Présentation

293 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
293
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation

  1. 1. La pertinence de la gouvernance mondiale de lénergie dans les pays arabes: Le cas du Maroc (*) Par : Kaoutar ETTEJJAR(*) : The relevance of global energy governance for Arab countries: The case of Morocco
  2. 2. Plan 1. Introduction 2. Cadre conceptuel 3. Situation présente du système énergétique au Maroc 4. Potentiel en matière dénergies renouvelables 4.1 - L’énergie éolienne 4.2 - L’énergie solaire 5. Initiatives internationales visant le Maroc 5.1 - Plan Solaire méditerranéen 5.2 - Initiatives du secteur privé régionales : Desertec industries et transgreen/MedGrid 6. Instituts et organisations soutenants les projets 6.1 - International Renewable Energy Agency (IRENA) International Climate Governance/Clean Development Mechanism 6.2 - Clean Technology Fund 6.3 - Forum dÉconomies Majeur 7. Conclusion
  3. 3. INTRODUCTION
  4. 4. Introduction• Lancement depuis quelques années de programmes de diffusion et d’implantation d’énergies renouvelables• Participation à l’établissement d’une économie industrielle à faibles émissions de carbone par les institutions et les mécanismes• Les principaux objectifs : o Transfert des connaissances et renforcement des capacités des financements. o Contribution à la gouvernance d’implantation des énergies renouvelables o Interaction entre les différentes institutions d’énergies renouvelables et de financement
  5. 5. Le cadre conceptuel
  6. 6. Le cadre conceptuel  Le déploiement d’énergies renouvelables sur la région MENA repose sur l’interaction entre les politiques, connaissances, infrastructures et partenariats  Dépendance du Maroc en matière d’importation d’énergies  Considération du Maroc comme leader de la région MENA en matière des énergies renouvelables  Fixation d’objectifs à l’horizon 2020 dans le cadre de « Moroccan Solar Plan »  Engagement du Maroc dans le développement des énergies renouvelables auprès de plusieurs institutions :   The International Renewable Energy Agency (IRENA),  the Clean Development Mechanism (CDM)  the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC).
  7. 7. Le cadre conceptuelChangements politiques à envisager :  Libération du secteur de l’énergie et créer des motivations pour attirer les investisseurs et les producteurs protéger le secteur à travers des barrières pour les investissements direct étrangères  Création d’une agence spécialisé dans la mise en œuvre des stratégies et des législation qui encadrent les énergies renouvelables  Programmation de la création d’un cadre légal et économiqueAmélioration des connaissances :  Offre de formations spécialisés dans le secteur afin de renforcer les capacités  Conseil et du support pour les projet du développement
  8. 8. Le cadre conceptuelInfrastructures à moderniser :  Modernisation des infrastructures énergétiques et l’électricité ont devenu des éléments primordiaux pour l utilisation de l énergie  Amélioration des exportation d’énergies renouvelables par l’amélioration des réseaux de connexions à lintérieure et à lextérieure de la région MENAPartenariats :  Nécessité de coopération entre les investisseuses et les différentes acteurs  Harmonisation de la législation et le système de puissance dans la méditerranée pour connecter les réseaux électriques ainsi l’augmentation des exportations vers lEurope a travers des politiques de développement approprié  Etablissement des coopération entre les acteurs privé et publique
  9. 9. Situation présente du systèmeénergétique au Maroc
  10. 10. 3 - Situation présente du système énergétique au Maroc 95% des importations en matière d’énergie (Chiffres en 2007) Ressources énergétiques principales « charbon de bois , déchets des plantes » Plus de 15% des réserves mondiales de schiste argileux pétrolier La production des parcs éoliens est de 114 MW en 2009 La consommation totale de lélectricité est de 24 TWh en 2008 La demande en électricité à augmenté de 8% (chiffes 2007) La grande part de la production énergétique est basée sur lhydraulique et léolien Pas de réserves de combustible fossile
  11. 11. 3 - Situation présente du système énergétique au Maroc  Le développement des énergies renouvelables est devenu le centre d’intérêt de la politique du pays  Plusieurs mesures ont été formulés afin d’accélérer le développement des technologies des énergies renouvelables  la stratégie national des énergies au Maroc et le plan d’ action national prioritaire ont fixé des objectifs de 10 à12%de la demande primaire en énergie en 2020 et de 15 à 20% en 2030  Fournir de lénergie suffisante et fiable à léconomie et la population aussi bien quatténuer lenvironnement nuisible effectue la provenance de lapprovisionnement en énergie et lutilisation dénergie  Assurer la sécurité de lapprovisionnement en énergie par la diversification de carburant  Assurer la disponibilité et laccès à lénergie pour tous les segments de société aux prix raisonnables
  12. 12. 3 - Situation présente du système énergétique au Maroc• Mobiliser des sources dénergie indigènes, principalement lénergie renouvelable, mais aussi lintensification de prospections dhydrocarbures et la valorisation de schiste argileux pétrolière,• la capacité des énergies renouvelables est évalué à 14580MW en 2020• Moroccan Solar Plan prévoit des projet d énergie solaire avec un cout de 9 billion dollars qui va être financé par des fons privés et publiques , national et étrangers• En 2010 , le Maroc a commencer par introduire un cadre légal et régulier concernant le secteur de lénergie afin datteindre ces objectifs• Les réformes et les efforts fourni ont mis le pays dans une position favorable pour faire face aux défis résultant de sa stratégie dénergie renouvelable.• Les grands potentiels dénergie renouvelable combinés avec la proximité en Europe comme un marché délectricité potentiel sont de nouveaux atouts pour réaliser les buts du Maroc.
  13. 13. Potentiel en matière dénergiesrenouvelables
  14. 14. 4 - Potentiel en matière dénergies renouvelables 4.1 - L’énergie éolienne • Le succès de l’énergie éolienne au Maroc est en partie en raison du grand potentiel en énergie éolienne et en partie en raison de la maturité de technologie éoliennes. • La capacité dénergie éolienne va probablement augmenter en juin 2010 • Laugmentation de la capacité dénergie éolienne posera plusieurs défis à la stabilité du système délectricité, à cause de la technologie de vent.
  15. 15. 4 - Potentiel en matière dénergies renouvelables 4.2 - L’énergie solaire • Se divise en deux technologies : lénergie thermique solaire et lénergie photovoltaïque . • Au Maroc aucun choix na été décidé concernant la technologie à utiliser • Contrairement à lénergie éolienne, lénergie solaire nest pas encore en état de concurrencer la production actuelle de lénergie thermique. • Le manque en répartition est le principal obstacle qui limite le financement de cette énergie. • Des progrès considérables ont été apporté à la loi sur lénergie au Maroc afin de contribuer à la mise en place un cadre plus favorable. • Les règlementations de ce secteur au Maroc peut constituer un facteur essentiel pour attirer les investisseurs étrangers à fournir le capital nécessaire pour mettre en œuvre la technologie nécessaire afin dexploiter les capacités du Maroc en termes dénergie solaire.
  16. 16. Initiatives internationales visant leMaroc
  17. 17. 5 - Initiatives internationales visant le Maroc 5.1 - Plan solaire méditerranéen Les deux principaux objectifs du plan solaire méditerranéen sont:  Le développement des 20GW de capacité d’énergie renouvelables  L’achèvement d’une économie d’énergie considérable dans la région méditerranéenne d ’ici 2020 Le plan d’action programmé sera mis en place jusqu’à 2020 Le MSP programmé couvre 5 domaines clés au Maroc : politique /financier /infrastructure /connaissance /partenariat. Le Maroc peut bénéficier des mécanismes clés de financement du projet et d’investissement pour l’énergie renouvelable Infrastructure : le développement de l’interconnexion d’électricité entre l’UE et les voisins méditerranéen Le Maroc pourrait bénéficier de l’exportation d’énergie en renforçant les rapports avec lEurope et avec lAlgérie
  18. 18. 5 - Initiatives internationales visant le Maroc 5.2 - Desertec industries et transgreen/MedGrid  Objectifs de DII:  Créer des conditions favorables pour l’implémentation du concept Desertec  Développer le plan de lancement  Le projet Desertec favorise l’échange et la coopération particulièrement entre les acteurs d’état et privés  La création des réseaux universitaire Desertec qui pour objectif :  La réconciliation privé et publique , technologique, scientifique ,recherche &développement et les institutions académique intéressés et pouvant contribuer dans l’implémentation du concept de Desertec  Promouvoir le développement des ressources humaines  La contribution dans le design , la production ,installation et la maintenance du futur système énergétique Desertec
  19. 19. Instituts et organisations soutenants lesprojets
  20. 20. 6 - Initiatives internationales visant le Maroc 6.1 - Agence dÉnergie renouvelable Internationale (IRENA) Depuis janvier 2009, lIRENA est consacré à la diffusion et à lapprobation dénergie renouvelable. LIRENA est entré en vigueur après plus de 25 états signataires Ratifié la statue IRENA. IRENA montre 3 priorités qui sont:  létablissement du secrétariat IRENA  les structures de gouvernance  le développement dexpertise dans lIRENA Les missions de L’IRENA: linitiation / la mise enla gestion des connaissances et le consultatifs /des projets pilotes commençant avec œuvre des premiers programmes renforcement des capacités Les activités de lIRENA incluent le conseil et la consultation pour le développement de politique et la mise en œuvre aussi bien que financer des projets dénergie renouvelable. En ce qui concerne linfrastructure, lagence promet le développement de capacités locales et la compétence, y compris des interconnexions nécessaires.
  21. 21. 6 - Initiatives internationales visant le Maroc 6.2 - International Climate Governance/Clean Development Mechanism CDM en français MDP (Mécanismes de Développement Propre) est une approche essentielle pour soutenir les efforts de protection de lenvironnement au niveau mondial, y compris les pays émergents et en développement En Juillet 2010, plus de 5000 projets MDP sont en cours de validation et denregistrement. Alors que 60% des projets MDP sont renouvelables, elles ne représentent que 35% des réductions certifiées des émissions (URCE). La pertinence de certaines technologies dénergie renouvelable a montré des difficultés dans lutilisation de ces dernières comme un déclencheur pour le transfert de technologie et de financement MDP au Maroc :  Transfert du savoir faire  Participation au financement des projets.
  22. 22. 6 - Initiatives internationales visant le Maroc 6.3 - Clean Technology Fund  Le CTF promeut le financement à grande échelle pour la démonstration , le déploiement et le transfert de bas –les solutions carboniques qui promettent le potentiel énorme pour l’épargne  Le CTF doit favoriser le développement par le co-financement des programmes qui sont incorporés dans des plans nationaux et des stratégies, contribuer à la mise en œuvre des Buts de Développement de Millénaire (MDGs), et soutenir l’accord sur lavenir du régime de changement climatique  Les ressources CTF devraient supporter une transformation institutionnelle pour créer une durée finançant le mécanisme qui augmentera significativement des investissements futurs dans la stratégie du gouvernement et daméliorer la sécurité énergétique;  La base programmatique pour ces efforts est le Plan national mentionné ci-dessus dActions Prioritaires (PNAP) (MEMEE, 2008) comme une stratégie nationale principale pour poursuivre des occasions à faible teneur en carbone pour réaliser des objectifs économiques et sociaux nationaux.
  23. 23. 6 - Initiatives internationales visant le Maroc 6.4 - Forum d’Économies Majeur  Le Forum dÉconomies Majeur sur lÉnergie et le Climat (MEF) a lancé le Partenariat Mondial pour des technologies à faible teneur en carbone et climatefriendly.  LAction Fait des projets solaire et des technologies de vent préparées par le Danemark, lAllemagne et lEspagne décrivant les effets positifs de massifs en-haut-pesant dénergies renouvelables sont particulièrement appropriés pour le secteur dénergie renouvelable  Le but de cette conférence était détablir des étapes pour commencer la mise en œuvre des recommandations de le Laction Planifie daider déployer des technologies dénergie renouvelable à plus grande échelle dans le monde entier.  Amener des gouvernements et des experts ensemble pour surmonter les barrières dun avenir dénergie renouvelable et pousser idéalement à de nouveaux investissements à contribuer au financement de projets dénergie renouvelable
  24. 24. Conclusion
  25. 25. Conclusion IRENA pourrait jouer un rôle majeur dans le conseil fournissant des pratiques meilleures pour le développement de cadres législatifs appropriés. La mise en œuvre de projets dénergie renouvelable nécessairement na pas besoin dun stimulus extérieur si lengagement politique est fort dans le pays comme par exemple. Le Maroc : lAgence marocaine pour lÉnergie Solaire (MASEN) Le financement, les mécanismes et les fonds :  le CDM et le CTF, sont déjà disponibles et utilisés par des pays pour acquérir de lexpérience dans le secteur dénergie renouvelable  le CDM et le CTF peut seulement fournir une petite part des grands investissements exigés pour mettre en œuvre des projets dénergie renouvelable à grande échelle. le développement dinfrastructure:  les organisations présentées et les initiatives, comme le MSP et Transgreen/MedGrid concentrent en grande partie des rapports de grille régionaux et sur mise à jour dinfrastructure dénergie domestique le partenariat :  le progrès en coopération dénergie régionale est principalement réalisé à lextérieur du royaume de lénergie présentée et les structures de gouvernance climatiques.  le Commissaire européen pour lÉnergie et les ministres de lÉnergie du Maroc, lAlgérie et la Tunisie ont confirmé la Déclaration dAlger avec lobjectif commun daméliorer lintégration des marchés délectricité Nord-africains et européens
  26. 26. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

×