Présentation de nagios

1 079 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 079
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
60
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation de nagios

  1. 1. Présentation
  2. 2. Nagios est un logiciel de supervision des systèmes et réseaux sous licence libre (licence GNU General Public Licence), cette solution permet entre autres, de superviser la disponibilité d'actifs réseaux, de serveurs ou d'applications, suivre l'évolution des capacités disques ou la bande passante de carte réseau etc. Le logiciel se compose d'un moteur d'ordonnancement des vérifications, d'une bibliothèque de plugins, d'une interface Web de monitoring et de rapports d'activité. Nagios peut être complété avec d'autres outils communautaires comme par exemple Centreon qui permet d'étendre les fonctionnalités du serveur de supervision Nagios.
  3. 3. Installation de Nagios sur Fedora
  4. 4. • Avant de procéder à cette installation, vérifiez que votre système est à l'heure, fonctionnel et intégré à votre environnement • 2.1 Installation des pré-requis Le serveur Nagios s'appuit sur le serveur Apache pour la présentation des informations de supervision, installez-le avec yum: • yum install httpd mod_php
  5. 5. • 2.2 Installation des paquets • La présence des paquets de Nagios dans les dépôts Fedora autorise une installation simple à l'aide de Yum: yum install nagios yum install nagios-plugins-*
  6. 6. • 2.3 Configuration • Il faut ensuite modifier la configuration du serveur HTTP Apache pour autoriser les accès à partir de toutes les machines de votre réseau. Pour cela modifier le fichier : • /etc/httpd/conf.d/nagios.conf • pour y remplacer tous les : • deny from all • par des : • allow from all
  7. 7. • Il est aussi nécessaire de faire passer SELINUX en mode permissif pour que les scripts CGI de Nagios puissent s'exécuter. Pour cela, il est nécessaire de modifier le fichier : • /etc/selinux/config • La ligne contenant la variable SELINUX doit être modifiée pour y placer la valeur "disabled" : • SELINUX=permissive
  8. 8. Pour pouvoir par la suite utiliser l'interface graphique de Nagios, il est nécessaire de passer par une phase d'authentification. Par défaut, l'authentification se fait de façon simple en définissant les utilisateurs autorisés dans le fichier : /etc/nagios/passwd Ce fichier pourra par exemple comprendre les lignes suivantes (nom d'utilisateur et mot de passe) : nagiosuser nagiosmdp
  9. 9. • Une fois l'utilisateur configuré, autorisez ce dernier à accéder aux pages web de Nagios, éditez le fichier de configuration des cgi: • /etc/nagios/cgi.cfg • Associez l'utilisateur privilégié à la directive "authorized_for_configuration_information" pour terminer la configuration: • authorized_for_configuration_information=nagio suser • Toutes ces modifications nécessitent un "reboot" de votre machine pour qu'elles soient prises en compte. • reboot
  10. 10. Utilisation et configuration de Nagios
  11. 11. • Après installation de Nagios, dirigez votre navigateur préféré vers l'URL suivante (attention au / final): • http://localhost/nagios/ • L'écran d'accueil suivant apparaît :
  12. 12. • 3.2 Configuration de Nagios • L'étape suivante consiste à créer les fichiers de configuration afin d'implémenter les différentes ressources à superviser : hôtes (serveurs, routeurs, équipements réseaux, ...) et services associés. • Le fichier de configuration principal est : • /etc/nagios/nagios.cfg
  13. 13. • La description générale de l'ensemble des options qu'il est possible d'utiliser dans le fichier principal de configuration nagios.cfg se trouve sur le site officiel : Principal fichier de configuration • Ce fichier contient des directives "cfg_file=" qui déterminent la liste des autres fichiers de configuration qui doivent être lus au démarrage de Nagios pour constituer la liste des éléments surveillés. Le fichier nagios.cfg peut par exemple comprendre la liste suivante de fichiers de configuration décrivant les éléments à surveiller :
  14. 14. cfg_file=/etc/nagios/hosts.cfg • cfg_file=/etc/nagios/services.cfg • cfg_file=/etc/nagios/misccommands.cfg • cfg_file=/etc/nagios/checkcommands.cfg • cfg_file=/etc/nagios/contactgroups.cfg • cfg_file=/etc/nagios/contacts.cfg • cfg_file=/etc/nagios/hostgroups.cfg • cfg_file=/etc/nagios/servicegroups.cfg • cfg_file=/etc/nagios/timeperiods.cfg • cfg_file=/etc/nagios/escalations.cfg • cfg_file=/etc/nagios/dependencies.cfg • cfg_file=/etc/nagios/hostextinfo.cfg • cfg_file=/etc/nagios/serviceextinfo.cfg
  15. 15. • 3.2.1 Configuration de la liste des hosts surveillés • La liste des hosts surveillés par Nagios doit être créée par l'administrateur réseau. Les serveurs, routeurs, bornes d'accès WiFi ... doivent par exemple figurer dans cette liste. • La description générale de l'ensemble des options qu'il est possible d'utiliser dans le fichier configuration des hôtes se trouve sur le site officiel : Fichier de configuration des hôtes
  16. 16. • 3.2.2 Configuration des services • Pour chaque hôte définis précédemment, il faut associer un ou plusieurs services. Un service permet d'exécuter une commande de vérification. • La description générale de l'ensemble des options qu'il est possible d'utiliser dans le fichier configuration des services se trouve sur le site officiel : Fichier de configuration des services
  17. 17. • 3.2.3 Configuration des contacts et groupes de contacts • Nagios est capable d'envoyer des alertes et des notifications à une liste d'administrateurs prédéfinie. Pour cela, configurez les 2 fichiers de configuration "contacts.cfg" et "contactgroups.cfg". • La description générale de l'ensemble des options qu'il est possible d'utiliser dans le fichier configuration des contacts se trouve sur le site officiel : Configuration des contacts • La description générale de l'ensemble des options qu'il est possible d'utiliser dans le fichier configuration des groupes de contacts se trouve sur le site officiel : Configuration des groupes de contacts
  18. 18. • 3.2.4 Vérification de la syntaxe des fichiers de configuration • Après avoir créé ou modifié les différents fichiers de configuration permettant de décrire les éléments à surveiller, il est très utile de pouvoir vérifier leur syntaxe avant de lancer ou relancer Nagios. Cela se fait en utilisant l'option -v de l'exécutable Nagios : • /usr/sbin/nagios -v /etc/nagios/nagios.cfg
  19. 19. • 3.3 Ajout de nouveaux plugins • L'architecture logicielle de Nagios permet d'ajouter aisément de nouveaux plugins pour superviser des équipements spécifiques.

×