LES ETAPES DE LA VIE                  Écrit par : Irina, Alina, Gerda, Enrique et Catherinne.Sous la direction de Mme Muri...
Le jour où je suis né, c’était en 1932              Le ciel était très clair        C’était un printemps tout joyeuxC’étai...
Juste au moment où je commençais à m’ habituerç           Le jour de ma fête est arrivé           L’ odeur du gâteau m’a t...
Juste au moment où je commençais à                 m’habituer        Le jour de ma fête est arrivé J’ai bu mes premiers ve...
Les jours passaient petit à petit         Je grandissais, je rosissais      Comme un orage de printemps         Elle est v...
Juste au moment où je commençais à m’habituer        Le jour de mon mariage est arrivé  J’avais tellement peur de prendre ...
Juste aou moment où je commençais àm’ habituerNotre premier mouflet s’est pointéQuel défi ¡¡¡ J’ étais raviLa marche , le ...
Juste au moment où je commençais à m’habituer         Le jour de mes 80 ans est arrivé              Entouré de mes gosses ...
À 80, je vis mes derniers jours         Je profite de chaque instant   Je ressens la douleur, mais pas toujours     Malgré...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les etapes de la vie

391 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
391
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les etapes de la vie

  1. 1. LES ETAPES DE LA VIE Écrit par : Irina, Alina, Gerda, Enrique et Catherinne.Sous la direction de Mme Muriel Vanderbeek.
  2. 2. Le jour où je suis né, c’était en 1932 Le ciel était très clair C’était un printemps tout joyeuxC’était la première fois que je voyais ma mère. J’ai commencé à découvrir le monde Á sentir les odeurs, les parfums de la vieÀ toucher les objets, les personnes à la ronde A goûter les glaces à la vanille.
  3. 3. Juste au moment où je commençais à m’ habituerç Le jour de ma fête est arrivé L’ odeur du gâteau m’a tué Et malgré les hauts de cœur, j’ai tout mangé. J’aimais jouer avec mes amis J’aimais écouter les contes de ma mère J’aimais aussi les filles Et j’ étais la fierté de mon père. Mon quartier était mon univers Et l’école était ma prison Le jour où je dessine par terre J’ai fait ma première création.
  4. 4. Juste au moment où je commençais à m’habituer Le jour de ma fête est arrivé J’ai bu mes premiers verres sans penserEt les meffes, j’ai commencé à les zyeuter. J’ai eu mon permis de conduire J’ai été un peu partout J’ai fait des choses extrêmes pour rire Et mes parents sont devenus fous Mais j’ai pas eu peur de mourir.
  5. 5. Les jours passaient petit à petit Je grandissais, je rosissais Comme un orage de printemps Elle est venue dans ma vieLégère comme un duvet et fraiche comme le ciel. L’amour avec ses yeux de louve L’amour avec un liquide saumâtre Elle se rapproche et puis elle se détourne Elle se déhanche pour mieux m’abattre. Elle est sévère et élégante Elle marche d’un pas léger et souple Elle me regarde, elle a mal au ventre Elle a mangé trop de sucre ???
  6. 6. Juste au moment où je commençais à m’habituer Le jour de mon mariage est arrivé J’avais tellement peur de prendre le bic et de signer Mais le beau sourire de ma femme m’a rassuré. Je ne voulais qu’un simple pavillon Et elle voulait beaucoup d’argent Mais comme j’avais pas de talent Elle a bossé tout le temps.
  7. 7. Juste aou moment où je commençais àm’ habituerNotre premier mouflet s’est pointéQuel défi ¡¡¡ J’ étais raviLa marche , le VTT et les bonnesmanièresJe lui ai tout enseignéJe lui ai même fait découvrir la vrai vieEt le temps a passé, passéSans jamais s’ arrêter.
  8. 8. Juste au moment où je commençais à m’habituer Le jour de mes 80 ans est arrivé Entouré de mes gosses Et des gosses de mes gosses. Je vois internet envahir mon salon Je ne sais pas quoi faire On essaie de m’expliquer, mais à quoi bon Je me sens très mal à l’aise.
  9. 9. À 80, je vis mes derniers jours Je profite de chaque instant Je ressens la douleur, mais pas toujours Malgré tout ça, je reste un battant. Le bilan est positif, je peux dire aujourd’huiJ’étais et je suis un homme heureux et épanoui Qui se sent pleinement réalisé Qui partira totalement libéré.

×