Comment identifier les signaux faibles 
et les transformer en opportunité? 
« Faites des cartes » 
KALIDIENCE // Décembre ...
Un signal faible 
c’est un réseau de relations 
entre des « petits mondes » 
qui s’organisent dans le temps.
Ceci est l’histoire d’un signal faible, en 24 actants, 43 relations et 3 ans : 
Début de 
l’histoire 
fin de 
l’histoire 
...
Paradoxalement, une « rupture » se situe précisément dans un LIEN, une RELATION. 
Pas tout à fait dans une chaîne de valeu...
1 - Le signal faible n’est pas tout à fait « isolé » ni « fragmentaire ». 
Au contraire, DE FAIT il fait partie d’un résea...
2 – Le signal faible « entre en connexions » et s’amplifie dans le temps : où et quand 
posez-vous votre veille? Où et qua...
Plus votre veille sera active (investigation 
VS surveillance) et bien placée sur le 
réseau, plus elle sera anticipative....
Si vous êtes capable de détecter les petits mondes et les 
relations assez tôt, alors ils constituent une opportunité…
Mais si vous vous contentez de mettre des alertes sur les concurrents et le marché, 
alors il est déjà trop tard pour parl...
Remontez vite dans le temps et considérez votre veille d’un point de vue réseau : 
c’est assez simple de trouver un chat e...
Pris sous un autre angle, un signal aperçu un peu trop tard, 
ça peut aussi se vivre comme ça : 
Le marché 
Les concurrent...
Personne ne veut se battre contre un ours ni finir sous la banquise.
Mais tout le monde voudrait adopter un chat.
> Par ou commencer et comment faire pour détecter les signaux faibles 
et les transformer en opportunité? 
1 Utilisez les ...
La veille ça consiste à identifier des choses 
dont on ignore l’existence. Et ça c’est un 
peu plus compliqué que de jouer...
Utilisez les radars : où regarder, pour rechercher et surveiller quoi? Des bons mots 
clés pour démarrer, de la sérendipit...
Vous pensez que les brevets et les publications scientifiques 
c’est dépassé, compliqué et poussiéreux? Et que « tout » ne...
Plongez en eaux profondes (mais pas en eaux troubles ) : structurez les données, 
transformez les traces recueillies en do...
Vous pensez que ça suffit d’envoyer des emails d’alerte à la terre 
entière quand un bloggeur annonce la fin du monde? Vou...
Faites des cartographies et des visualisations pour transformer les données en 
information activable. 
pour calculer les ...
Vous pensez que ça suffit de faire des mind maps, des cartes 
heuristiques et des brainstormings? Vous pensez que c’est 
s...
Jouez avec les chats : faites connaissance avec les talents avant tout le monde, 
sélectionnez-les et entretenez-les. 
REP...
Vous pensez que les talents viendront à 
vous bien mûrs, juste parce-que vous êtes 
une grosse enseigne? 
Allez les cherch...
Pourquoi ça commence à se passer comme ça, pourquoi ça se 
passera de plus en plus comme ça? 
- Les rapports de forces évo...
KALIDIENCE 
corporate foresight 
Conseils, études et cartographies, utiles pour la veille la prospective et l’innovation. ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Signaux faibles et opportunités

2 326 vues

Publié le

Identifier les signaux faibles, les transformer en opportunités

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
103
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Signaux faibles et opportunités

  1. 1. Comment identifier les signaux faibles et les transformer en opportunité? « Faites des cartes » KALIDIENCE // Décembre 2014 // fdatchary@kalidience.com // +33 (0)6 72 30 90 66 // Nantes – Paris – Rabat
  2. 2. Un signal faible c’est un réseau de relations entre des « petits mondes » qui s’organisent dans le temps.
  3. 3. Ceci est l’histoire d’un signal faible, en 24 actants, 43 relations et 3 ans : Début de l’histoire fin de l’histoire Vous trouvez ça réducteur? Penchez vous sur l’histoire des rachats de Google.
  4. 4. Paradoxalement, une « rupture » se situe précisément dans un LIEN, une RELATION. Pas tout à fait dans une chaîne de valeur, mais dans un RESEAU de valeur : des relations nouvelles entre des mondes, entre des idées, des moyens, des concepts, des initiatives => des ACTANTS Toi aussi tu peux chercher des exemples :-) Objets connectés Assurance
  5. 5. 1 - Le signal faible n’est pas tout à fait « isolé » ni « fragmentaire ». Au contraire, DE FAIT il fait partie d’un réseau. Pour l’apercevoir, ça change tout en terme de méthodo… > ON PEUT TOUJOURS PARVENIR JUSQU’À LUI
  6. 6. 2 – Le signal faible « entre en connexions » et s’amplifie dans le temps : où et quand posez-vous votre veille? Où et quand démarre votre prospective? > Thésards? Publis? Brevets? Start-up? Prises de participation? Concurrents? Marché? Janvier 2012 Décembre 12/12 03/13 08/13 08/13 01/14 11/14 2014 Il y a peut-êtrTe huènsee opportunité StaCrta Usep passeB mreavienttenaRnatchat Ca commence à devenir menaçLanatnceTmroepn tta prdroduit
  7. 7. Plus votre veille sera active (investigation VS surveillance) et bien placée sur le réseau, plus elle sera anticipative. => Plus il sera (relativement) facile de transformer le signal faible en opportunité
  8. 8. Si vous êtes capable de détecter les petits mondes et les relations assez tôt, alors ils constituent une opportunité…
  9. 9. Mais si vous vous contentez de mettre des alertes sur les concurrents et le marché, alors il est déjà trop tard pour parler de menace.
  10. 10. Remontez vite dans le temps et considérez votre veille d’un point de vue réseau : c’est assez simple de trouver un chat et de jouer avec lui, mais c’est beaucoup plus compliqué d’être pote avec un ours polaire.
  11. 11. Pris sous un autre angle, un signal aperçu un peu trop tard, ça peut aussi se vivre comme ça : Le marché Les concurrents Leurs connexions Les signaux faibles Monsieur je sais tout : « ça fait 50 ans que j’existe on est 15 000 sur 3 continents ». Merci et surtout bonne chance Les grands paris
  12. 12. Personne ne veut se battre contre un ours ni finir sous la banquise.
  13. 13. Mais tout le monde voudrait adopter un chat.
  14. 14. > Par ou commencer et comment faire pour détecter les signaux faibles et les transformer en opportunité? 1 Utilisez les radars 2 Plongez en eaux profondes 3 Faites des cartographies 4 Jouez avec les chats + + +
  15. 15. La veille ça consiste à identifier des choses dont on ignore l’existence. Et ça c’est un peu plus compliqué que de jouer au puzzle… Alors il faut être curieux, regarder ailleurs et autrement. De façon systématique et constante.
  16. 16. Utilisez les radars : où regarder, pour rechercher et surveiller quoi? Des bons mots clés pour démarrer, de la sérendipité et on remonte les liens pour trouver les petits nouveaux. On ne sait pas « Qui » on recherche. En revanche, on a quelques idées du « Quoi ». Bases de brevets sur mots clés et classes IPC Web : événements communautaires et hackatons spécialisés Bases de publications scientifiques sur mots clés / Colloques universitaires Fouille du web : partenariats et co-projets Web actu groupes et bases spécialisées : prises de participations Web : portefeuilles des VC Web : projets de recherche et actus des labos / projets publics européens Web : adhérents et actu des pôles Web : investissement des organismes Réseaux sociaux de CV et chercheurs BREVETS POLES CLUSTERS TRAVAUX PUBLIS Sci. THESARDS concurrents / partenaires / clients START UP TARGETS
  17. 17. Vous pensez que les brevets et les publications scientifiques c’est dépassé, compliqué et poussiéreux? Et que « tout » ne passe pas forcément par un brevet ni une publi? Vous vous trompez, ce sont des mines (dans les deux sens du terme). Il faut juste les traiter de façon originale, visuelle et rapidement. Savez-vous avec quels labos et universités vos concurrents collaborent? Savez-vous sur quels thèmes « ça ne marchera jamais » il travaillent déjà ensemble? > Jetez un oeil sur les (co)-brevets et les (co)-publis, de Tesla Motor et d’eBay
  18. 18. Plongez en eaux profondes (mais pas en eaux troubles ) : structurez les données, transformez les traces recueillies en données propres > organisez-les dans une base de données métier. NETTOYER Les traces + Les STRUCTURER Un peu d’analyse de texte automatique (text mining) Quelques moulinettes De l’expertise et de la critique humaine + + + ( « LE » tableur : le plus vieil ami de l’homme… et/ou les nouveaux amis de l’homme ) ATTENTION PENIBILITE
  19. 19. Vous pensez que ça suffit d’envoyer des emails d’alerte à la terre entière quand un bloggeur annonce la fin du monde? Vous pensez que ça suffit d’avoir un gros moteur de recherche sur vos silos et vos milliers de rapports et de documents? Vous pensez que ça suffit de pouvoir faire des recherches sémantiques et par facette? > Analysez vous-même et structurez vous-même les justes et juste nécessaires bonnes données (Big Data VS Big Bon Sens). Alors vous pourrez faire rentrer les signaux faibles dans des cartographies et des tableaux de bord, pour, enfin, comprendre l’environnement.
  20. 20. Faites des cartographies et des visualisations pour transformer les données en information activable. pour calculer les données et représenter des environnements complexes sur des posters papier (et + si affinités) pour accéder à l’information, online, à travers des cartes et des tableaux de bord métier pré calibrés pour naviguer visuellement de lien en lien dans la base de données online CARTOGRAPHIER les données avec les bons outils ( + ) + + sigma.js inside + ( )
  21. 21. Vous pensez que ça suffit de faire des mind maps, des cartes heuristiques et des brainstormings? Vous pensez que c’est sérieux de coller des post-it et de jouer avec des bouts de laine sur les murs de la salle de séminaire de l’hôtel? > il n’est plus question de chercher à imaginer et à créer à tous prix des liens entre des faits… Vous perdez du temps > Les liens existent déjà, les réseaux se font et se défont tous les jours, les données existent déjà et ne vous attendent pas. On est en 2015 : ne fabriquez pas des réseaux fantômes. Démontez et regardez ceux qui se forment. Avec les bons outils et les bonnes méthodes.
  22. 22. Jouez avec les chats : faites connaissance avec les talents avant tout le monde, sélectionnez-les et entretenez-les. REPERER les spots incontournables et investissez LES réseaux (~ + DANS le réseau) Organiser des concours UNIVERSITE Primer les meilleurs TRAVAUX En faire partie POLES DE COMPET Monter un fond maison Y participer PUBLICATIONS En co-déposer Les accueillir THESARDS START UP Les écouter. Comprendre pourquoi c’est nouveau. Leur consacrer du temps et les essayer BREVETS VENTURE CAPITAL Les sponsoriser et les évaluer PROTOTYPES
  23. 23. Vous pensez que les talents viendront à vous bien mûrs, juste parce-que vous êtes une grosse enseigne? Allez les chercher, sélectionnez-les, aidez-les, investissez. Ce n’est pas forcément à la fin du marché qu’on fait les meilleures affaires.
  24. 24. Pourquoi ça commence à se passer comme ça, pourquoi ça se passera de plus en plus comme ça? - Les rapports de forces évoluent : il y a toujours des Goliath mais de plus en plus de Lévy (start-up low cost > ruptures > grands groupes en péril) ; - Il y a de plus en plus de leviers pour soulever la lune : accès aux savoirs, à l’expérimentation et aux moyens d’innovation in situ ; - Les séquences s’accélèrent et les petits mondes se parlent de plus en plus : incubateurs, concours, initiatives, curiosité, urgence, prises de conscience et de positions > hyper activité plus ou moins discrète, mais en tout cas de + en + complexe et turbulente. => Il faut la structurer et la cartographier, pour comprendre ce qui se passe et faire des choix sereinement. En réaction, les structures et les pratiques d’open innovation émergent, pour aller chercher des idées et des talents « en dehors » des pistes et des façons de faire classiques et coeur métier.
  25. 25. KALIDIENCE corporate foresight Conseils, études et cartographies, utiles pour la veille la prospective et l’innovation. > Nous aidons nos clients à engager le futur rapidement et différemment. Exemples de réalisations récentes pour comprendre l’environnement : Les relations d’acteurs du marché des engrais Les grands consortiums de l’armement Les territoires concurrentiels de l’éolien européen Analyse de discours politique R&D iron phosphate battery Collaborations universitaires internationales Notoriété sur Twitter KALIDIENCE SAS // Décembre 2014 // fdatchary@kalidience.com // +33 (0)6 72 30 90 66 // Nantes – Paris – Rabat

×