Que se passe t-il quand on boit de l’alcool?    Quand une personne consume de l’alcool, ceci commenceimmédiatement a passe...
Plus le passage de l’alcool est vite, plus le taux d’alcool passera plusvite dans le sang, plus vite on sera ivre. Le fait...
L’alcool est digéré en deux étapes dans le foie par des enzymes endeux étapes.L’alcool, est transforme dans la première ét...
En cas de consommation excessive d’alcool, un supplémentaire dedégradation est activées grâce au système microsomial d’oxy...
Effets et risquesL’alcool agit sur les différentes parties du corps. Il influence la perception ,l’attention et la capacit...
notamment au niveau de l’abdomen.Alcool accroit le risque de devenirgros, tenant, en compte qu’en moyenne on doit consomme...
Toutefois, l’alcool procure ce genre de bienfaits quand on en boit depetites quantités réparties sur toute la semaine, plu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'alcool dans le corps maxo malfoy poli

637 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
637
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'alcool dans le corps maxo malfoy poli

  1. 1. Que se passe t-il quand on boit de l’alcool? Quand une personne consume de l’alcool, ceci commenceimmédiatement a passer dans le sang. Une partie passe directement par lamuqueuse buccale et un autre par l’œsophage.Un quart de l’alcool passe dans le sang après l’assimilation par l’estomacet le restant par les intestins (principalement l’intestin grêle).L’assimilation de l’alcool est plus vite si :-la boisson est chaude-la boisson contient du gaz carbonique-la boisson contient du sucre-l’ingestion est vite-l’estomac est vide (à jeun)-s’il y a présence de facteurs individuels comme certaines maladies La concentration maximale d’alcool dans le sang se produit au boutde 60 minutes.Pour calculer l’alcoolémie chez une personne il faut savoir la quantitéd’alcool qu’elle a consommé et son poids. Il faut tenir en compte alorsque les femmes ont en moyenne d’avantage de tissus adipeux et moinsde kilos d’eau par kilo. L’eau représente 68% du poids chez les hommescontre le 55% chez les femmes. Lorsqu’on calcule l’alcoolémie donc, ontient en compte d’une constante 0. 68 chez les hommes et de 0.55 chezles femmes.La différence de proportion de tissus adipeux et % d’eau dans le sang fontqu’à même taille et a même poids le taux d’alcool chez la femme estnormalement plus élevé que chez l’homme.
  2. 2. Plus le passage de l’alcool est vite, plus le taux d’alcool passera plusvite dans le sang, plus vite on sera ivre. Le fait de ne pas être a jeun résulteen que l’alcool passe plus de temps dans l’estomac à cause de la digestion,et que on devienne ivre moins vite.Une fois dans le sang, l’alcool se distribuera dans tout le corps, dans tousles organes d’une façon assez rapide. Au bout d’une heure le taux d’alcooldans le sang sera maximal.Le fait d’avoir une masse corporelle plus grande enmenne aussi à avoirune quantite d’eau plus grande, et a une disolution de l’alcool plus rapide. Le taux d’alcoolémie dans le corps. On utilisera la fonction de Widmark C(t)= 0.8Vd/Pr – B(t-tmax) pour calculer letaux d’alcoolémie dans le sang.Celle-ci consiste en calculer C(t) qui sera le pourcentage d’alcool dans lesang en tenant en compte le Volume de la boisson (V) par la degréalcoolique (d), sur le poids (en KG) par r qui est la quantité d’eau dans lecorps de la personne par kg de poids : qui sera 0.7 pour les hommes et 0.6pour les femmes. Elimination d’alcool par le foie :
  3. 3. L’alcool est digéré en deux étapes dans le foie par des enzymes endeux étapes.L’alcool, est transforme dans la première étape en acide acétaldéhyde parl’enzyme alcool déshydrogénase (ADH). L’acétaldéhyde est une substancetrès toxique qui provoque des dégâts dans l’ensemble de organisme.Dans un deuxième pas, l’acétaldéhyde est métabolisé en acétate (=acideacétique) par l’enzyme acétaldéhyde. Déshydrogénase (ALDH)Ensuite, les acétates sont transformées en acétylcoenzyme A. Celle-ci joueun rôle primordial dans le cycle des citrates, des acides gras et dans lasynthèse du cholestérol. La synthèse des acides gras est facilitée parl’acétylcoenzyme A, ce qui entraine une accumulation d’acides gras dansle foie et peut conduire a une stéatose (accumulation anormale de graissedans les cellules) du foie en cas de consommation excessive d’alcool.Consommation excessive :
  4. 4. En cas de consommation excessive d’alcool, un supplémentaire dedégradation est activées grâce au système microsomial d’oxydation del’éthanol (MEOS). Le MEOS peut éliminer environ un quart de l’alcoolingéré.MEOS est une enzyme destinée a éliminer l’alcool. Ainsi l’alcool estdégradé plus rapidement. L’organisme réagit a une situationexceptionnelle en produisant d’avantage d’enzymes MEOS, cherchantainsi a limiter les effets grisants de l’alcool. Alors l’acétaldéhyde ne peutpas être éliminé plus rapidement pour autant et constitue plus dedamages. La réaction face a l’alcool des différentes personnesDifférences entre les genres : En règles générale, les femmes supportentmoins bien l’alcool que les hommes. À quantité égale consommée, l’alcoolest plus nocif pour les femmes que pour les hommes. Les corps desfemmes ont plus de tissus adipeux et moins de liquide que celui deshommes.Différences liées à l’âge: Les jeunes supportent moins bien l’alcool que lesadultes et étant davantage expose aux dangers qui en découlent. Lesjeunes ont un poids inférieur au celui des adultes. L’alcool se reparti dansune quantité plus faible de liquide corporal et la concentration d’alcooldans le sang se trouvé aussi augmente.Différences individuelles : De nombreux asiatiques possèdent à cet égardun système atypique, que l’on retrouve également chez certains individusd’autre population. Cela explique pourquoi l’organisme de personnespossèdent ce système atypique. Réagit très violemment a laconsommation d’alcool. Une telle réaction provient du fait que leursenzymes éliminent très rapidement l’alcool, ou trop lentement l’acideacétaldéhyde. Dans les deux cas, ceci provoque une concentration tropgrande d’acide acétaldéhyde.
  5. 5. Effets et risquesL’alcool agit sur les différentes parties du corps. Il influence la perception ,l’attention et la capacité de réaction. L’alcool produit également des effetssur les émotions et le comportement, ainsi que sur les fonctionsphysiologiques élémentaires, telles que la régulation de la température ducorps et la respiration.L’alcool agit sur le métabolisme des neurotransmetteurs, ainsi, il produitdes effets négatifs sur l’activité cérébrale : Acuité visuelle diminue et lechamp visuel se rétrécit.La concentration, la capacité de discernement el le sens commun sevoient altèresA une alcoolémie de 0.8% par exemple, le temps de réaction est rallongede 30 à 50 %.A partir de 0.5/1000 on se sent euphorique, et on a une envie très forte deparler et ce communiquer.La faculté visuelle supposant une coordination complexe de différentsmuscles oculaires, elle est très rapidement infl uencée par l’alcool.Lorsque les yeux suivent un objet, une voiture qui s’approche parexemple, cette coordination doit être optimale.L’alcool fait-il grossir?L’alcool contient 7,1 kilocalories par gramme. Elles favorisent la prise depoids mais sont considérées comme des „calories vides”, car elles necontiennent que de très petites quantités de nutriments. Un décilitre devin rouge (12 vol%) contient 9,5 gr d’éthanol et donc 67 kcal. Aux caloriescontenues dans l’éthanol, il faut ajouter la teneur en hydrates de carbone.Les liqueurs et les vins de dessert contiennent ainsi nettement plusd’hydrates de carbone que le vin ou la bière. Lorsque l’on boit de l’alcoolen mangeant, l’organisme commence par éliminer l’alcool. L’alcooldifférant de plusieurs heures la combustion des acides gras, la formationde dépôts graisseux s’en trouve renforcée. Consommer de l’alcool accroîtdonc le risque de devenir gros. Il ressort des études réalisées qu’uneconsommation importante d’alcool favorise l’accumulation de graisse,
  6. 6. notamment au niveau de l’abdomen.Alcool accroit le risque de devenirgros, tenant, en compte qu’en moyenne on doit consommer 2500 cal parjour.La consommation chronique de l’alcool :La consommation chronique de l’alcool provoque plusieurs problèmes auniveau de l’organisme. Ça peut provoquer de l’hépatite, cirrhose et mêmede modifications au niveau génétique est un intolérance pour lesdescendants du consommateur chronique.Le risque existe de voir apparaître une infl ammation chronique dupancréas. Des saignements et des modifi cations des tissus au niveau del’estomac peuvent se produire, l’alcool pouvant blesser les muqueuses del’estomac et de l’intestin.Qu’est-ce qu’une „gueule de bois”?Une tête „en ébullition”, des maux de tête, des palpitations et desnausées sont les symptômes typiques de la „gueule de bois”. Cessymptômes ont différentes causes possibles:DeshydratationL’alcool déshydrate l’organisme. Plus précisément, ilperturbe le contrôle de l’équilibre hydrique, ce qui conduità une élimination d’eau excessive.Aussi il y a d’autres composants tels que huiles de fusel et les alcoolssuperieurs. L’ ALCOOL EST-IL BON POUR LE CŒUR?Des scientifiques pensent que des composés présents dans le vin rouge(les polyphénols) bloquent l’action d’une substance responsable de laconstriction des vaisseaux sanguins.De plus, on a observé un lien entre la consommation d’alcool en généralet une augmentation du taux de “ bon ” cholestérol. La consommationd’alcool diminue aussi la formation de caillots.
  7. 7. Toutefois, l’alcool procure ce genre de bienfaits quand on en boit depetites quantités réparties sur toute la semaine, plutôt qu’une grandequantité en une seule fois au cours d’une soirée bien arrosée. L’alcool peut être très nossif pour la santé bu en trop grandesquantités, en étant trop jeune, en ayant une maladie spécifique ou enayant des troubles psicologiques ou mentaux, de toute façon, on peutsoutenir que l’alcool peut avoir des bénéfices pour l’organisme, et mêmepeut être quelques uns à conaître encore. L’alcool fut et sera une boisoncommune, à toutes les cultures et nations et la boison pour l’interactionsociale la plus universalisée et convencionnelle, mais à la fois critiquée.

×