MAI-JUIN-JUILLET2015
PhotograPhies de Yann arthus-BertrandPhotograPhies de Yann arthus-Bertrand
60 solutions face au chang...
AGENDA
Programme disponible gratuitement à l’IFT
Dépôt légal : n°03 l ift ndjaména l Impression idt
Maquette : Sylvain MbA...
3
ÉDITORIAL
derniers temps avant notre interruption annuelle du mois d’août : les deux mois les plus
compliqués, soumis au...
©Yannarthus-Bertrand
du 8 Juin au 17 Juillet 2015
une exposition du tour du monde des solutions.
dans le cadre de la prépa...
5
©Yannarthus-Bertrand
le 17 juin 2015, une conférence-débat « comment concilier climat et développement ? » sera
organisé...
le projet théâtre et urbanité, né dans le prolongement de mutations urbaines, réunit deux
compagnies de théâtre : djamah-a...
7
sous l’arBre À PalaBres de l’ift À 16h - entrée liBre
©ift/2013
HEURE DU CONTE
mercredi 06 mai : mbaiedoum John
mercredi...
8
conférences :
mercredi 20 mai a 17h00
dans le cadre du festival international des cultures urbaines nirida festi hiphop ...
9
DÉBATS D’IDÉES
grand deBat :
mercredi 10 Juin a 17h00
sécurisation foncière en milieu rural au tchad.
avec le dr Benjami...
10
ATELIERS ET FORMATIONS
ateliers économie, soutien À la création de Pme
insuffler l’esprit d’entreprise et transmettre l...
11
en mai et juin, l’équipe du café philo propose de travailler sur des sujets type du baccalauréat pour
aider nos amis de...
12
CINÉMA MAI – entrée liBre
samedi 2 mai 15h – salle de projections
retour sans cimetière - 52 mn
un film de djibril diaw...
13
LA BERLINADE – entrée liBre
mardi 26 mai 2015 a 16h00
die Vermessung der Welt
de detlev Buck
1828. carl friedrich gauss...
14
CINÉMA JUIN – entrée liBre
mardi 2 Juin 19h – grande salle
Jeudi 4 Juin 16h – salle de projections
la maison de la radi...
15
CINÉMA JUILLET – entrée liBre
mardi 30 Juin 19h – grande salle
Jeudi 2 Juillet 16h – salle de projections
Bande de fill...
17
initié en juillet 2012, un thé au sahel est né de la volonté de proposer de nouveaux spectacles musicaux
en coproductio...
18
créée dans le cadre des fêtes de la francophonie 2014 à moundou, soutenue
par l’institut français, ma conscience, pièce...
19
Placide est encore très jeune quand il commence la musique en écoutant les
chansons de Bob marley, alpha Blondy, lucky ...
20
mounira mitchala, de son vrai nom mounira Khalil alio, née en 1979 à
n’djamena, réalise un brillant parcours d’étudiant...
21
les Battles organisés à l’institut français ont, depuis leur création, trouvé
leur public. chacun de ces rendez-vous es...
22
le premier est un comédien du genre boxeur. le deuxième est, lui, boxeur et c’est unebête
de scène. le dernier est aute...
23
©nirida
« l’évolution de la musique urbaine et son apport dans l’éducation et la formation
de la jeunesse africaine ». ...
24
ce mois de juin, nous vous proposons en date du vendredi 12 juin 2015 un
grand rendez-vous autour de la danse, pour une...
25
©Bigool
cette année, la mobilisation autour de la fête de la musique revêt un
caractère particulier. grands débats, ren...
26
©Yadou
« Yadou » signifie la marche ou démarche en fulfulde, langue des
peuls, peuple nomade (principalement) du sahel ...
27
MÉDIATHÈQUE
Plateformes numériques : Permanence de la médiathèque
tous les Jeudis de 15h À 17h - salle de documentation...
Maquette mise en page 1.compressed
Maquette mise en page 1.compressed
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Maquette mise en page 1.compressed

546 vues

Publié le

La nouvelle plaquette de l'Institut Français du Tchad pour les mois de mai -juin -juillet est enfin sortie. Consultez-la librement sur Internet !

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
546
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Maquette mise en page 1.compressed

  1. 1. MAI-JUIN-JUILLET2015 PhotograPhies de Yann arthus-BertrandPhotograPhies de Yann arthus-Bertrand 60 solutions face au changement climatique60 solutions face au changement climatique
  2. 2. AGENDA Programme disponible gratuitement à l’IFT Dépôt légal : n°03 l ift ndjaména l Impression idt Maquette : Sylvain MbAïkOUbOU Mai/Juin/Juillet 2015 l Tirage : 3000 exemplaires Photo de la couverture : Yann Arthus bertrand INFOS PRATIQUES horaires d’ouVerture administration du lundi au jeudi, de 8h30 à 13h et de 15h à 18h Jusqu’à 19h le vendredi médiathèque mardi, mercredi, vendredi, samedi, de 9h à 17h30 le Jeudi de 15h à 17h30 abonnement à la médiathèque adultes : 3 000 f cfa etudiants / scolaires : 2 500 f cfa Jeunes (- 14 ans) : 1 500 f cfa tarif vidéothèque adhésion y compris bibliothèque : 10 000 f cfa l’équiPe de l’ift serVices culturels et administratifs françoise gianViti : directrice Patrick giraudo : directeur adjoint céline Berlemont : secrétaire générale olivier dhont : attaché de coopération laëtitia gaudenZi : chargée de mission culturelle aristide dingamdoum : chargé de communication ricardo nanadoumngar : animateur culturel sylvain mBaÏKouBou : infographiste roméo KoÏBé : chargé de mission campus france derba Bangta : comptable grâce mBaÏBé : secrétaire médiathèque laure Bénac : chargée de mission médiathèque daniel dassidi: responsable administratif issa YaYa, célestin ndJeKoula, louise madJi-alteBaYe, Kam-mbag nouBara- madJi, Baptiste KouldJim : médiathécaires technique abdallah allaramadJi : responsable technique sohmbaye demBal et abdoulaye aBaKar : régie son et lumière oscar memti : chauffeur Benjamin aounigue : entretien touda daÏdamou, moïse dJendoh, oumar guidaoussou : gardiens avenue mobutu BP : 1284 - n’djaména tél. (235) 22 51 91 56 (235) 95 34 90 04 (235) 66 21 99 66 e-mail:ccfndjamena@gmail.com secretariat@institut-francais-tchad.org www.institut-francais-tchad.org institut français du tchad Partenaire culturel de l’ift L’ift a sa page sur facebook : institut français du tchad. Plus de 1154 personnes aiment notre page rejoignez nous! 17h / festival du cinéma euro-africain / retour sans cimetière 19h30 / théâtre / Between us / derrière le rideau 19h / festival du cinéma euro-africain / Bienvenue en afrique 16h / heure du conte /mbaiedoum John 19h / clôture du festival du cinéma euro-africain / hope 19h30 / théâtre /ma conscience 19h / cinéma /marley 16h / heure du conte /tamba Béatrice 16h / cinéma /marley 16h / café-éco / les aPe facteur de développement 19h30 / concert / hommage à Bob marley / Placide 15h / cinéma / marley 19h / cinéma / la journée de la jupe 16h / heure du conte /nakoy francis 17h / grand débat / les enjeux de la production et de la diffusion musicale 19h30 / Battle 16h / cinéma /la journée de la jupe 16h / café-philo / la loi et le libre-arbitre 19h / concert / mounira mitchala 15h / la journée de la jupe 16h / Berlinade à n’djaména / die Vermessung der Welt 19h / cinéma / django unchained 16h / Berlinade à n’djaména / Barbara 16h / heure du conte / tera mbayaye 17h / grand débat / les enjeux de la conférence Paris climat 2015 16h / Berlinade à n’djaména / höllentour 16h / Berlinade à n’djaména / das Wunder Von Bern 16h / café-éco / les politiques de régulations macroéconomiques en afrique 19h30 / théâtre / m’appelle mohamed ali 16h / Berlinade à n’djaména / lola rennt 19h / cinéma / la maison de la radio 16h / heure du conte / Kobega Kounma 16h / cinéma / la maison de la radio 16h/ café-philo/l’hommepeut-ilêtrejustedansunesociétéquinel’estpas? 19h30 / clôture du festival nirida festi hip hop 15h / cinéma / ma maman est en amérique 19h / cinéma / Party girl 16h / heure du conte / Banda samandare 17h / grand débat /sécurisation foncière en milieu rural 16h / cinéma /Party girl 16h / café-éco / l’entreprise et l’entrepreneur en afrique 19h30 / danse / compagnie alexandra n’Possee - rodrigue ousmane 15h / cinéma /Party girl 19h / cinéma / un transport en commun 16h / heure du conte / mbainaidara ngardoum (Bbj) 17h /granddébat /la revalorisation de la culture tchadienne 16h / cinéma / un transport en commun 16h / café-philo / autrui est-il un obstacle à ma liberté ? 19h30 / fête de la musique 15h / cinéma / un transport en commun 19h / cinéma /Vandal 16h / heure du conte / razolo 19h30 / Battle 16h / cinéma /Vandal 16h / café-éco / les tic en afrique : leviers de développement ? 19h30 / danse / Yadou 15h / cinéma /Vandal 19h / cinéma /Bande de filles 16h / heure du conte / mbaihodji david 16h / cinéma / Bande de filles 15h / cinéma / asterix-le domaine des dieux 19h / cinéma / les combattants 16h / heure du conte / nakoy francis 16h / cinéma / les combattants 15h / forum étudiants 19h / cinéma / free angela 16h / heure du conte / clémentine tao 16h / cinéma / free angela 15h / cinéma / free angela 19h / cinéma / my sweet Pepper land 16h / cinéma / my sweet Pepper land 15h / cinéma / my sweet Pepper land mai samedi 2 - mardi 5 mercredi 6 Jeudi 7 Vendredi 8 mardi 12 mercredi 13 Jeudi 14 Vendredi 15 - samedi 16 mardi 19 mercredi 20 - - Jeudi 21 Vendredi 22 - samedi 23 mardi 26 - mercredi 27 - - Jeudi 28 Vendredi 29 - - samedi 30 Juin mardi 2 mercredi 3 Jeudi 4 Vendredi 5 - samedi 6 mardi 9 mercredi 10 - Jeudi 11 Vendredi 12 - samedi 13 mardi 16 mercredi 17 - Jeudi 18 Vendredi 19 - samedi 20 mardi 23 mercredi 24 - Jeudi 25 Vendredi 26 - samedi 27 mardi 30 Juillet mercredi 1 Jeudi 2 samedi 4 mardi 7 mercredi 8 Jeudi 9 samedi 11 mardi 14 mercredi 15 Jeudi 16 samedi 18 mardi 21 Jeudi 23 samedi 25 galerie d’eXPosition : du 22 avril au 22 mai : sous un million d’étoiles – explorateurs allemands du 8 juin au 17 juillet : 60 solutions face au changement climatique.
  3. 3. 3 ÉDITORIAL derniers temps avant notre interruption annuelle du mois d’août : les deux mois les plus compliqués, soumis aux caprices de la pluie pourtant tant attendue. espérons, notamment, qu’elle ne troublera pas le retour de la compagnie de théâtre la charge du rhinocéros qui nous avait offert, en 2013, la pièce admirable avec daniel marcelin aYiti. ils reviennent le 29 mai avec une nouvelle création en tournée régionale m’appelle mohamed ali. sublime moment de théâtre auquel nous vous espérons nombreux (voir page 22). ce mois de mai est d’ailleurs placé sous les hospices des arts dramatiques puisqu’il débutera avec le retour de ma conscience d’hassane Keiro le 8 mai, qui partira ensuite en tournée nationale avec le concours de la maison Baba moustapha, le ministère de la culture du tchad et l’institut français (voir page 18). dans cette même période, la compagnie djamah afrik invitera la comédienne et metteuse en scène sénégalaise Patrica gomis pour un projet qui s’inscrit dans la lignée des mutations urbaines intitulé théâtre et urbanité (voir page 6). les enseignants de lettres, interessés par cette démarche d’émulation autour des arts dramatiques, au théâtre et dans la ville, sont invités à nous rencontrer en prenant contact avec laetitia gaudenzi, qui succède à claire nini et dont nous saluons l’arrivée. une rencontre avec l’équipe de la charge du rhinocéros est programmée le 30 mai à 15h (voir page 22). ces derniers mois de la saison culturelle rendent un hommage particulier aux artistes musiciens avec, bien sûr, la fête de la musique du dimanche 21 juin partout dans la ville (voir page 25). À l’institut français, nous l’anticiperons le vendredi 19 juin avec une soirée/concert et, en amont, deux rencontres-débats. la première autour de l’économie musicale, au tchad, confontée au numérique dans le cadre du festival nirida festi hip hop; la seconde autour de la question de «l’originalité» ou de la «spécificité» musicale tchadienne face au rouleau compresseur des musiques africaines venues d’ailleurs… des rencontres qui promettent des débats savoureux (voir page 8-9) . le temps des échanges, des conférences et des ateliers s’intensifie. notamment avec l’ouverture des ateliers musicaux qui s’ajoutent aux ateliers théâtre, danse, économie, dessin et numérique (voir page 10). c’est enfin l’invitation permanente de nos amis Jerry clan qui ont installé leur cyber-espace dans les jardins avec une connexion que nous espérerons plus performante grâce à notre partenaire et ami tigo. on pourra juger sur pièce de la «sm@rtitude», leur slogan publicitaire affiché partout en ville. la programmation cinéma elle-aussi n’est pas en reste. d’abord parce que nous observons une augmentation des publics surtout aux séances des jeudis. À partir de mai, nous mettons en place une nouvelle séance les samedis. et puis, c’est aussi la saison de deux festivals : celui de l’union européenne le festival du cinéma euroafricain et celui de l’ambassade d’allemagne : la Berlinade (voir page 13). Pour terminer plus scientifiquement cette saison, ces deux derniers mois seront également le temps de nous poser et réfléchir avec les équipes de l’agence française de développement sur les questions du rechauffement climatique afin de préparer, au tchad, la conférence des parties à la convention-cadre des nations unies (coP 21) qui se déroulera à Paris en décembre 2015 : une exposition de photographies du célèbre Yann arthus-Bertrand et trois rencontres/conférences à l’institut français et à l’université de n’djaména (voir page 4-5).
  4. 4. ©Yannarthus-Bertrand du 8 Juin au 17 Juillet 2015 une exposition du tour du monde des solutions. dans le cadre de la préparation du grand forum Paris/climats de la cop 21 en décembre 2015, l’agence française de développement associée à l’institut français présentent une programmation de rencontres autour de l’exposition de vingt et une photographies de Yann arthus-Bertrand : 60 solutions face au changement climatique. alors que la france s’apprête à accueillir, en décembre 2015, la 21è conférence des Parties à la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (coP21), l’afd et la fondation goodPlanet mettent en lumière et en images des solutions innovantes et efficaces associant lutte contre le dérèglement climatique et développement économique à travers le monde. l’exposition est composée de vingt et une photographies de Yann arthus-Bertrand, issues de sa célèbre série la terre vue du ciel, qui présentent des initiatives concrètes dans quatre secteurs : la ville, l’agriculture, la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique. conformément à sa stratégie climat, l’agence française de développement finance - grâce à une large palette d’outils financiers - des solutions positives et réalistes en matière de lutte contre le dérèglement climatique. elle dispose et mobilise des ressources en provenance de mandats européens et internationaux. Parmi les initiatives présentées dans cette exposition par des acteurs du nord comme du sud, quinze sont soutenues par l’afd et illustrent des financements variés sur l’ensemble des pays où elle intervient. trois débats sont organisés afin de traiter la question du réchauffement climatique : le mercredi 27 mai, à l’ift, aura lieu une conférence publique sur les enjeux de la prochaine conférence Paris climat 2015 (voir page 8). le 6 juin 2015, au tchad comme dans 99 autres pays, sera organisé à l’université de n’djamena un grand débat citoyen sur le climat et l’énergie. dans chaque pays, 100 citoyens participeront ainsi à une journée d’information et de délibération leur permettant de se former une opinion éclairée sur plusieurs sujets-clefs des négociations de la prochaine conférence « Paris climat 2015 ». L’EXPOSITION - 60 SOLUTIONS FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE PhotograPhies de Yann arthus-Bertrand, la terre Vue du ciel 4
  5. 5. 5 ©Yannarthus-Bertrand le 17 juin 2015, une conférence-débat « comment concilier climat et développement ? » sera organisée à l’ift (conférence sur invitation), avec pour intervenants des responsables issus du monde politique, des ong, de l’entreprise et de la recherche. l’agence française de déVeloPPement au tchad l’afd intervient au tchad depuis plus de 50 ans. dans les années 90, les interventions étaient dominées par le développement rural, notamment le coton, les aides budgétaires et les infrastructures. au cours de la décennie 2000, les difficultés du pays l’ont conduite à se centrer sur l’eau et l’assainissement, l’éducation et la santé, l’agriculture et la sécurité alimentaire, les infrastructures et le développement urbain. en 2012, les objectifs centraux de l’afd au tchad sont de contribuer à la prévention des conflits, de renforcer les capacités des acteurs et de soutenir la mise en place de politiques nationales ambitieuses. les transformations profondes que connaît le tchad, accompagnées de flux de réfugiés de pays voisins, sont sources de tensions sur le plan social comme pour l’utilisation des ressources naturelles. Pour réduire les facteurs de fragilité, l’afd met en place des programmes visant à la fois l’obtention de résultats rapides et la consolidation des institutions. les programmes d’hydrauliques pastorales financés depuis 15 ans facilitent les compromis entre éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires ; un programme pilote de plan foncier dans la région de n’djamena teste des pistes de résolution de la question foncière à l’échelle du pays ; un projet pilote du fonds français pour l’environnement mondial (ffem) aborde la question sensible du lac tchad. l’afd renforce les capacités du secteur public en accompagnant, dans la durée, ses partenaires clefs dans les administrations. elle mobilise ses différents instruments pour appuyer ces acteurs qui apportent services et emploi à la population, et qui contribuent à l’amélioration de la gouvernance. les collectivités publiques et les ong françaises sont à cet égard des alliés précieux.
  6. 6. le projet théâtre et urbanité, né dans le prolongement de mutations urbaines, réunit deux compagnies de théâtre : djamah-afrik, la compagnie de Bonaventure madjitoubangar (tchad) et djarama, la compagnie dirigée par Patricia gomis (sénégal). ce projet propose l’immersion du théâtre dans les quartiers, dans les espaces collectifs et les concessions de la ville pour amorcer une rencontre, un dialogue, une invitation à circuler d’un quartier à l’autre et initier ensemble un processus de création. l’idée de ce projet est de faire un travail théâtral dans l’espace public, de s’inspirer des quartiers, de permettre les circulations entre les populations et de créer un espace de convivialité. il est destiné à rompre l’incommunicabilité entre les peuples qui cohabitent dans une ville déchirée par les guerres civiles entre 1979 et 2008. initié en 2013 à n’djamena, ce projet a été financé par le fsd (fonds social de développement). aujourd’hui, théâtre et urbanité organise la rencontre de deux compagnies dans l’idée de mûrir ce travail d’intervention du théâtre dans le domaine social. ce mois de juin 2015, Patricia gomis vient donc en résidence à n’djamena pour continuer ce travail. résidence «fermentation» à n’djamena du 02 au 13 juin 2015 ce premier temps sera consacré à affiner les thématiques qui seront abordées dans la création future, à repérer les espaces d’intervention et à procéder aux premières captations audio et vidéo du projet. cette première résidence permettra de penser la dramaturgie de la restitution finale, qui aura lieu au mois d’octobre prochain dans le 7ème arrondissement de n’djamena, sur la Place à vivre de chagoua. renseignements et contacts : laëtitia gaudenzi, 95 34 89 97 THÉÂTRE ET URBANITÉ résidence de Patricia gomis ©ift/2013 6 Projet soutenu par if-Prog
  7. 7. 7 sous l’arBre À PalaBres de l’ift À 16h - entrée liBre ©ift/2013 HEURE DU CONTE mercredi 06 mai : mbaiedoum John mercredi 13 mai : tamba Beatrice mercredi 20 mai : nakoy francis mercredi 27 mai : tera mbayaye mercredi 03 Juin : Kobega Koumna mercredi 10 Juin : Banda samandare mercredi 17 Juin : mbainaidara ngardoum (Bbj) mercredi 24 Juin : razolo mercredi 01 Juillet : mbaihodji david mercredi 08 Juillet : nakoy francis mercredi 15 Juillet : clémentine tao raconte-moi une histoire : tous les samedis À 16h a la médiathèque 02 mai 2015 : mandy la maligne 09 mai 2015 : roberto, le jaguar et mlle lézard 16 mai 2015 : la magie des souris 23 mai 2015 : un prêt pour un rendu 30 mai 2015 : une terrible chenille 06 Juin 2015 : le koala et le kangourou 13 Juin 2015 : sais-tu pourquoi les singes vivent dans les arbres ? 20 Juin 2015 : Kouratcho le terrible 27 Juin 2015 : la tortue et l’homme des bois 04 Juillet 2015 : la pêche miraculeuse 11 Juillet 2015 : le petit poussin et le vieux chat 18 Juillet 2015 : le secret d’après le livre les vingt contes les plus drôles du monde de Judy sierra (2004)
  8. 8. 8 conférences : mercredi 20 mai a 17h00 dans le cadre du festival international des cultures urbaines nirida festi hiphop qui se déroulera du 20 mai au 5 juin 2015 à n’djaména. les enjeux de la production musicale à l’ère numérique avec Joseph nana, directeur de la société J-nana consulting, et fonctionnaire international de l’union internationale des télécommunications (uit), et Paulin Preston, directeur artistique du festival nirida festi hiphop. les technologies de l’information et de la communication (tic) sont aujourd’hui au centre du développement économique, politique et social d’un pays. la musique, ou du moins les biens musicaux, sont de ces éléments qui voyagent et se diffusent le plus aisément ; mais l’arrivée des tic en a absolument bouleversé l’accès et le partage. Progressivement, l’industrie musicale mondiale s’est donc vue contrainte de s’adapter à ces changements. que s’est-il passé dans le cas précis de l’industrie musicale tchadienne, dans un pays qui se veut être un “hub” des tic? a quelle étape de cette transformation numérique se situe le tchad d’aujourd’hui ? les nouvelles technologies jouent désormais un rôle essentiel dans la conception, la production et la diffusion de musiques. il est donc nécessaire, pour donner à entendre ses créations musicales au plus grand nombre, de savoir utiliser internet et de comprendre les circuits de diffusion nés des réseaux sociaux ainsi que les plateformes de diffusion musicale et de financement participatif. au tchad, où la fibre optique est effective depuis 2012 mais où l’accès à internet demeure un luxe et où les maisons de production musicales sont rares, comment faire connaitre et valoriser la musique des artistes tchadiens ? mercredi 27 mai a 17h00 quels sont les enjeux de la prochaine conférence Paris climat 2015 ? avec mr nadji telro Wai, directeur de la lutte contre le changement climatique, Pollutions et nuisances ; mr Biampambe Patallet, coordonnateur national de l’alliance mondiale contre la changement climatique ; mme colette Benoudji (Présidente de leadership pour l’environnement et le développement, lead et le président du réseau des producteurs ruraux du 30 novembre au 11 décembre 2015, la france accueillera la 21ème conférence des Parties à la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (coP21). il s’agit d’une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 2°c d’ici à la fin du siècle. cette négociation mondiale sur le changement climatique devrait conduire à des engagements partagés en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de modification des trajectoires d’émissions susceptibles de structurer en profondeur les politiques de développement des pays. cette négociation devrait également faciliter la mise en place de fonds importants, dédiés spécifiquement au financement d’actions de lutte contre le changement climatique dans les pays en développement. DÉBATS D’IDÉES
  9. 9. 9 DÉBATS D’IDÉES grand deBat : mercredi 10 Juin a 17h00 sécurisation foncière en milieu rural au tchad. avec le dr Benjamin djikoloum, ancien doyen de la faculté des sciences Juridiques et poli- tiques de l’université de n’djaména et ancien secrétaire général du ministère des affaires foncières ; Jocelin madjenoum - enseignant à l’école de formation judiciaire. débat animé par r. Koïbé, responsable campus france au tchad, Juriste doctorant à l’université de Paris- ouest nanterre-la défense dans les coutumes du tchad, l’attribution des terres par les propriétaires traditionnels est possible. cependant la législation tchadienne prévoit d’autres modes d’attribution qui engen- drent un problème de sécurisation des titres de propriété. comment rédiger un code foncier impartial et sécurisant pour les propriétaires et exploitants agricoles ? mercredi 17 Juin a 17h00 la revalorisation de la culture tchadienne dans la musique moderne : création et adaptation avec nguinambaye ndoua manassé, promoteur culturel, directeur de la maison de la culture Baba moustapha, annie flore Batchielillys, artiste musicienne Professionnelle, Paulin Preston, Promoteur culturel et Patrick giraudo, directeur adjoint de l’institut français du tchad . débat animé par dingamdoum aristide, chargé de mission à l’institut français du tchad en prélude à la fête de la musique, l’institut français du tchad souhaite offrir un cadre de discussion aux artistes tchadiens sur la question de la difficulté pour les musiciens nationaux à trouver leur place sur la scène internationale. si le commerce de la musique est important au tchad, ce sont surtout les œuvres de musiciens internationaux qui se vendent, et cela en dépit parfois de leur mauvaise qualité. très présents dans l’univers musical tchadien, ces chansons et rythmes d’ailleurs influencent ainsi considérablement les artistes locaux. ce processus par lequel passent alors beaucoup d’artistes tchadiens, à savoir la copie d’un style venu d’ailleurs, pourrait-il expliquer la mévente de la musique tchadienne au delà des frontières ? Peut-on affirmer qu’une musique, pour être largement diffusée, doit être authentique, une création originale promotrice d’une culture spécifique? comment, alors, parvenir à faire des créations musicales qui plaisent et rencontrent le succès tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières ? forum étudiants aVec les entrePrises : samedi 11 Juillet 2015 À 15h l’an dernier, à l’occasion de la session de préparation au départ des nouveaux étudiants admis dans les universités françaises, le service campus france a organisé, en partenariat avec le cercle d’affaires franco-tchadien, une rencontre entre étudiants revenus de france et étudiants en partance. ces rencontres ont débouché sur le forum des métiers, organisé en décembre 2014 à l’occasion du salon des arts appliqués et de l’entreprenariat. cette année, campus france a souhaité renouveler cette expérience qui constitue un cadre d’échange entre les entreprises, les nouveaux étudiants et leurs ainés.
  10. 10. 10 ATELIERS ET FORMATIONS ateliers économie, soutien À la création de Pme insuffler l’esprit d’entreprise et transmettre les savoirs et savoir-faire élémentaires de la création et de la gestion d’entreprises aux personnes sans emploi ou travaillant dans le secteur informel au tchad est l’objectif de ces sessions de formation. le contenu se veut élémentaire. il s’agit de mettre à disposition un ensemble complet de ressources sur la création d’une petite entreprise. chaque module traite des thèmes clés de l’entreprenariat qui peuvent être abrégés ou approfondis selon les besoins et les situations de formation. cette formation a aussi pour objectif d’instiller le sens de la confiance en soi notamment chez les apprenants non formels et de les sensibiliser au fait que l’activité formelle est une option professionnelle viable. tous les mardis de 17h00 à 19h00 du 17 mars au 30 juin 2015. formation sous la direction de michel abdelouhad – enseignant d’économie au lycée montaigne. Plan de la formation : mars - identification des compétences, connaissances et valeurs apprendre ensemble ; mes compétences entrepreneuriales ; mes idées de business. avril - comprendre les dynamiques de l’entreprise (avril) quel est mon marché ? comment fixer mon prix ? identifier mes sources de financement. mai - apprendre à gérer une petite entreprise (mai) suivre l’évolution de mon budget ; communiquer avec mes clients et partenaires ; savoir gérer son temps ; respecter les réglementations en vigueur ; gérer mon espace de travail. Juin - apprendre à traduire une idée commerciale en plan d’affaire (business plan) savoir contacter mes clients et mes partenaires avec les tic ; internet et le commerce en ligne. ateliers musique niVeau 1 et 2 cours de piano niveau 1 et 2 - cours de batterie niveau 1 et 2 - cours d’écriture de texte (slam) les cours de guitare seront assurés par aristide dingamdoum (niveau 1) et djikoloum ridar (niveau 2), les cours de piano par moussa aimé (niveau 1) et William Walid (niveau 2), les cours de batterie par courage Bati (niveau 1) et célestin (niveau 2) et les cours d’écriture de texte par guevara ragil fal. les cours débuteront le mardi 1er juin et se poursuivront jusqu’au 15 juillet 2015. renseignement et inscription auprès de dingamdoum aristide. email :aristidedingamdoum@gmail.com. tel : 66 21 99 66 ateliers théÂtre en partenariat avec le lycée montaigne et la compagnie djamah-afrik, l’ift propose trois ateliers théâtre par semaine dirigés par léonie Youmba et Bonaventure madjitoubangar. tous les mardis de 15h à 16h30 pour les 6/10 ans. tous les mercredis de 15h à 16h30 pour les 10/14 ans. tous les samedis à partir de 11h pour les 14 ans et adultes. renseignements et inscriptions à l’institut français auprès de grâce et au lycée montaigne auprès de mme gladys. email : lyceendj_sec@yahoo.fr et par téléphone au 22 52 29 48. ateliers dessin tous les jeudis et samedis de 15h à 17h ahmat hassan est un artiste plasticien connu pour ses œuvres à partir de matériaux de récupération qu’il peint. ses peintures représentent, à l’aide de couleurs vives, des scènes de vie à n’djaména ou des paysages du tchad. autodidacte, il souhaite transmettre ce qu’il a appris à la jeunesse tchadienne en réalisant des ateliers de formation au dessin. Pour lui, dessiner est un art ouvert à tous et toute personne désireuse d’apprendre sera capable de réaliser ses propres œuvres. renseignement et inscription à l’ift ou avec ahmat au 63 72 17 22 ateliers danse du lundi 8 au vendredi 12 juin avec abdennour Belalit abdennour Belalit est un chorégraphe français et le co-directeur de la compagnie alexandra n’Possee (voir page 24).
  11. 11. 11 en mai et juin, l’équipe du café philo propose de travailler sur des sujets type du baccalauréat pour aider nos amis de terminale dans leurs efforts. café éco / Vendredi 15 mai 16h - lesaPe facteursde développement et d’émergence des pays africains ? en octobre 2014, un certain nombre de pays africains ont signé des accords de partenariat économique avec l’union européenne. ces accords sont-ils facteurs de développement économique pour les pays africains ? ou, au contraire, accentuent-ils une dépendance économique accrue des économies africaines aux économies européennes ? café Philo / Vendredi 22 mai 16h - le respect de la loi n’est-il pas une contrainte au libre arbitre ? la liberté apparaît d’abord comme la possibilité de dire non et de désobéir. mais si la loi est l’expression de la volonté générale, alors la désobéissance peut-elle devenir une incapacité à faire ce que nous voulons ? café éco / Vendredi 29 mai 16h - les politiques de régulations macroéconomiques en afrique : la politique budgétaire la politique budgétaire est un outil central dans la mise en place d’une politique économique en général, et dans les PVd (Pays en Voie de développement) en particulier. les objectifs de cette politique budgétaire étaient légitimement d’accompagner le développement économique par l’accroissement de l’offre de services publics. les résultats n’ont pas été à la hauteur, aboutissant de fait à un surendettement généralisé pour des résultats mitigés. quelle politique budgétaire pertinente faut-il initier pour accompagner le développement en afrique ? café Philo / Vendredi 5 juin 16h - l’homme peut-il être juste dans une société qui ne l’est pas ? face à la corruption ou à la violence arbitraire, la possibilité de rester juste même si c’est seul doit être affirmée avec véhémence. mais ce devoir peut-il vraiment être réalisé par un individu isolé, n’implique-t-il pas toujours une dimension sociale ? café éco / Vendredi 12 juin 16h - l’entreprise et l’entrepreneur en afrique les petites et moyennes entreprises du secteur formel sont souvent le « maillon faible » des économies africaines. le projet d’entreprendre est un chemin difficile, dont la réussite dépend d’un très grand nombre de facteurs d’ordre économique, financier, managérial, ou encore fiscal et administratif. le développement économique passe cependant par la mise en place d’une dynamique de création de Pme/Pmi. quelle politique mettre en place pour impulser ce processus créateur d’emplois et de richesses? café Philo / Vendredi 19 juin 16h - a quoi sert la philosophie? depuis des années, le café philo réunit librement des centaines de personnes d’horizons différents. on peut alors se demander ce qui nous anime, si ce sont des valeurs communes, un goût ou au contraire des différences et un désaccord toujours renouvelé. café éco / Vendredi 26 juin 16h - les technologies de l’information et de la communication en afrique : levier du développement ? le développement des tic en afrique recèle des potentialités très importantes en matière de développement économique. elles améliorent la productivité du secteur productif, et rendent possible l’accès à une grande quantité de biens immatériels, de connaissances et d’informations. en exerçant un effet de convergence, le développement des tic limite les imperfections du marché, génère de nouvelles activités et crée de nouvelles gammes de produits. CAFÉ PHILO / CAFÉ ÉCO rencontres sous l’arBre À PalaBres / entrée liBre
  12. 12. 12 CINÉMA MAI – entrée liBre samedi 2 mai 15h – salle de projections retour sans cimetière - 52 mn un film de djibril diaw (mauritanie) 2014 en 1989 un conflit entre le sénégal et la mauritanie, aboutit au massacre et à la déportation des populations négro-mauritaniennes. il faudra attendre 2009, pour qu’un accord entre le haut-commissariat aux réfugiés et le gouvernement mauritanien prévoie le retour des exilés sur leur terre. mardi 5 mai 19h – grande salle Jeudi 7 mai 16h - salle de projections BienVenue en afrique - 1h26mn un film de andreas gruber - 2006 isaac, immigré sans papiers africain, est capturé à la frontière par la police autrichienne. après avoir mené des recherches sur son pays d’origine, deux policiers sont chargés de le reconduire au ghana. dans l’avion, un incident violent révèle la cruauté et le racisme de l’un des policiers. Jeudi 9 mai 19h - grande salle clôture du festival de cinéma euro-africain : hope mardi 12 mai 19h – grande salle samedi 16 mai 15h – salle de projections marleY – 2h24 la projection de ce film s’inscrit dans l’hommage à l’artiste rendu par Placide en concert le 15 mai (voir p.19). de Kevin macdonald – grande-Bretagne, usa - 2012. la place de Bob marley dans l’histoire de la musique, son statut de figure sociale et politique et l’héritage qu’il laisse sont uniques. la famille de l’artiste a ouvert ses archives et donné accès à une mine d’informations, des images d’archives rarissimes et des témoignages poignants. mardi 19 mai 19h – grande salle Jeudi 21 mai 16h / samedi 23 mai 15h – salle de projections la Journée de la JuPe– 1h28 de Jean-Paul lilienfeld– Belgique, france – 2009. avec : isabelle adjani, denis Podalydès, Yann collette. sonia Bergerac, professeur dans un collège, est au bord de la dépression nerveuse depuis que son mari l’a quittée. un matin, elle découvre une arme cachée dans le sac d’un élève. elle s’en empare et, involontairement, tire sur l’un d’entre eux. Paniquée, elle prend la classe en otage... mardi 26 mai 19h – grande salle samedi 30 mai 15h – salle de projections dJango unchained –2h44 de quentin tarantino – usa - 2013. avec : Jamie fox, christoph Waltz, leonardo dicaprio, samuel l. Jackson. 1859 dans le sud des etats-unis. le dr King schultz, chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. schultz promet à django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle. nouVeauté cinéma : une séance supplémentaire vous est proposée le samedi après-midi à 15h en plus de celles des mardi 19h00 (grande salle) et jeudi 16h00 (salle de projection). À partir du mois de juin, tous les premiers samedis du mois, le film projeté sera un film jeunesse.
  13. 13. 13 LA BERLINADE – entrée liBre mardi 26 mai 2015 a 16h00 die Vermessung der Welt de detlev Buck 1828. carl friedrich gauss, le « prince des mathématiques », se rend, accompagné de son fils eugène, à un congrès de naturalistes à Berlin où humboldt l’a invité. suite à ce voyage, les deux chercheurs, anciens arpenteurs, commencent une correspondance pour échanger des idées sur leurs projets. cet échange épistolaire, qui dura toute leur vie, reste aujourd’hui le meilleur témoignage des vies et questionnements de ces deux grands hommes. mercredi 27 mai 2015 À 16h00 BarBara de christian Petzold - drame eté 1980. Barbara est chirurgien-pédiatre dans un hôpital de Berlin-est. soupçonnée de vouloir passer à l’ouest, elle est mutée par les autorités dans une clinique au milieu de nulle part. tandis que son amant Jörg, qui vit à l’ouest, prépare son évasion, Barbara est troublée par l’attention que lui porte andré, le médecin-chef de l’hôpital. est-il amoureux d’elle ou chargé de l’espionner ? Jeudi 28 mai 2015 a 16h00 hÖllentour «hotel luX» de leander haußmann - comédie Berlin 1933. le comédien hans Zeisig peine à conquérir les foules avec son spectacle de cabaret burlesque qui se moque d’hitler. contraint de fuir l’allemagne, il veut rejoindre hollywood, mais se retrouve à moscou ! confondu avec l’astrologue de staline, il veut profiter de ce concours de circonstances pour mener la vie de château, mais réalise combien l’existence à moscou n’est que peur, suspicion et paranoïa, loin des fêtes berlinoises… Vendredi 29 mai 2015 a 16h00 das Wunder Von Bern de sönke Wortmann eté 1954. la famille lubanski attend le retour du père, prisonnier de guerre en union soviétique. depuis plus de 10 ans, christa s’est occupée seule des enfants et matthias, son fils de onze ans, a trouvé un père de substitution en helmut rahn, la star de l’équipe de football d’essen. quand l’équipe nationale allemande arrive en finale, matthias veut abso- lument aller à Berne pour porter chance à son idole. samedi 30 mai 2015 a 16h00 lola rennt de tom tykwer - action manni est un petit malfrat qui accepte de se mouiller pour un gros coup: en revendant des diamants volés, il obtient cent mille marks, qu’il doit remettre à midi à un trafiquant. mais il perd le sac contenant l’argent dans le métro berlinois. en dernier recours, il appelle à sa rescousse sa copine lola, vingt ans, les cheveux rouges. désespérée et déterminée, la jeune femme s’élance dans la capitale pour trouver cent mille marks et sauver manni. “après le festival du cinéma euro-africain organisé par l´union européenne avec le cinéma le normandie récemment, l´ambassade d´allemagne offre aux cinéphiles du tchad une sélection de films allemands contemporains. dans le cadre de la Berlinade à n´djamena 2015, l’ambassade d’allemagne, en coopération avec le cinéma le normandie et l’institut français du tchad, projettent huit œuvres du cinéma allemand récent. la programmation de la Berlinade à n’djamena s’inscrit dans le cadre de la coopération culturelle, fructueuse, entre le tchad et l’allemagne. le choix des films reflète la diversité des productions venant d´allemagne. tous évoquent l´image kaléidoscopique de l´allemagne d´aujourd´hui, vu par le prisme d´une nouvelle génération de scénaristes et réalisateurs. Venez découvrir, profitez-en, et laissez-vous séduire par la force des images! “ helmut Kulitz - ambassadeur de l´allemagne au tchad
  14. 14. 14 CINÉMA JUIN – entrée liBre mardi 2 Juin 19h – grande salle Jeudi 4 Juin 16h – salle de projections la maison de la radio – 1h43 de nicolas Philibert – france - 2013. avec : arno, Pierre Bastien, thomas Baumgartner. une plongée au cœur de radio france, à la découverte de ce qui échappe habituellement aux regards : les mystères et les coulisses d’un média dont la matière même, le son, demeure invisible. nicolas Philibert a promené sa caméra six mois durant dans la diversité des grilles de programme de radio france, et également dans les coulisses insoupçonnées de cette grande maison où convergent les échos du monde. samedi 6 Juin 15h – salle de projections ma maman est en amérique, elle a rencontré Buffalo Bill de Jean regnaud, stéphane Bernasconi – france – 2013 – 1h15 une petite ville de province dans les années 70. Jean a 6 ans, il fait sa rentrée à la grande école. quand on lui demande la profession de sa mère, il réalise qu’il n’est pas comme les autres et invente une réponse. en fait, sa mère est tout le temps en voyage, alors elle envoie des cartes postales à sa voisine qui sait déjà lire et les lit à Jean. toutes ces cartes prêtent à rêver, mais la réalité n’est-elle pas toute autre ? mardi 9 Juin 19h – grande salle Jeudi 11 Juin 16h / samedi 13 Juin 15h – salle de projections PartY girl – 1h43 de marie amachoukeli, claire Burger, samuel theis – france - 2013. avec : angélique litzenburger, Joseph Bour, mario theis, samuel theis, séverine litzenburger, cynthia litzenburger. angélique a soixante ans. elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. la nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. avec le temps, les clients se font plus rares. mais michel, son habitué, est toujours amoureux d’elle. un jour, il lui propose de l’épouser. mardi 16 Juin 19h – grande salle Jeudi 18 Juin 16h / samedi 20 Juin 15h – salle de projections un transPort en commun – 48 min la projection de ce film musical s’inscrit dans les célébrations de la 33ème édition de la fête de la musique le 21 juin 2015. de dyana gaye – france, sénégal –2009. avec : Jeannine Barboza, Yakhoub Ba, Bakary Vieuxc a la gare routière des Pompiers (dakar), un taxi s’apprête à partir pour saint louis. a bord, six passagers, alors qu’ils auraient dû être sept à effectuer ce trajet. mais antoine, un étudiant français, les a ratés de peu et part à leur poursuite. le temps d’un voyage, de dakar à saint louis, les passagers d’un taxi brousse croisent leurs destins et se racontent en chansons. mardi 23 Juin 19h – grande salle Jeudi 25 Juin 16h / samedi 27 Juin 15h – salle de projections Vandal – 1h24 de hélier cisterne, gilles taurand, Katell quillevere, nicolas Jourmet – france – 2013.avec : Zinedine Benchenine, chloé lecerf, emile Berling, Jean-marc Barr, Brigitte sy chérif, 15 ans, est un adolescent rebelle et solitaire. dépassée, sa mère décide de le placerchezsononcleetsatanteàstrasbourg,oùildoitreprendresoncaPmaçonnerie. c’estsadernièrechance.trèsvite,danscettenouvellevie,chérifétouffe.maistoutesles nuits,desgraffeursœuvrentsurlesmursdelaville.unnouveaumondes’offreàlui.
  15. 15. 15 CINÉMA JUILLET – entrée liBre mardi 30 Juin 19h – grande salle Jeudi 2 Juillet 16h – salle de projections Bande de filles – 1h52 de céline scammia – france – 2014. avec : Karidja touré, assa sylla, lindsay Karamoh, mariétou touré, idrissa diabaté, cyril mendy. marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. la censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. marième devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse. samedi 4 Juillet 15h – salle de projections asteriX - le domaine des dieuX – 1h26 de louis clichy, alexandre astier – Belgique, france – 2014. avec : roger carel, guillaume Briat, lorànt deutsch. nous sommes en 50 avant Jésus-christ ; toute la gaule est occupée par les romains… toute? non ! car un village peuplé d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. exaspéré, Jules césar décide de changer de tactique et de faire venir la civilisation romaine elle-même séduire ces barbares de gaulois en construisant le luxueux «domaine des dieux». mardi 7 Juillet 19h – grande salle Jeudi 9 Juillet 16h – salle de projections les comBattants – 1h38 de thomas cailley – france – 2014. avec : adèle haenel, Kevin azais, antoine laurent, Brigitte rouan, William lebghil, thibaut Berducat. entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d’arnaud s’annonce tranquille… tranquille jusqu’à sa rencontre avec madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. il ne s’attend à rien; elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivre alors qu’elle ne lui a rien demandé ? c’est une histoire d’amour. ou une histoire de survie. ou les deux. mardi 14 Juillet 19h – grande salle Jeudi 16 Juillet 16h / samedi 18 Juillet 15h – salle de projections free angela – 1h38 de shola lynch – usa, france – 2011. free angela raconte l’histoire d’une jeune professeur de philosophie née en alabama. féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques aux états-unis, proche du parti des Black Panthers, angela davis s’investit dans le comité de soutien aux frères de soledad. accusée en 1970 d’avoir organisé une tentative d’évasion et une prise d’otage, angela devient la femme la plus recherchée des etats-unis. arrêtée, emprisonnée, jugée, condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuve et sous la pression des comités de soutien internationaux dont le slogan est “free angela!”. mardi 21 Juillet 19h – grande salle Jeudi 23 Juillet 16h / samedi 25 Juillet 15h – salle de projections mY sWeet PePPer land – 1h25 de hiner saleem, antoine lacomblez – france – 2013. avec : golshifteh farahani, arslan Korkmaz. au carrefour de l’iran, l’irak et la turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre aziz aga, le caïd local. il fait alors la rencontre de govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise...
  16. 16. 17 initié en juillet 2012, un thé au sahel est né de la volonté de proposer de nouveaux spectacles musicaux en coproduction avec le Ballet national, alors sous la direction de mbang Bousso. ces spectacles associent artistes de musique traditionnelle, danseurs, paroliers ou conteurs du nord ou du sud, l’objectif étant une rencontre et un partage des esthétiques comme des publics. À partir du 3 mai 2015 et jusqu’au mois de juillet, l’association chila chila a repris le concept à son compte et propose des spectacles se dérouleront dans les dix arrondissements de la ville de n’djamena. chila chila almahanna, fort lamy (danse des arabes), le groupe gabri (danse de la region de tandjilé), nougoura arabe Borno (danse arabe Borno dans la región d’amtiman), al gaïta (danse Kanembou, región de Bol), Boulala ( region de fitri), samkha, (danse arabe de hadjer lamis) dangleatés (danses hadjaraye, région de guera), masmadjé, danse de l’ethnie masmadjé (guera) Balla (danse Kanembou, région de Bol et mao), abguissesse, danse hadjaraye, guerra calendrier sous réserve de modifications, contact : Khalla haroun, 90 97 21 97 - 03 mai 2015 : chila chila et gabri / espace culturel de farcha (1ème arrondissement) - 10 mai 2015 : Boulala et al gaïta / lycée de la Paix (2ème arrondissement) - 17 mai 2015 : samkha et dangleata / deux châteaux (3ème arrondissement) - 24 mai 2015 : abguissesse et masmadjé / ecole adoum tchéré (4ème arrondissement) - 31 mai 2015 : nouggara et Balla / Palais du 15 Janvier (5ème arrondissement) - 07 Juin 2015 : masmadje tet nougara / espace talino manu (6ème arrondissement) - 14 Juin 2015 : Boulala et Balla / centre don Bosco (7 ème arrondissement) - 21 Juin 2015 : algaïta et dangleatés / espace du (8 ème arrondissement) - 28 Juin 2015 : abguissesse et gabri / lycée de Walia (9 ème arrondissement) - 05 Juillet 2015 : chila chila et Boulala / en face du (10 ème arrondissement) tous les dimanches à 16h00 dans les 10 arrondissements de la ville de n’djamena UN THÉ AU SAHEL ©unthéausahel
  17. 17. 18 créée dans le cadre des fêtes de la francophonie 2014 à moundou, soutenue par l’institut français, ma conscience, pièce de norbert Zongo adaptée et interprétée par hassane Keïro, est de retour sur la scène de l’institut. tout le monde se souvient de ce pur moment de théâtre que nous avait offert hassane Keïro. grâce au concours de la maison Baba moustapha et du ministère de la culture du tchad, cette deuxième représentation à n’djaména marquera le début d’une tournée dans différentes provinces du pays. ma conscience est le reflet du passé d’un homme propulsé dans les illusions de l’histoire. comme le disait norbert Zongo : «le grave danger qui nous menace réside dans la fausse satisfaction issue des illusions démocratiques». il n’y a pas de fumée sans feu. « un homme est le fruit de l’environnement humain… » quel que soit la force d’un homme, au bout d’un temps il s’arrête, craque ou cède car l’envie de crier domine sa langue. c’est le cas de cet homme excédé, évincé entre transe et folie à travers lesquelles on entend : «Je ne voulais pas, non, je ne voulais pas ! c’est vous ! c’est vous qui m’avez dit que je suis un homme fort, né pour commander… Je ne voulais pas, non, je ne voulais pas…» ma conscience est un monologue de théâtre joué par hassane Keïro Kaïnkoula pour marquer son retour sur scène après plusieurs années cloué au lit par une maladie dont il a décidé de se débarrasser. ma conscience est un spectacle truffé d’éveils qui appellent tout un peuple à un changement radical. ma conscience est un voyage tour à tour émouvant, cinglant, et à mourir de rire ; un voyage au cœur d’un homme trompé qui se redresse. un théâtre magnifique. compagnie : Kaar goss - texte : éditoriaux de norbert Zongo - adaptation : hassane Keïro Kaïnkoula - mise en scène et direction artistique : guedoum djimbaye razolo - interprète : hassane Keïro Kaïnkoula MA CONSCIENCE Vendredi 8 mai a 19h30 ©ift THÉÂTRE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  18. 18. 19 Placide est encore très jeune quand il commence la musique en écoutant les chansons de Bob marley, alpha Blondy, lucky dube, Peter tosh et bien d’autres. amoureux de reggae, il devient très vite l’interprète, à toutes les soirées, fêtes et cérémonies de jeunes, de ces grands musiciens. encore lycéen, il part pour le cameroun pour se faire un nom, revient pour décrocher son bac en 2002, repart pour le ghana apprendre l’anglais, mais c’est après son véritable retour à n’djaména, en 2004, qu’il sort son premier album, sweet coconut. c’est un succès ; son album est sacré meilleur album de l’année par différents hits Parades des radios de la capitale. fort de ce succès, il fait la première partie de tiken Jah fakoly au stade idriss mahamat ouya. consécration. cinq ans après, il sort coup de cloche, un album de huit titres enregistré au studio de hadre dounia. défenseur de la jeunesse africaine en général et de celle du tchad en particulier, Placide s’engage pour les mêmes combats dans son disque suivant, rêve, sorti fin 2013, produit grâce au soutien de la maison de production mangaral Production. cette fois, c’est un disque multilingue : il y chante dans les deux dialectes locaux du tchad, l’arabe local et le laka, mais aussi en français et en anglais. il s’y engage pour la protection de l’environnement, dénonce les violations des droits de l’homme et s’insurge contre la marginalisation de la femme. en 2014, il est lauréat du festival ndjam Vi 2014 version world music. aujourd’hui ambassadeur de tigo, chanteur engagé et porteur de messages favorables aux valeurs humaines, Placide ayreh se réclame rasta national et traite des sujets relatifs à la vie quotidienne des tchadiens de toutes les couches sociales. tous les ans, nous commémorons la mort de Bob marley aux alentours du 11 mai. cette année, Placide vous invite à partager avec lui un moment de communion exceptionnelle et de revivre en live un répertoire reggae très riche. Vous pourrez également suivre cet hommage à Bob marley avec le film marley, projeté le mardi 12 mai à 19h et le samedi 16 mai à 16h. PLACIDE AYREH - HOMMAGE À BOB MARLEY Vendredi 15 mai À 19h30 ©Placideayreh MUSIQUE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  19. 19. 20 mounira mitchala, de son vrai nom mounira Khalil alio, née en 1979 à n’djamena, réalise un brillant parcours d’étudiante jusqu’à l’enam (ecole nationale d’administration et de magistrature) qui lui ouvre le poste de greffière en chef en 2004, puis celui de responsable du centre de documentation et de recherche juridique au ministère de la Justice. très tôt passionnée par le chant, mounira concilie études et musique en chantant le soir dans les bars branchés de la capitale. en 2000, lors de la fête de la musique, elle est immédiatement repérée. c’est le début de son aventure musicale. dès lors, elle enchaîne les concerts en solo dans la capitale et est invitée à jouer aux côtés de nombreux artistes de renommée internationale (h’sao, tiken Jah fakoly, ismaël lo …). en 2005, elle est repérée par le compositeur frédéric galliano pour la tournée «african divas», qui voyage dans le monde entier (europe, afrique, etats-unis). en 2007, à 28 ans, le jury du Prix découvertes rfi, présidé par le malien salif Keita, la récompense du 1er prix qui lui permet d’obtenir une tournée et une bourse pour produire son 1er album. cet album s’appellera « talou lena » et sortira l’année suivante. sur des rythmes traditionnels, mounira y rend hommage à l’afrique, à son pays, le tchad, et à la femme africaine. a travers ses chansons, elle dénonce le mariage forcé, fait une campagne contre l’avancée du désert, le génocide du darfour, la guerre civile qui ravage le tchad, la discrimination faite à l’encontre des malades du sida, l’excision… lors de sa tournée promotionnelle, elle fait plusieurs apparitions scéniques remarquées aux côtés de tiken Jah fakoly, ismaël lô. en 2012, son second album « chili houritki » est la confirmation de sa singularité artistique. sa chanson « indépendance », qui appelle la femme africaine à l’autonomisation et à l’éveil, remporte le premier prix de la meilleure artiste féminine d’afrique centrale au Kora awards. ©mouniramitchalla MOUNIRA MITCHALA Vendredi 22 mai À 19h30 DANSE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  20. 20. 21 les Battles organisés à l’institut français ont, depuis leur création, trouvé leur public. chacun de ces rendez-vous est une rencontre avec cette nouvelle génération d’artistes tchadiens qui se confronte, parfois pour la première fois, au jeu du spectacle et du public. chacun de ces rendez-vous est aussi, alors, un lieu de découverte où tout nouvel artiste qui se présente sur le devant de la scène est une promesse. c’est ce que rodrigue ousmane, danseur et organisateur de ces événements, souhaite qu’il se passe à chacun de ces spectacles : faire connaitre de nouveaux talents. Jonglant avec les modes et l’actualité, chaque performance est aussi une plongée dans l’univers n’djaménois, où les personnalités, les parcours de vie et les sensibilités artistiques se rencontrent et s’affrontent avec respect. depuis début 2015, c’est dans la grande salle que se déroulent les Battles, offrant un nouveau terrain de jeu à ces jeunes en quête de succès. rodrigue ousmane rentre tout juste de tournée. durant un mois, il a sillonné la colombie (Bogota, armenia, cali, medellin, salento) et l’argentine (Buenos aires) avec pour mission de transmettre et de diffuser son travail, sa connaissance et sa pratique de la danse. son séjour s’est déroulé entre ateliers de danse et représentations de son spectacle, leda, présenté à la Biennale de la danse de lyon. des petites villes des montagnes colombiennes aux grandes villes du pays, il a apporté dans ces régions le hip hop tchadien, son rythme et ses traditions. il revient ce mois-ci avec de nouveaux défis pour les jeunes qui s’affronteront dans les prochaines semaines sur la scène de l’institut français. lors de la compétition, chaque artiste, en danse et en rap, devra s’exprimer en fonction d’une contrainte matérielle ou d’un accessoire imposé. chacun devra ainsi trouver les gestes et les mots pour mettre en scène le rapport avec l’objet présenté. BATTLES mercredi 20 mai 19h30 - mercredi 24 Juin À 19h30 @ift/2012 DANSE À l’ift salle de spectacles tarif unique : 500 fcfa
  21. 21. 22 le premier est un comédien du genre boxeur. le deuxième est, lui, boxeur et c’est unebête de scène. le dernier est auteur et distribue les coups… etienne minoungou, initiateur du plus ambitieux festival de théâtre d’afrique de l’ouest ; dieudonnéniangouna,artistecongolaisassociéaudernierfestivald’avignon,etlechampiondu monde de boxe mohamed ali ont en commun un engagement artistique, sportif et politique. m’appelle mohamed alimet en scène le boxeur du siècle ; brillant, investi, provocateur… on y raconte ses combats les plus importants, son titre de champion du monde qu’il perdit en refusant de faire son service militaire car « jamais un Viêt cong ne m’a traité de nègre », ce même titre qu’il récupérera 7 ans plus tard lors du match du siècle, organisé par mobutu au Zaïre en 1974. donné perdant, le roi de la danse gagne à 32 ans son combat contre l’américain foreman, porté par la ferveur d’une salle en ébullition. Pour gagner ? il faut flotter comme un papillon, piquer comme une abeille… aujourd’hui “à mi-vie”, minoungou et niangouna en appellent à ali pour réfléchir à une afrique moderne pour laquelle relever des défis est toujours une activité quotidienne. m’appelle mohamed ali est une création qui donne à réfléchir sur la résistance, la foi en soi, la collectivité, la combativité et le franchissement des limites. c’est une réflexion sur le fait d’être africain et d’en faire le choix, si l’on peut ; d’en porter l’identité fièrement comme on porterait un drapeauetd’initierunactederésistancepersonneloucollectifsanssedépartird’unegrande ironie. trois hommes noirs vont ainsi au combat. en 2013, la compagnie la charge du rhinocéros avait déjà ravi le public de l’institut français en présentant ayiti, avec daniel marcelin. on ne doute pas que cette nouvelle proposition de la compagnie belge saura vous enchanter comme elle a déjà su le faire. hassane Keiro en ouverture du mois de mai, la charge du rhinocéros avec « m’appelle mohamed ali » en clôture. un mois du théâtre et du meilleur. des ateliers et rencontres seront organisés à l’occasion de ces spectacles. merci de vous rapprocher de laëtitia au 95 34 89 97. avec etienne minoungou - texte de dieudonné niangouna - mise en scène et scénographie de Jean hamado tiemtore - coach artistique françois eBouele - création sonore Julien trudaïu - création lumière rémy Brans et herman couliBalY - une production compagnie falinga - avec le soutien du théâtre le Public, des récréâtrales et de la charge du rhinocéros M’APPELLE MOHAMED ALI Vendredi 29 mai À 19h30 ©m’appellemohamedali THÉÂTRE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  22. 22. 23 ©nirida « l’évolution de la musique urbaine et son apport dans l’éducation et la formation de la jeunesse africaine ». tel est le thème central de la première édition de la plateforme d’expression artistique nirida festi hiphop. Vendredi 05 juin 2015 à 19h30 : grand rassemblement de rappeurs tchadiens, avec la participation exceptionnelle du rappeur Xzafrane du cameroun, qui donneront le ton à ces esthétiques des musiques urbaines d’aujourd’hui, au tchad et au cameroun. chacun à leur manière, ils présenteront dans toute sa splendeur et sa diversité le rap made in chad. quelques dates importantes autour desquelles vont s’articuler les activités prévues dans le cadre de cette première édition du festival international de hip hop et des cultures urbaines : Point Presse : mercredi 13 mai 2015 à 10h à Baba moustapha. conférence de Presse : mercredi 20 mai 2015 à 10h à Baba moustapha. réalisation de fresques murales avec open mic et danses hip hop : les mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 mai 2015, le matin de 9h à 13h et le soir de 15h à 18h au lycée du sacré cœur, à la maison de la culture Baba mustapha et à l’institut français. ateliers de formation Photographie et vidéo : les 21, 22, 23 mai 2015 de 10h à 13h à Baba moustapha. inscriptions et renseignements auprès de Yannick, 62 78 77 09. conférence-débat : mercredi 20 mai 2015 à 17h00 à l’institut français du tchad (voir page 8). scène rap et slam : Jeudi 21 mai 2015 à 16h à Baba moustapha. danse hip hop : Vendredi 22 mai 2015 à 16h à Baba moustapha. concert géant : samedi 23 mai 2015 de 16h à 20h au cinéma le normandie. la nuit du hip hop : dimanche 24 mai 2015 au selesao à partir de 19h. clôture : vendredi 5 juin à 19h30 à l’institut français du tchad. CLÔTURE DU FESTIVAL NIRIDA FESTI HIPHOP Vendredi 5 Juin 2015 À 19h30 MUSIQUE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  23. 23. 24 ce mois de juin, nous vous proposons en date du vendredi 12 juin 2015 un grand rendez-vous autour de la danse, pour une soirée dédiée à la création chorégraphique. on se souvient de la superbe performance des jeunes danseurs lors de la dernière résidence de la compagnie n’Possee de chambéry en février 2014. ils avaient présenté une restitution de leur travail très remarquée et applaudie en avant-première du spectacle chutchutchute, une création en duo présentée dans le cadre du festival ndjam hip hop. cette année, grâce au soutien de la région rhône-alpes, abdennour Belalit, chorégraphe et co-directeur de la compagnie alexandra n’Possee, revient faire une résidence d’une semaine à n’djamena. ce sera, une fois encore, l’occasion de faire se rencontrer des pratiques chorégraphiques, des sensibilités, de laisser chaque danseur croiser son rapport au rythme et à son corps avec celui de tous les autres. l’occasion, aussi, d’apprendre à voir, à travailler, à se mouvoir autrement. le vendredi 12 juin, en première partie de cette soirée autour de la danse, nous pourrons donc assister aux conclusions de ce travail de groupe. en deuxième partie de soirée, la scène accueillera la nouvelle pièce de danse afro hip hop contemporaine de rodrigue ousmane, le fauteuil, dansée par rodrigue lui-même, charly mintya et firmin minayadé. Placé au centre de la scène dans un espace nu, le fauteuil représente tous les enjeux de pouvoir. espace de promesses et de mensonges, du confort et du déséquilibre, le fauteuil est, chez rodrigue ousmane, ce laboratoire politique africain où circule toute l’histoire d’un continent, dans le sens d’un incompréhensible mais éternel recommencement. a lui seul, il cristallise des décennies de manœuvres politiques et de jeux politiciens. ce fauteuil est aussi, alors, les coulisses d’un monde complexe, le lieu où tout se trame, dissimulé au regard des peuples qui ne peuvent en voir que la partie émergée. Pour le montrer, rodrigue ousmane invente un langage du geste et du corps pour dire simplement ce qui n’a plus de mot, dans aucune langue. COMPAGNIE ALEXANDRA N’POSSEE - RODRIGUE OUSMANE Vendredi 12 Juin À 19h30 ©ift/2014 DANSE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  24. 24. 25 ©Bigool cette année, la mobilisation autour de la fête de la musique revêt un caractère particulier. grands débats, rencontres, débat télévisé et bien sûr concerts dans toute la ville. À l’institut français, nous anticiperons la fête du 21 juin avec deux rencontres-débats. la première autour de l’économie musicale, au tchad, confrontée au numérique dans le cadre du festival nirida festi hip hop (voir page 8) ; la seconde autour de la question de « l’originalité » ou de la « spécificité » musicale tchadienne face au rouleau compresseur des musiques africaines venues d’ailleurs… (voir page 9). le vendredi 19 juin, l’onrtV invite tous les artistes musiciens et amateurs de musiques à participer à une grande émission télévisée qui sera enregistrée à l’institut français à 19h30 et diffusée sur l’antenne le dimanche 21 juin, jour de la fête de la musique. le plateau télé sera réalisé par elvis tabo, présentateur du Jt, et ricardo, qu’on ne présente plus. c’est une invitation généreuse qui propose à tous ceux dont la musique est le métier, mais aussi à ceux pour lesquels elle est une passion, de venir discuter mais aussi faire de la musique, une thérapie qui, parait-il, adoucirait les mœurs. les invitations sont limitées à 450 places à retirer au secrétariat de l’institut français avant le 18 juin, 17h30. FETE DE LA MUSIQUE Vendredi 19 Juin À 19h30 et dimanche 21 Juin À Partir de 16h00 MUSIQUE À l’ift salle de spectacles entrée libre
  25. 25. 26 ©Yadou « Yadou » signifie la marche ou démarche en fulfulde, langue des peuls, peuple nomade (principalement) du sahel dont est originaire Yaya sarria, artiste et auteur de ce solo de danse. Jadis, les Peuls marchaient et traversaient les frontières sans limite, à la poursuite de leurs modes de vie, à la recherche et à la rencontre de leurs traditions, us et coutumes. de la même façon, « Yadou » est le moteur à l’origine de tout pas de danse. le solo chorégraphique « Yadou » est cette recherche de la marche ou de la démarche originelle, à la fois individuelle et collective, influencée, guidée et pourtant construite par chaque être au cours de sa vie. la pièce « Yadou » se veut être une locomotive qui transmet un message de fierté, un hommage à ce peuple dont la culture ne connait pas de frontière et laisse simplement derrière elle une trace de son passage, visible comme une trainée de poudre pour ceux qui la regardent d’une certaine manière, invisible pour ceux qui la voient d’une autre. « Yadou », le nouveau solo de Yaya sarria, a été créé en juillet 2014 dans le cadre d’un atelier du monde aux studios Kabako à Kisangani en république démocratique du congo. il a bénéficié lors de cette résidence de la complicité du chorégraphe congolais faustin linkyuala et du soutien de l’institut français / afrique et caraïbes en création. YADOU Vendredi 26 Juin À 19h30 DANSE À l’ift salle de spectacles adhérents : 1 000 f cfa non adhérents : 1 500 f cfa groupes scolaires : 500f cfa (inscriptions au secrétariat)
  26. 26. 27 MÉDIATHÈQUE Plateformes numériques : Permanence de la médiathèque tous les Jeudis de 15h À 17h - salle de documentation grâce à un projet du Pam (Projet d’aide aux médiathèques) de l’institut français, nous avons investi dans l’achat de plateformes numériques. des centaines de livres, bandes-dessinées et journaux sont consultables librement et gratuitement sur les postes informatiques de la médiathèque. Pour vous guider dans la découverte et l’utilisation de ces nouveautés, le personnel de la bibliothèque se tiendra à votre disposition pour vous faire des démonstrations ou simplement répondre à vos questions tous les jeudis de 15h à 17h. contact auprès du personnel de la médiathèque à mediatheque@institut-francais-tchad.org ou au 60 30 36 76. rencontre d’un auteur - abderaman Koulamallah mardi 12 mai 2015 à 16h la Bataille de n’djaména abderaman Koulamallah raconte dans son livre la bataille de n’djaména, 2 février 2008 la folle chevauchée motorisée de plus de 1000 kilomètres, qui a permis la prise de n’djamena, le 2 février 2008. il a participé à la bataille au cœur de la coalition rebelle déterminée à renverser idriss déby, ainsi que les événements qui ont suivi, et le repli de l’expédition. la victoire de n’djamena a surpris tout le monde, mais l’expédition a fini en repli. que s’est-il passé ? rencontres lYcéennes lundi 18 mai 2015 à 15h les rencontres lycéennes pour l’année scolaire 2014-2015 touchent à leur fin avec la quatrième et dernière rencontre du lundi 18 mai après-midi. les élèves du lycée félix éboué présenteront l’œuvre d’albert camus la Peste. nous remercions les lycées sacré cœur, Belle-vue, collège évangélique et félix eboué pour leur participation et travail autour des auteurs francophones aimé césaire, Jean-Paul sartre et albert camus. fÊte de la lecture Journée de la lecture et de l’écriture : mardi 19 mai 2015 initiée par la coopération française et menée par le ccu, la fête de la lecture et de l’écriture est un événement réunissant les collégiens, lycéens et étudiants de neuf établissements scolaires dans un concours de lecture et d’écriture. le livre étant toujours associé à un projet de travail, scolaire et universitaire, le but de cette fête est de faire redécouvrir le “plaisir du texte”, de donner envie de goûter à la lecture et à l’écriture. comment transmettre ce plaisir ? Plusieurs concours sont proposés, adaptés à chaque niveau, pour encourager les participants, aidés par leurs enseignants, à redécouvrir le goût des textes. une journée de compétitions, réunissant tous les participants, aura lieu le mardi 19 mai sur le site de la Bibliothèque nationale et du musée. Pour cloturer cet événement tous les participants seront conviés à une remise des prix qui se déroulera le jeudi 21 mai à 15h30 dans les jardins de l’institut français. ateliers d’initiation a l’informatique tous les samedis de 15h À 17h - salle de documentation durant la semaine de la francophonie du mois de mars dernier, la médiathèque de l’ift a accueilli, animés par cinq formateurs tchadiens, des ateliers numériques proposant une première approche de l’informatique. initialement programmés sur quelques jours, le succès incontestable de ces ateliers et la difficulté pour beaucoup de tchadiens à se familiariser avec l’outil informatique nous ont convaincu de la nécessité de mener ces formations sur le long terme. a partir du mois de mai, nous proposerons donc des ateliers de deux heures sur les thèmes suivants : qu’est-ce qu’un ordinateur, comment utiliser une souris et clavier, quel logiciel utiliser pour rédiger un texte, qu’est-ce qu’internet, et comment faire une recherche sur internet. formationlimitéeà10placesetréservéeauxabonnésdelamédiathèque-inscriptionobligatoireauprèsdelabibliothèque. renseignement auprès de tahir mahamat daoud (66 31 45 57) ou tidjani tom (66 23 13 39)

×