L’ACTION d’ATTENDRE…

199 vues

Publié le

Espérer sans agir, c’est comme jeter une bouteille à la mer sans y avoir placé de message…
L'attente de rencontrer l'âme sœur, surtout si elle dure un certain temps, peut devenir une épreuve difficile et provoquer de grandes souffrances. Certains « solos » découragés s'interrogent sur le sens de la promesse de Dieu, écrite dans les premiers chapitres de la Bible : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Genèse 2.18). Aujourd’hui encore, ce récit peut édifier les célibataires chrétiens découragés, ceux qui ne sont pas au top de leur forme et pour qui l'attente de la rencontre de l’âme-sœur semble devenir interminable.

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
199
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’ACTION d’ATTENDRE…

  1. 1. L’ACTION d’ATTENDRE… Espérer sans agir, c’est comme jeter une bouteille à la mer sans y avoir placé de message… L'attente de rencontrer l'âme sœur, surtout si elle dure un certain temps, peut devenir une épreuve difficile et provoquer de grandes souffrances. Dans notre société occidentale marquée par l'individualisme, cette souffrance touche de plein fouet les célibataires chrétiens. Pris par le rythme de la vie active, nombreux sont ceux vivent isolées avec moins de moyens et de temps pour vivre des rencontres de qualité. Certains « solos » découragés s'interrogent sur le sens de la promesse de Dieu, écrite dans les premiers chapitres de la Bible : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Genèse 2.18). Oui, le mariage est un ordre créationnel de Dieu, c'est une institution qui restera toujours d'actualité et qui ne s'altère pas avec le temps ni avec les changements d'époques. Mais si tel est son plan pour les humains, pourquoi Dieu permet-il une attente de la rencontre de l'âme sœur parfois si longue ? A l'origine, Dieu choisit de créer Adam, le premier homme. Celui-ci vécut seul dans le jardin d'Eden, jusqu'à ce que Dieu lui crée une compagne semblable à lui. La durée de son célibat ne nous est pas connue, la Bible ne le précise pas. Le temps n'était pas compté de la même manière qu’aujourd'hui mais cette épreuve était probablement nécessaire. En premier lieu, Adam dut apprendre à connaître son Créateur, à l'écouter et lui faire confiance. Dieu le préparait ainsi à la rencontre de sa moitié. Ce temps profitable à notre lointain ancêtre lui permit d’acquérir la maturité et devenir responsable. Il devait devenir un organisateur, un gestionnaire des biens que Dieu lui avait confié. Il a apprit à s'occuper du jardin, à le garder, le cultiver, et poursuivre le travail commencé en donnant un nom à chacun des animaux. (Genèse 2.15 et 2.19) Puis, Dieu déclara qu'il n'était pas bon qu'Adam soit seul et lui donna une épouse au moment opportun. (Genèse 2.18).
  2. 2. Le premier célibataire de la divine création, était jusqu’à ce moment resté, « incomplet » ! Son épanouissement ne pouvait être total. Il avait besoin d'un vis-à-vis, d’amour et de soutien humain. Dieu créa l’homme avec ce besoin et ne l'a comblé en temps voulu, après une durée d'attente et de préparation. Ce n’est pas par oubli que Dieu n’a créé Eve qu’après Adam. Depuis le début, il avait créé l’ensemble des animaux, mâles et femelles, et il avait la même intention pour l’humanité. La création d’Eve est venue plus tard car c’était une question de chronologie. Dieu offrit un vis-à-vis au premier homme, en réponse à sa solitude premièrement, et ensuite en vue de la procréation (même si d’aucuns pensent l'inverse). Pourquoi aurait-il dit « Créons-lui une aide semblable à lui », et non pas quelque choses comme : « et maintenant, peuplons la terre d’humains...» ? La procréation, la maternité deviennent le fruit naturel du mariage, une suite logique de celui-ci, mais ne constituent pas son unique but. Certes, Adam ne souffrait pas de solitude comme des célibataires de nos jours, étant donné le contexte de son histoire. Mais comment pouvait-il rester insensible devant l’harmonie qu’il voyait dans les couples d’animaux, dans l’union des oiseaux chantants. Il ne pouvait ignorer sa situation d'homme seul, sans vis-à-vis ? En observant les animaux qu’il avait pour mission de nommer, La Bible précise qu’Adam « ne trouva point d'aide semblable à lui » (Genèse 2.20). Ce verset sous-entend qu'il en recherchait probablement une. Le manque d'âme sœur commençait à lui peser. Cela est confirmé par sa joie et son exclamation lorsque qu’il vit Eve pour la première fois : « Voici cette fois, celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! » (Genèse 2.23). Aujourd’hui encore, ce récit peut édifier les célibataires chrétiens découragés, ceux qui ne sont pas au top de leur forme et pour qui l'attente de la rencontre de l’âme-sœur semble devenir interminable. Il nous encourage à garder la foi en Dieu qui ne change pas et qui prend plaisir de voir ses enfants heureux : « Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation » (Jacques 1:17). Si dans la Bible il n’y a pas de promesse de conjoint pour chaque homme et chaque femme, Dieu a cependant déclaré que la solitude n’est pas bonne pour l’humain. Ce qui est certain, c’est qu’Il veut pourvoir à votre besoin de vis-à vis, quelle qu’en soit la manière. Vous êtes convaincu que le mariage est une volonté de Dieu pour vous, alors redoublez de confiance. Vivez ce temps de célibat dans une attente active. Elle ne restera pas vaine si vous décidez de la vivre de manière constructive, sereine, en restant à son écoute. Pour bien se préparer à la vie à deux, il faut apprendre à se connaitre. Voici des exemples de questions pour mener votre réflexion : - Qu’est-ce qui me fait vivre aujourd’hui ? - Est-ce que je m’accepte tel(le) que je suis ? - Ai-je confiance en moi ? - Quels sont les problèmes non résolus dans ma vie ? - Quel effet le mariage aura-t-il sur ces problèmes ?
  3. 3. S’il reste impossible d’anticiper l’avenir, Il est toutefois intéressant de s’enrichir des témoignages à propos du mariage chrétien, de prendre conscience des enjeux d’une vie à deux, des attentes de l’autre, des éventuels renoncements à accepter. D’être volontaire pour partager sa vie. La confiance et la responsabilité sont les bases de la vie en couple. Il est incontournable d’acquérir un minimum de maturité pour envisager de fonder une famille. L’âge avancé n’est pas forcement synonyme de maturité, en particulier en ce qui concerne la maturité émotionnelle, psychologique. Enfin, apprendre à connaitre les différences de fonctionnement hommes/femmes pourra contribuer à éviter quelques incompréhensions et déceptions. De la littérature de qualité existe à cet effet. Pour conclure : Le bonheur ne peut être pleinement apprécié que lorsqu’il a été attendu. Ce temps permis par Dieu est un chemin nécessaire à la construction de notre maturité. Prenez patience, persévérez dans la part d’action qui est la vôtre. Le site de rencontre chrétien Jetunoo.fr propose d’être actif en attendant. Créer un profil est un pas qui peut permettre à Dieu de révéler sa volonté qui reste incontournable. Nul ne peut lui « forcer la main » ! Faire sa part en le priant est une démarche chrétienne qui utilise les moyens actuels pour être acteur de sa vie. Affiner votre profil jetunoo.fr c’est comme se préparer à participer à un rassemblement, que ce soit visiter une nouvelle Eglise ou participer à une soirée. Il est dans votre intérêt de vous présenter avec soins et d’exprimer avec simplicité ce que vous recherchez vraiment. Un site, même bien étudié ne peut pas décrire la complexité d’une personnalité. Son but est de vous rendre visible pour établir des contacts. Petite suggestion : Ne résiliez pas votre compte au bout d’une semaine, il est fréquent que des gens s’inscrivent juste pour pouvoir communiquer avec quelqu’un même plusieurs mois plus tard. Il y a une manière de laisser Dieu agir qui permet d être actif. Il y a une dépendance a l’égard de Dieu qui rend indépendant. AMTP290813©

×