Céphalées Aigues

3 777 vues

Publié le

cours présentant les différents types de céphalées dites aiguës, d'installation brutale ou rapidement progressives.

Publié dans : Santé & Médecine
1 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 777
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
237
Commentaires
1
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Céphalées Aigues

  1. 1. Céphalée Aigue
  2. 2.  Plainte douloureuse centrée sur la région crânienne  Récente, d’installation rapide, non Céphalée Primaires & Secondaires progressive  Brutale, d’emblée maximale, souvent qualifiée de « Thunderclap Headache » : céphalée en Coup de Tonnerre  Reconnue par le patient comme apparaissant pour la première fois ;de novo  Ou chez un patient aux antécédents de céphalées chroniques mais dont cet épisode est totalement différent des céphalées antérieurement perçues Définition
  3. 3.  Motif fréquent de consultation Céphalée Aigue  Le médecin doit être capable Intérêt surtout aux urgences médicales d’écarter une maladie organique ou celle mettant en jeu le pronostic vital  Heureusement les céphalées associées à une morbidité et ou une mortalité importante surviennent peu souvent  Un bon interrogatoire est l’élément capital du diagnostic
  4. 4.  Plusieurs mécanismes neurochimiques  Distensions ou tractions des artères ou des veines  Compression des nerfs crâniens  Inflammation des muscles du crâne, du cou ou des méninges  Augmentation de la pression intracrânienne Céphalée Aigue Physiopathologie
  5. 5. Céphalée Aigue  Tout ces facteurs peuvent déclencher la douleur , ainsi transmise par le nerf trijumeau (5eme paire crânienne)  Des peptides neurotropes sont alors libérés et produisent la sensation douloureuse; dite céphalée. Physiopathologie
  6. 6. 1) Interrogatoire***  Constitue l’étape fondamentale d’orientation du diagnostic  Il s’attache à préciser:  les caractéristiques de la céphalée  Les signes d’accompagnement  Certains antécédents essentiels Céphalée Aigue Conduite à tenir
  7. 7. Céphalée Aigue Interrogatoire Caractéristiques  Est elle récente?  Caractère? habituel ou non  Mode de début? brutal, par àcoups successifs...  Siège? uni /bilatérale? Irradiations ?  Type? étau, brulures, pulsatilité...  Facteurs déclenchant ? Traumatisme crânien, plongée, contrariété...  Facteurs aggravants ? Efforts, toux, anteflexion de la tête...  Sévérité ? Et Retentissement sur la vie quotidienne.
  8. 8. Céphalée Aigue Interrogatoire Signes d’accompagnement  Nausées, Vomissements  Cervicalgies  Fièvre, altération de l’état général  Ralentissement psychique, trouble de la mémoire ou des autres fonction cognitives  Troubles neurologique focaux; visuel mono ou binoculaire, sensitifs et ou moteurs  Douleur oculaire, écoulement nasal
  9. 9. Céphalée Aigue Interrogatoire Antécédents  Age du patient  Antécédents médicaux et chirurgicaux  Antécédents familiaux  Traumatisme cervicocranien précédant les céphalées  Prise de médicaments : avant  et depuis l’apparition des céphalées Habitudes toxique  Contexte psychologique et degré d’insertion socio professionnelle
  10. 10. 2) L’examen clinique Gestes systématique devant des céphalées***  Prise de la Tension Artérielle  Raideur méningée ?  Température ? Etat général ?  Appréciation globale de l’acuité visuelle, Fond d’œil si HIC suspectée  Examen Neurologique a la recherche de signes de focalisation  Palpation des artères temporales, surtout si sujet âgé de plus de 50 ans Céphalée Aigue Conduite à tenir
  11. 11. 3) Examens Complémentaires En fonction de l’orientation étiologique ***          TDM cérébrale +/- injection de PC IRM cérébrale et ANGIO RM cérébrale Ponction lombaire Bilan biologique et surtout inflammatoire EEG Echodoppler cervical Angiographie cérébrale Examen Ophtalmologique complet Scanner des sinus et examen ORL... Céphalée Aigue Conduite à tenir
  12. 12. Formes Etiologiques des Céphalées Aigues CA Céphalée Aigue Etiologies CA Brutales CA d’Installation Coup-de-tonnerre Rapide Isolées Associées a un Déficit neurologique focalisé
  13. 13. Céphalées Aigues Brutales Isolées  Hémorragie Méningée ***  Intoxication à l’oxyde de carbone CO  Hypertension Intracrânienne Bénigne HIB  Hypotension Intracrânienne  Encéphalopathie hypertensive  Apoplexie hypophysaire Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  14. 14. Hémorragie Méningée  À évoquer en premier lieu ***  Préciser les circonstances de survenue  Céphalée d’installation ictale accompagnée de vomissements  Raideur de la nuque, signes de Kerning et Brudzinski  Parfois; perte de la connaissance pendant plus de une heure, voire confusion et même crises comitiales Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  15. 15. Hémorragie Méningée  L’examen princeps est le Scanner cérébral sans injection de PC Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées  Si Scanner normale : la PL est indispensable pour confirmer le diagnostic.
  16. 16. Hémorragie Méningée Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  17. 17. Hémorragie Méningée Prise en charge Toute hémorragie méningée impose un transfert médicalisé immédiat en milieu neurochirurgical Les objectifs du traitement sont de :  lutter contre la douleur du syndrome méningé aigu ;  supprimer la cause du saignement ;  prévenir et traiter les complications éventuelles. Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  18. 18. Hémorragie Méningée A. Prise en charge médicale Céphalée Aigue aux urgences avant le transfert : • • • • • • • l’appréciation du grade clinique par l’échelle de la WFNS, qui guide le pronostic immédiat et le choix du traitement Repos strict au lit; Bilan préopératoire Arrêt des apports par voie orale, mise en place d’une voie veineuse, sonde nasogastrique si trouble de la vigilance; Traitement antalgique par des médicaments qui ne perturbent pas les fonctions plaquettaires (Perfalgan®/exp, les salicylés et AINS sont en revanche contre-indiqués); Contrôle des fonctions vitales, TA ~ de 150 mmHg de systo); prévention du spasme artériel par la nimodipine (Nimotop ® , inhibiteur calcique) Surveillance rigoureuse : pouls, TA, conscience, T° toutes les 8 h, examen neurologique pluriquotidien à la recherche d’un déficit focal. Etiologies Brutales Isolées
  19. 19. Hémorragie Méningée A. Prise en charge interventionnelle Elle s’impose le plus tôt possible après mise en évidence d’un anévrisme, compte tenu du pronostic extrêmement grave d’un resaignement. Ce traitement est retardé (au-delà de la 2e semaine) s’il existe : - des troubles de la conscience; - des troubles neurovégétatifs sévères; - un spasme artériel. Le traitement peut être chirurgical ou neuroradiologique (endovasculaire) en fonction de l’état du patient et surtout de considérations anatomiques (localisation de l’anévrisme, aspect du collet). La décision du traitement optimal est prise au sein d’une équipe multidisciplinaire. Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  20. 20. Intoxication au CO  Survient dans un contexte évoquant  Céphalée, vertige, nausées et vomissements, acouphènes, hallucination, obnubilation pouvant aller jusqu’au coma  La coloration « cochenille » des téguments, un syndrome pyramidal et une hypertonie généralisées sont des signes spécifiques Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  21. 21. Intoxication au CO La coloration « cochenille » des téguments Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  22. 22. Intoxication au CO  L’oxygénothérapie est efficace, mais si le taux d’hémoglobine oxycarbonée est supérieure à 1,35 mmol/L ; le caisson hyperbare est nécessaire, Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  23. 23. HIC Idiopathique  HIC bénigne ou Pseudo Tumor Cerebri  Céphalées sévères, pulsatiles, peut parfois réveiller le patient  Exacerbée par les mouvement de Valsalva et la toux  Baisse transitoire de l’acuité visuelle de quelques secondes ( éclipse visuel), voir perte visuelle périphérique ou même cécité Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  24. 24. HIC idiopathique  Paralysie de la 6eme paire crânienne sans valeur localisatrice  Œdème papillaire avec pression du LCR augmentée  LCR, TDM et IRM cérébraux : sont normaux *** Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  25. 25. Mouvements oculaires d’une jeune femme ayant une hypertension intracrânienne (HIC) idiopathique. Elle a une paralysie du VI bilatérale secondaire à l’HIC (trois lignes du haut). Deux jours après une ponction lombaire, sa diplopie s’est nettement améliorée et ses mouvements oculaires sont normaux (trois lignes du bas). Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  26. 26. HIC idiopathique Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  27. 27. HIC idiopathique Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  28. 28. HIC idiopathique Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  29. 29. HIC idiopathique Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  30. 30. Hypotension Intracrânienne  Apres une PL ou par fistule de LCR  La pression d’ouverture du LCR est basse  LCR et TDM cérébrale généralement normaux  L’IRM montre des signes pathognomoniques; avec abaissement du tronc cérébral sur la lame quadrilatère, épaissicement et prise de contraste des méninges Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  31. 31. Hypotension Intracrânienne Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  32. 32. Hypotension Intracrânienne Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  33. 33. Encéphalopathie hypertensive  Céphalées brutales s’installant dans le sillage d’une HTA ou d’une éclampsie  Associe des troubles visuelles bilatéraux et une diplopie  Parfois crises convulsives ou coma Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  34. 34. Encéphalopathie hypertensive Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  35. 35. Encéphalopathie hypertensive Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées Aspect IRM en séquence FLAIR de leucoencéphalopathie postérieure dans un contexte d’HTA maligne
  36. 36. Apoplexie hypophysaire Céphalée Aigue  Peu fréquente  Infarctus ou Hémorragie de Etiologies l’hypophyse survenant dans un adénome hypophysaire parfois latent  Associant un violant mal de tête en situation sus nasale  Avec ophtalmoplégie, baisse de l’acuité visuelle  Altération de la conscience Brutales Isolées
  37. 37. Apoplexie hypophysaire Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  38. 38. Apoplexie hypophysaire Céphalée Aigue Etiologies Brutales Isolées
  39. 39. Céphalées Aigues Brutales Associée à un déficit neurologique focalisé Céphalée Aigue Etiologies Brutales  Accident Vasculaire Cérébral  Dissection carotidienne et vertébrale  Thrombose veineuse cérébrale  Malformation Artério Veineuse Associées
  40. 40. Accident Vasculaire Cérébral  Hématome Intra Parenchymateux  Infarctus cérébral Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  41. 41. Dissection carotidienne Et vertébrale Céphalée Aigue Etiologies  Céphalées ou cervicalgies*** précédant ou accompagnant l’ischémie  Puis déficit neurologique  Le signe de Claude Bernard Horner et la douleur sont très évocateur  Intérêt de : TDM cérébrale, Echodoppler des vaisseaux du cou et IRM cérébrale avec coupes natives Brutales Associées
  42. 42. Dissection carotidienne Et vertébrale Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  43. 43. Dissection carotidienne Et vertébrale Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  44. 44. Thrombose Veineuse Cérébrale La présentation clinique des TVC est polymorphe, soit:  Syndrome d’HIC isolé sans signes de localisation  Révélée par des signes focaux tels que: hémi syndrome sensitif, hémianopsie latérale homonyme, aphasie, crise d’épilepsie partielles ou généralisées  En cas de thrombose du sinus longitudinal supérieur, on peut rencontrer des troubles de la conscience et des hémiplégies alternantes  Celle du sinus caverneux; chémosis, ptosis et ophtalmoplégie Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  45. 45. Thrombose Veineuse Cérébrale Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  46. 46. Thrombose Veineuse Cérébrale Céphalée Aigue Etiologies Brutales Associées
  47. 47. Céphalées Aigues D’installation rapide  Céphalée avec fièvre et syndrome méningée : PL indispensable   Maladie de Horton Première crise de : • • • Migraine Névralgie du trijumeau D’Algie vasculaire de la face    Hemicrania continua    Névralgie d’Arnold SUNCT syndrome céphalée par : atteinte cérébrale du VIH, Cocaine, Antidépresseurs,,, Glaucome à angle fermé Sinusite aigue .... Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide
  48. 48. Céphalée avec fièvre et syndrome méningée  Ponction Lombaire indispensable *** Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide Raideur Méningée ? Signe de Brudzinski Signe de Kerning
  49. 49. Maladie de Horton  Age supérieur à 50 ans  Lourdeur temporale  Artère temporale indurée, douloureuse non pulsatile  Cécité monoculaire transitoire  Altération de l’état général ,Pseudo PR  syndrome inflammatoire; VS et CRP très augmenté  le diagnostic de certitude: Biopsie de l’artère temporale: « artérite gigantocellulaire » Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide
  50. 50. Maladie de Horton Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide
  51. 51. Destruction de la limitante élastique
  52. 52. Première crise de Migraine  Hémicrânie  Pulsatile  Évocatrice si précédée par une aura visuelle ou sensitive Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide SUNCT syndrome  Short-lasting Unilateral Neuralgiform headache attacks with Conjunctival injection and Tearing  Céphalée périorbitaire de 30 seconde à 1 min, se renouvelant jusqu’à 30 accés/heure  Rhinorrhée, rougeur conjonctivale et larmoiement parfois sanglant
  53. 53. Première crise de Névralgie du V Céphalée Aigue Etiologies Installation rapide
  54. 54. Conclusion Les céphalées aigues sont des urgences qui nécessitent un interrogatoire, un examen clinique soigneux et des investigations ciblées, afin d’écarter les affections mettant en jeu le pronostic vital telles que l’hémorragie méningée et les méningites et du pronostic fonctionnel, À cause de la morbidité associée au délai diagnostique d’ischémie ou d’hémorragie, un diagnostic rapide s’impose. Céphalée Aigue Conclusion

×