Profitez des outils numériques pour renforcer vos chances de recrutement

4 704 vues

Publié le

Internet a profondément modifié notre manière de chercher un emploi et d'être recruté. Le test de l’identité numérique s’ajoute à l’étape du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche.

Cet article a vocation à vous accompagner à définir une véritable identité et présence numérique.
Il reprend les grands principes du Guide de l'e-réputation pour sa recherche d'emploi, conçu par Emploi-Bordeaux (Maison de l'Emploi + PLIE de Bordeaux) : http://www.emploi-bordeaux.fr/images/ax_numerique/ereputation_numerique_demandeurs_emploi_bordeaux.pdf

En savoir plus sur l'ensemble de ce dispositif :
http://www.emploi-bordeaux.fr/ax-numerique/100-grands-projets/ax-numerique/307-ax-numerique-bordeaux-etude-ereputation.html

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 704
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 009
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Profitez des outils numériques pour renforcer vos chances de recrutement

  1. 1. Profitez des outils numériques pour renforcer vos chances de recrutement L’émergence du Web 2.0 a profondément modifié notre rapport à Internet. Nous déposons désormais tous des informations personnelles et commentaires sur des sites, des forums, des réseaux sociaux ; d’autres s’en chargeant même parfois pour nous, y compris à notre insu. D'un point de vue professionnel, une récente enquête réalisée par Emploi-Bordeaux nous apprend que plus de la moitié des sondés vérifient sur un moteur de recherche l’identité numérique d'un candidat. Une pratique en augmentation constante depuis 3 ans, à laquelle s’adonnent surtout les recruteurs les plus jeunes. Les raisons énoncées sont d'abord la volonté de confirmer son ressenti en recoupant des informations préalablement repérées dans le CV ou lors de l'entretien. Ils y recherchent aussi des preuves permettant d'illustrer la compétence (que ce soit par la tenue d'un blog, la participation à des forums de discussion, etc.), l’adéquation par rapport aux valeurs de l’entreprise, etc. Dans un tiers des cas, les traces numériques laissées par un candidat sont exploitées pour recruter (si le contenu est positif) ou pour écarter un candidat. Cette enquête prouve donc que les recruteurs, ont de plus en plus tendance à « googliser » les candidats, quel que soit le type d’emploi à pourvoir. D’où la nécessité de mettre toutes les chances de votre côté en réussissant cette nouvelle étape de sélection que représente "le test de l’identité numérique", s’ajoutant à l’étape du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien. Votre projet professionnel, fondement de votre identité numérique « Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement …et les outils numériques pour le prouver arrivent aisément » Avant de dire qui vous êtes, il est important de savoir ce que vous voulez devenir. Le préalable à toute prise de parole réside dans la capacité à cerner précisément votre projet professionnel. Quelle est votre offre en termes de savoirs, savoir-faire et savoir-être ? Comment voulez-vous être caractérisé ? Quelles sont les compétences, connaissances et moyens numériques nécessaires pour atteindre vos objectifs ? Quelles sont les entreprises à cibler ? Définir ce que vous voulez réaliser, vous aidera à mieux repérer le marché correspondant et, à partir de là, les sites et réseaux sociaux sur lesquels vous devrez, en conséquence, être présent (en écartant ceux sur lesquels ce n'est pas stratégique). Interrogez-vous sur les facteurs qui forgent votre personnalité : ils vous aideront à dégager votre style et donc à structurer votre « image de marque » sur laquelle vous appuyer pour communiquer. 1
  2. 2. Toute une vie pour bâtir une stratégie numérique durable L’identité numérique est composée de l'ensemble des traces que vous laissez en ligne : informations personnelles, commentaires déposés, articles rédigés, contenus partagés, etc. Tandis que, plus globalement, votre e-réputation est constituée des contenus que vous publiez en ligne mais aussi des autres citations et documents vous mentionnant. C’est elle qui correspond à la perception que les internautes auront de vous. La première étape pour connaître votre e-réputation consiste à se mettre à la place d’une personne cherchant à en savoir davantage sur vous. Saisissez pour cela votre nom et prénom sur différents moteurs de recherche, et pourquoi pas aussi sur des moteurs de recherche de personnes (123people.fr, Pipl.com) et des outils de mesure de la présence en ligne (Webmii.com, Youseemii.com). 3 possibilités : ¤ Aucun résultat (ou presque) ne vous concerne et donc ne vous valorise. ¤ Une absence complète peut être handicapante, notamment pour des secteurs nécessitant d’être visible ou reconnu. ¤ Les résultats vous conviennent et sont représentatifs de votre personnalité et de vos activités. Perdurez dans cette voie en étoffant votre visibilité, votre crédibilité et votre réseau. Consultez le « Le guide de l'e-réputation pour sa recherche d'emploi » d’Emploi-Bordeaux pour savoir comment nettoyer vos traces négatives. Des outils comme Google Alert ou Reputationvip.com vous permettront d'être informés, quasiment en temps réel, des nouvelles publications sur vous-même ou liées aux thématiques de votre choix. Révélez vos champs d'intervention grâce à des publications qui vous représentent La recherche de votre projet professionnel vous aidera à découvrir les sites thématiques et forums propres à votre domaine. C’est à vous de bien déterminer ceux sur lesquels vous investir. S’éparpiller ne servira qu’à disséminer des empreintes superficielles, donc à perdre du temps. Des sites de partage de vidéos (Youtube, Dailymotion) ou de photos (Instagram, Pinterest, Flick) vous permettront aussi, par d’autres moyens que le texte, de mettre en avant vos réalisations. Les outils de curation (Scoop.it ; Paper.li, Pearltrees, Storify) sont utiles pour recenser et diffuser des contenus liés à des thèmes qui vous représentent. Choisissez en complément un ou deux réseaux sociaux ou CVthèques sur lesquels valoriser votre profil. Remplissez-y avec soin et exactitude votre présentation, vos champs d'expérience et vos résultats. Soyez conscient que le fait d’être connu et reconnu ne se fait pas du jour au lendemain. Vous devrez être régulièrement actif et privilégier les interactions durables pour que s'instaurent de vraies relations. Assurez-vous d’apporter une cohérence à vos prises de parole. Elle témoignera du sérieux de vos propos. Et rappelez-vous que ceux-ci sont accessibles à tous et ne doivent pas vous porter préjudices, même quelques années plus tard. 2
  3. 3. Publier et interagir avec stratégie et altruisme Certains créneaux (matin, midi, soir) sont plus propices à la publication sur les réseaux sociaux car davantage de personnes sont connectées. Cernez avec précision les créneaux qui vous permettent d’être lu … tout en publiant avec parcimonie pour ne pas lasser vos lecteurs. Soignez l’orthographe et la tournure de vos publications pour donner envie d’être lu et bannissez les publications automatiques qui ne valorisent que trop rarement vos publications. Rédiger sur des sujets propres à votre domaine d’activité vous aidera à être repéré autrement que par votre nom et prénom. N’oubliez pas d’insérer dans vos publications des mots-clés qu’un recruteur tapera s’il recherche un profil similaire au vôtre. Comme sur votre Cv, ne négligez pas non-plus vos activités extra-professionnelles (grâce à la tenue d’un book recensant vos exploits sportifs ou artistiques) : elles pourront attirer l'œil du recruteur. Attention aussi à votre photo, qui doit vous valoriser et vous correspondre. Actualisez-là dès que nécessaire. Internet, et les réseaux sociaux en particulier, possèdent leurs propres règles, à respecter pour ne pas heurter les sensibilités. Comme dans la vie courante, n'arrivez pas avec vos gros sabots, puis n'imposez pas trop vite vos points de vues (surtout lorsque celles-ci ne correspondent pas à l’avis général) pour tenter d’être perçu comme une personne-ressource (prête à partager ses connaissances son temps, à conseiller, …) plutôt que comme un opportuniste à qui tout serait dû. Sachez alors alterner les prises de paroles désintéressées et les positionnements plus stratégiques. Enfin, veillez à recourir avec parcimonie à l'humour et à la familiarité pour ne heurter personne (anticipez les différentes interprétations possibles de vos messages). Sur Linkedin et Viadeo, justifiez et personnalisez votre demande de mise en relation. Expliquez en quoi vous intégrer à son réseau sera utile à votre interlocuteur. Dites-vous bien qu’il n’est pas nécessaire de faire la course aux contacts : suivre un trop grand nombre de d'internautes n’est pas une fin en soi (et peut au contraire paraître suspect). Mieux vaut disposer de contacts ciblés (c’est-à-dire avec lesquels vous avez un vrai intérêt à échanger). Une conversation débutée sur un réseau social peut se poursuivre par mail lorsque cela vous semble plus confortable. Nous n'abordons pas ici en détail la gestion de votre boîte mail. Il est toutefois convenu que celle-ci doit être utilisée avec professionnalisme. Ex : privilégiez les adresses en "prenom.nom@..."; soignez votre vocabulaire et vos tournures de phrases; indiquez votre situation et vos coordonnées téléphoniques dans vore signature mail, etc. Les rencontres réelles permettent d'enrichir votre présence en ligne (habituez-vous à demander une personne en contact après l’avoir physiquement croisée; sollicitez des recommandations auprès de vos anciens employeurs, etc.), et inversement. En conclusion, n’oubliez d’ailleurs jamais la primordialité des rencontres physiques. Internet ne représente un outil permettant d’atteindre votre but : décrocher un emploi. Il ne doit ni devenir votre unique moyen de communication, ni remplacer les échanges interpersonnels qui constituent la base de notre vie en société. 3
  4. 4. zOOm sur … Emploi-Bordeaux est une association loi 1901, employant 30 collaborateurs, dont la mission est de mettre en place des synergies entre les différents acteurs de l’emploi et de la création d’entreprise sur le territoire de Bordeaux. Créée en décembre 2006 à l’initiative de la mairie de Bordeaux dans le cadre de la loi de cohésion sociale, Emploi Bordeaux est appuyée par Pôle emploi, l’Etat et la Caisse des dépôts. Elle regroupe aujourd’hui la Maison de l’Emploi de Bordeaux et le PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) de Bordeaux. Demandeur d’emploi à Bordeaux ? Retrouvez un grand nombre de liens utiles à votre recherche d’emploi et la version téléchargeable du guide de l'e-réputation pour sa recherche d'emploi sur emploi-bordeaux.fr, rubrique AxNumérique. 4

×