<ul><li>Perceptions, attitudes et comportements des Marocains et des Marocaines à l’égard des migrants subsahariens </li><...
<ul><li>ENQUETE  REALISEE  </li></ul><ul><li>en 2008 auprès de 1000 Marocains et Marocaines résidant à : Rabat, Casablanca...
<ul><li>Le questionnaire  est construit autour de 4 axes : </li></ul><ul><li>- Les rapports des Marocains avec les subsaha...
<ul><li>LES OBJECTIFS DE L’ENQUETE  </li></ul><ul><li>COMPRENDRE :  </li></ul><ul><li>- Comment les Marocains et les Maroc...
<ul><li>TRANSFORMER :  </li></ul><ul><li>-  Les relations Marocains/Subsahariens </li></ul><ul><li>CHANGER :  </li></ul><u...
<ul><li>LES  PERCEPTIONS  </li></ul><ul><li>CONSTAT </li></ul><ul><li>Dans la recherche scientifique : </li></ul><ul><li>-...
<ul><li>Quelques Clarifications </li></ul><ul><li>Les questions  ont porté sur  4  problématiques  :  </li></ul><ul><li>1-...
<ul><li>3- Les principales explications des comportements  </li></ul><ul><li>Le racisme est –il reconnu ?  </li></ul><ul><...
<ul><li>I- LA PRESENCE DES SUBSAHARIENS </li></ul><ul><li>Par rapport au nombre en général   :  </li></ul><ul><li>La répon...
<ul><li>Par rapport au voisinage  </li></ul><ul><li>Presque 63 % n’y voient aucun inconvénient  que les subsahariens habit...
<ul><li>Par rapport au partage du logement  </li></ul><ul><li>70 % refusent de partager le logement avec un migrant subsah...
<ul><li>EVENTUALITE DU  MARIAGE MIXTE </li></ul><ul><li>66 % des personnes interrogées refusent le mariage avec un-une sub...
II- DES RAPPORTS  AVEC LES MIGRANTS SUBSAHARIENS  ILS SONTS LIMITES  ET DISTANTS  -  Les femmes sont moins nombreuses que ...
III- LES PRINCIPALES EXPLICATIONS DES PERCEPTIONS ET DES COMPORTEMENTS   Trois  raisons  principales :  1)  le racisme à l...
<ul><li>1- LE RACISME </li></ul><ul><li>Que ce soit pour expliquer leur refus de cohabitation ou de mariage ou dans les ap...
<ul><li>Le partage du logement </li></ul><ul><li>Parmi les 70% de Marocains et de Marocaines qui ont affirmé qu’elles/ils ...
2- LA RELIGION La légitimité de l’argument religieux met à l’aise les personnes interrogées  qui  affirment plus facilemen...
<ul><li>Mais la référence à la religion est de niveau différent selon qu’il s’agit du logement ou du mariage </li></ul><ul...
<ul><li>Le   m ariage  :  </li></ul><ul><li>Le refus du mariage est largement fondé sur les différences religieuses (+ de ...
<ul><li>-3 Les modes de vie   ne sont avancés que pour refuser la cohabitation </li></ul><ul><li>- 44,5% de Marocains et  ...
<ul><li>IV- AUTO-EVALUTAION DES COMPORTEMENTS  </li></ul><ul><li>Appelés à évaluer leurs comportements vis-à-vis des subsa...
<ul><li>V- L’AVENIR DES RELATIONS MIGRANTS- MAROCAINS : POUR UNE CONCEPTION PLUS SOLIDAIRE </li></ul><ul><li>Les Marocains...
<ul><li>Le sentiment dominant est que les comportements des Marocains sont davantage marqués par la compassion (68,6%)  qu...
VI- EN CONCLUSION De  nombreuses incertitudes  caractérisent l’accueil de la population marocaine : Les perceptions sont e...
<ul><li>Les Marocains et les Marocaines se révèlent conscients que les valeurs de solidarité et de compassion inscrites da...
<ul><li>les publics  les plus réservés, voire les plus réfractaires à la présence des subsahariens sont : </li></ul><ul><l...
<ul><li>VII- ACTIONS DE SENSIBILISATION </li></ul><ul><li>T oute action de sensibilisation  doit tenir compte de :  </li><...
<ul><li>Quelques directions de sensibilisation </li></ul><ul><li>Informer les Marocains et les Marocaines sur la réalité d...
VIII-LES ACTEURS  A ENGAGER <ul><li>Départements ministériels  </li></ul><ul><li>Ministère de la communication  </li></ul>...
<ul><li>LES MESSAGES CLES A FAIRE PASSER </li></ul><ul><li>VIVRE ENSEMBLE  </li></ul><ul><li>DANS UN MAROC PLUS ACCUEILLAN...
<ul><li>MERCI POUR VOTRE ATTENTION  </li></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Restitution mehdia 18 juin 2010

515 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
515
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
136
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • ²²
  • Restitution mehdia 18 juin 2010

    1. 1. <ul><li>Perceptions, attitudes et comportements des Marocains et des Marocaines à l’égard des migrants subsahariens </li></ul><ul><li>MEHDIA 18 JUIN 2010 </li></ul>
    2. 2. <ul><li>ENQUETE REALISEE </li></ul><ul><li>en 2008 auprès de 1000 Marocains et Marocaines résidant à : Rabat, Casablanca, Tanger, Oujda,Nador,Bouarfa </li></ul>
    3. 3. <ul><li>Le questionnaire est construit autour de 4 axes : </li></ul><ul><li>- Les rapports des Marocains avec les subsahariens dans les espaces privé et public </li></ul><ul><li>- Les perceptions </li></ul><ul><li>- Les comportements </li></ul><ul><li>- Le changement d’attitudes </li></ul>
    4. 4. <ul><li>LES OBJECTIFS DE L’ENQUETE </li></ul><ul><li>COMPRENDRE : </li></ul><ul><li>- Comment les Marocains et les Marocaines se comportent – ils et elles avec les migrants subsahariens ? </li></ul><ul><li>AGIR SUR : </li></ul><ul><li>- les perceptions négatives (stéréotypes) </li></ul><ul><li>- les attitudes de rejet (exclusion) </li></ul><ul><li>- les comportements racistes (violences) </li></ul>
    5. 5. <ul><li>TRANSFORMER : </li></ul><ul><li>- Les relations Marocains/Subsahariens </li></ul><ul><li>CHANGER : </li></ul><ul><li>- les comportements de rejet, d’exclusion, de xénophobie et de racisme en acceptant l’AUTRE dans ses différences </li></ul>
    6. 6. <ul><li>LES PERCEPTIONS </li></ul><ul><li>CONSTAT </li></ul><ul><li>Dans la recherche scientifique : </li></ul><ul><li>- Les perceptions des migrants en situation irrégulière/population d’accueil ont été très peu sondées. </li></ul><ul><li>- Les lacunes sur cette question sont importantes. </li></ul><ul><li>- L’un des avantages de l’enquête réalisée est précisément de donner la parole aux Marocains en tant que population d’accueil pour comprendre leurs rapports avec les migrants subsahariens, en situation irrégulière. </li></ul>
    7. 7. <ul><li>Quelques Clarifications </li></ul><ul><li>Les questions ont porté sur 4 problématiques : </li></ul><ul><li>1- La présence des subsahariens dans le quartier </li></ul><ul><li>Quant au nombre </li></ul><ul><li>Quant à la normalité de leur présence dans le quartier </li></ul><ul><li>2- Les conceptions des relations </li></ul><ul><li>vivre ensemble dans le quartier </li></ul><ul><li>partager un logement </li></ul><ul><li>l’éventualité d’un mariage mixte </li></ul><ul><li>l’accès à l’emploi </li></ul>
    8. 8. <ul><li>3- Les principales explications des comportements </li></ul><ul><li>Le racisme est –il reconnu ? </li></ul><ul><li>Pour quoi l’argument religieux est perçu comme légitime pour expliquer les réactions de refus ? </li></ul><ul><li>Comment les Marocain- es évaluent leurs comportements à l’égard des subsahariens ? </li></ul><ul><li>4- L’avenir des relations Marocains – Subsahariens : une conception plus solidaire </li></ul><ul><li>Quelles formes d’aide privilégient les Marocains ? </li></ul><ul><li>Quels sont les moyens privilégiés par les Marocains- es pour améliorer les perceptions, les attitudes et les comportements à l’égard des subsahariens ? </li></ul>
    9. 9. <ul><li>I- LA PRESENCE DES SUBSAHARIENS </li></ul><ul><li>Par rapport au nombre en général : </li></ul><ul><li>La réponse dominante est «nombreux» (45%) </li></ul><ul><li>Par rapport à la présence dans le quartier </li></ul><ul><li>La présence est jugée normale par la majorité (56 %) dans le sens de banale, ne pose pas de problème </li></ul><ul><li>Seuls 8% de l’échantillon pensent que la présence est gênante voire insupportable. </li></ul>
    10. 10. <ul><li>Par rapport au voisinage </li></ul><ul><li>Presque 63 % n’y voient aucun inconvénient que les subsahariens habitent leur quartier </li></ul><ul><li>37 % de l’échantillon sont contre le fait que les migrants subsahariens soient leurs voisins et habitent le même quartier. </li></ul>
    11. 11. <ul><li>Par rapport au partage du logement </li></ul><ul><li>70 % refusent de partager le logement avec un migrant subsaharien. </li></ul><ul><li>La proximité avec les subsahariens est refusée par la majorité de l’échantillon </li></ul><ul><li>(différentes raisons sont invoquées : insécurité, peur des maladies, problèmes avec la police...) </li></ul>
    12. 12. <ul><li>EVENTUALITE DU MARIAGE MIXTE </li></ul><ul><li>66 % des personnes interrogées refusent le mariage avec un-une subsaharien-ne </li></ul><ul><li>Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à refuser une union avec les subsahariens (64% et 55,2 %) </li></ul><ul><li>Les personnes à niveau d’instruction élevé accusent le taux le plus bas de refus (23,9%) </li></ul>
    13. 13. II- DES RAPPORTS AVEC LES MIGRANTS SUBSAHARIENS ILS SONTS LIMITES ET DISTANTS - Les femmes sont moins nombreuses que les hommes à affirmer qu’elles ont l’occasion d’échanger avec les migrants subsahariens (42,5% et 55,4%). - Les femmes au foyer sont particulièrement concernées : seules 38,2% d’entre elles affirment qu’elles ont des échanges avec les Subsahariens - nes Les personnes actives sont les plus engagées dans les relations avec les subsahariens (60,3%)
    14. 14. III- LES PRINCIPALES EXPLICATIONS DES PERCEPTIONS ET DES COMPORTEMENTS Trois raisons principales : 1) le racisme à l’égard du noir 2) La différence de culte (3) les modes de vie des migrants subsahariens
    15. 15. <ul><li>1- LE RACISME </li></ul><ul><li>Que ce soit pour expliquer leur refus de cohabitation ou de mariage ou dans les appréciations générales du racisme à l’égard des subsahariens au Maroc, les Marocains et les Marocaines refusent massivement l’argument relatif au racisme et ne pensent pas que la couleur de la peau exerce une incidence quelconque sur leurs choix et sur leurs comportements avec les subsahariens. </li></ul><ul><li>Seuls 14% de Marocains reconnaissent que le racisme est une réalité alors que 74 % de subsahariens pensent que les marocains sont racistes. </li></ul>
    16. 16. <ul><li>Le partage du logement </li></ul><ul><li>Parmi les 70% de Marocains et de Marocaines qui ont affirmé qu’elles/ils ne partageraient pas leur logement avec des subsahariens, seuls 1,1% d’hommes et 3,4% de femmes, soit une moyenne de 2,3% ont reconnu que la couleur de la peau a un impact sur leur choix. </li></ul><ul><li>Le mariage </li></ul><ul><li>Comme pour la cohabitation, 89,8 % de Marocains n’avancent pas la couleur de la peau comme argument expliquant le refus de mariage avec un/une migrant-e subsaharien </li></ul>
    17. 17. 2- LA RELIGION La légitimité de l’argument religieux met à l’aise les personnes interrogées qui affirment plus facilement leurs opinions dès lors qu’ils se réfèrent à la religion. Quelle que soit la variable, le refus de cohabitation ou de mariage avec les Subsahariens fondé sur la religion est plus franchement affirmé, l’espace privé est plus réticent que l’espace public où la majorité affirme que les subsahariens doivent travailler pour subvenir à leurs besoins en dépit de l’interdiction de la loi 02-03.
    18. 18. <ul><li>Mais la référence à la religion est de niveau différent selon qu’il s’agit du logement ou du mariage </li></ul><ul><li>Le partage du logement : </li></ul><ul><li>- La majorité refuse de penser que la religion explique son refus de cohabiter avec des migrants subsahariens. </li></ul><ul><li>- Pour 20% c’est une raison reconnue, les femmes étant plus nombreuses à accorder à cette raison une place importante (22,3% de femmes et 17,6% d’hommes). </li></ul><ul><li>- Les personnes qui reconnaissent le moins le poids de la religion dans leur choix sont celles qui ont un niveau éducatif élevé. </li></ul>
    19. 19. <ul><li>Le m ariage : </li></ul><ul><li>Le refus du mariage est largement fondé sur les différences religieuses (+ de 68% des personnes interrogées). </li></ul><ul><li>Au niveau de la variable sexe, les femmes sont plus nombreuses à citer le risque du Sida comme une raison qui explique leur refus de l’union conjugale. </li></ul>
    20. 20. <ul><li>-3 Les modes de vie ne sont avancés que pour refuser la cohabitation </li></ul><ul><li>- 44,5% de Marocains et 39,4% des Marocaines refusent de loger avec des subsahariens à cause de leurs modes de vie . </li></ul><ul><li>49,7 % de jeunes âgés de 18 à 24 ans avancent le même argument. </li></ul><ul><li>- 46,9 % des personnes ayant un niveau d’instruction supérieur avancent également ce motif, le rejet est dans ce cas indépendant du niveau scolaire. </li></ul><ul><li>La méfiance générale par rapport aux modes de vie semble ainsi faire partie de représentations largement partagées par l’ensemble des Marocains. </li></ul>
    21. 21. <ul><li>IV- AUTO-EVALUTAION DES COMPORTEMENTS </li></ul><ul><li>Appelés à évaluer leurs comportements vis-à-vis des subsahariens, les Marocains et les Marocaines pensent qu’ils sont </li></ul><ul><li>- peu accueillants </li></ul><ul><li>- peu hospitaliers. </li></ul><ul><li>Seul le 1/3 de l’échantillon pense que les Marocains sont hospitaliers. </li></ul><ul><li>Les Marocains savent que leurs comportements à l’égard des subsahariens sont plutôt négatifs. </li></ul><ul><li>  </li></ul>
    22. 22. <ul><li>V- L’AVENIR DES RELATIONS MIGRANTS- MAROCAINS : POUR UNE CONCEPTION PLUS SOLIDAIRE </li></ul><ul><li>Les Marocains pensent qu’il est nécessaire d’aider les subsahariens. </li></ul><ul><li>Quels que soient les sentiments éprouvés à l’égard des migrants subsahariens, un fort pourcentage de Marocains : 81,5% de l’échantillon affirme être d’accord sur le principe de l’aide à apporter aux migrants subsahariens. Très peu de différences existent entre les opinions des personnes selon l’âge, le sexe, le niveau scolaire ou l’activité. L’aide privilégiée est matérielle </li></ul>
    23. 23. <ul><li>Le sentiment dominant est que les comportements des Marocains sont davantage marqués par la compassion (68,6%) que par le rejet (9,9%). </li></ul><ul><li>C’est ce qui explique le fait que 62,1% des hommes et 62,3% des femmes considèrent qu’il est normal que les subsahariens présents dans leurs quartiers travaillent, malgré l’interdiction expressément prévue par la loi 02-03. </li></ul>
    24. 24. VI- EN CONCLUSION De nombreuses incertitudes caractérisent l’accueil de la population marocaine : Les perceptions sont en permanence structurées autour d’appréciations contradictoires : solidarité - compassion d’un côté, rejet et méfiance de l’autre. L’analyse des réponses montre que les Marocains sont hésitants et peu sûrs de leurs opinions.
    25. 25. <ul><li>Les Marocains et les Marocaines se révèlent conscients que les valeurs de solidarité et de compassion inscrites dans leur culture sont absentes dans leurs comportements avec les migrants subsahariens et considèrent qu’ils ne sont pas suffisamment accueillants. </li></ul><ul><li>Les Marocains manifestent leur accord pour améliorer les relations : la télévision leur semble l’instrument le plus adéquat (66,5 %), suivie des prêches (47,7%), les associations accusent le taux le plus bas (29,8%). </li></ul>
    26. 26. <ul><li>les publics les plus réservés, voire les plus réfractaires à la présence des subsahariens sont : </li></ul><ul><li>les femmes, particulièrement les femmes au foyer, </li></ul><ul><li>les personnes âgées ; </li></ul><ul><li>les jeunes qui manifestent les sentiments les plus contradictoires à l’égard des Subsahariens résidant dans leurs quartiers </li></ul><ul><li>Ce sont là des publics qui devraient être ciblés dans toute action de sensibilisation. </li></ul>
    27. 27. <ul><li>VII- ACTIONS DE SENSIBILISATION </li></ul><ul><li>T oute action de sensibilisation doit tenir compte de : </li></ul><ul><li>la situation de précarité des publics cibles, en particulier les jeunes et les femmes des quartiers défavorisés dans lesquels résident les migrants subsahariens, </li></ul><ul><li>des valeurs les plus positives de leur culture, celles qui réfèrent aux droits; aux principes humanitaires, au respect de la personne et celles qui rappellent aussi le devoir de solidarité, de générosité et d’hospitalité ; </li></ul><ul><li>de leurs besoins concrets. </li></ul>
    28. 28. <ul><li>Quelques directions de sensibilisation </li></ul><ul><li>Informer les Marocains et les Marocaines sur la réalité des Subsahariens: leur niveau éducatif, leur religion, leur culture, leur mode de vie, leurs besoins et leurs aspirations. </li></ul><ul><li>Expliquer les raisons de départ mais aussi celles pour lesquelles ils restent au Maroc. </li></ul>
    29. 29. VIII-LES ACTEURS A ENGAGER <ul><li>Départements ministériels </li></ul><ul><li>Ministère de la communication </li></ul><ul><li>Ministère de l’éducation nationale </li></ul><ul><li>Ministère des affaires islamiques </li></ul><ul><li>Ministère de la culture </li></ul><ul><li>Société civile </li></ul><ul><li>Associations des Droits humains, associations des quartiers, maisons des jeunes…. </li></ul>
    30. 30. <ul><li>LES MESSAGES CLES A FAIRE PASSER </li></ul><ul><li>VIVRE ENSEMBLE </li></ul><ul><li>DANS UN MAROC PLUS ACCUEILLANT, PLUS TOLERANT ET PLUS RESPECTUEUX DE L’AUTRE </li></ul><ul><li>Où les principes humanitaires constituent sa référence : tolérance, acceptation, respect de l’Autre dans sa différence </li></ul><ul><li>Où le référentiel religieux consacre : </li></ul><ul><li>l’hospitalité, la solidarité et la dignité reconnue à toute personne humaine. </li></ul>
    31. 31. <ul><li>MERCI POUR VOTRE ATTENTION </li></ul>

    ×