Formation sur la resilience partie 1

1 085 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 085
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
62
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation sur la resilience partie 1

  1. 1. Vers la Résilience Un guide pour la Réduction des Risques de Catastrophe et l’Adaptation au Changement Climatique
  2. 2. 1. COMPRENDRE LA RÉDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHE ET L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE • 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique • 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique • 1.3 Principes d’une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophe et de l’adaptation au changement climatique
  3. 3. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Risques liés aux catastrophes Les professionnels du développement et de l’aide humanitaire ont un objectif commun : l’autonomisation et le développement des capacités des femmes, des hommes et des enfants afin qu’ils jouissent de leurs droits humains fondamentaux, et la protection continue de ces droits. Mais les effets des catastrophes continuent d’être un obstacle majeur à cet égard. Les catastrophes enregistrées uniquement entre 2001 et 2010 ont affecté en moyenne 232 millions de personnes par an, en ont tué 106 millions d’autres, et provoqué des dommages économiques s’élevant à US108 milliards de dollars.1 De plus, des catastrophes de moindre envergure et donc non déclarées ont affecté la santé, la vie et les moyens d’existence des populations concernées.
  4. 4. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Risques liés aux catastrophes (suite) Il est désormais largement admis que les catastrophes ne sont pas des interruptions inévitables au développement, auxquelles il n’est possible de faire face qu’en délivrant rapidement des secours d’urgence, mais qu’elles sont au contraire le résultat des risques non gérés au cours du processus de développement lui-même. À l’inverse, les risques de catastrophe peuvent être considérablement réduits grâce à des stratégies qui, au sein d’efforts déployés pour lutter contre la pauvreté et l’inégalité, cherchent en même temps à réduire la vulnérabilité et l’exposition aux aléas. En outre, les interventions humanitaires en cas de catastrophes et d’autres crises peuvent être conçues et mises en œuvre de manière à protéger le droit à la vie et les autres droits fondamentaux des personnes affectées à court et à long terme. Cette approche est connue sous le nom de réduction des risques de catastrophe.
  5. 5. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Réduction des risques de catastrophe La réduction des risques de catastrophe est définie comme : « Le concept et la pratique de la réduction des risques de catastrophe à travers des efforts systématiques pour analyser et gérer leurs facteurs et leurs causes, notamment grâce à la limitation de l’exposition aux risques, à la réduction de la vulnérabilité de personnes et des actifs, à la gestion rationnelle des terres et de l’environnement , et à une meilleure préparation aux événements indésirables. À travers le monde, les populations recherchent constamment des moyens de réduire les risques de catastrophe. À travers le monde, les populations recherchent constamment des moyens de réduire les risques de catastrophe. Certaines associent différentes stratégies relatives aux moyens d’existence, telles que la pêche, l’agriculture et la vente de travail manuel pour réduire leur vulnérabilité en cas de pertes dans un domaine; d’autres utilisent les réseaux sociaux pour obtenir des informations sur de bonnes terres de pâturage ou des aléas imminents, tels que les crues des fleuves, et planifient leurs actions en conséquence. Mais dans de nombreux cas, la marginalisation limitent l’efficacité des stratégies et les choix de ces populations, et l’exode rural les expose à des situations inhabituelles dans lesquelles elles ne possèdent ni les connaissances ni les moyens nécessaires pour gérer de nouveaux risques
  6. 6. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Réduction des risques de catastrophe (suite) Aujourd’hui, on assiste à une prise de consciente grandissante que c’est aux États en vertu de leur obligation de respecter, d’appliquer et protéger les droits de l’homme qu’incombe principalement la responsabilité de réduire les risques de catastrophe, et que la communauté internationale doit soutenir cette obligation et créer les conditions favorables à sa réalisation.
  7. 7. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Risques liés au changement climatique Avec l’augmentation des connaissances scientifiques sur le changement climatique mondial et ses effets éprouvés à l’échelle mondiale, le besoin d’une approche élargie de la réduction des risques devient de plus en plus flagrant. Le changement climatique mondial actuel est compris comme le résultat des activités humaines depuis la révolution industrielle, que ce soit la combustion de combustibles fossiles ou les changements survenus dans l’utilisation des terres (par exemple la déforestation) , avec pour conséquence une augmentation significative des gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone. Les changements prévus dans le climat comprennent l’augmentation des températures sur terre et en mer, l’élévation du niveau de la mer, la fonte des glaciers et des calottes glaciaires et une pluviométrie changeante et irrégulière. Ces changements affectent presque tous les aspects de la vie humaine ainsi que les écosystèmes dont elle dépend.
  8. 8. 1.1 Les concepts de risques liés aux catastrophes et au changement climatique Adaptation au changement climatique L’adaptation au changement climatique est une pratique qui englobe les actions de divers acteurs cherchant à gérer et réduire les risques associés au changement climatique Il existe différentes définitions techniques et scientifiques pour servir au mieux les objectifs des différents acteurs impliqués dans le domaine du changement climatique. Dans ce guide, l’adaptation au changement climatique est définie de manière simple et pratique comme la combinaison des deux objectifs suivants :7 a) L’adaptation du développement aux changements progressifs dans la moyenne des températures, le niveau de la mer et les précipitations ; et b) La réduction et la gestion des risques liés à des phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents, plus graves et plus imprévisibles.
  9. 9. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Préoccupations communes Il existe une forte convergence entre les problèmes que la réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique cherchent à résoudre. Comme le montre la Figure ci dessous, les populations déjà exposées à des aléas et effets liés au climat seront plus à risque du fait d’une augmentation prévue de la fréquence et/ou l’intensité de ces aléas et de leurs effets par suite du changement climatique mondial. Figure 1 Préoccupation commune de l’adaptation au changement climatique et de la réduction des risques liés aux catastrophes
  10. 10. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Préoccupations communes (suite) En outre, les populations exposées à des aléas peuvent éprouver des tensions supplémentaires dues à des changements à long terme dans le climat – tels que des modifications du cycle des saisons, l’imprévisibilité des précipitations et l’élévation du niveau de la mer – qui affectent leurs moyens d’existence et leur santé, les rendant plus vulnérables à tous les types de chocs , d’événements et de changements ultérieurs
  11. 11. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Une compréhension conceptuelle commune des risques La réduction des risques des catastrophes et l’adaptation au changement climatique partagent également la même conception des composantes des risques et des processus d’accroissement de la résilience. Les deux approches considèrent les risques comme le produit de l’exposition et de la vulnérabilité, que ce soit au(x) aléa(s) ou effet(s) du changement climatique, ou aux deux.
  12. 12. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Une compréhension conceptuelle commune des risques L’exposition et la vulnérabilité sont toutes les deux aggravées par d’autres tendances sociales et environnementales, par exemple l’urbanisation, la dégradation de l’environnement et la mondialisation des marchés. Figure 2 : Risques liés au changement climatique et aux catastrophes
  13. 13. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Similitude des impacts Les impacts des catastrophes et des effets du changement climatique ont des conséquences similaires sur la vie des populations et leur habilité à réaliser et jouir de leurs droits, comme le montre la Figure 1.4. Les catastrophes, les chocs et les tensions provoqués par les effets du changement climatique peuvent être à l’origine de pertes importantes qui, à leur tour, accroissent la vulnérabilité, provoquant une tendance aggravée à l’appauvrissement ainsi que le déni des droits humains . Figure 3 : Similitude entre les effets des catastrophes et ceux du changement climatique
  14. 14. 1.2 Élaborer une approche intégrée de la réduction des risques de catastrophes et de l’adaptation au changement climatique Similitude des impacts (suite) La réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique ont des objectifs communs : les deux approches cherchent à renforcer les capacités de résilience des populations et des sociétés, afin que leurs efforts personnels et les interventions des organisations de développement puissent aboutir à la pleine réalisation et la jouissance de leurs droits. Figure 4: Similitude des objectifs entre la réduction des risques de catastrophes et l’adaptation au changement climatique
  15. 15. 1.3 Principes d’une approche intégrée de réduction des risques de catastrophe et d´adaptation au changement climatique À l’échelle mondiale, l’engagement et les investissements dans la réduction des risques de catastrophe ont augmenté, et simultanément, les professionnels et les décideurs ont étendu leur connaissance des bonnes pratiques, des facteurs favorables et des obstacles à la réduction de ces risques. Plus récemment, l’intérêt accru des acteurs de l’aide humanitaire et du développement pour améliorer la manière de comprendre comment générer une plus grande résilience aux chocs et aux tensions. On constate une convergence remarquable des leçons, des recommandations et des défis émergeant dans chacune de ces sphères d’activité, ainsi qu’un consensus croissant sur la nécessité d’une approche intégrée.
  16. 16. 1.3 Principes d’une approche intégrée de réduction des risques de catastrophe et d´adaptation au changement climatique Les 10 principes suivants, principes d’une approche intégrée de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique, 1. Accroître la compréhension du contexte des aléas et du changement climatique. 2. Accroître la compréhension de l’exposition, de la vulnérabilité et des capacités. 4. Renforcer la participation et la représentation de la population à risque. 5. Favoriser l’engagement et le changement systémiques 6. Favoriser la synergie entre différents niveaux ( communautaire et gouvernementale) 7. Exploiter diverses sources de connaissances existantes et les développer 8. Susciter une approche flexible et réactive. 9. Prendre en compte différentes échelles de temps . 10.Ne pas nuire (Les processus de définition des stratégies et des programmes visant à renforcer la résilience aux catastrophes et au changement climatique devraient toujours inclure une évaluation de leurs impacts négatifs possibles, notamment sur les conflits et l’environnement.)
  17. 17. MERCI

×