tonyfm@hotmail.fr
Lycée Moderne Abengourou

47.96.26.47 / 03.62.24.26
2nde C

2012 - 2013

INTRODUCTION
Situé au sud de la...
tonyfm@hotmail.fr
Lycée Moderne Abengourou

47.96.26.47 / 03.62.24.26
2nde C

2012 - 2013

Chaque année, une des génératio...
tonyfm@hotmail.fr
Lycée Moderne Abengourou

47.96.26.47 / 03.62.24.26
2nde C

2012 - 2013

initiatique s’annonce, les huit...
tonyfm@hotmail.fr
Lycée Moderne Abengourou

47.96.26.47 / 03.62.24.26
2nde C

2012 - 2013

partout, suivre et se réjouir a...
tonyfm@hotmail.fr
Lycée Moderne Abengourou

47.96.26.47 / 03.62.24.26
2nde C

2012 - 2013

ANNEXE
1. un guerrier exécutant...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lefatchuok 130516064242-phpapp01 (1)

257 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lefatchuok 130516064242-phpapp01 (1)

  1. 1. tonyfm@hotmail.fr Lycée Moderne Abengourou 47.96.26.47 / 03.62.24.26 2nde C 2012 - 2013 INTRODUCTION Situé au sud de la Côte d’Ivoire, autour de la lagune ébrié, le peuple ébrié ou tchaman fait partie des Akan lagunaires. Ce peuple les autres peuples de Côte d’Ivoire, regorge d’énormes potentialités culturelles. L’événement le plus marquant est la fête de génération encore appelée fatchué ou afatchué en langue locale. D’où vient la fête de génération ? Comment se déroule-t-elle ? Quel est l’intérêt de cette fête pour les villages ébrié et pour notre pays ? C’est à ces questions que nous tenterons de répondre à travers ce présent exposé portant sur « la fête de génération chez les ébrié ». I. LES ORIGINES DE LA FETE DE GENERATION CHEZ LES EBRIE 1) Origine culturelle et historique Selon la tradition orale, le fatchué serait originaire du pays ashanti (Gold Coast, le Ghana actuel) où avaient émigré les Tchaman à la suite d’une guerre fracticide qui les avait opposés aux Ashanti. Par la suite, les Tchaman (ébrié) et d’autres Akan instituèrent ses danses martiales pour aller en expédition en vue de défendre leur pays ou faire des conquêtes. La plus mémorable de ces guerres fut celle qui opposa les Tchaman aux Attié pendant dix ans. 2) Origines mythologiques Plusieurs mythes expliqueraient l’origine de la fête de génération chez les Ebrié. Cependant, celui qui retient le plus notre attention est que « Lors d’une partie de chasse, un chasseur surprit des génies sortir d’une termitière et exécuter une danse guerrière. Il retourna au village informer les villageois. Ceux-ci se rendirent sur le lieu de la découverte et capturent quelques génies qui les initièrent à la pratique de cette danse. » 3) Pourquoi la fête de génération ? L'une des structures fondamentales de la société Ébrié, c'est les générations d'habitants. Une génération regroupe tous ceux qui sont nés dans un espace de temps de quinze ans au moins. Cette organisation prend en compte les deux sexes (homme et femme) et l'on distingue quatre générations désignées sous les appellations suivantes : Blessoué, Gnando, Dougbo et Tchagba. Chaque génération comprend quatre classes d'âge dont les noms sont les Djehou (aînés), les Dongba (puînés), les Agban (cadets) et les Assoukrou (benjamins). Exposé d’histoire - géographie tonyfm@hotmail.fr / 47.96.26.47 Page 3 La fête de génération chez les ébrié
  2. 2. tonyfm@hotmail.fr Lycée Moderne Abengourou 47.96.26.47 / 03.62.24.26 2nde C 2012 - 2013 Chaque année, une des générations ci dessus mentionnées organise une fête appelée Fatchué, c'est la fête de génération du peuple Ébrié vieille de plus de trois siècles. C’est une cérémonie initiatique qui marque le passage d’une étape à une autre dans la vie des jeunes filles et garçons des classes d’âge qui composent une génération. Au cours de cette fête, la classe d’âge dirigeante passe le flambeau à une autre classe d’âge qui aura à son tour à gérer les affaires du village. Ce passage de flambeau permet à la classe d'âge qui le reçoit, de passer de l’adolescence à l’âge adulte, à l’âge de la maturité. À partir de cette cérémonie, les individus de cette classe d'âge auront le droit de prendre la parole au cours des assemblées et donc de prendre part aux décisions du village. II. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA FETE La fête de génération présente trois grandes étapes : les préparatifs, la sortie des guerriers et la reconnaissance aux dieux. 1) Les préparatifs Des mois avant la cérémonie proprement dite, les classes d’âge choisissent leurs deux guerriers : le chef guerrier taprognan man et son adjoint le taprognan mi « petit guerrier », sur une liste adressée. Quatre critères guident ce choix : un critère esthétique (la beauté physique), un critère moral (la force et la bravoure), un critère intellectuel (l’intelligence, notamment une intelligence politique), un critère socio-économique (le lignage d’appartenance et la richesse capable de libérer la classe d’âge en cas de dette). Une fois ce choix opéré, un rameau de palmier (à huile) est attaché au poignet droit de chaque guerrier, après quoi, un coup de fusil est tiré pour confirmer le choix. Tout ceci se fait dans une ambiance de fête (son de tambours, cris de guerre, danse.). Jusqu’avant le jour de la fête, les guerriers sont dans l’antichambre où ils sont nourris et entretenus par les membres de leur génération. 2) La sortie des guerriers À la veille de la fête, les guerriers quittent l’antichambre en compagnie de quelques membres de leur génération, chargés de leur protection et de certains aînés, pour une destination tenue secrète. Là, ils subissent une préparation spéciale susceptible de les transporter, pour la circonstance, dans le monde surnaturel. Les principaux éléments matériels qui entrent dans cette préparation mystique sont l’œuf, l’huile de palme, des essences végétales, la boisson (gin). Aussi, dans chaque famille, les femmes préparent-elles des mets typiquement tchaman pour recevoir les invités de la circonstance. Quand l’heure de la cérémonie Exposé d’histoire - géographie tonyfm@hotmail.fr / 47.96.26.47 Page 4 La fête de génération chez les ébrié
  3. 3. tonyfm@hotmail.fr Lycée Moderne Abengourou 47.96.26.47 / 03.62.24.26 2nde C 2012 - 2013 initiatique s’annonce, les huit guerriers, à raison de deux guerriers par classe d’âge (le taprognan man et le taprognan mi) rejoignent leurs camarades, rassemblés à l’entrée du village. Ils tiennent dans chaque main un sabre factice, dans la bouche un bout de branche ou une feuille, les pieds nus, habillés selon les catégories d’une tenue spéciale, le visage noirci de poudre de charbon. Les initiés se regroupent par catégorie d’âge. Cette disposition se fait dans l’ordre suivant : - d’abord, les benjamins assoukrou ; - ensuite les cadets agban et les puînés dogba ; - enfin, les aînés djéou. 3) Au lendemain de la fête Autrefois, au lendemain de la fête, le peuple se rendait à la source sacrée pour remercier la divinité protectrice. Mais de nos jours, avec l’avènement du christianisme, tous les membres de la génération (hommes et femmes), bien habillés se rendent dans les différents lieux de culte (églises) du village, pour des messes éclatées de purification des âmes (remercier leur Dieu). Au cours du fatchué interviennent plusieurs acteurs, chacun jouant bien son rôle, à la fois mystérieux et théâtral. Les initiés : ils sont traditionnellement vêtus d’un pagne rouge appelé abo qui leur ceint les reins en guise de mini-jupe. Les guerriers : réputés invincibles, les guerriers ont le visage noirci au charbon de bois. Ce déguisement doit produire les mêmes effets que celui d’un masque, à savoir rendre méconnaissables et anonymes les danseurs. Ils retiennent entre les incisives bien serrées un bout de branche ou de feuille qui en rajoute au mystère. Les femmes de génération : superbement habillées et coiffées, ces femmes des différentes catégories d’âge précèdent les hommes au cours de la procession sur la voie principale du village. Elles chantent et dansent pour une victoire de leurs guerriers. III. LES INTERETS DU FATCHUE 1) La valorisation de la culture ébrié et les attractions touristiques L’intérêt primordial de la célébration de la fête de génération est la mise en valeur de la culture ébrié. En effet, le fatchué comme présenté plus haut, est en lui-même un fait culturel. Aujourd’hui, au-delà des frontières des villages ébrié, le fatchué est devenu un fait culturel international. La fête de génération attire plusieurs personnalités venues de Exposé d’histoire - géographie tonyfm@hotmail.fr / 47.96.26.47 Page 5 La fête de génération chez les ébrié
  4. 4. tonyfm@hotmail.fr Lycée Moderne Abengourou 47.96.26.47 / 03.62.24.26 2nde C 2012 - 2013 partout, suivre et se réjouir avec le peuple ébrié. Cette fête a aussi une attraction culinaire avec ses plats originaux et succulents. Les dansent, les chants et les ambiances sont autant d’éléments qui favorisent le tourisme. 2) Le développement économique La participation massive des personnalités étrangères au village en fête, favorise le développement des infrastructures de ce village, et même de sa commune. Avant le jour de la célébration, les routes, les espaces publiques et les maisons sont entretenus ou entièrement reconstruits pour accueillir les participants. Ces derniers devront logés dans les chambres d’hôtel, ils devront acheter de la nourriture, se déplacer d’un lieu à un autre. Tout cela favorise le commerce. D’où le développement économique du village. CONCLUSION La fête de génération ou fatchué chez les peuples ébrié présente d’énormes avantages culturels, économiques et sociaux tant pour le village organisateur que pour notre pays la Côte d’Ivoire. Il importe donc à tous d’y accorder une importance afin de la valoriser et la rendre plus attractive. Exposé d’histoire - géographie tonyfm@hotmail.fr / 47.96.26.47 Page 6 La fête de génération chez les ébrié
  5. 5. tonyfm@hotmail.fr Lycée Moderne Abengourou 47.96.26.47 / 03.62.24.26 2nde C 2012 - 2013 ANNEXE 1. un guerrier exécutant des pas de danse 2.le légendaire foutou banane 3. un magnifique et succulent riz gras 5. les femmes guerrières en pleine danse 6. un défilé à la sortie des guerriers 7. Le fameux "Cococha", qui signifie foufou chez les Ébriés, spécialité du peuple Atchan, préparé d'une façon particulière. La sauce rouge pardessus est une sauce au piment. Exposé d’histoire - géographie 4. une sauce aux légumes pour accompagner le riz gras 8. Le foufou est accompagné d'une "sauce claire" avec des légumes non écrasés tels que de l'aubergine et du gombo. Cette sauce était faite avec du poisson fumé, des crabes et ... de l'agouti légèrement fumé. tonyfm@hotmail.fr / 47.96.26.47 Page 7 La fête de génération chez les ébrié

×