novembre 2014, IDC #FR359
EXECUTIVE BRIEF
L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises
Françaises
Sponsorisé par ...
©2014 IDC #FR359 2
Dans ce contexte, IDC évalue qu'au niveau mondial, il y avait 9,1 milliards d'objets connectés en
2013 ...
©2014 IDC #FR359 3
GRAPHIQUE 1
Connaissance et familiarité avec l'internet des objets
Question : Avez-vous déjà entendu pa...
©2014 IDC #FR359 4
GRAPHIQUE 2
Perception de l’impact économique de l’IoT pour l’entreprise
Question: Pensez-vous que les ...
©2014 IDC #FR359 5
GRAPHIQUE 3
Exemple d'initiatives IoT/ objets connectés
Source: Observatoire Internet des Objets IDC Fr...
©2014 IDC #FR359 6
GRAPHIQUE 4
Solutions déployées et projets IoT
Question : Pouvez-vous me préciser ou en est votre entre...
©2014 IDC #FR359 7
CONNAISSANCE ET PERCEPTION DE L'ECOSYSTEME D'OFFREURS
L'écosystème d'offreurs se structure progressivem...
©2014 IDC #FR359 8
RECHERCHES ASSOCIEES
 Worldwide and Regional Internet of Things 2014–2020 (IDC #252330 nov. 2014)
 Wo...
A propos d'IDC
IDC est un acteur majeur de la Recherche, du Conseil et de l’Évènementiel sur les marchés des
Technologies ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises

471 vues

Publié le

L'intérêt actuel des médias pour le concept d'internet des objets (IoT) est à son paroxysme.
Cependant, à travers les discussions quotidiennes avec les entreprises, certaines nous confient
observer cette agitation médiatique avec une certaine perplexité. En effet, capteurs, actuateurs,
communications M2M, systèmes complexes, diffusion continue de flux de données et informatique
embarquée sont pratiques courantes dans certains secteurs d'activité depuis plusieurs années.
Malgré tout, les organisations admettent que les avancées technologiques ouvrent de nouvelles
opportunités permettant de créer de la valeur. Mais pourquoi maintenant ? Principalement parce
que plusieurs avancées technologiques déterminantes convergent pour créer l'Internet des Objets
et se diffusent progressivement dans tous les secteurs d'activités à savoir:

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
471
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises

  1. 1. novembre 2014, IDC #FR359 EXECUTIVE BRIEF L'Internet des Objets : Les priorités des entreprises Françaises Sponsorisé par : IBM Stéphane Krawczyk novembre 2014 OPINION IDC L'intérêt actuel des médias pour le concept d'internet des objets (IoT) est à son paroxysme. Cependant, à travers les discussions quotidiennes avec les entreprises, certaines nous confient observer cette agitation médiatique avec une certaine perplexité. En effet, capteurs, actuateurs, communications M2M, systèmes complexes, diffusion continue de flux de données et informatique embarquée sont pratiques courantes dans certains secteurs d'activité depuis plusieurs années. Malgré tout, les organisations admettent que les avancées technologiques ouvrent de nouvelles opportunités permettant de créer de la valeur. Mais pourquoi maintenant ? Principalement parce que plusieurs avancées technologiques déterminantes convergent pour créer l'Internet des Objets et se diffusent progressivement dans tous les secteurs d'activités à savoir: Des capteurs à coût réduit. L'effet combiné de la diminution des coûts unitaires des processeurs et de l'expansion des volumes permet de réaliser des économies d'échelle. Il devient donc de plus en plus rentable de déployer une forte densité de capteurs pour acquérir de plus en plus de données. Dans ce contexte, IDC s'attend à ce que les technologies associées aux capteurs suivent la loi de Moore au cours des cinq prochaines années avec un doublement des capacités. Une connectivité fiable et abordable. La connectivité nécessaire s'est considérablement améliorée avec notamment l'établissement des standards NFC (Near Field Communication) pour supporter les communications entre objets, l'amélioration de la rapidité et de la fiabilité des transmissions wifi ainsi que l'augmentation de la disponibilité des réseaux longues distance filaires ou sans fils. Parallèlement, le déploiement d'IPv6 et la possibilité de donner à tous les objets une adresse unique permettra également l'avènement des solutions et applications internet des objets. Des capacités de calcul analytique étendues. Disposer de flux continus de données est inutile si celles-ci ne peuvent être analysées. Les progrès concernant les capacités de calcul et le développement de facto de normes de traitement des données comme Hadoop ou Spark fournissent les bases nécessaires dans ce domaine. Un accès plus rapide aux données stockées. Les progrès technologiques dans le domaine des technologies de stockage tant au niveau du matériel que du logiciel ont considérablement augmenté la vitesse et l'accessibilité de l'information. Le plus important étant que les coûts incrémentaux sont minimes, ce qui signifie que le stockage ne sera pas un frein au lancement de projets internet des objets nécessitant de gros volume de données
  2. 2. ©2014 IDC #FR359 2 Dans ce contexte, IDC évalue qu'au niveau mondial, il y avait 9,1 milliards d'objets connectés en 2013 et que ce chiffre devrait atteindre 22,2 milliards à l'horizon 2018. En France, les dépenses pour l'internet des objets passeront de 48 milliards d'euros en 2013 à 118 milliards d'euros à l'horizon 2018 soit un taux de croissance annuel moyen de +20% largement supérieur à celui prévu sur l'ensemble du marché informatique. METHODOLOGIE ET DEFINITION Méthodologie Pour son Observatoire de l'Internet des Objets 2014, IDC a interrogé en Septembre 2014, 200 entreprises de plus de 500 salariés, dans tous les secteurs d'activité dont le commerce, l'industrie, les services et le secteur public. La population interrogée est composée à 90% de responsables informatiques (Direction des Systèmes d’Information ou Direction technique) et pour le reste de responsables de directions métiers. Dans le cadre de cette étude IDC, afin in de permettre une exploitation des résultats et avoir une représentativité du marché, les résultats ont été redressés conformément aux statistiques de l’INSEE. Les évaluations de marchés présentées dans ce document sont tirées de l'ensemble de la recherche IDC. Définition IDC définit l’Internet des Objets comme un réseau connectant – avec ou sans fil – des dispositifs, ou « objets », qui sont caractérisés par un provisionnement, une gestion et un contrôle autonomes. L’Internet des Objets est nativement analytique et intégré. QUELLE PERCEPTION DES ENTREPRISES ? Dans le cadre de son observatoire, IDC s'est dans un premier temps attaché à évaluer le niveau de connaissance des organisations vis-à-vis des concepts objets connectés, internet des objets ou M2M. Les résultats montrent que tout le monde a entendu parler d'un des concepts (Objets connectés, IoT ou M2M). Ce niveau de connaissance particulièrement élevé est principalement tiré par le terme "objets connectés" (94%) évoqué par le gouvernement en septembre 2013, lors de la traduction des priorités de la politique industrielle française en 34 plans associant acteurs publics et entreprises. Cependant, tout le monde n'est pas familier avec le concept d'internet des objets (IoT). En effet, si 63% des responsables interrogés connaissent le concept (voir graphique 1) seule une minorité (24%) se déclare familière avec celui-ci. Pour IDC, les efforts d'évangélisation sont donc à poursuivre auprès des organisations puisque 28% des responsables interrogés considèrent l'internet des objets comme un concept majeur ou stratégique pour leur entreprise et que 42% pensent que ce concept mérite d'être testé.
  3. 3. ©2014 IDC #FR359 3 GRAPHIQUE 1 Connaissance et familiarité avec l'internet des objets Question : Avez-vous déjà entendu parler de l'internet des objets/IOT? Question : Pouvez-vous indiquer votre niveau de familiarité avec le concept d'internet des objets? Source: Observatoire Internet des Objets IDC France, 2014 QUEL IMPACT ECONOMIQUE POUR LES ENTREPRISES ? Au-delà du niveau de connaissance du concept, lorsque l'on interroge les entreprises sur leur perception de l'impact économique de l'internet des objets sur leurs activités, les résultats de l'observatoire (voir graphique 2) montrent que les entreprises pensent avant tout que l'internet des objets pourrait leurs permettre de développer leur compétitivité (44%) et d'améliorer leur profitabilité (43%) en permettant notamment au numérique d'entrer dans les processus traditionnels des organisation et de les transformer quelque soit le secteur d'activité. Elles considèrent ensuite, que les technologies associées à l'internet des objets pourraient leurs ouvrir de nouvelles cibles clients et parallèlement augmenter leur chiffre d'affaires. 63% Non 27% Très familier 24% Moyennement familier 23% Peu familier 53% Connait le concept
  4. 4. ©2014 IDC #FR359 4 GRAPHIQUE 2 Perception de l’impact économique de l’IoT pour l’entreprise Question: Pensez-vous que les objets connectés/l’IoT pourraient contribuer au développement économique de votre entreprise dans les domaines suivants? Source: Observatoire Internet des Objets IDC France, 2014 QUELLE EST LA NATURE DES INITIATIVES ? L'internet des objets est déjà une réalité dans les entreprises françaises et les initiatives se multiplient (voir graphique 3). En effet, les résultats de l'observatoire révèlent que plus d'un tiers des organisations interrogées (39%) ont déjà lancé des initiatives dans ce domaine avec 26% qui ont déjà déployé des solutions IoT et 13% ayant des projets. Compte tenu de cette dynamique forte, il est particulièrement important de remarquer que ces initiatives ciblent majoritairement les entreprises (48%) plutôt que le grand public et concernent tous les secteurs d'activités. 19% 29% 30% 43% 44% 81% 71% 70% 57% 56% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Ouverture de nouveauxmarché Développementdu CA Ouverture de nouvellescibles clients Amélioration de la profitabilité Developpementde la compétitivité Oui Non
  5. 5. ©2014 IDC #FR359 5 GRAPHIQUE 3 Exemple d'initiatives IoT/ objets connectés Source: Observatoire Internet des Objets IDC France, 2014 Principaux drivers et bénéfices recherchés Les principaux moteurs identifiés sont l'amélioration des processus internes, l'évolution des services existants et le développement de nouveaux services. Au travers de ces diverses initiatives associées à l'internet des objets, les trois principaux bénéfices recherchés par les organisations interrogées sont: 1. Les gains de productivité 2. Le renforcement de l'innovation 3. L'amélioration de la sécurité Pour IDC, ces initiatives nécessiteront une étroite collaboration entre les directions des systèmes d'information et les métiers puisqu'elles sont lancées à 61 % par les DSI et à 49% par les métiers. Solutions déployées et projets Les résultats de l'observatoire (voir graphique 4) mettent notamment en exergue que les premiers déploiements IoT concernent des solutions de mesure ou de télémétrie, les solutions d'affichage numériques. Ces applications ciblent avant tout le secteur de l'industrie, du commerce, de la santé, du transport et des utilities. IDC constate également que ces solutions déployées reposent aujourd'hui principalement sur des capteurs ou objets intégrés aux produits existants et permettront dans un premier temps la consultation d'informations et d'alertes provenant de ces objets. Dans un second temps, les solutions permettront notamment de contrôler et de configurer les objets à distance. • Systèmes d’alerte sur les lignes de production • Contrôle consommation énergétique • Entrepôts automatisés, processus de réapprovisionnement Industrie • QR codes et puces connectées sur des applications tierces mobiles pour récupérer les données afin de renvoyer aux acheteurs des promotions personnalisées • Etiquettes intelligentes pour recevoir des informations sur Smartphones et tablettes • Processus de logistique Commerce • Paiement sans contact • Transport : accès au réseau, information • Santé : télé cardiologie, surveillance de dialyse, surveillance maladies chroniques, remontés d’alarmes, intervention d’urgence Services • Contrôles et maintenance des équipements : niveau d'eau, présence de bateaux, canalisations d'eau • Automatisation : parking, bornes de stationnement, systèmes d'arrosage, capteurs pour chauffage • Systèmes d'alerte opérationnels : alerte de crue, détection de départ de feu de forêt Secteurpublic
  6. 6. ©2014 IDC #FR359 6 GRAPHIQUE 4 Solutions déployées et projets IoT Question : Pouvez-vous me préciser ou en est votre entreprise vis-à-vis des solutions suivantes ? Source: Observatoire Internet des Objets IDC France, 2014 A l'avenir; les solutions intégreront des capteurs ou objets autonomes permettant d'améliorer la productivité et la maintenance prédictive en s'appuyant par exemple sur le traitement des données issues de ces capteurs associées à d'autre sources d'informations. Principaux Challenges et Freins associés à l'Internet des objets Si les initiatives et les solutions déployées sont déjà nombreuses, les organisations doivent faire face à de multiples challenges concernant l'internet des objets pour tirer pleinement les bénéfices des nouvelles solutions proposées. Les résultats de l'observatoire montrent que les principaux challenges à relever pour développer l'internet des objets sont l'intégration dans le système d'information existant (64%) suivi par la maitrise technique de l'objet et la connectivité. En matière de challenges technologiques, la sécurité de fonctionnement des solutions constituent la principale priorité pour 85% des organisations interrogées suivi par la sécurité des données privées qui transitent sans oublier les interactions entre les objets et leur autonomie. La définition de standards (interfaces et connectivité) arrive ensuite mais constitue tout de même un challenge pour 70%. En termes de freins 60% des entreprises identifient les coûts de déploiement comme le principal frein au développement d'initiatives autour de l'internet des objets suivi par les problématiques de sécurité qui sont par nature transverses à tous projets informatiques. 12% 14% 15% 21% 21% 27% 32% 39% 39% 42% 49% 52% 8% 8% 9% 11% 10% 8% 12% 9% 12% 10% 13% 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Solution de paiements Suividu paiementà l'usage Suivilogistique Robotique Relation clientpersonnalisée Optimisation processusde production Suivide flotte Gestion des ressources Télésurveillance Systèmesde sécurité Affichage numérique Mesure,télémétrie Solution déployée Projet
  7. 7. ©2014 IDC #FR359 7 CONNAISSANCE ET PERCEPTION DE L'ECOSYSTEME D'OFFREURS L'écosystème d'offreurs se structure progressivement. En effet, la création de consortiums comme par exemple L'Allseen Alliance, l'Open Interconnect Consortium ou l'Industrial Internet Consortium initié par IBM, General Electric, Cisco et AT&T permet d'en identifier les acteurs. Ce dernier groupe s'attache notamment à développer des standards pour une utilisation industrielle des technologies associées à l'internet des objets. Cependant, les résultats de l'observatoire révèlent que les organisations interrogées ont une connaissance encore limitée de l'écosystème d'offreurs dans le domaine de l'internet des objets. En effet, si 20% considèrent le connaitre, ses frontières sont clairement définies pour seulement 3%. La complexité de cet écosystème très large et les difficultés à en identifier les acteurs sont les principales raisons. CONCLUSION Les technologies numériques évoluent sans cesse et sont en train de gagner tous les secteurs d’activité. Les initiatives sont aujourd’hui en majorité orientées processus mais de nouveaux usages, de nouveaux services portés par les besoins sociétaux se développent. Marché du transport, de la santé ou encore de l’énergie, les outils techniques existent mais il y a encore un pas à faire quant à la façon d’en tirer véritablement profit. Avec l’augmentation du nombre d’objets connectés et l’augmentation exponentielle du nombre de données générées, l’ère de l’Internet des Objets est en train de transformer en profondeur les modèles économiques des organisations. Si l'innovation est un gage de compétitivité pour les entreprises, elle peut aussi devenir un frein pour les entreprises qui tardent à adopter ces nouvelles technologies. L'ensemble de l'écosystème est en mouvement.
  8. 8. ©2014 IDC #FR359 8 RECHERCHES ASSOCIEES  Worldwide and Regional Internet of Things 2014–2020 (IDC #252330 nov. 2014)  Worldwide Embedded and Intelligent Systems 2014-2019 Forecast (IDC #252046 oct. 2014)  Business Strategy: Developing an IoT Technology Strategy (IDC # RI250271 Aug 2014)  The Internet of Things Across Western European Vertical Markets: New Insights on Opportunities and Use Cases (IDC #M08W Aug 2014)  The Internet of Things Adoption in Europe (IDC #OT01W juil. 2014)  Perspective: Staff Safety and the Internet of Things (IoT) — Public Sector Adoption in Theory and Reality (IDC Government Insights #GI249432, June 2014)  Worldwide and Regional Internet of Things (IoT) 2014–2020 Forecast: A Virtuous Circle of Proven Value and Demand (IDC #248451 mai 2014)  Worldwide Internet of Things (IoT) 2013–2020 Forecast: Billions of Things, Trillions of Dollars (IDC #243661 oct. 2013)  IDC's Worldwide Internet of Things (IoT) Taxonomy, 2013 (IDC #243397 oct. 2013)  M2M Business Opportunities, Strategies, and Challenges (IDC #242821, September 2013)
  9. 9. A propos d'IDC IDC est un acteur majeur de la Recherche, du Conseil et de l’Évènementiel sur les marchés des Technologies de l’Information, des Télécommunications et des Technologies Grand Public. IDC aide les professionnels évoluant sur les marchés IT et les investisseurs à prendre des décisions stratégiques basées sur des données factuelles. Plus de 1100 analystes proposent leur expertise globale, régionale et locale sur les opportunités et les tendances technologies dans plus de 110 pays à travers le monde. Depuis plus de 50 ans, IDC propose des analyses stratégiques pour aider ses clients à atteindre leurs objectifs clés. IDC est une filiale de la société IDG, leader mondial du marché de l’information dédiée aux technologies de l’information. IDC France 13 Rue Paul Valéry 75116 Paris, France +33.1 56.26.26.66 Twitter: @IDCfrance idc-insights-community.com www.idc.com / www.idc.fr Copyright This IDC research document was published as part of an IDC continuous intelligence service, providing written research, analyst interactions, telebriefings, and conferences. Visit www.idc.com to learn more about IDC subscription and consulting services. To view a list of IDC offices worldwide, visit www.idc.com/offices. Please contact the IDC Hotline at 800.343.4952, ext. 7988 (or +1.508.988.7988) or sales@idc.com for information on applying the price of this document toward the purchase of an IDC service or for information on additional copies or Web rights. Copyright 2014 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

×