« Sondage d’opinion sur la situationpolitique et l’impact de la révolutionsur les média presse »               TUNIS – Avr...
ISTIS, 30 rue d’IRAK 1002 TUNIS - TUNISIE     Tél : 216 71 28 40 46   Fax : 216 71 79 38 65               E-mail : istis@p...
SommairePréambule ...........................................................................................................
PréambuleDepuis la révolution du 14 janvier 2011, la Tunisie a connu des bouleversements ayant touché tousles aspects de v...
MéthodologieLa population totale des personnes âgées de 18 ans et plus est estimée en 2011, selon les donnéesde l’INS, à 7...
La taille de l’échantillon a été arrêtée sur la base de la formule suivante : où : n : taille minimale de l’échantillon   ...
Première partie : La situation actuelle du pays        De manière générale, la situation actuelle du pays est jugée incomp...
Dans un futur proche, l’évolution de la situation du pays ne semble pas claire pour 66.1%, elle secomplique davantage pour...
Les éventuels risques que pourraient connaître la Tunisie dans l’avenir se présentent par ordred’importance comme suit :  ...
Malgré cette situation les deux tiers des tunisiens restent moyennement ou totalement confiantsdans l’avenir du pays vis-à...
Les personnes qui sont d’accord avec les revendications évoquent l’impatience de la population etsupposent dans une propor...
Concernant le gouvernement provisoire, les résultats du sondage montrent que le présidentprovisoire est jugé très performa...
Les jeunes tunisiens âgés de moins de 30 ans semblent plus exigeants que leurs ainés vis-à-vis de laperformance des dirige...
Deuxième partie : La révolution et les média - PresseAvant la révolution du 14 janvier 2011, 42.5% des tunisiens s’intéres...
Les supports médiatiques les plus souvent utilisés sont :       Les chaines de TV tunisiennes (74.2%).       Les chaines...
L’usage de l’Internet (Facebook, Twitter, Yahoo...) comme support médiatique semble concerner une        frange importante...
Pour ce qui est de la qualité des informations véhiculées par les supports médiatiques tunisiens, les personnes interviewé...
La révolution du 14 janvier a bouleversé totalement le paysage médiatique et les habitudes des« consommateurs » des Média-...
Le journal Achourouq vient en première position, suivi de Assabah et Assarih. Loin derrière, La Presse            prend la...
Concernant les hebdomadaires, huit journaux accaparent la majeure partie du paysage. Ils sont par        ordre d’importanc...
Depuis le 14 janvier, l’intérêt pour les journaux a augmenté pour 45% des personnes interrogées, ils‘est stabilisé pour 45...
Les évènements récents ont amélioré nettement l’opinion du public sur la crédibilité et la qualité desjournaux tunisiens. ...
Troisième partie : La perception et les tendances politiquesLa chute de la dictature de Ben Ali semble avoir réconcilié le...
Cet intérêt pour la politique semble être principalement personnel. Le cercle des amis constitue lecadre approprié pour le...
Au niveau politique, le type de régime à asseoir prochainement constitue une des questions  cruciales. Concernant les diff...
Au niveau de la préférence, ceux qui arrivent à distinguer entre les régimes dégagent une majorité autrois quart en faveur...
Selon le sondage, la responsabilité de la dispense et la consolidation de cette culture politique échoitprincipalement aux...
Près de 75% des gens se déclarent concernés par les changements politiques dans le pays. Ce tauxest assez homogène sur l’e...
Au niveau du système économique, une personne sur trois déclare ne pas avoir de sensibilité précise.Pour ceux qui ont un c...
Malgré le nombre important de partis actuellement autorisés, 36.5% déclarent n’en connaitre aucun.Au niveau régional, le n...
Concernant la préférence, environ 60% déclarent n’apprécier aucun parti avec une homogénéité decette tendance sur les dive...
Même s’il reste encore prématuré de mesurer le degré d’adhésion et de popularité des partispolitiques, ce sondage apporte ...
Schématiquement la configuration des partis politiques se présente comme suit :                         Mouvement Islamist...
Les résultats du sondage montrent que l’appréciation d’un parti ne signifie pas nécessairement, etpour l’instant, l’adhési...
Sur la question identitaire, environ 55% estiment que la société tunisienne dans sa configurationactuelle est plutôt proch...
Les personnes interrogées prêtent aux tendances socialistes plus de risques pour les libertés et leprogrès qu’avec les mou...
La promotion de la condition féminine se voit confirmée à travers l’expression de l’égalité entre sexe     à 72% et l’inte...
ConclusionEn conclusion, il ressort de ce sondage sur le plan politique que :       L’intérêt des tunisiens pour la vie p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport situationpolitique-mediapresse

860 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
860
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport situationpolitique-mediapresse

  1. 1. « Sondage d’opinion sur la situationpolitique et l’impact de la révolutionsur les média presse » TUNIS – Avril 2011
  2. 2. ISTIS, 30 rue d’IRAK 1002 TUNIS - TUNISIE Tél : 216 71 28 40 46 Fax : 216 71 79 38 65 E-mail : istis@planet.tn Site Web : www.istis-tunisie.comMAYADINE, 47, Rue du Lac Léman- Immeuble Meninx- 3ème étage Appt B2 Les Berges du Lac – Tunis - TUNISIE Tel : 71 160 980 Fax : 71 963 722 E-mail : mayadine@planet.tn
  3. 3. SommairePréambule ............................................................................................................................................... 1Méthodologie .......................................................................................................................................... 2Première partie : La situation actuelle du pays ....................................................................................... 4Deuxième partie : La révolution et les média - Presse .......................................................................... 11Troisième partie : La perception et les tendances politiques ............................................................... 20Conclusion ............................................................................................................................................. 35
  4. 4. PréambuleDepuis la révolution du 14 janvier 2011, la Tunisie a connu des bouleversements ayant touché tousles aspects de vie, aucun domaine n’y a échappé. Des discussions, des tables rondes, des réunions,des débats… sont réalisés tous les jours dans divers endroits du pays. Les différents supportsmédiatiques ont suivi cette mouvance afin d’apporter certains éclairages sur l’état actuel du pays etsurtout son avenir politique, économique, social, culturel…La libération de la presse induite par la révolution a ouvert la porte au débat et à l’exposé du paysagepolitique actuel. La mesure de l’impact des idées, tendances ou mouvances présentes constitue unoutil d’appréciation fondamental, entreprise nouvelle et difficile auquel se sont exercés un certainnombre de bureaux spécialisés dans les enquêtes statistiques. Les sondages d’opinion jusque làréalisés ont porté principalement sur la notoriété des personnalités et des partis politiques.Ce sondage ambitionne d’apporter des réponses à certaines interrogations sur :  La perception de la situation actuelle du pays au niveau de la sécurité, de l’économie, des média, des performances du gouvernement provisoire…  Les risques perçus par la population tunisienne sur l’avenir du pays.  L’opinion des tunisiens sur les revendications sociales et leur impact.  Le comportement des tunisiens vis-à-vis des média après la révolution du 14 janvier.  Le paysage et la vie politique tels qu’ils se profilent aux yeux des tunisiens.Ce sondage a, par ailleurs, tenté de quantifier les positions et tendances sur un certain nombre dequestions d’actualité liées principalement à l’identité arabo-musulmane et au lien éventuel entrereligion et politique. L’objectif de cette partie est d’apporter un éclairage sur l’état d’esprit actuel etla perception du tunisien concernant ces questions actuellement sujets à débat et polémique. 1
  5. 5. MéthodologieLa population totale des personnes âgées de 18 ans et plus est estimée en 2011, selon les donnéesde l’INS, à 7630 mille. Un échantillon de 1828 personnes a été sélectionné selon la méthode desquotas par région, milieu, genre et âge. Pour des raisons de représentativité selon le niveaud’éducation et les quatre variables utilisées pour arrêter les quotas, un redressement a été pratiquésur les données collectées. Il s’agit d’accorder un coefficient de redressement à chaque individu quiservira de pondération aux réponses. Cette méthode est appelée la stratification a postériori, elleconsiste à calculer des coefficients de pondération aux personnes ayant répondu à l’enquête pourcaler l’échantillon à la structure de la population mère selon certains critères, dans le cas du sondagesous-revu les variables utilisées sont présentées dans le tableau suivant : Population totale (N=7630 mille) Echantillon redressé (n=1828) Répartition par âge Répartition par âge 33.3% 32.5% 21.3% 21.0% 18.1% 18.1% 13.5% 13.8% 13.9% 14.5% 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et + 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et + Répartition par milieu Répartition par milieu Rural Rural 33.9% 33.5% Urbain Urbain 66.1% 66.5% Répartition par région Répartition par région 23.2% 23.2% 23.0% 22.9% 13.9% 13.3% 13.8% 13.6% 11.6% 12.0% 9.1% 9.2% 5.6% 5.5% DT NE NO CE CO SE SO DT NE NO CE CO SE SO Répartition par genre Répartition par genre M F M F 49.4% 50.6% 49.4% 50.6% Répartition par niveau d’éducation Répartition par niveau d’éducation 32.4% 35.4% 32.4% 35.4% 18.6% 18.6% 13.5% 13.5% Néant Primaire Secondaire Supérieur Néant Primaire Secondaire Supérieur 2
  6. 6. La taille de l’échantillon a été arrêtée sur la base de la formule suivante : où : n : taille minimale de l’échantillon =1.96 pour un niveau de confiance de 95% : marge d’erreur tolérable fixée ici à 1.5% : proportion d’individus connaissant plus de 10 partis politiques même de nom, ce taux a été fixé à 6.5% sur la base des résultats de l’enquête pilote. : effet de grappe fixé à 1.7 d’après l’expérience des enquêtes auprès des ménages, il permet d’augmenter la taille de l’échantillon et de réduire l’effet de similitude des personnes interrogées. En appliquant cette formule la taille minimale de l’échantillon s’élève à 1764. Pour des raisons de contraintes liées à la répartition de la population, il a été décidé d’augmenter la taille de l’échantillon à 1828 personnes.Une équipe de 31 enquêteurs expérimentés a été mobilisée pour réaliser les opérations de collecte.L’enquête a été administrée en face à face en arabe sur la base d’un questionnaire préétablicomportant quatre volets.Le sondage s’est déroulé selon les étapes suivantes : Définition des Elaboration du Formation des Echantillonnage objectifs questionnaire agents de collecte Conduite des Déploiement du Modification des opérations de Réalisation de personnel sur le supports de collecte en face à lenquête pilote terrain collecte face Elaboration du Chiffrement et Saisie informatique Fusion des fichiers masque de saisie codification des données saisis sous CSPRO Calcul des Rapport coefficients de Exportation des Contrôle de qualité danalyse redressement et données vers SAS TabulationCe rapport décrit les résultats du sondage effectué au cours de la période du 4 au 11 avril 2011. Dansune première section, le rapport analyse l’opinion des tunisiens sur la situation actuelle du pays, dansune deuxième section, le rapport décrit l’impact de la révolution du 14 janvier sur les medias-presseperçu par la population tunisienne et dans une troisième partie, le rapport examine la perception etles tendances de la vie politique. 3
  7. 7. Première partie : La situation actuelle du pays De manière générale, la situation actuelle du pays est jugée incompréhensible par 52.6% des personnes interrogées, 22.7% jugent qu’elle est normale après une révolution, 13.7% ne ressentent aucun changement et 11% la trouvent douteuse. De manière générale, comment vous évaluez la situation actuelle 52.6% 22.7% 11.0% 13.7% Situation douteuse Situation Situation normale après Situation sans aucun Incompréhensible une révolution changement Ce sentiment est partagé par les jeunes et les moins jeunes ainsi que par les hommes et les femmes. La proportion la plus forte pour ceux qui trouvent la situation « normale après une révolution » se situe dans les 50-59, probablement la génération la plus politisée (au sens formée politiquement) voire la plus engagée dans les luttes sociales, politiques et idéologiques sous l’ère BourguibaEn % 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et plus EnsembleSituation douteuse 11.1 7.6 14.9 7.7 13.9 11.0Situation Incompréhensible 51.2 60.8 52.7 46.0 49.9 52.6Situation normale après une révolution 19.2 21.2 23.3 36.0 19.6 22.7Situation sans aucun changement 18.6 10.3 9.1 10.4 16.6 13.7Total 100 100 100 100 100 100 En % Masculin Féminin Ensemble Situation douteuse 8.9 13.1 11.0 Situation Incompréhensible 54.0 51.2 52.6 Situation normale après une révolution 23.8 21.6 22.7 Situation sans aucun changement 13.3 14.1 13.7 Total 100 100 100 4
  8. 8. Dans un futur proche, l’évolution de la situation du pays ne semble pas claire pour 66.1%, elle secomplique davantage pour 19.9% et uniquement 14% déclarent que le Tunisie est sur la bonne voie. Comment vous jugez lévolution de la situation actuelle du pays 66.1 (en %) 19.9 14.0 Nous sommes sur la bonne voie La situation se complique La situation nest pas claire davantageCette perception générale provient surtout du degré d’insatisfaction par rapport à la situationsécuritaire et économique. Les revendications sociales et la faible performance de l’UGTT et despartis politiques représentent aussi des facteurs d’insatisfaction de la population tunisienne. Quel est votre degré de satisfaction vis-à-vis de la situation actuelle du pays dans les domaines suivants Insatisfait Moyennement satisfait Satisfait (en %) Nombre de partis 68.2 16.7 15.1 Performance des partis politiques 64.6 22.7 12.7 Situation économique 56.8 25.6 17.6 Situation sécuritaire 56.6 24.2 19.2 Revendications sociales et financières 55.4 25.8 18.8 Performance de lUGTT 55.2 25.4 19.4 Performance des médias 42.0 23.8 34.2 Performance du gouvernement 38.9 30.3 30.8 5
  9. 9. Les éventuels risques que pourraient connaître la Tunisie dans l’avenir se présentent par ordred’importance comme suit :  Engager le pays vers une crise économique (49.4%).  Ne pas jeter les bases d’un véritable système démocratique (43.2%).  Ne pas s’orienter vers un réel développement (42.5%).  Echec du gouvernement provisoire à réaliser des élections équitables (39.4%).  Retour de l’insécurité (38.6%).  Poursuite du gouvernement provisoire à une durée indéterminée (36.6%).  Confinement et confiscation de la révolution par des mouvements extrémistes (31.6%).  Retour d’un régime dictateur (22.9%). Quelle est votre opinion sur les éventuels risques que pourrait connaître la Tunisie dans lavenir Daccord Pas du tout daccord (en %) Retour dun régime dictateur 22.9 77.1 Confinement et confiscation de la révolution par des 31.6 mouvements extrémistes 68.4 Confinement et confiscation de la révolution par les 34.3 suppots de lancien régime 65.7 Poursuite du gouvernement provisoire à une durée 36.6 indéterminée 63.4 Retour de linsécurité 38.6 61.4 Echec du gouvernement provisoire à réaliser des 39.4 élections équitables 60.6 Ne pas sorienter vers un réel développement 42.5 57.5 Ne pas jeter les bases dun véritable système 43.2 démocratique 56.8 Engagement du pays vers une crise économique 49.4 50.6 6
  10. 10. Malgré cette situation les deux tiers des tunisiens restent moyennement ou totalement confiantsdans l’avenir du pays vis-à-vis de la devise nationale : l’ordre, la liberté et la justice. Degré de confiance pour lavenir du pays au niveau lordre, la liberté et la justice(en %) 31.6 Totalement confiant 41.1 37.9 Moyennement confiant 34.7 31.6 30.9 Pas tout à fait confiant 33.7 30.5 28.0 Lordre La liberté La justicePlus de 58% des personnes interrogées jugent que les revendications sociales sont légitimes, cetteproportion atteint 66.8% chez les étudiants, 65.7% pour les sans emploi et 60.5% chez les salariés.Les personnes qui déclarent ne pas être d’accord avec les revendications sociales représentent41.5%, plus de la moitié des patrons et indépendants trouvent les revendications infondées. Etes-vous daccord sur les revendications sociales ?En % Salarié Indépendant Retraité Femme au Etudiant Sans Ensemble foyer emploi Oui 60.5 43.0 55.8 56.1 66.8 65.7 58.5 Non 39.5 57.0 44.2 43.9 33.2 34.3 41.5Total 100 100 100 100 100 100 100 7
  11. 11. Les personnes qui sont d’accord avec les revendications évoquent l’impatience de la population etsupposent dans une proportion légèrement supérieure à 65% que l’Etat dispose des moyens poursatisfaire les besoins de la population. Parallèlement, plus de 61% indiquent que ces revendicationsservent aussi à renforcer la position de l’UGTT devant le gouvernement. Si vous êtes daccord avec les revendications, que pensez-vous des idées suivantes (en %) Oui Non Le moment est propice pour les revendications 59.5 40.5 Cest important pour faire pression sur le 60.0 40.0 gouvernement Pour renforcer la position de lUGTT devant le 61.3 38.7 gouvernement LEtat dispose des moyens pour satisfaire les 65.2 34.8 revendications Les tunisiens ont perdu patience 89.1 10.9En revanche, ceux qui ne sont pas d’accord avec les revendications affirment que le moment n’estpas propice car elles affaiblissent la situation économique du pays avec des conséquenceséconomiques désastreuses. Si vous nêtes pas daccord avec les revendications, que pensez- vous des idées suivantes Oui Non (en %) LUGTT profite des évènements pour son propre 67.8 32.2 compte Le rôle du gouvernement provisoire se limite à gérer les 71.0 29.0 affaires urgentes du pays Les conséquences de ces revendications sont 83.4 16.6 économiquement désastreuses Les revendications affaiblissent la situation économique 87.6 12.4 du pays Le moment nest pas propice 92.1 7.9 8
  12. 12. Concernant le gouvernement provisoire, les résultats du sondage montrent que le présidentprovisoire est jugé très performant par 20.1% des personnes interrogées, moyennement performantpar 36.2% et faiblement performant par 43.7%.L’opinion des tunisiens vis-à-vis du premier ministre est meilleure, ceux qui jugent que saperformance est élevée représentent 46.2%, contre 34.5% et 19.3% pour ceux qui déclarent qu’elleest moyenne ou faible. En revanche, la perception des personnes sondées sur la performance dugouvernement semble mitigée, elle est jugée élevée par 29.8%, elle est moyenne pour 41.4% etfaible pour 28.8%. Comment jugez-vous la performance du : Président provisoire Premier ministre provisoire Elevée Faible 20.1% 19.3% Faible Elevée 43.7% 46.2% Moyenne Moyenne 34.5% 36.2% Gouvernement provisoire Elevée Faible 29.8% 28.8% Moyenne 41.4% 9
  13. 13. Les jeunes tunisiens âgés de moins de 30 ans semblent plus exigeants que leurs ainés vis-à-vis de laperformance des dirigeants politiques actuels. Ils sont moins nombreux à accorder un jugementpositif sur la performance du gouvernement. Performance du président provisoireEn % 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et plus Ensemble Faible 50.4 48.3 39.2 39.9 31.5 43.7 Moyenne 36.8 33.7 37.6 35.0 38.0 36.2 Elevée 12.8 18.0 23.2 25.1 30.5 20.1 Total 100 100 100 100 100 100 Performance du premier ministre provisoireEn % 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et plus Ensemble Faible 24.8 22.2 16.4 16.3 9.5 19.3 Moyenne 40.4 30.7 32.3 32.7 31.6 34.5 Elevée 34.8 47.1 51.3 51.0 58.9 46.2 Total 100 100 100 100 100 100 Performance du gouvernement provisoire par rapport à ce qui est demandéEn % 18-29 30-39 40-49 50-59 60 et plus Ensemble Faible 36.9 35.4 22.0 23.7 14.6 28.8 Moyenne 41.2 39.8 42.3 42.0 42.3 41.4 Elevée 21.9 24.8 35.7 34.3 43.1 29.8 Total 100 100 100 100 100 100 10
  14. 14. Deuxième partie : La révolution et les média - PresseAvant la révolution du 14 janvier 2011, 42.5% des tunisiens s’intéressaient aux informations, cetteproportion s’élève actuellement à 91.4%. Cette tendance concerne l’ensemble de la populationtoutes catégories confondues. Est-ce que vous vous intéressiez aux Est-ce que vous vous intéressez aux informations pendant lépoque du régime informations actuellement déchu Non 8.6% Oui 42.5% Non 57.5% Oui 91.4% Est-ce que vous vous intéressez aux informations : En % A lépoque du régime déchu Actuellement Oui Non Oui Non 18-29 38.2 61.8 90.1 10 30-39 37.3 62.7 94.2 5.8 40-49 37.6 62.4 93.0 7 50-59 49.6 50.4 91.0 9 60 et plus 59.1 40.9 88.6 11.4 Masculin 50.8 49.2 94.6 5.4 Féminin 34.3 65.8 88.2 11.8 Néant 42.8 57.2 86.1 13.9 Primaire 47.5 52.5 91.9 8.1 Secondaire 39.5 60.5 92.4 7.6 Supérieur 37.9 62.1 94.6 5.4 Salarié 46.7 53.3 94.5 5.5 Indépendant 49.9 50.1 93.9 6.1 Retraité 60.9 39.1 95.6 4.4 Femme au foyer 31.2 68.8 84.1 15.9 Etudiant 29.7 70.3 85.3 14.7 Sans emploi 45.8 54.2 94.9 5.2 District de Tunis 44 56.1 94.2 5.8 Nord-Est 38.7 61.3 83.5 16.5 Nord-Ouest 55.9 44.1 99.6 0.4 Centre-Est 46 54 91.4 8.6 Centre-Ouest 38.3 61.7 87.8 12.2 Sud-Est 37.4 62.6 93.9 6.1 Sud-Ouest 20.5 79.5 85.6 14.4 11
  15. 15. Les supports médiatiques les plus souvent utilisés sont :  Les chaines de TV tunisiennes (74.2%).  Les chaines de TV étrangères (67.4%).  Les chaines de radio (45.5%)  Les journaux et magazines tunisiens (30.8%)  Les journaux et magazines étrangers (15.4%)  Internet (Facebook, Twitter…) (36.9%)  Journaux électroniques et sites d’actualité (25.9%) Quels sont les supports médiatiques que vous utilisez et à quelle fréquence ? Jamais Rarement De temps en temps Souvent Toujours (en %) Les chaînes tunisiennes 4.0 8.9 12.9 42.5 31.7 Les chaînes étrangères 14.3 8.4 9.9 28.7 38.7 Les chaînes de radio 17.5 17.6 19.4 25.6 19.9 Journaux et magazines tunisiens 34.3 19.6 15.3 18.9 11.9 Journaux et magazines étrangers 62.7 13.9 8.0 9.9 5.5 Internet (Facebook, Twitter, Yahoo...) 48.1 8.4 6.6 11.1 25.8 Journaux électroniques et sites Internet dactualité 57.2 9.7 7.2 10.3 15.6 12
  16. 16. L’usage de l’Internet (Facebook, Twitter, Yahoo...) comme support médiatique semble concerner une frange importante de la population. Environ de 58% des jeunes âgés de 18 à 29 déclarent utiliser assez souvent Internet pour s’informer. Cette mouvance touche aussi les personnes de plus de 60 ans pour laquelle un individu sur dix indique qu’il utilise Internet comme support d’information. Usage de lInternet (Facebook, Twitter...) comme support dinformation Jamais Rarement De temps en temps Souvent Toujours 18-29 27.0 6.6 8.2 10.8 47.4 30-39 40.9 11.4 8.7 15.3 23.7 40-49 60.9 8.4 6.0 8.8 15.9 50-59 62.2 9.4 3.6 12.9 11.9 60 et plus 78.6 6.8 2.9 6.1 5.6 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Au niveau régional, les résultats indiquent que l’usage d’Internet est moins fréquent dans les régions de l’Ouest, le pourcentage de personnes qui n’utilisent jamais ou qui utilisent rarement l’Internet pour s’informer dépasse 67% dans le Nord-Est et 78% dans le Centre-Ouest. District de Tunis Nord-Est Nord-Ouest Centre-Est Centre-Ouest Sud-Est Sud-Ouest Ensemble Jamais 44.4 42.6 60.5 44.9 65.6 39.2 30.7 48.1 Rarement 7.0 13.3 6.6 3.5 12.7 9.8 14.5 8.4De temps en temps 3.9 10.4 12.8 3.3 8.1 4.7 7.4 6.6 Souvent 11.5 11.2 10.2 10.2 5.5 18.4 16.3 11.1 Toujours 33.2 22.5 9.9 38.1 8.1 27.9 31.1 25.8 Total 100 100 100 100 100 100 100 100 Concernant les émissions télévisées de débat politique, elles sont jugées appréciables par 24% des personnes interrogées. Environ 46% déclarent qu’elles sont encore loin de ce qui est demandé et 29% indiquent qu’elles ne sont pas bénéfiques sous la forme actuelle. Quel est votre avis sur les émissions télévisées de débat politique Ne sont pas du tout bénéfiques en ce Appréciables moment 24.4% 29.2% Loin de ce qui est demandé 46.4% 13
  17. 17. Pour ce qui est de la qualité des informations véhiculées par les supports médiatiques tunisiens, les personnes interviewées déclarent à hauteur de 61.8% que les chaines de TV tunisiennes répondent bien ou moyennement aux besoins, ce taux s’élève à 63.7% pour les chaines de radio, 73.7% pour les journaux et magazines et 61.6% pour les journaux électroniques et les sites d’information tunisiens. A quel point les moyens suivants répondent à vos besoins en matière dinformation Les chaînes de télévision tunisiennes (en %) 31.0 21.0 17.3 17.2 13.5Ne répondent pas du tout Ne répondent pas souvent Répondent moyennement Répondent bien Répondent parfaitement Les chaînes de radio tunisiennes (en %) 31.5 21.8 15.4 16.8 14.5Ne répondent pas du tout Ne répondent pas souvent Répondent moyennement Répondent bien Répondent parfaitement Les journaux et magazines tunisiens (en %) 29.0 24.6 20.1 16.7 9.6Ne répondent pas du tout Ne répondent pas souvent Répondent moyennement Répondent bien Répondent parfaitement 22.4 Les journaux électroniques et les sites dinformation tunisiens (en %) 21.5 20.9 17.7 17.5Ne répondent pas du tout Ne répondent pas souvent Répondent moyennement Répondent bien Répondent parfaitement 14
  18. 18. La révolution du 14 janvier a bouleversé totalement le paysage médiatique et les habitudes des« consommateurs » des Média-Presse. Le sondage montre que le pourcentage de ceux qui lisent lesjournaux et magazines tunisiens assez fréquemment s’élève à 60.8% actuellement, cette catégoriereprésentait 43.5% avant le 14 janvier 2001.Cet engouement a concerné aussi les journaux et magazines étrangers mais dans une moindremesure. Les personnes ayant déclaré qu’elles lisent souvent les journaux et magazines étrangersreprésentent 30.8% actuellement, contre 24.8% avant la révolution. Avant le 14 janvier, lisiez-vous les journaux et Après le 14 janvier, lisez-vous les journaux et magazines tunisiens magazines tunisiens (en %) (en %) 34.7 31.4 33.0 25.1 26.4 26.1 12.8 10.5 Jamais Rarement Assez Toujours Jamais Rarement Assez Toujours souvent souvent Avant le 14 janvier, lisiez-vous les journaux et Après le 14 janvier, lisez-vous les journaux et magazines étrangers magazines étrangers 56.6 (en %) (en %) 53.1 18.6 21.1 17.6 16.1 7.2 9.7 Jamais Rarement Assez Toujours Jamais Rarement Assez Toujours souvent souvent 15
  19. 19. Le journal Achourouq vient en première position, suivi de Assabah et Assarih. Loin derrière, La Presse prend la quatrième position, le dimanche elle se rapproche de la tête du peloton. Quels sont les journaux et magazines tunisiens et étrangers que vous avez lus au cours des derniers jours ?En % des journaux lus Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi DimancheAssabah 20.65 21.40 20.43 19.99 19.18 20.42 21.59Assarih 18.72 22.78 24.29 24.33 25.08 22.82 19.00Achourouq 47.49 43.55 40.64 41.81 42.11 41.69 34.66La Presse 7.03 5.58 7.39 6.57 5.96 7.42 17.73Le Temps 0.95 1.18 1.64 2.05 0.86 1.60 1.59Kol Ennas 0.00 0.26 0.13 0.10 0.41 0.17 0.00Al Qods Alarabi 1.17 1.42 1.38 1.22 1.38 1.68 1.11Al Moustakilla 0.28 0.15 0.08 0.17 0.25 0.06 0.00Le Quotidien 0.42 0.77 0.39 0.27 0.59 0.48 0.56Acharq Alawsat 0.05 0.05 0.09 0.00 0.00 0.06 0.06Attounisia 0.22 0.23 0.24 0.26 0.35 0.34 0.25Leaders 0.05 0.05 0.05 0.05 0.06 0.07 0.06Web Manager Center 0.05 0.05 0.05 0.05 0.06 0.07 0.06Le Monde 0.85 0.30 0.77 0.51 1.26 0.81 0.49Libération 0.00 0.07 0.00 0.10 0.00 0.02 0.00Assahafa 0.43 0.62 0.73 0.79 0.75 0.41 0.77Al Khabir 0.13 0.09 0.09 0.10 0.11 0.13 0.11Al Arab 1.04 1.06 1.10 1.19 1.40 1.56 1.41La Figaro 0.14 0.11 0.15 0.13 0.10 0.11 0.39La Parisien 0.07 0.07 0.08 0.08 0.10 0.11 0.10Léconomiste 0.24 0.00 0.00 0.20 0.00 0.00 0.00Al Ahram 0.05 0.05 0.05 0.00 0.00 0.00 0.06Notizona (Italienne) 0.00 0.18 0.00 0.04 0.00 0.00 0.00The Daily Telegraph 0.00 0.00 0.25 0.00 0.00 0.00 0.00Total 100 100 100 100 100 100 100 16
  20. 20. Concernant les hebdomadaires, huit journaux accaparent la majeure partie du paysage. Ils sont par ordre d’importance des fréquences de journaux et magazines lus par les tunisiens au cours des quelques jours précédant l’enquête : Al Anouar, Al Akhbar, Les Annonces, Al Hadath, Al Bayane, Assabah Al Ousboui, Akhbar Aljoumhouria et Al Mousaouer. Quels sont les journaux et magazines tunisiens et étrangers que vous avez lus au cours des derniers jours ?En % des journaux lus Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi DimancheAl Mouatinoun 0.59 0 0.27 0.75 0 0.48 0Al Anouar 2.76 7.66 7.52 7.79 0.56 33.56 45.87Al Bayane 31.07 7.97 12.56 2.98 5.48 2.8 2.07Les Annonces 3.6 10.57 3.81 8.12 35.27 3.47 7.07Réalités 2.41 6.9 0.89 1.8 22.58 3.34 1.23Al Akhbar 8.55 19.28 28.24 38.18 13.43 24.84 17.98Akhbar Aljoumhouria 2.26 4.18 1.87 15.42 4.46 6.24 2.49Assabah Al Ousboui 27.13 0.1 1.4 0.33 0 0 3.53Al Mousaouer 11.07 5.67 4.52 1.72 1.8 3.88 0Jeune Afrique 0.39 1.11 0.38 0.52 0.72 0.89 0.29Al Hadath 6.12 34.04 32.86 14.73 3.51 12.29 9.08Al Maoukef 0.6 0 1.54 4.06 5.52 0.61 0Tunis Hebdo 1.16 0.21 0 0 0 0 2.26Paris Match 0.08 0.16 0.2 0 0.15 0.28 0.55Le Nouvel Observateur 0.23 0 0 0.07 0 0 0Le Point 0.39 0 0 0 0 0 0Achaab 0.1 0 0.38 1.23 4.14 2.23 1.62Al Fallah 0.08 0 0 0 0 0 0Arriadhi 0.4 0.55 0.69 0.65 0.53 0.95 0.9Saidati 0.45 0 0.38 0 1.14 2.05 2.39Achams 0.57 1.18 0 0 0 0 0Lexpress 0 0.28 0 0 0 0 0Attariq Al Jadid 0 0.13 0 0 0 0 0.46Revue économique 0 0 0.2 0 0 0 0Al Arabia 0 0 0.38 0 0 0 0Zahrat Al Khalij 0 0 1.49 1.39 0 0 0Al Watan 0 0 0.44 0 0 0 0LAudace 0 0 0 0.28 0 0 0Eco journal 0 0 0 0 0.15 0 0Sabah Alkhair 0 0 0 0 0.54 0 0Al Fajr 0 0 0 0 0 0.5 0.16New Yok Times 0 0 0 0 0 1.59 0Al Moutakbal 0 0 0 0 0 0 0.55Sunday Times 0 0 0 0 0 0 1.51Total 100 100 100 100 100 100 100 17
  21. 21. Depuis le 14 janvier, l’intérêt pour les journaux a augmenté pour 45% des personnes interrogées, ils‘est stabilisé pour 45% et a enregistré une baisse pour 10%. Intérêt pour les journaux depuis le 14 janvier Diminué 10% Augmenté 45% Sest stabilisé 45%Ceux qui déclarent qu’ils s’intéressent davantage aux journaux indiquent dans une proportion de93% qu’ils sont incités par la conjoncture vécue par la Tunisie au cours des dernières semaines. Cetintérêt pourrait se poursuivre pour 87% d’entre eux. Intérêt conjoncturel issu de la situation vécue Intérêt conjoncturel issu de la situation vécue par la Tunisie ces dernières semaines par la scène arabe ces dernières semaines Non Non 7% 16% Oui Oui 93% 84% Votre intérêt pour les journaux et magazine pourra-t-il se poursuivre Non 13% Oui 87% 18
  22. 22. Les évènements récents ont amélioré nettement l’opinion du public sur la crédibilité et la qualité desjournaux tunisiens. En effet, si les journaux de la période avant la révolution sont jugés non crédiblespar une majorité de 83.2%, les personnes sondées estiment dans une proportion de 41.3% que lacrédibilité des informations véhiculées depuis la révolution par les journaux est bonne ou excellente,35% déclarent qu’elle est moyenne et 23.3% jugent qu’elle est faible.Quelle est votre évaluation de la crédibilité et la qualité des informations des journaux tunisiens Avant le 14 janvier 2011 (en %) 70 61.3 60 50 40 30 21.9 20 11.1 10 3.9 1.8 0 Très faible Plutôt faible Moyenne Bonne Excellente (en %) Après le 14 janvier 2011 40 35.4 35 30 25.5 25 20 15.8 15 12.6 10.7 10 5 0 Très faible Plutôt faible Moyenne Bonne Excellente 19
  23. 23. Troisième partie : La perception et les tendances politiquesLa chute de la dictature de Ben Ali semble avoir réconcilié les tunisiens avec la politique. Avant larévolution, plus de 76% de la population tout âge, sexe, région, niveau d’instruction et activité enétaient totalement désabusés. Par recoupement, la seule frange de la population qui continuait à yaccorder une certaine attention semble être les retraités ayant fréquenté l’université probablementcomme réflexe rémanent de la période de l’université politisée. Quel est votre degré dintérêt à la politique (en %) 54.0 Avant la Révolution Après la Révolution 29.4 26.0 24.6 22.3 14.4 10.5 9.5 5.5 3.8 Totalement Plutôt Moyennement Plutôt Intéressé Très intéressé désintéressé désintéressé intéresséAprès la révolution, la tendance s’inverse. Globalement, plus de 55% de la population s’intéressent àla politique et les sceptiques ne représentent plus que 20%. Les franges de la population les plusconcernées sont constituées de ceux qui ont un niveau d’instruction supérieur au primaire, touteactivité confondue sauf les femmes au foyer. Au niveau régional et par rapport à ce niveau global, larégion Nord-Ouest est en décalage avec près de 35% alors que la région de la capital présente unintérêt prononcé avec près de 75%.Le point à souligner concerne la réelle similitude de comportement sur cet aspect entre le milieuurbain et rural. 20
  24. 24. Cet intérêt pour la politique semble être principalement personnel. Le cercle des amis constitue lecadre approprié pour le tiers de la population tandis que le cercle familial l’est pour le cinquième dela population. Près d’un autre tiers alterne entre ces deux cadres. Le cadre familial est idoineprincipalement pour les salariés et retraités, effet à connotation casanière. Celui du cercle d’amis estcommun aux retraités, salariés, indépendants et étudiants. Est-ce que vous discutez politique en famille Jamais Toujours 18.5% 18.6% Rarement 24.4% Souvent 38.5% Est-ce que vous discutez politique avec vos amis Jamais 17.9% Toujours 31.7% Rarement 16.0% Souvent 34.4% 21
  25. 25. Au niveau politique, le type de régime à asseoir prochainement constitue une des questions cruciales. Concernant les différences entre les régimes présidentiel et parlementaire, les distinctions sont faites par près de 56% de la population. Est-ce que vous arrivez à distinguer entre un régime présidentiel et un régime parlementaire Ensemble Hommes Femmes NonNon 35% Oui44% Non Oui 47% 53% 56% Oui 65% Par tranche d’âge (en %) Oui Non 18-29 65.0 35.0 30-39 66.3 33.7 40-49 55.6 44.4 50-59 50.9 49.1 60 et plus 27.3 72.7 Par activité professionnelle Oui Non (en %) Salarié 71.2 28.8 Indépendant 54.7 45.3 Retraité 72.0 28.0 Femme au foyer 20.0 80.0 Etudiant 78.2 21.8 Sans emlpoi 44.6 55.4 22
  26. 26. Au niveau de la préférence, ceux qui arrivent à distinguer entre les régimes dégagent une majorité autrois quart en faveur du régime parlementaire. La seule frange de la population que se démarque parrapport à ce résultat est représentée par ceux qui sont activement indépendants. Parmi les deux régimes que préférez-vous Présidentiel 26% Parlementaire 74%Concernant la question générale de la culture politique du citoyen tunisien, les opinions sont assezpartagées entre manque de culture 23%, culture moyenne 31% et bonne culture 36%. Selon lesdiverses caractéristiques de la population, cette opinion est quasi uniforme. Est-ce que vous considérez quil existe une culture politique en Tunisie (en %) 30.9 26.7 19.4 14.0 9.0 Très faible Plutôt faible Moyenne Plutôt élevée Très élevée 23
  27. 27. Selon le sondage, la responsabilité de la dispense et la consolidation de cette culture politique échoitprincipalement aux média avec 60% suivi du système éducatif avec 44% et du gouvernement 40%. Lasociété civile et les partis politiques sont aussi cités par une proportion non négligeable despersonnes interviewées. A qui revient la diffusion de la culture politique en Tunisie (en %) OUI NON Les Médias 60.0 40.0 Le Système Educatif 43.9 56.1 Le Gouvernement 40.3 59.7 La Société Civile 35.2 64.8 Les Partis Politiques 29.1 70.9La connaissance du paysage politique actuel est à 62% faible et 27% moyenne. Une personne sur dixdéclare en avoir bonne connaissance. Le taux de méconnaissance est assez homogène entre lesdiverses régions et milieux, dégressif avec le niveau d’instruction. Quel est votre degré de connaissance de la situation politique en Tunisie Plutôt élevée Très élevée 8.4% 3.0% Très faible 37.6% Moyenne 27.3% Plutôt faible 23.8% 24
  28. 28. Près de 75% des gens se déclarent concernés par les changements politiques dans le pays. Ce tauxest assez homogène sur l’ensemble des composantes de la société, mais dans une moindre mesurechez les plus de 60 ans comme chez les femmes au foyer. Est-ce que vous vous considérez concerné par les changements politiques du pays Ensemble Hommes FemmesNon Non Non25% 14% 35% Oui Oui Oui 65% 75% 86% Par tranche d’âge (en %) Oui Non 18-29 80.9 19.1 30-39 80.1 19.9 40-49 72.1 27.9 50-59 72.6 27.4 60 et plus 62.4 37.6 Par activité professionnelle Oui Non (en %) Salarié 84.4 15.6 Indépendant 78.7 21.3 Retraité 85.5 14.5 Femme au foyer 51.5 48.5 Etudiant 84.1 15.9 Sans emploi 70.0 30.0 25
  29. 29. Au niveau du système économique, une personne sur trois déclare ne pas avoir de sensibilité précise.Pour ceux qui ont un choix, un tiers opte pour un système libéral avec intervention de l’Etat. Lesystème socialiste n’a pas la faveur et ne récolte pas plus de 4%. Un sondé sur 10 est favorable à unsystème économique à consonance islamique, et un sondé sur cinq préfère le système libéral. Quelle est votre tendance ou orientation en terme de développement économique (en %) 32.2 33.0 20.2 10.4 4.2 Aucune orientation Régime socialiste Economie libérale Economie libérale Economie fondée précise avec une sans aucune sur les principes de intervention de intervention de lislam lEtat lEtat Economie libérale Economie libérale Economie Aucune avec une sans aucune fondée sur les sensibilisation Régime intervention de intervention de principes deEn % précise socialiste lEtat lEtat lislam TotalMasculin 26.4 4.8 36.4 22.7 9.7 100Féminin 37.8 3.6 29.7 17.7 11.2 100Salarié 26.2 4.4 39.3 21.6 8.5 100Indépendant 33.4 3.7 34.1 19.1 9.7 100Retraité 22.9 7.2 45.3 17.5 7.1 100Femme au foyer 51.8 1.0 27.2 9.6 10.4 100Etudiant 23.2 8.0 29.0 23.3 16.5 100Sans emploi 30.1 4.7 22.9 30.5 11.8 100District de Tunis 23.6 3.6 41.9 20.0 10.9 100Nord-Est 20.7 5.0 47.7 21.8 4.8 100Nord-Ouest 23.2 10.8 19.0 38.4 8.6 100Centre-Est 43.1 2.7 20.3 21.2 12.7 100Centre-Ouest 45.5 3.3 33.6 7.4 10.2 100Sud-Est 35.1 2.6 30.5 13.4 18.4 100Sud-Ouest 35.0 0.9 43.5 14.0 6.6 100 26
  30. 30. Malgré le nombre important de partis actuellement autorisés, 36.5% déclarent n’en connaitre aucun.Au niveau régional, le nord-ouest se distingue avec près de 57%. Ce niveau de méconnaissance élevéest partagé par ceux qui n’ont pas reçu d’instruction. Quels sont les partis politiques que vous connaissez même de nom (en %) Question assistée par la liste des partis politiques 36.5 40 30.3 35 30 25 13.6 20 11.3 15 8.3 10 5 0 Aucun 1à3 4à6 7à9 10 et plus (en %) Aucun 1à3 4à6 7à9 10 et plus Masculin 22.8 35.3 16.6 10.4 14.9 Féminin 49.9 25.5 10.6 6.2 7.8 Salarié 23.1 32.7 17.7 11.1 15.4 Indépendant 30.0 39.3 14.6 8.6 7.5 Retraité 32.2 23.1 18.6 11.1 15.0 Femme au foyer 61.2 28.9 6.7 2.5 0.7 Etudiant 27.1 23.7 15.4 10.1 23.7 Sans emploi 53.5 25.0 8.5 6.4 6.6 District de Tunis 27.9 37.1 13.9 10.1 11.0 Nord-Est 35.5 25.1 17.0 10.3 12.2 Nord-Ouest 57.0 21.3 7.4 3.0 11.3 Centre-Est 40.2 32.4 13.1 6.2 8.1 Centre-Ouest 33.0 28.7 14.9 10.1 13.3 Sud-Est 36.9 26.4 11.0 8.9 16.8 Sud-Ouest 22.8 37.0 20.5 10.9 8.8 27
  31. 31. Concernant la préférence, environ 60% déclarent n’apprécier aucun parti avec une homogénéité decette tendance sur les diverses tranches d’âge. Ce taux monte à près de 80% chez ceux qui n’ont reçuaucune instruction et qui est partagé avec la région nord-ouest. Pas de distinction perceptible entrele milieu urbain et le milieu rural. Parmi les partis politiques que vous connaissez, quels sont ceux que vous appréciez (en %) 59.6 Question assistée par la liste des partis politiques 60 50 40 20.6 30 11.0 20 5.0 3.8 10 0 Aucun 1 2 3 4 et plus Aucun 1 2 3 4 et plus (en %) Hommes 50.6 22.7 15.5 6.1 5.1 Femmes 68.5 18.5 6.6 3.92.5 Salarié 51.9 20.6 15.9 6.7 4.9 Indépendant 54.1 22.1 15.4 4.3 4.1 Retraité 56.3 23.5 4.3 8.5 7.4 Femme au foyer 77.5 19.3 1.9 1.3 0.0 Etudiant 50.3 26.5 10.9 6.4 5.9 Sans emploi 70.1 14.6 8.4 4.22.7 District de Tunis 58.0 23.9 11.7 4.02.4 Nord-Est 66.7 13.9 10.7 5.1 3.6 Nord-Ouest 78.3 5.3 5.3 4.4 6.7 Centre-Est 49.7 22.9 16.4 7.8 3.2 Centre-Ouest 61.5 27.8 8.3 1.7 0.7 Sud-Est 60.8 27.1 4.0 5.8 2.3 Sud-Ouest 42.3 19.3 17.0 11.6 9.8 28
  32. 32. Même s’il reste encore prématuré de mesurer le degré d’adhésion et de popularité des partispolitiques, ce sondage apporte des indications sur la situation actuelle sur le plan de la connaissanceet de l’appréciation de la population vis-à-vis des 51 partis autorisés.Sur l’ensemble des 51 partis, les 30 premiers qui justifient d’un niveau d’appréciation supérieur à0.5% sont:Nom du parti Taux de Taux notoriété dappréciationMouvement Islamiste Ennahdha (MIE) 54.1% 23.2%Mouvement Ettajdid 34.8% 8.3%Mouvement Démocratique et social (MDS) 22.6% 5.8%Parti démocrate progressiste (PDP) 19.0% 4.9%Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés (FDTL) 14.6% 4.8%Mouvement de l’unité populaire (MUP) 18.9% 2.6%Parti du Congrès pour la République 13.2% 2.5%Parti des Forces du 14 janvier 2011 8.7% 2.4%Union Démocratique unioniste (UDU) 13.9% 2.2%Parti Ouvrier Communiste Tunisien (POCT) 16.9% 2.1%Parti de la Nation « Watan » 9.2% 2.0%Parti de la Tunisie Verte 7.1% 1.3%Parti Al Majd 5.4% 1.2%Parti des Verts pour le Progrès (PVP) 10.2% 1.2%Le Parti Social Libéral (PSL) 11.7% 1.2%Parti des Jeunes pour la Révolution et la Liberté 4.5% 1.0%parti du travail patriotique et Démocratique de Tunisie (PTPD) 6.2% 0.9%Parti de la Dignité et de l’Egalité 5.0% 0.9%Parti Socialiste de Gauche (PSG) 6.6% 0.9%Mouvement des Jeunes Tunisiens Libres 4.2% 0.8%Parti de la Justice et de l’Egalité 4.7% 0.8%Mouvement de la Réforme et de la Justice Sociale 3.9% 0.7%Parti des Jeunes Démocrates 4.1% 0.6%Parti de la Liberté pour la Justice et le Développement 3.7% 0.5%Parti du Peuple 4.5% 0.5%Parti de la Liberté et du Développement 3.5% 0.5%Parti de l’Avenir pour le Développement et la Démocratie 2.9% 0.5%Mouvement National de la Justice et du Développement 3.9% 0.5%Parti de la Dignité pour la Justice et le Développement 3.1% 0.5%Parti de la Gauche Moderne 2.4% 0.5% 29
  33. 33. Schématiquement la configuration des partis politiques se présente comme suit : Mouvement Islamiste Ennahdha (MIE) Mouvement Ettajdid Mouvement Démocratique et social (MDS) Parti démocrate progressiste (PDP) Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés (FDTL) Mouvement de l’unité populaire (MUP) Parti du Congrès pour la République Parti des Forces du 14 janvier 2011 Union Démocratique unioniste (UDU) Parti Ouvrier Communiste Tunisien (POCT) Parti de la Nation « Watan » Parti de la Tunisie Verte Parti Al Majd Parti des Verts pour le Progrès (PVP) Le Parti Social Libéral (PSL) Parti des Jeunes pour la Révolution et la Liberté parti du travail patriotique et Démocratique de Tunisie (PTPD) Parti de la Dignité et de l’Egalité Parti Socialiste de Gauche (PSG) Mouvement des Jeunes Tunisiens Libres Parti de la Justice et de l’Egalité Mouvement de la Réforme et de la Justice Sociale Parti des Jeunes Démocrates Parti de la Liberté pour la Justice et le Développement Parti du Peuple Parti de la Liberté et du Développement Taux de notoriété Parti de l’Avenir pour le Développement et la Démocratie Taux dappréciation Mouvement National de la Justice et du Développement Parti de la Dignité pour la Justice et le Développement Parti de la Gauche Moderne Parti Liqaa des Jeunes Libres Parti Républicain Parti de la Justice et du Développement Parti de la Justice et de la Liberté Parti Tunisien des Libres « Al Ahrar » Mouvement des Unionistes Libres Mouvement des Nationalistes Démocrates Mouvement Unioniste Progressiste Parti Al Wifak Parti de l’Union Populaire Parti populaire pour la liberté et le progrès (PPLP) Parti de la Dignité et du Développement Parti Républicain pour la Liberté et la Justice Parti de lavenir (Almustakbal) Mouvement El-Baâth Parti du Centre Social Parti de la Lutte Progressiste Parti Libéral Maghrébin Parti Taliaa Arabe Démocrate Parti Liqaa pour la Réforme Démocratique Parti de l’Initiative 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 30
  34. 34. Les résultats du sondage montrent que l’appréciation d’un parti ne signifie pas nécessairement, etpour l’instant, l’adhésion à ses idées. En effet, à la concordance entre les discours des partispolitiques et les aspirations des gens, 49% déclarent ne pas se reconnaitre dans aucun parti et 24%faiblement. Ainsi trois personnes sur quatre ne se retrouvent dans aucun parti ni mouvement. Ceuxqui s’identifient assez ou clairement à un parti ne dépassent pas 7.1%. Ces proportions sont assezpartagées par l’ensemble de la population. (en %) A quel degré vous considérez que les partis politiques actuels vous représentent et reflètent votre avis 60 48.6 50 40 30 24.2 20.1 20 10 4.8 2.3 0 Aucunement Faiblement Moyennement Assez bonne Parfaitement Aucunement Faiblement Moyennement Assez bonne Parfaitement (en %) Hommes 42.0 28.5 21.3 6.3 1.9 Femmes 55.1 20.0 19.1 3.2 2.6 Salarié 42.1 25.7 24.0 6.2 2.0 Indépendant 49.7 29.4 15.3 2.2 3.4 Retraité 45.4 23.7 15.7 11.9 3.3 Femme au foyer 68.3 14.8 13.2 1.5 2.2 Etudiant 37.3 28.3 28.4 4.1 1.9 Sans emploi 50.3 23.7 17.7 6.2 2.1 District de Tunis 58.8 15.0 15.4 4.6 6.2 Nord-Est 45.4 29.5 17.6 6.51.0 Nord-Ouest 57.7 29.6 11.3 1.3 0.1 Centre-Est 41.5 23.9 27.7 4.72.2 Centre-Ouest 49.7 27.3 18.5 3.8 0.7 Sud-Est 35.2 32.3 26.8 4.5 1.1 Sud-Ouest 39.1 18.3 29.9 12.3 0.4 31
  35. 35. Sur la question identitaire, environ 55% estiment que la société tunisienne dans sa configurationactuelle est plutôt proche du modèle occidental. Dans l’avenir, une majorité de 80% réclamentl’appartenance arabo-musulmane. Actuellement, comment vous considérez la Tunisie Proche de la société arabo-musulmane 44.8% Proche de la société occidentale 55.2% Dans lavenir, comment vous préférez que la Tunisie devienne Proche de la société occidentale 19.8% Proche de la société arabo-musulmane 80.2% 32
  36. 36. Les personnes interrogées prêtent aux tendances socialistes plus de risques pour les libertés et leprogrès qu’avec les mouvements à tendance islamique. Ils s’accordent à plus de 65% sur la nécessitéde confirmer l’identité arabo-musulmane sur les faits. Néanmoins, ils refusent à près de 80%l’utilisation l’espace religieux à des fins politiques et à 70% que la pratique religieuse dépassel’espace des lieux qui lui sont réservés. Les partis politiques se référant à lislam représentent -ils un danger sur les aspects suivants (en %) OUI NON Le Progrès 28.1 71.9 La citoyenneté 26.8 73.2 La liberté de croyance 33.4 66.6 La liberté intellectuelle et 34.4 65.6 culturelle 0% 20% 40% 60% 80% 100% Les partis politiques se référant au socialisme représentent -ils un danger sur les aspects suivants OUI NON Le Progrès 48.5 51.5 La citoyenneté 46.2 53.8 La liberté de croyance 54.1 45.9 La liberté intellectuelle et 51.9 48.1 culturelle 0% 20% 40% 60% 80% 100% 33
  37. 37. La promotion de la condition féminine se voit confirmée à travers l’expression de l’égalité entre sexe à 72% et l’interdiction de la prostitution légalisée à 68%. Sur la question de la limitation de l’accès de l’espace politique, plus de 50% des personnes refusent son interdiction aussi bien pour les mouvements de tendances islamiques que pour ceux qui prônent l’abolition de l’ancien article premier de la constitution. Au vue de ce résultat, il peut en être conclu qu’au minimum la moitié des tunisiens réclament la liberté de l’action politique et intellectuelle. Etes-vous d’accord avec les idées politiques suivantes Daccord Pas daccord Utilisation des mosqués comme tribune politique 21.8 78.2Responsabilité de lEtat dans la défense de la moralité 56.3 43.7 y compris lhabillement Séparation de la religion et de létat et personnalité 60.2 39.8 de la croyance Référence aux concepts islamiques dans tous les 64.4 35.6 domaines Nationalisation des grandes sociétés et banques 65.0 35.0 Interdiction de la protitution légale 68.0 32.0 Limitation de la pratique religieuse aux lieux 70.7 29.3 spécifiques Egalité entre sexes en droit 72.0 28.0 Consolidition de larabisation de lenseignement 72.4 27.6 Généralisation de larabisation de ladministration 72.5 27.5 0% 20% 40% 60% 80% 100% 34
  38. 38. ConclusionEn conclusion, il ressort de ce sondage sur le plan politique que :  L’intérêt des tunisiens pour la vie politique est une réalité qui exprime un souhait d’une meilleure participation de la population à la vie de la cité.  Le souhait d’une gestion plus transparente et démocratique du pays à travers un appel massif à un régime parlementaire.  La réalité d’un manque de visibilité sur le plan politique malgré l’existence d’une cinquantaine de partis dont l’adoption n’est exprimée que par 7%.  Même si certains partis politiques disposent d’une notoriété relativement élevée et une appréciation prononcée, la population ne se reconnait pas dans les idées véhiculées.  L’affirmation très forte de l’identité arabo-musulmane sans toutefois toucher aux libertés individuelles d’esprit, de croyance et d’expression  Le refus de l’exclusion politique. 35

×