Contrat de Ville 2015-2020
Des quartiers prioritaires, des quartiers de
veille
• 4 quartiers prioritaires reconnus au titre de la loi du 21 février 2...
Quelques données sur les 7500 habitants des
quartiers prioritaires
Taux de Chômage
- Au Point du Jour, 21,5% des femmes et...
Quelques données sur les 7500 habitants des
quartiers prioritaires
• Zoom sur la part des familles monoparentales dans les...
Une démarche participative
• 3 réunions de 3 groupes de travail (« cohésion
sociale », « emploi et développement économiqu...
Les 3 piliers du Contrat de ville
1. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la
Ville
2. Agir pour l’emploi, en in...
Une priorité nationale mais des crédits de
l’Etat en forte baisse
• Les crédits spécifiques de l’Etat dédiés à la cohésion...
Un contrat ambitieux avec des propositions
fortes pour SBA
• L’intégration dans le PLH des projets de rénovation urbaine d...
Un contrat ambitieux avec des propositions
fortes pour SBA
Une prise en compte de l’ensemble des charges, y compris celles...
Zoom sur la rénovation urbaine
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
Le bilan de la période précédente à St Brieuc: positif
• A la Cro...
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
Le quartier des Coteaux à Plédran
194 logements dont la construct...
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
• Diagnostic: une inadéquation entre la structure de
l’habitat (7...
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
Les projets portés par les communes et les bailleurs.
• A St-Brie...
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
Les enjeux
1 – L’équilibre des peuplements : éviter que la popula...
Des quartiers à dimension humaine intégrés
dans la Ville
Les axes transversaux
1 - Favoriser l’ouverture des quartiers sur...
Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de
création d’activités et de développement économique
Bilan
- ...
Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de
création d’activités et de développement économique
Les enje...
Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de
création d’activités et de développement économique
Les axes...
Vivre ensemble et s’épanouir dans les quartiers, dans la Ville
Les enjeux: Cibler les moyens sur ceux qui en ont le plus b...
Favoriser toutes les formes éducatives et citoyennes
Les axes transversaux
1- Consolider et diversifier les démarches appr...
Annexes : objectifs opérationnels
1-1 THEMATIQUE HABITAT ET CADRE DE VIE :
Concourir aux objectifs de l’ANRU 2 (1/3)
I-1 Continuer à s’adapter aux situation...
1-1 THEMATIQUE HABITAT ET CADRE DE VIE :
Concourir aux objectifs de l’ANRU 2 (2/3)
1.8 S’appuyer sur les gardiens d’immeub...
1-15 S’appuyer sur les espaces de proximité > Bailleurs
1.16 Poursuivre la démarche de labellisation des quartiers afin d’...
S’appuyer sur l’existant en communiquant mieux sur les déplacements
doux et les transports en commun, et expérimenter pour...
Mobiliser la bienveillance de tous les acteurs de terrain
En lien avec le programme d’actions du CISPD et les orientations...
Objectifsopérati
Mobiliser les acteurs, expérimenter, favoriser la culture
économique dans les quartiers et soutenir les c...
Objectifsopérati
1-9 Eduquer à l’entreprenariat et favoriser l’expression de chefs
d’entreprise > SBA, MEFPI
1-10 Etablir ...
II -2 THEMATIQUE FORMATION/ORIENTATION
S’assurer que les habitants qui ont le plus besoin de ces dispositifs y
aient accès...
II–3 THEMATIQUE INSERTION EMPLOI
S’appuyer sur la plateforme insertion de la communauté d’agglomération
pour favoriser des...
III-1 THEMATIQUE EDUCATION
Objectifsopérat
Consolider la réussite éducative et mobiliser le droit commun de tous les
acteu...
III-1 THEMATIQUE EDUCATION
Objectifsopérat
Consolider la réussite éducative et mobiliser le droit commun de tous les
acteu...
III -2 THEMATIQUE ACCES AUX DROITS
Objectifsopérat
Poursuivre le travail engagé en s’appuyant sur les réseaux de
proximité...
III-3 THEMATIQUE SANTE
Cibler les moyens de l’Etat sur les quartiers prioritaires
3-1 Faire connaître tous les outils et d...
III–4 THEMATIQUE CULTURE, SPORTS
Conserver l’ambition éducative et citoyenne du sport et de la culture
4-1 Favoriser la pr...
Acronymes
ANRU: Agence Nationale de la Rénovation Urbaine
BAT: Baie d’Armor Transport
CAF: Caisse d’allocation familiale
C...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation du contrat de ville 2015 2020

296 vues

Publié le

contrat de ville

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
296
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 25 OBJECTIFS OPERATIONNELS
  • Les objectifs opérationnels définis dans le Contrat
    Se déclinent sous forme d’action :
    Soit celles des PSL des quartiers ANRU1 (quartier par quartier)
    Soit dans les protocoles de rénovation urbaine pour Iroise
    Soit des actions proposées par les acteurs de terrain, dans une logique expérimentale
  • savoir qui fait quoi ?
    Maintenir et développer le gardiennage de proximité dans les quartiers.
    Mutualisation de site ?
    Remettre l’humain
    Lien entre habitat et apaisement social
    Histoire des quartiers
    Accueil puis intégration des nouveaux arrivants : l’habitant dans son quartier
    Lien avec l’espace de proximité / avec associations, groupe de voisinage…
    Dans toutes les dimensions (enfant, mobilités…): rôle des bailleurs mais pas seulement
    Démarche « d’aller vers »: à nous d’aller donner les infos aux nouveaux arrivants
    Manque des espaces sur les quartiers où se discutent des projets communs.
    Se retrouver les acteurs de quartiers dans une démarche d’évaluation
    Importance des flux dans les quartiers
    Travail sur la perméabilité: lien avec les quartiers voisins. Rôle de la mairie annexe de l’Europe
    A terme, faire disparaître la notion même de quartier de l’Iroise – à nuancer -, on n’a plus l’impression d’appartenir à un quartier
    Devenir un quartier comme un autre
    Penser les espaces et services existants tout autant que la rénovation ou la construction de l’habitat dans le cadre du projet urbain. Nécessité de penser leur appropriation par les habitants et de laisser des espaces de convivialité, des espaces communs, de favoriser les connexions spatiales entre quartiers et équipements.
    penser l’attractivité des quartiers par la qualité et l’ambition des services et des événements qui y sont déployés : maison de santé, services de proximité, hôtel d’entreprises, salle de danses, mur d’escalade/varap, championnats…..
    Dans la réflexion sur la mixité, penser les besoins spécifiques des habitants : isolement/besoin de discrétion; logement adapté/standard; urgence/liste d’attente….
    Diagnostiquer les discriminations liées aux quartiers pour mieux lutter contre : discrimination à habiter Balzac ? Discrimination du collège Racine ?
    Intervenir chacun dans le cadre de sa compétence pour maintenir la lisibilité des rôles et des interventions : une compétence circonscrite et de travail technique tant sur l’entrée patrimoniale que financière
    constater que les moyens sont en baisse et faire des choix sur des critères de priorité : le département arrête ses co-financements pour les projets non conventionnés; la région arrête ses financements de l’habitat social et de la rénovation urbaine.
    Seul le quartier Balzac/Ginglin/place de la Cité Bretagne est retenu au titre des quartiers d’intérêt régional signalé NPNRU au 15 décembre 2014. (2 autres : Kermoysan à Quimper et kervenanec à Lorient)
    Avoir un prisme du développement économique et de l’emploi dans les quartiers : poursuivre le diagnostic
     La rénovation urbaine a insuffisamment fait sa place à l’activité économique dans les quartiers.
     A ce titre, la Caisse des Dépôts a conventionné avec l’Etat pour accompagner l’investissement immobilier d’entreprise/artisanal/commercial dans les quartiers et en parallèle l’ingénierie de développement économique dans les quartiers. (voir convention)
     L’état sur son budget CPER a fléché des fonds sur le foncier économique dans les quartiers, la requalification des friches industrielles, le développement de projet favorisant l’accueil ou le développement d’entreprises (type pépinière) en lien avec le Très Haut Débit et l’Economie Sociale et Solidaire.
    En matière d’habitat et de cadre de vie
    Au-delà de la rénovation énergétique qui a un vrai impact sur les dépenses des habitants remettre le parcours de vie au cœur de l’aménagement;
    Importance de partager le diagnostic sur l’offre et la demande, sur la vacance, sur le foncier disponible, les espaces en mutation
    Assurer la pérennité des investissements notamment par la présence renforcée des agents des bailleurs - Reconnaître l’importance du travail de proximité des gardiens salariés des bailleurs et leur expertise dans le suivi des quartiers et l’accompagnement des habitants
    Repérer les fractures urbaines existantes, partager ce diagnostic avec ceux qui portent la compétence sur laquelle repose le changement
  • Maintenir et développer le gardiennage de proximité dans les quartiers.
    Mutualisation de site ?
    Remettre l’humain
    Lien entre habitat et apaisement social
    Histoire des quartiers
    Accueil puis intégration des nouveaux arrivants : l’habitant dans son quartier
    Lien avec l’espace de proximité / avec associations, groupe de voisinage…
    Dans toutes les dimensions (enfant, mobilités…): rôle des bailleurs mais pas seulement
    Démarche « d’aller vers »: à nous d’aller donner les infos aux nouveaux arrivants
    Manque des espaces sur les quartiers où se discutent des projets communs.
    Se retrouver les acteurs de quartiers dans une démarche d’évaluation
    Importance des flux dans les quartiers
    Travail sur la perméabilité: lien avec les quartiers voisins. Rôle de la mairie annexe de l’Europe
    A terme, faire disparaître la notion même de quartier de l’Iroise – à nuancer -, on n’a plus l’impression d’appartenir à un quartier
    Devenir un quartier comme un autre
    Penser les espaces et services existants tout autant que la rénovation ou la construction de l’habitat dans le cadre du projet urbain. Nécessité de penser leur appropriation par les habitants et de laisser des espaces de convivialité, des espaces communs, de favoriser les connexions spatiales entre quartiers et équipements.
    penser l’attractivité des quartiers par la qualité et l’ambition des services et des événements qui y sont déployés : maison de santé, services de proximité, hôtel d’entreprises, salle de danses, mur d’escalade/varap, championnats…..
    Dans la réflexion sur la mixité, penser les besoins spécifiques des habitants : isolement/besoin de discrétion; logement adapté/standard; urgence/liste d’attente….
    Diagnostiquer les discriminations liées aux quartiers pour mieux lutter contre : discrimination à habiter Balzac ? Discrimination du collège Racine ?
    Intervenir chacun dans le cadre de sa compétence pour maintenir la lisibilité des rôles et des interventions : une compétence circonscrite et de travail technique tant sur l’entrée patrimoniale que financière
    constater que les moyens sont en baisse et faire des choix sur des critères de priorité : le département arrête ses co-financements pour les projets non conventionnés; la région arrête ses financements de l’habitat social et de la rénovation urbaine.
    Seul le quartier Balzac/Ginglin/place de la Cité Bretagne est retenu au titre des quartiers d’intérêt régional signalé NPNRU au 15 décembre 2014. (2 autres : Kermoysan à Quimper et kervenanec à Lorient)
    Avoir un prisme du développement économique et de l’emploi dans les quartiers : poursuivre le diagnostic
     La rénovation urbaine a insuffisamment fait sa place à l’activité économique dans les quartiers.
     A ce titre, la Caisse des Dépôts a conventionné avec l’Etat pour accompagner l’investissement immobilier d’entreprise/artisanal/commercial dans les quartiers et en parallèle l’ingénierie de développement économique dans les quartiers. (voir convention)
     L’état sur son budget CPER a fléché des fonds sur le foncier économique dans les quartiers, la requalification des friches industrielles, le développement de projet favorisant l’accueil ou le développement d’entreprises (type pépinière) en lien avec le Très Haut Débit et l’Economie Sociale et Solidaire.
    En matière d’habitat et de cadre de vie
    Au-delà de la rénovation énergétique qui a un vrai impact sur les dépenses des habitants remettre le parcours de vie au cœur de l’aménagement;
    Importance de partager le diagnostic sur l’offre et la demande, sur la vacance, sur le foncier disponible, les espaces en mutation
    Assurer la pérennité des investissements notamment par la présence renforcée des agents des bailleurs - Reconnaître l’importance du travail de proximité des gardiens salariés des bailleurs et leur expertise dans le suivi des quartiers et l’accompagnement des habitants
    Repérer les fractures urbaines existantes, partager ce diagnostic avec ceux qui portent la compétence sur laquelle repose le changement
  • 27 objectifs opérationnels
  • 27 objectifs opérationnels
  • Présentation du contrat de ville 2015 2020

    1. 1. Contrat de Ville 2015-2020
    2. 2. Des quartiers prioritaires, des quartiers de veille • 4 quartiers prioritaires reconnus au titre de la loi du 21 février 2014 7500 habitants avec une revenu médian entre 600€ et 800€/ mois après prestations sociales – Europe-Balzac-Ginglin-La Ville Bastard – Croix-St-Lambert – Point du Jour – Iroise • Des quartiers de veille ou de vigilance, identifiés par les acteurs locaux et qui ne peuvent pas bénéficier des financements spécifiques de l’Etat – Les Coteaux-Le Centre-Ville (Plédran), l’Orangerie (Langueux), Le Sépulcre (Plérin), les Villes-Moisans (Ploufragan) > Une politique qui vise à réduire les écarts et à favoriser les expérimentations.
    3. 3. Quelques données sur les 7500 habitants des quartiers prioritaires Taux de Chômage - Au Point du Jour, 21,5% des femmes et 23% des hommes sont au chômage - A la Croix-Saint-Lambert, 14,5% des hommes et 15% des femmes sont au chômage - A la Ville-Oger : 30,5 des femmes et 29,5% des hommes sont au chômage - A Balzac, entre 22 et 25% des femmes et des hommes sont au chômage. - Au centre-ville ouest de Ploufragan (incluant l’Iroise) : 19,3% des femmes et 14,8% des hommes sont au chômage Part de la population sans aucun diplôme - Au Point du Jour : 20% des femmes et 23% des hommes - A la Ville-Oger : 39% des femmes et 26% des hommes - A la Croix-Saint-Lambert : 15% des femmes, 13% des hommes - A Ginglin : 26% des femmes, 21% des hommes - A l’Europe : 25% des femmes, 20% des hommes - Au Plateau : 36% des femmes, 33% des hommes - Au centre-ville ouest de Ploufragan (incluant l’Iroise) : 15,5% des femmes, 14% des hommes.
    4. 4. Quelques données sur les 7500 habitants des quartiers prioritaires • Zoom sur la part des familles monoparentales dans les quartiers - 27% au Point du Jour - 41,5% à la Ville-Oger - 11% à la Croix-Saint-Lambert - 36% au Plateau - 37% à l’Europe - 26,5% à Ginglin - 20% au centre-ville ouest de Ploufragan qui inclue l’Iroise. • Taux de bénéficiaires de la CMU-c - 16% au Point du Jour (femmes et hommes) - 27% chez les femmes et 23% chez les hommes à la Ville-Oger - 6% chez les femmes et 7% chez les hommes à la Croix-Saint-Lambert - 30% au Plateau (femmes et hommes) - 19% à Ginglin (femmes et hommes) - 24,5% à l’Europe (femmes et hommes) - 15% chez les femmes et 13% chez les hommes au centre-ville ouest de Ploufragan incluant l’Iroise. > Un travail sera mené à l’issue de la phase d’élaboration du contrat pour renforcer l’observation sur les quartiers du Sépulcre, de l’Orangerie, des Villes-Moisans et des Coteaux.
    5. 5. Une démarche participative • 3 réunions de 3 groupes de travail (« cohésion sociale », « emploi et développement économique », « cadre de vie et rénovation urbaine » • Une sollicitation des habitants par questionnaires • La mise en place des Conseils Citoyens par les communes dans chaque quartier
    6. 6. Les 3 piliers du Contrat de ville 1. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville 2. Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique 3. Vivre ensemble et s’épanouir dans les quartiers, dans la Ville
    7. 7. Une priorité nationale mais des crédits de l’Etat en forte baisse • Les crédits spécifiques de l’Etat dédiés à la cohésion et à la réussite éducative des quartiers ont été fortement baissé depuis 2010 • 359 500€ en 2015 contre plus de 800 000€ en 2010 à SBA
    8. 8. Un contrat ambitieux avec des propositions fortes pour SBA • L’intégration dans le PLH des projets de rénovation urbaine de Balzac et de l’Iroise Les 2 quartiers ont été reconnus comme prioritaires par l’ANRU. 25M€ de l’ANRU seront dédiés à la rénovation urbaine de 8 quartiers en Bretagne, dont Iroise et Balzac Le contrat de ville prévoit une inscription des projets dans le PLH de l’agglomération. L’ANRU est étalée entre 2015 et 2024 Il s’agit d’une déconstruction des 4 tours de Balzac, de la barre D et des plots à l’Iroise, d’une reconstruction plus adaptée dans les villes, et de la prise en compte humaine de ces rénovations urbaines. • Le ciblage d’une partie du fonds innovation-recherche de l’agglomération à destination des quartiers (et des zones rurales isolées) Le fonds innovation recherche, créé en 2013 comprend plus de 1M€ de crédits dont plus de 500K€ de financements nouveaux. Le contrat de ville prévoit qu’une petite part de ce fonds soit réorienté vers l’expérimentation économique et l’innovation sociale dans les quartiers prioritaires et de veille et dans les zones rurales isolées.
    9. 9. Un contrat ambitieux avec des propositions fortes pour SBA Une prise en compte de l’ensemble des charges, y compris celles liées aux logements sociaux et à l’accompagnement des populations précaires, dans le futur pacte de solidarité financière et fiscal  La loi relative a la politique de la ville et aux quartiers prioritaires (21 Février 2014) prévoit dans son article 12 l’élaboration d’un pacte financier et fiscal de solidarité visant à réduire les disparités de charges et recettes entre les communes membres, à défaut, l’EPCI sera tenu d’instituer une dotation de solidarité communautaire  Dans le cadre de la réflexion sur le renouvellement du Pacte financier et fiscal, les disparités de charges et ressources entre les communes seront examinées  le taux de logement social par communes sera l’un des critères retenus parmi d’autres afin de favoriser la péréquation entre communes membres.«  • D’autres dispositifs déjà adoptés au sein de l’agglomération pourront être mobilisés La plateforme insertion / le CISPD.
    10. 10. Zoom sur la rénovation urbaine
    11. 11. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville Le bilan de la période précédente à St Brieuc: positif • A la Croix-Saint-Lambert, 321 logements locatifs sociaux ont été déconstruits ; des nouveaux logements adaptés au choix de parcours résidentiels des habitants ont été prévu dont 126 constructions neuves sur sites et 392 logements réhabilités et résidentialisés. • A Balzac, 312 logements locatifs sociaux et une copropriété privée ont été démolis. Une offre adaptée aux choix des habitants a été reconstituée en tenant compte de leur choix de parcours résidentiel. 91 constructions neuves ont été menées sur site, 634 réhabilitations, 1105 résidentialisations • Des équipements rénovés ou soutenus (école, centre commercial à CSL – Aquaval et TEO à Balzac). • Une démarche de gestion urbaine de proximité (diagnostic en marchant)
    12. 12. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville Le quartier des Coteaux à Plédran 194 logements dont la construction datait de 1966, 1970 et 1972 ont été déconstruits. 90 pavillons ont été reconstruits ainsi qu’un nombre important de logements intermédiaires, partout sur la commune, et principalement sur le centre-ville. Le quartier de l’Iroise à Ploufragan • Des travaux de réhabilitations – isolation des toitures et réfection de l’électricité – ont déjà été menés sur les 277 logements qui ne seront pas déconstruits dans le quartier. • Des opérations de construction se poursuivent et trois ont déjà été livrées : - Le Hameau de la Prée : 15 logements livrés en 2011 - La Petite Nöé : 12 logements livrés en 2012 - Rue de la Villette : 8 logements livrés en 2014  Travail engagé autour de la mémoire du quartier Ces 2 quartiers n’ont pas bénéficié de financement de l’ANRU avant 2015.
    13. 13. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville • Diagnostic: une inadéquation entre la structure de l’habitat (75% de T4 et de T5 dans les tours de Balzac, 96% de T3 à T5 à l’Iroise)… • …et la composition des ménages (50% de personnes vivant seules)  Vacance importante.  Besoin d’agir sur les quartiers pour les connecter, les ouvrir, les dédensifier
    14. 14. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville Les projets portés par les communes et les bailleurs. • A St-Brieuc: Déconstruction de 279 logements obsolètes dans les tours de Balzac, et reconstruction d’une offre plus dispersée sur le territoire • A Ploufragan: Déconstruction de 152 des 429 logements de l’Iroise (dont la barre D au printemps 2015). Objectif de reconstruction de 236 logements et de réhabilitation des 277 logements qui ne seront pas déconstruits.
    15. 15. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville Les enjeux 1 – L’équilibre des peuplements : éviter que la population la plus fragile soit repoussée en périphérie 2- Favoriser le bien vivre ensemble, la bienveillance de voisinage 3 – Améliorer l’image des quartiers 4 – La mixité à l’échelle des quartiers (usages, fonctions, populations…) dans le respect des valeurs républicaines 5 – Maîtriser les charges liées au logement
    16. 16. Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville Les axes transversaux 1 - Favoriser l’ouverture des quartiers sur la ville et faciliter les mobilités 2 - Permettre aux habitants de s’approprier leur cadre de vie, de garantir un bien vivre-ensemble et d’accompagner les personnes en situation de détresse sociale 3 - Participation des habitants : une rénovation urbaine construite par et pour les habitants 4 – Une logique de développement durable.
    17. 17. Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique Bilan - Important travail mené en termes d’insertion-emploi - La partie « développement économique » du précédent contrat a été peu mise en œuvre, faute de moyens  C’est surtout un changement d’appréhension: la politique de la ville n’est pas juste une politique sociale. Réalité du commerce dans les quartiers - Croix-St-Lambert: Galerie fonctionne bien, un bistrot, pharmacie, traiteur, coiffeur, le marché, la poste, une superette - Balzac: Difficulté pour la galerie commerçante, boulangerie et commerce de proximité à l’Europe - Point du Jour: zone commerciale des Villages en difficultés - Iroise: Les commerces sont surtout en centre-ville
    18. 18. Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique Les enjeux: Favoriser les parcours d’insertion sociale et professionnelle pour lutter contre le chômage dans les quartiers 1 – Développer et conforter l’initiative économique sous toutes ses formes : aider la création d’activités et d’entreprises dans les quartiers ou par les habitants des quartiers, rentabilité des activités notamment commerces de proximité, s’appuyer sur les outils numériques 2 – Accompagner les demandeurs d’emplois vers l’emploi, notamment les jeunes et les seniors 3 – Lever les freins à l’emploi : mobilité, garde d’enfants, santé, langue, savoir être, discriminations 4 – Aller à la rencontre des habitants sur leurs espaces et dans leurs temporalités : délocaliser l’action publique (permanences…) 5 – Renforcer dans le parcours vers l’emploi, les liens entre insertion, orientation, formation et emploi : coordination des acteurs, parcours usagers
    19. 19. Agir pour l’emploi, en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique Les axes transversaux: Favoriser l’emploi en s’appuyant sur les acteurs économiques et sur la proximité 1- S’appuyer sur les entreprises et les entrepreneurs pour développer et soutenir l’emploi et l’activité 2- Donner confiance aux habitants par une proximité renforcée et en plaçant l’emploi comme objectif de toutes les étapes d’une démarche d’insertion 3- Expérimenter de nouvelles formations dans les quartiers
    20. 20. Vivre ensemble et s’épanouir dans les quartiers, dans la Ville Les enjeux: Cibler les moyens sur ceux qui en ont le plus besoin 1 - L’accès de tous aux droits fondamentaux, y compris la santé 2 - L’autonomie du citoyen par l’éducation et la formation, initiale puis tout au long de sa vie 3 - L’engagement citoyen, notamment par la participation aux enjeux publics : la dimension éducative et citoyenne du sport et de la culture constitue un enjeu important. 4 - Développer une attention citoyenne et bienveillante, notamment sur les situations individuelles préoccupantes
    21. 21. Favoriser toutes les formes éducatives et citoyennes Les axes transversaux 1- Consolider et diversifier les démarches apprenantes tout au long de la vie, en s’appuyant notamment sur le lien renforcé des acteurs : passerelles entre les acteurs de l’éducation, du sport, de la culture, de l’insertion, les éducateurs de la prévention spécialisée du département 2 – Renforcer les conditions d’exercice de la citoyenneté (et d’accès aux droits fondamentaux) : favoriser la participation des habitants au processus de décision publique, conseils citoyens 3- Favoriser le Vivre Ensemble par la relation des habitants avec les acteurs de proximité, notamment la police.
    22. 22. Annexes : objectifs opérationnels
    23. 23. 1-1 THEMATIQUE HABITAT ET CADRE DE VIE : Concourir aux objectifs de l’ANRU 2 (1/3) I-1 Continuer à s’adapter aux situations individuelles de chaque habitant relogé et tenir compte de ses capacités financières, ses possibilités de mobilité, son intégration dans un nouvel environnement social > bailleurs 1-2 Ouvrir les quartiers et éviter les formes d’urbanisme qui renferment les quartiers sur eux-mêmes > bailleurs 1-3 Favoriser les implantations de commerces et d’activités dans les quartiers > Communes, bailleurs 1-4 Intégrer dans le Plan Local de l’Habitat de l’agglomération les enjeux stratégiques du contrat de ville et les projets de rénovation urbaine > SBA 1-5 Disposer d’un observatoire des données sociales et urbaines afin de répondre aux besoins identifiés > SBA 1.6 Adapter le parc locatif social aux évolutions démographiques et sociales de la population notamment le vieillissement, en tenant également compte des besoins de la population jeune > Bailleurs I-7 Adapter le parc privé, notamment les copropriétés dégradées, aux évolutions démographiques et sociales de la population, notamment le vieillissement en tenant également compte des besoins de la population jeune > Communes Objectifsopération Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville
    24. 24. 1-1 THEMATIQUE HABITAT ET CADRE DE VIE : Concourir aux objectifs de l’ANRU 2 (2/3) 1.8 S’appuyer sur les gardiens d’immeubles pour favoriser la proximité et le lien social avec les habitants lorsqu’ils existent, et chercher à les réintroduire dans les quartiers qui n’en accueillent plus > Bailleurs 1.9 Conforter la gestion urbaine de proximité, et les diagnostics en marchant, temps de citoyenneté et de vivre-ensemble > Communes 1.10 Favoriser pour les habitants l’appropriation des mutations de leur cadre de vie, notamment par un travail de mémoire > Communes 1.11 : Lutter contre la précarité énergétique > Bailleurs 1.12 Favoriser l’aménagement de jardins partagés dans les quartiers> Communes 1.13 Accompagner l’acte d’habiter (auto-réhabilitation accompagnée, maîtrise de l’énergie, consommation de l’eau, usage paisible du logement) > Bailleurs 1.14 Intégrer la problématique des quartiers prioritaires dans le projet de Campus Mazier > SGPU Objectifsopéra Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville
    25. 25. 1-15 S’appuyer sur les espaces de proximité > Bailleurs 1.16 Poursuivre la démarche de labellisation des quartiers afin d’affirmer leur dimension qualitative > Communes 1.17 S’appuyer sur le plan stratégique local pour les quartiers qui ont bénéficié de l’ANRU 1 > Communes 1.18 Mettre en place la conférence intercommunale du logement pour œuvrer en faveur de la mixité sociale > SBA 1.19 Favoriser les espaces de rencontre entre acteurs dans les quartiers > Communes Objectifsopéra 1-1 THEMATIQUE HABITAT ET CADRE DE VIE : Concourir aux objectifs de l’ANRU 2 (3/3)Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville
    26. 26. S’appuyer sur l’existant en communiquant mieux sur les déplacements doux et les transports en commun, et expérimenter pour s’adapter aux besoins 2–1 Mieux informer et communiquer sur les services existants > BAT 2-2 Etudier la mise en place d’expérimentation pour une bonne prise en compte de la desserte des quartiers en veille : les Sépulcre à Plérin, l’Orangerie à Langueux, les Villes-Moisans à Ploufragan, les Coteaux – le centre ville à Plédran. > SBA (transport) 2–3 Expérimenter ou accompagner des solutions complémentaires notamment sur les horaires de week-end, de vacances, de soirée et d’horaires de travail atypiques > SBA (insertion) 2-4 Développer des actions qui favorisent et sécurisent les déambulations piétonnes et les déplacements doux (commune) 2-5 Poursuivre TEO, projet de bus à haut niveau de service visant à connecter deux quartiers prioritaires avec le centre-ville et les services, en informant les habitants sur la poursuite du projet (SBA) Objectifsopéra 1-2 THEMATIQUE MOBILITESDes quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville
    27. 27. Mobiliser la bienveillance de tous les acteurs de terrain En lien avec le programme d’actions du CISPD et les orientations du FIPD 3-1 Réactiver le Conseil Intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance, essentiel pour la coordination et la mutualisation des actions, > SBA 3-2 Favoriser le Bien vivre ensemble par une présence renforcée des professionnels et des services publics dans les quartiers > tout le monde 3-3 Favoriser la coordination et les formations interprofessionnelles notamment entre les métiers de la sécurité et socio-éducatifs; > Communes et département Objectifsopéra Axes CISPD : - la prévention à l’égard des jeunes de 18-25 particulièrement exposés aux risques de délinquance - la prévention des violences intrafamiliales et l’aide aux victimes - le bien vivre ensemble sur l’espace public - la réinsertion sociale et professionnelle des personnes incarcérées en Maison d’Arrêt 1-3 THEMATIQUE SECURITE Des quartiers à dimension humaine intégrés dans la Ville
    28. 28. Objectifsopérati Mobiliser les acteurs, expérimenter, favoriser la culture économique dans les quartiers et soutenir les commerces 1-1 Travailler sur un diagnostic économique de quartier, notamment dans le cadre des dispositifs de la Caisse des Dépôts 1-2 Favoriser la création ou/et la reprise d’entreprise dans les quartiers> SBA 1-3 Favoriser l’implantation d’entreprises, de commerces et de services > SBA et communes 1-4 Inciter les acteurs du « numérique » à contribuer à la dynamique des quartiers, favoriser la création de tiers lieux > SBA 1-5 Soutenir la création d’association professionnelle et économique dans les quartiers > SBA 1-6 Soutenir les innovations, les expérimentations en matière économique dans les quartiers > SBA 1-7 S’appuyer sur les entreprises, les commerçants, l’enseignement supérieur et mettre en réseau des chefs d’entreprise et des demandeurs d’emploi des quartiers > SBA 1-8 Renforcer le parrainage entre acteurs économiques et habitants des quartiers > MEFPI II-1 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI (1/2)Agir pour l’emploi en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique
    29. 29. Objectifsopérati 1-9 Eduquer à l’entreprenariat et favoriser l’expression de chefs d’entreprise > SBA, MEFPI 1-10 Etablir un partenariat entre les collèges et les acteurs économiques pour les stages de 3e > CG 1-11 Valoriser l’art de la débrouille, et les compétences qui lui sont liées, notamment auprès des entreprises > SBA 1-12 Evaluer les discriminations à l’adresse > SBA 1-13 Inciter les habitants à consommer dans les commerces de proximité, afin de viabiliser cette offre de proximité > CCAS, Communes 1-14 Ne pas fragiliser des commerces des quartiers prioritaires par des choix d’urbanisme dans les quartiers à proximité > SBA 1-15 Créer un axe « politique de la ville » dans la convention entre Saint- Brieuc Agglomération et la Maison de l’Emploi > SBA II-1 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI (2/2)Agir pour l’emploi en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique
    30. 30. II -2 THEMATIQUE FORMATION/ORIENTATION S’assurer que les habitants qui ont le plus besoin de ces dispositifs y aient accès 2-1 Cibler les formations régionales prioritairement à destination des habitants ou des associations des quartiers > CR 2-2 Conforter le lien de proximité entre la maison des formations professionnelles et le travail d’insertion professionnelle, afin de renforcer la cohérence de l’offre publique > CR 2-3 Consolider le travail mené par la cité des métiers dans l’information des jeunes et des adultes > CR 2-4 S’appuyer sur les actions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences > MEFPI 2-5 Faciliter l’accès aux formations des habitants des quartiers > CR 2-6 Dans le cadre du dispositif « Karta », appel à projet régional annuel à destination des lycéens, favoriser les projets émanant de jeunes de quartiers prioritaires > CR 2-7 Inciter les entreprises et associations d’entreprises à accueillir et former des stagiaires issus des quartiers > SBA 2-8 Encourager le bénévolat associatif pour se former > SBA 2-9 Conforter les ateliers et chantiers d’insertion > CR 2-10 Renforcer le lien entre le campus Mazier et les habitants des quartiers >SGPU Objectifsopératio Agir pour l’emploi en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique
    31. 31. II–3 THEMATIQUE INSERTION EMPLOI S’appuyer sur la plateforme insertion de la communauté d’agglomération pour favoriser des démarches dont l’objectif prioritaire de chaque étape doit être l’emploi 3 -1 Soigner le 1er accueil, en se donnant les moyens de la proximité, décisif dans la démarche de recherche à l’emploi > SBA 3-2 Favoriser l’accueil dans les quartiers et l’accompagnement de premier niveau à destination des jeunes > Mission Locale 3 -3 Soutenir les structures et démarches priorisant les liens entre insertion, formation, orientation, activité et emploi > SBA 3-4 Favoriser la réactivité pour un accès rapide à l’emploi, à travers la généralisation des référents de parcours > Service de l’emploi de l’Etat 3-5 Soutenir et développer les clauses d’insertion > SBA et autres acteurs 3-6 Prendre en compte les besoins spécifiques d’implantation des entreprises d’insertion par l’activité économique > SBA 3-7 Développer les actions visant à lever les freins à l’emploi > SBA 3-8 Poursuivre le recrutement de jeunes issus des quartiers prioritaires par le biais des emplois aidés > SBA 3-9 S’appuyer sur le dispositif de la « garantie jeunes » pour favoriser l’insertion des jeunes et créer de nouveaux partenariats > Mission locale 3-10 Favoriser la création d’activité pour les publics en insertion > SBA 3-11 Faciliter la présence de proximité des acteurs de médiation > Pôle Emploi, Mission locale Objectifsopér Agir pour l’emploi en intégrant pleinement les dynamiques de création d’activités et de développement économique
    32. 32. III-1 THEMATIQUE EDUCATION Objectifsopérat Consolider la réussite éducative et mobiliser le droit commun de tous les acteurs pour les quartiers 1-1 Consolider les programmes de réussite éducative et soutenir l’accompagnement à la scolarité, l’accompagnement scolaire, le soutien à la parentalité > Etat/Communes 1-2 Renforcer et innover dans les réponses apportées au décrochage scolaire > Etat/Communes 1-3 Consolider la prévention spécialisée dans les quartiers > Etat/Communes 1-4 Conforter les parents dans leur rôle éducatif notamment les chefs de famille monoparentales> Etat/Communes 1-5 Poursuivre le rapprochement des politiques éducatives communales et les projets pédagogiques des écoles, en lien avec les Plan Locaux d’Education et Projet Education des Territoires. > Etat/Communes 1-6 S’appuyer sur le dispositif des musiciens intervenant dans les écoles > SBA
    33. 33. III-1 THEMATIQUE EDUCATION Objectifsopérat Consolider la réussite éducative et mobiliser le droit commun de tous les acteurs pour les quartiers 1-7 Favoriser la découverte de la musique, des arts et de la culture pour les enfants qui en sont les plus éloignés > Etat/Communes 1-8 Renforcer les moyens de l’éducation nationale sur les quartiers prioritaires 1-9 Renforcer les liens entre les écoles, les collèges, les lycées et les acteurs de proximité des quartiers, au bénéfice des jeunes > Communes, CG, CR, EN 1-3 Créer des occasions simples de transmissions de savoirs, savoir-être et savoir-faire par le bénévolat > SBA 1-11 Favoriser le lien intergénérationnel et valoriser les connaissances des jeunes à travers un soutien à la formation aux outils numériques pour les séniors > Etat 1-12 Travailler sur l’utilisation des outils numériques des jeunes > Communes
    34. 34. III -2 THEMATIQUE ACCES AUX DROITS Objectifsopérat Poursuivre le travail engagé en s’appuyant sur les réseaux de proximité 2-1 conforter les points d’accès aux droits des communes dans les quartiers > communes 2-2 Favoriser les « rendez-vous des droits » dans chacun des quartiers > CAF 2-3 Favoriser des permanences d’aides aux victimes dans les quartiers prioritaires > Etat 2-4 Soutenir les droits des femmes > Etat 2-5 Lever les freins rencontrés par les habitants des quartiers dans l’accès à leurs droits sociaux > CG 2-6 S’appuyer sur les outils mis en place pour renforcer la lisibilité des habitants sur l’ensemble de leur droit > CCAS 2-7 Insister sur les devoirs des citoyens, sur leurs responsabilités > réseaux éducatifs 2-8 Faciliter l’accès aux droits des personnes handicapées dans les quartiers > MDPH 2-9 Faciliter l’accueil des professionnels de proximité du département dans les centres sociaux > Communes
    35. 35. III-3 THEMATIQUE SANTE Cibler les moyens de l’Etat sur les quartiers prioritaires 3-1 Faire connaître tous les outils et dispositifs existant afin de s’assurer que les personnes éligibles en bénéficient – notamment la CMU, et renforcer la proximité > Communes 3-2 S’appuyer sur les permanences de proximité de l’Assurance Maladie pour renforcer l’accès aux droits et réfléchir à une délocalisation de ces permanences dans les quartiers > Assurance maladie 3-3 Prioriser les actions de droit commun de santé publique à destination des quartiers, sur l’ensemble des thématiques de prévention > ARS 3-4 Favoriser la mise en place d’équipes mobiles dans tous les champs possibles en matière de santé > ARS 3-5 Affiner la connaissance en matière d’enjeux de santé dans les quartiers > ARS 3-6 Prévenir les souffrances psychologiques, en luttant contre la solitude et les addictions > ARS 3-7 Favoriser l’installation des personnels de santé dans les quartiers > ARS 3-8 S’appuyer sur l’arrivée de l’IFSI au Campus Mazier comme levier de prévention >ARS Objectifsopérat
    36. 36. III–4 THEMATIQUE CULTURE, SPORTS Conserver l’ambition éducative et citoyenne du sport et de la culture 4-1 Favoriser la pratique culturelle et sportive pour le plus grand nombre > Communes 4-2 Renforcer la citoyenneté et l’expression de la culture par le sport > Communes 4-3 Valoriser les cultures urbaines, les mémoires de quartiers > Communes 4-4 Favoriser et développer l’accès aux activités en lien avec les espaces naturels existants. > Communes 4-5 Prendre appui sur le festival Photoreporter pour renforcer l’animation culturelle et l’art urbain dans les quartiers prioritaires > SBA 4-6 Favoriser la rénovation des équipements culturels des quartiers voir la construction de lieux structurants nouveaux > Communes Objectifsopérat
    37. 37. Acronymes ANRU: Agence Nationale de la Rénovation Urbaine BAT: Baie d’Armor Transport CAF: Caisse d’allocation familiale CISPD: Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance CG: Conseil Général CR: Conseil Régional FIPD: Fonds interministériel de prévention de la délinquance MEFPI: Maison de l’Emploi, de la formation professionnelle et de l’insertion SBA: Saint-Brieuc Agglomération TEO: Transport Est-Ouest .

    ×