tant qu’acteur majeur agissant
en faveur du dé...
- Préserver les « gènes » de Finéa:
• Mission duale: intérêt général et rentabilité.
• Clientèle cible: constituée de PME ...
Des objectifs ambitieux et réalistes
ont été définis et sont à même de
répondre davantage au besoin de
financement de la PME...
Finéa a mis en place des partenariats
opérationnels avec les établissements
suivants:
Partenaires
40
Finéa a signé deux types de conventions avec
les principales banques de la place. La Convention
« Finéa » porte sur la cou...
UNE ACTION AU QUOTIDIEN,
DES RÉSULTATS CONCRETS
CHAPITRE IV
R A P P O R T A N N U E L
2 0 1 2
43
RÉALISATIONS 2012
En 2012, Finéa a connu une année riche en événements…
Rappel des principaux
faits marquants au sein de F...
La « charte de gestion globale des risques » se
veut un cadre de référence, pour l’exercice des
activités de risk-manageme...
FINÉA
Une année de référence…
N.B.: Tous les chiffres sont en KDH sauf pour le nombre des clients
Une mission d’intérêt gé...
Principaux indicateurs d’activités et
financiers de Finéa
Une évolution favorable de l’ensemble
des indicateurs
Finéa a enr...
FGCP au 31/12/12
Dans le cadre de la stratégie de l’État portant, notamment, sur le renforcement des mécanismes de
financem...
Évolution des autorisations ASMN par produit
(en KDH)
2011R 2012R
327000
Préfinancement Accompagnement Mobilisation
386000 ...
COMPTES SOCIAUX
ACTIF 31/12/12 31/12/11
1. Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 6367840,29 773...
PASSIF 31/12/12 31/12/11
1. Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux
2. Dettes envers les établisseme...
HORS BILAN 31/12/12 31/12/11
Engagements de financement donnés
1. Engagements de financement donnés en faveur d’établissemen...
31/12/12 31/12/11
I. PRODUITS D’EXPLOITATION BANCAIRE 51743681,46 32613109,76
1. Intérêts et produits assimilés sur opérat...
I- TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS
31/12/12 31/12/11
1. (+) Intérêts et produits assimilés 1526557,11 2608914,25
2. (-)...
Tableau des flux de trésorerie du 01/01/2012 au 31/12/2012
31/12/12 31/12/11
FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES D’E...
CREANCES
Bank Al Maghrib
Trésor Public
et service des
Chèques Postaux
Banques au
Maroc
Autres
établissements
de crédits et...
Actif
Dirhams
1
Devises
2
Total
3
INSTRUMENTS OPTIONNELS ACHETES
Instruments optionnels de taux d’intérêts achetés
Instrum...
Immobilisations
Montant brut
au début de
l’exercice
Montant des
acquisitions
au cours de
l’exercice
Montant des
cessions o...
Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012
DETTES
ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES AU
MAROC
ETABLISSEMENTS
DE CREDIT A
L’ET...
Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012
Passif
Dirhams
1
Devises
2
Total
3
INSTRUMENTS OPTIONNELS VENDUS
Instruments optionne...
Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012
PROVISIONS
ENCOURS
31/12/2011
DOTATIONS REPRISES
AUTRES
VARIATIONS
ENCOURS
31/12/2012...
64
R A P P O R T A N N U E L
2 0 1 2
65
SIÈGE CASABLANCA:
101, boulevard Abdelmoumen - Casablanca
Tél.: 0522264483 – 0522473989 – 0522208958 – 0520303530
Fax: 052...
Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)
Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)
Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)
Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)
Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)

735 vues

Publié le

Rapport d'activités 2012 de finéa (http://www.finea.ma)
Finéa a pour mission et vocation de faciliter l’accès des entreprises, PME - TPE en particulier, au financement bancaire.

Expertise Idémo : accompagnement éditorial

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
735
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité Finéa (Groupe CDG)

  1. 1. Rapport annuel 2012
  2. 2. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 3
  3. 3. Une Institution au service de l’Entreprise Marocaine et de la PME - TPE en particulier Mot du Président Dans un contexte économique particulier, Finéa (ex. Caisse Marocaine des Marchés) a clôturé l’année 2012 en confortant pleinement son rôle d’établissement facilitant l’accès des entreprises au financement. Les réalisations 2012, en termes d’activité et des résultats financiers, dénotent, encore une fois, toute la pertinence des décisions prises avec les pouvoirs publics en 2005 et depuis l’adossement de l’ex. CMM au Groupe CDG en 2004. Sa redynamisation en tant qu’outil de référence en matière de financement des entreprises titulaires des marchés publics a été accompagnée par le lancement d’un premier plan de mise à niveau et développement en 2006 ; les objectifs qui y sont contenus ont été tous atteints. Saïd LAFTIT 4
  4. 4. C’est ainsi qu’un nouveau plan de développement a été élaboré pour la période 2013 – 2017. Il se veut une autre traduction des engagements du Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion en faveur de l’entreprise marocaine en lui facilitant davantage l’accès aux financements et en lui apportant de nouvelles réponses à ses besoins. L’enjeu pour Finéa, pour les années à venir, est d’apporter davantage d’inflexion dans le financement de la PME – TPE en capitalisant sur ses gènes et en introduisant de l’innovation dans le cadre de sa complémentarité avec le système bancaire et conformément à sa mission duale d’intérêt général – rentabilité. La qualité des équipes de Finéa, leur dévouement et professionnalisme sont les atouts pour la réussite de ce nouveau palier de développement au service de l’entreprise marocaine (PME – TPE) et du développement économique de notre pays. Je saisis cette occasion pour remercier, une nouvelle fois, les hommes et femmes de Finéa pour les réalisations 2012. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 5
  5. 5. 2012, une année de référence et de transition vers de nouveaux horizons au service du financement de la PME – TPE Pour Finéa, l’année 2012 restera, sans doute, dans les mémoires, comme une année de référence et de transition de notre Institution vers de nouveaux horizons. Une année de référence puisque notre Établissement a réussi à mobiliser plus de 4 GDH de financements au profit de plus de 500 entreprises, et particulièrement les PME – TPE, en progression de 33 % par rapport à 2011, pour un volume de marchés nantis dépassant les 5 GDH. Les indicateurs financiers ont connu une évolution favorable. Ainsi, le Produit Net Bancaire est passé à 51,6 MDH en évolution de 60 %, le Résultat Brut d’Exploitation a presque doublé à plus de 30 MDH et le Résultat Net ressort à 20,2 MDH en progression de plus de 66 %. Ces réalisations, qui confortent la mission d’intérêt général de notre Établissement, ont été accompagnées par la concrétisation de plusieurs projets structurants visant à renforcer notre dispositif opérationnel et à le mettre au niveau des meilleurs standards reconnus: • La mise en place d’un nouveau système d’information, dénommé SIGMAE (Système Intégré de Gestion des Marchés et des Entreprises) permettant une gestion optimisée et sécurisée front to back de l’ensemble des processus métiers; • Le renforcement de notre gouvernance interne et gestion des risques par la mise en place, entre autres, d’une charte de gestion globale des risques et l’adoption d’un nouveau système de scoring et de gestion du risque crédit. 2012 est aussi une année de transition de notre Institution vers de nouveaux horizons. C’est ainsi qu’un nouveau plan de développement pour la période 2013 – 2017 a été adopté. Il est porteur d’ambitions pour l’avenir et vise à Ali BENSOUDA Mot de l’Administrateur Directeur Général 6
  6. 6. apporter davantage d’inflexion dans le cadre d’une mission duale de financement de la PME – TPE au service du développement économique de notre pays, et ce, en: • Capitalisant sur le coeur métier construit autour de financements sous forme d’engagements par signature; • Adoptant une logique de diversification et d’innovation dans l’offre de produits et services. L’objectif escompté est d’élargir notre intervention au profit de la PME – TPE en servant plus de 1500 clients et autorisant plus de 10 GDH de financements à l’horizon 2017. Notre entreprise s’est dotée de tous les moyens lui permettant d’entrevoir ses nouveaux horizons, dans le cadre de son plan de développement, avec confiance et sérénité. Une augmentation de capital de 70 MDH à 120 MDH a été réalisée et un changement de nom et d’identité visuelle a été opéré pour refléter la « vraie » image de notre Institution, une Institution moderne qui s’est transformée en profondeur durant ces 5 dernières années et qui est porteuse d’une ambition: « démocratiser et faciliter l’accès des entreprises au financement ». La mise en oeuvre de ce plan de développement est une responsabilité collective qui concerne tous les collaborateurs de Finéa. Leur professionnalisme, motivation, et dévouement représentent la richesse de notre Entreprise. Nous les remercions pour leur engagement habituel. L’entreprise marocaine est une source de croissance et un vivier d’emplois. L’accompagner et lui faciliter davantage l’accès aux financements est notre mission. Nous sommes, plus que jamais, mobilisés pour accompagner durablement notre clientèle au service du développement économique de notre pays. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 7
  7. 7. SOMMAIRE Rapportannuel
  8. 8. I. Contexte économique II. Au service des entreprises marocaines Mission Produits III. Des valeurs et des hommes Valeurs Gouvernance Ressources humaines IV. L’avenir se construit aujourd’hui Vision Stratégie de développement Partenariats V. Une action au quotidien, des résultats concrets Réalisations 2012 Comptes sociaux Contacts R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  9. 9. 10
  10. 10. Contexte économique R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 11
  11. 11. Après avoir connu un net ralentissement au cours du premier semestre de l’année 2012, l’économie mondiale s’est redressée légèrement dans la deuxième moitié de l’année grâce notamment à la mise en place par les principales banques centrales des pays développés (FED, BCE, Banque d’Angleterre, Banque du Japon…) de nouveauxprogrammesd’assouplissement monétaire quantitatif et aux mesures prises par l’UE dans le but de renforcer l’intégration bancaire et monétaire. Compte tenu de ces facteurs, le Fonds Monétaire International (FMI) a revu à la baisse ses prévisions pour l’économie mondiale avec une croissance de 3,2 % en 2012 et 3,5 % en 2013, soit respectivement 0,1 point de pourcentage de moins que prévu dans l’édition des perspectives de l’économie mondiale d’octobre 2012. Cetteévolutionconfirmeleralentissement continu de l’économie mondiale qui avait marqué une croissance de l’ordre de 3,9 % en 2011 après la reprise de 5,1 % en 2010. Dans un contexte économique particulier caractérisé, entre autres, par un resserrement de la liquidité, un tassement des crédits à l’économie et à l’entreprise, Finéa (ex. Caisse Marocaine des Marchés) a clôturé l’année 2012 en confortant pleinement son rôle d’établissement facilitant l’accès des entreprises au financement. 12
  12. 12. Le Maroc maintient un niveau de croissance d’environ 3 % Dans cette conjoncture, l’économie marocaine a subi durant l’année 2012 les effets négatifs de trois facteurs exogènes, à savoir la récession dans la zone euro, le maintien à un niveau élevé des prix des produits de base et la volatilité accrue des cours de change. En dépit du contexte peu porteur, l’économie marocaine a pu maintenir un niveau de croissance satisfaisant autour de 3 % mais au prix d’une aggravation du déficit budgétaire avec la conduite d’une politique budgétaire anticyclique. Les échanges extérieurs ont également subi l’effet conjugué de la hausse des prix des produits de base et le recul de la demande étrangère et ce, malgré un comportement favorable des exportations, notamment celles des nouveaux métiers mondiaux du Maroc. La croissance économique du Maroc a ralenti en 2012, sous la barre des 3 %. Le déficit budgétaire a atteint 7,1 % du PIB et la dette publique s’élève à 58 % à fin 2012. Cependant, l’endettement extérieur est demeuré sous contrôle et l’année 2013 devrait renouer avec une croissance plus dynamique grâce aux promesses de la bonne campagne agricole en cours. Les dépenses d’investissement s’élevant à 188,3 MM DH (comprenant, entre autres, 122,8 MM DH pour les entreprises et établissements publics) est en hausse de 12,55 % par rapport à 2011. Leur niveau a été revu à la hausse suite à la correction du montant des reports. Les dépenses d’investissement ont vu leur rythme de progression s’accélérer à partir du 2e trimestre de l’année, ce qui s’est traduit par une hausse de 2,5 MM DH des prévisions initiales de la Loi de finances. Toutefois, elles ont enregistré une baisse de 1,5 MM DH ou 3 % par rapport à 2011. Dépenses d’investissement 13
  13. 13. Le rythme d’évolution des crédits bancaires à l’économie a connu, durant l’année 2012, une décélération par rapport à l’année précédente. En effet, l’additionnel des crédits bancaires à l’économie s’est limité à 31,1 MM DH ou 4,5 % contre +65,4 MM DH ou +10,5 % en 2011. Cette évolution provient notamment de la décélération des crédits de trésorerie, des crédits immobiliers et des créances diverses sur la clientèle. Parallèlement, les crédits à la consommation ont affiché le même rythme d’évolution, en augmentant de 3,5 MM DH ou 9,8 %. Plus précisément, l’encours des crédits à l’économie, ayant augmenté de 2,6 % en 2012, ressort à 704 MM DH marquant une rupture totale par rapport aux évolutions enregistrées au cours de ces dernières années. Moins de 30 % des PME font appel aux banques pour leurs financements. L’encours des financements bancaires accordés aux entreprises s’est situé à 344,3 MM DH en progression de 12,3 % par rapport à 2011. Les comptes débiteurs et les crédits de trésorerie se sont situés à 178 MM DH (+11 % par rapport à 2011). Les crédits d’équipement ont baissé de 3,6 % à 136 MM DH en 2012 suite à la baisse des demandes de financement émanant des entreprises manquant de visibilité sur le court et moyen terme vu la morosité de la conjoncture nationale et internationale. Crédit bancaire à l’économie: ralentissement durant l’année 2012 Durant l’année 2012, le resserrement des liquidités bancaires n’a cessé de s’accentuer pour atteindre 71,5 MM DH en novembre, avant de revenir à 62,9 MM DH durant le mois de décembre et ce, sous l’effet de la hausse ponctuelle des avoirs extérieurs suite à la sortie du Maroc sur le Marché Financier International. Ainsi, le besoin de liquidités s’est élevé, en moyenne mensuelle, à 61,2 MM DH durant l’année 2012 contre 23,3 MM DH un an auparavant. En vue de combler ce déficit, Bank Al-Maghrib a augmenté significativement les injections de liquidités sur le marché monétaire. En effet, BAM a injecté en moyenne durant l’année 2012 un montant de 62,1 MM DH, à travers notamment les avances à 7 jours sur appel d’offres, les portant à 46,8 MM DH en moyenne mensuelle contre 21,2 MM DH en 2011. La banque centrale a également eu recours aux pensions livrées avec un montant moyen de 15 MM DH. Marché monétaire: accentuation des besoins de liquidités… 14
  14. 14. Après un début d’année favorable avec des hausses à deux chiffres des ventes de ciment conformément à la reprise de l’activité en 2011, l’activité a connu sur le reste de l’année un renversement de tendance avec des pics de baisses atteints en août (-23 %) et en octobre (-26 %). Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce repli, notamment le ralentissement habituel de la cadence des chantiers durant la période estivale qui a coïncidé avec le mois de Ramadan, l’arrêt des chantiers durant la période de Aïd Al Adha et les intempéries de la fin de l’année. Compte tenu de ces évolutions, les ventes de ciments sont revenues à 15,9 millions de tonnes contre 16,1 millions en 2011, accusant ainsi une baisse de 1,6 % contre une hausse moyenne de 7,5 % durant les cinq dernières années. Cette baisse a concerné les principaux centres urbains du Royaume. En effet, la région de Taza-al Hoceima-Taouante a marqué la plus forte baisse avec 22,2 % par rapport à fin 2011. D’autres régions ont été concernées par ce repli notamment celle du Grand Casablanca (-12,1 %), Meknès-Tafilalt (-10,5 %) et Souss- Massa-Daraa (-10,2 %). Par ailleurs, le nombre d’unités produites s’est élevé au terme de l’année 2012 à 122 000 unités d’habitat social contre 135 000 unités en 2011, enregistrant ainsi une baisse de 9,6 %. Quant au nombre d’unités mises en chantier, il a atteint 419 000 unités dont 268 unités sociales et économiques. Décélération de l’activité du BTP durant l’année 2012… D’un autre côté, les créances en souffrance se sont accrues de 9,1 % par rapport à fin décembre 2011.Leur part dans le total des crédits bancaires est restée stable aux alentours de 4,9 %. Par agent économique, l’évolution des crédits bancaires à l’économie s’est caractérisée en 2012 par un ralentissement aussi bien de la progression des prêts destinés au secteur privé qu’au secteur public. En effet, le taux d’accroissement annuel des crédits au secteur privé est revenu de 5,2 % en 2011 à 4,9 % en 2012. D’un autre côté, les concours au secteur public ont augmenté de 22,5 %, tirés essentiellement par ceux accordés aux sociétés non financières publiques. S’agissant des créances nettes sur l’administration centrale, elles se sont accrues de 17,6 % après 25,7 % l’année écoulée, reflétant principalement la décélération du taux de progression des créances nettes des autres institutions de dépôts. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  15. 15. La commande publique au Maroc représente environ 20 % du PIB. Les investissements publics se sont situés à plus de 170 MM DH dont près de 60 MM DH au titre du budget de l’État, soit une hausse de 11 % par rapport à 2011. Les secteurs des BTP et de l’ingénierie ont respectivement réalisé 70 % et 80 % de leur chiffre d’affaires dans le cadre des marchés publics. Le montant estimé des marchés donnant lieu à un financement bancaire est de l’ordre de 80 MM DH. Hausse de la commande publique et de l’investissement public au Maroc 16
  16. 16. Les PME représentent plus de 95 % des entreprises au Maroc et concentrent 50 % de l’investissement, 40 % de la production, 31 % des exportations et 20 % de la valeur ajoutée. Afin de dynamiser l’activité et la mise à niveau de la PME, les pouvoirs publics ont mis en œuvre, depuis une dizaine d’années, un ensemble de mesures afin de moderniser le système financier, d’améliorer l’environnement juridique et de renforcer les ressources financières bancaires et non bancaires dédiées à la PME. LA PME, UN MAILLON ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIE NATIONALE MAROCAINE Malgré l’augmentation de la part des crédits qui leur sont accordés dans l’encours total des banques, les PME éprouvent des difficultés d’accès au crédit dues à l’importance des sûretés exigées par les banques, à l’inadaptation des produits aux besoins sectoriels des PME, à la faiblesse des fonds propres et au manque de transparence de certaines PME. La part des PME qui ont accès au marché de capitaux et au capital risque reste aujourd’hui très faible. L’accès au financement des PME: une question toujours d’actualité Les PME, de par leur dynamisme, jouent un rôle moteur dans le développement économique du Maroc R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 17
  17. 17. 18
  18. 18. AU SERVICE DES ENTREPRISES MAROCAINES ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES MAROCAINES EN PROPOSANT DES SOLUTIONS INNOVANTES ET ADAPTÉES À LEURS BESOINS CHAPITRE I R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 19
  19. 19. Notre mission FACILITER L’ACCÈS DES ENTREPRISES AU FINANCEMENT Notre ambition DÉMOCRATISER L’ACCÈS DES ENTREPRISES AU FINANCEMENT Notre rôle CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE MAROCAINE ET PLUS PARTICULIÈREMENT LA PME… AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DU PAYS 20
  20. 20. Finéa, un établissement de place au service des PME-TPE Finéa, filiale du groupe CDG, est un établissement de la place qui a pour mission et vocation de faciliter l’accès des entreprises, les PME-TPE en particulier, au financement de leurs besoins de trésorerie et à la commande publique. Finéa, une histoire de plus de 63 ans… 1950… Finéa (EX CMM) a été créée en 1950 pour garantir les banques contre les risques des crédits consentis aux entreprises titulaires de marchés publics et parapublics, au moyen d’effets revêtus de sa signature. Elle a été créée sous la forme juridique de société anonyme de droit privé par arrêté du Directeur des Finances (modifié par un arrêté du Ministère des Finances du 12 juin 1964). 1950 – 1993… De 1950 à 1993, ses interventions ont été réalisées dans le cadre d’un régime administré. À partir de la seconde moitié des années quatre-vingt-dix, dans un contexte de libéralisation du système bancaire et financier, Finéa a été confrontée aux nouvelles dispositions de la loi bancaire de 1993. Elle a perdu ses avantages liés au réescompte de son papier et à la garantie de l’avance de trésorerie assurée par le Trésor Public (CSPME). 1997… Son capital social initialement de 1 MDH a été augmenté à 5 reprises pour se situer en 1997 à 100 MDH. 2004… En 2004, Finéa a été adossée à la CDG et a fait l’objet, suite à une réflexion concertée avec les pouvoirs publics, d’une redynamisation en lui confiant une mission d’intérêt général, avec la création d’un fonds de garantie dédié à la PME, orientation formalisée dans le cadre du contrat programme ÉTAT-FNBTP de 2004. 2012 – 2013… Évolution favorable de l’activité au profit de la PME-TPE faisant de l’année 2012 une bonne année de transition: • Adoption d’un nouveau plan de développement 2013-2017 visant à apporter davantage d’inflexion dans le financement de la PME-TPE. • Augmentation du capital de Finéa de 50 MDH pour le porter à 120 MDH. • Changement de nom et d’identité visuelle dans le cadre de la nouvelle vision stratégique. CMM devient Finéa. Finéa se déploie pour être encore plus proche de ses clients Pour être au plus près de ses clients, Finéa déploie un réseau national composé de 6 succursales situées à Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Fès et Tanger. Gestionnaire du FGCP Finéa est également gestionnaire d’un Fonds de Garantie dédié à la Commande Publique (F.G.C.P) qui est opérationnel depuis fin 2008. Ce fonds facilite aux PME - TPE attributaires de marchés publics l’accès au financement à travers la garantie directe en faveur des banques ayant contribué à la dotation du capital du fonds. 21 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  21. 21. L’offre coeur de Finéa est construite autour du financement du besoin de fonds de roulement des PME – TPE et ce, sous forme de cautions, Avance Sur Marché Nantis… Intervention par garantie intégrale Finéa intervient en octroyant sa garantie intégrale aux banques pour le financement sous forme d’Avances Sur Marchés Nantis (ASMN) au profit des entreprises titulaires de marchés publics et parapublics. Cette garantie se matérialise par l’escompte d’effets avalisés ou par un système d’échange électronique. Intervention par garantie partielle Finéa est également gestionnaire du Fonds de Garantie dédié à la Commande Publique (FGCP) dont les contributeurs sont l’État à 50 %, la CDG à 25 %, Attijariwafa Bank à 10 %, BMCE à 10 % et BMCI à 5 %. L’établissement bénéficie d’une dotation de 100 millions de dirhams avec un coefficient multiplicateur de 8, soit une puissance de garantie de 800 millions de dirhams. NOTRE OFFRE DE PRODUITS ET SERVICES Finéa intervient auprès des banques suivant deux modes: par garantie intégrale à hauteur de 100 % ou par garantie partielle en tant que gestionnaire du Fonds de Garantie dédié à la Commande Publique (FGCP) à hauteur de 60 %. 22
  22. 22. Les solutions que Finéa propose à ses clients offrent de nombreux avantages : • Des montages de financement cohérents à travers la mise en place de facilités souples et adaptées à toutes les phases et types de marchés (marchés de travaux et fournitures, commande, groupement, sous-traitance, etc.). • Un dispositif de garantie allégé qui s’appuie principalement sur la garantie de base représentée par le nantissement des marchés. • Un accompagnement rigoureux par un spécialiste dédié qui suit conjointement l’état d’avancement des marchés et qui est à l’écoute de toutes les préoccupations pour y apporter des solutions sur mesure. À terme, une solution de produits et services innovante et adaptée… Suite à l’adoption du plan de développement 2013 – 2017 et dans l’objectif de renforcer son accompagnement des entreprises porteuses de projets ambitieux, Finéa tend à enrichir sa gamme de produits en capitalisant sur son offre cœur. Le principe étant d’adopter une logique de développement de niche dans l’offre produits et services : décaissement en co-financement, financement et garantie du crédit d’impôts TVA, garanties à l’export sous formes de cautions, financement subordonné… et de diversification sectorielle et des marchés pour accompagner les PME qui veulent développer leur activité sur le continent ou à l’étranger : marchés privés, export… Produits • Le Crédit de Préfinancementest destiné à couvrir les dépenses engagées ou à engager par l’entreprise pour l’exécution des marchés avant facturation. • Le Crédit d’Accompagnement est lié au financement des prestations ouvrant droit à paiement, dans l’attente de l’obtention des attestations de droits constatés. • Le Crédit de Mobilisationest lié au financement des prestations fournies ouvrant au titulaire du marché un droit à paiement reconnu par une Attestation de Droits Constatés. • Le Cautionnement Administratif est prévu en couverture des garanties pécuniaires exigées par les donneurs d’ordre de marchés publics. Dans le cadre de la couverture intégrale, les produits de Finéa sont adaptés aux différentes phases de réalisation d’un marché et couvrent la quasi-totalité des besoins de financement d’un client pour réaliser son marché. Finéa propose ainsi plusieurs modalités de crédit et de cautionnement: Des produits sur-mesure pour le financement des fonds de trésorerie des entreprises. Une offre aux multiples avantages Participation à L’AO Cautionnement Provisoire Début des travaux Livraison Prestation Établissement de L’ADC Paiement Administratif Cautionnement Retenue de garantie Adjudication Cautionnement Définitif Préfinancement Accompagnement Mobilisation 1 2 3 Les banques bénéficient de la garantie Finéa durant les phases 1, 2 et 3 représentant les Avances Sur Marché Nantis (ASMN) octroyées par elles et ce quelle que soit la modalité de crédits (Préfinancement, Accompagnement ou Mobilisation). R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 23
  23. 23. 24
  24. 24. DES VALEURS ET DES HOMMES FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES À TRAVERS UNE POLITIQUE RH FONDÉE SUR UN SOCLE DE VALEURS COMMUNES CHAPITRE II R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 25
  25. 25. Valeurs Finéa adopte une charte qui se compose de quatre valeurs clés, essentielles et partagées par l’ensemble des collaborateurs Une charte de valeurs partagées par tous Équité Finéa s’engage à garantir l’égalité de chance dans l'accès au financement à travers un traitement égal pour toutes les entreprises et une neutralité de ses collaborateurs, quels que soient la banque ou le partenaire financier concerné. Innovation Finéa s’engage à mener une politique d’innovation continue, que ce soit dans les solutions et les réponses apportées aux problématiques de ses clients ou dans les procédures et le traitement des besoins des clients et prospects. Engagement Finéa et ses collaborateurs s’engagent à offrir un service de qualité, à remplir et garantir sa mission première pour l’intérêt des PME et de l’économie marocaine et à assurer l’efficacité du traitement des dossiers, une rapidité d'exécution et une clarté des process. Proximité Finéa s’engage à plus de proximité avec le marché, les PME et ses partenaires pour mieux connaître les attentes et les besoins des prospects. Cette volonté de proximité est une priorité pour assurer un accompagnement sur- mesure et un service à valeur ajoutée pour les PME. 26
  26. 26. Missions et pouvoirs: Se réunissant au moins deux fois par an afin de traiter des questions liées à la stratégie, à l’arrêté comptable, à l’activité et aux budgets, le Conseil d’Administration détermine les orientations de l’activité de l’Établissement et veille à leur mise en oeuvre. Il procède aux contrôles et vérifications qu’il juge opportuns. Il se saisit de toute question intéressant la bonne marche de l’Établissement et règle par ses délibérations les affaires qui le concernent. Il examine également tous les aspects liés à: • La stratégie de l’Établissement; • La politique de gestion globale des risques; • Le système de contrôle interne; • La gouvernance, en désignant les instances dédiées en la matière (Comité d’Audit et des Risques, Comités de Crédit…). Le Conseil d’Administration Ali Bensouda: Administrateur Directeur Général CDG, représentée par Mustapha Lahboubi Omar Lahlou: Administrateur Said Laftit: Président Bouchaib Benhamida: Administrateur et Président de la FNBTP Ministère de l’équipement et du Transport: Administrateur Aziz Khayati: Représentant du Ministère des Finances - Commissaire de Gouvernement GOUVERNANCE À Finéa, à l’instar des principes adoptés au sein du groupe CDG, la notion de gouvernance est une composante fondamentale eu égard à la nature des missions qu’elle porte. À ce titre, la bonne gouvernance est matérialisée par la mise en oeuvre d’un dispositif assurant l’efficience et l’efficacité dans le processus de prise de décision, de gestion des risques et de contrôle interne. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 27
  27. 27. Missions: Créé en 2008 et se réunissant de façon semestrielle, le Comité d’Audit et des Risques a pour principales attributions de: • Porter une appréciation globale sur le système de contrôle interne; • Recommander le choix des commissaires aux comptes; • Définir les zones de risques minimales à couvrir par l’audit interne et externe; • Vérifier la fiabilité et l’exactitude des informations financières destinées à l’organe d’administration et aux tiers; • Porter une appréciation sur la pertinence des méthodes comptables adoptées pour l’élaboration des comptes individuels et consolidés. Comité de Direction Présidé par l’Administrateur Directeur Général, le « Codir » réunit les DGA en charge du Pôle Support et du Pôle Développement ainsi que le directeur du Pôle Engagements. Instauré en 2012, le « Codir » est une instance qui se réunit de façon hebdomadaire pour assurer le suivi de l’ensemble des activités de l’Établissement. Mustafa Lahboubi Président du comité d’audit Omar Lahlou Ministère de l’équipement et du Transport Comité d’Audit et des Risques 28
  28. 28. Comités divers Comités de Crédit Le comité de crédit est l’instance en charge de prise de décision en matière d’octroi de financements. En fonction des lignes de crédit demandées, les dossiers de crédit remontent aux instances de crédit de niveau supérieur (Comité Interne, Comité Central, Comité Grands Risques). Comité de Veille Le comité de veille assure la surveillance et le contrôle des engagements par portefeuille, remonte les dossiers problématiques et assure le suivi des alertes. Le comité de veille se réunit de façon bimestrielle. Comité de Provisionnement Le comité de provisionnement a pour principale mission de déterminer les provisions à constituer en relation avec les dossiers en alerte, présentant un risque de défaillance. Il apprécie le niveau de provisions à constituer à chaque arrêté comptable en application des dispositions réglementaires et ce, en tenant compte des recommandations qui sont formulées actuellement par le Comité de Veille et ultérieurement par le Comité des Risques et de Contrôle Interne. Comité des Risques et Contrôle Interne Le comité des risques et contrôle interne a pour principales missions: • En matière de gestion des risques, ce comité assure une surveillance globale des principaux risques inhérents aux activités réalisées par Finéa. • En matière de contrôle interne, ce comité prend en charge le pilotage et l’évolution du dispositif de contrôle interne de l’ensemble des risques. Miloud Guermatha Ali Bensouda Khalid El Kaoumi R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 29
  29. 29. Une organisation par pôle de compétences orientée vers l’efficience Pôle Développement Le Pôle Développement est constitué autour des structures suivantes: Département Commercial et Succursales: ont pour missions principales de développer le fonds de commerce de l’Établissement à travers des actions de prospection, l’animation des clients en compte ainsi que des actions d’animation auprès des partenaires bancaires pour renforcer davantage le portefeuille des relations communes. Département Production: sa mission principale est la prise en charge des opérations de crédits qui consiste à opérationnaliser les lignes des crédits autorisées par les instances de crédits de Finéa. Pôle Support Pour mener à bien ses missions, le Pôle Support s’appuie sur trois Départements: Département Administratif et Financier, chargé des comptes, de l’établissement et du suivi de l’exécution des budgets d’investissement et de fonctionnement. Ce Département assure l’appui logistique, humain et financier pour Finéa. Département Système d’Information, chargé de la mise à disposition, du suivi, du développement et de l’intégration des outils informatiques fonctionnels. Il est en charge également de support et assistance aux utilisateurs, de la sécurité informatique, de la gestion du réseau informatique et services associés. Département des Ressources Humaines, en charge de la mise en oeuvre de la politique RH au sein de Finéa. Il assure le bon déroulement et le suivi des carrières des collaborateurs, de l’organisation des recrutements et de la formation continue du personnel. Pôle Engagements Composé de deux départements « Département Risque Crédit » et « Département Suivi des Engagements », le Pôle Engagements assure la coordination de la filière risque de contrepartie. Il a pour principales attributions d’identifier, analyser et suivre les différents risques encourus par Finéa, s’assurer de l’application des politiques risques définis par les instances de gouvernance, veiller au respect des limites définies par les instances de gouvernance, mettre en place des outils et des indicateurs de contrôle et de suivi des risques et enfin, organiser les différents comités en matière de gestion des risques mis en place par Finéa. Département Risques Crédit: ce département se charge de l’étude contradictoire des dossiers de crédit en analysant la qualité du risque présenté par les fonctions commerciales. Département Suivi des Engagements: il se charge de faire le suivi et le contrôle des crédits autorisés. Département Risk Management et Conformité Ce département a pour mission d’évaluer et suivre les risques opérationnels de Finéa pouvant affecter la réalisation de ses objectifs financiers, stratégiques et réglementaires. Département en charge du FGCP Le Département FGCP a pour mission d’instruire les demandes de garanties provenant des établissements bancaires portant sur les concours accordés aux entreprises adjudicataires de marchés publics. Ledit département est en charge également de l’organisation et du suivi, le cas échéant, des partenariats établis avec les banques de la place. 30
  30. 30. Département Ressources Humaines Département Administratif et Financier Salah Eddine Benchrifi Département Systèmes d’Information Mourad Reggadi Miloud Guermatha DGA Pôle Support Anwar Echchachoui Directeur Pôle Engagement Département Risques de Crédit Nezha Bahloul Département Suivi des Engagements Noufissa Jaafar Khalid El Kaoumi DGA Pôle Développement Succursale Fès Youssef Chraibi Succursale Agadir Younes El Hadni Département Production Mohamed Gourgue Succursale Rabat Ilyas Ziati Succursale Marrakech Adil Taih Succursale Tanger Amine Raoui Département Commercial Sanae Benbrahim Conseil d’Administration Comité Grands Risques Comité d’Audit et des Risques Département Risk Management et Conformité Département en charge de la gestion du FGCP: Hassan Darghal Département Audit Interne Narjis Bendi Département Juridique Issam Chentouf Département Communication Imane Chlyeh Administrateur Directeur Général Ali Bensouda 31 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  31. 31. Le capital humain, levier de développement et actif le plus précieux de Finéa La politique des Ressources Humaines de Finéa s’inscrit dans la continuité de celle menée par le Groupe CDG, qui n’a cessé de valoriser son capital humain. Développer les compétences, encourager l’innovation, s’engager pour le client, tels sont les piliers de cette politique construite en parfaite cohérence avec les valeurs de l’entreprise. Au quotidien, ces engagements se traduisent dans l’ensemble des processus de gestion RH, que ce soit à travers le recrutement, la formation, la gestion des carrières et des mobilités, la promotion des talents et de la diversité ou encore de la gestion sociale. Ressources Humaines 32
  32. 32. Chiffres clés et faits marquants 2012 « Finéa, une politique de recrutement qui s’appuie sur une approche multicanale… » Comptant un effectif de 50 personnes à fin 2012 – en évolution de 4,26 % par rapport à 2011-, Finéa a conduit en 2012 une politique de recrutement soutenue afin de consolider ses profils d’expertise et d’accompagner les objectifs tracés dans le plan de développement 2013 – 2017. Conformément à la procédure de recrutement en vigueur, la politique de recrutement de Finéa s’appuie sur une approche multicanale qui passe par appel à candidature interne au niveau de Finéa, du Groupe CDG ainsi qu’au niveau des sites de recrutements spécialisés. Chiffres clés: Effectif Une équipe composée de 50 personnes Une répartition par sexe équilibrée 53 % d’hommes VS 47 % de Femmes Une équipe jeune et dynamique L’âge moyen du personnel de Finéa est de 34 ans 33 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  33. 33. 34
  34. 34. L’AVENIR SE CONSTRUIT AUJOURD’HUI PÉRENNISER NOS ACTIVITÉS EN RENFORÇANT NOTRE MISSION D’INTÉRÊT GÉNÉRAL AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DU PAYS CHAPITRE III R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 35
  35. 35. Dans un contexte marqué par le dynamisme de l’investissement public et des grands opérateurs privés et où la PME constitue l’essentiel du tissu économique et porte une part intéressante de la richesse nationale, Finéa s’est donné pour ambition de démocratiser l’accès des entreprises au financement, contribuant ainsi au développement économique des entreprises marocaines. Démocratiser l’accès des entreprises au financement Vision 36
  36. 36. STRATÉGIE: PLAN DE DÉVELOPPEMENT 2013-2017 Afin de consolider sa position en tant qu’acteur majeur agissant en faveur du développement économique, Finéa adopte un plan de développement pour apporter davantage d’inflexion dans le cadre de sa mission duale « intérêt général/rentabilité » de financement des PME. Ce plan développement définit la trajectoire pour les années à venir et se veut être une autre traduction des engagements du Groupe CDG en faveur de l’entreprise marocaine, et la PME en particulier, en lui facilitant davantage l’accès au financement et lui apportant de nouvelles réponses à ses besoins. Donner aux entreprises les moyens d’atteindre leur ambition. La stratégie de Finéa a été élaborée à partir: • D’une mise en perspective de sa mission et de ses réalisations; • De son appartenance au Groupe CDG animé d’une mission duale « intérêt général/rentabilité »; • De son positionnement du fait que sa mission est aussi exercée par le secteur bancaire et d’autres organismes; • De l’analyse de sa capacité à réussir son évolution après la finalisation du plan de mise à niveau et développement 2007 – 2012. Le Maroc serait meilleur si chaque entrepreneur avait les moyens d’atteindre ses ambitions 37 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2
  37. 37. - Préserver les « gènes » de Finéa: • Mission duale: intérêt général et rentabilité. • Clientèle cible: constituée de PME en général. • Offre: Construite autour du financement des marchés publics et privés sous formes de cautions, Avance Sur Marchés Nantis… - Renforcer l’expérience de gestion de fonds de garantie pour le compte des pouvoirs publics (FGCP) et/ou d’institutionnels souhaitant apporter du financement/garantie à la PME; - Adopter une logique de développement de niches dans l’offre de produits et services et de diversification sectorielle et des marchés: • Intervention par décaissement de manière ponctuelle et uniquement en co – financement, pour couvrir les délais de mise en place des lignes par les banques; • Garantie/Co – financement du crédit TVA: la PME admissible à un crédit d’impôt TVA remboursable peut obtenir une garantie de prêt lui permettant d’améliorer ses liquidités; • Garantie/Co – financement des PME se développant à l’export et titulaires de marchés publics; - Renforcer la logique d’établissement de place sur la base d’une approche de coopération et complémentarité avec le système bancaire; - Services: Conseil/Accompagnement: Apporter une assistance permanente en synergie et partenariat avec les parties prenantes de la PME dans une logique de partenaire des PME et mettre en place des services en lignes; - Canal de distribution: • Poursuivre le développement du réseau en couvrant l’ensemble des régions (8 Succursales) selon un « maillage » répondant à des objectifs de développement régional; • S’appuyer sur les réseaux des banques partenaires; - Et enfin, faire de la performance opérationnelle et de la maîtrise des risques des garants de la viabilité de l’entreprise. Ce plan stratégique constitue un véritable projet d’entreprise reposantsurlesprincipesdirecteurs suivants: 38
  38. 38. Des objectifs ambitieux et réalistes ont été définis et sont à même de répondre davantage au besoin de financement de la PME - TPE Le plan de développement adopté vise à renforcer l’intervention de Finéa au profit des entreprises, surtout la PME - TPE, en augmentant son activité en termes de volume des crédits accordés, sous forme de garanties, de co – financements et des marchés financés. La mise en œuvre de ce plan mobilise l’ensemble des collaborateurs à travers une douzaine de chantiers. Tous les moyens sont déployés pour opérationnaliser cette stratégie: une augmentation de capital à 120 millions de dirhams, une organisation alignée sur les objectifs assignés et dotée des meilleures compétences, une mise à niveau du système d’information, l’adoption d’un système de gestion des risques performant, le déploiement du réseau avec l’ouverture de deux nouvelles succursales ou encore la mise en œuvre d’une stratégie de communication. Déployer des moyens efficients Concrètement, ces objectifs se traduisent comme suit: Doubler, au moins, l’activité d’ici à 2017 : • Finéa compte doubler, au minimum, son activité en 5 ans sur la base des réalisations 2012; • Doubler le nombre de client et élargir l’intervention au profit des entreprises: servir plus de 1500 clients; • Et, enfin, faire de la performance opérationnelle et de la maîtrise des risques des garants de la viabilité de l’entreprise. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 39
  39. 39. Finéa a mis en place des partenariats opérationnels avec les établissements suivants: Partenaires 40
  40. 40. Finéa a signé deux types de conventions avec les principales banques de la place. La Convention « Finéa » porte sur la couverture intégrale du risque par Finéa en faveur des banques et permet la mise en place des lignes ASMN dans le réseau de la banque en faveur des clients propres de cette dernière ou ceux orientés par Finéa. La Convention « FGCP » porte sur la couverture partielle du Fonds de Garantie dédié à la Commande Publique. Finéa peut donc intervenir suivant 2 modes auprès des banques. Soit en garantie intégrale à hauteur de 100 %, soit en garantie partielle en tant que gestionnaire du Fonds de Garantie dédié à la Commande Publique (FGCP) à hauteur de 60 %. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 41
  41. 41. UNE ACTION AU QUOTIDIEN, DES RÉSULTATS CONCRETS CHAPITRE IV R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 43
  42. 42. RÉALISATIONS 2012 En 2012, Finéa a connu une année riche en événements… Rappel des principaux faits marquants au sein de Finéa: • Le développement des activités en ligne avec les objectifs assignés, tout en améliorant les indicateurs de productivité, la maîtrise des risques et la rentabilité; • Définition du plan de développement 2013-2017 visant à apporter davantage d’inflexion dans le cadre d’une mission duale (intérêt général et rentabilité) de financement des PME au service du développement économique du pays; • Augmentation du Capital de 50 MDH pour le porter de 70 MDH à 120 MDH; • Opérationnalisation de la convention de partenariat avec le CIH et redynamisation des relations avec Attijariwafa bank et BCP; • Signature de concentions de partenariat avec CGI et Dyar Al Mansour relatives au financement des PME attributaires des marchés de ces filiales; • Ouverture de la Succursale de Tanger (opérationnelle depuis le 14 janvier 2013); • En matière de ressources humaines: arrimage progressif vers les standards CDG (culture d’engagement et de résultat, MPO, logique de poste…), renforcement de l’effectif par l’arrivée de 7 nouvelles recrues dans différents départements. Changement de nom et d’identité visuelle inscrit dans le cadre du nouveau plan de développement: (changement effectif à partir de février 2013). Le changement de nom trouve son origine dans la volonté de symboliser, aussi bien auprès des collaborateurs que des clients et partenaires, la profonde évolution que connaît l’entreprise et les nouveaux horizons qu’elle doit conquérir au service du développement de l’entreprise marocaine et plus particulièrement la PME - TPE. Finéa, un nouveau naming, constitue une contraction entre deux termes: Financement et Accès/Accompagnement. La lettre « é » permettant de faire la connexion entre les deux termes. Ces deux termes définissent clairement la mission de l’entreprise qui est donc “L’accès des entreprises au financement“ et renvoie aussi vers la dualité de sa mission “Intérêt Général é Rentabilité”. 44
  43. 43. La « charte de gestion globale des risques » se veut un cadre de référence, pour l’exercice des activités de risk-management de Finéa qui repose sur le contrôle interne et la gestion des risques. Elle est complétée par des dispositifs spécifiques qui détaillent: les cartographies des risques, le système de notation interne, le plan de continuité de l’activité, la politique de conformité, le manuel de communication financière, le manuel de procédures comptables et la charte de déontologie. Finéa a mis en oeuvre un « dispositif de gestion du risque de crédit » lui permettant d’identifier le risque, de l’analyser et le quantifier, de le suivre dans le temps et de prévoir des solutions. La notation interne est un outil d’aide à l’évaluation, à la décision ainsi qu’au suivi du risque. Elle constitue l’un des instruments de détection de la dégradation ou de l’amélioration d’un risque lors des revues périodiques du portefeuille. La notation des entreprises est une partie essentielle du dispositif de gestion du risque de crédit. Elle permet d’attribuer un score à la contrepartie qui donnerait à Finéa une vision plus claire quant à son client, son environnement et sa capacité à honorer ses engagements. La notation finale comprend deux notes: • Une note de contrepartie qui apprécie la contrepartie en tant que telle, en dehors de toute considération projet; • Une note de projet qui apprécie les caractéristiques du projet en lien avec la contrepartie (impact du projet sur l’équilibre financier, adéquation de la taille de l’entreprise et du projet…) Renforcement de la gouvernance interne et de la gestion des risques à travers la mise en place d’une charte de gestion globale des risques, la mise en place d’une charte de conformité, l’adoption de la charte de déontologie de la CDG, le renforcement du dispositif de gestion des risques crédit (système de scoring et processus de gestion du risque crédit): Mise en place du nouveau système d'information métier (SIGMAE): L’année 2012 a été marquée par la mise en production d’un nouveau système d’information baptisé Système d’Information de Gestion des Marchés des Entreprises (SIGMAE). Intégré, cohérent et plus performant, le nouveau Système d’Information de Finéa s’est construit autour du processus "métier" et ses interactions. Il permet ainsi une gestion plus fine et une visibilité en temps réel globale et détaillée de son activité. Le périmètre actuel de SIGMAE couvre actuellement plusieurs modules, notamment le bureau d’ordre (permettant de traiter de manière fluide à la fois les courriers entrants et sortants), le commercial (avec la mise en place d’une interface commerciale conviviale), la production (en industrialisant le back-office), le juridique (qui couvre toute la partie contractualisation avec le client et mise en place des garanties), les risques de crédit (avec l’implémentation d’un nouveau dispositif de gestion de risque de crédit), la gestion d’engagements (permettant un suivi de tous les engagements de Finéa) ainsi que des modules d’échange avec les tiers (selon un format spécifié et en observant les règles de sécurité en la matière). La mise en place de SIGMAE a nécessité une forte mobilisation des ressources humaines, technologiques et financières et ce, durant une période de 24 mois. SIGMAE se justifie par l’obtention de gains quantitatifs ou qualitatifs pour Finéa. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 45
  44. 44. FINÉA Une année de référence… N.B.: Tous les chiffres sont en KDH sauf pour le nombre des clients Une mission d’intérêt général remplie en apportant plus de 4 GDH de financements au profit de l’Entreprise Marocaine pour plus de 2 GDH d’utilisations, en progression de 33 % par rapport à 2011, pour un volume de marchés nantis dépassant les 5 GDH. Une performance opérationnelle faisant de 2012 une année de référence. Indicateurs d’activité 2011 2012 VAR Nombre de Clients 384 532 39 % Financements Autorisés 3377540 4055256 20 % Volume des Marchés Nantis 4252318 5199293 22 % Indicateurs financiers 2011 2012 VAR PNB 32510 51648 58 % Charges Générales d'Exploitation 17837 22264 25 % RBE 14894 29519 105 % Résultat Net 12155 20236 66 % 46
  45. 45. Principaux indicateurs d’activités et financiers de Finéa Une évolution favorable de l’ensemble des indicateurs Finéa a enregistré entre 2011 et 2012 une évolution favorable de l’ensemble de ses indicateurs d'activité qui permet à l'établissement de remplir convenablement sa mission d’intérêt général en apportant plus de 4 GDH de financements au profit de l’Entreprise Marocaine pour plus de 2 GDH d’utilisations, en progression de 33 % par rapport à 2011 et ce, pour un volume de marchés nantis dépassant les 5 GDH. Cette croissance est réalisée avec une circonscription du coût du risque à moins de 0,5 %. Le PNB a connu un accroissement de 59 %, passant de 32 MDH en 2011 à 51,6 MDH en 2012. Le RBE ressort à 29,2 MDH en progression de 104 % par rapport à 2011 et le Résultat Courant à 25,4 MDH, en progression de 110 % par rapport à 2011 avec un coefficient d’exploitation qui s’est situé à 43,3 % contre 56 % un an auparavant. Le résultat net est passé de 12,1 MDH à 20,2 MDH, soit une évolution positive de 66 % faisant ressortir le ROE à 20,59 % vs 13,82 % en 2011. + 59% 2011 2012 51,6 MDH 32 MDH PNB PRODUIT NET BANCAIRE + 104% 2011 2012 RBE RÉSULTAT BRUT D’EXPLOITATION + 66% 2011 2012 RÉSULTAT NET 29,2 MDH 20,2 MDH 14,9 MDH 12,1 MDH 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Nombre de Clients 55 93 163 152 384 532 Financements Autorisés 702000 922000 1675000 2384160 3377540 4055265 Volume des Marchés Nantis 910000 1224000 2245000 2997566 4252318 5199293 N.B.: Tous les chiffres sont en KDH sauf pour le nombre des clients 2007 2008 2009 2010 2011 2012 PNB 6552 10932 15497 21382 32510 51648 RBE -8552 - 1255 8601 4971 14894 29519 RNET 993 4358 9187 10886 12155 20236 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 47
  46. 46. FGCP au 31/12/12 Dans le cadre de la stratégie de l’État portant, notamment, sur le renforcement des mécanismes de financement mis à la disposition des TPE/PME et après concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur du BTP, la Fédération Nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP) et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), il a été convenu en 2006 la mise en place d’un Fonds de garantie dénommé « Fonds de Garantie de la Commande Publique – FGCP » destiné à faciliter l’accès au financement aux PME - TPE adjudicataires de marchés publics et répondant à certains critères d’éligibilité. Le Fonds a été créé avec un apport initial de 100 MMAD constitué grâce à la contribution de l’État, de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) et de quelques institutions financières de la place. Sa gestion a été confiée à Finéa. Objet du fonds: Garantir les contributeurs au FGCP au titre des crédits accordés aux entreprises attributaires de marchés publics. Critères d’éligibilité à la garantie du fonds: • Avoir au moins deux années d’activité continues ou disposer d’une classification; • Avoir un chiffre d’affaires annuel inférieur ou égal à 50 MDH • Satisfaire aux exigences de sûreté; • Avoir une structure financière équilibrée et un endettement maîtrisé; • Ne pas faire l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire. Quotité de la garantie: • Quotité de la garantie: 60 %; • Plafond de garanties par entreprise 8 MMAD (l’entreprise peut bénéficier de 13,3 MMAD de concours bancaires). Modalités de crédits: Les prêts éligibles sont ceux octroyés par la banque aux PME - TPE titulaires de marchés publics: • Avances Sur Marchés Nantis (financement couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un marché public); • Cautionnement administratif (caution provisoire, caution définitive, caution de restitution d’accompte, caution de retenue de garantie). Indicateurs Financiers du FGCP au 31 décembre 2012: L’activité du fonds connaît un développement important traduit par une croissance du PNB de +11 %. Le niveau des engagements de garantie donnés en 2012 en croissance de 27 %, reflétant l’évolution de l’activité du FGCP. FGCP 2011 2012 Var Garanties émises pour le compte du Fonds 500406 635258 +27 % Autorisations garanties par FGCP 834009 1138938 +36 % Entreprises bénéficiaires 263 421 +60 % FGCP 2011 2012 Var Dotation du Fonds 100000 100000 - Produit Net Bancaire (PNB) 6251 6938 +11 % Résultat Brut D’Exploitation (RBE) 2745 3922 +43 % Engagemenet donnés 500406 635258 +27 % Les réalisations du FGCP à fin 2012 se présentent comme suit: Indicateurs d’activité du FGCP au 31 décembre 2012: Le volume des garanties émises s’inscrit en progression de 27 % en 2012. Le nombre d’entreprises bénéficiaires de la garantie FGCP a progressé de 60 % en un an. N.B.: Tous les chiffres sont en KDH sauf pour les entreprises bénéficiaires 48
  47. 47. Évolution des autorisations ASMN par produit (en KDH) 2011R 2012R 327000 Préfinancement Accompagnement Mobilisation 386000 304000 302000 2042000 2491000 Présentation de l’activité de Finéa Portefeuille par taille d’entreprise au 31/12/12 PME65 % GE2 % TPE33 % Portefeuille clients par secteur d’activité BTP77 % Commerce13 % Industrie6 % NTIC4 % Évolution des indicateurs financiers 2010 2011 2012 10 20 30 40 50 60 70 80 77,89 % 14,40 % 56,00 % 13,82 % 43,30 % 20,59 % Coef. Exploitation ROE 2009 64730,00 2010 75617,00 2011 87746,00 2012 108800,00 Évolution des fonds propres (en KDH) R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 49
  48. 48. COMPTES SOCIAUX
  49. 49. ACTIF 31/12/12 31/12/11 1. Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 6367840,29 77372199,99 2. Créances sur les établissements de crédit et assimilés 45024449,31 32799907,87 * À vue 15024449,31 2799907,87 * À terme 30000000,00 30000000,00 3. Créances sur la clientèle 6027700,35 7098565,74 * Crédit de Trésorerie et à la consommation 5297600,10 6329615,49 * Crédits à l’équipement * Crédits immobiliers * Autres crédits 730100,25 768950,25 4. Créances acquises par affacturage 5. Titres de transaction et de placement 282563772,48 34101073,77 * Bons de Trésor et valeurs assimilés 33919536,51 34101073,77 * Autres titre de créance * Titres de propriété 248644235,97 6. Autres actifs 24551015,75 16729764,27 7. Titres d’investissement 0,00 * Bons de trésor et valeurs assimilés * Autres titres de créance 8. Titres de participation et emplois assimilés 253287,55 548287,55 9. Créances subordonnées 10. Immobilisations données en crédit-bail et en location 11. Immobilisations incorporelles 4646513,96 3530682,70 12. Immobilisations corporelles 6639206,67 6435069,13 T O T A L A C T I F 376073786,36 178615551,02 Bilan actif au 31 décembre 2012 en MAD Montant 52
  50. 50. PASSIF 31/12/12 31/12/11 1. Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 2. Dettes envers les établissement de crédit et assimilés 61071687,40 7914698,40 * À vue 61071687,40 7914698,40 * À terme 3. Dépots de la clientèle 173721875,75 55546342,88 * Comptes à vue créditeurs 173633875,75 55458342,88 * Comptes d’épargne * Dépôts à terme * Autres comptes créditeurs 88000,00 88000,00 4. Titres de créance émis * Titres de créance négociables * Emprunts obligataires * Autres titres de créance émis 5. Autres passifs 18998186,97 16109707,62 6. Provisions pour risques et charges 14274903,01 11273599,01 7. Provisions réglementées 8. Subventions, fonds public affectés et fonds spéciaux de garantie 9. Dettes subordonnées 10. Ecarts de reévaluation 11. Réserves et primes liées au capital 888602,07 280828,95 12. Capital 120000000,00 70000000,00 13. Actionnaires. Capital non versé (-) -37500000,00 14. Report à nouveau (+/-) 4382601,04 5335750,10 15. Résultats nets en instance d’affectation (+/-) 16. Résultat net de l’exercice (+/-) 20235930,12 12154624,06 T O T A L P A S S I F 376073786,36 178615551,02 en MAD Montant Bilan passif au 31 décembre 2012 R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 53
  51. 51. HORS BILAN 31/12/12 31/12/11 Engagements de financement donnés 1. Engagements de financement donnés en faveur d’établissements de crédit 2. Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle Engagements de garantie donnés 4055265000,00 3377540000,00 3. Engagements de garantie d’ordre d’établissements de crédit 4. Engagements de garantie d’ordre de la clientèle 4055265000,00 3377540000,00 Engagements de garantie par effets 2491392000,00 2041878000,00 Engagements de garantie par cautions 1563873000,00 1335662000,00 5. Titres achetés à réméré 6. Autres titres à livrer Engagements de financement reçus 7. Engagements de financement reçus d’établissements de crédit 8. Engagements de financement reçus de la clientèle Engagements de garantie reçus 9. Engagements de garantie reçus d’établissements de crédit 10. Engagements de garantie reçus de la clientèle 12424898366,84 8535311000,00 Valeurs et sûretés reçus en garantie - Hypothèques 284488000,00 180560000,00 - Autres valeurs et sûretés 12140410366,84 8354751000,00 Engagements par signature en souffrance 14875538,31 14875538,31 Engagements par signature en souffrance/Cautions 14875538,31 14875538,31 Engagements par signature en souffrance/Effets Engagements sur titres Titres à recevoir 11. Titres achetés à réméré 12. Autres titres à recevoir Hors bilan du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant 54
  52. 52. 31/12/12 31/12/11 I. PRODUITS D’EXPLOITATION BANCAIRE 51743681,46 32613109,76 1. Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de crédit 1526557,11 2608914,25 2. Intérêts et produits assimilés sur opérations avec la clientèle 42092448,35 26426934,55 3. Intérêts et produits assimilés sur titres de créance 1817435,88 1815391,78 4. Produits sur titres de proprieté 121499,08 37040,00 5. Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location 6. Commissions sur prestations de service 1386863,30 1724829,18 7. Autres produits bancaires 4798877,74 II. CHARGES D’EXPLOITATION BANCAIRE 95865,94 103379,44 8. Intérêts et charges assimilées sur opérations avec les établissements de crédit 95865,94 103379,44 9. Intérêts et charges assimilées sur opérations avec la clientèle 10. Intérêts et charges assimilées sur titres de créance émis 11.Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location 12. Autres charges bancaires III. PRODUIT NET BANCAIRE 51647815,52 32509730,32 13. Produits d’exploitation non bancaire 135593,04 221593,28 14. Charges d’exploitation non bancaire IV. CHARGES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION 22264246,15 17837195,93 15. Charges de personnel 14254065,17 12847585,81 16. Impôts et taxes 193580,00 181815,94 17. Charges externes 5997267,01 4125966,71 18. Autres charges générales d’exploitation 519292,84 19. Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations incorporelles et corporelles 1300041,13 681827,47 V. DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CRÉANCES IRRÉCOUVRABLES 7986104,89 2712714,06 20. Dotations aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance 22800,00 22800,00 21. Pertes sur créances irrécouvrables 22. Autres dotations aux provisions 7963304,89 2689914,06 VI. REPRISES DE PROVISIONS ET RÉCUPÉRATIONS SUR CRÉANCES AMORTIES 4310063,63 131067,95 23. Reprises de provisions pour créances et engagements par signature en souffrance 2160849,00 131067,95 24. Récupérations sur créances amorties 25. Autres reprises de provisions 2149214,63 VII. RÉSULTAT COURANT 25843121,15 12312481,56 26. Produits non courants 1185043,22 8910,50 27. Charges non courantes 210770,25 3601,00 VIII. RÉSULTAT AVANT IMPÔTS 26817394,12 12317791,06 28. Impôts sur les résultats 6581464,00 163167,00 IX. RÉSULTAT NET DE L’EXERCICE 20235930,12 12154624,06 TOTAL PRODUITS 57374381,35 32974681,49 TOTAL CHARGES 37138451,23 20820057,43 RÉSULTAT NET DE L’EXERCICE 20235930,12 12154624,06 Compte de produits et charges du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 55
  53. 53. I- TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS 31/12/12 31/12/11 1. (+) Intérêts et produits assimilés 1526557,11 2608914,25 2. (-) Intérêts et charges assimilées 95865,94 103379,44 MARGE D’INTERET 1430691,17 2505534,81 3. (+) Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location 4. (-) Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location RESULTAT SUR OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 5. (+) Commissions percues 42092448,35 26426934,55 6. (-) Commissions servies MARGE SUR COMMISSIONS 42092448,35 26426934,55 7. (+-) Résultat des opérations sur titres de transaction 4798877,74 8. (+-) Résultat des opérations sur titres de placement 9. (+-) Résultat des opérations de changes 10. (+-) Résultat des opérations sur produits dérivés RESULTAT DES OPERATIONS DE MARCHE 4798877,74 0,00 11. (+) Divers autres produits bancaires 3325798,26 3577260,96 12. (-) Divers autres charges bancaires PRODUIT NET BANCAIRE 51647815,52 32509730,32 13. (+-) Résultat des opérations sur immobilisations financières 14. (+) Autres produits d’exploitation non bancaire 135593,04 221593,28 15. (-) Autres charges d’exploitation non bancaire 16. (-) Charges générales d’exploitation 22264246,15 17837195,93 RESULTAT BRUT D’EXPLOITATION 29519162,41 14894127,67 17. (+-) Dotations nettes des reprises aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance 2138049,00 2581646,11 18. (+-) Autres dotations nettes des reprises aux provisions -5814090,26 RESULTAT COURANT 25843121,15 12312481,56 RESULTAT NON COURANT 974272,97 5309,50 19. (-) Impôts sur les résultats 6581464,00 163167,00 RESULTAT NET DE L’EXERCICE 20235930,12 12154624,06 II- CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT 31/12/12 31/12/11 +- RESULTAT NET DE L’EXERCICE 20235930,12 12154624,06 20. (+) Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations 1300041,13 1181827,47 21. (+) Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations financières 343751,89 162214,63 22. (+) Dotations aux provisions pour risques généraux 23. (+) Dotations aux provisions réglementées 24. (+) Dotations non courantes 25. (-) Reprises de provisions 162214,63 26. (-) Plus-valus de cession sur immobilisations incorporelles et corporelles 181000,00 27. (+) Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles et corporelles 148635,47 28. (-) Plus-values de cession sur immobilisations financières 93700,00 29. (+) Moins-values de cession sur immobilisations financières 30. (-) Reprises de subventions d’investissement reçues +- CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT 21591443,98 13498666,16 31. (-) Bénéfices distribués +- AUTOFINANCEMENT 21591443,98 13498666,16 État des soldes de gestion du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant 56
  54. 54. Tableau des flux de trésorerie du 01/01/2012 au 31/12/2012 31/12/12 31/12/11 FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES D’EXPLOITATION: 1. (+) Produits sur opérations bancaires perçus 51715882,38 32576069,76 2. (+) Récupérations sur créances amorties 4310063,63 131067,95 3. (+) Produits divers d’exploitation perçus 135593,04 230503,78 4. (-) Charges sur opérations bancaires versées 95865,94 103379,44 5. (-) Charges diverses d’exploitation payées 7986104,89 2716315,06 6. (-) Charges générales d’exploitation payées 22264246,15 17837195,93 7. (-) Impôts sur les résultats payés 6581464,00 163167,00 I. Flux de trésorerie net provenant du compte de produits et charges Variation des: 19233858,07 12117584,06 8. (+-) Créances sur les établissements de crédit et assimilés (hors liquidités) -12224541,44 -9155001,60 9. (+-) Créances sur la clientèle 1070865,39 1864546,88 10. (+-) Titres de transaction et de placement (hors liquidités) -248462698,71 -54929,96 11. (+-) Autres actifs -7821251,48 -3337644,81 12. (+-) Immobilisations données en crédit-bail et en location 0,00 13. (+-) Dettes envers les établissements de crédit et assimilés 53156989,00 7914698,40 14. (+-) Dépôts de la clientèle 118175532,87 2902992,26 15. (+-) Provisions pour risques et charges 3001304,00 1987000,00 16. (+-) Autres passifs 2888479,35 3940003,30 II. Solde des variations des actifs et passifs d’exploitation -90215321,02 6061664,47 III. FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES D’EXPLOITATION (I + II) -70981462,95 18179248,53 FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES D’INVESTISSEMENT 17. (+) Produit des cessions d’immobilisations financières 295000,00 18. (+) Produit des cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles 974272,97 19. (-) Acquisition d’immobilisations financières 20. (-) Acquisition d’immobilisations incorporelles et corporelles 1319968,80 -6725652,74 21. (+) Intérêts reçus 22. (+) Dividendes reçus 27799,08 37040,00 IV. Flux de trésorerie provenant des activités d’investissement -22896,75 -6688612,74 FLUX DE TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES DE FINANCEMENT 23. (+) Augmentation du Capital 24. (+) Emission d’emprunts et de titres subordonnés 25. (-) Emission d’actions 26. (-) Remboursement des capitaux propres et assimilés 27. (-) Intérêts versés 28. (-) Dividendes versés V. Flux de trésorerie provenant des activités de financement - VI. VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE (III + IV + V) -71004359,70 11490635,79 VII. TRESORERIE A L’OUVERTURE DE L’EXERCICE 77372199,99 65881564,20 VIII. TRESORERIE A LA CLOTURE DE L’EXERCICE 6367840,29 77372199,99 en MAD Montant R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 57
  55. 55. CREANCES Bank Al Maghrib Trésor Public et service des Chèques Postaux Banques au Maroc Autres établissements de crédits et assimilés au Maroc Etablissements de crédits à l›étranger Total 31/12/2012 Total 31/12/2011 COMPTES ORDINAIRES DEBITEURS 6367840,29 15024449,31 21392289,60 2799907,87 VALEURS RECUES EN PENSION - au jour le jour - à terme PRÊTS DE TRESORERIE - au jour le jour - à terme 30000000,00 30000000,00 30000000,00 PRÊTS FINANCIERS AUTRES CREANCES INTERETS COURUS A RECEVOIR CREANCES EN SOUFFRANCES TOTAL 6367840,29 45024 449,31 0,00 0,00 51 392 289,60 32 799 907,87 Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012 Secteur Public Secteur Privé CREANCES Entreprises Financières Entreprises non Financières Autres Clientèles Total 31/12/12 Total 31/12/11 CREDITS DE TRESORERIE Comptes à vue débiteurs Créances commerciales sur le Maroc Crédits à l’exportation Autres Crédits de trésorerie CREDITS A LA CONSOMMATION - CREDITS A L’EQUIPEMENT CREDITS IMMOBILIERS 5297600,10 5297600,10 6329615,49 AUTRES CREDITS CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE INTERETS COURUS A RECEVOIR CREANCES EN SOUFFRANCE 227364678,95 227364678,95 227213882,05 Créances pré-douteuses Créances douteuses Créances compromises 227364678,95 227364678,95 227213882,05 TOTAL - - - 232662279,05 232662279,05 233543497,54 Créances sur les établissements de crédit et assimilés du 01/01/2012 au 31/12/2012 Créances sur la clientèle du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant en MAD Montant 58
  56. 56. Actif Dirhams 1 Devises 2 Total 3 INSTRUMENTS OPTIONNELS ACHETES Instruments optionnels de taux d’intérêts achetés Instruments optionnels de cours de change achetés Instruments optionnels sur actions et indices boursiers achetés Autres instruments optionnels achetés DEBITEURS DIVERS Sommes dues par l’Etat 5483772,55 5483772,55 Sommes dues par les organismes de prévoyance 277241,59 277241,59 Sommes diverses dues par le personnel Comptes clients de prestations non bancaires 15768488,01 15768488,01 Divers autres débiteurs Dépôts de garantie versés sur opérations de marché Dépôts et cautionnements constitués 217864,90 217864,90 Sommes diverses dues par les actionnaires et associés Divers autres débiteurs 163531,22 163531,22 VALEURS ET EMPLOIS DIVERS Avoirs en or et métaux précieux Stocks de fournitures du bureau et imprimés Immobilisations acquises par voie d’adjudication 863023,00 863023,00 Immobilisations détenues dans le cadre de la promotion immobilière immobilière Timbres Autres valeurs et emplois divers COMPTES DE REGULARISATION Comptes d’ajustement des opérations de hors bilan Contrepartie du résultat de change de hors bilan Contrepartie du résultat sur produits dérivés de hors bilan Contrepartie du résultat sur titres de hors bilan Comptes d’écarts sur devises et titres Ecarts de conversion sur devises non cotées Ecarts de conversion sur devises avec garantie de change Ecarts de conversion sur autres devises Ecarts sur ventes de titres avec faculté de rachat ou de reprise Résultats potentiels sur produits dérivés de couverture Pertes potentielles sur opérations de couverture non dénouées Pertes potentielles sur opérations de couverture dénouées Charges à répartir sur plusieurs exercices Frais préliminaires Frais d’acquisition des immobilisations Frais d’émission des emprunts - Primes d’émission ou de remboursement des titres de créance émis Autres charges à répartir sur plusieurs exercices - Comptes de liaison entre siège, succursales et agences au Maroc Produits à recevoir et charges constatées d’avance Produits à recevoir 1777094,48 1777094,48 Charges constatées d’avance - Autres comptes de régularisation Comptes transitoires ou d’attente débiteurs - Créances en souffrance sur opérations diverses Total actif 24551015,75 - 24551015,75 Détails des autres actifs du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 59
  57. 57. Immobilisations Montant brut au début de l’exercice Montant des acquisitions au cours de l’exercice Montant des cessions ou retraits au cours de l’exercice Montant brut à la fin de l’exercice Amortissements et/ou provisions Montant net à la fin de l’exercice Montant des amortissements et/ou provisions au début de l’exercice Dotations au titre de l’exercice Montant des amortissements sur immobilisations sorties Cumul IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 4149556,72 5 181 480,30 3 727 563,34 5 603 473,68 618 874,02 338 085,70 956 959,72 4 646 513,96 - Droit au bail - Immobilisations en recherche et développement - Autres immobilisations incorporelles d’exploitation 892826,72 4 168 980,30 5 061 807,02 618 874,02 338 085,70 956 959,72 4 104 847,30 - Immobilisations incorporelles hors exploitation - Immobilisations incorporelles en cours 3256730,00 1 012 500,00 3 727 563,34 541 666,66 541 666,66 IMMOBILISATIONS CORPORELLES 6353500,75 0,00 0,00 6 353 500,75 5 364 062,42 106 011,25 0,00 5 470 073,67 883 427,08 - IMMEUBLES D’EXPLOITATION Terrain d’exploitation Immeubles d’exploitation. Bureaux 6353500,75 6 353 500,75 5 364 062,42 106 011,25 5 470 073,67 883 427,08 . Immeubles d’exploitation. Logements de fonction - MOBILIER ET MATERIEL D’EXPLOITATION 6409880,14 814 356,23 1 518 826,83 5 739 749,54 4 869 244,60 355 346,87 1 354 452,19 3 870 139,28 1 869 610,26 . Mobilier de bureau d’exploitation 2093094,00 38 497,83 1 191 686,16 939 905,67 1 117 122,84 93 982,55 1 043 050,69 168 054,70 771 850,97 . Matériel de bureau d’exploitation 712635,74 13 208,00 725 843,74 596 136,52 39 801,81 635 938,33 89 905,41 . Matériel Informatique 3284188,06 312 650,40 17 170,00 3 614 008,46 2 873 515,50 166 463,48 1 430,83 3 038 548,15 575 460,31 . Matériel roulant rattaché à l’exploitation 319962,34 450 000,00 309 970,67 459 991,67 282 469,73 55 099,03 309 970,67 27 598,09 432 393,58 . Autres matériels d’exploitation - AUTRES IMMOBILISATIONS CORPOR. D’EXPLOITATION 6265072,33 385 240,75 6 650 313,08 1 925 080,31 500 597,30 0,00 2 425 677,61 4 224 635,47 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES HORS EXPLOITATION 33000,00 237643,83 141 111,97 129 531,86 0,00 0,00 0,00 0,00 129 531,86 . Terrains hors exploitation 0,00 0,00 0,00 0,00 Immeubles hors exploitation 33000,00 33000,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Mobilier et matériel hors exploitation 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Autres immobilisations corporelles hors exploitation en cours 237643,83 108111,97 129 531,86 0,00 0,00 129 531,86 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 Total 23211009,94 6618 721,11 5 387 502,14 24 476 568,91 12 777 261,35 1 300 041,12 1 354 452,19 12 722 850,28 11 753 718,63 Immobilisations incorporelles et corporelles du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant 60
  58. 58. Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012 DETTES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES AU MAROC ETABLISSEMENTS DE CREDIT A L’ETRANGER TOTAL AU 31/12/12 TOTAL AU 31/12/11 BAM, TRESOR PUBLIC ET SERVICES DES CHEQUES POSTAUX BANQUES AU MAROC AUTRES ETABLISSEMENTS DE CREDITS ET ASSIMILES AU MAROC COMPTES ORDINAIRES CREDITEURS 0,00 61071687,40 0,00 0,00 61071687,40 7914698,40 VALEURS DONNEES EN PENSION - Au jour le jour - A terme EMPRUNTS FINANCIERS AUTRES DETTES INTERETS COURUS A PAYER TOTAL 61071687,40 61071687,40 7914698,40 Dettes envres les établissements de crédit et assimilés du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 61
  59. 59. Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012 Passif Dirhams 1 Devises 2 Total 3 INSTRUMENTS OPTIONNELS VENDUS Instruments optionnels de taux d’intérêts vendus Instruments optionnels de cours de change vendus Instruments optionnels sur actions et indices boursiers vendus Autres instruments optionnels vendus CREDITEURS DIVERS Sommes dues à l’Etat 8352463,87 8352463,87 Sommes dues aux organismes de prévoyance 663211,62 663211,62 Sommes diverses dues au personnel 3029813,95 3029813,95 Sommes diverses dues aux actionnaires et associés Dividendes à payer Versements reçus sur augmentation de capital Comptes courants d’associés créditeurs Autres sommes dues aux actionnaires et associés Fournisseurs de biens et services) Divers autres créditeurs Dépôts de garantie reçus sur opérations de marché Coupons sur titres de créances émis à payer Titres émis amortis et non encore remboursés Commissions à verser à Bank Al-Maghrib Divers autres créditeurs 418728,95 418728,95 COMPTES DE REGULARISATION Comptes d’ajustement des opérations de hors bilan Contrepartie du résultat de change de hors bilan Contrepartie du résultat sur produits dérivés de hors bilan Comptes d’écarts sur devises et titres Ecarts de conversion sur devises non cotées Ecarts de conversion sur devises avec garantie de change Ecarts de conversion sur autres devises Ecarts sur ventes de titres avec faculté de rachat ou de reprise Résultats potentiels sur produits dérivés de couverture Gains potentiels sur opérations de couverture non dénouées Gains potentiels sur opérations de couverture dénouées Comptes de liaison entre siège, succursales et agences au Maroc Charges à payer et produits constatés d’avances Charges à payer 4108163,46 4108163,46 Produits constatés d’avances 2259222,12 2259222,12 Autres comptes de régularisation Comptes transitoires ou d’attente créditeurs - Total Passif 18831603,97 0,00 18831603,97 Détails des autres passifs du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant 62
  60. 60. Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012 PROVISIONS ENCOURS 31/12/2011 DOTATIONS REPRISES AUTRES VARIATIONS ENCOURS 31/12/2012 PROVISIONS DEDUITES DE L’ACTIF SUR: 114877600,41 366551,89 191814,63 - 115052337,67 Créances sur les établissements de crédit Créances sur la clientèle 114715385,78 22800,00 29600,00 114708585,78 Titres de placement 162214,63 343751,89 162214,63 343751,89 Titres de participation et emplois assimilés immobilisations en crédit-bail et en location PROVISIONS INSCRITES AU PASSIF 11273599,01 7463304,89 4280463,63 - 14274903,01 Provisions pour risques d’exécution d’engagements par signature 11273599,01 7463304,89 4280463,63 14274903,01 Provisions pour risques de change Provisions pour risques généraux Provisions pour pensions de retraite et obligations similaires Provisions pour autres risques et charges - Provisions réglementées TOTAL GENERAL 126151199,42 7829856,78 4472278,26 - 129327240,68 Exercice du 01/01/2012 Au 31/12/2012 CAPITAUX PROPRES ENCOURS 31/12/2011 AFFECTATION DU RESULTAT AUTRES VARIATIONS ENCOURS 31/12/2012 Ecart de réévaluation Réserves et primes liées au capital Réserve légale 280828,95 607773,12 888602,07 Autres réserves Primes d’émission, de fusion et d’apport Capital 70000000,00 12 154 624,06 37 845 375,94 120 000 000,00 Capital appelé Capital non appelé Certificats d’investissement Fonds de dotations Actionnaires. Capital non versé -37500000,00 -37500000,00 Report à nouveau (+/-) 5335750,10 -953149,06 4382601,04 Résultat nets en instance d’affectation (+/-) Résultat nets de l’exercice (+/-) 12154624,06 -12154624,06 20235930,12 TOTAL 87771203,11 - -0,00 108007133,23 Provisions du 01/01/2012 au 31/12/2012 Capitaux propres du 01/01/2012 au 31/12/2012 en MAD Montant en MAD Montant R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 63
  61. 61. 64
  62. 62. R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 2 65
  63. 63. SIÈGE CASABLANCA: 101, boulevard Abdelmoumen - Casablanca Tél.: 0522264483 – 0522473989 – 0522208958 – 0520303530 Fax: 0522472555 – 0522 20 94 13 SUCCRUSALE DE RABAT 1, rue Al Joullanar imm 1 magasin 1. Les Camelias Hay Riad Rabat Tél.: 0530279000 Fax: 0530279001 SUCCURSALE D’AGADIR Avenue Général Kettani - Immeuble Noussairi -Agadir Tél.: 0525060540 Fax: 0525060541 SUCCURSALE DE TANGER Angle avenue Mohammed V et Victor Hugo, 2ème étage N° 20, 90000 Tanger Tél.: 0531060768 Fax: 0531060769 SUCCURSALE DE FÈS Résidence Ménara Bureaux, 10, avenue Allal Ben Abdellah 3ème étage Fès Tél.: 0532030790 Fax: 0532030791 SUCCURSALE DE MARRAKECH Espace Bureaux n° 31, avenue Abdelkrim El Khattabi - Marrakech Tél.: 0525060932 Fax: 0525060933 www.finea.ma CONTACTS

×