Valorisation et perspectives des PME-ETI françaises

5 921 vues

Publié le

Altares, acteur majeur de l’information sur les entreprises, et AlphaValue, leader européen en recherche indépendante sur les actions ont associé leurs savoir-faire pour créer AltaValue, un socle de connaissance unique sur les PME et les ETI françaises.

AltaValue dispose de plusieurs dizaines de milliers de valorisations d’entreprises, actualisées mensuellement, fondées sur des méthodes directement issues de l’univers des entreprises cotées (comparables, actualisation des cash-flows futurs), et d’une connaissance très fine de l’ensemble des secteurs d’activité (500 codes d’activité suivis).
 
Parce que l’investissement se porte aussi sur les entreprises non cotées, AltaValue apporte un éclairage unique sur l’univers des PME et des ETI françaises.
 
Les perspectives et valorisations sont construites de sorte à rendre accessible un prix de marché, neutre, offrant ainsi un repère utile à l’ensemble des parties prenantes (Chef d’entreprise, expert-évaluateur, investisseur, conseiller financier, banquier, partenaire sociaux, actionnaire …).

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 921
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 376
Actions
Partages
0
Téléchargements
48
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Valorisation et perspectives des PME-ETI françaises

  1. 1. T1 2014 Valorisation et perspectives des PME-ETI françaises Analyse des données entre Septembre 2013 et Décembre 2013 Janvier 2014 www.altavalue.fr @altavalue
  2. 2. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES A propos Connecter le tissu économique national à l’environnement mondial Contacts Christophe Scalabre Responsable du développement T. : 06 50 98 84 51 christophe.scalabre@altavalue.fr Maxime Mathon Communication & Marketing T. : 01 70 61 10 52 maxime.mathon@altavalue.fr Suivez toutes les publications d’ALTAVALUE sur Twitter : @altavalue Altares, acteur majeur de l’information sur les entreprises, et AlphaValue, leader européen en recherche indépendante sur les actions ont associé leurs savoir-faire pour créer AltaValue, un socle de connaissance unique sur les PME et les ETI françaises. AltaValue dispose de plusieurs dizaines de milliers de valorisations d’entreprises, actualisées mensuellement, fondées sur des méthodes directement issues de l’univers des entreprises cotées (comparables, actualisation des cash-flows futurs), et d’une connaissance très fine de l’ensemble des secteurs d’activité (500 codes d’activité suivis). Parce que l’investissement se porte aussi sur les entreprises non cotées, AltaValue apporte un éclairage unique sur l’univers des PME et des ETI françaises. Les perspectives et valorisations sont construites de sorte à rendre accessible un prix de marché, neutre, offrant ainsi un repère utile à l’ensemble des parties prenantes (Chef d’entreprise, expertévaluateur, investisseur, conseiller financier, banquier, partenaire sociaux, actionnaire …). Détails des informations financières et légales (comptes, paiement, défaillance …) sur les 100.000 entreprises dont le C.A. > 2M€ COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Construction de ratios sectoriels à partir de la recherche réalisée par 25 analystes sur les 500 principales firmes cotées en Europe 2
  3. 3. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES SOMMAIRE PÉRIMÈTRE DE L’ÉTUDE Univers de référence Avant propos 4 5 1 million d’entreprises françaises publient leurs comptes < 2M€ (89%) CA / Ebitda / Fonds propres Zoom sur les Fonds propres Capex / Dette nette / BFR Régions Evolution de la valorisation Evolution des perspectives Evolution de la valorisation des ETI Secteurs Evolution de la valorisation Evolution des perspectives Evolution de la valorisation des ETI 6 7 8 9 10 11 12 13,14 15 > 2M€ 100.000 Entreprise avec des comparables Dernière date de cloture inférieure à 18 mois Publications de l’ensemble des comptes depuis 5 ans … 60.000 Elimination des valorisations négatives Elimination des variations de résultats trop importantes … Univers de référence utilisé pour l’étude 48.398 Investir dans une PME-ETI de l'Agroalimentaire Annexes 16 17 COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Au 1er Janvier 2014, 78% des entreprises françaises ont publié leurs comptes 2012 3
  4. 4. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES 48 398 Entreprises valorisés 1 910 ETI analysées 1,3% Bâtiment 123 6,4% Commerce de détail 61 3,2% 9 0,5% Commerce Interentreprises 276 14,5% Hébergement, restauration, débits boissons 44 2,3% 76 4,0% Industrie agroalimentaire 59 3,1% Industrie manufacturière 401 21,0% Information & Communication 138 7,2% Santé 162 8,5% Services aux entreprises 1.174 12.855 989 1.684 1.145 418 909 1.301 852 6.034 2.399 2.127 24 Immobilier 1.056 0,2% Autres activités 1.110 1.699 2.438 4 Commerce et réparation véhicules 910 Poids Agriculture 2.271 1.144 ETI 378 19,8% Transport & Logistique 155 8,1% 1 910 100,0% En M€ 3.911 1.634 285 Total général COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 4
  5. 5. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Priorité au cash …pour le moment La valorisation globale des 48 398 PME / ETI retenues progresse de 3% sur le dernier trimestre 2013. Probable reprise en 2014 Après une baisse de 4,2% en 2009 au plus fort de la crise économique, le Chiffre d’Affaires médian des PME et ETI a progressé significativement en 2010 (+5,3%) et 2011 (+6,9%). En 2012, la progression du CA médian est bien plus modeste (+2,8%), tendance qui devrait se prolonger en 2013 selon nos prévisions (+2,4%) avant une probable reprise en 2014 (+4,7%). L’Ebitda médian, fortement impacté par la crise (-10,9% en 2009), progresse significativement en 2012 (+12,9%) et en 2011 (+4,8%) avant de stagner en 2012 (+0,6% seulement). Nous anticipons une reprise de la progression des résultats en 2013 (+4,8%) et en 2014 (+7,6%). Des fondamentaux renforcés Les entreprises n’ont cessé au long de la période 2009-2012 de renforcer leurs fonds propres. Ceux-ci s’établissaient à 728 k€ en 2008 et atteignent 955 k€ en 2012, soit une progression de 31% sur la période. De même, la dette nette médiane, qui s’établissait à -43 k€ (soit 43 k€ de trésorerie nette) en 2008, atteint en 2012 un montant de -111 k€. L’investissement en panne Cette amélioration de la situation nette de trésorerie s’est faite au détriment de l’investissement des entreprises. L’investissement médian des PME/ETI est passé de 40,1 k€ en 2008 à 37,5 k€ en 2012. Rapporté à l’Ebitda des sociétés, le ratio est passé de 14,4% en 2008 à 12,6% en 2012. Nous anticipons pour 2013 la poursuite de la décrue de l’investissement, avant une probable reprise modérée en 2014. L’investissement représente en 2012 moins de 1% du Chiffre d’Affaires. De fortes disparités sectorielles En 2012, les secteurs Commerce et réparation véhicules , Hébergement, restauration , débits de boissons et Commerce inter-entreprises ont vu leur Ebitda baisser, tandis que Santé et Industrie agroalimentaire ont connu des progressions supérieures à 5% de leurs résultats. Sur la période 2012-2014, l’Industrie agroalimentaire, la Santé et le Commerce inter-entreprises semblent offrir les perspectives les plus favorables. A l’inverse, les secteurs de l’Agriculture, de l’Hébergement, restauration, débits de boissons et l’Industrie Manufacturière semblent avoir les plus faibles perspectives, avec moins de 2% de croissance par an. COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 5
  6. 6. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES 2014 : Poursuite du redémarrage Chiffre d’affaires Ebitda Fonds Propres La crise de 2009 a été suivie par deux belles années de progression du Chiffre d’Affaires des entreprises. 2012 voit un net ralentissement de cette progression, tendance qui devrait se prolonger dans les comptes publiés au titre de 2013 avant une probable reprise en 2014 . Le ralentissement a été marqué en 2012, avec une quasi-stagnation des résultats. Les résultats publiés au titre de 2013 devraient être meilleurs, avant une réelle accélération en 2014. La marge médiane d'Ebitda en retrouverait qu'en 2014 (7.1%) un niveau supérieur à celui de 2008 (7%). Ces marges d'Ebitda médianes sont très loin des standards des grandes entreprises cotées et typiques d'un tissu d'entreprises dominées par du service et notamment de la distribution. Malgré la crise, les entreprises ne cessent d’augmenter leurs fonds propres. L’amélioration de la solidité financière et l’augmentation des niveaux de trésorerie reste la principale préoccupation des entreprises, au détriment de l’investissement dans un contexte de faible visibilité (accès au financement, et cadre fiscal). 13.0% 10.0% 7.0% 4.0% 1.0% -2.0% 2009/2008 2010/2009 2011/2010 2012/2011 -5.0% -8.0% 2013/2012 2014/2013 1.4% Prévision de la C.E. CA Ebitda Fonds Propres PIB europe -11.0% En Md€ ETI PME Filiales* Univers AltaValue Sociétés 1 910 44 019 2 469 48 398 Valorisation globale (Mds €) 75,35 232,38 272,37 580,1 variation vs sept 2013 2,6% 2,8% 3,4% 3,0% Valorisation médiane (M€) 20,23 2,59 21,56 2,87 variation vs sept 2013 4,3% 2,8% 4,4% 3,2% CA médian 2012 (M€) 36,10 4,12 29,25 4,44 EBITDA médian 2012 (M€) 2,11 0,27 2,26 0,30 Marge Ebitda médiane 2012 5,8% 6,6% 7,7% 6,8% Fonds Propres médians 2012 (M€) 6,31 0,88 5,47 0,95 Dette nette médiane 2012 (cash) (M€) 0,01 -0,12 0,06 -0,11 0% -14% 1% -12% Dette nette/FP 2012 (M€) * Filiales de grands groupes COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 6
  7. 7. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Les fonds propres à l’honneur Ce sont les ETI indépendantes qui devraient connaître la plus forte progression de leur CA et de leur Ebitda sur la période 2008 – 2014. Leur Ebitda devrait connaître une progression sur la période de l’ordre de 30%. Entre 2008 et 2014, la progression des Fonds Propres est spectaculaire pour toutes les catégories d’entreprises : de +54% pour les ETI à +62% pour les PME. PME Variation ETI Variation 12.0% 15.0% 7.0% FILIALES Variation 10.0% 11.0% 6.0% 5.0% 2.0% 0.0% -3.0% 1.0% -5.0% -8.0% CA Ebitda Fonds Propres -13.0% -10.0% CA Ebitda -4.0% Fonds Propres -15.0% 09/08 10/09 11/10 12/11 13/12 14/13 En M€ 2012 2014 / 2008 CA médian 4,12 Ebitda médian Fonds propres médians Ebitda Fonds Propres -9.0% 09/08 10/09 11/10 12/11 13/12 14/13 En M€ 2012 2014 / 2008 19% CA médian 36,1 0,27 20% Ebitda médian 0,88 12% Fonds propres médians COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 CA 09/08 10/09 11/10 12/11 13/12 14/13 En M€ 2012 2014 / 2008 27% CA médian 29,25 15% 2,11 30% Ebitda médian 2,25 25% 6,31 54% Fonds propres médians 5,47 60% 7
  8. 8. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES CAPEX DETTE NETTE BFR L’INVESTISSEMENT EN PANNE LE DESENDETTEMENT RESTE STRATÉGIQUE UN BFR TOUJOURS EN HAUSSE L’investissement (CAPEX) des entreprises a été très affecté par la crise de 2009, avec un recul de 14,6% pour la médiane. Après deux années de reprise qui ont permis de retrouver le niveau de 2008, 2012 et 2013 voient un nouveau recul de l’investissement. Les entreprises ne cessent de réduire leur dette sur la période. En valeur médiane, les entreprises disposaient de 43 k€ en trésorerie nette en 2008. Ils disposent à fin 2012 de 112 k€ net. Cette tendance devrait se poursuivre en 2013 et 2014. En montant global, la dette nette est passée de 61 à 30 Mds € de 2008 à 2012. Le BFR médian des sociétés, après avoir stagné en 2009 compte tenu de la crise, a repris sa progression ensuite. Nous anticipons une quasi stabilité de ce BFR pour les publications de comptes 2013, avant une reprise de la hausse en 2014. Rapporté à l’Ebitda ou au Chiffre d’Affaires, l’investissement ne cesse de décroître sur la période. Alors qu’il représentait 14,4% de l’Ebitda et 1% du Chiffre d’Affaires en 2008, l’investissement médian des entreprises ne devrait plus s’élever qu’à 10,9% de l’Ebitda et 0,77% du Chiffre d’Affaires en 2014. La priorité accordée à la défense de la trésorerie faute de soutien des banques a un coût patent, celui du frein à la compétitivité des entreprises françaises dans les prochaines années. L’analyse par décile montre là encore de grandes disparités. Les sociétés du premier décile disposent d’un cash net significatif, de l’ordre de 2,3 M€ et assez stable sur la période. Les sociétés du dernier décile, ont une dette nette de l’ordre de 3,6 M€, elle aussi stable sur la période. Evolution CAPEX/Ebitda 15.0% Evolution de la dette nette Médiane Médiane en K€ 14.4% 13.7% 13.5% 13.7% 13.0% 11.2% 10.9% BFR Médian 2012 7.0% -110 5.0% 3.0% -78 -92 -210 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2014 -815 -815 -815 -827 -842 -845 -845 -201 -200 -204 -202 -205 -206 -207 -55 -55 -56 -56 -55 -55 -55 712 708 708 713 708 709 709 1 394 1 384 1 386 1 383 1 384 1 384 1 383 D10 -112 -160 1.0% 2013 D9 -60 -67 2012 5 216 4 949 5 007 5 051 4 972 5 009 4 973 197 200 222 239 260 261 272 1,6% 10,8% 8,0% 8,8% 0,4% 4,3% 2014 -10 9.0% 2011 D8 2013 2010 D3 2011 2009 D2 2010 2008 D1 2009 12.6% 11.0% -1.0% Les sociétés des deux premiers déciles ont un BFR significativement négatif, tandis que les 9ème et 10ème déciles ont des BFR importants : plus d’1 M€ pour le 9ème décile et 5 M€ pour le 10ème. -182 TOTAL -260 COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 -244 Var. 8
  9. 9. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Evolution trimestrielle des valorisations par région Les différences de configuration sectorielle expliquent les divergences de performance. Déc 2013 Sep 2013 Variation Alsace 1 301 11,62 11,20 3,7% Aquitaine 2 399 17,62 17,23 2,3% 909 5,48 5,36 2,2% Basse-Normandie 910 9,52 9,23 3,1% Bourgogne 1 145 8,51 8,30 2,5% Bretagne 1 699 10,88 10,47 3,9% Centre 1 684 13,41 13,07 2,6% Champagne-Ardenne 989 9,45 9,16 3,2% Corse 285 1,25 1,21 3,0% 53 0,43 0,42 4,3% 852 5,03 4,91 2,4% 1 144 10,23 9,89 3,4% 12 855 288,41 279,51 3,2% 1 634 10,10 9,83 2,7% Limousin 418 4,06 3,88 4,6% Lorraine 1 174 9,63 9,26 4,0% Midi-Pyrénées 2 127 12,59 12,26 2,7% Nord-Pas de Calais 2 271 21,64 20,88 3,6% PACA 3 911 29,08 28,28 2,8% Pays de Loire 2 438 20,40 19,76 3,3% Picardie 1 110 9,94 9,81 1,3% Poitou-Charentes 1 056 9,81 9,49 3,3% Rhône-Alpes 6 034 61,05 59,53 2,6% Total général Les 3 premières régions de France représentent à elles seules près des 2/3 de la valorisation totale (L’Ile de France, Rhône-Alpes, PACA). En nombre d’entreprises, on retrouve ces 3 régions, dans le même ordre, mais pour une part globale de 47% seulement. Cela vient du fait que les entreprises d’Ile de France ont une valorisation significativement supérieure à celle des autres régions. Sociétés Auvergne La valorisation totale des 48 398 sociétés de la base AltaValue retenues pour cette étude s’établit à 580 Md€, en progression de 3% par rapport à septembre 2013. Régions (en Md€) 48 398 580,11 562,94 3,0% DOM TOM Franche-Comté Haute-Normandie Ile de France Languedoc-Roussillon > 4% > 3% > 2% > 1% COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 9
  10. 10. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Evolution trimestrielle des perspectives par région En M€ Valorisation médiane 2012 Alsace 2,87 4,78 3,4% 2,9% 6,3% 4,2% Aquitaine 2,45 4,21 2,7% 2,5% 5,0% 3,4% Auvergne 2,53 4,21 5,8% 4,0% 4,2% 4,7% Basse-Normandie 2,54 4,13 3,8% 1,2% 5,6% 3,5% Bourgogne 2,58 4,19 2,9% 1,3% 5,2% 3,1% Bretagne 2,56 4,37 1,8% 1,8% 4,9% 2,8% Centre 2,60 4,26 -0,4% 2,7% 4,6% 2,3% > 4% Champagne-Ardenne 2,90 4,26 1,6% 1,5% 5,1% 2,8% > 3% Corse 2,61 3,92 3,7% 4,5% 5,6% 4,6% DOM TOM 2,59 4,59 5,7% -0,6% 1,2% 2,1% Franche-Comté 2,69 4,17 3,2% 1,1% 6,2% 3,5% Haute-Normandie 2,78 4,37 0,8% 2,2% 3,9% 2,3% Ile de France 3,73 4,94 3,1% 2,5% 5,0% 3,5% Languedoc-Roussillon 2,53 4,10 5,3% 1,8% 4,9% 4,0% Limousin 2,29 4,46 2,9% -0,5% 4,9% 2,4% Lorraine 2,57 4,51 2,5% 2,0% 4,1% 2,9% Midi-Pyrénées 2,51 4,23 4,8% 2,9% 5,8% 4,5% Nord-Pas de Calais 2,66 4,59 3,5% 0,8% 4,9% 3,0% PACA 2,59 4,04 3,0% 2,9% 4,8% 3,5% Pays de Loire 2,71 4,64 4,1% 0,7% 4,3% 3,0% Picardie 2,65 4,40 0,5% 2,5% 3,5% 2,2% Poitou-Charentes 2,45 4,26 2,8% 1,6% 5,7% 3,3% Rhône-Alpes 2,81 4,34 3,5% 2,2% 4,9% 3,5% Total général 2,87 4,44 2,8% 2,4% 4,7% 3,3% > 2% Les différences de configuration sectorielle expliquent les divergences de performance. Les chiffres d’Affaires médians par région sont assez homogènes en 2012. Sur la période 2012-2014, selon nos projections, les progressions annualisées de CA devraient conduire à de nouvelles disparités : Croissance modérée pour les DOM TOM (+2,1% par an), la Picardie (+2,2%), le Centre (+2,3%), la Haute-Normandie (+2,3%) et le Limousin (+2,4%) Croissance robuste pour l’Auvergne (+4,7% par an), la Corse (+4,6%), Midi-Pyrénées (+4,5%), Alsace (+4,2%) et Languedoc-Roussillon (+4,0%). Les Ebitda médians pour 2012 sont très contrastés (voir Annexe). COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Chiffre d’affaires Médian 12/11 13/12 14/13 prog annualisée 12-14 10
  11. 11. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Evolution de la valorisation des ETI par région Les ETI indépendantes sont principalement localisées en Ile de France et en Rhône Alpes. Ces deux régions représentent près de la moitié des ETI de notre base. Derrière ces deux poids lourds, PACA (5,8% des ETI) et Pays de Loire (5,2%) se distinguent. En métropole, le Limousin (0,8% des ETI), Poitou-Charentes (1,2%), et Basse-Normandie (1,3%) sont particulièrement sous-représentées. La valorisation des ETI de Franche-Comté est la plus faible, avec 5,4 M€. Les valorisations médianes les plus élevées se trouvent en Champagne-Ardenne (29,5 M€), en Ile de France (28,8 M€) et en Alsace (25,5 M€) > 8% > 6% > 4% > 2% > 0% Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse DOM TOM Franche-Comté Haute-Normandie Ile de France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas de Calais PACA Pays de Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes TOTAL COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Sociétés 45 58 32 24 39 54 64 33 6 1 66 35 683 50 15 47 89 81 110 100 40 22 216 1 910 Valorisation médiane (M€) Déc 2013 Sept 2013 25,5 24,2 20,5 19,7 11,3 10,8 12,0 11,1 12,4 12,1 20,0 19,3 22,6 21,8 29,5 28,0 12,1 11,5 NS NS 5,4 5,0 21,1 19,8 28,8 27,1 24,1 23,9 12,3 11,5 16,9 16,8 10,9 10,6 16,9 15,0 17,2 16,8 21,3 20,1 19,6 19,1 17,1 16,1 18,3 17,4 20,2 19,4 Variation 5,4% 4,1% 4,6% 8,1% 2,5% 3,6% 3,7% 5,4% 5,2% NS 8,0% 6,6% 6,3% 0,8% 7,0% 0,6% 2,8% 12,7% 2,4% 6,0% 2,6% 6,2% 5,2% 4,1% 11
  12. 12. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Valorisation par secteur Valorisation médiane (en M€) Sociétés déc 2013 sept 2013 variation poids Agriculture 279 2,31 2,22 3,9% 0,4% Autres activités 201 4,61 4,80 -4,0% 0,8% Bâtiment 6 071 47,80 46,50 2,8% 8,2% En retenant le critère de la valorisation, les secteurs les plus importants sont les suivants : Industrie manufacturière (24,3% de la valorisation total de la base), le Commerce interentreprises (18,1%) et les Services aux entreprises (10,9%). Commerce de détail 6 756 33,67 32,98 2,1% 5,8% 681 3,08 3,09 -0,2% 0,5% Seul le secteur du Commerce et de la réparation automobile décline (0,2%). Commerce Interentreprises 11 280 105,07 104,19 0,8% 18,1% Héberg., restaur., débits de boissons 1 953 11,39 10,93 4,2% 2,0% Immobilier 1 062 52,15 49,24 5,9% 9,0% Industrie agroalimentaire 1 192 33,88 33,56 1,0% 5,8% Industrie manufacturière 7 991 140,76 134,55 4,6% 24,3% Information & Communication 1 879 44,67 42,63 4,8% 7,7% Santé 1 147 12,64 12,17 3,9% 2,2% Services aux entreprises 5 523 63,04 62,20 1,3% 10,9% Transport & Logistique 2 383 25,02 23,87 4,8% 4,3% Total général 48 398 580,11 562,94 3,1% 100,0% Si l’on se réfère au nombre de sociétés retenues dans la base AltaValue, les secteurs les plus importants sont le Commerce Interentreprises (23,3% des sociétés), l’Industrie manufacturière (16,5%) et le Commerce de détail (14%). On retrouve un point soulevé précédemment : les PME françaises sont dominées par le service. A l’opposé, l’Immobilier (+5,9%), le secteur de l’Information et de la Communication (+4,8%) et Transport & Logistique (+4,8%) voient leur valorisation progresser significativement. COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Commerce et réparation véhicules 12
  13. 13. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Evolution des perspectives par secteur 15.0% CA Médian 13/12 CA Médian 14/13 Ebitda Médian 13/12 Ebitda Médian 14/13 10.0% 5.0% 0.0% -5.0% Agriculture Autres activités Bâtiment Commerce de détail réparation véhicules Héberg. restaur. débits boissons Commerce, Commerce Inter. Immobilier Industrie agro Industrie manufacturière Information & Comm. Santé Services aux entreprises & Logistique Transport CHIFFRE D’AFFAIRES MARGE D’EBITDA EBITDA L’ENJEU DE L’INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE DES DISPARITÉS SIGNIFICATIVES DES PERSPECTIVES HÉTÉROGÈNES Les difficultés de l’Industrie manufacturière pèsent significativement sur les résultats globaux. On trouve les marges les plus élevées dans les secteurs de l’Immobilier (19,8% mais c'est une caractéristique de cette activité qui connait peu de charges), Hébergement, restauration et débits de boissons (13,1%) et Santé (12,9%) ce qui peut être dû au fait que la concurrence reste faible . D’une manière générale, l’Ebitda médian a stagné en 2012. Pour la période 2012-2014, nous anticipons les perspectives les moins favorables en matière de progression des résultats pour l’Agriculture, Hébergement, restauration et débits de boissons et Industrie Manufacturière. Nous nous attendons par contre à des progressions de résultats très significatives pour les Services aux entreprises, la Santé et l’Industrie Agroalimentaire. A contrario, plusieurs secteurs ont connu une progression significative de leur activité en 2012 : Industrie Agroalimentaire (+5,8%), Agriculture (+5,3%) et la Santé (+5,1%). Sur la période 2012-2014, nous anticipons les plus fortes progressions pour la Santé (+6,5% par an), Industrie Agroalimentaire (+5,8% par an) et dans une moindre mesure Commerce Interentreprises (+4,4%) et Commerce et réparation véhicules (+4,4%). La croissance devrait rester très faible pour l’Industrie Manufacturière (+1% par an seulement !) et l’Immobilier (+2,5%). Les marges les moins élevées concernent les secteurs du Commerce Interentreprises (4,7%), Commerce et réparation véhicules (4,8%) et Transport & Logistique (5,6%). COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 Certains secteurs nécessiteront beaucoup de vigilance à l’avenir, comme Transport & Logistique qui souffre à la fois d’une marge faible et de perspectives de progression des résultats limitées, ou l’Industrie Manufacturière (faible croissance des résultats attendue). Il faut noter qu’entre 2008 et 2012, l’Industrie Manufacturière a perdu 0,5 point de marge. Le Commerce Interentreprises dispose également de peu de marge de manœuvre compte tenu du niveau de ses résultats. 13
  14. 14. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Perspectives par secteur Chiffre d’affaires médian Prog annualisée 12-14 marge Ebitda médiane 2012 3,4% 3,2% 5,44 -3,4% 2,1% 10,1% 2,73 4,01 4,0% 2,8% Commerce de détail 1,75 3,79 Commerce et réparation véhicules 1,63 Commerce Interentreprises Valorisation médiane 2012 12/11 13/12 14/13 Agriculture 2,94 3,47 5,3% 0,9% Autres activités 6,88 Bâtiment EBITDA médian Prog annualisée 12-14 2012 12/11 13/12 14/13 12,1% 0,42 2,8% -3,3% 3,0% 0,8% 2,8% 17,5% 0,95 -10,7% 4,0% 5,9% -0,5% 4,3% 3,7% 6,2% 0,25 1,1% 3,7% 6,4% 3,7% 2,7% 2,4% 4,2% 3,1% 6,1% 0,23 1,0% 2,9% 4,6% 2,8% 3,72 3,0% 4,5% 5,7% 4,4% 4,8% 0,18 -3,2% 5,1% 8,6% 3,4% 2,38 5,35 2,6% 5,6% 4,9% 4,4% 4,7% 0,25 0,0% 7,3% 6,4% 4,6% Héberg, restaur, débits boissons 3,42 3,35 2,9% 3,5% 3,2% 3,2% 13,1% 0,44 -2,1% 2,6% 2,6% 1,0% Immobilier 14,58 3,84 3,6% 1,8% 2,0% 2,5% 19,8% 0,76 0,6% 6,5% 7,6% 4,9% Industrie agroalimentaire 4,25 6,11 5,8% 4,8% 6,6% 5,8% 6,1% 0,37 5,3% 5,8% 9,1% 6,7% Industrie manufacturière 3,38 5,01 1,2% -2,6% 4,7% 1,0% 8,2% 0,41 -0,4% -0,2% 6,5% 1,9% Information & Communication 4,32 5,13 3,6% 3,4% 4,9% 3,9% 9,4% 0,48 3,5% 4,8% 6,8% 5,0% Santé 6,88 4,65 5,1% 4,0% 10,5% 6,5% 12,9% 0,60 7,0% 8,0% 13,0% 9,3% Services aux entreprises 3,29 3,95 4,1% 0,3% 5,0% 3,1% 6,3% 0,25 -2,5% 14,6% 17,8% 9,6% Transport & Logistique 2,42 4,79 4,0% 3,2% 3,5% 3,6% 5,6% 0,27 0,9% 2,4% 5,2% 2,9% Total général 2,87 4,44 2,8% 2,4% 4,7% 3,3% 6,8% 0,30 0,6% 4,8% 7,6% 4,3% En M€ COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 14
  15. 15. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Valorisation ETI par secteur En M€ Sociétés Valorisation médiane Dec 2013 Sept 2013 Var% Nb Sociétés Agriculture 4 49,4 48,1 2,7% 0,2% Autres activités 24 20,2 20,4 -1,0% 1,3% Bâtiment 123 27,6 26,7 3,4% 6,4% Commerce de détail 61 27,9 27,5 1,5% 3,2% Commerce et réparation véhicules 9 15,8 14,5 9,0% 0,5% Commerce Interentreprises 276 27,9 27,0 3,3% 14,5% Hébergement, restauration, débits boissons 44 9,5 9,3 2,2% 2,3% Immobilier 76 49,3 46,4 6,3% 4,0% Industrie agroalimentaire 59 39,6 40,1 -1,2% 3,1% Industrie manufacturière 401 30,1 27,8 8,3% 21,0% Information & Communication 138 19,7 18,8 4,8% 7,2% Santé 162 16,3 15,4 5,8% 8,5% Services aux entreprises 378 9,6 9,1 5,5% 19,8% Transport & Logistique 155 11,5 10,6 8,5% 8,1% 1 910 20,2 19,4 4,1% 100,0% Total général COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 15
  16. 16. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES Investir dans une PME-ETI de l’Agroalimentaire ? AltaValue identifie 41 PME et ETI du secteur Agroalimentaire affichant une valorisation comprise entre 20 et 200 M€, soit un univers « investissable » dans le cadre des dispositions encourageant le financement des PME-ETI par le marché. La PME moyenne de cet univers pèse 44,1 M€ en valorisation. Le secteur, lu par les moyennes compte tenu de la cohérence de cet univers, affiche les caractéristiques suivantes : données en M€ 2012 2013 13/12 2008/2013 Chiffre d'Affaires 58,2 61,9 +6,4% +25% 4,2 4,4 +5,8% +52% 7,2% 7,2% Ebit 3,0 3,4 +11,9% +94% Résultat net 2,0 2,2 +10,5% +62% Fonds Propres 19,3 20,8 +7,8% +32% Dette Nette (cash) -5,7 -6,5 +14,0% -5,4 m€ Ebitda Marge Ebitda Le secteur offre, à l’échelle des PME-ETI françaises, des caractéristiques de croissance régulière de son Chiffre d’Affaires et de ses résultats, confortées par des fonds propres importants et une absence de dette nette. AltaValue met à disposition des données sectorielles sur demande. COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 16
  17. 17. 4ème trimestre 2013 VALORISATION ET PERSPECTIVES DES PME –ETI FRANÇAISES ANNEXES NET DEBT médiane en k€ Déciles Ebitda médian par région 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 D1 -2 309 -2 352 -2 352 -2 371 -2 380 -2 402 -2 452 D2 -795 -799 -790 -796 -798 -801 -803 D3 -414 -413 -415 -417 -415 -417 -418 D4 -219 -219 -220 -220 -220 -221 -223 D5 -94 -95 -93 -93 -95 -95 -96 D6 1 1 1 0 0 0 0 D7 119 117 118 118 119 117 118 D8 326 325 324 329 326 331 330 D9 836 831 823 820 816 830 831 3 505 3 350 3 430 3 577 3 589 3 746 4 034 -43 -67 -78 -92 -112 -182 -244 55,1% 16,3% 17,9% 21,1% 63,4% 33,9% D10 TOTAL variation marge Ebitda médiane 2012 Alsace 6,5% Aquitaine 6,4% Auvergne 6,7% Basse-Normandie 6,8% Bourgogne 6,9% Bretagne 6,4% Centre 6,6% Champagne-Ardenne 7,3% Corse 6,9% DOM TOM 6,1% Franche-Comté 7,7% Haute-Normandie 6,9% Ile de France 7,1% Languedoc-Roussillon 6,3% Limousin 5,8% Lorraine 6,2% Midi-Pyrénées 6,6% Nord-Pas de Calais 5,9% PACA 6,7% Pays de Loire 6,3% Picardie 6,6% Poitou-Charentes 6,6% Rhône-Alpes 6,9% Total général COPYRIGHT ALTAVALUE 2014 | www.altavalue.fr | Janvier 2014 6,8% Ebitda Médian 2012 en M€ 12/11 13/12 0,31 -0,4% 3,8% 0,27 -0,3% 4,3% 0,28 0,5% 3,6% 0,28 0,0% 6,5% 0,29 3,4% 4,3% 0,28 2,9% 5,0% 0,28 -3,3% 5,4% 0,31 3,5% 1,1% 0,27 7,9% 1,3% 0,28 8,8% -5,5% 0,32 10,2% 2,3% 0,30 1,9% 5,0% 0,35 1,3% 7,0% 0,26 0,8% 6,2% 0,26 6,0% 0,6% 0,28 -2,1% 3,7% 0,28 0,4% 3,5% 0,27 -3,2% 3,5% 0,27 2,6% 4,8% 0,29 -2,1% 5,5% 0,29 0,0% 3,9% 0,28 3,5% 2,8% 0,30 1,3% 4,3% 0,30 0,6% 4,8% 14/13 5,5% 7,1% 6,1% 6,0% 4,6% 8,3% 7,5% 7,0% 9,7% 2,1% 7,7% 5,7% 7,0% 6,1% 5,8% 6,7% 7,9% 6,2% 9,2% 8,4% 5,8% 4,6% 7,9% prog annualisée 12-14 2,9% 3,7% 3,4% 4,1% 4,1% 5,4% 3,1% 3,9% 6,3% 1,6% 6,7% 4,2% 5,0% 4,4% 4,1% 2,7% 3,9% 2,1% 5,5% 3,8% 3,2% 3,6% 4,5% 7,6% 4,3% 17

×