De  l'internet à l'espace public et vice-versa portrait d'artistes en activistes et  hackers Intervention Arc Pas de Fumée...
<ul><li>Porté à l'attention du public sous la traduction réductrice de « pirate » informatique au milieu des années 80, le...
Hacker  vaillant, rien d'impossible
<ul><li>En sécurité informatique, un  hacker  est un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique et donc des ...
L'éthique  Hacker  en 6 règles <ul><li>L'accès aux ordinateurs - et à tout ce qui peut nous apprendre comment le monde mar...
Qu'est-ce qu'un  Hack  ?
<ul><li>Un  hack  est une manipulation d'un système informatique, de l'anglais  to hack , tailler, couper quelque chose à ...
L'information doit être libre, Le code aussi Le code aussi
Richard Stallman <ul><li>Créateur du  Copyleft (1984) , du projet  GNU  et de la première licence permettant de réglemente...
Eric Steven Raymond <ul><li>Porte-parole officieux du mouvement  Open Source , Il est l'auteur de textes importants sur le...
Linus Torvalds <ul><li>L'informaticien   américano - finlandais  qui a créé en 1991 le système d'exploitation libre Linux ...
Mythologies cinématographiques du  Hacker Hacker
Kevin Mitnick <ul><li>Master Cracker </li></ul>
Wargames <ul><li>John Badham (1983) </li></ul>
Hackers <ul><li>Iain Sofley (1995) </li></ul>
Matrix <ul><li>Andy et Larry Wachowski (1999) </li></ul>
Cybertraque <ul><li>Joe Chappelle (2000) </li></ul>
Classiques  Hacker
William Gibson <ul><li>Considéré comme le fondateur du mouvement  Cyberpunk,  cet écrivain américain est l'auteur de nombr...
Neuromancien <ul><li>(1984, 1985 édition française) </li></ul>
Peter Lamborn Wilson <ul><li>Plus connu sous le nom d'Hakim Bey, il est célèbre pour son invention des  Zones d'Autonomie ...
TAZ <ul><li>Hakim Bey  </li></ul><ul><li>(1991, 1997 édition française) </li></ul>
Pendant ce temps, le Web
<ul><li>Pendant ce temps, le Web voit le jour en 1994 avec le système d'adressage hypertexte qui lui vaudra le surnom de  ...
1995 : Net.art  naissance d'une scène artistique internationale sur Internet internationale sur Internet internationale su...
Vuk Cosic  (Slovénie)
Alexei Shulgin  (Russie)
Olia Lialina  (Russie)
Jodi  (Belgique - Pays-Bas)
Irational  (Royaume-Uni)
Electronic Disturbance Theatre  (USA)
Critical Art Ensemble  (USA)
Nettime (Pays-Bas)
Syndicate  (Pays-Bas)
Rhizome  (USA)
Jungles électroniques
Sub Commandante Marcos <ul><li>L'Internet Zapatiste (1994-1997) </li></ul>
Hacktivisme, premiers pas
<ul><li>Né de la contraction de  hacker  et d'activisme, le mot  Hactivisme  désigne l'utilisation d'Internet pour défendr...
Floodnet
1999-2001,  années fastes années fastes
Miroir, Oh mon beau miroir ! Les bénis oui-oui de Seattle Les bénis oui-oui de Seattle
®™ark  (USA)
<ul><li>®™ark   (pour  Registered Trademark  - prononcer  artmark ) se définit comme une société de courtage qui, via des ...
GATT.org  (USA)
WTO.org  (USA)
Des jouets dans la tourmente etoy  et la « bulle internet » et la « bulle internet »
etoy.Corporation (Suisse)
<ul><li>Depuis 1994,  etoy  n’a eu de cesse de brouiller - identité d’entreprise à l’appui - les frontières entre business...
<ul><li>En 1999, en pleine effervescence des start-ups,  etoy  vit son nom (de marque, de domaine) et son existence direct...
etoy.Corporation (Suisse)
Hoax  et  Culture Jamming Faux et usage de faux Faux et usage de faux
<ul><li>En informatique, les canulars (appelés  hoax  en anglais) se trouvent souvent sous la forme de courriel ou de simp...
<ul><li>Le  Culture Jamming , que l'on peut traduire en français par  </li></ul><ul><li>« détournement culturel », est l'a...
Luther Blissett  (1994-1999) (Italie)
Darko Maver  (1998-1999)
0100101110101101.org  (Italie)
The Yes Men  (USA)
Bouillons de culture et  Patriot Act L'affaire Kurtz (2004-2008) L'affaire Kurtz (2004-2008)
Steve Kurtz du C.A.E.  (USA)
L'école du  Lulz  et les  hackers  de l'attention
<ul><li>Le lulz est l'équivalent  dark side  du lol. Si LOL peut se traduire par un éclat de rire franc et massif, LULZ so...
4chan  (2004)
Anonymous
Quand le  Hack  redevient bricolage  et que le design s'en mèle et que le design s'en mèle
F.A.T  (Allemagne)
Open Source Publishing  (Belgique)
Global Village Construction Set  (INT)
Quelques lectures pour aller plus loin
La résistance électronique  et autres idées impopulaires et autres idées impopulaires <ul><li>Critical Art Ensemble </li><...
Libres-enfants du savoir numérique  <ul><li>Olivier Blondeau, Florent Latrive </li></ul><ul><li>(2000) </li></ul>
L'Éthique Hacker et l'Esprit de l'ère de l'information <ul><li>Pekka Himanen (Finlande) </li></ul><ul><li>(2001) </li></ul>
Du bon usage de la piraterie <ul><li>Florent Latrive </li></ul><ul><li>(2004, 2007 réed.) </li></ul>
Un manifeste Hacker <ul><li>McKenzie Wark (USA) </li></ul><ul><li>(2004, 2006 édition française) </li></ul>
Culture Libre <ul><li>Lawrence Lessig (USA) </li></ul><ul><li>(2004, 2009 édition française) </li></ul>
jean-philippe halgand EBABX - 2011 EBABX - 2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hackervaillant

847 vues

Publié le

De  l'internet à l'espace public et vice-versa
portrait d'artistes en activistes et hackers

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
847
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hackervaillant

  1. 1. De  l'internet à l'espace public et vice-versa portrait d'artistes en activistes et hackers Intervention Arc Pas de Fumée Sans Feu - EBABX - 27.10.2011 Intervention Arc Pas de Fumée Sans Feu - EBABX - 27.10.2011 Intervention Arc Pas de Fumée Sans Feu - EBABX - 27.10.2011 Intervention Arc Pas de Fumée Sans Feu - EBABX - 27.10.2011
  2. 2. <ul><li>Porté à l'attention du public sous la traduction réductrice de « pirate » informatique au milieu des années 80, le hacker , bricoleur talentueux d'ordinateurs et de réseaux électroniques, est devenu progressivement le référent symbolique d'un large spectre d'activités où l'art emprunte à l'activisme politique ses modes de visibilité et d'invisibilité tout en renouvelant ses protocoles d'action et ses champs d'interventions. </li></ul><ul><li>Visite guidée à travers quelques figures et œuvres clés et leurs mythologies dans un monde où la distinction entre réel et virtuel n'a plus cours. </li></ul>
  3. 3. Hacker vaillant, rien d'impossible
  4. 4. <ul><li>En sécurité informatique, un hacker est un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique et donc des moyens de déjouer cette sécurité. Certains d'entre eux utilisent ce savoir-faire dans un cadre légal et d'autres l'utilisent hors-la-loi. Ces derniers sont appelés « crackers ». </li></ul><ul><li>Source : wikipedia.org </li></ul>
  5. 5. L'éthique Hacker en 6 règles <ul><li>L'accès aux ordinateurs - et à tout ce qui peut nous apprendre comment le monde marche vraiment - devrait être illimité et total. </li></ul><ul><li>L'information devrait être libre et gratuite. </li></ul><ul><li>Méfiez-vous de l'autorité. Encouragez la décentralisation. </li></ul><ul><li>Les hackers devraient être jugés selon leurs œuvres, et non selon des critères qu'ils jugent factices comme la position, l’âge, la nationalité ou les diplômes. </li></ul><ul><li>On peut créer l'art et la beauté sur un ordinateur. </li></ul><ul><li>Les ordinateurs sont faits pour changer la vie. </li></ul>
  6. 6. Qu'est-ce qu'un Hack ?
  7. 7. <ul><li>Un hack est une manipulation d'un système informatique, de l'anglais to hack , tailler, couper quelque chose à l'aide d'un outil. </li></ul><ul><li>En programmation, le &quot;hack&quot; est une solution rapide et bricolée pour contourner un problème, quel qu'il soit. </li></ul><ul><li>Il peut s'agir d'une limitation du langage de programmation lui-même, ou d'une conception imparfaite de la part du programmeur. </li></ul><ul><li>Source : wikipedia.org </li></ul>
  8. 8. L'information doit être libre, Le code aussi Le code aussi
  9. 9. Richard Stallman <ul><li>Créateur du Copyleft (1984) , du projet GNU et de la première licence permettant de réglementer la distribution d'un logiciel avec son code source, la GPL (1989). </li></ul>
  10. 10. Eric Steven Raymond <ul><li>Porte-parole officieux du mouvement Open Source , Il est l'auteur de textes importants sur le modèle économique du logiciel libre dont « La cathédrale et le bazar » (1998), d'un dictionnaire du parler hacker - « The Jargon File » (2003) et de « Comment devenir un Hacker ? » (2001). </li></ul>
  11. 11. Linus Torvalds <ul><li>L'informaticien américano - finlandais qui a créé en 1991 le système d'exploitation libre Linux basé sur un noyau Unix, dont la mascotte est un manchot. </li></ul>
  12. 12. Mythologies cinématographiques du Hacker Hacker
  13. 13. Kevin Mitnick <ul><li>Master Cracker </li></ul>
  14. 14. Wargames <ul><li>John Badham (1983) </li></ul>
  15. 15. Hackers <ul><li>Iain Sofley (1995) </li></ul>
  16. 16. Matrix <ul><li>Andy et Larry Wachowski (1999) </li></ul>
  17. 17. Cybertraque <ul><li>Joe Chappelle (2000) </li></ul>
  18. 18. Classiques Hacker
  19. 19. William Gibson <ul><li>Considéré comme le fondateur du mouvement Cyberpunk, cet écrivain américain est l'auteur de nombreux romans au nombre desquels </li></ul><ul><li>« Neuromancien » (1985), </li></ul><ul><li>« Identification des schémas » (2003) et « Code source » (2007) . </li></ul>
  20. 20. Neuromancien <ul><li>(1984, 1985 édition française) </li></ul>
  21. 21. Peter Lamborn Wilson <ul><li>Plus connu sous le nom d'Hakim Bey, il est célèbre pour son invention des Zones d'Autonomie Temporaire (TAZ) et son apologie des utopies pirates. </li></ul>
  22. 22. TAZ <ul><li>Hakim Bey </li></ul><ul><li>(1991, 1997 édition française) </li></ul>
  23. 23. Pendant ce temps, le Web
  24. 24. <ul><li>Pendant ce temps, le Web voit le jour en 1994 avec le système d'adressage hypertexte qui lui vaudra le surnom de toile . La mise en place d'un système d'écriture standard et évolutif - le HTML ( hypertext mark-up language ) - permet de créer ce que l'on va rapidement appeler des pages web, intégrant images et couleurs, son et vidéo par la suite. </li></ul><ul><li>L'arrivée de logiciels d'un nouveau types, baptisés, navigateurs ou butineurs, permettra de les consulter de manière identique (enfin en théorie) sur n'importe quel type d'ordinateur. </li></ul><ul><li>L'internet relègue les lignes de code en coulisses, les premiers accès publics hors universités se développent courant 1995. </li></ul><ul><li>Les internautes feront le reste. </li></ul>
  25. 25. 1995 : Net.art naissance d'une scène artistique internationale sur Internet internationale sur Internet internationale sur Internet
  26. 26. Vuk Cosic (Slovénie)
  27. 27. Alexei Shulgin (Russie)
  28. 28. Olia Lialina (Russie)
  29. 29. Jodi (Belgique - Pays-Bas)
  30. 30. Irational (Royaume-Uni)
  31. 31. Electronic Disturbance Theatre (USA)
  32. 32. Critical Art Ensemble (USA)
  33. 33. Nettime (Pays-Bas)
  34. 34. Syndicate (Pays-Bas)
  35. 35. Rhizome (USA)
  36. 36. Jungles électroniques
  37. 37. Sub Commandante Marcos <ul><li>L'Internet Zapatiste (1994-1997) </li></ul>
  38. 38. Hacktivisme, premiers pas
  39. 39. <ul><li>Né de la contraction de hacker et d'activisme, le mot Hactivisme désigne l'utilisation d'Internet pour défendre une cause. Les moyens utilisés sont variés, depuis l'envoi simultané de nombreux courriers à une même adresse, pour submerger le site de l'adversaire, jusqu'au crackage de celui-ci, le piratage de ce qui est stocké dans son ordinateur, en passant par le flooding , la convergence de requêtes vers un site afin d'entraîner son dysfonctionnement. </li></ul>
  40. 40. Floodnet
  41. 41. 1999-2001, années fastes années fastes
  42. 42. Miroir, Oh mon beau miroir ! Les bénis oui-oui de Seattle Les bénis oui-oui de Seattle
  43. 43. ®™ark (USA)
  44. 44. <ul><li>®™ark (pour Registered Trademark - prononcer artmark ) se définit comme une société de courtage qui, via des fonds mutualisés, « se sert du sabotage facilité par ces investissements pour créer du sensationnel dans la presse et les média, afin de faire mieux connaître les abus des sociétés commerciales envers la loi et la démocratie. » </li></ul><ul><li>Progressivement, les projets d’ ®™ark se sont faits politiquement plus directs, prenant pour cible l’idéologie néo-libérale (avec un vrai-faux site de l’ Organisation Mondiale du Commerce : www.gatt.org - lors du sommet de Seattle en 1999), les manipulations médiatiques de l’administration Bush ou les exactions de grands groupes financiers. </li></ul>
  45. 45. GATT.org (USA)
  46. 46. WTO.org (USA)
  47. 47. Des jouets dans la tourmente etoy et la « bulle internet » et la « bulle internet »
  48. 48. etoy.Corporation (Suisse)
  49. 49. <ul><li>Depuis 1994, etoy n’a eu de cesse de brouiller - identité d’entreprise à l’appui - les frontières entre business, art, vie réelle, environnement électronique et divertissement en créant la première &quot;dot.com&quot; artistique ayant une marque enregistrée et en permettant à toute personne le désirant d’en devenir actionnaire. </li></ul><ul><li>Le premier coup d’éclat qui les fit connaître - Digital Hijack - consista en 1996 à inonder les moteurs de recherche d’un milliers de mots-clés (comme Porsche ou Schwarzenegger) menant à leurs propres pages. Le résultat en fut une véritable prise d’otage virtuelle d’internautes, déroutés de leur recherches initiales. </li></ul>
  50. 50. <ul><li>En 1999, en pleine effervescence des start-ups, etoy vit son nom (de marque, de domaine) et son existence directement menacés par un procès intenté par le vépéciste de jouets quasi homonyme &quot;Etoys&quot; pour usurpation de nom. L’affaire fit grand bruit et une campagne médiatique intensive - baptisée Toywar - prit alors corps avec le soutien logistique de ®™ark et celui de la communauté artistique et se solda par la reconnaissance des droits des artistes suisses et le discrédit fatal de la société américaine. </li></ul><ul><li>Ces dernières années, etoy s’est tourné vers le développement de systèmes monétaires alternatifs et la création de richesses culturelles à destination du marché asiatique ou encore, des enfants. </li></ul>
  51. 51. etoy.Corporation (Suisse)
  52. 52. Hoax et Culture Jamming Faux et usage de faux Faux et usage de faux
  53. 53. <ul><li>En informatique, les canulars (appelés hoax en anglais) se trouvent souvent sous la forme de courriel ou de simple lettre-chaîne . Dans ce dernier cas, Internet ne fait qu'amplifier un phénomène qui existait déjà à travers le courrier traditionnel. Le mot hoax est une simplification du premier mot de l'expression hocus pocus , signifiant « tromperie » ou « escroquerie ». </li></ul><ul><li>À la différence des pourriels qui sont la plupart du temps envoyés de manière automatisée à une liste de destinataires, les canulars sont, eux, relayés manuellement par des personnes de bonne foi à qui on demande de renvoyer le message à toutes ses connaissances, ou à une adresse de courrier électronique bien précise. </li></ul><ul><li>Source : wikipedia.org </li></ul>
  54. 54. <ul><li>Le Culture Jamming , que l'on peut traduire en français par </li></ul><ul><li>« détournement culturel », est l'acte de transformer un média de masse existant afin de le dénoncer, en usant de la même méthode de communication utilisée par ce média. C'est une forme d'activisme public qui est généralement en opposition au mercantilisme commercial et aux vecteurs de l'image de marque. Le but du détournement culturel est de créer un contraste entre l'image de marque et les réalités de la société commerciale. Cela se fait symboliquement avec le détournement de l'image de la société. </li></ul><ul><li>Source : wikipedia.org </li></ul>
  55. 55. Luther Blissett (1994-1999) (Italie)
  56. 56. Darko Maver (1998-1999)
  57. 57. 0100101110101101.org (Italie)
  58. 58. The Yes Men (USA)
  59. 59. Bouillons de culture et Patriot Act L'affaire Kurtz (2004-2008) L'affaire Kurtz (2004-2008)
  60. 60. Steve Kurtz du C.A.E. (USA)
  61. 61. L'école du Lulz et les hackers de l'attention
  62. 62. <ul><li>Le lulz est l'équivalent dark side du lol. Si LOL peut se traduire par un éclat de rire franc et massif, LULZ sonne plutôt comme un méchant petit ricanement. […] </li></ul><ul><li>A un premier niveau, le lulz consiste assez simplement à se réjouir du malheur des autres. Mais ça peut aller beaucoup plus loin que ça : lulz est aussi un mot d'ordre qui ferait passer les leçons de Machiavel pour une recette de tarte tatin. </li></ul><ul><li>À un dernier niveau, le lulz est carrément un genre de philosophie. Il s'agit plus ou moins d'une force qui unit les éléments disparates du monde, donne du sens à l'Histoire en légitimant les guerres, les famines, les catastrophes naturelles et relie entre eux tous les lulzeurs around the world . Car ceux qui ont un jour expérimenté le lulz savent que le plaisir sadique qu'il procure est la forme la plus aboutie de jouissance possible ici bas (le premier lulz étant souvent apparenté au premier orgasme). </li></ul><ul><li>Les dangereux malades à l'origine de cette théorie sont des hackeurs qui ont élu domicile sur le site 4chan et se font appeler Les anonymous. </li></ul><ul><li>Source : Francesca Serra, grazia.fr </li></ul>
  63. 63. 4chan (2004)
  64. 64. Anonymous
  65. 65. Quand le Hack redevient bricolage et que le design s'en mèle et que le design s'en mèle
  66. 66. F.A.T (Allemagne)
  67. 67. Open Source Publishing (Belgique)
  68. 68. Global Village Construction Set (INT)
  69. 69. Quelques lectures pour aller plus loin
  70. 70. La résistance électronique et autres idées impopulaires et autres idées impopulaires <ul><li>Critical Art Ensemble </li></ul><ul><li>(1996, 1997 édition française) </li></ul>
  71. 71. Libres-enfants du savoir numérique <ul><li>Olivier Blondeau, Florent Latrive </li></ul><ul><li>(2000) </li></ul>
  72. 72. L'Éthique Hacker et l'Esprit de l'ère de l'information <ul><li>Pekka Himanen (Finlande) </li></ul><ul><li>(2001) </li></ul>
  73. 73. Du bon usage de la piraterie <ul><li>Florent Latrive </li></ul><ul><li>(2004, 2007 réed.) </li></ul>
  74. 74. Un manifeste Hacker <ul><li>McKenzie Wark (USA) </li></ul><ul><li>(2004, 2006 édition française) </li></ul>
  75. 75. Culture Libre <ul><li>Lawrence Lessig (USA) </li></ul><ul><li>(2004, 2009 édition française) </li></ul>
  76. 76. jean-philippe halgand EBABX - 2011 EBABX - 2011

×