Octobre– Décembre 2014
RAPPORT TRIMESTRIEL
SUR LE MARCHE DES
TELECOMMUNICATIONS
2014
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 1
Introduction
Aux termes de l’article 1...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 2
Résumé…………………………………..………………….………………………...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 3
RESUME
Ce rapport présente la situatio...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 4
La part de marché, en nombre de lignes...
I. Le marché de la téléphonie fixe
L’analyse du marché de la téléphonie fixe porte principalement sur le parc de lignes, l...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 6
La part des abonnés professionnels dan...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 7
1.4. Evolution trimestrielle du parc d...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 8
3. Les parts de marché
L’analyse des p...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 9
3.2 Evolution trimestrielle des parts ...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 10
4.2 Evolution mensuelle de l’usage mo...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 11
4.3 Evolution mensuelle de la réparti...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 12
II. Le marché de la téléphonie mobile...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 13
1.3 Evolution trimestrielle du parc p...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 14
2.2 Evolution trimestrielle du taux d...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 15
3.2 Evolution trimestrielle des parts...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 16
4. Le trafic
Il s’agit ici du nombre ...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 17
4.2 Evolution mensuelle de l’usage mo...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 18
4.4 Evolution mensuelle du trafic SMS...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 19
4.6 Evolution mensuelle de la réparti...
III. Le marché de l’Internet
Le marché de l’Internet est composé des segments suivants :
 l’Internet fixe bas débit (qui ...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 21
1.2 Evolution trimestrielle de la rép...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 22
1.4 Evolution trimestrielle du parc b...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 23
1.6 Evolution trimestrielle du parc d...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 24
2. Le taux de pénétration
2.1 Evoluti...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 25
Il faut noter que l’opérateur Orange ...
Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 26
3.3 Evolution trimestrielle des parts...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport sur le marché des télécommunications au Sénégal au 31 décembre 2014

227 vues

Publié le

Aux termes de l’article 127 de la loi n°2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est chargée, entre autres, « d’assurer le suivi et mettre à la disposition des autorités gouvernementales et des acteurs des secteurs régulés, des informations pertinentes relatives notamment à la performance des opérateurs ».

C’est dans ce cadre que l’ARTP a mis en place, en son sein, un Observatoire du marché des télécommunications qui lui permet de suivre, d’analyser et de présenter régulièrement les évolutions enregistrées sur le marché des télécommunications au Sénégal. Cet Observatoire est alimenté par des informations collectées auprès des opérateurs titulaires de licence selon une périodicité et un format prédéfinis. L’ARTP procède à la publication de tableaux de bord trimestriels sur son site internet (www.artpsenegal.net) ainsi qu’à la diffusion de rapports réguliers permettant d’assurer une meilleure visibilité sur le marché des télécommunications. Le présent rapport résume les évolutions observées sur les marchés de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de l’Internet au quatrième trimestre 2014.

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport sur le marché des télécommunications au Sénégal au 31 décembre 2014

  1. 1. Octobre– Décembre 2014 RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS 2014
  2. 2. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 1 Introduction Aux termes de l’article 127 de la loi n°2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) est chargée, entre autres, « d’assurer le suivi et mettre à la disposition des autorités gouvernementales et des acteurs des secteurs régulés, des informations pertinentes relatives notamment à la performance des opérateurs ». C’est dans ce cadre que l’ARTP a mis en place, en son sein, un Observatoire du marché des télécommunications qui lui permet de suivre, d’analyser et de présenter régulièrement les évolutions enregistrées sur le marché des télécommunications au Sénégal. Cet Observatoire est alimenté par des informations collectées auprès des opérateurs titulaires de licence selon une périodicité et un format prédéfinis. L’ARTP procède à la publication de tableaux de bord trimestriels sur son site internet (www.artpsenegal.net) ainsi qu’à la diffusion de rapports réguliers permettant d’assurer une meilleure visibilité sur le marché des télécommunications. Le présent rapport résume les évolutions observées sur les marchés de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de l’Internet au quatrième trimestre 2014. Définition : Parc de lignes mobiles : C’est l’ensemble des cartes SIM qui ont émis ou reçu un appel et/ou envoyé ou reçu un SMS au cours des trois derniers mois. Parc Internet : Il regroupe les abonnements à l’Internet fixe (ADSL/RTC) et les abonnements actifs à l’Internet mobile (clé Internet/terminal mobile). Parc Internet mobile : Nombre d’abonnés ayant établi une connexion Internet via un équipement mobile au cours des trois derniers mois. Taux de pénétration : Il est obtenu en divisant le nombre total de clients par la population du Sénégal qui est estimée à 13.508.715 habitants lors du dernier recensement général (source : rapport définitif recensement 2013 ANSD). RGPHAE : Recensement Général de la Population et de l’Habitat, de l’Agriculture et de l’Elevage.
  3. 3. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 2 Résumé…………………………………..………………….…………………………………….………………..……..………..…...…... 3 Le marché de la téléphonie fixe……………………………………………………………….……….…..…….………….......... 5 Le marché de la téléphonie mobile….………………………………………….…………..…….....………….…………….... 12 Le marché de l’Internet……………………………………………...…………………………………….…………………..….…... 20
  4. 4. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 3 RESUME Ce rapport présente la situation du marché des télécommunications au 31 décembre 2014, ainsi que les évolutions enregistrées au cours du quatrième trimestre de l’année. L’analyse porte sur les marchés de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de l’Internet. La téléphonie fixe Le parc global de lignes de téléphone fixe suit sa tendance à la baisse et s’élève à la fin de ce trimestre à 311.945 lignes contre 317.653 le trimestre précédent. Ce fléchissement du parc s’explique principalement par le recul des parcs de lignes résidentielles et publiques. En glissement annuel, le parc de lignes fixes accuse une baisse de 9,2%. Le taux de pénétration de la téléphonie fixe s’établit à 2,31%, en baisse de 0,04 point, du fait essentiellement des pertes de lignes dans le parc résidentiel. Dans le même temps, le volume des communications émises à partir des lignes fixes poursuit sa tendance à la baisse. Il est estimé à 22,5 millions de minutes mensuelles contre 23 ,94 millions de minutes mensuelles au trimestre précédent. L’opérateur historique Orange détient à la fin de cette année 2014 91,1 % des parts de marché en termes de lignes, en hausse de 0,4 point par rapport au trimestre précédent. Expresso ne cesse de perdre des parts (-0,38 point). La téléphonie mobile Le parc de lignes de téléphonie mobile, en baisse au troisième trimestre de 2014, a augmenté au cours du dernier trimestre. Il s’élève à 14.379.729, soit une hausse de 0,19 % en comparaison au troisième trimestre. L’augmentation du parc de lignes de téléphonie mobile est essentiellement portée par Orange qui a enregistré une croissance de 1,61 % de son parc. Le volume des communications émises est estimé à 4,44 milliards de minutes cumulées au cours du dernier trimestre, en baisse de 3,20 % par rapport au cumul du troisième trimestre de 2014. La croissance du trafic au ralenti au cours du troisième trimestre est devenue négative en fin décembre. En glissement annuel, le volume de trafic téléphonique mensuel est estimé à 1,56 milliards de minutes en décembre 2014, en hausse de 26,82%. Pour les SMS, le trafic est estimé à 407,55 millions d’unités au cours de ce trimestre, soit une baisse de 14,3 % en glisssement annuel.
  5. 5. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 4 La part de marché, en nombre de lignes, de Tigo, continue de baisser depuis septembre et s’éléve à 23,49% en fin décembre. Dans le même temps, Orange avec 56,31% continue de gagner des parts de marché et Expresso avec 20,20% a perdu 0,09 point de parts de marché. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile s’élève à 106,45% en fin 2014, soit une baisse de 0,21 point par rapport au trimestre précédent. Le marché de la téléphonie mobile est toujours dominé par les offres prépayées (99,35% du parc global contre 0,65% pour les offres post payées). Enfin, la part du trafic on-net voix dans le trafic total devient de plus en plus importante (environ 93,25%). Le reste est réparti entre le trafic voix sortant vers les autres réseaux nationaux environ 3,9% et le trafic sortant vers l’international environ 2,4%. Les mêmes tendances sont observées, pour le trafic SMS avec environ 95,6 % du trafic total constitué du trafic SMS on-net. L’Internet Le parc d’abonnés à internet enregistre une légère croissance et s’établit en fin 2014 à 6.858.423. En glissement annuel, la croissance du parc Internet a considérablement ralenti passant ainsi de 60,5 % en décembre 2013 à 2,7%, à la fin de ce trimestre. Le taux de pénétration de l’Internet au Sénégal poursuit sa progression et s’élève à 50,77 % au courant de ce trimestre contre 49,42% le trimestre précédent, soit une légère hausse de 1,35 point. Le segment des clés internet enregistre une perte en fin décembre 2014 au profit de l’internet mobile hors clés (+ 0,3 point) et représente 93,9% du parc internet total. Les parts de marché sont réparties entre les trois opérateurs dans des proportions différentes. Orange détient plus de parts sur ce marché avec globalement 65,08% en termes de parc. Expresso et Tigo en recul depuis le troisième trimestre suivent avec respectivement 11,12% et 23,79% des parts de marché globales.
  6. 6. I. Le marché de la téléphonie fixe L’analyse du marché de la téléphonie fixe porte principalement sur le parc de lignes, le taux de pénétration, les parts de marché des opérateurs ainsi que le trafic. Pour rappel, Sonatel et Expresso sont les deux opérateurs intervenant sur ce marché. 1. Le parc Le parc global des lignes de téléphonie fixe est composé du parc de lignes résidentielles, professionnelles et publiques. 1.1 Evolution trimestrielle du parc global de lignes fixes Le parc global de lignes de téléphonie fixe, en recul de 1,8% par rapport au trimestre précédent, s’élève à 311.945 lignes au 31 décembre 2014. En glissement annuel, ce parc a baissé de 9,24% du fait essentiellement des pertes de lignes dans le parc résidentiel. 1.2 Evolution trimestrielle de la répartition du parc de lignes fixes L’essentiel du parc de lignes de téléphonie fixe, en fin 2014, est constitué d’abonnés résidentiels (77,3%) bien que sa part dans le parc total soit en baisse continue tout au courant de l’année.
  7. 7. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 6 La part des abonnés professionnels dans le parc total de lignes , en hausse de 0,5 point, s’élève au cours du quatrième trimestre à 22,3% . Le poids du parc de lignes publiques n’a pas varié(0,4%). Les lignes publiques regroupent les cybers et télé centres1 . 1.2 Evolution trimestrielle du parc de lignes résidentielles Le parc de lignes résidentielles suit une tendance à la baisse et s’élève à 241.153, soit un recul de 2,4% par rapport au trimestre précédent. 1 Les lignes publiphones sont retirées du parc des lignes publiques du fait qu’elles n’existent plus.
  8. 8. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 7 1.4. Evolution trimestrielle du parc de lignes professionnelles Le parc de lignes professionnelles enregistre une faible croissance au cours de ce trimestre (+0,51%) en partie expliquée par celle de l’offre ADSL, atteignant 69.526 en fin décembre, en glissement annuel, ce parc a chuté de 4,06%. 2. Le taux de pénétration Le taux de pénétration de la téléphonie fixe permet de mesurer le niveau d’utilisation des services fixes. Il est obtenu en divisant le nombre total des abonnés à la téléphonie fixe par la population du Sénégal. La population de référence est celle du recensement de 2013 qui est estimée à 13.508.7152 (source ANSD). 2.1 Evolution trimestrielle du taux de pénétration Le taux de pénétration de la téléphonie fixe est de 2,31% au 31 décembre 2014, soit un fléchissement de 0,04 point par rapport au trimestre précédent.Cette baisse de la pénétration du fixe s’explique par une perte de lignes dans le parc global de téléphonie fixe. 2 Rapport définitif RGPHAE 2013
  9. 9. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 8 3. Les parts de marché L’analyse des parts de marché permet de mesurer, sur le trimestre, la performance des opérateurs, l’intensité de la concurrence, ou la position d’un opérateur sur un segment de marché. La part de marché est obtenue en faisant le rapport entre le parc par opérateur et le parc total. 3.1 Evolution trimestrielle des parts de marché des opérateurs L’opérateur Expresso a connu une perte continue de parts de marché depuis décembre 2013,soit en glissement annuel une régression de 5,3 points. L’opérateur historique (Sonatel) reste dominant sur ce marché avec 91,18% de parts de marché..
  10. 10. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 9 3.2 Evolution trimestrielle des parts de marché des opérateurs sur le segment résidentiel Les tendances observées sur le segment résidentiel sont les mêmes que celles observées sur le marché du fixe. En effet sur ce segment, l’augmentation des parts de marché de Sonatel est passée de 2,32 points à 0,04 point au cours de ce trimestre. Les parts de Expresso suivent par contre une tendance à la baisse et s’établissent en glissement annuel à 6,67points . Sonatel est le seul opérateur à intervenir sur les segments professionnel et public. 4. Le trafic Il s’agit ici du nombre de minutes sortantes, notamment vers les réseaux fixes/fixes nomades, les réseaux mobiles et vers l’international. 4.1 Evolution mensuelle du trafic voix (en millions de minutes) Le volume mensuel des communications émises est toujours à la baisse en fin décembre 2014 et s’établit à 20,49 millions de minutes contre 23,97 millions de minutes en fin septembre, soit un fléchissement trimestriel du trafic de 4%. En glissement annuel, la croissance des volumes de communications émises à partir des réseaux fixes des opérateurs a ralenti (15,6%).
  11. 11. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 10 4.2 Evolution mensuelle de l’usage moyen sortant par ligne3 (en minutes) L’usage moyen mensuel par ligne en hausse le trimestre précédent , a considérablement baissé au cours du deuxième mois de ce trimestre atteingnant son niveau le plus bas en novembre 2014 (65 minutes mensuelle). Ce fléchissement de l’usage moyen est consécutif a une baisse importante du trafic en novembre 2014. 3 L’usage moyen mensuel sortant par ligne est obtenu en divisant le trafic sortant mensuel par le parc moyen des lignes de téléphonie fixe ; il est exprimé en minute.
  12. 12. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 11 4.3 Evolution mensuelle de la répartition du trafic voix sortant par destination L’essentiel du trafic sortant des réseaux fixes est terminé vers les réseaux mobiles.En effet, au courant de ce trimestre, 63,2% du trafic sortant des réseaux fixes est terminé sur les réseaux mobiles contre 25,5% sur les réseaux fixes. Le trafic sortant vers l’international reste faible (environ 11,3%). 0
  13. 13. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 12 II. Le marché de la téléphonie mobile Trois opérateurs sont présents sur le marché de la téléphonie mobile (Expresso, Orange et Tigo). L’analyse de ce marché porte principalement sur le parc de lignes, le taux de pénétration, les parts de marché des opérateurs ainsi que le trafic. 1. Le parc 1.1 Evolution trimestrielle du parc global de lignes de la téléphonie mobile Le parc de lignes de téléphonie mobile, en baisse le trimestre précédent, a augmenté en fin d’année. Il s’élève à 14.379.729, soit une hausse sur le trimestre de 0,19 %. L’augmentation du parc de lignes de téléphonie mobile, au cours de ce trimestre est portée par Orange qui a enregistré une croissance de 1,61 % de son parc. 1.2 Evolution trimestrielle du parc de lignes des opérateurs Contrairement au parc de Orange qui croit de 1,61% au cours de ce trimestre, ceux de Tigo et Expresso enregistrent respectivement une baisse de 2,7% et 0,3%.
  14. 14. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 13 1.3 Evolution trimestrielle du parc prépayé et post payé Le marché de la téléphonie mobile reste toujours dominé par les offres prépayées qui représentent 99,34% du marché. Le parc prépayé en baisse le trimestre précédent a légèrement augmenté, contrairement au parc post payé, dont la croissance a ralenti. 2. Le taux de pénétration Le taux de pénétration de la téléphonie mobile permet de mesurer le niveau d’utilisation des services mobiles. Il est obtenu en divisant le nombre total des abonnés à la téléphonie mobile par la population du Sénégal. La population de référence est celle du recensement de 2013. 2.1 Evolution trimestrielle du taux de pénétration Le taux de pénétration de la téléphonie mobile s’élève à 106,45% en fin 2014, soit une baisse de 0,21 point par rapport au trimestre précédent.
  15. 15. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 14 2.2 Evolution trimestrielle du taux de pénétration du prépayé et du postpayé Sur le segment prépayé, le taux de pénétration suit la même tendance que celle du parc global de lignes de téléphones mobiles et s’élève à 105,75%, en hausse de 0,16 point par rapport au trimestre précédent. Il a aussi augmenté de 0,04 point sur le segment post payé. 3. Les parts de marché L’analyse des parts de marché permet de mesurer la performance des opérateurs, l’intensité de la concurrence, ou la position d’un opérateur sur un segment de marché. La part de marché est obtenue en faisant le rapport entre le parcde l’opérateur et le parc total. 3.1 Evolution trimestrielle des parts de marché globales des opérateurs La part de marché, en nombre de lignes, de Tigo, est en baisse depuis septembre et s’éléve à 23,49% en fin décembre ,en baisse de 0,30 point par rapport au trimestre précédent. Dans le même temps, Orange avec 56,31% de part de marché continue de gagner des parts (0,79 point) . Expresso avec 20,20%,en fin décembre a perdu 0,09 point de part de marché.
  16. 16. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 15 3.2 Evolution trimestrielle des parts de marché pour le prépayé L’analyse des parts de marché par segment montre les mêmes tendances observées sur le marché global de téléphonie mobile. Sur le prépayé, Orange reste l’opérateur dominant avec 56,26% des parts de marché, en hausse de 0,81 point par rapport au trimestre précédent. Tigo détient 23,53% des parts de marché, en baisse de 0,72 point par rapport au trimestre précédent, et Expresso détient 20,21% de parts de marché. 3.3 Evolution trimestrielle des parts de marché pour le post payé L’opérateur Orange, malgré une perte de 2,8 points, reste dominant avec 64,48% sur le segment du post payé ; il est suivi de Expresso qui détient 17,87% de part de marché. Tigo a par contre gagné 3,38 points de parts de marché au cours du dernier trimestre.
  17. 17. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 16 4. Le trafic Il s’agit ici du nombre de minutes sortantes des réseaux mobiles, notamment vers le même réseau, les autres réseaux et vers l’international. 4.1 Evolution mensuelle du trafic voix sortant (en millions de minutes) Le volume des communications émises est estimé à 4,44 milliards de minutes cumulées au cours de ce trimestre, en baisse de 3,20 % par rapport au cumul du trimestre précédent. L’évolution du trafic, au ralenti le trimestre précédent, devient négative au cours de ce trimestre. En glissement annuel, le trafic mensuel estimé à 1,56 milliards en décembre 2014 a augmenté de 26,82%. Le pic de trafic le plus important est cependant enregistré au mois d’aout (1,59 milliards de minutes).
  18. 18. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 17 4.2 Evolution mensuelle de l’usage moyen sortant par client (par minute) L’usage moyen mensuel suit la même tendance que le trafic. En baisse au cours des deux premiers mois, il s’est en effet amélioré à la fin du trimestre atteignant son niveau le plus élevé en décembre, soit 109 minutes par client. 4.3 Evolution mensuelle de la répartition du trafic on-net/off-net 4 Le trafic on-net représente 93,9% du trafic émis à partir des réseaux de téléphonie mobile au cours du dernier trimestre de l’année 2014. La part du trafic off-net national, en baisse, est estimée à 3,9 % au cours de ce trimestre et le trafic international à 2,0%. 4 Le trafic on-net correspond au trafic qui reste dans le réseau de l’opérateur de l’appelant et le trafic off - net correspond au trafic qui sort vers un réseau tiers (fixe , mobile ou d’un autre opérateur international)
  19. 19. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 18 4.4 Evolution mensuelle du trafic SMS sortant Le trafic mensuel SMS, contrairement au trafic voix sortant, évolue en dents de scie depuis janvier 2014. Il est estimé à 148,47 millions en décembre 2014, soit une baisse de 14,3 % en glisssement annuel. En variartion trimestrielle ,il a reculé de 9,92% . 4.5 Evolution mensuelle de l’usage moyen sortant des SMS par client L’usage moyen mensuel de SMS a considérablement baissé en novembre 2014 (8sms/mois).En hausse de 2 points fin décembre (10sms/mois), l’usage moyen mensuel atteint la moyenne annuelle de 2014
  20. 20. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 19 4.6 Evolution mensuelle de la répartition du trafic SMS La répartition du trafic SMS sortant, en variation à la fin de ce trimestre, suit la même tendance que le trafic voix. Le trafic on-net représente 95,6% du trafic SMS sortant total. Le trafic SMS off net (hors trafic international) représente, 2,7% du trafic SMS sortant total contre 1,8% pour le trafic SMS international.
  21. 21. III. Le marché de l’Internet Le marché de l’Internet est composé des segments suivants :  l’Internet fixe bas débit (qui regroupe les accès fixes dont le débit est inférieur ou égal à 256 Kbps),  l’Internet fixe haut débit (ADSL),  l’Internet mobile à partir des clés Internet,  et l’Internet mobile hors clé Internet (2G et 3G) qui concerne les usagers qui se connectent via un terminal mobile. Seules les offres des opérateurs titulaires de licence sont suivies sur le marché de l’Internet. L’analyse de ce marché porte principalement sur le parc des abonnés, le taux de pénétration, ainsi que les parts de marché des opérateurs. 1. Le parc Le parc des abonnés à Internet regroupe les abonnements à l’Internet fixe (ADSL/RTC) et les abonnements actifs à l’Internet mobile (clé Internet/terminal mobile) 1.1 Evolution trimestrielle du parc global de lignes Internet La croissance du parc Internet a considérablement ralenti passant ainsi de 60,5 % en décembre 2013 à 2,7%, soit un parc internet qui s’établit en fin 2014 à 6.858.4235 lignes. A noter que Tigo a lancé son offre 3G+ en décembre 2013. 5 Cette évolution du parc au courant des deux derniers trimestres s’explique en partie par un réajustement de la méthode de comptabilisation des abonnés à l’Internet mobile hors clé. En effet, ce parc est constitué des usagers ayant établi une connexion Internet, facturée ou pas, via un équipement mobile au cours des trois derniers mois.
  22. 22. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 21 1.2 Evolution trimestrielle de la répartition du parc Internet par type d’accès L’évolution du marché de l’Internet est portée par le segment « Internet mobile hors clés» qui représente 93,9% du parc total, en hausse de 0,3 point, à la fin de ce trimestre. La part du parc clé Internet est en légère baisse (4,3% du parc total contre 4,6 % au trimestre précédent). Les segments fixes haut débit (ADSL) et bas débit restent constants avec respectivement 1,5% et 0,3% du parc internet total. 1.3 Répartition du parc Internet fixe / mobile Ainsi, le parc internet mobile atteint 98,2% en termes d’usage en fin décembre 2014, soit en glissement annuel une hausse de 4,21 points. Le parc Internet fixe reste constant au cours des deux derniers trimestres, ce qui veut dire que les usagers souscrivent plus aux abonnements à l’Internet mobile.
  23. 23. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 22 1.4 Evolution trimestrielle du parc bas débit6 Le parc bas débit en baisse depuis plus d’un an, s’élève à 17.754 lignes en fin décembre 2014, soit en glissement annuel, un recul de la croissance du parc de 43%. Par rapport au trimestre précédent, ce parc est en baisse de 0,97%. 1.5 Evolution trimestrielle du parc ADSL Le parc ADSL, en baisse au cours des deux derniers trimestres, accuse une légère hausse en fin décembre 2014. Il s’établit à 103.362, soit une croissance de 0,15% par rapport au trimestre précédent. 6 Seul le parc d’Orange est pris en compte au cours de ce trimestre
  24. 24. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 23 1.6 Evolution trimestrielle du parc de clés internet Le parc de clés internet s’élève à 295.839 au 31 décembre 2014, soit une baisse de 3% par rapport au trimestre précédent et en glissement annuel une croissance de 81,1%. A noter que cette croissance du parc clés Internet a considérablement fléchi entre septembre et décembre 2014. 1.7 Evolution trimestrielle du parc internet mobile hors clés (2G&3G)7 Le parc internet mobile hors clés est en constante évolution. Il s’établit à 6.441.468 abonnés, soit une hausse de 2 ,7% par rapport au trimestre précédent. 7 Le suivi de cet indicateur a débuté au premier trimestre de l’année 2013.
  25. 25. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 24 2. Le taux de pénétration 2.1 Evolution trimestrielle du taux de pénétration Le taux de pénétration de l’Internet au Sénégal poursuit sa progression et s’établit à 50,77 % au courant de ce trimestre contre 49,42% le trimestre précédent, soit une légère hausse de 1,35 point. La pénétration de l’internet enregistre un bond de 33,86 points sur l’année et la part de l’internet via les terminaux mobiles représente 33 points. 3. Les parts de marché L’analyse des parts de marché permet de mesurer la performance des opérateurs, l’intensité de la concurrence, ou la position d’un opérateur sur un segment de marché. La part de marché est obtenue en faisant le rapport entre le parc par opérateur et le parc total. 3.1 Evolution trimestrielle des parts de marché des opérateurs, en parc Le marché de l’Internet est globalement dynamique du point de vue de l’évolution du parc et des parts de marché des opérateurs. Au 31 décembre 2014, Orange détient globalement 65,08 % des parts de marché contre 23,79% pour Tigo et 11,12% pour Expresso. Tigo et Expresso ont connu une baisse continue de part de marché au profit de l’opérateur Orange du fait de la forte augmentation de son parc Internet mobile de ce dernier.
  26. 26. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 25 Il faut noter que l’opérateur Orange intervient sur tous les segments de marché tandis qu’Expresso n’intervient pas sur l’Internet fixe haut débit (ADSL). Tigo, pour sa part, n’intervient que sur le marché de l’Internet mobile (2G/3G) à partir d’un terminal mobile ou d’une clé Internet. Pour le parc internet bas débit, Expresso a déclaré n’avoir enregistré aucune connexion via un terminal fixe nomade au cours des quatre derniers mois. 3.2 Evolution trimestrielle des parts de marché pour les clés Internet Pour ce qui est de l’accès à Internet mobile par clé, Orange et Expresso ont réalisé des performances au cours de ce trimestre et disposent respectivement de 71,17% et 22,83 % de part de marché. La part de Tigo a par conséquent fléchi de 0,36 point et s’établit à 6%.
  27. 27. Rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au 31 décembre 2014 Page 26 3.3 Evolution trimestrielle des parts de marché pour l’Internet mobile hors clés internet Enfin, pour les utilisateurs de l’Internet mobile hors clé internet, Orange dispose de 64,15% de part de marché, (en hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent). Tigo et Expresso suivent avec respectivement 25,06% et 10,79 %.

×