Java j2ee

278 vues

Publié le

points clé & définitions mot clé java -j2ee

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
278
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Java j2ee

  1. 1. JDK Thank you for downloading this release ofthe Java™ Platform, Standard Edition DevelopmentKit(JDK™). The JDK is a developmentenvironmentfor building applications,applets,and components using the Java programming language. The JDK includes tools useful for developing and testing programs written in the Java programming language and running on the Java platform. See also:  Java Developer Newsletter (tick the checkbox under Subscription Center > Oracle TechnologyNews)  Java Developer Day hands-on workshops (free) and other events  Java Magazine JDK MD5 Checksum JAVA Le langage Java est un langage de programmation informatique orienté objet créé par James Gosling et Patrick Naughton, employés de Sun Microsystems, avec le soutien de Bill Joy (cofondateur de Sun Microsystems en 1982), présenté officiellement le 23 mai 1995 au SunWorld. La société Sun a été ensuite rachetée en 2009 par la société Oracle qui détient et maintient désormais Java. La particularité et l'objectif central de Java est que les logiciels écrits dans ce langage doivent être très facilement portables sur plusieurs systèmes d’exploitation tels que UNIX, Windows, Mac OS ou GNU/Linux, avec peu ou pas de modifications. Pour cela, divers plateformes et frameworks associés visent à guider, sinon garantir, cette portabilité des applications développées en Java. ORACLE Spring En informatique, Spring est un frameworklibre pour construire et définir l'infrastructure d'une application java2 , dont il facilite le développement et les tests. En 2004, Rod Johnson (en) a écrit le livre Expert One-on-One J2EE Design and Development3 quiexplique les raisons de la création de Spring. Sommaire
  2. 2. 1 Conteneur léger 2 Composition de Spring 2.1 Noyau de base 2.1.1 Exemple d'utilisation 2.2 Compléments 3 Notes et références 4 Voir aussi 4.1 Articles connexes 4.2 Bibliographie 4.3 Liens externes STRUTS Apache Struts est un framework libre servant au développement d'applications web Java EE. Il utilise et étend l'API Servlet Java afin d'encourager les développeurs à adopter l'architecture Modèle-Vue-Contrôleur (MVC). Le patron modèle-vue-contrôleur (en abrégé MVC, de l'anglais model-view-controller), tout comme les patronsmodèle-vue-présentation ou Présentation, abstraction,contrôle, est un modèle destiné à répondre auxbesoins des applications interactives en séparant les problématiques liées aux différents composants au sein de leur architecture respective. Ce paradigme regroupe les fonctions nécessaires en trois catégories : 1. un modèle (modèle de données) ; 2. une vue (présentation, interface utilisateur) ; 3. un contrôleur (logique de contrôle, gestion des événements, synchronisation). Java EE (Redirigé depuis J2EE) Positionnement de Java EE vs Java SE.
  3. 3. Java Enterprise Edition, ou Java EE (anciennement J2EE), est une spécification pour la technique Java d'Oracle plus particulièrement destinée aux applications d’entreprise. Ces applications sont considérées dans une approche multi-niveaux1 . Dans ce but, toute implémentation de cette spécification contient un ensemble d’extensions au framework Java standard (JSE, Java Standard Edition) afin de faciliter notamment la création d’applications réparties. Pour ce faire, Java EE définit les éléments suivants :  Une plate-forme (Java EE Platform), pour héberger et exécuter les applications, incluant outre Java SE des bibliothèques logicielles additionnelles du Java Development Kit (JDK) ;  Une suite de tests (Java EE Compatibility Test Suite) pour vérifier la compatibilité ;  Une réalisation de référence (Java EE Reference Implementation), dénommée GlassFish ;  Un catalogue de bonnes pratiques (Java EE BluePrints). Sommaire [masquer]  1 Positionnement de Java EE  2 Interfaces de programmation  3 Serveur d'applications certifiés[2] o 3.1 Certifié Java EE 7[3] o 3.2 Certifié Java EE 6 o 3.3 Certifié Java EE 5 / J2EE 1.5 o 3.4 Certifié J2EE 1.4  4 Références  5 Liens externes  6 Bibliographie  7 Article connexe Positionnement de Java EE[modifier | modifier le code] Alors que Java SE constitue le framework de référence pour Java – avec des bibliothèques standards répondant à la plupart des besoins – Java EE complète ce framework avec des bibliothèques logicielles additionnelles dédiées à des applications professionnelles, facilitant par exemple le développement d'applications pour architecture distribuée. Les JDK spécifiques à Java EE sont conçus de façon à ce qu'une application réalisée avec Java EE fonctionne sur le même JRE qu'une application écrite avec Java SE, mais nécessitera cependant qu'en complément, les bibliothèques exploitées soient fournies par un « conteneur Java » lourd tel que Apache Tomcat, JBoss ou JOnAS, ou léger tel queSpring. La première version des spécifications de J2EE fut publiée en 1999, la version 1.3 apparut en 2001, puis la version 1.4 en 2003 (support XML et services Web) et la version 1.5 (renommée Java EE 5) en 2007. Depuis septembre 2014, la dernière version en cours est Java EE 8 ; elle fonctionne avec les JDK de Java SE 8. Interfaces de programmation[modifier | modifier le code]
  4. 4. Ci-dessous, une liste de composants pouvant être contenus dans une implémentation Java EE :  Servlet : Composant représentant le C (Controller) du paradigme MVC  Portlet : Conteneur Web (extension de l’API Servlet)  JavaServer Pages (JSP) : Framework Web  Java Standard Tag Library (JSTL) : bibliothèque de balises pour les JSP  JavaServer Faces (JSF) : Java Server Face, Framework Web  EJB : Composants distribués transactionnels  JNDI : API de connexion à des annuaires, notamment des annuaires LDAP, et espace de noms d’objet (ENC)  JDBC : API de connexion à des bases de données  Java Message Service (JMS) : API de communication asynchrone par message  JCA : API de connexion, notamment à des PGI  JavaMail : API de gestion des mails  JMX : Extension d’administration des applications  JPA : API de gestion de la persistance des données  JTA : API de gestion des transactions  Java API for XML Processing (JAXP) : API d’analyse XML  JAXM : API de communication asynchrone par XML  JAX-RPC / JAX-WS : API de communication synchrone par XML, par exemple à l’aide du protocole SOAP  JAXB : API de sérialisation par XML  JAXR : API de gestion des registres XML, permettant d’enregistrer des Web Services en ebXML  Java RMI : API de communication distante entre des objets Java  Java IDL : API de communication entre objets Java et objets non-Java, via le protocole CORBA Serveur d'applications certifiés2 [modifier | modifier le code] Une application Java EE s'exécute sur un serveur d'applications. Certifié Java EE 73[modifier | modifier le code]  Oracle GlassFish Server Open Source Edition 4.04  TmaxSoft TMAX JEUS 85  RedHat Wildfly 8.0.06 Certifié Java EE 6[modifier | modifier le code]  Oracle GlassFish Enterprise Server v3, basé sur le serveur open-source GlassFish
  5. 5.  Oracle WebLogic Server 12c de Oracle Corporation  JBoss AS 7.x (profil web uniquement pour la version 7.0.x), JBoss AS 6 (profil web uniquement)7  JEUS 7, un serveur d'applications de TmaxSoft  Apache Geronimo 3.0  IBM WebSphere Application Server 8.0  IBM WebSphere Application Server Community Edition 3.0, basé sur Apache Geronimo  Fujitsu Interstage Application Server  Caucho Resin 4.0.17 (profil web uniquement) Certifié Java EE 5 / J2EE 1.5[modifier | modifier le code]  Sun Java System Application Server Platform Edition 9.0, basé sur le serveur open- source GlassFish  Oracle WebLogic Server 10gR3 de Oracle Corporation  SAP NetWeaver Application Server, Java EE 5 Edition de SAP  JEUS 6, un serveur d'applications de TmaxSoft  Apache Geronimo 2.0  IBM WebSphere Application Server Community Edition 2.0, basé sur Apache Geronimo  IBM WebSphere Application Server v7  Oracle Containers for Java EE 11  GlassFish  Apache OpenEJB via Apache Geronimo  JBoss 5.0.0  JOnAS 5, un serveur d'applications open-source d’ObjectWeb Certifié J2EE 1.4[modifier | modifier le code]  Apache Geronimo, un serveur d'applications open-source.  Pramati Server 5.0  Oracle Application Server 10g  Resin, un serveur d'applications intégrant le XML  SAP NetWeaver Application Server, Java EE 5 Edition de SAP AG  Sun Java System Web Server  Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2  IBM WebSphere Application Server (WAS)  BEA Systems WebLogic server 8
  6. 6. Un1 portlet est une application informatique que l'on peut placer dans un portail web, qui sert alors de conteneur. C'est un objet qui affiche un bloc sur une page web et qui est souvent émis par des servlets. Un portlet traite les requêtes d'une tâche ou d'un service donné et génère dynamiquement le contenu web affiché à l'utilisateur. Les portlets permettent de fournir toutes sortes de services généralistes ou spécialisés (interface de consultation de dossiers, agenda personnel, annuaire, panneau d'information, intégration d'un moteur de recherche, météo, etc.) @Repository : stéréotype pourla couche de persistance @Component stéréotype générique pour tout composant spring @Service | stereotype for service layer | @Controller| stereotype for presentation layer (spring-mvc)

×