Ij mag 6

568 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
568
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ij mag 6

  1. 1. DOSSIER Je suis jeune et je m’engage MAGLa lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France Information Jeunesse Ile-de-France Numéro6/Février2015/parutionsemestrielle
  2. 2. 2 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France ÉDITO L’ année 2015 a débuté en France par une tra- gédie dont nous n’avons pas fini de mesurer les implications et les enjeux. Au-delà de la liberté d’expression dans le cas de Charlie Hebdo, les fondements même de notre nation et ses valeurs ont été mis à l’épreuve. Dans ce contexte lourd, le dossier de ce nouveau numéro d’IJ Mag sur l’engagement prend un relief particulier. La jeunesse, sa capacité à se mobiliser, à échanger et à partager est au cœur du projet républicain à reconstruire. Un projet qui doit centrer ses ambitions sur l’éducation et la citoyenneté au service du « vivre ensemble ». Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Ensei- gnement supérieur et de la Recherche l’a confirmé lors d’une réunion des recteurs le 13 janvier 2015 : « Soyons plus ambitieux pour que les semaines de l’engagement […] soient autant d’occasion d’ouvrir les établissements aux partenaires de l’éducation nationale comme aux jeunes déjà engagés, par exemple dans le service civique, qui est un moyen de renouer ce lien parfois distendu entre la jeunesse et la République. » C’est précisément ce que cherchent à mettre en œuvre, au quotidien, dans la proximité, les structures Information Jeunesse. Le mois de l’engagement, organisé sur tout le territoire francilien en octobre 2014, en est l’exemple. Que cette année 2015 soit placée pour chacun d’entre nous, informa- teurs, animateurs, éducateurs, sous le signe de la fraternité. Philippe Salles Directeur général du CIDJ SOMMAIRE p. 2 ÉDITO / EN BREF p. 3 LE RÉSEAU IJ IDF / AGENDA Label Information Jeunesse: nécessaire ou superflu? p. 4 DOSSIER Le réseau IJ: agora des dispositifs d’engagement des jeunes Le réseau IJ accompagne le service civique Innovaction: une association pour partager les ressources Le mois de l’engagement p. 6 PARIS 75 S’engager ici et ailleurs, suivez le guide ! Création d’un blog citoyen: les jeunes s’investissent Forum de l’engagement: tous au service de la solidarité p. 7 SEINE-ET-MARNE 77 Coup de pouce, sac ados, chantier civique… Le PIJ deTorcy encourage toutes les initiatives 1re édition du guide jeune Sénart: outil d’information dédié aux 15-25 ans le BIJ de Bailly-Romainvilliers soutient les juniors associations p. 8 YVELINES 78 BIJ et PIJ, une mission: promouvoir le SVE auprès des jeunes Bourse aventure jeunes: en avant les projets! PIJ d’Andrésy: découvrez toutes les formes de volontariat p. 9 ESSONNE 91 Dix années d’engagement à Étampes Stage de 3e : des ateliers méthodologiques en classe Mois de l’engagement à Brunoy p. 10 HAUTS-DE-SEINE 92 Pour un engagement citoyen Dangers d’Internet: mieux vaut prévenir! Le BIJ de Courbevoie déménage p. 11 SEINE-SAINT-DENIS 93 L’identité du métier d’Informateur Jeunesse en débat Présentation du service civique au PIJ d’Épinay-sur-Seine Œuvrer avec les jeunes pour échanger des idées et agir! p. 12 VAL-DE-MARNE 94 Quand les lycéens s’engagent Inauguration du nouveau BIJ à Maisons-Alfort Exposition Bafa p. 13 VAL-D’OISE 95 Journée de la participation citoyenne des jeunes à Montmorency L’engagement des jeunes: axe majeur de la politique jeunesse à Herblay Chroniques d’Europe: l’engagement des jeunes en mode mobilité p. 14 MULTIMÉDIA Une république numérique partout, par et pour tous CIJ 77 et département de Seine-et-Marne : pour l’autonomie des jeunes IJSCOPE 92: le numérique dans l’Information Jeunesse p. 15 TÉMOIGNAGE Portrait: Sébastien Bureau, nouvel informateur Jeunesse EN 2015, FORMEZ- VOUS AVEC LE CIDJ ! Depuis plus de quarante ans, le CIDJ a pour mission d’informer, de conseiller et d’accompagner les jeunes et les jeunes adultes dans la construction de leurs projets personnels et profes- sionnels. Cette expérience a fait du CIDJ un expert reconnu en matière de formation auprès des professionnels de l’accueil, de l’information, de l’orientation, de l’insertion, de l’emploi… À l’occasion de la parution du nouveau Catalogue de forma- tion 2015, l’offre de formation initiale et continue s’est étoffée afin de renforcer l’identité et la spécificité du métier informateur Jeunesse. Au regard des besoins identifiés chez nos partenaires de l’AIO (Accueil, Information, Orienta- tion), le CIDJ propose de leur ouvrir une partie de l’offre de formation. Cette modalité per- mettra aux professionnels de l’IJ et à ceux des autres réseaux AIO de s’enrichir mutuellement. Pour le découvrir: www.cidj.com rubrique Services aux pros Email: formation@cidj.com Tél.: 0144491205 ou 0144491318 Philippe Touzin, CIDJ EN BREF
  3. 3. L’ Information Jeunesse est es- sentielle mais complexe! Es- sentielle, parce que le quoti- dien des jeunes est le premier affecté par les changements sociétaux: inser- tion, orientation, mobilité… Complexe, parce que l’accès à l’information ne cesse de s’étendre, en nombre de don- nées et en variété des supports. Quant au label IJ, il valide les compétences et l’expérience des professionnels du Réseau. Retour sur quelques idées reçues… - - - - - - - - - Marine Provini Conseillère d’Éducation populaire Jeunesse, DDCS 77 IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 3 RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE ILE-DE-FRANCE AGENDAÇa se passe dans le réseau IJ IDF 2015 Des semaines thématiques : forums, manifestations, conférences, débats… Public : jeunes, professionnels Accès libre et gratuit. Pour connaître le programme en détail : www.cidj.com Du 10 au 12 mars 2015 JOURNÉES DE L’ORIENTATION AU CIDJ Mai 2015 LE MOIS DES CULTURES URBAINES Au CIDJ et dans le réseau IJ IDF Le 31 mars 2015 JOBS D’ÉTÉ DU CIDJ AU 104 Et dans le réseau IJ IDF en mars et en avril ÉVÉNEMENTS SOUTENUS PAR LA RÉGION ILE-DE-FRANCE Label Information Jeunesse: nécessaire ou superflu?
  4. 4. Je suis jeune D epuis plusieurs décennies, la ques- tion de l’engagement des jeunes est une priorité sans cesse réaffirmée dans le cadre des politiques menées par l’État. Que les dispositifs soient pilotés par le ministère en charge de la Jeunesse et des Sports ou par les collectivités territoriales, tous encouragent la participation active des jeunes. De nombreuses actions ont été déployées par l’État en matière d’engagement des jeunes. Qu’il s’agisse de dispositifs européens (actions clefs du programme Erasmus+), nationaux (ser- vice civique, chantiers de bénévoles) ou encore locaux (conseil de jeunes, bourses d’aide aux projets de jeunes, juniors associations), ils ont un même objectif: placer le jeune en position d’acteur face aux réalités sociales. Le réseau Information Jeunesse tient une place centrale dans leur promotion et leur accom- pagnement: information auprès des jeunes dans les structures, événements organisés localement, accompagnements de projets… Le réseau IJ est souvent le premier relais que le jeune identifie. Première pierre posée sur le chemin de l’engagement des jeunes, il devient le lieu de rassemblement de l’ensemble de ces dispositifs. William Verrier, DDCS 91 4 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France DOSSIER LE RÉSEAU IJ ACCOMPAGNE LE SERVICE CIVIQUE L e service civique, instauré par la loi du 10 mars 2010, encourage et soutient l’engagement citoyen. Ce dispositif permet de fédérer les différentes formes de volontariat sous un statut juridique homogène. Initiative citoyenne pour les uns, dispositif d’insertion pour les autres Au terme de sa première année, plus de 10000 jeunes avaient expérimenté le service civique; à l’horizon 2017, 100000 pourraient en bénéficier. Conçu idéalement pour renforcer la co- hésion sociale et l’engagement citoyen, le service civique est devenu un moyen d’acquérir une expérience professionnelle et de valoriser son CV. Il s’est imposé dans le parcours des jeunes, décrocheurs ou surdiplômés, comme un moyen d’être actif, quand d’autres portes se ferment. La souplesse du dispositif et la nature des relations avec la structure d’accueil font que, pour beaucoup de jeunes, le ser- vice civique offre l’occasion d’un premier contact engageant avec le monde profes- sionnel. Initiative citoyenne pour les uns, dispo- sitif d’insertion pour les autres, la ques- tion fait débat autour de ses objectifs. Le service civique, au final, est certainement les deux à la fois: une initiative citoyenne teintée de pragmatisme. Contexte écono- mique oblige! Réseau IJ: plus de 400 volontaires en service civique Le réseau Information Jeunesse s’est très tôt mobilisé pour accompagner sa mise en œuvre, et ce à plusieurs niveaux. D’une part, le réseau IJ, en signant une convention avec l’Agence de service civique, s’engage à promouvoir ce dispo- sitif dans le cadre de ses activités d’infor- mation auprès des usagers. D’autre part, l’Unij (Union nationale de l’Information Jeunesse), en sollicitant un agrément na- tional, a permis à l’ensemble du Réseau de devenir une structure d’accueil de volontaires en service civique. Mis en œuvre au niveau opérationnel par le CIDJ, cet agrément national a permis, en 4 ans, l’accueil de plus de 400 volon- taires, dont la moitié dans les BIJ et PIJ, par le biais de l’intermédiation*. Promouvoir la présence de volontaires au sein des équipes IJ En décembre 2014, un nouvel agrément de 2 ans a été attribué au réseau IJ. Les structures IJ qui le souhaitent peuvent ainsi s’enrichir de la présence d’un jeune volontaire qui, en apportant à l’équipe sa fraîcheur et une aisance relationnelle avec ses pairs, consolidera le trait d’union qui relie les professionnels aux usagers. Pour les jeunes, les occasions de s’investir dans l’IJ sont vastes: encourager les projets de mobilité européenne par un système de parrainage, participer à la mise en œuvre d’événements dans le but d’apporter l’information de façon vivante, promouvoir les dispositifs facilitant l’accès à la culture, participer à des actions de sensibilisation sur les conduites à risque… Renseignements auprès du CIDJ, de la DRJSCS, du CIJ ou de la DDCS. Nicolas Vaslin, CIDJ LE RÉSEAU IJ: AGORA DES DISPOSITIFS D’ENGAGEMENT DES JEUNES *Intermédiation: mesure permettant la mise à disposition de volontaires dans les BIJ/PIJ par la tête de réseau départe- mentale pour les départements dotés d’un CIJ (77, 78 et 95) ou par le CIDJ dans les autres départements d’Ile-de-France. NicolasVaslin, CIDJ
  5. 5. et je m’engage IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 5 DOSSIER LE SERVICE CIVIQUE, C’EST: pour les 16-25 ans, sans condition de diplôme, un engagement volontaire au service de l’intérêt général, une mission de 6 à 12 mois, en France ou à l’étranger, 24h par semaine minimum, indemnisé 573 € net par mois. La mission peut être effectuée dans 9 grands domaines: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité et sport. Le service civique n’est pas incompa- tible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel. Dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire,l’Agence de service civique initie, depuis 2014, une formule en alternance offrant à des jeunes en délicatesse avec l’institution scolaire une solution mixte entre le service civique (3 jours/semaine) et un temps en établissement scolaire (2 jours/ semaine) avec un parcours per- sonnalisé. Renseignements auprès du CIO le plus proche. Pour accueillir un volon- taire, deux possibilités: se rapprocher d’un réseau national agréé et bénéficier de la mise à disposition d’un volon- taire (le CIDJ ou le CIJ du département pour les structures IJ) ou obte- nir un agrément propre auprès de la DRJSCS IDF (en se faisant accompa- gner par le correspondant de sa DDCS). L’ actualité de ce travail d’accueil, d’écoute et d’aide aux projets culturels, participatifs et citoyens, c’est la rési- dence associative. À Torcy, les 80 bénévoles d’Innovaction y sont régulièrement accueillis. Un collectif de jeunes Torcéens y a trouvé les ressources pour structurer à son tour des événe- ments, dans un esprit de respect, de tolérance et de confiance que l’association relaie.Arthur et Isis, animateurs investis dans le projet Innovaction, organisent des actions: ateliers vidéo pour l’un, manifestations sur le rap pour l’autre. Leur engage- ment passe aussi par la formation professionnelle: le BPJEPS et le DESJEPS. Innovaction a investi le champ institutionnel, les méthodes pédagogiques et le partage des savoirs. Après une étape d’engagement quasi fusionnel de ses adhérents, chacun s’est attaché à redéfinir son projet avant de poursuivre son implica- tion auprès des jeunes dans la vie culturelle et sociale, avec le désir de changer et d’impliquer les autres: élus, habitants, animateurs, jeunes, experts, bénévoles… Faire en sorte que les jeunes soient générateurs de leur réalisation, tel est le but d’Innovaction. Site Innovaction: www.association-innovaction.org Évelyne Conchon, DRJSCS Ile-de-France INNOVACTION: UNE ASSOCIATION POUR PARTAGER LES RESSOURCES RÉALISATEUR, VIDÉASTE ET CONSULTANT EN INNOVATION SOCIALE, BRICE LESAUNIER A FONDÉ INNOVACTION. RETOUR SUR LES RÉCENTS ACCOMPAGNEMENTS DE PROJETS QUE L’ASSOCIATION A INITIÉS… LE MOIS DE L’ENGAGEMENT DANS LE CADRE D’UN PARTENARIAT CIDJ/ RÉGION ILE-DE-FRANCE, DES STRUCTURES DU RÉSEAU IJ IDF SE SONT INSCRITES À L’ÉVÉNEMENT RÉGIONAL « L’ENGAGEMENT DES JEUNES » QUI S’EST DÉROULÉ EN OCTOBRE 2014. Le CIDJ (Paris) et les Points et Bureaux Information Jeunesse d’Andrésy, d’Arcueil, de Brunoy, de Gentilly, du Kremlin-Bicêtre, de Levallois, de Montmorency, de Roissy-en-Brie et de Torcy… Soutenues financièrement par la Région Ile-de-France, ces struc- tures ont proposé aux jeunes de leur ville des tables rondes, des ateliers, des conférences, des forums et des animations. Pour tous, c’était l’occasion de faire connaître les structures et les dispositifs existants pour s’engager en France ou à l’étranger, pour les professionnels, c’était aussi l’opportunité de créer un lieu d’échanges pour recueillir les attentes des jeunes et permettre leur expression. Nombreux étaient ceux qui, déjà engagés dans différentes associations, ont pu promouvoir les dispositifs. Au niveau local, les bourses citoyennes ont pu être mises en lumière. Marie-France Onésime, CIDJ EN OCTOBRE 2014 MARDI 14 OCTOBRE 2014 FORUM, DE 10H À 17H, AU CIDJ 101 QUAI BRANLY – 75015 PARIS Des rencontres, des ateliers, des animations Rencontre des jeunes engagés Trouve où t’engager En partenariat avec la Région Île-de-France Programme sur www.cidj.com Entrée libre dans les Points et Bureaux Information Jeunesse à Andrésy, Arcueil, Brunoy, Gentilly, au Kremlin Bicêtre, à Levallois, Montmorency, Roissy-en-Brie et Torcy DJ
  6. 6. D onner aux jeunes les clés pour s’engager de manière volontaire et solidaire est une préoccupation forte pour la Fédération de Paris de la ligue de l’Enseignement. C’est de cette ambition qu’est né ce livret, fruit d’un travail com- mun entre les animateurs et les informa- teurs Jeunesse et des équipements gérés par la Fédération. Il s’agit d’un outil construit de manière à orienter le lecteur vers la forme d’engage- ment adaptée à son profil. Loin d’établir une simple liste des dispositifs existants, il classe les modes d’engagements en 3 catégories: l’échange interculturel, le service volontaire et la mission humani- taire et de développement. Ce guide qui fourmille de bonnes adresses facilite le passage de l’idée au projet. Il est édité à 10000 exemplaires et distribué dans tous les PIJ de Paris, les maisons des asso- ciations et autres structures dédiées à l’engagement. Il a été utilisé sous diverses formes lors de la 17e édition de la Semaine de la Solidarité internationale, tenue en no- vembre 2014, dans le cadre du Salon européen de l’éducation. Entre jeux, jour- née de rencontres et d’information et ani- mation sportive, ce guide offre plusieurs entrées pour sensibiliser le jeune public à l’engagement solidaire. Caroline Vallot, Fédération de Paris de la ligue de l’Enseignement LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE PARIS 6 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France www.cidj.com S’ENGAGER ICI ET AILLEURS, SUIVEZ LE GUIDE! Dans sa volonté d’amener les jeunes à une citoyenneté active, la Fédération de Paris de la ligue de l’Enseignement a édité, à la rentrée 2014, le Guide de l’engagement solidaire du local à l’international, disponible dans tous les PIJ parisiens. S ensibiliser les jeunes aux médias, à la vie de leur quartier, à la culture, éveiller leur curiosité… C’est le but de « Vu Du Banc », plateforme multimé- dia d’expression citoyenne créée par les jeunes du PIJ et de l’AJ 9e . Elle réunit plusieurs médias – radio, vidéo, photo et presse – et permet d’évoquer les problé- matiques qui les concernent. Les jeunes sont formés à tous les médias et peuvent s’investir dans la création d’un reportage, d’un court-métrage ou d’un article. Les sujets sont choisis et débattus entre participants. L’ensemble de ces productions consti- tue un blog où chacun peut poster ses reportages, relus en amont par l’équipe de l’Antenne Jeunes 9e . Une page Face- book est également alimentée par ces créations afin de faciliter la communica- tion entre les jeunes et de diversifier les moyens de diffusion. Facebook: Vu Du Banc Elsa Jauberty, PIJ - AJ 9e CRÉATION D’UN BLOG CITOYEN : LES JEUNES S’INVESTISSENT Une plateforme multimédia a été créée par le jeune public du PIJ et de l’AJ 9e . Son objectif: communiquer sur des théma- tiques libres sur un mode participatif. Lors du Forum de l’engagement, organisé en octobre 2014, un millier de jeunes Franciliens ont rencontré une trentaine d’organisations qui encouragent « le don de temps » dans des domaines variés: solida- rité internationale, bénévolat au service des « invisibles », partage de projets avec le monde du handicap et volontariat. Tables rondes, « dating » de jeunes engagés et ateliers de l’ESS (économie sociale et solidaire) ont ponctué ce forum convivial, résolument tourné vers un désir de cohésion sociale. Ont répondu présents: Les Papillons Blancs, Unis-Cité, ATD Quart Monde, Droit au Savoir, Association Guy Renard, Secours populaire, Espace bénévolat, France Bénévolat, Afev, Animafac, Solidarité étudiante, institut Bioforce, Espace initiatives du CIDJ, les sapeurs- pompiers, Agence du service civique, Délégation ministérielle à la Jeunesse et à l’Égalité des chances du ministère de la Défense, Croix-Rouge… Antoine Cancellieri, CIDJ FORUM DE L’ENGAGEMENT: TOUS AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ
  7. 7. A u programme également, un théâtre participatif abordant le départ en voyage solidaire, des jeux en équipe et un espace dédié aux projets des jeunes. Cette manifestation était l’occasion de faire connaître les dispositifs locaux: e année, le PIJ a attribué une aide financière avec le dispositif Coup de Pouce, qui a permis à de jeunes Tor- céens, âgés de 15 à 25 ans, de mener à bien différents projets: stage pour des élèves infirmières au Sénégal, voyage interculturel à Cuba, achat de matériel pour un projet photo, perfectionnement en anglais à Oxford… dans le cadre de l’opération Sac Ados et accompagnateur local junior association. permet à une centaine de jeunes, âgés de 16 à 20 ans, de travailler l’été pen- dant une semaine au sein d’un service municipal: travaux de peinture au sein de gymnases, entretien et nettoyage de tags, restauration scolaire… - met à des jeunes Torcéens scolarisés d’obtenir une aide financière pour le stage théorique. Juan Carlos Revuelta, PIJ de Torcy *Appel à projets du conseil régional IDF. IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 7 COUP DE POUCE, SAC ADOS, CHANTIER CITOYEN… LE PIJ DE TORCY ENCOURAGE TOUTES LES INITIATIVES Mercredi 8 octobre 2014, le PIJ de Torcy a organisé un forum d’information sur les dispositifs favorisant l’initiative des jeunes* : conseils sur la création d’entreprise, volontariat, chantiers internationaux, humanitaire… LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE SEINE- ET-MARNE L e Guide Jeune Sénart répertorie une di- versité de services, de structures et de professionnels qui accompagnent les jeunes Sénartais dans leurs demandes et démarches. Cet ouvrage illustré par un jeune Savignien et piloté par le BIJ de Savigny-le-Temple s’est fait avec la collaboration de nombreux parte- naires du territoire de Sénart. Il a pour objectif de concourir à l’insertion sociale et citoyenne des jeunes. Rachid Oulgass, BIJ de Savigny-le-Temple 1re ÉDITION DU GUIDE JEUNE SÉNART : OUTIL D’INFORMATION DÉDIÉ AUX 15-25 ANS Suite à des échanges avec des jeunes sur leurs droits, le BIJ de Savigny-le- Temple a constaté la nécessité de créer un guide qui aborderait les grands thèmes d’un parcours de vie d’un jeune. 17 PIJ 7 BIJ www.cij77.asso.fr Ouverture du PIJ de Mormant: place de l’Hôtel de Ville, 77720 Mormant LE BIJ DE BAILLY- ROMAINVILLIERS SOUTIENT LES JUNIORS ASSOCIATIONS En novembre 2013, Anthony et Arthur ont poussé la porte du BIJ de Bailly-Romainvilliers avec une idée: créer la webradio Hit’Actu sous forme de junior association. Le BIJ de Bailly-Romainvilliers a accompagné ces deux jeunes Romainvillersois tout au long de la création de leur association, notamment lors de rencontres avec la Fédération des juniors asso- ciations, sur un événement jeunesse ainsi que sur le montage d’un dossier Envie d’Agir. La Hit’Actu continue de se développer avec l’aide du BIJ. Plusieurs projets de juniors associations ont vu le jour à Bailly-Romainvilliers: l’organisation du bal des 3e , la mise en place d’actions de solidarité, d’animation et de sport… Solène Durand, BIJ de Bailly-Romainvilliers Forum du 8/10/2014 Version PDF disponible gratuitement: http://www.savigny-le-temple.fr/content/guide-jeune-senart
  8. 8. www.yij78.org LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE YVELINES L es volontaires de Vélizy-Villacoublay et d’Aubervilliers se retrouvent tout au long de l’année scolaire pour participer ensemble à des événements sportifs sur le thème du running. Ils feront partie de l’organisation du semi- marathon, du marathon de Paris et des 10 km de L’Équipe en 2015. Les collégiens sont également sensibili- sés grâce à des ateliers de langues: une manière originale de progresser en an- glais et de découvrir l’Europe en s’amu- sant. En échangeant directement avec des bénéficiaires du SVE, les jeunes ont pu découvrir le SVE et ses avantages. Rappelons que le SVE, mis en place par la Commission européenne, permet aux 17-30 ans de se mettre au service d’un projet d’intérêt général à l’étranger de 2 à 12 mois. Il est donc essentiel de mettre en avant cette expérience for- matrice qui permet aux jeunes de déve- lopper une citoyenneté active tout en découvrant une autre culture! Renaud Marche-Deloyer, BIJ de Vélizy-Villacoublay 8 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France BIJ ET PIJ, UNE MISSION: PROMOUVOIR LE SVE AUPRÈS DES JEUNES Seules quelques structures Information Jeunesse accueillent des jeunes en Service volontaire européen (SVE) en Ile-de-France, dont le BIJ de Vélizy-Villacoublay et le PIJ d’Aubervilliers. Les deux structures organisent des projets en commun afin de promouvoir ce dispositif auprès des lycéens, des étudiants et des jeunes actifs. Vous souhaitez donner de votre temps et vivre de nouvelles expériences en France ou à l’étranger? S’engager dans une association est un atout personnel et professionnel, alors n’hésitez pas! Dans le cadre du mois de l’engagement, le PIJ d’Andrésy a mis en place des outils permettant de découvrir toutes les formes de volontariat. Une exposition a été présentée à l’Espace Jeunesse d’Andrésy pendant le mois de novembre 2014. Cette exposition et un livret de témoignages de jeunes Andrésiens sont toujours accessibles dans différents lieux publics de la ville. Une soirée d’échanges s’est déroulée le 29 octobre 2014. Trois portraits vidéo de volontaires ont été diffusés en présence de jeunes, d’associations et du maire d’Andrésy. L’objectif de partage et de confrontations d’expériences a très bien fonctionné et l’envie de s’engager a été transmise au jeune public. Marie-Laure Brocault, PIJ d’Andrésy 22 PIJ BOURSE AVENTURE JEUNES: EN AVANT LES PROJETS! Sur la thématique de l’engagement, le Conseil général des Yvelines a mis en place la « Bourse Aventure Jeunes » – action qui permet aux 18-25 ans de financer leur futur projet. L es candidats devront déposer leur dossier 3 mois avant la réalisation. Les jeunes dont le dossier sera retenu devront présenter et défendre leur initiative devant un jury, auquel participera la directrice d’YIJ. Parmi leurs missions, YIJ et les BIJ/PIJ des Yvelines accompagnent les jeunes qui souhaitent s’engager dans un projet sportif, culturel ou humanitaire. Les informateurs Jeunesse du réseau IJ 78 les aident à clarifier leur projet et à monter leur dossier de présentation. Stéphanie Bony et Lucile Guérin, YIJ - CIJ 78 15 BIJ Dzemila Smajkiewicsz, Polonaise, SVE au BIJ deVélizy-Villacoublay PIJ D’ANDRÉSY : DÉCOUVREZ TOUTES LES FORMES DE VOLONTARIAT
  9. 9. www.cidj.com LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE ESSONNE IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 9 DIX ANNÉES D’ENGAGEMENT À ÉTAMPES Plus de 80 départs à l’étranger ont été accompagnés par le Bureau Information Jeunesse d’Étampes de 2005 à 2014. Le dispositif municipal Coup de Pouce y contribue avec une aide financière pour les Étampois âgés de 12 à 25 ans en contrepartie d’un engagement citoyen dans la ville. P articulièrement démunis face au monde de l’entreprise qu’ils connaissent mal, la plupart des élèves de 3e en recherche de stage d’observation ne savent pas com- ment organiser cette démarche de façon efficace. Une série de 3 ateliers leur sont proposés: pratiquées en dehors de l’école afin d’étoffer leurs CV et lettres de motivation. étapes claires et des conseils pour contacter les entreprises et se présenter de manière efficace. et les attentes des entreprises: conseils vestimentaires, politesse et attitude pendant le stage sont les questions les plus abordées. Un Guide du stagiaire: spécial 3e * est distribué à chaque élève. Il reprend l’ensemble des informations des ateliers, le rapport de stage et un répertoire d’organismes spécialisés. Nathalie Sellier, PIJ de Grigny *Rédigé par le PIJ et le service Réussite citoyenne de la communauté d’agglomération Les lacs de l’Essonne. L’impression du guide a été financée par le Conseil général de l’Essonne. STAGE DE 3e : DES ATELIERS MÉTHODOLOGIQUES EN CLASSE Le PIJ, en collaboration avec les 3 collèges du territoire, apporte aux jeunes méthodes et soutien afin de faire de cette période de stage une étape clé du processus d’orientation. 25 PIJ 1 BIJ MOIS DE L’ENGAGEMENT À BRUNOY Dans le cadre de l’opération « Le mois de l’engagement », la Ville a organisé le 18 octobre « Kif et quoi? Engage-toi! », journée d’information et d’échanges sur l’engagement. L’accent a été mis sur le bénévolat, le service civique et le service volontaire international. Des jeunes Brunoyens ayant bénéficié d’une bourse d’aide aux projets humanitaires ont fait part de leurs expé- riences. Nous avons pu écouter les Scouts et Guides de France rendre compte de leur projet de construction d’une bou- langerie électrique à Haïti et profiter du retour d’une éducatrice spécialisée sur son volontariat au Bénin. Le théâtre interactif « Cité partenaire » a été l’occasion de parler de l’engagement local et associatif. Aurida Naji, PIJ de Brunoy P lus d’un quart des départs de jeunes concerne des projets culturels ou de volontariat. Qu’il s’agisse de la construction d’une salle polyvalente au Cameroun, d’un accompagnement aux personnes au Bé- nin, de la rénovation d’une maison de la jeunesse au sein d’une organisation non gouvernementale au Maroc ou encore d’un chantier de bénévoles auprès d’en- fants en Angleterre… Ces différentes expériences illustrent l’engagement des jeunes Étampois. En contrepartie du Coup de Pouce, le bénéficiaire est tenu de s’investir dans un projet local, ce qui constitue une vraie opportunité d’engagement citoyen dans la ville. Les formes d’engagement sont multiples: encadrement des élèves durant les stages de révisions scolaires, animations auprès des personnes âgées en maison de retraite, accueil du public pendant une fête de quartier. Ligia, 24 ans, Étampoise, affirmait lors de son premier entretien au BIJ le 12 no- vembre 2014: « Je voudrais connaître toutes les formes de volontariat qui existent. Ce qui m’intéresse, c’est le par- tage et de découvrir d’autres cultures. » La mission du BIJ est de valoriser l’enga- gement et de le rendre accessible, tant au niveau local qu’international. Laura Loiseau, BIJ d’Étampes Le BIJ a fêté son 10e anniversaire
  10. 10. LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE HAUTS- DE-SEINE POUR UN ENGAGEMENT CITOYEN L’Espace Jeunesse de Levallois et le Conseil communal des jeunes (CCJ) se sont une nouvelle fois associés afin de répondre à un appel à projets de la Région Ile-de-France sur le thème de l’engagement citoyen. 10 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France DANGERS D’INTERNET : MIEUX VAUT PRÉVENIR ! Le BIJ de Bois-Colombes et les établissements scolaires de la ville alertent les parents sur les pratiques web des jeunes. D ans le cadre de ses actions de prévention, le BIJ de Bois-Colombes, en partenariat avec les établissements scolaires de la ville, a organisé une conférence à destination des parents sur les dangers d’Internet. À la demande initiale des chefs d’établissements, cette rencontre visait à répondre aux problématiques des risques des pratiques web des jeunes au quotidien. Les notions d’identité numérique, de protection de données personnelles, d’information pénale et judiciaire en termes de droits d’auteur, de victime ou de complice, ainsi que les risques psychologiques et sociétaux ont été évoqués par des partenaires de l’aide sociale à l’enfance, par des professeurs documentalistes et par l’informateur multimédia du BIJ de Bois-Colombes. Leur intervention a été appuyée par la diffusion du clip « Maux d’enfant », réalisé par E- Enfance, qui met en scène des élèves victimes de « cyberharcèlement ». Vidéo disponible sur www.mauxdenfants.fr. Linda Mimouni, BIJ de Bois-Colombes LE BIJ DE COURBEVOIE DÉMÉNAGE Dix ans d’information au service des jeunes Courbevoisien(ne)s… Un anni- versaire marqué par le déménagement du BIJ au cœur du centre événementiel de Courbevoie. Ce lieu gratuit d’accueil et d’écoute au service de tous les jeunes, de leur famille, ainsi que des professionnels de la jeunesse est acces- sible aux personnes à mobilité réduite. Lumineux, au mobilier rutilant, ce nou- veau site affiche sa modernité et fait la part belle au tactile avec un espace dédié au numérique. bij.multimedia@ville-courbevoie.fr https://fr-fr.facebook.com/bijdecourbevoie Muriel Menvielle, BIJ de Courbevoie www.ij92.net 17 BIJ L’ engagement citoyen… Les deux structures ont souhaité aborder ce thème sous l’angle de la citoyenneté en étu- diant notamment le rapport qu’entretient la jeunesse avec la politique. Est-ce que les jeunes votent ou, au contraire, s’abstiennent-ils? Connaissent-ils le fonctionnement du Parle- ment européen? Connaissent-ils le quotidien d’un maire, d’un député, d’un sénateur? Autant de questions qui ont permis à l’Espace Jeunesse et au CCJ de mettre en place différentes actions. Les jeunes conseillers communaux ont rencontré des acteurs politiques locaux afin de comprendre leur métier, leur engage- ment et ses origines. Cinq classes de 1re du lycée Léonard de Vinci ont participé à des simulations de Parlement européen, animées par l’organisme « Nouvelle Europe », pour découvrir le fonctionnement d’une commission et les tâches des parlemen- taires qui y travaillent. Une conférence sur le rapport des jeunes à la politique a clos ce mois de l’engagement citoyen. Étaient invités: Anne Muxel, directrice de recherches au CNRS, Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine, David-Xavier Weiss, maire-adjoint délé- gué à la Jeunesse, Ingrid Desmedt et Anne-Lucie de Grissac, conseillères municipales. Bernard Robin, Espace Jeunesse BIJ de Levallois 12 PIJ Nouvelle adresse pour le BIJ de Courbevoie: 7, boulevard Aristide Briand, 92400 Courbevoie Rencontre entre jeunes et acteurs politiques
  11. 11. L’IDENTITÉ DU MÉTIER D’INFORMATEUR JEUNESSE EN DÉBAT Sur une proposition de la DRJSCS* Ile-de-France et de la DDCS 93**, six informateurs Jeunesse, des structures de Montreuil et de Villetaneuse, ont été réunis et encadrés par deux psycho- logues du travail pour discuter de leur identité professionnelle. Extraits***… LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE SEINE- SAINT-DENIS S’ il est bien identifié dans un référentiel (CIDJ 2013), « le métier d’informateur Jeunesse représente dans la pra- tique un vaste chantier empreint de « lutte » et de « com- bat » pour exister, pour être vu et reconnu ». S’extraire de l’image trop marquée « animation » Il a fallu s’extraire de cette image trop marquée « animation », pour construire une autre image toujours centrée sur le jeune, mais dans un autre registre, celui du « passage à l’âge adulte », dans un autre lieu, visible et dédié. Un métier centré sur l’accompagnement du jeune : « un jeune, c’est un projet. » L’informateur Jeunesse compose avec le jeune une sorte de tandem dans un processus d’efforts communs et structurés, avec une véritable mission d’information généraliste sur les différentes étapes de la vie. C’est un métier centré sur l’ac- compagnement du jeune: « Un jeune, c’est un projet. » La qualité professionnelle des informateurs Jeunesse n’a pas de réponse statutaire Attachés à la fonction publique territoriale, mais avec une double allégeance nationale (label)/municipale (employeur), les informateurs Jeunesse ne sont pas reconnus à leur juste valeur, ni professionnellement ni pécuniairement: « Une filière animation sans catégorie A, c’est un plafond de verre [...] Une véritable discrimination! » L’informateur Jeunesse et son devenir « L’éthique professionnelle des informateurs Jeunesse, les valeurs de travail partagées, l’apparente jeunesse du métier ainsi que leur autonomie et leur maturité ne sont-elles pas des atouts pour construire la suite? [...] N’y a-t-il pas là une part de singularité à creuser? » Salim Hocini, PIJ de Villetaneuse *DRJSCS: Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. **DDCS 93: Direction départementale de la cohésion sociale 93. ***Restitution de Sophie Wœhl et Sandrine Dey (psychologues du travail). IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 11 PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE AU PIJ D’ÉPINAY-SUR-SEINE L e PIJ d’Épinay-sur-Seine a organisé, en janvier 2014, une pré- sentation du service civique avec l’intervention de la DDCS 93. Une vingtaine de jeunes âgés de 18 à 30 ans ont répondu pré- sents à cette action. Un grand moment de communication sur la présentation du dispositif, les modalités d’indemnisation, les dé- marches à effectuer, les offres de missions a permis des échanges bénéfiques avec l’intervenante du service civique présente. Abess Benazouz, PIJ Épinay-sur-Seine www.cidj.com ŒUVRER AVEC LES JEUNES POUR ÉCHANGER DES IDÉES ET AGIR ! Durant une formation initiée en 2012 par l’ADIJ 93*,Brice Lesaunier, intervenant en conseil, innovation sociale et pédagogique, a fait adhérer le PIJ de Villetaneuse au concept du café projets. Initiative qui s’appuie sur la dynamique de groupe pour faire émerger des idées et qui permet d’apporter des bases méthodologiques pour la conduite de projets: l’arbre à palabres, le speed projet… Pour exemple, le 13 juin 2014, la soirée « le Kawa voyageur », en partenariat avec l’association Solidarité Jeunesse etVir’Volt,a réuni une vingtaine de jeunes. D’autres cafés projets sont déjà program- més pour 2015: « le Kawa, je veux bosser! », « le Kawa, je t’invite, ma porte est ouverte », le « Kawa bouillon de culture »… Salim Hocini, PIJ de Villetaneuse *ADIJ 93:Association départementale pour le développement de l’Information Jeunesse en Seine-Saint-Denis.
  12. 12. LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE VAL- DE-MARNE L e 13 octobre 2014, les Points Infor- mation Jeunesse d’Arcueil, de Gentilly et de Kremlin-Bicêtre ont préparé une journée dans le cadre du mois de l’enga- gement. « Mets tes baskets et bats la maladie » Le lycée Darius-Milhaud de Kremlin- Bicêtre a mis en place un partenariat avec ELA (Association européenne contre les leucodystrophies). Les lycéens présents ont relayé la cam- pagne de l’association en participant à une dictée empreinte d’un message fort: la nécessité d’être solidaire. L’athlète Muriel Hurtis a, pour l’occasion, lu la dic- tée aux jeunes: « Je me suis engagée pour sensibiliser le plus de personnes possibles. En tant que sportive, je pense qu’il est de mon devoir de venir en aide aux autres. C’est utile et important de le faire, c’est aussi enrichissant. » Certains élèves ont aussi parcouru 10 km relais au total, d’autres se sont retrouvés autour du philosophe Raphaël Serail pour débattre sur le thème de l’engagement. Parcours de 9 jeunes engagés Le Kiosque, organisé par les structures Information Jeunesse, a attiré de nom- breux jeunes qui souhaitaient s’engager. Pour l’occasion, les PIJ ont exposé le parcours de 9 jeunes originaires d’Arcueil, de Gentilly et de Kremlin-Bicêtre, investis dans l’engagement associatif, solidaire, international ou de proximité… « Au total, conclut Yaël Marc, informatrice au PIJ de Kremlin-Bicêtre, plus de 260 jeunes, auxquels il faut ajouter le person- nel éducatif de l’établissement, se sont mobilisés lors de cette journée.Pour beau- coup, il n’y a pas d’erreur possible, ce fut bien un premier pas dans l’engagement. » Christelle Marchand, CADRIJ 94 12 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France QUAND LES LYCÉENS S’ENGAGENT Trois PIJ ont organisé ensemble une journée dédiée au mois de l’engagement. C’était l’occasion pour plus de 200 jeunes de (re)découvrir la solidarité. Retour sur cet événement chargé d’initia- tives… www.cidj.com INAUGURATION DU NOUVEAU BIJ À MAISONS-ALFORT L e 4 octobre 2014, Michel Her- billon, député-maire, et l’équipe municipale ont inauguré le nou- veau Bureau Information Jeunesse de la ville. Au cours de cette journée portes ouvertes, les jeunes Maisonnais, leurs familles et de nombreux habitants ont découvert les nouveaux locaux et l’ensemble des services offerts par la structure et son équipe. Expositions, rencontres jeunes/parents, accompagnement de projets, aide à la re- cherche de jobs… Autant d’actions qui permettent au public du BIJ d’être informé et accompagné dans sa quête d’autonomie. Karine Pinto, BIJ de Maisons-Alfort EXPOSITION BAFA Le réseau Information Jeunesse du Val-de-Marne s’est doté d’un nouvel outil: « Une Exposition Bafa ». Constituée de 7 grands panneaux qui répondent aux questions liées à la formation, aux aides financières et aux fonctions d’animateur, cette exposition a été créée par les infor- mateurs Jeunesse des BIJ de Créteil, de Maisons-Alfort et du PIJ de Saint-Mandé, sous la coordination de CADRIJ 94. Actua- lisée et illustrée, elle répond aux objectifs d’accompagnement des jeunes qui sou- haitent obtenir ce brevet. CADRIJ 94 Email : ij94@yahoo.fr Nouvelle adresse pour le BIJ de Maisons-Alfort: 6 bis, avenue de la République, 94700 Maisons-Alfort Tel : 01 49 77 80 38 33 PIJ Journée de l’engagement au PIJ de Kremlin-Bicêtre
  13. 13. LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE VAL-D’OISE L e 11 octobre 2014, plus d’une cen- taine de jeunes ont participé à la jour- née organisée par le Point Informa- tion Jeunesse de Montmorency dédiée à l’engagement. Cette initiative a été encouragée par la Région Ile-de-France et par le Centre d’Information et de Do- cumentation Jeunesse (CIDJ). Bénévoles, volontaires, jeunes conseil- lers municipaux, scouts… Une trentaine de partenaires étaient présents afin d’in- former les jeunes sur les différents dis- positifs citoyens. Un stand PIJ permettait de valoriser les projets des jeunes et de faire connaître les dispositifs d’aide aux projets. Enrichissante et dynamique, cette jour- née a été ponctuée par des interviews de jeunes engagés et de représentants d’associations, une démonstration de secourisme, une diffusion de vidéos, un stand « cyber espace » et un « bénévolat dating ». Elle a permis de susciter des vocations pour une société plus solidaire. Du 17 au 19 novembre 2014, ont eu lieu les élections du conseil municipal des jeunes de Montmorency; 35 sièges étaient proposés pour les 13-16 ans. Les résultats ont été proclamés le 20 no- vembre 2014, journée internationale des droits de l’enfant. Chaimae Bakatir, PIJ de Montmorency IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 13 JOURNÉE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE DES JEUNES À MONTMORENCY Bénévoles, volontaires, jeunes conseillers municipaux, scouts… Tous étaient présents pour encourager le jeune public à s’engager. L e 28 juin 2014, Skill’M’Sound a réuni plus de 500 Valdoisiens. Ce festival des cultures jeunes est un projet emblématique du BIJ en matière d’accompagne- ment de projets de jeunes. Pour cette première édition, des associations et des jeunes Herblaysiens ont participé à l’événement, de sa conception à sa réalisation : recherche de sponsoring, communication, programmation musicale, etc. Le BIJ accompagne les initiatives qui rendent son public plus autonome : un séjour européen en Croatie a permis aux dix jeunes organisateurs de s’investir personnel- lement. Ils ont participé à l’accueil du public lors de festivités, à la communication des événéments à Herblay… En échange, la Ville finançait en partie leur projet. Le BIJ promeut également le dispositif Passeport citoyen, qui aide financièrement les jeunes voulant se former : Bafa, permis de conduire… Les bénéficiaires rem- plissent ensuite des missions d’intérêt collectif pour les habitants d’Herblay. L’équipe du BIJ d’Herblay L’ENGAGEMENT DES JEUNES : AXE MAJEUR DE LA POLITIQUE JEUNESSE À HERBLAY Le BIJ d’Herblay accompagne les projets solidaires et anime des thé- matiques sur l’engagement des jeunes : expositions, échanges sur le service civique, sur le bénévolat… CHRONIQUES D’EUROPE: L’ENGAGEMENT DES JEUNES EN MODE MOBILITÉ Découvrez les podcasts du Centre In- formation Europe Direct du CIJ 95 sur la webradio Oxyradio.net. À travers des témoignages et interviews de jeunes en mobilité européenne, découvrez leur engagement social, environnemental, éthique, bénévole ou volontaire: Woofing au Pays de Galles, stage dans un zoo en Angleterre, témoi- gnage de jeunes participant au Volonta- riat écologique franco-allemand, chan- tier solidaire au Burkina Faso… Podcasts disponibles: http://oxyradio.net/emission/chroniques-europe Olivier Lacombe, CIJ 95 http://cij.valdoise.fr
  14. 14. L’ information Jeunesse était pré- sente aux 2e Assises nationales de la médiation numérique en Gironde, les 16 et 17 octobre 2014 à Bordeaux. À cette occasion, Axelle Lemaire, secrétaire d’État au Numérique, a annoncé la créa- tion d’un label de médiation numérique, qui invite les différents acteurs – espaces publics numériques, FabLabs, espaces de travail partagés… – à travailler à une « mise en valeur et en réseau des initia- tives locales ». L’enjeu d’un nouveau label pour la média- tion numérique, en plus du label NetPublic lancé en 2003 pour dynamiser le réseau des espaces publics numériques, est d’organiser « une nouvelle proximité » à partir d’un maillage d’espaces partagés, multifonctions, flexibles, répondant dans des proportions variables à 4 grandes catégories de besoins: projets individuels ou collectifs dans un cadre coopératif. Pour obtenir ce label, le statut de la struc- ture candidate n’entrera pas en ligne de compte. Les équipes labellisées pourront émaner d’EPN – relais de service public, missions locales, maisons de l’emploi, organismes de formation, médiathèques, centres sociaux, maisons des jeunes et de la culture, musées, structures Information Jeunesse, Points Cyb… –, de nouveaux espaces publics de médiation numérique – FabLabs, InfoLab, Medialabs, espaces de coworking, tiers-lieux open source – et de tout autre espace public informel investi dans le déploiement d’une action locale qui favorise, grâce au numérique, l’innovation sociale et économique. Les mesures et les avantages de nature à valoriser le label pourront se décliner à travers la mise en place d’une plateforme dédiée, un espace de partage de conte- nus « ouverts » en ligne, la constitution d’un fonds financier, une charte d’éthique et de civilité au service de la création responsable et la mise à disposition d’agréments de formation professionnelle (culture, éducation…). Pour plus d’information: http://urlz.fr/XyG Olivier Lacombe, CIJ 95 LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE MULTIMÉDIA 14 - IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France « UNE RÉPUBLIQUE NUMÉRIQUE PARTOUT, PAR ET POUR TOUS » AXELLE LEMAIRE LA SECRÉTAIRE D’ÉTAT AU NUMÉRIQUE A ANNONCÉ LA CRÉATION D’UN LABEL DE MÉDIATION NUMÉRIQUE EN 2015. CIJ 77 ET DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE : POUR L’AUTONOMIE DES JEUNES IJSCOPE 92 : LE NUMÉRIQUE DANS L’INFORMATION JEUNESSE Ils se sont associés pour créer www.jobsjeunes77.fr, qui met en relation les employeurs et les jeunes à la recherche d’un job… Cet outil simple et gra- tuit diffuse des offres de jobs d’entreprises, d’associations et de collectivités et propose aux jeunes un accompagne- ment dans leur recherche. Odile Raze, CIJ 77 À découvrir dans le dernier numéro de l’IJSCOPE 92 (sep- tembre-décembre 2014), la re- vue de l’association IJ 92 à des- tination des professionnels de la jeunesse, un dossier spécial « Accompagner les usages nu- mériques des jeunes », consul- table sur le site www.ij92.net. Morgane Austruy, coordinatrice IJ 92
  15. 15. Quelles sont tes missions ? En plus de mes missions d’Informateur Jeunesse, j’ai la cas- quette « Actif Jeunes ». C’est un dispositif qui propose une aide méthodologique et financière aux projets portés par les jeunes Suresnois. Parle-nous de ton parcours… Après un bac ES, j’ai suivi des études de géographie. Une année de césure à la suite de mon M1 m’a permis de prendre du temps pour réfléchir à mes projets et de voyager en Afrique. J’ai décidé de m’inscrire en M2 recherche, ce qui m’a amené au Burkina Faso. Enfin, un M2 professionnel en gestion de projet de développement m’a permis de me former afin de travailler dans une association ou une ONG. Un parcours qui m’a donné le goût des voyages! Après mon diplôme, j’ai fait un service civique au sein d’« Étu- diant et Développement », réseau des associations étudiantes pour le développement de la solidarité internationale. Avec une collègue du service civique, nous avons pensé à l’après. Nous souhaitions accompagner des associations pour questionner les projets de solidarité internationale. C’est là que j’ai été amené à me rendre au PIJ, qui m’a accompagné sur la méthodologie de projet. Comment as-tu eu connaissance de l’aide aux projets proposée par Suresnes IJ ? Lors d’un forum jobs d’été organisé par SIJ. On m’a remis un flyer du dispositif « Actif Jeunes ». Quand il fallait trouver des aides financières et méthodologiques pour mon projet, j’ai pris contact avec l’équipe du PIJ. On s’est rencontrés assez vite. Qu’est-ce qui a motivé ton envie de devenir IJ ? Après mon retour, j’ai porté un certain nombre de projets autour de la solidarité internationale et de l’insertion professionnelle. Les questions de transmission sont transversales à mon par- cours. Mon premier engagement était avec l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville). J’avais envie de passer de l’autre côté, de faire partager mon expérience. Pour moi, accompagner, ce n’est pas « faire à la place de », c’est aider les jeunes à faire le tri dans les informations et à se préparer, donner les bons conseils, orienter vers les professionnels adéquats en fonction des besoins… C’est aussi les aider à faire un lien entre leur projet et leur parcours, les faire réfléchir à comment faire perdurer cet engagement… En quoi ton expérience est-elle une plus-value pour tes missions ? Le fait d’avoir été formé à la gestion de projet, d’avoir moi-même monté des projets, d’être passé par les côtés positifs et les dif- ficultés, permet une certaine proximité avec les jeunes, et une bonne connaissance de leurs besoins. Propos recueillis par Morgane Austruy, coordinatrice IJ 92 PORTRAIT SÉBASTIEN BUREAU, NOUVEL INFORMATEUR JEUNESSE : « ACCOMPAGNER, CE N’EST PAS FAIRE À LA PLACE DE… » IJ MAG 6 - La lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France 15 LE RÉSEAU INFORMATION JEUNESSE TÉMOIGNAGE Directeur de la publication: Philippe Salles Directrice des éditions: Anne Le Berre Rédacteurs en chef: Morgane Austruy, Marie-France Onésime, NicolasVaslin Coordination: Marie-France Onésime Rédaction: Chaimae Bakatir, Abess Benazouz, Stéphanie Bony, Marie-Laure Brocault, Sébastien Bureau, Antoine Cancellieri, Évelyne Conchon, Laurence Cousin, Solène Durand, Lucile Guérin, Salim Hocini, Elsa Jauberty, Olivier Lacombe, Laura Loiseau, Christelle Marchand, Renaud Marche-Deloyer, Muriel Menvielle, Linda Mimouni, Aurida Naji, Éric Obon, Marie-France Onésime, Rachid Oulgass, Karine Pinto, Marine Provini, Odile Razé, Juan Carlos Revuelta, Bernard Robin, Philippe Salles, Nathalie Sellier, PhilippeTouzin, CarolineVallot, NicolasVaslin,WilliamVerrier et l’équipe du BIJ d’Herblay Secrétaire de rédaction: Caroline Fontaine Conception graphique et réalisation: Chef de fabrication: Jean-François Ploska ImpriméparFabrègueImprimeuràSaint-Yrieix-la-Perche février 2015 IJMAG/Numéro6/Février2015 Sébastien Bureau PIJ Caron de Suresnes
  16. 16. Formez-vous avec le CIDJ en 2015 ! Des modules de formation de 1 ou 2 jours, tous réalisables en inter ou en intra, sur site ou au CIDJ Retrouvez nos formations sur www.cidj.com Pour vous renseigner ou vous inscrire Tél. : 01 44 49 12 05 ou 01 44 49 13 18 E-mail : formation@cidj.com Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse vous propose de découvrir son nouveau catalogue de formation 2015. Destinées aux professionnels de l’information, de l’orientation, de l’insertion et de l’emploi, nos formations intègrent les pratiques et les outils les mieux adaptés à vos métiers et à leur évolution.

×