Travail collaboratif à distance

6 125 vues

Publié le

Formation pour le CETE

Publié dans : Formation
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Excellente présentation, claire. Je l'utiliserai pour présenter un travail sur un wiki avec des élèves de 2nde.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 125
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 139
Actions
Partages
0
Téléchargements
110
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Travail collaboratif à distance

  1. 1. TRAVAIL COLLABORATIF ÀDISTANCEDéfinitions, notions, vocabulaireMéthodePanorama des outilsMise en pratique Isabelle Gonon
  2. 2. Plan1.  Méthode •  Définition •  Vocabulaire et notions associées •  Méthode •  Conditions2.  Outils •  Panorama, évolution •  Des outils pour •  Un environnement de travail, sur internet ou dans le cloud3.  Mise en pratique •  Exercices pratiques •  Apprentissage, accompagnement, évaluation
  3. 3. 1- Méthode du travail collaboratif•  Définition•  Vocabulaire et notions associées•  Méthode•  Conditions•  Points de vigilance et intérêt
  4. 4. Définition du travail collaboratif Travail réalisé en commun par plusieurs personnes qui mutualisent leurs connaissances et leurs compétences, négocient le sens, sorganisent et coordonnent leurs actions pour obtenir un résultat dont elles sont collectivement responsables.
  5. 5. Vocabulaire : collaborer, coopérer, participerParticiper n’est pas collaborer•  Participer : contribuer à un ensemble en partageant mettant à disposition des autres quelque chose qui nous appartient (un avis, une photo, un lien etc.)•  Collaborer : travailler en commun en coordonnant ses actions de la conception à la validation finale dont on est collectivement responsableCollaborer n’est pas coopérer•  Coopérer : diviser le travail puis rassembler, au final, la part réalisée par chacun.
  6. 6. Notion associée : communauté virtuelleUne communauté virtuelle est un ensemble d’individus (quin’en sont pas moins réels) :•  virtuel signifie que les individus ne sont pas physiquement rassemblés, mais distants et reliés par un réseau dordinateurs ;•  communauté n’est pas un repliement sur soi quand elle est d’intérêt ; •  à minima elle est constituée des utilisateurs d’un service, il y a également des communautés réunies autour d’un centre d’intérêt commun (communautés d’intérêt), par des pratiques communes (CoPs), par un projet commun…•  l’inscription engage l’individu et la charte signée à l’inscription permet d’établir la confiance
  7. 7. Notions associées : réseau, groupe •  Réseau social •  Groupe •  identification •  relations interpersonnelles •  relation au groupe •  relations pré-existantes •  réuni autour d’un centre •  ou centre d’intérêt partagé d’intérêt ou projet commun •  conversation •  échange de connaissances
  8. 8. Notion associée : intelligence collective•  Intelligence d’un collectif, collaboration intellectuelle.•  Intelligence : Capacité d’un groupe à mettre en commun Capacité d’un groupe à mettre en commun ses ses connaissances et ses compétences pour résoudre un connaissances et ses compétences pour résoudre problèmeDans problèmedu sens : un la chaîne•  Transformer des données en informations, traiter ces informations, les utiliser dans l’action et en faire des connaissances, devenir compétent et utiliser ces connaissances pour résoudre des problèmes en différentes circonstances, et plus généralement avoir la capacité à résoudre des problèmes.
  9. 9. Méthode du travail collaboratif Création du groupe Taille du groupe Communication Organisation Négociation du sens Mutualisation Décision répartitiondes ressources des tâches Réalisation validation
  10. 10. Les conditions : (de) la confiance•  Confiance dans l’institution (l’organisation) •  qui en fait une modalité officielle, reconnue, voire obligée •  avec un cadre, une charte, des règles, des moyens•  Confiance dans la hiérarchie •  qui reconnaît la participation et l’implication de l’individu dans le groupe •  ne favorise pas l’individu qui détient la connaissance mais celui qui la partage•  Confiance dans les pairs•  Une bonne articulation entre intérêt collectif et intérêt individuel.
  11. 11. Points de vigilance, avantages Points de vigilance Intérêt•  Constitution et taille des •  L’intelligence collective groupes •  Le partage des•  Après la validation connaissances et collective cesser de l’apprentissage modifier le document •  La confrontation des partagé opinions•  La question du leadership •  La répartition des tâches
  12. 12. 2- Les outils pour collaborer à distance•  Evolution et multiplication des outils pour collaborer•  Evolution des services en ligne : Internet et les médias sociaux, du web1.0 au web 2.0•  Des outils pour chaque tâche•  L’environnement de travail aujourd’hui : •  Du local à l’intranet, l’internet et au cloud (computing) •  Des outils de travail en ligne, accessible par tous et de partout, dont les droits sont partagés
  13. 13. Le vocabulaire des : services, outils, fonctionnalités Accueil du site Accès Plateforme de services Outils Application Widget Logiciel complément Fonctionnalités ajoute Plug in
  14. 14. Evolution des outils Synchrone Classe, réunion virtuelle (webconférence) Vidéo chat, téléphonie IP Streaming vidéo en direct Chat Messagerie instantanée Flux RSS Applications partagées en ligneTransmission Tweets Interaction Stockage partagé Wikis Newsletter Blogs Forum Site web Sites de partage Mail Téléchargement Liste de discussion Asynchrone Utilisés pour collaborer
  15. 15. Internet et les médias sociaux : du web1.0 au web2.0,évolution des services en ligne. Internet Web 2.0 web Médias sociaux Publication et Web 1.0 partage de photos, Social vidéos … bookmarking Sites informatifs : Veille pages Sites collaborative communautaires, statiques ou d’échanges dynamiques Réseaux sociaux E-commerce webmail téléchargement Webconférence mail transfer fichier Chat
  16. 16. Les outils pour :•  Communiquer : •  en asynchrone : le mail, le forum •  en synchrone : le chat, la messagerie instantanée, le chat audio ou vidéo, la téléphonie IP, la webconférence et le partage d’écran…•  S’organiser : •  agenda, logiciels de projet, sondages et votes•  Stocker, partager : •  dossiers partagés sur un espace disque, •  mise en ligne sur un site de partage•  Créer : •  applications en ligne •  wikis •  blogs
  17. 17. Environnements de travail•  L’environnement de travail aujourd’hui : •  Du local à l’intranet, l’internet et au cloud (qu’est-ce que le cloud computing) •  Des outils de travail en ligne, accessible par tous et de partout, dont les droits sont partagés •  Cloud computing : Expression anglaise utilisée à propos dun hébergement sur des serveurs externes dont on ne connaît pas la localisation physique (quelque part sur Internet, qui est souvent représenté dans les schémas par un nuage). Cet hébergement est un service offert par quelques gros opérateurs (Microsoft, Google, Amazon etc.) qui sont donc des fournisseurs de service en nuage gérant dimmenses data center.
  18. 18. Services et outils en ligne Avantages Risques et précautions•  Accessibilité en mobilité •  Attention à protéger les•  Documents consultables données confidentielles et modifiables à tout ou sensibles moment •  à ne pas supprimer un•  Plusieurs utilisateurs document partagé (donc peuvent y travailler au sauvegarder sur un même moment disque dur)•  Pour l’entreprise : SAS (software as a service)
  19. 19. Exemple : l’univers de diigo•  Un service de marque-page social (partage de signets, social bookmarking)
  20. 20. Utiliser diigo (média social) pour :•  SConserver sessignets en ligne Trouver des informations parmi les signets de la communautéSurligner, décrire,qualifier, commenter Partager avec lades pages web communauté Se regrouper Repérer des individus, autour d’un centre s’abonner à leurs signets d’intérêt ou d’un projet
  21. 21. S’inscrire sur diigo S’identifier S’inscrire
  22. 22. Créer son compte
  23. 23. Accéder à son marque-page en ligne
  24. 24. Ajouter le widget à son navigateur
  25. 25. ou…
  26. 26. Installer la barre d’outils
  27. 27. 3- Mise en pratique•  S’inscrire aux différents services (s’installer dans un environnement collaboratif) •  S’inscrire, créer un compte, paramétrer, organiser la collaboration•  S’organiser, agendas partagés et sondages •  Organiser un rendez-vous•  Co-construire et négocier le sens•  Mutualiser les compétences, partager les ressources •  Exemple partager des informations•  Produire•  Décider en commun•  Animer, accompagner, évaluer
  28. 28. Pratiquer nécessite : accompagnement,évaluation Traces sur Internet et Animation e-réputation•  Coach•  Animateur(s) de Profils communautés•  Modérateur(s) de forums Ce que de discussion Ecrits les autres Interactions•  Community manager productions pensent •  Au sens ci-dessus de lui •  Au sens de responsable de Ce que les la surveillance de la e- autres réputation sur les médias renvoient de lui sociaux
  29. 29. Exercices pratiques•  Compte gmail -> google •  Avec ses propres identifiants ou les identifiants tests•  Compte diigo•  Fixer un RV (sondage -> agenda)•  Réunion synchrone pour décider des mots clés (tags et hashtags) et des informations à rechercher (Adobe ou google+)•  Compte mind42 et map pour brainstorming sur les axes de recherche (en //)•  Partager les informations recueillies avec diigo•  Informer avec twitter•  Récupérer les informations traitées et rédiger une synthèse dans un google doc •  Paramétrer le partage du document
  30. 30. ConclusionJ’espère vous avoir convaincus de :•  L’intérêt du travail collaboratif•  La nécessité de s’y former, s’éduquer•  L’importance de •  bien connaître les usages des médias sociaux (services, outils) •  contrôler ses données et manager sa e-réputation •  penser l’articulation groupes / réseaux sociaux, espaces privés / ouverts, et échanges inter-groupes isabelle.gonon@cnam.fr

×