E-transformation de l'accompagnement des seniors

516 vues

Publié le

Etude collaborative sur l'accompagnement des seniors au travers du digital dans le cadre du MBA Marketing & Commerce sur Internet du Pôle Universitaire Léonard de Vinci.

Publié dans : Santé
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
516
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • le senior, une définition délicate et inclassable
    Le mot  est dérivé du latin « senex » qui définit quelqu’un d’âgé, à contrario de junior.
    Le mot senior se définit de manière courante, essentiellement par l’âge. Définition connoté négativement, qui nous renvoie dans notre inconscient collectif à la fragilisation, physique autant que financière qui a souvent été associée à la prise d’âge.

    Pour le dictionnaire « Le Petit Larousse », un senior est une personne de plus de 50 ans.
    Dans le monde du travail, le terme est employé pour des personnes qui ont  50 ans.
    Dans le sport, les seniors sont encore moins âgés, l’appellation senior débute pour certaines activités à 35 ans !
    L’INSEE situe les seniors entre 50 et 64 ans

    Cette population ne constitue pas une cible cohérente et uniforme.
    Les jeunes retraités (55 à 65 ans) qui ne se considèrent ni jeunes ni vieux, acceptent difficilement d’être catalogués comme des personnes âgées,
    l’entrée en vieillesse se faisant selon eux beaucoup plus tardivement, aux alentours de 80 ans.

    Les seniors tiennent à marquer leurs différences, les comportements évoluant avec l’âge
  • Nous avons vu que les seniors constituaient une catégorie sociale spécifique et donc avec des besoins non moins spécifiques

    Nous voyons ici une représentation graphique sur le modèle de la fameuse pyramide des besoins de Maslow (qui, pour rappel, va des besoins physiologiques jusqu’au besoin de réalisation de soi)

    ici on voit que c’est le même principe mais appliqué aux seniors.

    Les besoins partent de celui de garder la vie, car pour envisager le reste, encore faut-il rester en vie… c’est un minimum !

    Ensuite on retrouve les besoins de garder une bonne santé, avoir aussi les moyens d’assurer un bon niveau de vie, d’être aimer autant qu’aimer, de rester maître de sa vie, de ses loisirs avec la notion de plaisir, le tout, pour rester serein.


  • Ici quelques exemples révélateurs des besoins des seniors, selon les différentes catégories déjà évoquées (boomers, seniors, grands seniors) ;

    on voit bien la diversité des besoins et que les seniors constituent une catégorie très éparse du point de vue de leurs attentes qui vont aussi bien de la prévention santé pour les boomers jusqu’à la gerontechnologie et la télémédecine pour les grands seniors, en passant par l’audition pour les seniors.
  • Ce qui apparait fortement c'est le besoin de créer du lien avec les générations plus jeunes.

    Aujourd'hui les seniors veulent non seulement être + actifs mais acceptent aussi de + en + de se mettre à la page et les outils de communication doivent donc de + en + être adaptés !




  • On constate aussi que + d’1/3 des seniors interrogés se déclarent satisfaits d’internet comme moyen de communiquer avec leurs proches et la tendance s’accentue encore en fonction de leur éloignement géographique.



  • On atteint ici un des besoins centraux des seniors et sans doute le important.
    D’ailleurs tout le monde a encore en mémoire la canicule de 2003 et ses effets dévastateur sur toute une catégorie de seniors qui sont décédés du simple fait de leur isolement (environ 15000 décès pour rappel !)

    On voit bien ici que l’isolement augmente considérablement avec l’âge, puisque qu’environ 20 % des + de 60 ans connaissent une situation d’isolement sévère ; l’enjeu étant de faire correspondre cette triste réalité avec une entraide de proximité qui pourrait potentiellement être bien davantage développée.


  • En ce qui concerne le besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible, c’est un besoin également très présent, renforcé encore par le coût des prestations médicalisées en établissement spécialisés,

    Et on observe que même le coût de l’adaptation du logement pour un meilleur confort des seniors ne fait pas le poids face au coût moyen mensuel d’une maison de retraite.

    A notre que 85% des seniors de + 90 ans sont à demeure chez eux (sans doute aussi parce que la longévité en maison de retraite dépasse rarement ces 90 ans dans les faits….) !
  • Ici ces graphes montrent que les hommes après 65 vivent une dizaine d’années sans connaître de difficultés alors que les femmes elles vivent trois voir quatre années de plus au global mais rencontrent davantage de difficultés.

    Ces difficultés concernent principalement les tâches du quotidien et les années suivantes des difficultés dans l’accomplissement des soins personnels (cf graphique).

    Le besoin de briser la solitude ne s’oppose pas au besoin d’autonomie, pas plus chez les seniors que dans les autres Catégories.

    ----- Notes de la réunion (25/09/2014 19:03) -----
    bbb
  • Etant donné qu’il y aura toujours une bonne partie des seniors, parmi les plus âgés, n’ayant pas d’autres choix que le placement en maisons de retraite, il faut penser à viabiliser et à humaniser celles-ci le plus possible par :

    -une sécurité et une prévention accrue des accidents fortuits
    -une amélioration de la qualité des échanges entre pensionnaires
    -un développement des contacts avec l’extérieur (la famille essentiellement)
  • Un autre besoin à ne surtout pas minimiser, c’est celui de la stimulation intellectuelle des seniors ;

    "Si le cerveau n’est plus sollicité par l’information, le réseau neuronal tend à se détériorer et avec lui les capacités intellectuelles. On peut donc dire que si l’on est en bonne santé, la mémoire tend à être plus efficace à l’âge de 60 ans qu’à celui de 25. Il ne faut pas oublier non plus que certaines fonctions physiologiques (l’acuité visuelle, l’audition, la vitesse de traitement de l’information) s’altèrent avec l’âge. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles les Seniors eux-mêmes croient que leurs capacités intellectuelles baissent. Effectivement avec une acuité visuelle ou auditive déficiente, la réceptivité du cerveau est entravée. Mais ceci n’a rien à voir avec ses capacités intrinsèques. »
    En effet, une étude universitaire récente de Toronto au Canada, démontre l’apport du jeu en ligne ou sur support mobile :

    En effet celle-ci montre qu’en apprenant par la distraction, les cerveaux de personnes âgées pouvaient retrouver une mémoire toute aussi efficace que celle de personnes plus jeunes.
    Concrètement, en faisant jouer des seniors à l'aide de tablettes ou d'ordinateurs portables, on dope leur mémoire au quotidien.
    Par exemple, ils se souviennent plus facilement de listes de mots après avoir joué pendant un quart d'heure, que sans session de jeu.

  • On peut également faire un focus sur les besoins propres à l’internet, sachant que les personnes âgées comme on l’a vu ont des capacités auditives, visuelles et cognitives altérées par rapport aux jeunes générations et ils faut donc adapter les outils de l’internet à ce public.

    -Le style de navigation est différent entre les générations :
    Cette différence psychologique est très importante dans la conception d’un site ou d’un mailing à destination des Seniors.

  • baisse des performances physiques (locomotion, perte de force, handicaps) ?
     
    sensorielles (audition, vue, perte du goût, etc.) ?
     
    mentales (maladie d'Alzheimer, risques d'AVC, etc.) ?
    lutte contre la maltraitance (abus de faiblesse, agressions mais aussi manque de considération …) ?
     
    prévenir les chutes et les dangers domestiques /en établissement (une des causes principales d’hospitalisation de seniors) ?

    compenser la dégradation progressive du montant des pensions ?
     
    maintenir les seniors en activité professionnelle dans de bonnes conditions ?
    faire face au coût conséquent des traitements adaptés (par ex pour les maladies dégénératives) ?
  • On constate notamment que :
    -la moitié des aidants familiaux, le sont auprès de personnes agées
    -la moitié des aidants vivent avec la personne aidée.
    -près de la moitié de ceux-ci sont encore actifs.
    Pour les malades d'Alzeimer, ceux-ci sont en constante évolution et représente un défi de santé national majeur (en effet, le nombre déjà élevé de personnes atteintes devrait doubler d'ici 2040)
     
  • Un autre enjeu majeur c’est celui de la lutte contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances

    En effet, si d’un côté on est amené à vivre pour longtemps comment faire en sorte que les capacités corporelles suivent le mouvement ?

    Parallèlement des initiatives sont prises par les industriels pour adapter de plus en plus les produits d’usage courant aux séniors (par exemple ici un ingénieur test du consctructeur automobile FORD).
  • Une autre problématique importante c’est bien sûr la lutte contre les déficits financiers que rencontrent une bonne partie des seniors.

    Si ce graphique montrent qu’en France on est plutôt bien lotis, il n’en reste pas moins que subvenir aux besoins généraux des seniors va être de plus en plus difficile à assurer en fonction de leur augmentation de population.



  • on voit ici d’ailleurs sans problème la difficulté qui s’annonce de financer non seulement les retraites mais aussi la dépendance à l’avenir ;
    et ceci sera sans commune mesure avec les difficultés naissantes que l’on connaît aujourd'hui ; il faut en avoir bien conscience.
  • -Dangers d’Internet chez les personnes âgées,
    de par son utilisation et les risques d'abus de crédulité.
    -fausses annonces (ex : de rencontre)
    -fishing


  • Deux pans :

    en entreprises : comment former les seniors aux outils digitaux pour les mettre au diapason des autres catégories et les faire monter dans le train de l’internet ?

    en repositionnement : comment les outils digitaux peuvent aider les seniors pour leur employabilité ?
  • TV connectée d’orange
    Isisdor Toshiba
  • Avec 15 milliards d’objets connectés aujourd’hui et 80 milliards d’ici 2020, l’internet des objets se révèle indispensable dans le domaine de la santé. Comme les EHPAD et les maisons de retraite manquent cruellement de personnel, l’utilisation de ces objets connectés permettra de renforcer la surveillance des résidents, en particulier, de ceux dont l’état de santé est déjà précaire. Par ailleurs, ces équipements innovants détecteront plus tôt toutes les anomalies et l’équipe médicale pourra agir aussitôt. Par ex. les boîtes de médicaments connectées permettent aux patients de ne plus oublier de prendre leurs cachets, les tissus connectés permettent de détecter l’arrivée d’une crise cardiaque quelques heures à l’avance, les sous matelas capables d’évaluer la qualité du sommeil, les lentilles Google" destinées à mesurer le taux de glucose dans le sang pour les diabétiques .
  • Les seniors sont très présents sur les réseaux sociaux, comment on peut expliquer cela ?

    Ce sont des utilisateurs beaucoup plus matures que les jeunes. Les jeunes étaient les early adopters, mais les seniors s’en sortent finalement mieux car, si on prend l’exemple de LinkedIn, il faut savoir comment fonctionne un réseau, à quoi sert l’entretien de ce réseau, se faire des relation, travailler son relationnel, pour l’utiliser à 100%. Et sur ce point, les seniors s’en sortent beaucoup mieux car il s’agit jute d’une dématérialisation de ce qui existait dans la vie professionnelle vers internet. Ce à quoi les jeunes ne sont pas forcément habitués du fait de leur inexpérience professionnelle. La génération Y en a une utilisation différente, mais les seniors l’utilisent avec un objectif professionnel qui est beaucoup plus important.
  • Quelles sont les spécificités de ces sites ?

    un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté. Cette situation est notamment le fait des années d'incitation aux départs et à la retraite anticipés.
    La réalité économique a cependant rattrapé de nombreux seniors qui ont besoin ou envie de travailler.

    Les offres proposées à cette génération sont souvent dans les services à la personne: garde d'enfants, soutien scolaire, petits travaux de bricolage ou de jardinage, gardiennage d'animaux, de maison, l'aide à la personne âgée.... Dans ces cas-là, il s'agit de particuliers employeurs.

    Mais les TPE et PME cherchent aussi à pourvoir des postes de secrétariat, comptabilité, transport de personnes, vente...

    Quant aux grandes entreprises, ils offrent des emplois dans la vente, la relation client par téléphone, les métiers de chef de rayon ou magasinier...

    Les seniors ont en plus des atouts à faire valoir: compétences, énergie et savoir-être. Et c'est pour cela qu'on les recherche.
  • En France en 2014, le taux de chômage des 55-64 ans est de 7,4%. Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir LouerUnSenior cette start-up parisienne qui édite une place de marché qui met en relation des professionnels indépendants seniors, expérimentés et des entreprises qui ont des missions ponctuelles à confier.

  • -louer une mamie tricoteuse
  • "le mieux est de reprendre le principe de voisin-age affiché en page d'accueil du site :
  • Le but étant non seulement de créer du lien et un moyen de briser la solitude, mais aussi de trouver à vendre ses compétences à son voisinage (cours, artisanats et vente de produits “faits maison”, …)
  • Sans entrer pour l'instant dans les détails listerons aussi les centres d’intérêts principaux des seniors car ils illustrent bien, à eux seuls les besoins des seniors relatifs à une nouvelle vie qui commence, leur “seconde” !
  • Smart Connect : conçu pour aider les seniors au quotidien en proposant une interface et des applications spécialisées pour ce public.
    Plusieurs services sont proposés : une loupe, un bouton d'appel urgence ou de localisation, une assistance vocale ou la reconnaissance des paroles. De plus avec ses caractères et ses icônes de grande taille, il peut convenir aux personnes ayant des difficultés à lire
  • (mediametrie 2013)
  • (mediametrie 2013)
  • E-transformation de l'accompagnement des seniors

    1. 1. L’Accompagnement des seniors Étude sur la e-transformation du secteur 25 septembre 2014 Marie POLI Dorota BOUSKELA Judith ABENHAÏM Frédéric FAUCHON Jean-Claude SUDRE
    2. 2. #welovesenior #MBAMCI
    3. 3. Sommaire #welovesenior #MBAMCI Introduction / préambule 1. Étude du secteur 1.1 Le marché / Les acteurs 1.2 Besoins 1.3 Problématiques 2. En quoi le digital permet de répondre à ces problématiques? 2.1 E-santé 2.2 E-Habitat 2.3 E-loisirs, E-sociabilisation & Tourisme 2.4 Emploi des séniors 2.5 Vivre plus longtemps 2.6 Vivre éternellement Conclusion
    4. 4. Préambule Qu’est-ce qu’un sénior ? J’ai pas entendu la question ! Quoi de neuf, docteur ? Séniors, peut-être, mais branchés et cool Moi, sénior ? Oh que nenni ! What else ?
    5. 5. Préambule Typologie des séniors • bonne santé • actifs • consommateurs • revenu confortable entre 50 et 59 ans entre 60 et 74 ans • actifs • retraite heureuse • temps libre • vie associative entre 74 et 85 ans • pouvoir et appétit d’achat + faible • beaucoup de temps • santé décline 85 ans et + • dépendance • précarité • solitude Les masters Les libérés Les paisibles Les grands aînés Source : CRIOC ( Centre de Recherche et d’information des organisations des consommateurs)
    6. 6. 1.1 Le marché
    7. 7. 1.1 Le marché • Monde 2014 • 7 milliards d’individus • 100 millions de plus de 80 ans • Monde 2050 • 9 milliards d’individus • 400 millions de plus de 80 ans • France 2014 • 66 millions d’individus • 12 millions de plus de 65 ans (18%) • France 2050 • 70 millions d’individus • 18 millions de plus de 65 ans (26%) • Monde 2014 • 7 milliards d’individus • 100 millions de plus de 80 ans • Monde 2050 • 9 milliards d’individus • 400 millions de plus de 80 ans • Monde 2014 • 7 milliards d’individus • 100 millions de plus de 80 ans • Monde 2050 • 9 milliards d’individus • 400 millions de plus de 80 ans En France, de 2014 à 2050, la proportion des plus de 65 ans passera de 1 personne sur 5 à une personne sur 4. Le vieillissement est un phénomène mondial Source : OMS & INSEE
    8. 8. 1.1 Le marché Pourquoi vivons-nous plus vieux ? • antibiothérapie • baisse de la fécondité • accès aux soins • prise en charge des maladies chroniques
    9. 9. Source : http://institutfrancaisdesseniors.com/index.php/le-marche-des-seniors/des-chiffres-et-des-lettres/41-les-seniors-dans-le- monde 1.1 Le marché Les pays où la part des + de 65 ans est la plus forte Japan 24% 21%Italie 21% Allemagne
    10. 10. http://www.journaldunet.com/economie/magazine/vieillissement-population/ 1.1 Le marché adaptation des postes de travail communication et offre adaptée 6 seniors / 10 voyagent hors vacances scolaires Conséquences inattendues du vieillissement les 70 + consomment 12% d’énergie en plus on renouvelle moins vite impact sur le logement ventes des alarmes en hausse les + 60 constituent 30% de la clientèle des banques
    11. 11. 1.1 Le marché 132 milliards d’Euros (pouvoir d’achat estimé des +50) • Silver Economie France • 238 entreprises spécialisées • 43.150 emplois • 55,7 milliards d'euros de CA HT • pourrait créer plus de 300 000 emplois nets d’ici à 2020. Le marché des séniors fera l’économie de demain Source : Guide du marché des 50 ans et plus f Serrière Silver Economie : filière industrielle dédiée à structurer l’offre de produits et de services pour les seniors
    12. 12. 1.1 Le marché Et pourtant, les séniors sont encore une cible trop ignorée 34% des séniors regrettent que les magasins n'offrent pas de rayons dédiés 51% des séniors regrettent de ne pas voir de publicité qui s'adresse à eux 50% des séniors trouvent qu'il est difficile de lire les étiquettes des séniors regrettent que les points de vente ne soient pas équipés de bancs 29%
    13. 13. 1.1 Le marché (1) http://institutfrancaisdesseniors.com/ ; http://www.ined.fr/fr/ 69% des 50+ ont un ordinateur (82% chez les 50-64 ans) Les séniors de plus en plus connectés des acheteurs en ligne ont plus de 50 ans 25% des + de 50 ans sont des surfeurs avertis 45% ont un téléphone mobile (86 % chez les 50-64 ans) 71% 25% se connectent à internet au moins 1 fois / jour (56 % chez les 50-64 ans) 45% deux millions sur Facebook et 1,3 million sur Twitter. 9 seniors sur 10 utilisent l’e-mail 10.5 millions d’internautes français ont + de 50 ans la fracture numérique à 75 ans
    14. 14. 1.1 Le marché Une génération seniors 2.0 Expérience d’internet varie, selon: • leur statut professionnel, • leur sexe. Parmi les seniors, les inégalités numériques liées • au genre et • au niveau d’instruction sont plus profondes que dans les tranches d’âge plus jeunes. Source : Fondation Travail-Université́ (FTU) N° 2012
    15. 15. 1.1 Le marché Le marché des séniors forces et faiblesses • monde entier est connecté les seniors aussi • progression des technologies • présence des sociétés innovantes grands groupes et les PME • marché plein d’opportunités • apparition de la nouvelle génération des baby boomers • marché de taille en France et à l’international • création de nouveaux emplois • de nombreux marché porteurs : transports, loisirs • multiplication des initiatives locales • la législation (La France est le pays le plus contraignant, le plus règlementé ) • la sécurité des donnés • le « que vont devenir » les données • peur d’être associé à « vieux » • faible solvabilité de certaines personnes âgées • comment proposer des solutions sans « ghettoïsation » des seniors ? • la fracture numérique avec une certaine génération • dans certains secteurs des processus très long • multiplicité des acteurs ( publics, privés)
    16. 16. 1.1 Acteurs Multiplicité des acteurs innovation/réseaux/recherche/clusters/ pôles de compétitivité entreprises pouvoirs publicsservices d’aide aux personnes et autres
    17. 17. 1.2 Les besoins
    18. 18. 1.2 Les besoins
    19. 19. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Créer du lien intergénérationnel
    20. 20. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Créer du lien intergénérationnel
    21. 21. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Lutter contre l’isolement et la solitude
    22. 22. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Se maintenir à domicile le plus longtemps possible
    23. 23. 1.2 Les besoins Se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet
    24. 24. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Améliorer les services en maisons de retraite
    25. 25. 1.2 Les besoins  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Améliorer les services en maisons de retraite
    26. 26. 1.2 Les besoins - Lutter contre appréhension de la technologie - Problèmes cognitifs et de sémantique adaptée (interprétation des icones / textes) - Perte d’attention pour des processus long en ligne - Surcharge d’information - Navigation non cohérente : mises à jour non sollicitée et déstabilisant - Problème d’affichage des résultats de recherche - Problème sur les tailles de caractères et les contrastes de couleurs - Liens Web non soulignés et non bleus : la personnalisation des liens Web peut perturber. - …  Besoin de créer du lien intergénérationnel  Besoin de lutter contre l’isolement et la solitude  Besoin de se maintenir à domicile le plus longtemps possible  Besoin d’améliorer les services en maisons de retraite  Besoin d’être stimulé intellectuellement  Besoin d’améliorer l’utilisation d’Internet Utiliser internet
    27. 27. 1.3 Les problématiques
    28. 28. 1.3 Les problématiques  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ?
    29. 29. 1.3 Les problématiques  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dûs à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ? Le Simulateur de vieillissement permet de simuler les effets du vieillissement (ici un ingénieur test de chez FORD). http://www.tubechop.com/watch/3630291
    30. 30. 1.3 Les problématiques  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ?
    31. 31. 1.3 Les problématiques 1256 € la pension moyenne des retraités ( 900 € pour les seules femmes ) VS 2900 € par mois en moyenne à Paris pour une maison de retraite médicalisée  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ?
    32. 32. 1.3 Les problématiques  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ?
    33. 33. 1.3 Les problématiques  Comment améliorer la situation des aidants ?  Comment lutter contre les déficits dus à la physiologie et à la diminution des performances ?  Comment lutter contre les déficits d’ordre financier ?  Les problématiques nées plus précisément de l’usage d'internet  Comment contrer les difficultés d’embauche liées à l’âge ?
    34. 34. #welovesenior #MBAMCI
    35. 35. 2.1 E-santé • vie active • départ à la retraite • développemen t d’une maladie • hospitalisatio n • chute et perte d’autonomie • maison médicalisée • décès Credits : Icons made by Freepik Les masters Les libérés Les paisibles Les grands aînés entre 50 et 59 ans entre 60 et 74 ans entre 74 et 85 ans 85 ans et + PRÉVENTION ---------------- -- ---------------- -- La course aux obstacles des séniors
    36. 36. 2.1 E-santé E-santé, qu’est-ce que c’est ? • les outils et services recourant aux technologies de l'information et de la communication (TIC) • les outils qui permettent : • le partage des informations et des données entre les patients et les prestataires de services de santé, les hôpitaux et les professionnels de la santé
    37. 37. 2.1 E-santé Objectifs de la e-santé • d'instaurer un système de soins plus performant ( les gens vivent plus longtemps en bonne santé), • améliorer les soins, • réduire les dépenses de santé (moins de séjours à l’hôpital, moins de consultations chez le médecins et de déplacements), • permettre de répondre à problématiques sociétales telles que • le vieillissement de la population, • l'augmentation des maladies chroniques • la pénurie localisée des médecins
    38. 38. 2.1 E-santé La transformation numérique de la santé automatisation • paie • comptabilité informatisation • intégration des différentes parties prenantes • informatisation des processus B2B intégration du patient et de ses attentes • patient acteur de sa santé grâce aux technologies numériques • patient maître de l’information qui le concerne
    39. 39. 2.1 E-santé 5 composantes de la e-santé Source : Xerfi
    40. 40. 2.1 E-santé Les éléments essentiels de la santé digitale Source : http://www.wesante.com/blog/videos/sante-digitale-explications/ objets connectés sans fil les détecteurs logiciels sur mesures microprocesseur s et circuits intégrés internet réseaux sociaux téléphonie et réseaux mobile
    41. 41. 2.1 E-santé Les séniors vivent de plus en plus vieux, les maladies chroniques se développent, et le coût du système de santé augmente. Source: Slide player http://slideplayer.fr/slide/490954/ presentation Dr Cristophini
    42. 42. Solutions de suivi à distance des patients malades chroniques 2.1 E-santé • les outils pour soigner l’insuffisance cardiaque : défibrillateurs, pacemakers • les outils pour soigner les maladies respiratoires chroniques • les outils pour soigner le diabète • les outils pour soigner l’hypertension • les outils pour soigner le désordre mental
    43. 43. Solutions de suivi à distance des patients malades chroniques 2.1 E-santé • implanté dans l’organisme de patients atteints d’arythmie cardiaque, pacemaker envoie des alertes via smartphone à un service médical.
    44. 44. Solutions de suivi à distance des patients malades chroniques 2.1 E-santé • lecteur de glycémie iBGStar® est le lecteur qui se connecte à l’iPhone ou l’iPod touch • il permet d’afficher et d’analyser des données précises et fiables en temps réel. le patient peut à tout moment communiquer ces informations à son professionnel de santé afin de prendre ensemble les meilleures décisions pour le diabète. application Glucosmart
    45. 45. Un projet de plateforme santé pour les seniors connectés VHP Inter@ctive 2.1 E-santé • but: aider les seniors souffrant de diabète de type 2 • comment : en leur offrant un service de coaching et des aides médicales, informer sur les régimes alimentaires et l’hygiène de vie • où: en Bourgogne et Picardie • les seniors enregistrent les données métaboliques via balance, glucomètre, tensiomètre connectés • les seniors profitent de la hotline, du coaching, et de l’assistance
    46. 46. 2.1 E-santé Bénéfices sont de l’ordre medical, social et financier: • des patients à la maison pour des soins de qualité • les familles jouent un rôle actif • l’exemple de Cardiauvergne pour le suivi à distance des insuffisants cardiaques • mortalité à un an : 12% au lieu de 26% à 35% (Europe) • réadmissions à l’hôpital : 13,6% au lieu de 28% à 40% • durée séjour à l’hôpital : 9,2 jours au lieu de 10,5
    47. 47. Solutions de téléconsultations exemple E-dent 2.1 E-santé • cible : populations ayant des difficultés d'accès à un chirurgien-dentiste, • les personnes en perte d'autonomie • les personnes âgées • les handicapés • les détenus • objectif : permettre le diagnostique à distance et vision d’images en directe • bénéfices : • pas de déplacement inutile • gain de temps • gain d’argent accéder à une consultation dentaire sans aller chez le dentiste
    48. 48. Solutions de téléconsultation exemple cabine H4D 2.1 E-santé • cible : la Silver Economie • maisons des soins, • maisons de retraite, • Habitants des déserts médicaux • objectif : permet le diagnostique à distance orientée par la prise des constantes mesurées par la cabine. • bénéfices : • un cabinet médical de proximité, pour rompre l’isolement médical • complète l’offre locale • prévention, dépistage précoce
    49. 49. Solutions de téléconsultation exemple OpenTele-Silver bullet 2.1 E-santé • cible : personnes âgées qui restent chez elles ayant maladie chronique • objectif : maintenir les personnes âgées, en bonne santé le plus longtemps chez elles • bénéfices : • suivi plus régulier chez soi • enrichies par la vidéo-consultation • enrichies par les informations saisies manuellement sur les tablettes qui donnent les informations complémentaires (dégré de fatigue, essouflement)
    50. 50. 2.1 E-santé Applications mobiles et objets connectés de santé • applications iphone : Gerontocalc • piluliers connectés : Imédipac ou MedSecure • permettre de lutter contre la dénutrition • permet de suivre sa masse corporelle • informe sur indice de masse corporelle • permet d’éviter les erreurs dans l’observence d’un traitement • permet de lancer un appel en cas d’oubli de le prise d’un médicament • permet de lancer une alerte vers une personne tierce • coût de la non observance thérapeutique: 37 milliards $
    51. 51. 2.1 E-santé #welovesenior #MBAMCI Les séniors français sont en quête de services de santé digitale les plus de 60 ans sont 2 fois plus nombreux qu’en 2007 à surfer sur internet selon la Commission économique des Nations Unies 7 seniors sur 10 de plus de 65 ans sont demandeurs de services de santé numériqu Source: Accenture Health Consumer Survey 2013 quels services numériques sont importants pour les seniors ? consultation du dossier médical électronique prise de rendez vous en ligne 86% 73% 67% système de rappel électronique 63% renouvellement d’ordonnance en ligne 61% contacter par une messagerie sécurisée
    52. 52. 2.1 E-santé #welovesenior #MBAMCI Baseline Study – laboratoire d’expérimentation • Google se lance dans la collecte des données santé pour mieux connaître les éléments déclencheurs des maladies mortelles tels cancers et les crises cardiaques. • Google a également investi 4 millions de dollars (3 millions d'euros) dans une entreprise spécialiste de l'analyse du code génétique, 23andMe. • Google travaille sur les lentilles pour aider les diabétiques Elles pourront mesurer, en temps réel, le taux de glucose des patients diabétiques grâce à leurs larmes. • Calico : d'améliorer la recherche scientifique afin d'augmenter la durée de vie des hommes.
    53. 53. 2.2 E-Habitat  8% des personnes âgées de + de 60 ans sont dépendantes  20% des personnes âgées de + de 85 ans sont dépendantes La perte d’autonomie Cause : le plus souvent suite à une chute mais également à la perte de mobilité liée à l’âge
    54. 54. 2.2 E-Habitat L'hébergement des séniors en perte d’autonomie Coût moyen : 2900€/mois Retraite moyenne : 1256€/mois *EHPAD: Établissement d’Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes
    55. 55. 2.2 E-Habitat La Loi Autonomie : 645 millions d’€ pour le maintien à domicile Les 3 axes du projet de loi : 1. Anticiper 2. Adapter 3. Accompagner « Tous les jours, je reçois des lettres de résidents ou de familles qui n’arrivent plus à faire face » Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie. Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie Arnaud Montebourg, ancien ministre du redressement productif La réponse du gouvernement pour accompagner les seniors
    56. 56. 2.2 E-Habitat Objectif : Le maintient à domicile des personnes le plus longtemps possible grâce aux nouvelles technologies.
    57. 57. 2.2 E-Habitat Maintien à domicile Offre bouquet de services
    58. 58. 2.2 E-Habitat Tablette numérique Site extralliage Montre télé-alarme Capteurs domotiques Offre bouquet de services Maintien à domicile
    59. 59. 2.2 E-Habitat Téléassistance active Maintien à domicile
    60. 60. 2.2 E-Habitat Ma cabane (connectée) au fond du jardin Maintien à domicile
    61. 61. 2.2 E-Habitat Améliorer le confort de vie en EHPAD e-lio de La TV connectée
    62. 62. 2.2 E-Habitat Les objets connectés au service des EHPAD • 15 milliards d’objets connectés aujourd’hui • 80 milliards d’ici 2020 Exemples : - Boîtes à médicament connectées afin de n’oublier aucun comprimé, - Tissu capable de détecter quelques heures à l’avance l’arrivée d’une crise cardiaque, - Sous-matelas permettant d’analyser la qualité du sommeil, - Futures lentilles Google permettant de mesurer le taux de glucose des diabétiques. La vie en EHPAD
    63. 63. 2.2 E-Habitat Un appartement entièrement adapté et domotisé offrant toute la sécurité d’un EHPAD La maison de retraite 100 % « intelligente »
    64. 64. 2.2 E-Aidants Nos futurs aidants les robots … • Le marché mondial de la robotique de service devrait passer à 100 milliards d’euros d’ici à 2020. • L’Europe représente 33% du marché. • Le marché de l’assistance aux personnes en perte d’autonomie est évalué entre 1 et 2,5 milliards de dollars en 2018
    65. 65. 2.2 E-Aidants Robotique de service Panorama de la robotique d’assistance:  Les robots ménagers : machines à laver, cafetières programmables, robots aspirateurs et autres robots tondeuses.  Les robots d’aide au déplacement : objectif de palier une déficience physique  Les robots compagnon : visent à divertir, à proposer des programmes d’entraînement cérébraux, à lutter contre des troubles cognitifs  Les robots de téléprésence : dédiés à la sécurité et au lien social  Les robots aides-soignants : objectif d’assister les professionnels de santé dans leurs tâches.  Vers les robots majordomes: Destinés à accomplir de nombreuses tâches (aide domestique, aide au lever/coucher, compagnon, téléprésence, ouvrir une porte, aller chercher une boisson, etc.)
    66. 66. 2.2 E-Aidants Robotique de service  Les robots d’aide au déplacement : objectif de palier une déficience physique Exemple : L’exosquelette H.A.L (Hybrid Assistiv Limb)
    67. 67. 2.2 E-Aidants Robotique de service  Les robots compagnon : visent à divertir, à proposer des programmes d’entraînement cérébraux, à lutter contre des troubles cognitifs Exemple : Le robot bébé phoque PARO
    68. 68. 2.2 E-Aidants Robotique de service  Les robots de téléprésence : dédiés à la sécurité et au lien social Exemple : Le robot Kompai
    69. 69. 2.2 E-Aidants Robotique de service  Les robots aides-soignants : objectif d’assister les professionnels de santé dans leurs tâches. Exemple : RIBA
    70. 70. 2.2 E-Aidants Robotique de service  Vers des robots majordomes : Destinés à accomplir de nombreuses tâches (aide domestique, aide au lever/coucher, compagnon, téléprésence, ouvrir une porte, aller chercher une boisson, etc.) Exemple : ROMEO
    71. 71. 2.3 Seniors digital job Les seniors face à l’emploi
    72. 72. 2.3 Seniors digital job Quelques sites web emplois spécialisés “seniors”
    73. 73. 2.3 Seniors digital job louerunsenior.com veut connecter les entrepreneurs et leurs aînés expérimentés Un exemple de startup dédiée à l’emploi des seniors
    74. 74. 2.3 Seniors digital job Mamy Factory, service made in Mamies
    75. 75. 2.3 Seniors digital job Partager et proposer des activités via l'économie collaborative
    76. 76. 2.3 Seniors digital job Partager et proposer des activités via l'économie collaborative
    77. 77. 2.4 Loisirs • Internet • Sports • Culture & Loisirs • Gaming Les centres d’intérêts principaux
    78. 78. 2.4 Loisirs Les seniors tirent les pratiques média & multimédias vers le haut Taux d’équipement des tablettes chez les seniors : - 10% Les + de 65 ans sont 16% à posséder un smartphone. Taux d’équipement des ordinateurs : 70% des + de 60 ans
    79. 79. 2.4 Loisirs Téléphones à grosses touches • une composition facilitée du numéro de téléphone, Doro • des écouteurs adaptés aux appareils auditifs. • 4 millions de mobiles vendus en 2013
    80. 80. 2.4 Loisirs Les seniors adeptes des tablettes 28% d’utilisateurs de 56 à 65 ans
    81. 81. 2.4 E-Loisirs Les seniors adeptes du replay et du second écran GLOBAL TV 20% de 50 et plus ont regardé en replay en 2014
    82. 82. 2.4 Loisirs SFR Family Connect La TV connectée pour garder le contact avec les seniors
    83. 83. 2.4 Loisirs NOTRE TEMPS: notretemps.com La voix des seniors
    84. 84. 2.4 Tourisme 20% des dépenses touristiques en 2011 en Europe le nombre de touristes seniors a augmenté de 10 % le nombre de voyages effectués par les seniors de 28 % Le tourisme des seniors ne connait pas la crise
    85. 85. 2.4 Tourisme #welovesenior #MBAMCI Platinium Voyages l'agence en ligne spécialisée seniors Le tourisme des seniors ne connait pas la crise
    86. 86. 2.4 Tourisme LinkedAge le AirBnB des Seniors Plateforme slovène qui met en relation les maisons de retraite en Europe & dans le monde Le tourisme des seniors ne connait pas la crise
    87. 87. 2.4 Tourisme Un concept en pleine évolution: coloc-senior.fr appartager.com colocation-adulte.fr La colocation entre seniors
    88. 88. 2.4 Tourisme La retraite au soleil
    89. 89. 2.4 Gaming Des connexions réussies Jouer c’est: • entretenir la mémoire • un apprentissage de la mémoire procédurale • renforcer les capacités cognitives • rompre l’isolement • combattre la déprime via des émotions positives • améliorer le bien-être
    90. 90. 2.4 Gaming Une occupation très saine
    91. 91. 2.4 Gaming L’atelier Game Older de la Gaité Lyrique “Les jeux vidéos me détendent. Je suis plus vive » "Les livres, les mots croisés... au bout d'un moment ça m'ennuie. Je voulais aller vers autre chose. J'ai découvert avec les jeux vidéo d'autres logiques : il faut se creuser l'esprit, trouver des solutions." “Vous savez, il faut se battre quand on est à la retraite... Quand je repars d'ici, je me sens plus vive, positive et je ressens un élan de joie quand je gagne."
    92. 92. Le sporty senior 2.4 E-Loisirs
    93. 93. 2.4 E-Loisirs Le sporty senior
    94. 94. 2.4 E-Loisirs Le sporty senior
    95. 95. 2.4 E-Loisirs “Au-delà de l’espérance de vie, c’est désormais l’espérance de vie active qui importe » Luc Gillig, Coach sport & santé seniors Le sporty senior
    96. 96. 2.4 Internet • ils sont plus de 11.6 millions sur le net en 2014 • soit 24% des internautes • 70% des + de 50 ans a un ordinateur • 80% à se connecter à Internet au moins 1 fois/jour entre 50 et 75 ans • 11h par mois en moyenne sur le net • 9 sur 10 utilisent l’email pour garder le contact et recevoir des photos • skype permet de garder le contact avec la famille • ¼ visite des blogs sur des sujets qui les intéressent La génération senior 2.0 Le silver surfer
    97. 97. 2.4 Internet Les seniors plébiscitent YouTube • 3,7 millions regardent des vidéos sur Youtube • 36 vidéos vues en moyenne en 2013 Les silver surfers
    98. 98. 2.4 E-Commerce Les cyber-acheteurs
    99. 99. 2.3 E-Commerce e-commerce : cyber-seniors: sont cyber acheteurs entre 2012 & 2013 entre 2012 & 2013 des 50-64 ans silver-surfers 34% des acheteurs en ligne des dépenses sur le net Les seniors soutiennent la croissance de l'e-commerce en France source : PriceMinister-Rakuten €92 milliards produits et services pour les plus de 60 ans
    100. 100. 2.4 E-Commerce Les jeunes seniors dépensent autant que les digital natives en prêt à porter féminin Ce sont les brick & mortars qui en profitent le plus les Françaises de 50 à 64 ans 20% les Françaises de 25 à 39 ans
    101. 101. 2.4 E-Commerce Vivadia pour que les seniors flambent sur la toile
    102. 102. 2.4 E-Commerce Amazon 50+ Active and Healthy Living Store la nouvelle boutique en ligne destinée aux seniors
    103. 103. 2.4 E-Sociabilisation Lutter contre la fracture numérique: des formations adaptées
    104. 104. 2.4 E-Sociabilisation Lutter contre la solitude La solitude des personnes âgées a doublé en 3 ans et touche aujourd'hui le 1/4 des Français de plus de 75 ans, soit 1,2 million de personnes
    105. 105. 2.4 E-Sociabilisation Des applis pour lutter contre la solitude Lutter contre la solitude
    106. 106. 2.4 E-Sociabilisation Lutter contre la solitude
    107. 107. 2.4 E-Sociabilisation Un moyen d’entretenir la vie sociale • Les + de 50 ans sont la tranche d’âge en plus forte croissance sur les réseaux sociaux • 53% de plus de 50 ans inscrits sur ces plateformes • Facebook reste le chouchou avec 3 millions d’inscrits en 2012 Réseaux sociaux Seniors connectés “Les nouvelles technologies nous gardent jeunes, vivants et actifs” Edythe Kirchmaieer, doyenne Facebook, 106 ans
    108. 108. 2.4 E-Sociabilisation Les seniors gazouillent aussi + 100% avec 1 million 4 d’utilisateurs Seniors connectés
    109. 109. 2.4 E-Sociabilisation quintonic.fr LE réseau social des seniors
    110. 110. 2.4 E-Sociabilisation Le mariage de l’hédonisme et du digital « L'amour n'a point d'âge, il est toujours naissant. » Blaise Pascal Les sites de rencontres seniors
    111. 111. 2.4 E-Sociabilisation PARSHIP.fr Attractive World Les sites de rencontres seniors: l’onglet seniors
    112. 112. 2.4 E-Sociabilisation Club50plu s Les sites de rencontres seniors: le site dédié
    113. 113. 2.4 E-Sociabilisation “A 74 ans j’aime faire l’amour et je n’ai jamais eu une vie sexuelle aussi épanouie” Jane Fonda, Paris Match Janvier 2012
    114. 114. 2.4 E-Sociabilisation “La passion entre nous est totale. La sexualité n’a pas de fin. Avec l’âge, on peut changer, bien sûr. Mais la sexualité, c’est la création. On le fait autrement. On est plus libre, on est soi-même, avec franchise. » Macha Méril 73 ans remariée avec Michel Legrand 82 ans 50 ans après leur première rencontre.
    115. 115. 2.4 E-Sociabilisation Quinquessence.com la sexualité de 50 à 100 ans
    116. 116. 2.5 Vivre plus longtemps ?
    117. 117. 2.5 Vivre plus longtemps ? • Mouvement culturel et intellectuel international • Usage des sciences et des techniques pour améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. • Considère le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Le transhumanisme
    118. 118. 2.5 Vivre plus longtemps ? Mars 2014
    119. 119. 2.5 Vivre plus longtemps ? NBIC : convergence de différentes sciences • Nanotechnologies : infiniment petit (molécule) • Biotechnologies : fabrication du vivant / génétique • Informatiques : machines pensantes (big data) • Sciences Cognitives : cerveau humain/ intelligence artificielle Lutte contre maladie / vieillissement Renforcement du corps Le transhumanisme
    120. 120. 2.5 Vivre plus longtemps ? Médicaments Anti-vieillissement Détection de maladies via analyse génétique Objectif : Allongement de la vie de 20 ans d’ici 2035 Téléchargement d’un cerveau sur un circuit intégré
    121. 121. 2.6 Vivre éternellement ? • Corps • Production individuelle • Identité • Eléments d’authentification • Profil • Contenu multimédia généré (UGC)
    122. 122. 2.6 Vivre éternellement ? La vie digitale est plus forte que la mort !
    123. 123. 2.6 Vivre éternellement ? Que faire de mon identité digitale après ma mort ?
    124. 124. 2.6 Vivre éternellement ? 3 possibilités
    125. 125. 2.6 Vivre éternellement ? Choix n°1 : Status Quo Risques : • Posts maladroits / inappropriés • Abonnements qui courent Je laisse aux survivants décider du sort de ma vie digitale
    126. 126. 2.6 Vivre éternellement ? Choix n°2 : faire supprimer mes données
    127. 127. 2.6 Vivre éternellement ? Les héritiers d’une personne décédée justifiant de leur identité peuvent, si des éléments sont portés à leur connaissance et leur laisse présumer que les données à caractère personnel la concernant faisant l’objet d’un traitement n’ont pas été actualisées, exiger du responsable de ce traitement qu’il prenne en considération le décès et procède aux mises à jour qui doivent en être la conséquence. Lorsque les héritiers en font la demande, le responsable du traitement doit justifier, sans frais pour le demandeur, qu’il a procédé aux opérations exigées en vertu de l’alinéa précédent. » Loi du 6 janvier 1978
    128. 128. 2.6 Vivre éternellement ? Supprimer l’identité numérique : mode d’emploi Depuis février 2014, fin du statut « mémorial ». Aucune suppression du compte « selon la volonté de correspondre mieux aux désirs du défunt ». Suppression du compte sur dossier papier et droit à l’oubli Suppression du compte et transfert des données Suppression du compte et des données possibles mais impossibilité de léguer le contenu (applications, téléchargements,…) Suppression du compte via un formulaire digital
    129. 129. 2.6 Vivre éternellement ? Choix n°3 : sépulture digitale
    130. 130. 2.6 Vivre éternellement ? Tombe connectée
    131. 131. 2.6 Vivre éternellement ? Biographie 2.0 www.biographer.fr
    132. 132. 2.6 Vivre éternellement ? Yahoo Japon : Espace virtuel commémoratif avec possibilité d’envoyer des messages aux proches après sa mort https://ending.yahoo.co.jp/
    133. 133. 2.6 Vivre éternellement ? Coffre-fort numérique testamentaire
    134. 134. 2.6 Vivre éternellement ? Service de publication post-mortem Dead Man Zero Archive
    135. 135. 2.6 Vivre éternellement ? Résurrection digitale Fév. 2014 http://vimeo.com/25142909
    136. 136. 2.6 Vivre éternellement ? Ce que nous permet le numérique • Transmettre • Capitaliser • Vivre éternellement
    137. 137. Conclusion
    138. 138. Sources • http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/05/19/apres-sa-mort-son-profil- facebook-est-devenu-un-veritable-lieu-de-recueillement_4420794_4408996.html • http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/05/19/quelle-vie-en-ligne-apres-votre- mort_4420808_4408996.html • http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/05/19/quelle-vie-en-ligne-apres- votremort_4420808_4408996.html • http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/mort-numerique-donnees-personnelles- deces_n_3067426.html • http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/11/mort-numerique-google-gerer-donnees- mort_n_3062224.html • http://www.cnetfrance.fr/news/des-lois-pour-proteger-les-comptes-twitter-ou- facebook-apres-la-mort-39783195.htm • http://www.latribune.fr/vos-finances/impots/donation- succession/20101216trib000583668/comment-organiser-sa-succession-sur- internet.html Vivre éternellement
    139. 139. Sources • http://www.numerama.com/magazine/22195-comment-gerer-la-mort-d-un-proche-sur- internet.html • http://www.net-iris.fr/blog-juridique/13-murielle-cahen/12960/quand-email-et-le-site- web-rencontrent-le-deces • http://www.larevuedudigital.com/2014/07/breves/la-france-en-tete-des-demandes-de- droit-a-loubli-a-google/ • http://www.larevuedudigital.com/2014/07/breves/le-droit-a-loubli-commence-a-generer- de-la-confusion/ • http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/04/16/epitaphe-2-0-les-tombes-doivent-elles- etre-connectees/ • http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/06/26/ad-vitam-la-mort-virtuelle-vous-va-si- bien/ • http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/07/23/rip-funerailles-numeriques/ • http://www.bfmtv.com/international/eterni-veut-faire-dialoguer-vos-proches-decedes- 718874.html Vivre éternellement
    140. 140. Sources • http://aide.linkedin.com/app/answers/detail/a_id/6011/~/suppression-du-profil- dun-membre-de-linkedin-d%C3%A9c%C3%A9d%C3%A9 • http://www.apple.com/legal/internet-services/icloud/fr/terms.html • http://www.lemonde.fr/societe/video/2014/06/04/droit-a-l-oubli-partiel-sur- google_4431909_3224.html • http://googlepublicpolicy.blogspot.fr/2013/04/plan-your-digital-afterlife-with.html • https://support.google.com/accounts/answer/2842525?hl=fr&ref_topic=3075532 Experts : • Tristan Mendès-France, professeur à Sciences Po • Blandine Poidevin, avocate spécialisée dans le droit Internet • Murielle Cahen • Jazon Mazzone, spécialiste US sur ce sujet Modalités de gestion des données après la mort
    141. 141. Sources http://www.journaldunet.com/solutions/expert/56786/objets-connectes---les-maisons-de-retraite-2-0.shtml http://www.bluelinea.com/Bluelinea/Home.html http://www.capgeris.com/les-groupes-de-maison-de-retraite-327/solution-au-projet-de-loi-sur-l-autonomie-des- personnes-agees-l-ehpad-a-domicile-villa-sully-par-gdp-vendome-a29100.htm http://www.senioralerte.com/articles/la-teleassistance-active.html?play=ok http://www.lefigaro.fr/immobilier/2014/03/22/05002-20140322ARTFIG00060-le-chalet-medicalise-au-fond-du-jardin- pour-eviter-la-maison-de-retraite.php Robotique http://www.millenaire3.com/uploads/tx_ressm3/Robotique_assistance_01.pdf http://www.cyberdyne.jp/english/ http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/developpement-industriel-futur-la-robotique-personnelle-et- service-france-avr http://www.capdigital.com/marches/robotique/ www.silvereco.fr/robotique-des-robots-assistants-pour-personnes-agees/317978 http://www.latribune.fr/technos-medias/electronique/20131125trib000797863/ces-robots-qui-veillent-sur-les- seniors.html Experts : • Frédéric Serriere – Consultant expert sur les seniors • Jérôme Pigniez – Créateur du site silvereco.fr • Jean-Christophe Élineau – Directeur général du Pôle Aquinetic • Adrien Westermann – Responsable Communication Bluelinea • Patricia Commarieu – Responsable Communication Robosoft Domotique

    ×