Une Afrique en miniatureLe Cameroun se situe au cœur des régions géographiques del’Afrique Occidentale, Centrale et Septen...
S.E. Paul BIYA                                            Président de la République du Cameroun« … nos priorités restent ...
Philemon YANGPremier Ministre, Chef du Gouvernement
adresses utilesINSTITUTIONS                       MISSION D’AMENAGEMENT              KENYA AIR WAYS                       ...
Avant propos                       L                             a mise en oeuvre de strate´-       OMD dans leur ensemble...
NOMS DE LA STRUCTURE                           SITE INTERNET                    NOMS DE LA STRUCTURE                      ...
So m m a i r e                                                            Avant propos                                    ...
Potentialite´se´conomiques du Cameroun
L Afrique                                                     en miniatureLe Cameroun occupe une position strate´gique dan...
Chutes de la Lobe´     plombe´s de massifs volcaniques,              La foreˆt                                            ...
La savane                                     le long du front intertropical et se                                        ...
se caracte´rise par une baisse drastique      jusqu aux plages luxuriantes de Limbe´     des pre´cipitations. La saison se...
Principaux                           secteurs de l e´conomieLe Cameroun regorge de nombreuses potentialite´ssusceptibles d...
Cultures de rente                                    Comme cultures de rente, on distingue                                ...
SylvicultureLa foreˆt camerounaise couvre 40% duterritoire national, soit 22,5 millionsd hectares. Elle repre´sente le deu...
Elevage                                         ont pour objectif ; l assainissement de                                   ...
de vulgariser les activite´s lie´es a` l e´le-   cite´ hydroe´lectrique et 213MW de capa-vage non-conventionnel caille ; h...
- Eau potable : la production d eau             ment dite est centre´e sur le forage de 5     potable est encore insuffisa...
Usine de transformation d alluminium   pour objectif de relancer la mise en          tion, les dispositions suivantes reti...
Extraction                                                                 Artisan     re´cupe´ration des couˆts, les part...
nale d’une mine d’Or  Cobalt / Nickel                                Diamant  Le Cameroun posse`de un important           ...
Etain                                           L adoption d un nouveau Code Minier                                       ...
qui emploient plus de 5000 travail-         chouc ; PHP et SPM banane ; SAFA-leurs, repre´sentent 75% de salaires,       C...
Industries chimiques                         la cre´ation de stands d information                                         ...
Tourisme balne´aire             e´a                                 EcotourismeLe littoral camerounais s e´tend sur       ...
Centre, du Sud, de l Ouest et du Nord-                                                   Ouest. Salon de l Artisanat de Ya...
Transport maritime                                             Le Cameroun dispose d une importante                       ...
dont l Etat de´tenait jusqu alors 67% du capital. De meˆme, la                Socie´te´ Camerounaise de Manutention et d A...
Technologies                                     de nouvel ope´rateur, la concurrence                                     ...
pour promouvoir et suivre l action gou-        rie, le fer a` be´ton la me´tallurgie, la     vernementale dans le secteur ...
65000 tonnes et est assure´e par la              Abong-Mbang ;        socie´te´ FOKOU FOBERD, a` travers sa            •La...
UN GEANT AU CDE L’AFRIQUE
CŒUR       Opportunite´s       d investissement
Yaounde´ Administratif38   CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Cameroun , opportunites d’investissement
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cameroun , opportunites d’investissement

4 394 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 394
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
294
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cameroun , opportunites d’investissement

  1. 1. Une Afrique en miniatureLe Cameroun se situe au cœur des régions géographiques del’Afrique Occidentale, Centrale et Septentrionale. Il possède unrelief contrasté où alternent hautes et basses terres, une variété declimats, de paysages et d’espèces animales.
  2. 2. S.E. Paul BIYA Président de la République du Cameroun« … nos priorités restent en effet le développement de notre pays et l’amélioration desconditions de vie de notre population. Le premier de ces objectifs exige que nous met-tions en œuvre toute une gamme de grands projets, dans les secteurs de l’agriculture,de l’industrie, de l’énergie et des infrastructures. Nous avons besoin pour ce faire, departenaires stratégiques dont plusieurs se sont déjà manifestés. Le second, qui vise unplus large accès de la population à l’eau, à l’électricité et à la santé, se traduira éga-lement par la recherche des investissements avec lesquels l’Etat est disposé à trouverdes arrangements mutuels avantageux. Les progrès que nous avons faits aux plansde la gouvernance et du rétablissement de nos finances publiques, m’autorisent à pen-ser qu’en dépit de la crise, le Cameroun demeure un «bon risque…». Extrait de l’avant propos du Chef de l’Etat in « les atouts économiques », édition 2009.
  3. 3. Philemon YANGPremier Ministre, Chef du Gouvernement
  4. 4. adresses utilesINSTITUTIONS MISSION D’AMENAGEMENT KENYA AIR WAYS ET DE GESTION DES ZONESPRESIDENCE INDUSTRIELLES : Tel : (+237) 33 42 96 91DE LA REPUBLIQUE Fax: (+237) 33 42 00 09 B.P 1431- Yaoundé SN BRUSSELSTel : (+237) 22 23 40 25 Tel : (+237) 22 22 19 42 (+237) 22 20 04 55 Fax : (+237) 22 22 19 42 B.P 2374-YaoundéFax : (+237) 22 22 08 70 Tel : (+237) 22 22 87 37 (+237) 22 21 26 38 Fax : (+237) 22 22 87 32 OFFICE NATIONAL DES ZONES FRANCHESPREMIER MINISTRE : SWISS INTERNATIONAL INDUSTRIELLES : AIRLINESTel : (+237) 22 23 58 02 B.P : 925-Douala (+237) 22 23 80 99 Tel : (+237) 22 22 97 37 Tel : (+237) 33 43 33 43Fax : (+237) 22 23 57 24 Fax : (+237) 22 22 63 29 Fax : (+237) 33 43 33 17MINISTERE DE QUELQUES HÔTELSL’AGRICULTURE ET GUICHET UNIQUE DESDU DEVELOPPEMENT RURAL OPERATIONS DE COMMERCE EXTÉRIEUR : HILTON YAOUNDETel : (+237) 22 23 11 90 B.P 11852-YaoundéFax : (+237)22 22 50 91 B.P : 12679 - Douala Tel : (+237) 33 41 02 43 Tel : (+237) 22 23 36 46 (+237) 33 41 44 45 Fax : (+237) 22 22 32 10MINISTERE DU COMMERCE : Fax : (+237) 33 43 60 78 LE MONT FEBETel : (+237) 22 23 02 16Fax : (+237) 22 23 90 29 AUTORITE AERONAUTIQUE Tel : (+237) 22 21 40 02 CIVILE : Fax : (+237) 22 21 60 70GICAM B.P 6998-Yaoundé DJEUGA PALACE :B.P : 1134 Yaoundé Tel : (+237) 22 30 66 26Tel. : (+237) 33 42 31 41 Fax : (+237) 22 30 33 62 Tel : (+237) 22 22 46 46Fax : (+237) 33 43 38 80 (+237) 22 22 64 57 AUTORITE PORTUAIRE Fax : (+237) 22 22 47 00SYNDUSTRICAM NATIONALE : (+237) 22 22 64 26Tel. : (+237) 33 42 30 58 B.P 11538 -Yaoundé LE MERIDIENFax : (+237) 33 42 56 16 Tel : (+237) 22 21 06 37 Tel : (+237) 33 43 50 00 Fax : (+237) 22 21 06 30 Fax : (+237) 33 43 35 07CHAMBRES CONSULAIRES PORT AUTONOME DE DOUALA SAWA :CHAMBRE DE COMMERCE B.P 2345-DoualaET DE L’INDUSTRIE B.P : 4020 Douala Tel : (+237) 33 42 08 66 Tel.: (+237) 33 42 01 33 Fax : (+237) 33 42 38 71Tel. : (+237) 33 42 67 87 (+237) 33 42 73 22Fax : (+237) 33 42 55 96 Fax: (+237) 33 42 67 97 SECURITECHAMBRE D’AGRICULTURE, DE COMPANIES AÉRIENNES YaoundéL’ELEVAGE ET DES FORETS Police secours 17DU CAMEROUN : CAMAIRCO Pompiers 18 Gendarmerie 13Tel : (+237) 22 22 23 28 B.P 1186-Yaoundé Hôpital Central 22 23 40 20 (+237) 22 23 28 44 Tel : (+237) 22 23 40 01 Hôpital Général 22 20 11 22 (+237) 22 23 38 08 Hôpital Jamot 22 20 43 90ORGANISMES PUBLICS Fax : (+237) 22 28 39 74 22 21 52 26ET PARAPUBLICS (+237) 22 23 03 04 DoualaSOCIETE NATIONALE AIR FRANCE Police secours 17D’INVESTISSEMENT Pompiers 18 Tel : (+237) 33 42 15 55 Gendarmerie 13B.P: 423 Yaoundé (+237) 33 42 80 20 Aéroport 33 42 49 49Tel. : (+237) 22 22 44 22 (+237) 33 42 21 26 Hôpital Général 33 37 01 44Fax : (+237) 22 23 13 32 Fax : (+237) 33 42 99 52 Hôpital new-bell 33 42 97 80
  5. 5. Avant propos L a mise en oeuvre de strate´- OMD dans leur ensemble. gies pour relancer la crois- Bien plus, le gouvernement a sance a` travers les secteurs e´labore´ un cadre re´glementaire productifs occupe une place et institutionnel, susceptible centrale dans le cadre de la re´a- d attirer les investisseurs por- lisation de la politique de´finie teurs d ide´es novatrices et de par le Chef de l Etat, Son capitaux : notamment : Le Excellence Paul Biya. Re´gime de Zone Franche Ordonnance N°90/001 ; le En 2006, le Cameroun a atteint Code des Investissements le point d ache`vement de Ordonnance N°90/007 ; la l Initiative PPTE, a` la faveur des Charte des Investissements Loi efforts importants consentis N°2002/4 . Ces dispositions par le gouvernement pour re´ta- sont comple´te´es par des codes blir les finances publiques et sectoriels. ame´liorer la gouvernance. Le Cameroun, Afrique en minia- Cela a eu pour effets imme´diats ture, dispose d e´normes atouts de desserrer conside´rablement e´conomiques : richesses du sol, l e´tau de la dette exte´rieure du du sous-sol, de l espace maritime pays et de permettre au gouver- et d un potentiel e´nerge´tique nement d allouer davantage de qui ne demandent qu a` eˆtre mis ressources a` l investissement en valeur. public. Au demeurant, la mise en Ainsi, le gouvernement dispose oeuvre de strate´gies pour relancer d une marge de liberte´ plus la croissance a` travers les secteurs grande pour conduire une poli- productifs requiert la participa- tique e´conomique efficace inte´- tion effective des investisseurs grant a` la fois les impe´ratifs de prive´s nationaux et e´trangers. de´veloppement et l e´le´vation du standard de vie des popula- C est pourquoi le gouvernement tions. entend e´tablir, avec tous ceux qui voudront bien participer a` Cette Vision de de´veloppement cette grande oeuvre de volontariste vise a` faire du construction nationale, les Cameroun un pays e´mergent, modalite´s d un partenariat de´mocratique et uni dans sa mutuellement avantageux. diversite´ a` l horizon 2035. Le pre´sent document Cameroun : A cet effet, un cadre de re´fe´rence potentialite´s e´conomiques et de l action gouvernementale opportunite´s d investissement pour la de´cennie 2010-2020 a est donc destine´ en priorite´ aux e´te´ e´labore´ sous la forme du investisseurs. Document de Strate´gie pour la Croissance et l Emploi DSCE , Emmanuelouis PauDjoumessi L Nganou l Motaze lequel re´affirme aussi la volonte´ du gouvernement de poursuive Ministre de l Economie, la re´alisation des Objectifs du de la Planification et de Mille´naire pour le De´veloppement l Ame´nagement du TerritoireCAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 7
  6. 6. NOMS DE LA STRUCTURE SITE INTERNET NOMS DE LA STRUCTURE SITE INTERNETLa Présidence de la République http://www.prc.cm/ Ministère des Sports et de l’Education http://www.minsep.cm Physique (MINSEP)Assemblée Nationale du Cameroun (AN) www.assemblenationale.cm/ Ministère du Travail et de la Sécurité http://www.mintss.gov.cm/Services du Premier Ministre (SPM) http://www.spm.gov.cm Sociale (MINTSS)Cour Suprême du Cameroun (CS) http://www.coursupreme.cm/ Ministère des Travaux Publics (MINTP) http://www.mintp.cm/Ministère de l’Economie, de Planification et http://www.minepat.gov.cm Service du Contrôle Supérieur http://mail.consupe.gov.cm/de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) de l’Etat (CONSUPE) http://consupe.gov.cm/Ministère des Finances (MINFI) http://www.finances.cm/ Institut National de la Statistique (INS) Site Web : www.dgtcfm.cm/ www.statistics-cameroon.org www.impots.cm/ Base de données en ligne : http://douanescustoms-cm.net/ http://nada.stat.cm http://imis.stat.cmMinistère du Tourisme et des Loisirs http://www.mintour.gov.cm/ http://camsed.stat.cm(MINTOURL) Bureau Central du Recensement et www.bucrep.cmMinistère de l’Administration Territoriale http://minatd.cm/ des Etudes de la Population (BUCREP)et de la Décentralisation (MINATD)Ministère des Affaires Sociales (MINAS) http://www.minas.gov.cm/ Société Nationale d’Investissement (SNI) www.sni.cm/Ministère de l’Agriculture et du http://www.minader.cm Agence Nationale des Technologies de www.antic.cmDéveloppement Rural (MINADER) lInformation et de la Communication (ANTIC)Ministère du Commerce (MINCOMMERCE) http://www.mincommerce.gov.cm/ Agence de Régulation des Marchés www.armp.cmMinistère de la Communication (MINCOM) http://www.mincom.gov.cm Publics (ARMP)Ministère des Domaines, du Cadastre et http://www.mindaf.gov.cm/ Commission Nationale Anti www.conac-cameroun.netdes Affaires Foncières (MINDCAF) Corruption (CONAC)Ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) www.minee.cm/ Société de Presse et d’Edition www.cameroon-tribune.cm du Cameroun (SOPECAM)Ministère de l’Education de Base (MINEDUB) http://www.minedub.cm/ Caisse Nationale de Prévoyance http://www.cnps.cm/Ministère de l’Elevage, des Pêches et http://www.minepia.gov.cm Sociale (CNPS)des Industries Animales (MINEPIA) Caisse Nationale de Stabilisation http://www.csph.cmMinistère de l’Emploi et de la www.minefop.gov.cm/ des Prix des Hydrocarbures (CSPH)Formation Professionnelle (MINEFOP) Office National Cacao Café (ONCC) http://www.oncc.cm/Ministère des Enseignements www.minesec.cm/Secondaires (MINESEC) Caisse Autonome d’Amortissement (CAA) http://www.caa.cm/Ministère de l’Enseignement http://www.minesup.gov.cm Autorité Portuaire Nationale (APN) http://www.apn.cm/Supérieur (MINESUP) Agence de Régulation des http://www.art.cmMinistère de l’Environnement, de la www.minep.gov.cm/ Télécommunications (ART)Protection de la nature et duDéveloppement Durable (MINEPDED) Cameroon Postal Services (CAMPOST) http://www.campost.cm/Ministère de la Fonction Publique et de www.minfopra.gov.cm/ Cameroon Telecommunications (CAMTEL) http://www.camtel.cm/la Réforme Administrative (MINFOPRA) Conseil Interprofessionnel du http://www.cicc-cameroun.org/Ministère des Forêts et de la Faune www.minfof.cm/ Cacao Café (CICC)Ministère de l’Urbanisme et du http://minhdu.gov.cm/ Société de Développement du www.sodecao.cmDéveloppement Urbain (MINHDU) Cacao (SODECAO)Ministère de la Jeunesse et de http://www.minjec.gov.cm/ Aéroports du Cameroun (ADC) http://www.adcsa.aero/l’Education Civique (MINJEC)Ministère des Petites et Moyennes www.minpmeesa.cm/ Association des Sociétés http://www.asac-cameroun.org/Entreprises, de l’Economie Sociale d’Assurance du Cameroun (ASAC)et de l’Artisanat (MINPMEESA) Groupement Inter patronal du www.legicam.orgMinistère des Postes et www.minpostel.gov.cm/ Cameroun (GICAM)Télécommunications (MINPOSTEL) Chambre de commerce, dindustrie, des www.ccima.net/Ministère de la Promotion de http://www.minproff.gov.cm/ mines et de lartisanat du Cameroun (CCIMA)la Femme et de la Famille (MINPROFF) Banques des Etats de l’Afrique Centrale www.beac.int/Ministère de la Recherche Scientifique www.minresi.netet de l’Innovation (MINRESI) Mouvement des Entrepreneurs du www.interprogress.info Cameroun (MECAM)Ministère des Relations Extérieures (MINREX) www.diplocam.cm/ Commission Nationale Anti www.conac-cameroun.netMinistère de la Santé Publique (MINSANTE) www.minsante.cm Corruption (CONAC)
  7. 7. So m m a i r e Avant propos 7 Potentialite´s e´conomiques e´s e´c 11 Directeur de Publication Louis Paul MOTAZE Directeur de Publication Comité Editorial Emmanuel Nganou Djoumessi YAOUBA Abdoulaye Paul TASONG Comité Editorial Dieudonné BONDOMA YOKONO Principaux YAOUBA Abdoulaye Janvier OUM ELOMA secteurs de l e´conomie e´c Dieudonné BONDOMA YOKONO Blaise ESSOMBA NGOULA Janvier OUM ELOMA Rédacteur en Chef Blaise ESSOMBA NGOULA Christian ABOLO MBITA 17 Rédacteur en Chef ChristianRédaction Yves ASSALA ABOLO MBITA Joseph WOUAKO Raymond NKOU Rédaction Eric BIKORO Yves ASSALA Joseph WOUAKO Saisie Madeleine TCHOUA Raymond NKOU Correl FIKEU NYOHEU Eric BIKORO Secrétariat de Rédaction Opportunites Saisie Engelbert MBOA d investissement Madeleine TCHOUA Création Graphique & Impression Correl FIKEU NYOHEU COLORIX Secrétariat de Rédaction 37 Document publié par le Ministère Engelbert MBOA Document publié par Planification de l’Economie, de le Ministèreet de l’Economie, de Planification de l’Aménagement du Territoire et de l’Aménagement du Territoire B.P : 660 Yaoundé B.P : 660 Yaoundé Tél.: (237)22 23 3636 37 Tél.: (237) 22 23 37 (237) 22 22 09 22 22 (237) 22 22 09 Fax: (237)22 22 0909 15 Fax: (237) 22 22 15 Web site : http/www.minepat.gov.cmWeb site : http/www.minepat.gov.cm
  8. 8. Potentialite´se´conomiques du Cameroun
  9. 9. L Afrique en miniatureLe Cameroun occupe une position strate´gique dans le Golfe de Guine´e. De par sonrelief remarquablement contraste´, constitue´ de hautes et basses terres, sa ve´ge´ta-tion varie´e ou` on y trouve la foreˆt, la savane et la steppe, son climat tropicalcondensant la diversite´ des climats intertropicaux, et sa population essentiellementjeune et dynamique, le Cameroun est une Afrique en miniature. Le pays disposed e´normes potentialite´s e´conomiques et en vue de leur mise en valeur, le gouverne-ment camerounais a e´labore´ une strate´gie pour relancer la croissance et promou-voir l emploi. Elle vise entre autre a` porter la croissance a` environ 5,5% en moyenneannuelle sur la pe´riode 2010-2020 a` travers l ame´lioration des performances dessecteurs productifs ; et a` re´aliser a` l horizon 2020, l ensemble des Objectifs duMille´naire pour Le De´veloppement OMD . Ce processus a conduit a` l acce´le´rationdes mesures incitatives permettant aux investisseurs d exploiter a` leur avantage lesopportunite´s qu offrent les immenses potentialite´s en ressources naturelles dupays. Face aux de´fis de la croissance et de la pauvrete´ auxquels il est confronte´, leCameroun a pris l option de donner une place plus importante au secteur prive´ envue de faire de ce secteur le moteur de la croissance et de l emploi. Pre´sentation ge´ne´raleGe´ographie e´o ReliefLe Cameroun a la forme d un triangle Le relief du Cameroun est tre`sdont la base est de 800 km, avec une contraste´ avec une dorsale qui s e´tiresuperficie de 475442 km2, et un e´tire- du fond du Golfe de Guine´e jusqu a`ment de 1200 km qui confe`re une posi- l Adamaoua et ou` alternent de hautestion strate´gique au fond du Golfe de et de basses terres. Cette dorsale com-Guine´e. Le pays s e´tend du 2e au 13e prend deux re´gions : le plateau dedegre´ de latitude Nord et du 8 e au 16 l Adamaoua et les hautes terres dedegre´ de longitude Est. Il est de´limite´ a` l Ouest. Le plateau de l Adamaoua al Est par le Tchad et la Re´publique une altitude moyenne de 1100 m. il estCentrafricaine, au Sud par le Congo, le domine´ par les surfaces planes et des-Gabon et la Guine´e Equatoriale, au cend en pente douce vers le Sud, tandisNord par le Lac Tchad, a` l Ouest par le que les hautes terres de l Ouest consti-Nigeria. tuent un ensemble de plateaux sur- CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 13
  10. 10. Chutes de la Lobe´ plombe´s de massifs volcaniques, La foreˆt eˆt notamment : le Mont Cameroun qui a La foreˆt camerounaise s e´tend du Sud 4095 m d altitude, le Mont Oku, 3000 du pays jusqu au plateau de m, les Monts Bamboutos, 2740m, le l Adamaoua. Elle se subdivise en trois Mont Manengouba, 2490 m. Au Nord sous-ensembles : de la dorsale camerounaise, se trouvent - la foreˆt littorale : qui recouvre tout le les plaines du Tchad qui descendent de littoral atlantique de Mudemba dans le 550 a` 280 m, les Monts Mandara aux Sud-ouest jusqu a` Campo dans le Sud. rives du Logone, lesquelles conduisent Elle regorge des essences suivantes : au delta du Chari. D un autre coˆte´, le Lophira alata, cynometra Kankei massif montagneux des Mandara Nkokom , coula edulis, sacogottis s e´le`ve sur la frontie`re du Nige´ria a` gabonensis bidou , lophira alata bon- l Ouest, avec une altitude de 700 m. Au gossi ou azobe´ ; bas de la dorsale camerounaise s e´tend - la foreˆt atlantique : elle s e´tend en le vaste plateau du Sud, constitue´ de arrie`re de la foreˆt littorale a` 800 m d al- collines culminant parfois a` 900 m d al- titude. Elle se trouve aussi a` l Ouest a` titude. Le plateau du Sud descend en 1000 m et pe´ne`tre vers le Sud jusqu a` pente douce au Sud-est de 800 a` 500 m 250 km. Elle est essentiellement consti- vers la cuvette du Congo. La partie Sud- tue´e de ce´salpiniace´es . ouest du plateau se termine sur les plai- - la foreˆt du Dja : classe´e patrimoine nes coˆtie`res restreintes et ne de´passant mondiale de l humanite´, la foreˆt du Dja pas 150 km de large. Elles s e´talent le au Sud du pays coˆtoie une densite´ long de la Sanaga. hydrographique compose´e des fleuves Ve´ge´tation e´ge´t suivants : le Dja, la Boumba et le Ngoko. Parmi la varie´te´ des espe`ces Constitue´e par la foreˆt, la savane et la arborescentes qu on y trouve, il steppe, la ve´ge´tation camerounaise convient de mentionner particulie`re- contient pour ainsi dire condense´ en un ment lebaillonella toxisperma adjap Y ensemble unique, l essentiel de la foreˆt abondent e´galement les lianes et le africaine. rotin.14 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  11. 11. La savane le long du front intertropical et se de´placent en altitude, donnant lieu a` laLa savane camerounaise se subdivise en saison se`che au solstice d hiver bore´al,trois cate´gories : et a` la saison des pluies au solstice d e´te´- La savane arbustive de l Adamaoua : bore´al. L ensemble climatique se subdi-culminant a` 1500 m, elle comprend les vise en trois sous-ensembles :arbres tels que, le Daniella Oliveri, et le - Le sous-ensemble e´quatorial : on leLophira lancedata. retrouve au Sud du pays, et celui-ci- La savane boise´e : on la retrouve dans s e´tend jusqu au 6° de latitude Nord. Illa re´gion du Nord-Ouest et dans la est constitue´ par un type guine´en a`cuvette de la Be´noue´. Elle est essentiel- quatre saisons avec une tempe´raturelement herbace´e et constitue´e de cym- moyenne de 25°C, et par un type came-bopogon giganteres, Diheteropogon rounien, humide et chaud, avec deshagerupiti, et d Elgmandra androphila. pluies re´gulie`res et abondantes.- La steppe : compose´e d arbres de - Sous-ensemble soudanien : il est tro-petite taille, on la trouve dans la re´gion pical humide et s e´tend du 7° au 10° dede l Extreˆme -Nord. On y distingue un latitude nord. On y distingue le typetype sahe´lo-soudanien dont la flore est soudanien classique situe´ dans latouffue, et un type sahe´lo-saharien cuvette de la Be´noue´, avec des tempe´-clairseme´, qui s e´tend aux abords du ratures e´leve´es, des pluies infe´rieures a`Lac Tchad. un me`tre, une saison se`che qui dure sixClimat mois, et le type soudano-guine´en du plateau de l Adamaoua, avec des tem-Le climat du Cameroun re´unit en un pe´ratures fraiˆches 22°C , des pluiesensemble condense´ la varie´te´ des cli- abondantes et une saison se`che de cinqmats intertropicaux. Les facteurs clima- mois.tiques constitutifs de cet ensemble se - Sous-ensemble soudano-sahe´lien : ilpre´sentent comme suit :Les tempe´ratures e´rElles sont relativement basses au Sudet oscillent autour des 24°C, et plus e´le-ve´es au Nord du Pays, avoisinant les30°C en moyenne.Les pre´cipitations e´cLes pre´cipitations sont ge´ne´ralementbasses du Littoral vers l inte´rieur, et duSud vers le Nord. Elles augmententavec l altitude et varient entre 500mm/an Kousseri et 3000 mm/an Kribi .Les Masses d airOn distingue deux masses d air : lamousson humide et l harmattan sec etstable. Ces masses d air se rencontrent CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 15
  12. 12. se caracte´rise par une baisse drastique jusqu aux plages luxuriantes de Limbe´ des pre´cipitations. La saison se`che y et de Kribi. dure jusqu a` sept mois. Dans la plaine du Tchad, au 11° de latitude Nord, la Population saison des pluies se re´duit a` trois mois. La population camerounaise est cos- mopolite, avec plus de 250 groupes eth- Fac¸ade maritime c¸a niques qui vivent en paix. Elle est esti- La fac¸ade maritime du Cameroun me´e 19,4 millions d habitants en 2010, s e´tend sur une longueur de 320 km, du soit une densite´ de 41 habitants au Rio Del Rey a` l embouchure de la km2. La croissance de´mographique est Sanaga, en passant par l estuaire du de 3% par an. La population camerou- Wouri. Elle pre´sente la particularite´ naise est essentiellement jeune et d eˆtre une remarquable zone touristi- dynamique. La jeunesse repre´sente que qui attire de nombreux visiteurs, plus de 47% de la population globale et du piedmont du Mont Cameroun 59,7% de la population active. Les principaux groupes ethniques repartis sur l ensemble du territoire national sont constitue´s ainsi qu il suit : e´s Bantous : Fang, Bulu, Ewondo, Douala, Bassa, Bafia, Bakweri, Eton, Banen. Semi-bantous : Bamile´ke´, Bamoun, Tikar. Soudanais : Toupouri, Mousgoum, Kapsiki, Boum, Matakam. Hamites : Foulbe´, Bororo. Se´mites : Arabe choa. e´m Plage de Kribi16 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  13. 13. Principaux secteurs de l e´conomieLe Cameroun regorge de nombreuses potentialite´ssusceptibles d eˆtre exploite´es pour acce´le´rer la crois-sance de son e´conomie.Agriculture En ce qui concerne la production du riz,Le dynamisme du secteur agricole est pluvial et irrigue´, elle se situe a` pre`s dede´terminant pour la croissance de 60 000 tonnes. Il est question de lal e´conomie camerounaise car il repre´- porter a` pre`s de 170 000 tonnes ensente pre`s de 20% du Produit Inte´rieur 2015, a` la faveur des actions mene´es parBrut PIB et emploie pre`s de 70% de la le Projet Grassfield et le PSSA.population active. De meˆme, les expor- - Fe´culents : la production de la bananetations des produits agricoles repre´sen- plantain se situe a` 1 350 000 tonnes detent pre`s de 43 % des exportations re´fe´rence. Il s agit de la porter a` 2 700hors pe´trole. Les cultures du secteur se 000 tonnes en 2015, par le biais dure´partissent comme suit : Programme de Relance de la Filie`re Plantain PRFP .Cultures vivrie`res e`r - Racines et tubercules : il est pre´vu deElles englobent de nombreuses varie´te´ faire passer la production des racines etdes cultures telles que : les ce´re´ales, les tubercules manioc, pomme de terre,fe´culents, les racines et tubercules, et patate douce de 3 836 000 tonnes deles le´gumes. re´fe´rence a` 6 319 000 tonnes en 2015.- Ce´re´ales : la production de mai¨s culmine Les actions mene´es dans ce sens sonta` 1 085 000 tonnes . la politique du conduites par le Programme Nationalgouvernement vise a` porter cette pro- de De´veloppement des Racines etduction a` 1 960 000 tonnes en 2015. Au Tubercules PNDRT et le Projetstade actuel, les principaux projets qui Grassfield.sont mis en oeuvre pour atteindre cet - Le´gumes : la production de la tomateobjectif sont : le Programme National culmine a` 430 000 tonnes, celle de l oi-de Relance de la Filie`re Mai¨s PNRFM , gnon a` 80 000 tonnes. Le gouverne-le Projet Grassfield, le Programme ment a` travers le Fonds National deSpe´cial de Se´curite´ Alimentaire PSSA l Emploi et la coope´ration canadienneet le Programme d Ame´lioration des sont a` pied d oeuvre pour booster laRevenus des Femmes Rurales PARFAR . production de ces le´gumes. CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 17
  14. 14. Cultures de rente Comme cultures de rente, on distingue le cacao, le cafe´, le palmier a` huile, et plusieurs autres cultures. - Cacao : La production du cacao se situe autour de 180 000 tonnes. Elle doit passer a` 280 000 tonnes a` l hori- zon 2015. - Cafe´s arabica et robusta : les produc- tions de cafe´ arabica et de cafe´ robusta s e´le`vent respectivement a` 10 000 tonnes et 50 000 tonnes. Il est question de les porter a` 150 000 tonnes et 90 000 tonnes respectivement en 2015. Deux projets sont mis en oeuvre pour booster les productions de cacao et de cafe´, a` savoir : le Projet de Protection du Verger Cacao-Cafe´ et le Projet de Relance de la Production du Mate´riel Ve´ge´tal Ame´liore´ du Cacao et du Cafe´. - Palmier a` huile : il est pre´vu de faire passer la production de l huile de Palme de 130 000 tonnes a` 166 000 tonnes en 2015. Le maiˆtre d oeuvre dans cette filie`re c est le Programme de De´veloppement des Palmiers Villageoises. - Coton fibre : la production de coton fibre est situe´e a` 83 000 tonnes. Cette filie`re est confronte´e a` une baisse dras- tique des cours internationaux du fait des subventions accorde´es par les pays occidentaux a` leurs producteurs. - Caoutchouc naturel : la production de caoutchouc naturel se situe autour de 62 000 tonnes. Du fait de la hausse des cours internationaux, il est pre´vu une augmentation de la production de 7% en moyenne a` l horizon 2015. - Banane d exportation : la production de la banane d exportation culmine a` 260 000 tonnes. Elle est en baisse a` cause de la menace qui pe`se sur elle a` la faveur de l ouverture du marche´ de l Union Europe´enne a` la banane dollar. - Tabac : la filie`re tabac va connaiˆtre une importante activite´ a` travers le Projet d Appui a` la Relance de la Tabaculture a` l Est du Cameroun.18 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  15. 15. SylvicultureLa foreˆt camerounaise couvre 40% duterritoire national, soit 22,5 millionsd hectares. Elle repre´sente le deuxie`memassif forestier d Afrique, apre`s le mas-sif du Congo RDC .La foreˆt camerounaise fait l objet d uninte´reˆt accru des exploitants du fait dela richesse des essences commercialisablesdont elle regorge plus de 600 essencescommercialisables . Les essences lesplus prise´es par les exploitants sont :l iroko, l azobe´, le sapelli, le mohabi, lesipo, l acajou, le movingui. La productionde grumes s e´le`ve a` environ 2,3 millionsde m3. Les actions entreprisses pourstabiliser ce volume de production sontcentre´es sur le Programme SectorielForeˆt et Environnement PSFE . Ils agit de promouvoir le reboisement etla gestion durable des ressources fores-tie`res et fauniques, de valoriser le patri-moine forestier et faunique, d assurerla conservation de la de la biodiversite´,de favoriser la gestion communautairedu patrimoine forestier et faunique envue d ame´liorer les conditions de viedes populations. D un autre coˆte´,l Agence Nationale d Appui auDe´veloppement Forestier ANAFOR ae´te´ mise en place pour appuyer la miseen oeuvre du Programme National deDe´veloppement des Plantations Forestie`resPrive´es et Communautaires. Il s agit spe´-cifiquement d assurer la formation etl encadrement des communaute´s a` labase dans le cadre du de´veloppementdes plantations forestie`res. CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 19
  16. 16. Elevage ont pour objectif ; l assainissement de l environnement des productions ani- Le secteur de l e´levage occupe une males en mettant un accent particulier place importante dans l e´conomie du sur le renforcement des capacite´s des Cameroun, non seulement pour sa producteurs et des services ve´te´rinaires contribution au secteur agricole a` travers pour une surveillance e´pide´miologique la production d engrais organiques et la des maladies transfrontalie`res et une traction animale, mais aussi pour le lutte efficace contre la trypanosomiase roˆle majeur qu il joue dans l ame´liora- et les glossines. Le projet Small Holder tion de la se´curite´ alimentaire. A l hori- Dairy Development Project SDDP a zon 2015, il est pre´vu de doubler la pour objectif ; l augmentation de la consommation actuelle de viande afin production laitie`re et la cre´ation des de satisfaire les besoins nutritionnels emplois dans les communaute´s pastorales. des populations et de de´gager des exce´- Dans le secteur de l e´levage porcin, les dents pour l exportation. pre´visions situent la production a` 3 374 Ainsi, la taille du cheptel bovin doit passer 202 teˆtes en 2015 contre 1 200 000 en 2015 a` 15 746 277 teˆtes, contre teˆtes de re´fe´rence. Le maiˆtre d oeuvre 5 600 000 teˆtes de re´fe´rence. Plusieurs dans ce secteur c est le Programme de projets et programmes sont mis en De´veloppement de la Filie`re Porcine oeuvre dans ce sens, notamment : le PDFP . La production avicole se situe Programme Panafricain pour le Controˆle autour de 20 millions de volailles. des Episooties PACE et le Projet Depuis 2007, le gouvernement came- d Appui a` la Lutte Contre les rounais a lance´ le Projet d Appui a` Trypanosomiases Animales et leurs l Elevage Non- Conventionnel en vue Vecteurs PALCTAV . Les deux projets20 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  17. 17. de vulgariser les activite´s lie´es a` l e´le- cite´ hydroe´lectrique et 213MW de capa-vage non-conventionnel caille ; he´ris- cite´ thermique. Ce potentiel devraitson ; escargot ; rat ; cochon dinde , a` augmenter a` la suite de la constructiontravers l encadrement des producteurs de la centrale a` fuel lourd de Yassaet l ouverture de de´bouche´s pour la Dibamba, d une capacite´ de 85MW.commercialisation. Paralle`lement aux activite´s d AES- SONEL, L Agence d ElectrificationPeˆche eˆc Rurale AER a e´te´ mise en place pour promouvoir l e´lectrification dans lesDe par la vaste e´tendue de sa fac¸ade zones rurales. Hydroe´lectricite´ : Lemaritime, le Cameroun dispose d atouts Cameroun posse`de le second potentielimportants dans le domaine halieutique, Hydroe´lectrique d Afrique derrie`re lanon seulement pour la satisfaction de Re´publique De´mocratique du Congo.la demande locale, mais aussi pour la Ce potentiel est e´value´ a` 995 te´ra-satisfaction de l agro-industrie, qui est watts/h. le Cameroun dispose d uneencore sous-exploite´s. La production de capacite´ de production qui peut attein-poisson est estime´e a` 173000 tonnes dre 20000 me´gawatts dans les prochai-dont 93000 tonnes proviennent de la nes anne´es, de`s lors que des moyenspeˆche artisanale maritime, 75000 tonnes suffisants auront e´te´ de´ploye´s pourde la peˆche continentale et 5000 tonnes de´velopper le secteur .des e´tangs piscicoles. Plusieurs projetssont mis en oeuvre pour ame´liorer laproduction halieutique, notamment : le EauProjet de Promotion de l Aquaculture, Le Cameroun regorge d importantsle Projet d Ame´lioration de l Etat atouts dans le secteur hydroe´lectriqueSanitaire des Produits de Peˆche, le qui le placent au second rang enProjet Re´duction des Pertes Apre`s Afrique derrie`re la RDC. En effet, lesCapture, le Projet d Appui au pre´cipitations varient entre 500 etDe´veloppement de la Peˆche Artisanale 5000 m3 par an du Nord au Sud duet Maritime, et le Projet Pilote Moyens Pays, et a la 2e`me zone la plus plu-d existence Ame´liore´s dans le Secteur vieuse au monde notamment la localite´Post-Capture de la Peˆche Artisanale . de Debunsha dans le Sud-ouest pied- mont du Mont Cameroun qui rec¸oitEnergie jusqu a` 12m3 d eau par an. - Eaux de surface : elles sont consti-Le secteur de l e´nergie constitue a` tue´es de pleines inondables 34000l heure actuelle un facteur de produc- Km2 , de l eau de mers 14500 Km2 ettion hautement strate´gique. Le de´ve- 300 Km de coˆtes , de lacs naturelsloppement de ce secteur conditionne la 1800 Km2 , de fleuves et rivie`res 100mise en oeuvre de grands projets pour Km2 .relancer la croissance. - Eaux souterraines : elles repre´sentent plus de 120 milliards de m3 d eau sus-Electricite´ ceptibles d eˆtre exploite´es et sontLa distribution de l e´lectricite´ au re´parties entre les principales zonesCameroun est assure´e par AES-SONEL, aquife`res ci-apre`s : socle 43000 Km2 ,dont la capacite´ de production est esti- bassin du Tchad 19800Km2 , bassin deme´e a` 935 MW, soit 722MW de capa- la Be´noue´ 7800 Km2 et quelques bas- sins secondaires 9900 Km2 . CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 21
  18. 18. - Eau potable : la production d eau ment dite est centre´e sur le forage de 5 potable est encore insuffisante pour puits dans les champs Dissoni Nord par satisfaire les besoins de toutes les cou- Total E et P, Etinde par Noble EurOil, et ches de la population. Face a` cette Nyong II par Noble Energy. Les re´ser- situation, le gouvernement camerou- ves de pe´trole rencontre´es sont esti- nais a rede´fini le cadre institutionnel me´es a` 232 millions de barils. dans le secteur de l eau potable. En ce - Production. : le de´veloppement du sens, la CAMWATER a e´te´ cre´e´e pour secteur pe´trolier a connu un regain ge´rer, sous l autorite´ de l Etat, les biens d activite´ de la part de l ope´rateur Total et droits conce´de´s au service public de E et P qui a de´ja` fore´ 7 puits sur les l eau potable en milieu urbain et pe´riur- champs Bakinguili, Kombo Centre , bain, tandis que la Camerounaise des Ekoundou, Bavo Sud, Horst, Kole´ Eaux CDE a e´te´ mise en place pour Marine, dans le basin du Rio del Rey. produire et distribuer de l eau potable D un autre cote´, Total a mis en produc- en milieu urbain et pe´riurbain, ainsi tion 9 puits. Globalement, la produc- que pour entretenir les infrastructures tion pe´trolie`re nationale annuelle est et assurer le traitement de l eau et sa e´value´e a` 32 millions de barils. commercialisation. - Commercialisation : elle est assure´e par la Socie´te´ Nationale des Hydrocarbures Hydrocarbures, e´tablissement public, mandataire de l Etat dans les activite´s De nombreuses actions de promotion pe´trolie`res. Cadre institutionnel du sec- du secteur des hydrocarbures ont e´te´ teur des hydrocarbures L arsenal juridi- initie´s. C est ainsi qu un contrat de par- que relatif aux activite´s pe´trolie`res tage de promotion a e´te´ signe´ avec offre de bonnes incitations aux inves- l entreprise EurOil sur la zone Onshore tisseurs. Il est e´tabli au moyen du Code de Bomono, dans le basin de Douala/ Pe´trolier en vigueur depuis 1999. Il a Kribi-Campo. L exploitation propre-22 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  19. 19. Usine de transformation d alluminium pour objectif de relancer la mise en tion, les dispositions suivantes retien- valeur du potentiel pe´trolife`re du pays nent l attention : dans le respect des normes environne- • Le contractant a la possibilite´ de choi- mentales internationales. Le facteur sir parmi deux types de partages ; selon incitatif majeur contenu dans le Code la production journalie`re ou selon les c est la possibilite´ de ne´gocier les deux valeurs du Ratio de´fini dans le contrat ; formes de contrats reconnus dans le •Le calcul des parts de production s ef- secteur pe´trolier, notamment : le fectue Hors Taxes ; contrat de partage de production et le • En fonction de la nature du projet, contrat de concession. tous les parame`tres e´conomiques sont - Contrat de partage de production : susceptibles d eˆtre ne´gocie´s a` savoir : pour le contrat de partage de produc- Le pourcentage de production pour la CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 23
  20. 20. Extraction Artisan re´cupe´ration des couˆts, les parts de Mines production pour la re´mune´ration, les Le potentiel minier du Cameroun est impoˆts sur les socie´te´s , les bonus, etc. riche et diversifie´. Plus de 50 substan- • Contrat de concession : en ce qui ces mine´rales ont de´ja` e´te´ identifie´es a` concerne les contrats de concession, les travers le pays. Cependant aucun de dispositions ci-apre`s sont mises en saillie : fait encore l objet d une exploitation • Le taux de redevance varie avec la industrielle. Les principaux gisements production ; mondialement reconnus a` ce jour sont : • Le taux d impoˆt est ne´gociable. Pour les deux formes de contrat en ge´ne´ral, les dispositions suivantes sont formule´es : • Les droits de participation de la socie´te´ nationale sont variables et ne´gociables ; • Les droits de douanes sont exone´re´s pendant la phase de recherche pour des projets spe´cifiques tels que la production du gaz naturel ; • Les droits des douanes sont re´duits au or de Betare Oya cours de 5 premie`res anne´es de production ; • Les formalite´s douanie`res sont simplifie´es ; • L Etat apporte son appui en matie`re Bauxite foncie`re ; Le potentiel bauxitique du Cameroun • Le rapatriement a` l e´tranger des occupe le 5e rang mondial. Les gisements be´ne´fices ; de Minim Martap et de Ngaoundal • Le droit de conserver a` l e´tranger les dans la re´gion de l Adamoua sont esti- produits de vente ; me´s a` plus d un milliard de tonnes de • Les questions contractuelles sont re´serve. A` Fongo Tongo pre`s de la ville soumises a` l arbitrage international ; de Dschang dans la re´gion de l Ouest, il • L obligation de remettre en l e´tat les existe 35 millions de tonnes de re´serve sites a` la fin des ope´rations. de bauxite.24 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  21. 21. nale d’une mine d’Or Cobalt / Nickel Diamant Le Cameroun posse`de un important Des indices importants de diamant ont gisement de cobalt et de nickel, situe´ a` e´te´ de´couverts du coˆte´ camerounais le Nkamouna pre`s de Lomie´ dans la long de la frontie`re avec la Re´publique re´gion de l Est. Les re´serves de minerai Centrafricaine, sur une superficie de sont e´value´es a` 52 millions de tonnes. 700 km_, de la re´gion de l Adamaoua La teneur moyenne de ce minerai est jusqu au Sud -Ouest du Cameroun. Le 0.24% de cobalt et de 0,72% de nickel. diamant est exploite´ artisanalement Ce gisement sera mis en valeur par l entreprise GEOVIC Cameroun PLG. dans la re´gion de l Est, principalement a` Kette´ dans le de´partement de la Kadei Rutile / Disthe`ne e`n et a` Mobilong dans le de´partement de la Boumba et Ngoko. Des indices de Un gisement de 3 millions de tonnes de diamant ont e´galement e´te´ de´couverts re´serve de rutile existe a` Akonolinga dans le Mayo Sangha, affluent du Faro dans la re´gion du Centre. Ces re´serves dans la re´gion du Nord et dans le golfe sont plus larges et s e´tendent sur une de Mamfe´ dans la re´gion du Sud -Ouest. vaste superficie de plus de 30000 Km2 Fer aux abords des re´gions du Centre, du Sud, du Littoral, de l Est et de l Ouest du Cameroun. Leur poids e´conomique Deux gisements de fer ont e´te´ identi- n a pas e´te´ clairement e´value´. fie´s au Cameroun, notamment : le gise- ment de Kribi e´value´ a` 330 millions de Or tonnes, d une teneur de 30% en fer, et L exploitation de l or au Cameroun est le gisement de Mbalam estime´ a` 220 pour l essentiel encore artisanale. Elle millions de tonnes de re´serve, d une est effective dans la re´gion de teneur de 60% en fer, auxquels il faut l Adamaoua, de l Extreˆme- Nord, du associer 588 millions de tonnes a` Nord, de l Est, et du Sud. Les re´serves 22-38% de teneur en fer. L entreprise d or s e´tendent sur une superficie de 20 CAM IRON SA est a` pied d oeuvre pour 000 Km2. Des e´tudes sont en cours en l exploitation de ces re´serves. vue d e´valuer ce grand potentiel aurife`re. CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 25
  22. 22. Etain L adoption d un nouveau Code Minier particulie`rement incitatif en est une La production d e´tain est encore artisanale illustration exemplaire. au Cameroun. Elle est effective dans le Mayo Darle´ avec une production e´va- lue´e a` 6500 tonnes de cassite´rite. Les Industrie re´serves potentielles de ce gisement Le secteur industriel est l un des sec- s e´tendent sur une superficie de 100 teurs prioritaires de relance de la crois- Km2. Elles n ont pas encore e´te´ claire- sance e´conomique et de lutte contre la ment mises en e´vidence. pauvrete´. Le tissu industriel est en plein essor et est assez diversifie´. On y Saphir retrouve de notamment : l agro-indus- trie, l agroalimentaire, les industries Des gisements de saphir ont e´te´ trou- extractives, l industrie chimique, l in- ve´s a` Mamfe´ dans le Sud- Ouest, et dustrie me´tallurgique. Au regard des dans quatre des cinq de´partements de contraintes lie´es a` la libe´ralisation de l Adamaoua. Plus de 5000 artisans l e´conomie et a` la mondialisa- mineurs exploitent le saphir dans les tion, le gouvernement came- de´partements du Dje´rem, de la rounais a proce´de´ a` une Vina, du Faro et Deo et du rede´finition de sa politi- Mayo Banyo. que industrielle afin de l arrimer a` la nouvelle Uranium donne e´conomique. Cela Un gisement d uranium s est traduit concre`tement de plus de1300 tonnes a par l ame´lioration du climat e´te´ de´couvert dans la des affaires a` travers l applica- re´gion du Nord Poli . tion effective de la Charte des Toutefois, le potentiel re´el Investissements du 22 Juillet 2004. uranife`re du Cameroun n a pas encore Cette Charte pre´voit la mise en place e´te´ e´value´. des zones e´conomiques qui offrira un certain nombre d avantages fiscaux aux Pierres pour mate´riaux e´r investisseurs selon le re´gime d investis- sement. Pour le re´gime de re´investisse- Les gisements de pierres pour mate´- ment par exemple, une re´duction d im- riaux de construction et d ornementa- poˆts sur le revenu e´gale a` 50% des re´in- tion occupent les trois quarts du terri- vestissements et une exone´ration des toire camerounais. On y distingue : le droits et taxes fiscales a` l achat des pro- marbre, le gre`s, le calcaire, le quartz, les duits fabrique´s localement sont accor- dole´rites, le gneiss, les diorites, le gab- de´es a` l investisseur. bros, les sye´nites, le granit, etc. Ceci afin de tirer profit de la position Cadre juridique du secteur minier : strate´gique que lui confe`re un marche´ Dans le cadre de la mise en oeuvre de potentiel de 200 millions de consom- strate´gies pour relancer la croissance, mateurs en Afrique Centrale, y compris la volonte´ du gouvernement camerou- le Nigeria, l industrie manufacturie`re nais s est clairement exprime´e en repre´sente pre`s de 26% du PIB. Plus de faveur d un de´veloppement accru de 55% de la production industrielle est l industrie minie`re au Cameroun. re´alise´e par une vingtaine de socie´te´s26 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  23. 23. qui emploient plus de 5000 travail- chouc ; PHP et SPM banane ; SAFA-leurs, repre´sentent 75% de salaires, CAM huile de palm brute et raffine´e .65% du chiffre d affaires du secteur etplus de 50% des exportations . Les Industrie extractivesous-secteurs de l e´nergie se re´partis- Elle est spe´cialise´e dans l exploitation,sent en : la transformation et la distribution des produits pe´troliers et miniers. CetteAgro-industrie industrie dispose de grandes capacite´sElle comprend deux sous-secteurs : de de´veloppement.l agroalimentaire et l agro-industried exportation. S agissant de l agroali- Industries textilesmentaire, les industries brassicoles Ce secteur est domine´ par la cotonnie`rede´tiennent un poids important dans ce Industrielle du Cameroun CICAM ,sous-secteur.. Avec une production entreprise textile qui produit 7500 ton-moyenne de quatre millions hectolitres nes de files de coton, 32 millions deassure´e par quatre brasseries, le me`tres de tissu imprime´. Sa filiale, laCameroun se classe parmi les plus SOLICAM, produit du tissu-e´ponge des-grands brasseurs d Afrique. Concernant tine´ a` l exportation.l agro-industrie d exportation, elle estdomine´e par de grandes socie´te´s tellesque : CDC, spe´cialise´e dans la produc- Industries me´tallurgiques e´ttion de banane, d huile de palme, de Le secteur de l industrie me´tallurgiquecaoutchouc ; SOSUCAM sucre ; est essentiellement controˆle´ par l en-SODECOTON coton ; SOCAPALM treprise ALUCAM, spe´cialise´e dans la huile de palme ; HEVECAM caout- transformation de l alumine en alumi- nium. Cette entreprise produit en moyenne 90 000 tonnes d aluminium en lingots. Un vaste projet d extension d ALUCAM a e´te´ mis en oeuvre par le gouvernement en partenariat avec RIO TINTO-ALCAN, a` l effet de porter la capacite´ de production de l entreprise a` 300 000 tonnes par an. Industries me´caniques e´c Elle s illustre dans la construction navale. C est le cas en particulier du Chantier Naval et Industriel du Cameroun CNIC qui, jusqu alors, s oc- cupait de la re´paration des navires et qui est parvenu a` relever le de´fi de la construction navale. En 2008, cette entreprise a construit la premie`re barge de forage d Afrique. A coˆte´ du CNIC, il Usine agroalimentaire existe d autres entreprises spe´cialise´es dans la quincaillerie et la chaudronnerie. CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 27
  24. 24. Industries chimiques la cre´ation de stands d information dans les ae´roports du Cameroun ; l or- Le secteur de l industries chimique ganisation de se´minaires de sensibilisa- comporte quelques socie´te´s de fabrica- tion dans toutes les re´gions. Qui plus tion de´tergents, parfums, savonneries, est, le gouvernement a entrepris entre peintures, produits pharmaceutiques, autres ; l ame´nagement des couloirs etc. . L industrie du savon y est forte- spe´ciaux de controˆle dans les ae´roports ment de´veloppe´e ; elle est domine´e par internationaux ; la re´duction des de´lais le Complexe Chimique Camerounais CCC . de de´livrance de visa d entre´e a` l ae´ro- port aux touristes en voyage collectif ; Industries e´lectriques e´l la cre´ation d un guichet spe´cial dans les Ce secteur est encore peu de´veloppe´ au ae´roports pour le controˆle de la sortie Cameroun. Les industries qui y sont en des produits de l artisanat ; l e´rection activite´ s occupent de la production de de l Ecole Nationale d Hoˆtellerie et de piles PILCAM et d accumulateurs, du Tourisme de Ngaounde´re´ en Ecole montage d appareils e´lectrome´nagers sous-re´gionale de la CEMAC. Depuis et de radio, du rembobinage de 2008, le pays a atteint le cap de moteurs, etc. 500 000 visiteurs par an, norme de l Organisation Mondiale du Tourisme, Tourisme pour eˆtre classe´ destination touristique. La diversite´ du potentiel touristique du Le Cameroun est reconnu dans le Cameroun offre une remarquable monde comme une grande destination varie´te´ d attractions aux touristes. touristique. Le pays dispose de grands atouts touristiques qui demandent a` eˆtre syste´matiquement mis en valeur. Safari et chasse A cet effet, le gouvernement camerou- Le Cameroun posse`de sept parcs natio- nais a lance´ un important projet de pro- naux riches en espe`ces animales : e´le´- motion de son potentiel touristique, phant, lion, gorille, chimpanze´, singe, articule´ autour des objectifs suivants : buffle, antilope, girafe, hippopotame, le de´senclavement et l ame´nagement de sites touristiques ; le de´ploiement etc. D un autre coˆte´, plus de 500 Km de d actions de promotion efficaces au pistes entretenues donnent acce`s aux cours des rencontres internationales ; zones de chasse. Celle-ci s ouvre en l ame´lioration des conditions d accueil de´cembre et se ferme en mai. Les espe`- des touristes dans le pays par le biais de ces prote´ge´es ne sont pas concerne´es. Sultanat Bamoun28 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  25. 25. Tourisme balne´aire e´a EcotourismeLe littoral camerounais s e´tend sur Des sites approprie´s sont propices a`400km de coˆtes. Il est ouvert sur l e´cotourisme au Cameroun, a` savoir ;l oce´an Atlantique. Il offre un attrait la re´serve forestie`re et faunique du Dja,conside´rable au tourisme balne´aire sur classe´e patrimoine mondial de l huma-les plages de Limbe´ et de Kribi. nite´, le parc de Korup riche en espe`ces ve´ge´tales rares, la flore du Mont Cameroun, etc.Tourisme de montagneLes hauts plateaux de l Ouest pre´sententune configuration propice au tourisme Artisanatde montagne, a` la faveur des chaiˆnes de L artisanat camerounais s inscrit dans lemontagnes et des sources thermales cadre de la petite et moyenne entre-qui s e´tendent du Nord au Sud. prise. Il pre´sente la caracte´ristique d eˆtre l expression de la richesse cultu-Tourisme culturel relle du pays et la marque d un savoir faire exceptionnel he´rite´ du passe´ etLe Cameroun est un pays cosmopolite qui se transmet de ge´ne´rations ende 250 groupes ethniques qui forment ge´ne´rations. Ainsi, le Camerounla richesse culturelle du pays. Le tou- compte pre`s de 34000 artisans re´partisriste peut alors y de´couvrir la diversite´ en organisations, groupes et associations.a` travers l architecture traditionnelle, La structure faiˆtie`re du secteur c est lel artisanat, la cuisine, le folklore, l habil- Corps National des Artisans dulement, etc. Cameroun et cet artisanat se subdivise en plusieurs types d activite´s, notamment :Tourisme sportifDiverses activite´s sportives se de´veloppent La sculpture sur boisau Cameroun, a` coˆte´ du traditionnel Elle s exerce principalement dansfootball, notamment : la peˆche au gros l Ouest et le Nord-Ouest, engendrantdans l estuaire du wouri, la pratique du des produits tels que : les statues, lesgolf a` Yaounde´ et TIKO, l e´quitation a` masques, les lits, les panneaux, etc.Yaounde´, Garoua, Douala, l ascensiondu Mont Cameroun, le tour cycliste duCameroun, etc. Le travail du cuir Localise´ dans les re´gions septentrionales et spe´cialement a` Garoua et a` Maroua. Les produits qui y sont confectionne´s se pre´sentent comme suit : chaussures, sandales, sacs, ceintures, poufs, etc. La sculpture sur bronze Le de´partement du Noun dans la re´gion de l Ouest en est le grand centre. Ses statues et masques en bronze sont reconnus dans le monde. Terrain de Golf a` Yaounde´ CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 29
  26. 26. Centre, du Sud, de l Ouest et du Nord- Ouest. Salon de l Artisanat de Yaounde´ : Depuis 2008, le Cameroun organise a` Yaounde´ le Salon International de l Artisanat. Cette rencontre est un haut lieu d e´changes entre artisans camerou- nais et e´trangers. Il donne aussi a` voir la richesse et le savoir faire de l artisa- nat camerounais autant que son ouver- ture sur le monde. Transports Le de´veloppement du secteur des transports reveˆt une importance crois- sante dans la mise en oeuvre de strate´- gies pour relancer la croissance au Cameroun. Il s agit de re´habiliter et de de´velopper les infrastructures routie`res et les pistes rurales. Re´seau routier e´s Le Cameroun dispose d un re´seau rou- tier de plus de 50.000 km constitue´ d un re´seau prioritaire de 28.600 km avec 4.950 km de routes bitume´es, 11.670 km de route en terre et 123.553 km de routes rurales, et d un re´seau de transit desservant la zone C.E.M.A.C de 6.080 km avec 3.297 km de routes bitu- me´es et 3.300 km de routes a` bitumer. Par ailleurs, le gouvernement camerou- nais de´ploie depuis quelques anne´es un Ae´roport de Douala e´r arsenal de mesures a` la fois dissuasives et re´pressives en vue de la protection Les veˆtements eˆt du patrimoine routier. Ces mesures sont axe´es sur : le respect des charges Ils sont principalement confectionne´s le´gales autorise´es et le respect des bar- dans la re´gion de l Ouest, du Nord- rie`res de pluies. Ouest et du Grand Nord. Re´seau ae´rien e´s e´r Le raphia Le Cameroun posse`de une dizaine d ae´- et les fibres naturelles roports re´pondant aux normes de Ils servent a` la confection de divers pro- l Organisation de l aviation Civile duits mobiliers et immobiliers, Internationale OACI , dont trois ae´ro- tableaux, sacs, etc. dans les re´gions du ports de cate´gorie A a` Yaounde´, Douala30 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  27. 27. Transport maritime Le Cameroun dispose d une importante fac¸ade maritime qui lui confe`re du meˆme coup une position strate´gique dansle Golfe de Guine´e. La plupart des e´changes du Cameroun avec l e´tranger s effectuent par voie maritime. Le pays compte actuellement quatre ports : un autonome fonctionnel a` Douala, et Terminal a` containers au Pad trois autres en cours de re´habilitation ; en l occurrence les ports de Kribi, Limbe´ et Garoua. Le port autonome deet Garoua. Compagnies ae´riennes : le Douala : ce port controˆle l essentiel dugouvernement camerounais a en gage trafic maritime du Cameroun, avecun processus de restructuration de la 95% de parts, soit 5503623 tonnes,compagnie ae´rienne nationale qui a re´parties ainsi : 5,4millions de tonnes a`abouti a` la mise en place de CAMAIR l international, 140723 tonnes au cabo-CO. A coˆte´ de celle-ci, d autres compa- tage, inte´grant 1215 navires au long cours et 2147 navires au cabotage. Legnie ae´riennes ope`rent au Cameroun, bois et les produits de sciage repre´sen-notamment : Air France, SN Brussels, tent 65% du volume total des exporta-Kenya Airways, Ethiopian Airlines, tions hors cabotage. Compagnies mari-Swiss International, West African times : la politique de libe´ralisation duAirways, Air Gabon, Touwai Air Tchad, gouvernement camerounais initie´e enAir Ivoire, Lina Congo, Air Guinea Cargo , 1998 dans le sous secteur portuaire aLTU Allemagne , Benin Golf Air, Africa donne´ lieu a` la privatisation de la com-West Cargo, Iberia Espagne , etc. pagnie maritime nationale CAMSHIPRe´seau ferroviaire e´sCe sous- secteur est actuellement ge´re´par l entreprise CAMRAIL, a` travers laconcession signe´e avec l Etat en 1999.L ensemble du re´seau ferroviaire s e´talesur 1016 Km de voies principales. Ilcomporte 33 gares, dont la plus impor-tante est la gare de Bessengue´ a`Douala. Infrastructures ferroviaires : lere´seau ferroviaire se subdivise ainsiqu il suit :•TranscamIDouala-Yaounde´. Longueur : 294 Km. ;•TranscamIIYaounde´ - Ngaounde´re´. Longueur :619 Km ;•Ligne Ouest Douala- Kumba. CamrailLongueur : 103 Km. CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 31
  28. 28. dont l Etat de´tenait jusqu alors 67% du capital. De meˆme, la Socie´te´ Camerounaise de Manutention et d Aconage SOCA- MAC , et la Socie´te´ Camerounaise de Transport de Conteneurs et de Transit CAMTENER , jusque la` controˆle´es par l Etat, ont e´te´ privatise´es. Cadre juridique : le gouvernement a re´alise´ des efforts appre´ciables pour re´duire les couˆts et les de´lais de passage dans les ports et particulie`rement au port autonome de Douala, qui ge`re l essentiel du trafic maritime du Cameroun. La mise en place du GUCE Guichet Unique des Ope´rations du Commerce Exte´rieur a permis de re´duire sensiblement la dure´e du traitement des marchandises.32 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  29. 29. Technologies de nouvel ope´rateur, la concurrence s est accentue´e dans le secteur, entraiˆnantde l Information ainsi une re´duction non ne´gligeable duet de la Communication couˆt des communications.Le secteur des Technologies del Information et de la Communication Te´le´centre e´le´cconnaiˆt une mutation rapide du fait desa libe´ralisation en 1999.Plusieurs ope´- communautairerateurs prive´s ope`rent dans ce secteur, a` Le de´veloppement de la socie´te´ de l in-cote´ de l ope´rateur traditionnel Cameroun formation dans le contexte de la mon-Te´le´communication CAMTEL . dialisation a amene´ le gouvernement a` mettre en oeuvre un projet de renforce- ment des moyens d acce`s des popula- tions a` l information. Des centres com- munautaires multime´dia ont e´te´ mis en place dans les dix re´gions du pays, pour permettre aux populations d acce´der a` travers Internet et la Radio, aux infor- mations utiles en matie`re d e´ducation, de sante´, d agriculture et d environne- ment. Les te´le´centres communautaires sont installe´s prioritairement dans les zones rurales. Ils visent a` favoriser le de´veloppement local en offrant des prestations des TIC en vue d e´lever le standard de vie des populations rurales, cre´er des activite´s ge´ne´ratrices de revenus et combattre l exode rural. Fibre optique Camtel Internet Le gouvernement camerounais a pris la pleine mesure du roˆle moteur de l outilOpe´rateurs du e´r Internet dans le de´veloppement et lesecteur de la te´le´phonie e´le´p rapprochement des peuples ; Dans cette optique, le gouvernement aLe gouvernement camerounais a attri- re´duit ou supprime´ certains droits debue´ deux licences de te´le´phonie mobile douanes et taxes a` l importation desa` deux ope´rateurs prive´s ; ORANGE ET appareils et consommables informati-MTN, tandis que le te´le´phone fixe est ques. Cela a favorise´ la croissance acce´-encore monopolise´ par l ope´rateur le´re´e de l outil Internet a` travers lepublic CAMTEL. En 2006 a e´te´ cre´e´e la pays. En 2002, l Agence Nationale desCameroun Mobile Te´le´communications, Technologies de l Information et de lafiliale de la CAMTEL. A la suite de l arrive´e Communication ANTIC a e´te´ cre´e´e CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 33
  30. 30. pour promouvoir et suivre l action gou- rie, le fer a` be´ton la me´tallurgie, la vernementale dans le secteur des TIC. peinture, etc. A l heure actuelle, dans le sous- secteur du ciment, l entreprise E-Government Cimenteries du Cameroun CIMEN- CAM exerce le monopole dans le Depuis l ave`nement de la socie´te´ de domaine de la production. Elle dispose l information, le e-government apparaiˆt de deux usines de broyage de clinker ; comme un outil d efficacite´ de la gou- celle de Douala produit 1 600 000 ton- vernance. Graˆce a` l utilisation des TIC, nes par an, et celle de Figuil, dans la le gouvernement dispose d un pre´cieux re´gion du Nord, produit 100 000 ton- outil d e´changes d informations dans nes par an. Cette production cumule´e un de´lai re´duit lui permettant d avoir est largement infe´rieure a` la demande une lisibilite´ comple`te sur le fonction- inte´rieure estime´e a` 3 millions de ton- nement de l administration et sur ses nes. C est pourquoi le gouvernement a relations avec ses partenaires sociaux libe´ralise´ l importation du ciment en et internationaux. Concre`tement, le e- vue de satisfaire cette demande en government , encore nomme´ gou- nette progression ,avec le lancement de vernance en ligne , offre d heureuses grands projets routes, ports, barrages, perspectives pour l ame´lioration de la baˆtiments publics, hoˆtels, etc. . En gouvernance, telles que : outre, le projet de construction d une •Une meilleure synergie entre les cimenterie a` Limbe pour produire 1 mil- administrations sectorielles ; lion de tonnes par an a e´te´ finalise´ par •Un acce`s permanant des usagers de le gouvernement camerounais et des l administration aux informations investisseurs sud core´ens. De meˆme, publiques ; dans le sous -secteur des toˆles, l entre- •Des formalite´s administratives en prise SOCATRAL, filiale d ALUCAM, ligne facilitant les de´marches des usagers. produit en moyenne 25000 tonnes par an, la production du fer s e´value a` Baˆtiments aˆt et Travaux Publics Le sous-secteur des BTP a connu une reprise d activite´ conside´rable apre`s l atteinte par le Cameroun du point d ache`vement de l initiative PPTE et la re´duction subse´quente de la dette exte´- rieure du pays. Le gouvernement dis- pose ainsi de ressources financie`res substantielles lui permettant de lancer de grands projets structurants, ge´ne´ra- teurs de croissance et d emplois. Industrie du baˆtiment aˆt La reprise des activite´s dans le secteur des BTP a une incidence e´vidente sur Les les sous- secteurs tels que : la cimente-34 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT
  31. 31. 65000 tonnes et est assure´e par la Abong-Mbang ; socie´te´ FOKOU FOBERD, a` travers sa •La construction de la route Abong- filiale SOFAMAC, la promotion de Mbang- Bonis ; mate´riaux locaux brique cuite, tuile a •L ame´nagement de la route e´te´ initie´e par le gouvernement avec la Mutenguene- Kumba ; cre´ation de la Mission de Promotion •Le bitumage de la Ring Road ; des Mate´riaux Locaux MIPROMALO . •La re´habilitation du pont sur la Sanaga ; Travaux publics D autres chantiers routiers sont en cours de re´alisation dans le pays : La reprise des activite´s est e´galement construction du deuxie`me tronc¸on de remarquable dans le sous secteur a` la la route Yaounde´- Kribi ; ame´nagement faveur du Budget d Investissement des entre´es Est et Ouest de Douala ; Public BIP de l Etat et des concours ame´nagement de l entre´e Ouest de financiers de ses partenaires au de´ve- Yaounde´, etc. Quelques grands projets loppement d importants projets rou- routiers sont en e´tude, dont, la tiers ont e´te´ re´alise´s a` travers le pays, construction d un deuxie`me pont sur le dont ont peut citer entre autres : Wouri a` Douala, La construction de •Le bitumage de la route Melong- l autoroute reliant Yaounde´ a` l ae´ro- Dschang ; port international de Nsimalen, la •La construction du pont sur le construction de l autoroute Douala- Moungo ; yaounde´. Certains de ces projets seront •La re´habilitation du port sur le Wouri pre´sente´s de manie`re plus de´taille´e •L ame´nagement de la route Yaounde´- dans la partie consacre´e aux projets Soa ; prioritaires pour la relance de la crois- •La construction de la route Yaounde´- sance e´conomique. Kribi ; •La construction de la route Ayos-grands chantiers CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT 35
  32. 32. UN GEANT AU CDE L’AFRIQUE
  33. 33. CŒUR Opportunite´s d investissement
  34. 34. Yaounde´ Administratif38 CAMEROUN POTENTIALITES ECONOMIQUES ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT

×