Le Volontariat international
de la Francophonie (VIF)
Engagement
Solidarité
Diversité culturelle
Partage
2
Qu’est ce que le Volontariat
International de la Francophonie ? 	
Sous l’impulsion d’Abdou Diouf, Secrétaire général de ...
3
LA FRANCOPHONIE (VIF)
Dans quels domaines
d’intervention ?
Déployés sur les cinq continents auprès d’institutions
franco...
4
5
Les volontaires internationaux
de la Francophonie
en quelques chiffres
• 148 volontaires entre 2008 et 2012
• 45 % de fe...
6
2.DEVENIRVOLONTAIREINTERNATIONAL
Qu’est ce qu’un VIF ?
Un volontaire international de la Francophonie (VIF) est un jeune...
7
DELAFRANCOPHONE(VIF)
Qui peut devenir VIF ?
Quelles sont les conditions à remplir ?
l être âgé entre 21 et 34 ans au mom...
8
3.DEVENIR UNE STRUCTURE D’ACCUEIL
BÉNÉFICIER DE L’APPUI D’UN JEUNEVOLONTAIRE
Qu’est-ce qu’une structure
d’accueil parten...
9
PARTENAIRE
INTERNATIONAL DE LA FRANCOPHONIE
Pourquoi faire appel à un volontaire
international de la Francophonie
Vous s...
10
EN BREF,COMMENT BÉNÉFICIER DES SERVICES D’UNVIF ?
Retirer un dossier de demande de volontaire à l’adresse suivante :
vo...
11
QUELQUESTÉMOIGNAGES DEVOLONTAIRES
Engagement
Illili Ag Elmehdi, volontaire malien en mission
à Hûe (Vietnam), au poste ...
Conceptiongraphique:RenéBertramo-Créditsphotos:PatrickLazic/OIF ;JulieGommes/OIF-ImpriméparCaractèresurdupapierissudeforêt...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plaquette 2012-web

509 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
190
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plaquette 2012-web

  1. 1. Le Volontariat international de la Francophonie (VIF) Engagement Solidarité Diversité culturelle Partage
  2. 2. 2 Qu’est ce que le Volontariat International de la Francophonie ? Sous l’impulsion d’Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie et adopté par le XIe Sommet des Chefs d’États (Bucarest, 2006), le programme de volontariat international de la Francophonie a été expérimenté avec succès sur la période 2007-2009. Ce programme mis en œuvre par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) offre aux jeunes la possibilité de participer au développement des sociétés par le biais du volontariat. Il est mené en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), avec le soutien de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) et de TV5 Monde. Le volontariat est avant tout un acte d’engagement personnel et désintéressé de jeunes francophones qui, pour une durée déterminée, offrent leurs compétences dans un domaine d’activité précis, au profit d’un projet de la Francophonie. Pour quel but ? Ce programme est destiné à offrir aux jeunes francophones entre 21 et 34 ans, la possibilité de : A s’engager durant 12 mois à mettre leurs savoirs, savoir faire et savoir être à la disposition d’un projet auquel ils vont participer et vivre, au sein de l’espace francophone, une expérience de mobilité internationale qui s’intégrera à leur parcours professionnel ; A contribuer au développement des pays francophones dont notamment ceux du Sud, d’Europe centrale et orientale. Ce programme espère contribuer à rapprocher la Francophonie institutionnelle des jeunes. 1.LEVOLONTARIAT INTERNATIONAL DE Afin d’alléger le texte, le genre masculin est utilisé dans le présent document pour désigner aussi bien les femmes que les hommes.
  3. 3. 3 LA FRANCOPHONIE (VIF) Dans quels domaines d’intervention ? Déployés sur les cinq continents auprès d’institutions francophones, les volontaires s’engagent à œuvrer dans les domaines d’action privilégiés de la Francophonie : • la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ; • la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme ; • l’éducation, la formation et la culture ; • l’appui au développement durable et à la solidarité ; • les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour la réduction de la fracture numérique. Dans quels pays d’affectation, quelle structure d’accueil ? En fonction des projets identifiés, les volontaires internationaux de la Francophonie peuvent être affectés au sein d’une structure d’accueil située dans l’un des 57 États et gouvernements membres de la Francophonie. Une structure d’accueil partenaire partage les valeurs et les principes de la Francophonie. Elle fait partie du réseau de partenariat de l’OIF, des opérateurs (AUF, AIMF, TV5 Monde, Université Senghor) ou des institutions (Conférence des ministres de l’éducation nationale - CONFEMEN, Conférence des ministres de la jeunesse et des sports - CONFEJES, Assemblée parlementaire de la Francophonie - APF) de la Francophonie. Solidarité
  4. 4. 4
  5. 5. 5 Les volontaires internationaux de la Francophonie en quelques chiffres • 148 volontaires entre 2008 et 2012 • 45 % de femmes, 55 % d’hommes • 80 % sont originaires des pays du sud et d’Europe centrale et orientale • 28 ans de moyenne d’âge • 87 % des volontaires sont globalement satisfaits de leur expérience (D’après les dernières données statistiques du dispositif de suivi des volontaires, octobre 2012) Solidarité
  6. 6. 6 2.DEVENIRVOLONTAIREINTERNATIONAL Qu’est ce qu’un VIF ? Un volontaire international de la Francophonie (VIF) est un jeune diplômé, homme ou femme, qui a acquis dans le cadre de ses études des compétences avérées dans son domaine de formation. Il est animé d’un désir de partage. Il s’engage, durant 12 mois, exclusivement de tout autre engagement et de manière désintéressée, au service d’un projet de la Francophonie. Il doit faire preuve d’ouverture, de sens des responsabilités, de sens de l’initiative, de réelles capacités d’adaptation et d’autonomie dans le respect de la culture de ses interlocuteurs et du pays d’accueil. Un volontaire n’est pas un stagiaire, n’est pas un salarié de l’OIF ni de la structure d’accueil qui le reçoit. Le volontariat constitue donc pour le volontaire francophone une opportunité de valoriser et de mettre à contribution des savoirs récemment acquis afin de : • se confronter aux particularités de la vie professionnelle ; • acquérir des nouveaux savoir-faire et savoir-être ; • exercer une activité dans un contexte culturel différent.
  7. 7. 7 DELAFRANCOPHONE(VIF) Qui peut devenir VIF ? Quelles sont les conditions à remplir ? l être âgé entre 21 et 34 ans au moment du dépôt de la candidature ; l avoir la majorité légale dans son pays d’origine et dans le pays d’accueil ; l être reconnu médicalement apte ; l avoir la nationalité de l’un des 57 États ou gouvernements membres de la Francophonie et résider sur le territoire de cet État ou gouvernement ; l être titulaire d’un diplôme universitaire ou équivalent ; l être en règle avec les lois et l’administration de son pays, et détenir un passeport en cours de validité ; l le candidat s’engage pour 12 mois et s’engage à rejoindre son pays d’origine à la fin de sa mission ; l le recrutement du candidat est strictement individuel, le projet excluant toute prise en charge de la famille ou de toute autre personne. Un volontaire ne peut faire valoir sa qualité de volontaire francophone pour être rejoint par un tiers ; l le candidat ne peut pas être volontaire dans son propre pays ; l les candidatures féminines et celles provenant « des pays du sud » et d’Europe centrale et orientale sont fortement encouragées. Comment présenter sa candidature ? Tout candidat répondant aux critères d’éligibilités et souhaitant devenir VIF peut déposer son dossier en ligne lors des appels à candidatures sur les sites internet de l’OIF : www.francophonie.org et www.jeunesse.francophonie.org Les appels à candidatures seront également publiés en ligne sur les sites des partenaires : www.auf.org - www.aimf.asso.fr - www.tv5.org Quelles sont les prises en charges ? L’OIF prend en charge : l le billet d’avion aller et retour ; l la session de préparation au départ ; l l’indemnité forfaitaire d’installation ; l l’indemnité mensuelle de subsistance ; l l’indemnité forfaitaire de retour ; l l’assurance santé et rapatriement ; l un appui pour valoriser l’expérience du volontaire à leur retour. Diversité culturelle
  8. 8. 8 3.DEVENIR UNE STRUCTURE D’ACCUEIL BÉNÉFICIER DE L’APPUI D’UN JEUNEVOLONTAIRE Qu’est-ce qu’une structure d’accueil partenaire ? Une structure d’accueil partenaire partage les valeurs et les principes de la Francophonie. Elle fait partie du réseau de partenariat de l’OIF, des opérateurs (AUF, AIMF, TV5 Monde, Université Senghor) et des institutions (CONFEMEN, CONFEJES, APF) de la Francophonie. L’organisation qui a recours aux services d’un volontaire, s’engage à : • manifester un réel intérêt pour accueillir, accompagner et favoriser l’échange d’expérience avec le volontaire qui apportera sa participation dans la réalisation des activités du projet ; • encadrer le volontaire, lui confier des tâches à la hauteur de ses qualifications et de son expérience.
  9. 9. 9 PARTENAIRE INTERNATIONAL DE LA FRANCOPHONIE Pourquoi faire appel à un volontaire international de la Francophonie Vous souhaitez avoir recours aux services d’un volontaire pour vous appuyer dans le cadre de vos projets relatifs aux domaines d’intervention cités ci-dessous : • la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ; • la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme ; • l’éducation, la formation et la culture ; • l’appui au développement durable et à la solidarité ; • les NTIC pour la réduction de la fracture numérique ; • le renforcement des capacités locales en développement économique, social et culturel. Vous pouvez alors soumettre votre demande d’accueil d’un volontaire à l’OIF qui prendra le soin d’examiner votre dossier. Partage
  10. 10. 10 EN BREF,COMMENT BÉNÉFICIER DES SERVICES D’UNVIF ? Retirer un dossier de demande de volontaire à l’adresse suivante : volontariat@francophonie.org 1ère étape : La définition du profil de poste du volontaire - l’expression du besoin de la structure d’accueil Une structure d’accueil souhaitant bénéficier des services d’un volontaire doit identifier au préalable ses besoins et définir avec rigueur le/les profils de postes à pourvoir. Le choix des structures partenaires auprès desquelles les volontaires seront affectés doit répondre aux critères suivants : • le degré d’adhésion à l’esprit du volontariat ; • l’implication dans la définition du poste ; • la capacité à encadrer un volontaire ; • la contribution au fonctionnement du poste. Un dossier de demande de volontaire à compléter peut vous être transmis sur simple demande (cf. contacts et coordonnées). 2e étape : Le processus de sélection du volontaire Le processus de sélection du volontaire s’effectue en relation étroite avec l’OIF. Le choix final du volontaire appartient à la structure d’accueil partenaire. Une convention de mise à disposition régit les liens entre la structure d’accueil et l’OIF. Une convention de volontariat régit les liens entre le volontaire et l’OIF. 3e étape : Les prises en charges L’OIF se chargera des frais relatifs à la mise à disposition du VIF auprès de la structure d’accueil (transport, formation, assurance, indemnités, suivi, bilan…). La structure d’accueil partenaire assume les coûts de fonctionnement matériel liés au poste du volontaire (bureau, matériel, communication…) et toutes les démarches administratives nécessaires à sa venue et au bon déroulement de sa mission.
  11. 11. 11 QUELQUESTÉMOIGNAGES DEVOLONTAIRES Engagement Illili Ag Elmehdi, volontaire malien en mission à Hûe (Vietnam), au poste d’animateur en technologie d’information et de communication « Cette expérience m’a permis de voir avec un certain recul ma vie socioprofessionnelle, de partager des expériences, de donner de mon temps et de mes connaissances, en un mot de me sentir utile. » Yasmine Magone, volontaire ivoirienne en mission à Port au Prince (Haïti), au poste d’assistante de coordination des projets d’animation « Ma mission en tant que volontaire m’a permis de tirer de nombreux enseignements sur ma capacité d’intégration et d’adaptation, de tolérance et d’acceptation de l’autre. » Oswald Flatin, volontaire béninois en mission à Yaoundé (Cameroun) au poste de chargé d’études « J’ai constaté une certaine maturité aussi bien en ma personne qu’en mon travail. Cette mission de volontariat m’a donné une plus-value, une ouverture d’esprit sur le monde et un réseau relationnel et professionnel. » Andreea Neamtu, volontaire roumaine en mission à Chisinau (Moldavie) au poste d’animatrice médiathécaire « Cette mission m’a permis d’apprendre à être prête à tout faire, découvrir et pousser des portes que je n’aurais pas eu le courage de pousser auparavant. » Serge Trésor Tchaptchet, volontaire camerounais en mission à Dakar (Sénégal) au poste d’assistant Internet « Nous retenons de notre mission qu’il faut parfois aller à la découverte de l’autre, pour mieux se connaître soi-même. N’eut été le mandat de volontaire, nous en serions encore, peut-être, à cheminer aux côtés des préjugés et idées préconçues en prétendant connaître un peuple, une culture, une religion. » Élodie Bamowongo, volontaire congolaise, de la RDC en mission à Hanoï, (Vietnam) au poste de chargée de projet pour le développement de la communication sur la Francophonie universitaire « Voyager c’est apprendre et découvrir. J’ai appris à valoriser ma culture en découvrant celle des autres. » Nadyia Ben Halim, volontaire tunisienne en mission à Phnom Penh (Cambodge) au poste d’assistante de formation FLE « J’ai pu grâce à mon expérience de volontaire vivre une année d’autonomie et de découverte. Plus que jamais je crois en la diversité mais plus que jamais aussi, je crois au partage. » Moussa Gassama, volontaire sénégalais, en mission à Sofia (Bulgarie) au poste de documentaliste-rédacteur au CREFECO « J’éprouve toujours du plaisir à parler de mon expérience de volontaire ! Je souhaite aux nouveaux volontaires d’être heureux de participer à une telle initiative qui a été une réussite pour mon parcours professionnel. »
  12. 12. Conceptiongraphique:RenéBertramo-Créditsphotos:PatrickLazic/OIF ;JulieGommes/OIF-ImpriméparCaractèresurdupapierissudeforêtsgéréesdefaçonresponsable,n°dechaînedecontrôlePEFC/10-31-36 COORDONNÉES ET CONTACTS Vous souhaitez vous porter candidat au VIF Vous souhaitez des informations sur les conditions de recrutement d’un VIF volontariat@francophonie.org Plus d’informations sur les sites : www.jeunesse.francophonie.org www.francophonie.org Autres adresses utiles de sites partenaires du programme VIF : • Agence universitaire de la Francophonie (AUF) : www.auf.org • TV5 Monde : www.tv5.org • Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) : www.aimf.asso.fr Autre adresse utile : • Jeux de la Francophonie : www.jeux.francophonie.org Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Direction de l’Éducation et de la Jeunesse / Volontariat international de la Francophonie 19-21, avenue Bosquet - 75007 Paris (France) Téléphone : +33 (0)1 44 37 33 00 Contacts : Spécialiste de programme : Monique Vilayphonh Courriel : volontariat@francophonie.org ISNB 978-92-9028-368-3

×