Sustainable Performance 
Dossier de production 
Comment l’émergence des circuits courts impacte t-il le 
secteur de l'agro...
SOMMAIRE 
SOMMAIRE...........................................................................................................
I. LE CONTENU 
1 – Le sujet 
La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante : 
"Comment l'émergence ...
2 – Introduction 
"D'ou vient ce que je mange ?", "est-ce bien sain" ? 
Suite aux scandales alimentaires, les consommateur...
3 - Détails des plans 
Numéro du plan Description du plan 
Plan 1 : 
Introduction 
Le reportage commencera par un montage ...
administratif …) 
· Avez-vous du investir dans des véhicules et de la 
main d’oeuvre pour travailler avec une ruche ? 
· Q...
· Pensez-vous pouvoir organiser des ruches au sein 
même de vos supers marchés ? (une journée par 
semaine ou autre) 
Plan...
II – L’ORGANISATION 
1 – Fiche de postes 
Postes Nom 
Chargé de production Jérémy Bergogne 
Jardinier Jessica Ternon 
Banq...
¨ Montage sur MacBook pro 
4 - Calendrier de tournage 
Horaires Lieu Numéro du plan 
Samedi 8 Novembre Coopérative 1 et 2 ...
5 – Cession des droits à l’image 
10
11
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de production G6 Sophia 2015

194 vues

Publié le

Dossier de production Groupe 6 Sophia Antipolis SKEMA 2015
Circuits courts et agroalimentaire

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
194
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de production G6 Sophia 2015

  1. 1. Sustainable Performance Dossier de production Comment l’émergence des circuits courts impacte t-il le secteur de l'agroalimentaire ? J é r é m y B E R G O G N E - E t i e n n e B E R N O N J e s s i c a T E R N O N - S é b a s t i e n T H E I S K e n n y Z I E G L E R
  2. 2. SOMMAIRE SOMMAIRE........................................................................................................................................2 I. LE CONTENU.................................................................................................................................3 1 – LE SUJET.........................................................................................................................................3 2 – INTRODUCTION...............................................................................................................................4 3 - DÉTAILS DES PLANS .......................................................................................................................5 II – L’ORGANISATION.....................................................................................................................7 1 – FICHE DE POSTES............................................................................................................................7 2 – FICHE DE CONTACTS.......................................................................................................................7 3 - LISTE DU MATÉRIEL........................................................................................................................7 4 - CALENDRIER DE TOURNAGE...........................................................................................................8 5 – CESSION DES DROITS À L’IMAGE....................................................................................................9 2
  3. 3. I. LE CONTENU 1 – Le sujet La problématique que nous avons choisi de développer est la suivante : "Comment l'émergence des circuits courts impacte t-il le secteur de l'agro-alimentaire ?" Selon le Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche, est considéré comme « un circuit court un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu'il n'y ait qu'un seul intermédiaire». AMAP, La Ruche Qui Dit Oui, EcoPousse... Depuis quelques années, nous assistons en France à l'émergence de nombreuses initiatives dédiées aux circuits courts dans l'agroalimentaire. Résolu le temps où le lait était déposé devant les portes ? Pas si sûr. Suite aux scandales alimentaires, un retour au "consommer local" semble pourtant s'amorcer. Nous nous demandons alors comment cette nouvelle façon de consommer peut-elle influencer ou impacter le secteur agroalimentaire, notamment les GMS. 3
  4. 4. 2 – Introduction "D'ou vient ce que je mange ?", "est-ce bien sain" ? Suite aux scandales alimentaires, les consommateurs se posent de plus en plus de question sur ce qu'ils mangent quotidiennement. L'affaire Spanghero par exemple en 2013 à déclenché chez les consommateurs une vive envie de connaître la composition des produits qu’ils consomment et leur origine. Les grandes surfaces ont du faire preuve de plus de transparence face à de tels scandales, et les circuits courts, rassurants pour les consommateurs, ont émergé progressivement. En effet, depuis les années 1980, on ne pouvait observer que 3 manières de consommer : La grande distribution, avec de nombreux intermédiaires et un circuit d’approvisionnement et de distribution très long Le marché souvent présent dans les villages, le nombre d’intermédiaire est souvent limité à 2 ou 3, le producteur est parfois le vendeur, nous pouvons considérer ce type de distribution comme un circuit moyen  Approvisionnement directement au producteur, il n’y a pas d'intermédiaires, c’est donc ce que l’on peut appeler un circuit court. Parfois peu de choix, il y a donc nécessité de se déplacer de producteur en producteur. Afin de traiter ce sujet au mieux et d’avoir un point de vue global de la situation actuelle, nous avons décidé de mener deux interviews auprès d’acteurs importants de cette nouvelle tendance de consommation ainsi que de distribution. Nous avions à coeur de recueillir tant le point de vue d'un producteur travaillant en circuit court, que d'une personne acteur en GMS. Pour cela nous allons tout d’abord interviewer un producteur qui à décidé de distribuer ses produits dans une coopérative afin de comprendre quels sont les avantages pour le consommateur et lui-même avec ce canal de distribution. Puis, dans un second temps nous irons à la rencontre d’une personne travaillant en moyenne ou grande surface afin de savoir comment le secteur est impacté et quelles sont leurs réactions face à ces nouveaux concurrents. 4
  5. 5. 3 - Détails des plans Numéro du plan Description du plan Plan 1 : Introduction Le reportage commencera par un montage d’images montrant de grandes fermes, des circuits courts de distribution ainsi que quelques images choc suite aux scandales de ces dernières années. Ces images seront accompagnées d’une musique faisant office de bande son. Voix off : Lors de ce plan, le journaliste dévoilera notre sujet, définira un circuit court, il expliquera et démontrera également l’émergence de ceux-ci sans pour autant aller au coeur du sujet. Plan 2 : Q1 Le plan commencera par l’arrivée à La Ruche Qui Dit Oui; le journaliste placera la problématique, et introduira la première interview. Plan 3 : 1 ère interview Lors de ce plan aura lieu notre première interview, nous avons décider de couper au montage nos questions. La présentation de l’interviewé se fera sous forme de texte au bas de la vidéo (légende). Nous allons donc commencer nos interviews, par le point de vue d’un producteur vendant ses produits au sein de la Ruche Qui Dit Oui de Mougins. Nos questions seront les suivantes : · Avez vous déjà travaillé avec la grande distribution ?  Si oui, Pouvez vous me décrire les démarches que vous avez dû entreprendre pour travailler avec la grande distribution ? (volume de production, charge de travail administratif…)  Quels étaient les avantages et inconvénient de travailler avec eux ? · Qu’est-ce qui vous à pousser à travailler avec les collaboratives ? Depuis quand travaillez vous avec eux ? · Pouvez vous me décrire les démarches que vous avez dû entreprendre pour travailler avec une ruche? (volume de production, charge de travail 5
  6. 6. administratif …) · Avez-vous du investir dans des véhicules et de la main d’oeuvre pour travailler avec une ruche ? · Quels sont les avantages et inconvénient de travailler avec une collaborative ? · Quel part de votre production est destiné à la ruche ? · Est-il plus avantageux pour vous de travailler avec une collaborative ? Pourquoi ? · Les clients vous posent-ils des questions sur vos produits ? · Enfin, pensez vous qu’a terme, le circuit cour peut t’il devenir la norme de manière durable ? · Pensez vous que la grande distribution pourrait instaurer un circuit plus court entre vous et les clients ? (Ex : chaque super marché doit trouver ses producteur pour les produits frais). Plan 4 : transition Pour clôturer le plan précédent et passer à la prochaine interview, nous allons faire un montage d’image de coopérative agricole ainsi que de grandes surfaces. Voix off : Lors de ce plan, nous allons effectuer un petit résumé de la première interview ainsi qu’une transition sur la deuxième interview Plan 5 : 2 ème interview Lors de ce plan, nous allons effectuer notre deuxième interview. Pour cela nous allons nous adresser à un gérant de grande ou moyenne surface. Nous allons également couper au montage les questions que nous allons poser. · Que pensez vous de l’émergence des circuits courts ? · Avez vous enregistré une baisse de popularité de vos produits frais ces dernières années ? (viande, fruit, légume) · Quelles démarches avez vous entrepris ces dernières années pour répondre aux inquiétudes des consommateurs ? (provenance des produits, mauvaise relation avec les producteurs, gaspillage etc.) · Quelles démarches avez vous entrepris ces dernières années pour répondre aux inquiétudes des producteurs ? · Avez vous raccourci vos circuits de distributions ? Est-ce un investissement directement rentable à vos yeux ? · Pensez vous, un jour, pouvoir adopter une distribution 100% avec des producteur locaux sur les produits frais non transformés ? 6
  7. 7. · Pensez-vous pouvoir organiser des ruches au sein même de vos supers marchés ? (une journée par semaine ou autre) Plan 6 : Conclusion Ce dernier plan, nous servira afin de résumer la deuxième interview, nous allons mettre en opposition les points de vue des deux professionnels et ainsi poser la conclusion de notre enquête. Nous allons ensuite mettre en évidence les avantages de l’émergence des circuits courts, ainsi que l’impact de ces derniers sur les grandes et moyennes surfaces. 7
  8. 8. II – L’ORGANISATION 1 – Fiche de postes Postes Nom Chargé de production Jérémy Bergogne Jardinier Jessica Ternon Banquier Kenny Ziegler Journaliste Etienne Bernon Monteur Sébastien Theis Caméraman Kenny Ziegler 2 – Fiche de contacts Nom/prén om Téléphone Mail Entreprise Poste Date 04 93 40 57 00 SUPER U - PLASCASSIER Route De Valbonne 6130 PLASCASSIER 1. Restaurant Entrée des artistes 8 place des arcades 06250 Mougins Producteur, vendeur au sein de la ruche 2. Same di 08 novembre entre 9h30 et 11h00 3 - Liste du matériel ¨ Caméra (nom caméra Floriane) ¨ Go Pro 8
  9. 9. ¨ Montage sur MacBook pro 4 - Calendrier de tournage Horaires Lieu Numéro du plan Samedi 8 Novembre Coopérative 1 et 2 Samedi 8 Novembre Coopérative 3 Samedi 8 Novembre Coopérative 4 Novembre SUPER U - PLASCASSIER Route De Valbonne 6130 PLASCASSIER 5 Novembre 6 9
  10. 10. 5 – Cession des droits à l’image 10
  11. 11. 11

×