Le financement participatif
Réflexions autour du succès de ce
modèle alternatif.
Inseec Business   School |  Jonathan  Doq...
Introduction
Définition
Le crowdfunding est un effort collectif permettant de financer des projets grâce à l'apport de
pet...
Problématique
Quels éléments sous-jacents permettent d’expliquer le succès du financement
participatif et comment les expl...
Méthodologie
Méthodologie générale
■ Démarche exploratoire et inductive
5
Revue de
littérature
Étude
de cas
Entretiens
Qualitatifs
Prop...
Propositions
Succès du Crowdfunding
■ Les nouvelles technologies de l’information ont permis l’essor du crowdfunding (Klee...
Résultats & Préconisations
Résultats généraux
■ 331 Questionnaires administrés via les réseaux sociaux en anglais et en français
8
Les investisseurs ...
Exemples de résultats
9
AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF
1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7
1 2 1 4 6 8 57 7 6 6 25 29 4...
Synthèse des résultats
Les motivations
■ Intérêt personnel pour le projet
■ Anticiper le succès du projet
■ Sentiment de v...
Préconisations
■ L’intérêt pour le projet est fondamental
■ Le démarchage doit s’orienter vers les individus partageant de...
Points clés
■ Les mécanismes de rentabilité attribués aux
financiers ne semblent pas transposables.
■ Réel désir d’action ...
Etude de cas – The Cooler
■ Les récompenses
13
■ La vignette des vidéos de présentation
■ Design du produit
■ Fond de la v...
Comment avez-vous été informé(e) de ces projets ?
14
46% 34% 30% 24% 18% 13% 1%
Réseaux  sociaux  
(Facebook,  Twitter,  e...
Quelques plateformes
15
■ Kickstarter (Dons / Récompenses)
■ Indiegogo (Récompenses)
■ Prosper (Prêts avec intérêts)
■ Sma...
Frais des plateformes
■ Commission sur le total des fonds levés (entre 5 et 15% en général)
■ Forfait annuel (ex: 300€/an ...
Les accords de Bâle
Objectifs
■ Garantir un niveau minimum de capitaux propres
■ A fin d’assurer la solidité financière de...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

(Synthèse du mémoire) LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : Réflexions autour du succès récent de ce modèle alternatif

1 783 vues

Publié le

Quels éléments sous-jacents permettent d'expliquer le succès du financement participatif et comment les exploiter en vue d'optimiser la levée de fonds ?

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 783
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

(Synthèse du mémoire) LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : Réflexions autour du succès récent de ce modèle alternatif

  1. 1. Le financement participatif Réflexions autour du succès de ce modèle alternatif. Inseec Business   School |  Jonathan  Doquin &  Loïc  Harriet
  2. 2. Introduction Définition Le crowdfunding est un effort collectif permettant de financer des projets grâce à l'apport de petites sommes par un grand nombre de personnes, le plus souvent via internet. (Lambert T., Schwienbacher A., 2010) 2 Contexte ■ Révolution technologique qui a transformé notre société sur tous ses aspects ■ Emergence de communautés en ligne (Open Source, Crowdsourcing, Crowdfunding) ■ Réglementation bancaire (resserrement du crédit, accords de Bâle) Quelques chiffres (Massolution, 2014) ■ Croissance de 167% en 2014 (Volume de fonds levés) ■ $16 Milliards de fonds levés en 2014 / $34 Milliards prévus en 2015 ■ Plus de 600 Plateformes
  3. 3. Problématique Quels éléments sous-jacents permettent d’expliquer le succès du financement participatif et comment les exploiter en vue d’optimiser la levée de fonds ? 3 ■ Phénomène nouveau => Littérature éparse ■ Spectre très large (Le Pendeven, 2013) ■ 62% des projets financés par des dons sans contrepartie (PME Finance, 2013) ■ Taux d’échec élevé (Mollic, 2014) Objectifs ■ Explorer les motivations et les freins des investisseurs… ■ …pour expliquer le succès du Crowdfunding… ■ ...et en tirer des préconisations pratiques.
  4. 4. Méthodologie
  5. 5. Méthodologie générale ■ Démarche exploratoire et inductive 5 Revue de littérature Étude de cas Entretiens Qualitatifs Propositions issues de la littérature Propositions issues de l’étude de cas Propositions issues de la littérature Propositions issues d’un raisonnement personnel Traitement quantitatif Commentaire des résultats
  6. 6. Propositions Succès du Crowdfunding ■ Les nouvelles technologies de l’information ont permis l’essor du crowdfunding (Kleeman et al., 2008) ■ Le crowdfunding se présente comme une source alternative de financement à un stade où les entrepreneurs ont du mal à attirer des capitaux extérieurs (Gerber et al., 2012) ■ Les investisseurs prennent plaisir à informer leur entourage des projets dans lesquels ils ont investi (Entretiens) ■ Le sentiment post-investissement est positif (Entretiens) Éléments intrinsèques Éléments extrinsèques 6 Motivations Intérêt  personnel  porté  au  projet (Mason et  Harrison,  1996) Sentiment  de  valeurs  partagées  (Riding et  al.,  1995) Participer  à  l’économie  locale  (Sorenson et  Stuart, 2005) Volonté  d’aider  les  autres  (Entretiens) Freins Niveau  d’incertitude  élevé (Étude  de  cas) Risque  de  fraude  (Entretiens) Manque  d’intérêt  pour le  projet  (Entretiens) Motivations Espoir  d’un  retour  sur  investissement  (Freeney et  al., 2004) Connaître  le  porteur  de  projet  (Fiet,  1995) Anticiper  le  succès (Entretiens  qualitatifs) Popularitédu  projet  (Étude  de  cas) Freins Projet mal  présenté  (Étude  de  cas) Manque d’information  (Étude  de  cas) Projet  loin  d’atteindre  son  objectif  (Étude  de  cas)
  7. 7. Résultats & Préconisations
  8. 8. Résultats généraux ■ 331 Questionnaires administrés via les réseaux sociaux en anglais et en français 8 Les investisseurs et leurs investissements ■ 73% ont investi dans un projet philanthropique, artistique ou écologique ■ Participer à une campagne semble procurer du plaisir ■ 30% des individus ont déjà investi plus de 2 fois ■ 46% ont été informés du projet par les réseaux sociaux ■ 34% ont été informés du projet par le créateur ■ 48% sont restés fidèles à la même catégorie Succès Remarques ■ Comparaison des réponses de deux groupes : ■ Les investisseurs (25%) ■ Les investisseurs potentiels (70%)
  9. 9. Exemples de résultats 9 AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 1 2 1 4 6 8 57 7 6 6 25 29 47 108 1% 3% 1% 5% 8% 10% 72% 3% 3% 3% 11% 13% 21% 47% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 6,34 Moyenne arithmétique 5,79 Moyenne géométrique 6,11 Moyenne géométrique 5,45 7 7 1,31 1,56 0,21 Homogène car < 0,33 0,27 Homogène car < 0,33 AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 25 12 14 14 12 1 1 39 37 35 52 35 20 10 32% 15% 18% 18% 15% 1% 1% 17% 16% 15% 23% 15% 9% 4% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 2,78 Moyenne arithmétique 3,47 Moyenne géométrique 2,31 Moyenne géométrique 2,97 1 4 Popularité du projetPopularité du projet ModeMode Indicateurs de valeur centraleIndicateurs de valeur centrale Coefficient de dispersion Indicateurs de valeur centrale Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type Coefficient de dispersion Indicateurs de valeur centrale Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type INVESTISSEURS INVESTISSEURS POTENTIELS Intérêt personnel porté au projet / au conceptIntérêt personnel porté au projet / au concept 1% 3% 1% 5% 8% 10% 72% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 1 2 3 4 5 6 7 3% 3% 3% 11% 13% 21% 47% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 1 2 3 4 5 6 7 6 4 1,96 1,67 0,48 Hétérogène car > 0,33 0,37 Hétérogène car > 0,33 AM AM AM AM AM AM AM AM AM AM AM AM AM AM 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 19 19 8 12 9 6 6 11 20 33 40 41 35 48 24% 24% 10% 15% 11% 8% 8% 5% 9% 14% 18% 18% 15% 21% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 3,19 Moyenne arithmétique 4,65 Moyenne géométrique 2,60 Moyenne géométrique 4,21 1 7 1,92 1,79 0,60 Hétérogène car > 0,33 0,38 Hétérogène car > 0,33 AN AN AN AN AN AN AN AN AN AN AN AN AN AN 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 41 18 3 7 6 4 0 25 29 26 50 34 30 34 52% 23% 4% 9% 8% 5% 0% 11% 13% 11% 22% 15% 13% 15% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 2,13 Moyenne arithmétique 4,16 Moyenne géométrique 1,71 Moyenne géométrique 3,61 1 4 Indicateurs de dispersion Indicateurs de dispersion Indicateurs de valeur centrale Indicateurs de valeur centrale Mode Mode Espérance de retour sur investissement, avantages financiers et/ou récompense Espérance de retour sur investissement, avantages financiers et/ou récompense Avantages fiscaux (réduction d'impôt) Avantages fiscaux (réduction d'impôt) ModeMode Indicateurs de valeur centraleIndicateurs de valeur centrale Coefficient de dispersionCoefficient de dispersion Ecart-typeEcart-type Indicateurs de dispersionIndicateurs de dispersion Coefficient de dispersion Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type Coefficient de dispersion Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type 10% 16% 16% 13% 9% 23% 13% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 1 2 3 4 5 6 7 4% 10% 11% 25% 18% 18% 14% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 1 2 3 4 5 6 7 24% 24% 10% 15% 11% 8% 8% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 1 2 3 4 5 6 7 5% 9% 14% 18% 18% 15% 21% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 1 2 3 4 5 6 7 AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF AF 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 1 2 1 4 6 8 57 7 6 6 25 29 47 108 1% 3% 1% 5% 8% 10% 72% 3% 3% 3% 11% 13% 21% 47% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 6,34 Moyenne arithmétique 5,79 Moyenne géométrique 6,11 Moyenne géométrique 5,45 7 7 1,31 1,56 0,21 Homogène car < 0,33 0,27 Homogène car < 0,33 AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG AG 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 25 12 14 14 12 1 1 39 37 35 52 35 20 10 32% 15% 18% 18% 15% 1% 1% 17% 16% 15% 23% 15% 9% 4% 1 2 3 4 5 6 7 1 2 3 4 5 6 7 Moyenne arithmétique 2,78 Moyenne arithmétique 3,47 Moyenne géométrique 2,31 Moyenne géométrique 2,97 1 4 Popularité du projetPopularité du projet ModeMode Indicateurs de valeur centraleIndicateurs de valeur centrale Indicateurs de dispersionIndicateurs de dispersion Coefficient de dispersion Indicateurs de valeur centrale Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type Coefficient de dispersion Indicateurs de valeur centrale Mode Indicateurs de dispersion Ecart-type INVESTISSEURS INVESTISSEURS POTENTIELS Intérêt personnel porté au projet / au conceptIntérêt personnel porté au projet / au concept 1% 3% 1% 5% 8% 10% 72% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 1 2 3 4 5 6 7 3% 3% 3% 11% 13% 21% 47% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 1 2 3 4 5 6 7 Intérêt  personnel  porté  au  projet Espérance  de  retour  sur  investissement
  10. 10. Synthèse des résultats Les motivations ■ Intérêt personnel pour le projet ■ Anticiper le succès du projet ■ Sentiment de valeurs partagées ■ Volonté d’aider les autres 10 Les freins ■ Manque d’intérêt personnel ■ Informations insuffisantes ■ Risque de fraude ■ Niveau d’incertitude élevé ■ Projet mal présenté Les neutres ■ Popularité du projet ■ Interagir avec les créateurs et supporters Probable Improbable Investisseurs 90% 5% Non  investisseurs 81% 8% Probable Improbable Investisseurs 70% 20% Non  investisseurs 66% 17% Probable Improbable Investisseurs 67% 29% Non  investisseurs 66% 20% Les incohérents ■ Espérance de retour sur investissement ■ Avantages fiscaux ■ Connaître le porteur de projet Probable Improbable Investisseurs 87% 6% Non  investisseurs 78% 12% Probable Improbable Investisseurs 80% 13% Non  investisseurs 87% 5% Probable Improbable Investisseurs 77% 14% Non  investisseurs 87% 7% À approfondir ■ Participer à l’économie locale
  11. 11. Préconisations ■ L’intérêt pour le projet est fondamental ■ Le démarchage doit s’orienter vers les individus partageant des centres d’intérêt commun ■ Utilisation des blogs, des réseaux sociaux et des statistiques d’investissement de l’individu ■ Les efforts marketing sont primordiaux et essentiels ■ Attirer l’attention en quelques secondes ■ Ne pas compter sur un réseautage actif des investisseurs ■ Seuls 15% ont partagé sur les réseaux sociaux et 52% indiquent ne pas partager le projet ■ Focaliser son énergie sur les réseaux sociaux, son réseau personnel et les blogs ■ Ne pas s’éparpiller sur un « hameçonnage non rentable ». ■ Il est important de créer un sentiment de sécurité chez l’individu ■ Prendre appui sur des arguments présentés comme rationnels ■ La saisonnalité, le sentiment d’appartenance à une communauté et la volonté d’aider les autres sont des éléments importants à prendre en compte ■ Des synergies entre les plateformes et les réseaux sociaux peuvent être envisagées ■ L’annonce du retour sur investissement peut-être un axe de développement des plateformes 11
  12. 12. Points clés ■ Les mécanismes de rentabilité attribués aux financiers ne semblent pas transposables. ■ Réel désir d’action alternative ■ Nécessité d’une équipe polyvalente, multidisciplinaire
  13. 13. Etude de cas – The Cooler ■ Les récompenses 13 ■ La vignette des vidéos de présentation ■ Design du produit ■ Fond de la vignette (Jardin / Plage) ■ Contraste des couleurs. ■ Le contenu des vidéos ■ Volume de la musique au début de la vidéo ■ Personnes heureuses d’utiliser le Cooler ■ Plans rapprochés ■ Caractéristiques techniques ■ Invitation à l’action ■ Le texte de présentation ■ La sélection des couleurs ■ Moins de choix ■ GIF animé supprimé ■ La foire aux questions (FAQ) ■ La saisonnalité ■ Décembre 2013 vs. août 2014
  14. 14. Comment avez-vous été informé(e) de ces projets ? 14 46% 34% 30% 24% 18% 13% 1% Réseaux  sociaux   (Facebook,  Twitter,  etc.) Contact  direct  du   créateur Site  internet  /  Blog  /  E-­‐ mail Plateforme  de   financement  participatif Bouche-­‐à-­‐oreille Presse  (TV,  Radio,   Journaux) Autre  (Précisez) Comment  avez-­‐vous   été  informé  de  ce(s)   projet(s)  ?
  15. 15. Quelques plateformes 15 ■ Kickstarter (Dons / Récompenses) ■ Indiegogo (Récompenses) ■ Prosper (Prêts avec intérêts) ■ Smart Angels (Dividendes / Droites de vote) En France : ■ MyMajorCompany (Récompenses / Dons) ■ Ulule (Récompenses / Dons) ■ Anaxago (Prise de participation) ■ Babyloan (Prêts sans intérêt)
  16. 16. Frais des plateformes ■ Commission sur le total des fonds levés (entre 5 et 15% en général) ■ Forfait annuel (ex: 300€/an pour Davincicrowd) ■ Frais de transaction (en fonction du mode de paiement) ■ Frais de dossier ■ Prise de capital dans la start-up 16
  17. 17. Les accords de Bâle Objectifs ■ Garantir un niveau minimum de capitaux propres ■ A fin d’assurer la solidité financière des banques Historique ■ 1998 – Bâle I : Fonds propres / total crédits accordés > 8% (Ratio Cooke1) ■ 2004 – Bâle II : Nouvelle variable, le risque de crédit (Ration McDonough2) Notation de la solvabilité des créanciers -> « Scoring » ■ 2009 – Bâle III : Nouvelles régulations en défaveur des PME 17 (1) Peter  Cooke,  président  du  comité  de  Bâle  et  directeur  de  la  banque  d’Angleterre (2) William  J.  McDonough,   président  de  la  réserve  fédérale  de  New-­‐York  entre  1998  et  2003 7.8 10.8 13.3 16.0 16.7 15.9 16.9 17.7 17.6 16.6 3.0   4.1   4.9   6.2   5.9   5.9   6.1   6.3   5.8   5.4   8% 9% 10% 11% 12% 13% -­‐ 2   4   6   8   10   12   14   16   18   20   2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013* Euro  Zone    -­‐ TOP  35  Banks Total  Assets  -­‐ € Tr RWA  -­‐ € Tr Average  Core  Tier  1  Ratio  (%) Deleveraging   has started 1  Trillion  € Basel III Current

×