Sig2011

7 025 vues

Publié le

Communication à SIG 2011 (Journées ESRI) le 5 octobre 2011

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 025
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 230
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sig2011

  1. 1. Géomatique, retour vers le futur : explorer les espaces imaginaires Thierry Joliveau SIG 2011 Conférence francophone ESRI 5-6 octobre Versailles [email_address]
  2. 2. Plan <ul><li>Géomatique, un point origine ? </li></ul><ul><li>La « Time Geography » réactivée </li></ul><ul><li>Une géomatique des espaces imaginaires ? </li></ul><ul><li>Conclusion </li></ul>
  3. 3. Partie 1 : géomatique, un point origine ?
  4. 4. http://www.casa.ucl.ac.uk/gistimeline/ http://blog.daum.net/sunbalancepark/11487227
  5. 5. Géomatique, un point origine ? <ul><li>Définition de la Géomatique : </li></ul><ul><ul><li>« L’usage d'un ordinateur pour traiter des données spatiales » </li></ul></ul><ul><li>Peut-on dater son invention ? </li></ul>
  6. 6. Géomatique, un point origine ? <ul><li>2005 et les globes virtuels ? </li></ul>« Maps » de Aram Bartholl
  7. 7. Géomatique, un point origine ? <ul><li>~1985 et les premiers logiciels sur PC? </li></ul>http://gisandscience.com/2010/10/22/original-pc-arcinfo-brochure/
  8. 8. Géomatique, un point origine ? <ul><li>1969 et SYMAP du Harvard Laboratory for Computer Graphics and Spatial Analysis ? </li></ul>http://www.math.yorku.ca/SCS/Gallery/milestone/thumb8/popup/bssn1_popup1-21.htm
  9. 9. Géomatique, un point origine ? <ul><li>1963 et le Canadian Geographical Information System ? </li></ul>http://www.youtube.com/watch?v=eAFG6aQTwPk&feature=player_embedded Roger Tomlinson (1933-)
  10. 10. Géomatique, un point origine ? <ul><li>1959 et le modèle générique MIMO (Map In - Map Out) ? </li></ul>Waldo Tobler (1930-) TOBLER W. R., 1959, Automation and Cartography,
  11. 11. Géomatique, un point origine ? <ul><li>1955 : Torsten Hägerstrand utilise une machine Hollerith pour géoréférencer les données du recensement suédois </li></ul>http://www.nhh.no/en/research---faculty/awards-and-distinctions/honorary-doctorates-at-nhh.aspx Torsten Hägerstrand (1916-2004)
  12. 12. <ul><li>Le traitement formalisé de l'information géographique précède l'informatique moderne </li></ul><ul><li>La première approche est plus analytique que descriptive </li></ul><ul><li>La manière des structurer l'information géographique vient avant la question de sa visualisation (cartographie automatique) </li></ul><ul><li>Hägerstrand veut savoir « s'il est possible de conférer à l'espace le même statut neutre que le temps a toujours eu ». </li></ul><ul><ul><li>Pas d’unités administratives ou naturelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Décomposer l'espace en unités régulières et abstraites (la grille) </li></ul></ul><ul><li>A la fin de son article il émet le &quot;souhait utopique&quot; que &quot;les coordonnées de tous les foyers  suédois soient déterminées et enregistrées sur des cartes perforées et qu’on utilise les photographies aériennes pour bénéficier d'une documentation unique </li></ul>Réflexions HÄGERSTRAND T., 1955, Statistika primäruppgifter, flgkartering och « Data processing » - makiner : Eff kombinerings-projekt, Svensk Geogr. Arsbok ,
  13. 13. Partie 2 La « Time Geography » réactivée
  14. 14. Time ou Space Time Geography THRIFT N., 1977, An introduction to time geography,
  15. 15. GSM Wifi Positioning System Hybrid positioning systems http://www.google.com/mobile/latitude/index.html http://fireeagle.yahoo.net/ http://www.facebook.com/about/location
  16. 16. Extended Time-Geographic Framework Tools Extension for ArcGIS 9.3 Dr. Shih-Lung Shaw, Dr. Hongbo Yu, http://web.utk.edu/~sshaw/NSF-Project-Website/download.htm SHAW S.-L., 2009, Individual-based Tracking Data: Potentials and Challenges to Transportation Geography,
  17. 17. Nouvelles fonctions, nouveaux objectifs <ul><li>Fonctions </li></ul><ul><ul><li>Collecter, analyser et visualiser les activités des individus. </li></ul></ul><ul><ul><li>Analyser les interactions entre individus, y compris à distance </li></ul></ul><ul><ul><li>Comprendre les interactions des individus avec leur environnement </li></ul></ul><ul><li>Objectifs </li></ul><ul><ul><li>Fournir des services et des activités adéquats aux besoins, souhaits et position </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les services culturels géolocalisés sont en plein développement </li></ul></ul></ul>
  18. 18. https://sites.google.com/site/harrypotterlocations/documents
  19. 19. http://cartographielitteraire.parisentouteslettres.net/
  20. 20. http://geo.culture-en-limousin.f
  21. 21. Maxime le Forestier repeint la maison bleue de San Francisco. Source : Gala Source : Google Street View http://spacefiction.wordpress.com/2011/06/25/a-san-francisco-ou-est-la-maison-bleue-le-forestier/#more-6774
  22. 22. http://www.augmentedrealitycinema.com
  23. 23. A venir, une géomatique de espaces imaginaires ?
  24. 24. MORETTI F., 2008, Graphes, cartes et arbres PIATTI B., BÄR H., REUSCHEL A., HURNI L., CARTWRIGHT W., 2008, Mapping Literature: Towards a Geography of Fiction
  25. 25. Max Ernst. Le Jardin de la France.1962. Huile sur bois (144x168). Musée National d'Art Moderne, Paris, France.
  26. 26. Source : Géoportail
  27. 27. Un « recalage » artistique et un clin d’œil du peintre Joliveau Thierry. « Max Ernst, a facetious cartographer / un cartographe facétieux ». Blog. (E)space & Fiction , 7 décembre 2009. http://spacefiction.wordpress.com/2009/12/07/when-max-ernst-had-fun-with-a-mapquand-max-ernst-samusait-avec-une-carte/ .
  28. 28. La Joconde ou Portrait de Mona Lisa Léonard de Vinci, 1503-1506 Huile sur bois de peuplier, 77 X53 cm Le Louvre, Paris
  29. 29. Carte du Val di Chiana, Italie c.1502. Leonardo da Vinci. Royal Collection http://impressard.com/impressard.html Joliveau Thierry. « The amazing secret map of Mona Lisa / L’étonnant secret cartographique de la Joconde ». Blog. (E)space & Fiction , 8 mars 2010. http://spacefiction.wordpress.com/2010/03/08/the-amazing-secret-map-of-mona-lisa-letonnant-secret-cartographique-de-la-joconde/ .
  30. 30. Lac Trasimène Val di Chiana Punte Buriano Pezzutto Donato. « Leonardo’s Val di Chiana Map in the Mona Lisa ». Cartographica 46, no. 3/2011 (2011): 149-159.
  31. 31. Une question demeure : pourquoi Léonard a-t-il choisi cette composition? ?
  32. 32. Essai de cartographie systématique du film « The Killers ». R. Siodmak) Joliveau Thierry. « Siodmak, The Killers: where are we? / Les Tueurs: où sommes nous? » Blog. (E)space & Fiction , 28 mai 2011. http://spacefiction.wordpress.com/2011/05/28/the-killers-siodmak-where-are-we-les-tueurs-siodmak-ou-sommes-nous/ .
  33. 33. En guise de conclusion
  34. 34. <ul><li>Un voyage dans le temps qui illustre comment on peut relier par la géomatique le quantitatif et le formel au qualitatif, l’informel et l’imaginaire </li></ul><ul><li>La prise en compte des espaces imaginaires offre un intérêt méthodologique important pour la recherche en géomatique : </li></ul><ul><ul><li>Quels modes de collecte ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Quelles ontologies ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Quels modes de visualisation ? </li></ul></ul><ul><li>Deux pistes à explorer </li></ul><ul><ul><li>Peut-on appliquer aux œuvres de fiction les concepts de la Time Geography ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Comment la Time Geography peut-elle prendre en compte les activités liées/localisées dans des univers virtuels ou imaginés </li></ul></ul>
  35. 35. Merci de votre attention http://mondegeonumerique.wordpress.com http://spacefiction.wordpress.com A consulter :

×