État du spectacle d’humour au
Québec :
Une approche littéraire
Le théâtre St-Denis à Montréal
L’industrie de l’humour au
Québec
Source : Radio-Canada.ca (2011)
Source : Journal de
Montréal (mai 2013)
• Deux vecteurs principaux :
– École nationale de l’humour
– Juste pour rire
• Association des professionnels de l’industr...
Les 3 fonctions de l’humour au Québec
1- Carnavalesque
(rire, se divertir)
2- Hygiénique
3- Communion
Qu’est-ce qui poussent les Québécois à
renouveler leur expérience des
représentations humoristiques, lieu de
rassemblement...
Chercheurs (axe «littéraire»)
• Articles universitaires et monographies : Lucie
Joubert (1998, 2002...), Élisabeth Pillet ...
Quelques spectacles de la dernière
décennie
• Martin Matte, Condamné à l’excellence (2008)
• Sol (Marc Favreau), Prêtez-mo...
Humour/religieux
• «Le spectacle est la reconstruction matérielle
de l’illusion religieuse.» (Guy Debord, La
société du sp...
Le besoin de communion
• Remue-ménage dynamique d’idées communes où
tout peut se produire : humour du quotidien de L.-
J. ...
Un «joyeux ressourcement du
langage »
• Temps d’arrêt pour permettre à la pensée d’éclore
• Le Québécois se vide de toute ...
Le discours des humoristes
• Tradition héritée du Moyen âge, jusqu’au
cabarets burlesques
• Formes générales : monologue e...
• Le besoin de se reconnaître dans le discours
• Reflets multiples, effet de prisme : Où se termine
le spectacle et où com...
Les lieux communs et leurs
détournements
• Le discours aborde soit des lieux communs
(banal) ou les détourne : points sens...
– DÉTOURNEMENTS :
• Avortement
• Pauvreté
• Autochtones
• Religion
• Langue
• Etc.
→Donc, le discours veut faire rire, mai...
Conclusion :
Question identitaire
• Identité problématique du Québec : origine
double
– Française
– Britannique
• Selon No...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

État du spectacle d’humour au québec : une approche littéraire

492 vues

Publié le

La prolifération des spectacles d'humour au Québec montrent une chose : les Québécois ont un grand besoin de communion.

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
492
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

État du spectacle d’humour au québec : une approche littéraire

  1. 1. État du spectacle d’humour au Québec : Une approche littéraire Le théâtre St-Denis à Montréal
  2. 2. L’industrie de l’humour au Québec Source : Radio-Canada.ca (2011)
  3. 3. Source : Journal de Montréal (mai 2013)
  4. 4. • Deux vecteurs principaux : – École nationale de l’humour – Juste pour rire • Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH) • Gala Les Olivier • Quatre festivals • Humour à la télévision (SRC, TVA) • Humour à radio (À la semaine prochaine, Les Grandes Gueules) • Présence (décrirée) des humoristes dans les médias • Bars et soirées d’humour • Revues d’humour (Safarir et Délire)
  5. 5. Les 3 fonctions de l’humour au Québec 1- Carnavalesque (rire, se divertir) 2- Hygiénique 3- Communion
  6. 6. Qu’est-ce qui poussent les Québécois à renouveler leur expérience des représentations humoristiques, lieu de rassemblement ?
  7. 7. Chercheurs (axe «littéraire») • Articles universitaires et monographies : Lucie Joubert (1998, 2002...), Élisabeth Pillet (2000), Jean-Marc Defays (1997, 1999), etc. • Thèses : Marie Mazalto (2000), Geneviève Michaud (2005), etc. → Vision de plus en plus positive
  8. 8. Quelques spectacles de la dernière décennie • Martin Matte, Condamné à l’excellence (2008) • Sol (Marc Favreau), Prêtez-moi une oreille à tentative (2005) • Patrick Huard, Face à face (2001) • François Léveillée, François Léveillée (2004) • Louis-José Houde, Suivre la parade (2008) • Nabila Ben Youssef, Drôlement libre (2012) • Yvon Deschamps. Comment ça, 2000… 2001… 2002? (2003) • André Sauvé, André Sauvé (2009) • Laurent Paquin, Tout est relatif (2007) • Etc.: 103 spectacles recensés par l’Association des professionnels de l’humour (APIH)
  9. 9. Humour/religieux • «Le spectacle est la reconstruction matérielle de l’illusion religieuse.» (Guy Debord, La société du spectacle, 1967) • Pour Thomas De Koninck (2010), à la suite de Søren Kierkegaard (1949), il y a un parallèle entre foi / prière et humour. • Les humoristes sont peut-être nos nouveaux prêtres, à l’heure de la défection des églises!
  10. 10. Le besoin de communion • Remue-ménage dynamique d’idées communes où tout peut se produire : humour du quotidien de L.- J. Houde ou humour social de G. Nantel, etc. • Semblable à une soirée en famille • Doivent être incohérents, être une prémisse à une «révolution» • Mémoire collective : Yvon Deschamps • Le besoin de comique démontre un besoin de « vivre ensemble ».
  11. 11. Un «joyeux ressourcement du langage » • Temps d’arrêt pour permettre à la pensée d’éclore • Le Québécois se vide de toute animosité, permettant de se confronter à la réalité et de résister à l’assimilation, selon M. Mazalto • Célébration et acclamation de l’anodin, de l’ordinaire, du quotidien (culture du banal) • Ouvrent la voie au questionnement personnel et collectif
  12. 12. Le discours des humoristes • Tradition héritée du Moyen âge, jusqu’au cabarets burlesques • Formes générales : monologue et stand-up • Emprunts à de nombreux genres/formes : conte, fable, chronique journalistique, chanson, poème, théâtre, manifeste, nouvelle. • Besoin de référents communs pour faire rire → tomber dans le banal
  13. 13. • Le besoin de se reconnaître dans le discours • Reflets multiples, effet de prisme : Où se termine le spectacle et où commence le sociétal? • Se conforter dans ce que nous sommes, recherche de soi, d’une identité • « le monologue est d’abord une quête d’identité et d’unité » (Laurent Mailhot et Doris-Michel Montpetit, Monologues québécois,1980)
  14. 14. Les lieux communs et leurs détournements • Le discours aborde soit des lieux communs (banal) ou les détourne : points sensibles – LIEUX COMMUNS : • Humour • Hiver, froid • Politique • Relation hommes/femmes • Famille • Argent • Etc.
  15. 15. – DÉTOURNEMENTS : • Avortement • Pauvreté • Autochtones • Religion • Langue • Etc. →Donc, le discours veut faire rire, mais parfois veut aller plus loin, du côté de la réflexion.
  16. 16. Conclusion : Question identitaire • Identité problématique du Québec : origine double – Française – Britannique • Selon Normand Leroux : «un humour nécessaire, démystifiant, et qui s’étend à toute la Province en train de devenir un pays» (« Humour québécois et identité nationale », 1988)

×