Organisé par
Ilan Juran (New York University) et Isam Shahrour (Université Lille1)
Doc.	
  1	
  :	
  Programme	
  ………………...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
2
Programme
Séance	
  d'ouverture	
  (9:00	...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
3
Présentation	
  du	
  projet	
  "Site	
  ...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
4
Presentation	
  of	
  the	
  SUNRISE	
  P...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
5
The	
  purpose	
  of	
  the	
  “SUNRISE”	...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
6
Présentation	
  du	
  Campus	
  de	
  la	...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
7
	
  
	
  
POLE	
  D’EXCELLENCE	
  SUR	
  ...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
8
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
9
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
10
JLP – 20-09-2011
Le	
  projet	
  Campus	...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
11
JLP	
  –	
  20-­‐09-­‐2011	
  	
  
Des	
...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
12
JLP	
  –	
  20-­‐09-­‐2011	
  	
  
-­‐«	...
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
13
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
14
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
15
Workshop	
  “SUNRISE	
  :	
  Smart	
  City	
  Demonstration	
  Model"	
  
	
  
16
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011

574 vues

Publié le

Document of the first meeting of the SunRiseSmart City project "Demonstrator of Sustainable and Smart City" Lille, September 2011.

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
574
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

First SunRise-Smart City meeting, Lille, September 2011

  1. 1.   Organisé par Ilan Juran (New York University) et Isam Shahrour (Université Lille1) Doc.  1  :  Programme  …………………………………………………………………………………………………      2   Doc.  2  :  Présentation  du  projet  SUNRISE  …………………………………………………………………..      3   Doc.  3  :  Presentation  of  the  Project    SUNRISE  ……………………………………………………………      4   Doc.  4  :  Campus  de  la  Cité  Scientifique  ……………………………………………………………………...      6   Doc.  5  :  Pole  d'Excellence  Ubiquitaire  ……………………………………………………………………….      7   Doc.  6  :  Centre  d'Innovation  des  Technologies  sans  Contact  (CITC  –  EURARFID)  ………..      8   Doc.  7  :  Présentation  du  projet  "Lille  Grand  Campus"  ……………………………………………….  10   Doc.  8  :  Liste  des  participants    ………………………………………………………………………………….  13   Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"   “Smart  Urban  Networks  for  Resilient  Infrastructure  &  Sustainable  Ecosystems”     Site  pilote  "  Réseaux  Urbains  Intelligents"   Partenariat  pour  l’Innovation  Urbaine   Université  Lille1,  Cité  Scientifique,  Villeneuve  d'Ascq   29,  Septembre  2011
  2. 2. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     2 Programme Séance  d'ouverture  (9:00  -­‐  9:30)   Université;  Conseil  Régional;  AMGVF,  LMCU;  D2RT,  Villeneuve  d'Ascq     Projet  SUNRISE  :  (9:30  –  9:50)    Projet  “SUNRISE”  –  Objectifs  du  Projet  (Prof.  Isam  Shahrour  &  Prof.  Ilan  Juran)       Les  Projets  en  lien  avec  SUNRISE  (9  :50  –  10  :15)    Pole  Régional  Ubiquitaire  (Raouti    Chehih);    Centre  d'Innovation  des  Technologies  sans  Contact  (CITC  –  EuraRFID)  (Chekib  Gharbi)    Campus  Grand  Lille  (Jean  Louis  PICQUE)    Campus  de  la  Cité  Scientifique  (François  Buyle-­‐Bodin)     Pause  (10:15  -­‐  10:40)    Pause  Café     Session  I  :  Enjeux  et  Stratégies  d’Innovation  pour  Développement  Urbain   Durable    (10:40  -­‐  11:50)    Stratégies  d’Innovation  vers  des  Villes  Intelligentes  (IBM;  Orange)    Assessment   and   benchmarking   of   sustainable   cities   from   water   perspectives   (Dr.   Annemarie   van   Wezel,  Head,  Chemical  Water  Quality  &  Health,  KWR  Institute,  Netherland)    Table  Ronde  et  discussion:  collectivités;  experts,  operateurs     Session  II:  Réseaux  Urbains  Intelligents  –  Energie  (11:50  –  13:00)      Enjeux  &  Priorités  d’Opérateurs  (Murat  ISIKVEREN,  VEOLIA)        Electricité:  Enjeux,  stratégies,  perspectives  (John  Johnson,  CALM  Energy,  W-­‐SMART,  NY;  Jean-­‐   Baptiste  GALLAND,  ERDF)    Energie:  Table  Ronde  et  discussion  sur  les  Objectifs  et  les  Stratégies  de  Développement  -­‐  (opérateurs,   experts,  collectivités)     Lunch  (Déjeuner)  ASCOTEL  (13:00  –  14:20)       Session  III:  Réseaux  Urbains  Intelligents  -­‐  Eau  et  Assainissement  (14:20  -­‐  16:20)      Enjeux  &  Priorités  d’Opérateurs  (Daniel  Villessot,  Directeur  Scientifique,  Lyonnaise  des  Eaux;    J-­‐M.   Charlemagne  -­‐  Directeur  de  l'eau,  Société  des  Eaux  du  Nord)        Eau  Potable:  vers  une  Gestion  Intelligente  des  Réseaux  Urbains  (Bruno  Nguyen  –  Directeur   d’Opération,  Eau  de  Paris)    Eau  Potable:  Enjeux  de  Qualité  d’Eau  Potable  et  Stratégies  d’Innovation  (Dr.  Gertjan  Medema,   Directeur  Scientifique,  KWR  Watercycle  Research  Institute    -­‐  Netherlands)    Assainissement  -­‐  Enjeux,  Stratégies,  Perspectives  (Erich  Shaw,  W-­‐SMART)      Eau  et  Assainissement:  Table  Ronde  et  discussion  sur  les  Objectifs  et  les  Stratégies  de  Développement   -­‐  opérateurs,  experts,  collectivités     Session  IV:  «SUNRISE»  –Partenariat  pour  la  Ville  Intelligente  (16:20  –  17:00)   Le  Partenariat  pour  l’Innovation  Urbaine  –  Principes  de  mise  en  place  de  la  Fondation  «  SUNRISE  »  et  agenda   de  développement  (Prof.  Isam  Shahrour  &  Prof.  Ilan  Juran)       Conclusions;  Perspectives;  Feuille  de  Route  -­‐  Etape  Suivante    
  3. 3. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     3 Présentation  du  projet  "Site  pilote  des  réseaux  urbains  intelligents"   Ilan  Juran  et  Isam  Shahrour     Enjeux  et  défis     La  forte  densification  du  tissu  urbain  et  les  exigences  liées  à  une  gestion  rationnelle  des   ressources  (énergie,  eau,  matériaux,...)  et  à  une  demande  croissante  des  usagers  en  termes  de   qualité  de  cadre  vie  et  de  sécurité  face  à  différents  types  de  risques  et  d'alias  (défaillance  de   fourniture   d'eau   et   d'énergie,   contamination   des   ressources,   inondations,   effondrement,   sécheresse,..)  posent  de  grands  défis  pour  les  villes.     Les   progrès   scientifiques   et   les   innovations,   notamment   dans   le   domaine   des   nouvelles   technologies,  arrivent  à  un  niveau  de  maturité  qui  permet  de  construire  des  systèmes  urbains   intelligents   et   d'apporter   des   réponses   pertinentes   aux   défis   évoqués   ci-­‐dessus.   Des   projets   d'envergure   sont   déjà   engagés,   notamment   dans   le   secteur   de   l'énergie   et   des   services,   pour   construire   des   systèmes   urbains   intelligents   dans   des   grandes   villes.   On   peut   citer   à   titre   d'exemples  les  projets  engagés  à  New  York,  Amsterdam,  Glasgow,  Nice...     Le  redéploiement  des  systèmes  urbains  intelligents  dans  la  région  Nord  Pas  de  Calais,  est   freiné  par  l'absence  de  sites  de  démonstration  en  vraie  grandeur,  de  lieux  de  rencontre  entres   collectivités,  opérateurs,  laboratoires  de  recherche,  bureaux  d'ingénierie,  société  de  service  et   usagers  qui  portent  collectivement  des  projets  concrets  pour  le  développement,  la  vérification  et   la  démonstration  de  modèles  de  ville  intelligente.  Ceci  constitue  une  étape  cruciale  dans  la  mise   au  point  et  le  redéploiement  des  systèmes  urbains  intelligents  dans  la  ville.     Cet   enjeu   est   de   détail   ;   les   grandes   métropoles   en   font   un   vecteur   majeur   de   rayonnement,   d'attractivité   et   de   développement   économique   fondé   sur   la   très   haute   technologie.       Projet  "Site  Pilote  des  Réseaux  Urbains  Intelligents"     L'initiative   prise   par   l'Université   de   Lille1   et   ses   partenaires   (opérateurs,   collectivités,   centre   d'expertises,   ..)   vise   à   développer   un   site   pilote   de   la   "Ville   Intelligente"   aux   meilleurs   standards   internationaux   et   de   contribuer   ainsi   à   un   redéploiement   rapide   et   efficace   de   ce   concept  dans  la  Métropole  Lilloise  et  dans  la  Région.  Le  projet  a  pour  ambition  de    positionner  la   métropole   de   Lille   comme   leader   dans   le   développement,   l'expertise   et   le   redéploiement   des   systèmes  urbains  intelligents  au  service  de  la  ville  durable.     Les   échanges   et   discussions   engagés   au   cours   de   ces   derniers   mois   montrent   une   forte   adhésion   à   ce   projet   des   principaux   acteurs   :   collectivités   (Association   des   grandes   Villes   de   France,   LMCU,   Conseil   Régional),   opérateurs   (eau,   énergie,   réseaux   de   communications,..),   centres   d'expertise,   laboratoires   de   recherche   (Génie   Urbain,   Sciences   et   Technologies   de   l'information  et  de  la  communication,  chimie/matériaux,  biologie,  sciences  sociales,  ...).  A  cela,  il   faut  ajouter  des  expertises  de  très  haut  niveau  engagées  dans  de  projets  d'envergure  à  l'échelle   internationale,  notamment  aux  Etats  Unis.  L'initiative  intéresse  des  acteurs  internationaux,  on   peut   citer   à   titre   d'exemple   l'Association   Internationale   W-­‐Smart   sur   la   sécurité   des   Réseaux   d'eau,  le  plus  grand  institut  de  recherche  dans  le  domaine  de  l'eau  en  Holland  (KWR),  le  Campus   de  l'Université  de  New  York  à  Abou  Dhabi.     On  travaille  actuellement  à  regrouper  les  différents  partenaires  dans  une  structure  de  type   fondation   pour   porter   un   projet   de   "Site   Pilote   des   Réseaux   urbains   intelligents'   à   la   Cité   Scientifique  et  pour  la  mise  en  ouvre  de  ce  projet.      
  4. 4. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     4 Presentation  of  the  SUNRISE  Project   Ilan  Juran  et  Isam  Shahrour   Local  Governments,  Public  Service  Agencies,  and  Urban  Utilities  presently  face  ever-­‐rising   societal  concerns  with  regard  to  the  environmental  sustainability  and  economic  viability  of  the   fast  growing  urban  centers  with  increasing  public  demand  for  greater  reliability,  quality,  safety,   and  affordability  of  the  metropolitan  systems  and  of  the  essential  public  services  they  support.   The  metropolitan  systems  involve  a  variety  of  sectors,  including  transportation,  energy  &  water   supply,  sanitation  &  wastewater  management,  public  buildings,  district  heating,  public  health  &   safety,  waste  management,  telecommunication,  information  and  other  essential  services.  Their   sustainable  development  engages  a  wide  variety  of  urban  stakeholders  and  depends  on  a  broad   range   of   system   characteristics   and   state   variables   including   governance   and   public   policy   objectives,   customers’   awareness   and   culture,   local   climate   variations   and   topography,   infrastructure   conditions,   institutional   regulatory   environment,   management   strategies   and,   eventually,  PPP  financing  models,  as  well  as  other  prevailing  environmental,  economic,  societal   and  operational  factors.  Across  the  sectors  Government  and  Industry  presently  experience  ever-­‐ growing   needs   for   innovative   capabilities   of   “smart”   monitoring,   control,   and   management   systems  to  effectively  face  the  challenge  of  upgrading  the  reliability,  efficiency,  and  resiliency  of   the  fast  expanding,  increasingly  complex,  and  greatly  interdependent  metropolitan  systems.       In   the   next   decades,   sustainable   development   and   economic   growth   of   fast   expanding   cities  will  greatly  depend  on  the  capacity  of  their  Local  Governments  and  Utilities  to  creatively   adapt   reliable   and   affordable   “intelligent”   assets   management   strategies   and   “smart”   system   monitoring   and   control   measures   to   cope   with   growing   environmental   risks,   economic   constraints,   and   increasingly   complex   operational   uncertainties,   while   responding   to   eco-­‐ sustainability   driven   regulations   and   policy   objectives.   Effective   integration   of   innovative   solutions  for  “smarter”  urban  systems  has  become  key  element  for  efficiently  optimizing  their   operational   functionalities   and   capital   prioritization,   upgrading   incident   control   and   contingency  management  capacity,  integrating  renewable  resources  of  variable  characteristics   in  urban  electric  grids  and  water  supply,  addressing  critical  needs  for  the  expansion,  renewal   and  improvement  of  their  aging  infrastructure,  and  creating  new  PPP  paradigms  for  risk  sharing   and  infrastructure  financing.       For  this  purpose  both  Government  and  Industry  have  increasingly  invested,  over  the  past   few  decades,  in  the  development  and  deployment  of  “intelligent”  urban  system  monitoring  and   decision   support   systems,   such   as   “Intelligent   Transportation   Systems   (ITS)”;   “SCADA”s   for   Energy   &   Water   Utilities,   “Smart”   Building   and   more   recently   “Smart”   Electric   Grids.   Simply   stating,   current   ITS   TMCs,   System   Control   SCADAs,   and   AMIs   for   energy   and/or   water   consumption  monitoring  are  clearly  insufficient  today  to  address  the  strategic  and  operational   management  challenges  of  the  fast  growing  and  increasingly  complex  metropolitan  systems.  At   the  same  time  Global  IT  Development,  with  demonstrated  applications  for  a  variety  of  industries,   such  as  Aircraft  &  Spatial  (NASA),  Financial  systems,  Large-­‐scale  Supply  Chain  Management  (e.g.   Aircraft   Industry),   Bio-­‐Medical,   etc.   offers   creative   means   for   innovative   strategies   of   multi-­‐ disciplinary   Research,   Development,   Demonstration,   and   Deployment   (RD3)   of   the   3rd   Generation   of   “Smart”   Urban   Networks   (3G-­‐SUN)   for   upgrading   strategic   and   operational   management  capabilities  of  metropolitan  infra-­‐systems.      
  5. 5. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     5 The  purpose  of  the  “SUNRISE”  Model  City  Initiative  is  to  create  a  Government  –  Industry  -­‐   University   partnership   for   turning   the   urban   university’s   environment   into   a   semi-­‐scale   SUN   systems  pilot  demonstration  platform.  Its  objective  is  to  support  multi-­‐disciplinary  innovative   research,  development,  field  demonstration  and  early  deployment  performance  monitoring  of     3G-­‐SUN  prototypical  systems  for  “smart”  control  and  “intelligent”  management  of  selected   metropolitan  systems.  It  will  also  offer  an  international  expertise,  bringing  together  experts  of   governmental   agencies,   industry   and   academia,   for   the   assessment   of   the   environmental,   economic,   and   operational   impacts   of   the   3G-­‐SUN   developments   and   of   their   integration   in   improving   the   current   state   of   practice;   the   overriding   goal   is   local   capacity   building   for   upgrading  the  resiliency,  reliability  and  efficiency  of  the  metropolitan  systems  and  effectively   responding  to  emerging  policy  objectives  and  regulations  for  sustainable  urban  development.       We  strongly  believe  that  urban  universities’  environment  such  as  NYU:POLY  METROTECH   in  NY  and  the  University  City  of  Lille  should  become  the  natural  semi-­‐scale  pilot  test  beds  for  the   research,  development,  field  assessment  and  large-­‐scale  demonstration  of  innovative    3G-­‐SUN   solutions   for   the   Smart   Cities   of   the   future.   In   this   context   the   Universities   are   expected   to   become  the  epicenter  of  innovation,  catalyzing  RD3  partnerships  with  Local  Governments,  Urban   Utilities,  and  Infrastructure  Industries,  while  providing  knowledge  base  support,  international   expertise,  and  multi-­‐disciplinary  professional  education  and  research  resources  with  university-­‐ based  SUN  Development  &  Valorization  Centers.  It  is  expected  that  these  Centers  will  not  only   support  Government  and  Industry  in  the  creation  and  early  deployment  of  3G-­‐SUN  systems  but   will  also  greatly  increase  their  competitiveness  in  attracting  new  industries,  Technology  start-­‐up   corporations,   and   skilled   workforce,   turning   the   city   into   real-­‐scale   laboratory   and   its   environmental  challenges  into  creative  resources  for  economic  development.   The  “SUNRISE”  Model  City  Stakeholders’  Workshop,  scheduled  for  September  22nd,  at  the   University  of  Lille,  represents  the  1st  step  in  the  development  of  this  initiative.  Its  purpose  is  to   create  a  Stakeholders  forum  with  the  participation  of  international  experts  for  the  development   and  assessment  of  a  conceptual  plan  for  creating  the  SUNRISE  Model  City  Demo-­‐Laboratory.  It   will   present   an   overview   of   emerging   urban   development   challenges   and   the   role   of   SUN   innovation  in  efficiently  responding  to  identified  priority  needs.  A  Steering  Committee,  bringing   together  experts  of  Government,  Industry  and  Academia,  is  being  established  for  a  preliminary   Stakeholders’  needs  assessment  and  preparation  of  a  conceptual  work  plan  responding  to  the   identified   needs.   The   preliminary   program   for   the   workshop   is   hereby   attached   for   your   consideration.  We  look  forward  to  working  with  you  on  the  development  of  this  initiative  for  the   sustainable  development  of  our  urban  society.    
  6. 6. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     6 Présentation  du  Campus  de  la  Cité  Scientifique  -­‐Villeneuve  d'Ascq   François  Buyle-­‐Bodin,  Vice  Président  "Patrimoine  et  Aménagement  du  Campus",  Lille1     Le  campus  de  la  Cité  Scientifique  de  Villeneuve  d’Ascq  à  proximité  de  Lille  est  un  véritable   quartier  de  ville  qui  s’étend  sur  une  centaine  d’hectares,  avec  des  activités  de  type  tertiaire  de   formation   (20000   étudiants),   de   type   secondaire   ou   tertiaire   de   recherche   (2500   personnels,   enseignants   et   chercheurs),   d’habitation   et   de   restauration   par   ses   résidences   et   restaurants   universitaires  (4000  résidents  permanents),  de  culture  (Espace  Culture,  futur  Learning  Center)   et  de  sports  et  loisirs  (12  ha  d’espaces  sportifs  de  plein  air,  3  salles  de  sport).   Il  s’agit  d’un  domaine  public  de  l’État,  créé  par  sa  volonté  en  1963  et  géré  par  une  entité   commune,  le  DUSVA  (Domaine  Universitaire  Scientifique  de  Villeneuve  d’Ascq).  L’État  est  donc   propriétaire  des  réseaux  électrique  MT/BT,  d’eau  potable  et  incendie,  d’eaux  usées  et  pluviales,   de  gaz,  de  chauffage  eau  chaude,  incluant  la  chaufferie.     Concernant   la   voirie   et   les   réseaux   de   transport,   au   cours   des   25   dernières   années,   la   Communauté   Urbaine   de   Lille   LMCU   a   repris   la   compétence   des   axes   entourant   le   campus   (Boulevard  Paul  Langevin,  grands  parkings)  et  surtout  a  réalisé  la  ligne  de  métro  automatique   VAL  qui  met  le  campus  à  moins  d’un  quart  d’heure  du  centre  de  Lille,  avec  une  rame  toutes  les   minutes.  Il  faut  rappeler  que  la  conception  de  ce  mode  de  transport  automatique  est  issue  de  la   recherche  lilloise  (professeur  Robert  Gabillard).   La  mobilité  au  sein  du  campus  a  été  analysée  à  l’occasion  des  études  d’accessibilité  au  futur   Grand  Stade,  situé  à  moins  de  2  km  de  la  cité  scientifique.  Lille  1  a  par  ailleurs  été  lauréate  de   l’opération  Campus,  ce  qui  a  conduit  à  mener  des  analyses  urbanistiques  et  d’intégration  au  sein   de  la  métropole,  en  partenariat  avec  les  collectivités  territoriales.   Plusieurs  réseaux  sont  déjà  équipés  de  télémesure,  et  une  Gestion  Technique  Centralisée   GTC   est   en   cours   de   déploiement.   Cette   situation   territoriale   et   patrimoniale   particulière   présente   des   avantages   pour   mettre   en   place   un   site   de   démonstration   des   nouvelles   technologies   permettant   l’optimisation   des   flux   entrants   et   sortants   du   campus   en   vue   de   le   rendre  durable.   Pour  les  flux  d’énergie  électrique,  l’architecture  du  réseau  MT/BT  et  l’unicité  de  l’exploitant   permettent  de  rechercher  leur  optimisation  par  des  techniques  de  micro  zonage  associées  à  des   Smart  Grids  dialoguant  entre  eux,  en  s’appuyant  sur  les  complémentarités  d’usage,  leur  décalage   temporel  en  termes  de  demande  d’énergie,  et  en  recherchant  les  implantations  optimales  des   sources  d’énergie  renouvelable.  L’objectif  est  de  minimiser  les  entrées-­‐sorties  du  campus,  ainsi   que   les   capacités   de   stockage   internes,   tout   en   maintenant   la   qualité   du   courant   et   des   transmissions   ICT.   Le   réseau   doit   d’ailleurs   être   entièrement   refait   dans   les   deux   années   qui   viennent.   Le  concept  de  campus  intelligent  permet  également  de  raisonner  globalement  tous  types   d’énergie   confondus.   La   complémentarité   énergie   eau   chaude   vs   énergie   électrique   en   inter   saisons   ou   pendant   les   vacances   peut   être   recherchée   en   profitant   des   complémentarités   des   activités.  Dans  le  cadre  du  renouvellement  du  contrat  de  chauffage,  une  cogénération  alimentée   au   gaz   pourrait   être   associée   à   une   nouvelle   chaudière   biomasse   en   écrêtage   l’hiver   et   en   fourniture  totale  en  été.   De   même   la   production   de   froid   nécessaire   pour   les   centres   informatiques   et   les   équipements   scientifiques   peut   entrer   dans   cette   recherche   d’optimisation   en   valorisant   les   associations   sources   chaudes   sources   froides   par   le   développement   de   pompes   à   chaleur   réversibles,  de  géothermie  de  surface,  d’échangeurs  sur  les  réseaux  d’eaux  usées.   Les   réseaux   d’eau   potable   et   EU-­‐EP   ont   par   exemple   déjà   fait   l’objet   d’un   diagnostic   technique  et  fonctionnel  qui  a  conduit  à  proposer  un  renforcement  de  l’instrumentation  et  ouvre   des   pistes   pour   une   gestion   plus   intelligente   des   flux.   Viennent   s’y   ajouter   des   conditions   de   sécurité  liées  à  la  manipulation  de  produits  chimiques  et  biologiques  dans  les  laboratoires  de   recherche,  qui  amène  à  développer  des  instruments  non  seulement  de  mesure  quantitative,  mais   également  qualitative.  
  7. 7. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     7     POLE  D’EXCELLENCE  SUR  LES  APPLICATIONS  ET  LES  USAGES  UBIQUITAIRES   LE  POLE  UBIQUITAIRE  est  un  réseau  informel  piloté  par  une  gouvernance  d'experts  qui  s'appuie  sur   un   outil   unique   (Euratechnologies),   pour   installer   notre   région   comme   leader   d'un   écosystème   économique  d'avenir,  l'ubiquitaire.   En  effet,  une  nouvelle  vague  d'innovations  est  en  cours  de  préfiguration  (réseaux  THD  en  situation   de   mobilité,   réalité   augmentée,   analyse   sémantique,   informatique   prédictive,   interface   homme-­‐ machine,  cloud  computing,  réseaux  et  objets  intelligents,...).  Ces  bouleversements  vont  amener  de   très   nombreux   nouveaux   usages   des   technologies   et   permettre   la   création   de   nouveaux   produits/services.  Par  ailleurs,  des  nouvelles  transformations  et  comportements  bouleversent  notre   quotidien  :  cinq  Mds  de  téléphones  portables  présents  dans  le  monde  actuellement,  100  nouvelles   villes  de  plus  d’un  million  d’habitants  vont  voir  le  jour  en  2025.   Le  pôle  a  un  enjeu  majeur  de  préfigurer  les  innovations  structurantes  et  fédérer  les  acteurs  portant   des   projets   dans   l'ubiquitaire   sur   une   stratégie   commune.   Il   est   un   médiateur   créatif   pour   le   co-­‐ design  de  services  et  de  l'open  innovation.   Les  objectifs  du  pôle  se  résument  par  :    Anticiper  les  changements  en  préfiguration  par  un  positionnement  stratégique  à  moyen  et   long  terme,    Inciter   les   entreprises   du   secteur   des   TIC/STIC   à   innover   et   à   s'approprier   la   vague   des   nouvelles  technologies  en  émergence  dans  le  cadre  de  l'internet  du  futur  et  de  l'internet  des   objets,    Appuyer  le  développement  des  entreprises  à  fort  potentiel  d'innovation,    Mettre  en  valeur  les  expérimentations  d'usage  phares.   Les  actions  du  pôle  ubiquitaire    Une  prospective  d'usage  des  nouvelles  technologies,    Faire  émerger  des  grands  projets  coopératifs,    Des  créative  group  pour  imaginer  les  produits/services  de  demain,    Un  campus  international  de    l'innovation  pour  les  PME,    Un  accès  facilité  des  PME  aux  marchés  internationaux  (SV,  Barcelone,  Shanghai,  ...),    Des     programmes   structurants   (la   ville   de   demain,   l'ingénierie   de   la   connaissance   les   nouvelles  formes  d'organisations,  ....),    La  définition  de  nouveaux  métiers  et  de  nouvelles  compétences   Les  thématiques  prioritaires  ainsi  que  les  technologies  identifiées    La  mobilité  (infrastructure  et  applications),    Le  déploiement  mondial  du  cloud  computing,    La  problématique  de  l’open  data,    Les  nouvelles  interfaces  homme-­‐machine  (tactile,  gestuelle,  etc..)    la  sécurité  des  nouveaux  usages  TIC   Le  comité  stratégique  du  pôle  comprend  déjà  le  CR  NPDC,  LMCU,  le  PRN,  des  représentants  des  pôles   de  compétitivités,  le  CITC,  l’INRIA,  les  labos  de  recherche  de  la  région,  AS2I  et  Syntec  Numérique).  Un   comité  d’orientation  scientifique  est  constitué  par  les  partenaires  (regroupés  en  4  collèges  :  Soutien,   Savoirs,  Accompagner,  Gagner)  est  consulté  sur  les  grandes  orientations  de  la  politique  scientifique   du  pôle.  Il  a  vocation  à  émettre  des  avis  sur  le  positionnement  stratégique  du  pôle  et  à  formuler  des   propositions  en  matière  de  politique  scientifique.  
  8. 8. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     8
  9. 9. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     9
  10. 10. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     10 JLP – 20-09-2011 Le  projet  Campus  Grand  Lille     Le  4  décembre  2008,  la  Ministre  de  l’Enseignement  Supérieur  et  de  la  Recherche  annonçait,  dans   le   contexte   du   Plan   de   Relance,   que   le   projet   Campus   Grand   Lille   était   retenu   parmi   les   12   campus  d’excellence  de  l’Opération  Campus  nationale.     Dans   sa   forme   actuelle,   le   projet   Campus   Grand   Lille   a   été   lancé   dans   le   cadre   d’un   Conseil   Stratégique  réunissant  les  hauts  responsables  régionaux  le  24  mars  2009.  Suite  à  cet  évènement,   un   Comité   Technique   Partenarial   rassemblant   l’ensemble   des   partenaires   régionaux   a   été   constitué.   C’est   dans   ce   comité   qu’a   été   élaboré   le   dossier   «   Campus   Grand   Lille,   Campus   International  :  construire  ensemble  une  université  nouvelle  dans  l’eurométropole  ».  Parallèlement,   un  Schéma  Directeur  immobilier  et  d’aménagement  était  établi  avec  le  soutien  de  la  Caisse  des   Dépôts.   Le   dossier   Campus   Grand   Lille   et   le   Schéma   Directeur   ont   été   validés   par   le   Conseil   Stratégique  lors  de  sa  deuxième  réunion  du  2  juillet  2009.     Le  dossier  Campus  Grand  Lille,  ainsi  élaboré  et  validé  par  l’ensemble  des  partenaires  régionaux,   a   ensuite   été   présenté   officiellement   au   Ministère   de   l’Enseignement   Supérieur   et   de   la   Recherche  le  22  juillet  2009.  Il  a  été  entériné  à  travers  l’annonce  de  la  Ministre  du  15  septembre   2009,  qui  attribuait  au  projet  un  financement  de  l’Etat  de  110  millions  en  dotation  budgétaire,   dont  90  millions  d’euros  en  investissement.     Suite  à  cette  annonce,  les  collectivités  territoriales  :  Région  Nord  –  Pas-­‐de-­‐Calais,  Lille  Métropole   Communauté   Urbaine,   Département   du   Nord,   ont   annoncé   leur   volonté   d’abonder   le   financement   de   l’Etat   en   investissement   à   la   même   hauteur   de   90   millions   d’euros.   Une   convention   partenariale   de   site   confirmant   ces   engagements   a   été   signée   le   23   juillet   2010,   complétée  ensuite  par  un  avenant.    
  11. 11. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     11 JLP  –  20-­‐09-­‐2011     Des  financements  complémentaires  ont  été  réunis  en  mobilisant  des  crédits  de  l’Etat  et  de  la   Région   inscrits   au   CPER   2007-­‐2013   et   des   crédits   européens   de   type   FEDER.   Au   total,   l’enveloppe  financière  du  projet  Campus  Grand  Lille  s’élève  à  environ  410  millions  d’euros.     Le   projet   Campus   Grand   Lille,   qui   réunit   les   trois   universités   publiques   de   Lille   et   des   établissements  universitaires  associés,  s’articule  autour  de  trois  grands  axes  stratégiques  :     1 Promouvoir  l’excellence  de  la  recherche  au  service  du  territoire  :  il  s’agit  de  faire  de  Lille   un  pôle  scientifique  pluridisciplinaire  de  rayonnement  international,  structuré  autour  de  grands   instituts  de  recherche  s’appuyant  sur  les  pôles  de  compétitivité,  notamment  dans  le  domaine  des   technologies  de  l’information,  de  la  communication  et  de  l’image,  dans  le  domaine  biologie-­‐ santé-­‐nutrition,  ou  encore  dans  le  domaine  de  la  physico-­‐chimie  des  matériaux  ;     2 Organiser  une  offre  de  formation  coordonnée  entre  les  3  universités,  complète  et   diversifiée,  mettant  l’accent  sur  la  formation  tout  au  long  de  la  vie,  accompagnant  les  besoins  de   l’économie  régionale  et  de  la  société,  ouverte  à  l’international  ;     3 Créer  un  centre  universitaire  international  attractif  en  améliorant  la  qualité  de  la  vie  de   campus,  en  construisant  des  logements  étudiants,  en  développant  les  liaisons  douces  et  les   installations  sportives  dans  des  campus  verts,  ouverts  sur  la  ville,  en  réalisant  des  bibliothèques   du  futur  («  learning  centers  »)  au  cœur  des  activités  de  formation  et  de  recherche  et  des   relations  avec  le  public  et  le  monde  socioéconomique.       Ces   priorités   stratégiques   se   déclinent   en   une   trentaine   d’opérations   immobilières   et   d’aménagement,   dont   certaines   regroupées   dans   deux   contrats   de   partenariat   (CP).   Il   s’agit   principalement   d’opérations   de   réhabilitation   et   de   construction   sur   les   sites   de   la   Cité   Scientifique  et  de  Pont  de  Bois  à  Villeneuve  d’Ascq  (CP1  «  Recherche  et  Sport  »)  et  d’opérations   de   construction   sur   le   site   Santé   à   Lille-­‐Loos   (CP2   «   Formation   et   Innovation   »).   Des   sites   secondaires  à  dimension  symbolique  sont  créés  :  le  Campus  de  la  Distribution  en  centre-­‐ville  de   Roubaix,  le  pôle  Images  dans  un  ancien  bâtiment  industriel  à  Tourcoing,  et  l’installation  du  futur   siège  de  l’Université  de  Lille  au  cœur  de  l’ancien  quartier  universitaire  à  Lille.     Le   projet   Campus   Grand   Lille   doit   permettre   de   réaliser,   entre   2011   et   2016,   un   ensemble   continu   d’opérations,   en   maîtrise   d’ouvrage   publique   traditionnelle   (avec   différents   maîtres   d’ouvrage)  ou  dans  le  cadre  de  partenariats  public-­‐privé.     Ainsi,  le  projet  Campus  Grand  Lille  s’efforce  de  répondre  aux  deux  grandes  ambitions  affichées   dans  le  cahier  des  charges  de  l’Opération  Campus  (4  février  2008)  :    
  12. 12. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     12 JLP  –  20-­‐09-­‐2011     -­‐«   Restructurer   en   profondeur   des   campus   anciens   à   forte     ambition   pédagogique   et   scientifique  en  les  dotant  de  bâtiments  de  qualité  environnementale  et  des  technologies   les  plus  en  pointe  ;     -­‐Créer   des   campus   de   formation   et   de   recherche   à   forte   visibilité   internationale   par   consolidation   de   sites   accueillant   des   infrastructures   d’enseignement   supérieur   ou   de   recherche   existants   ou   en   cours   de   construction,   disposant   d’un   fort   potentiel   de   développement  pédagogique  et  scientifique,  et  permettant  une  véritable  dynamisation   des  conditions  de  vie  et  d’études.  »     L’Atelier  Campus  «  aménagement  et  urbanisme  »,  en  partenariat  avec  Lille  Métropole,  l'Agence   d'urbanisme  et  l’Ecole  Nationale  d’Architecture,  contribue  à  positionner  le  projet  universitaire   au  centre  du  projet  d’aménagement  métropolitain  en  préparation  ;  un  séminaire  sur  l’Université   et   la   Ville   a   été   organisé   en   février   2011.   L’Atelier   Campus   «   vie   de   campus   »   favorise   une   approche   collective   de   ce   sujet   par   les   trois   universités   ;   des   initiatives   communes   sont   en   préparation.     La  mise  en  œuvre  du  projet  Campus  Grand  Lille  a  entraîné  une  accélération  de  la  réflexion  des   universités  sur  la  rationalisation  de  leur  patrimoine  immobilier,  l'adéquation  des  surfaces  aux   besoins,  l'organisation  des  fonctions  d'enseignement  et  de  recherche  sur  chaque  site.  Il  a  promu   des  thèmes  tels  que  les  campus  verts,  les  liaisons  douces  dans  les  campus  et  entre  les  campus,   l’identité   commune   à   l’intérieur   de   la   future   Université   de   Lille   (par   exemple,   signalétique   commune).  Il  a  conduit  les  universités  à  travailler  ensemble  sur  des  thèmes  d’intérêt  commun   comme  la  prise  en  compte  des  objectifs  de  développement  durable  ou  l’amélioration  de  la  vie  de   campus.     En  ce  sens,    Campus  Grand  Lille  est  un  précurseur  du  projet  de  création  de  l’Université  de  Lille,   annoncé  par  les  présidents  de  Lille  1,  Lille  2  et  Lille  3  en  juin  2011.  La  création  de  l’Université  de   Lille  par  rapprochement  des  trois  universités  publiques  lilloises  était  d’ailleurs  inscrite  dans  le   dossier  Campus  Grand  Lille  soumis  au  Ministère  en  juillet  2009.     Les  axes  scientifiques  du  projet  Campus  Grand  Lille  sont  naturellement  présents  dans  les  projets   soumis   au   Programme   d’Investissements   d’Avenir.   Les   thématiques   STIC,   bio-­‐médecine   et   matériaux  se  retrouvent  dans  les  clusters  qui  composent  l’initiative  d’excellence  IDEX  Lille  Nord   de  France.  Le  Labex  EGID  (génomique  du  diabète)  est  l’un  des  instituts  réalisés  dans  le  cadre  du   projet   Campus   Grand   Lille.   L’IEED   IFMAS   (matériaux   agrosourcés)   s’appuie   pour   sa   partie   recherche  publique  sur  l’Institut  Chevreul  du  projet  Campus  Grand  Lille.    
  13. 13. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     13
  14. 14. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     14
  15. 15. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     15
  16. 16. Workshop  “SUNRISE  :  Smart  City  Demonstration  Model"     16

×