Château de
bity
Château du XVIe
siècle, Bity aurait été acheté en
1715 par Étienne de la Selve, conseiller
auPrésidial de Tulle, et revend...
Ce magnifique château du XVIème
siècle, situé en Corrèze à Sarran,
se dégradait faute d’entretien.
Les acquéreurs éventuels étaient
découragés par l’importance des travaux
de rénovation à prévoir, (aucune
subvention n’éta...
Il s’agissait d’un
politicien filou qui
était à l’époque
secrétaire d’Etat
à l’Economie et
aux Finances, un
individu nommé...
Notre acheteur avait alors un incroyable
coup de chance : un mois après l’achat,
Chirac s’arrange avec son ami ministre
de...
• Un problème n’est encore pas réglé : il y a
toujours peu de terrain autour du château !
• En 1978, Chirac, devenu Maire ...
La grande vie !
Au château, les réunions somptueuses se
succèdent, repas de centaines d’invités,
l’argent coule à flots. T...
Ensuite, Chirac était trop occupé par ses
fonctions présidentielles, et il n’a
pratiquement plus remis les pieds à Bity
de...
Le « Journal Officiel » du 24 octobre 2006
donne le détail des frais afférents au
Château de Bity, suite à une demande du
...
Inutile de préciser que ces sommes
étaient versées par le
contribuable pour la garde d’une
habitation appartenant à un
par...
Depuis, Jacques n’est plus
président, mais la République
tient toujours à lui…
Lui qui a tout oublié !
Tout cet argent gén...
FranceSoir : Ce que coûte Chirac aux contribuables - 07/03/11
•Au cœur de la Chiraquie profonde, le triste spectacle du ma...
musée du Président Jacques Chirac
Dans un rapport de 2010, la chambre régionale des comptes du
Limousin épingle le conseil...
19 fonctionnaires à son service
Un cabinet. Bertrand Landrieu, chef de cabinet de Jacques Chirac, 
touche 74.400 € bruts p...
La visite au château de Bity
M. Hollande s'est rendu auprès de M. Chirac après avoir parcouru les marchés 
de Tulle, son a...
Chateau de bity
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chateau de bity

2 789 vues

Publié le

Le château de Bity est un château situé à Sarran en Corrèze, à 10 kilomètres à l'est de Tulle, près de l'autoroute A89. Il est la propriété de monsieur et madame Jacques Chirac.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 789
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 178
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chateau de bity

  1. 1. Château de bity
  2. 2. Château du XVIe siècle, Bity aurait été acheté en 1715 par Étienne de la Selve, conseiller auPrésidial de Tulle, et revendu par la famille en 1843 qui s'installa au château de la Gane. Léon Trotsky y aurait séjourné, d'après une rumeur persistante, de juillet 1933 à juin 1935, hébergé par un ancien colonel de l'armée britannique, membre des services secrets de Sa Gracieuse Majesté et archéologue, William-Noël Lucas-Shadwelll qui en était propriétaire à l'époque1,2 . Durant la Seconde Guerre mondiale, le château de Bity abrita des Résistants puis fut transformé en hôpital3 . Le château de Bity fut racheté le 3 mars 1969 par le couple Chirac…
  3. 3. Ce magnifique château du XVIème siècle, situé en Corrèze à Sarran, se dégradait faute d’entretien.
  4. 4. Les acquéreurs éventuels étaient découragés par l’importance des travaux de rénovation à prévoir, (aucune subvention n’était accordée), et, de plus, il y avait peu de terrain autour du château. Et puis, un jour, en 1969, un acheteur se présenta, qui acquit le bâtiment pour la modique somme de l’équivalent de 10.000 euros.
  5. 5. Il s’agissait d’un politicien filou qui était à l’époque secrétaire d’Etat à l’Economie et aux Finances, un individu nommé Jacques Chirac.
  6. 6. Notre acheteur avait alors un incroyable coup de chance : un mois après l’achat, Chirac s’arrange avec son ami ministre des affaires culturelles, pour que le château soit classé monument historique, ce qui permet à l’heureux nouveau propriétaire de bénéficier de subventions pour la rénovation du bâtiment !
  7. 7. • Un problème n’est encore pas réglé : il y a toujours peu de terrain autour du château ! • En 1978, Chirac, devenu Maire de Paris, fait acheter par la Fondation Claude Pompidou (dont il est trésorier), un terrain agricole non constructible jouxtant le château, de cinq hectares, pour un montant de 500.000 francs de l’époque (soit 75.000 euros d’aujourd’hui). • Il récupère ce terrain à l’aide de subventions accordées à la Fondation par la Ville de Paris !
  8. 8. La grande vie ! Au château, les réunions somptueuses se succèdent, repas de centaines d’invités, l’argent coule à flots. Tous les petits copains viennent festoyer aux frais de la princesse, c’est « Les coquins d’abord » ! Tous les amis dictateurs, comme Saddam Hussein, etc, sont reçus princièrement par le couple Chirac au château familial.
  9. 9. Ensuite, Chirac était trop occupé par ses fonctions présidentielles, et il n’a pratiquement plus remis les pieds à Bity depuis 1995. Il préféra passer son temps libre dans sa somptueuse propriété de Marrakech ou à l’île Maurice, tous frais payés… Mais le château de Bity était resté onéreux pour les contribuables !
  10. 10. Le « Journal Officiel » du 24 octobre 2006 donne le détail des frais afférents au Château de Bity, suite à une demande du député PS de l’Aisne, René Dosière. Pour la surveillance : en permanence 31 gendarmes, 3 maréchaux des logis chefs, 2 adjudants et 1 lieutenant. Montant annuel de la facture en euros: 1.256.257 de soldes, 405.150 (indemnités de déplacement), 140.000 (loyer annuel de cantonnement), et 120.000 (alimentation et carburant). Soit un total annuel de 1.921.407
  11. 11. Inutile de préciser que ces sommes étaient versées par le contribuable pour la garde d’une habitation appartenant à un particulier (et non à l’Etat) !
  12. 12. Depuis, Jacques n’est plus président, mais la République tient toujours à lui… Lui qui a tout oublié ! Tout cet argent généreusement donné par les français, oublié!!! Avouons que c’est un peu vexant!
  13. 13. FranceSoir : Ce que coûte Chirac aux contribuables - 07/03/11 •Au cœur de la Chiraquie profonde, le triste spectacle du manoir à l'abandon pourrait laisser croire que l'ancien président de la République, âgé de 78 ans, tire le diable par la queue. •De la mousse recouvre presque complètement les ardoises du toit, la dizaine de pièces ne sont plus chauffées en hiver, provoquant des dégâts irrémédiables dans les murs de granit, la clôture en bois reste brisée en plusieurs endroits, des colonies de choucas jacassant sans cesse et de buses témoignent, dans des arbres moribonds et sous-bois touffus, d'un évident manque d'entretien. •Député de Corrèze durant vingt-cinq ans, Chirac y vient seulement une fois l'an, le temps d'une visite éclair, généralement fin juillet. Fatigué d'y être sollicité sans relâche, le retraité préfère séjourner, le week-end et pour les vacances, dans les résidences de son ami François Pinault à Dinard, aux Andelys et à Saint-Tropez, ou encore chez le roi du Maroc. •En fait, le château de Bity est aujourd'hui devenu le domaine de Bernadette, son épouse et conseillère générale du canton de Corrèze depuis 1979. •La châtelaine de 77 ans n'y dort jamais en hiver, préférant le confort de l'hôtel Séniorie, situé à une dizaine de kilomètres. « Je ne veux pas faire exploser ma facture de fioul en chauffant le château », a-t-elle déclaré à la presse locale. Toujours par souci d'économie (mais accompagné d'un fonctionnaire chauffeur-garde du corps « prêté » par son mari), « Bernie » sillonne, en ce début mars 2011, les routes du canton de Corrèze à bord de sa 205 rouge (achetée en 1984), car elle se représente aux cantonale
  14. 14. musée du Président Jacques Chirac Dans un rapport de 2010, la chambre régionale des comptes du Limousin épingle le conseil général socialiste, François Hollande, pour sa gestion du musée du Président Jacques Chirac. Inauguré en 2000 à Sarran, à deux pas du château de Bity, ce musée départemental a enregistré, en 2008, 200.000 € de recettes (62.000 visiteurs) pour 1,7 million d'euros de dépenses. Un vrai gouffre pour le conseil général de Corrèze. Cette année-là, il a coûté 30 € à chaque Corrézien.
  15. 15. 19 fonctionnaires à son service Un cabinet. Bertrand Landrieu, chef de cabinet de Jacques Chirac,  touche 74.400 € bruts par an.  Ses deux collaborateurs directs coûtent au total 96.000 €.  Un fonctionnaire des Archives nationales « chargé de les aider à trier  les papiers de l’ancien président » émarge à 36.000 €.  Enfin, trois secrétaires « dactylographes » : 64.800 €. Des chauffeurs. Six fonctionnaires sont détachés à l’appartement du  5, quai Voltaire : deux gardes du corps (143.600 €), deux chauffeurs  (96.000 €) et deux personnels de service (43.200 €). Des gendarmes. Six gendarmes mobiles en poste au château de Bity (420.000 €). 31.000 € bruts mensuels.  En tant qu’ancien président de la République, maire de Paris, conseiller  à la Cour des comptes et député de Corrèze, Jacques Chirac perçoit  19.000 € par mois de pensions cumulées.  Membre de droit du Conseil constitutionnel, il touche aussi 12.000 €  mensuels.  En outre, selon nos estimations, il aurait touché 900.000 € avec le  premier tome de ses Mémoires. Fin 2010, 450.000 exemplaires avaient  été vendus.
  16. 16. La visite au château de Bity M. Hollande s'est rendu auprès de M. Chirac après avoir parcouru les marchés  de Tulle, son ancien fief, pendant plus de 2 heures samedi matin (avec Julie  Gayet) . Sarran se situe à 10 kilomètres à l'est de Tulle. LE 21/07/2012

×