SCORM
Sharable Content Object Reference Model
Présenté par
Khaled Fayala
Hrizi Belgacem
Ouerfelli Achref
Saddem Taieb
2013
Plan
SCORM
Introduction AvantagesStructure
4Inconvénients
& problèmes
5Synthèse &
conclusion
2
Introduction
SCORM
3
Introduction
• Les établissements et personnel enseignant consacrent énormément de
temps et de ressources au développement...
Motivation
Difficulté de:
• Exporter des objets d’enseignement d’un serveur à un autre.
• Réutiliser des objets d’enseigne...
Définition (1)
 Un modèle
 Crée par ADL (Advanced Distributed Learning)
 Synthèse différents systèmes passés :
 AICC (...
Définition (2)
 SCORM permet aux systèmes d’apprentissage de mieux gérer
les contenus en favorisant :
7
 La recherche
 ...
8
DECOUPER LE CONTENU EN GRAINS
Le contenu n’est pas vu comme monobloc mais comme un ensemble de
plusieurs Unités d’Appren...
Objectifs de SCORM
 La communication entre les grains produits dans des environnements divers
et les plates-formes de for...
Evolution
10
1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
Structure de SCORM
SCORM
11
Structure de SCORM
12
1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion
Modèle
d’agrégation du
contenu : (CAM)
* Ressources
d’app...
Structure de SCORM
• Vise à décrire et échanger des éléments de formation, au
sein d’un entrepôt de documents pédagogiques...
Structure de SCORM
Représentation électronique de media:
 Texte
 Image
 Séquences sonores
 Page web
 Objet d’évaluati...
Structure de SCORM
15
SCO (Sharable Content Object) = Plus petite unité pédagogique
• Appelée aussi un grain ;
• Partageab...
Structure de SCORM
Ressources d’apprentissage (3)
16
SCO est :
 L’assemblage d’une ou de plusieurs ressources (Asset) et;...
Structure de SCORM
Les agrégations de contenus
17
Utilisée pour:
• Regrouper les grains en cours, chapitre, module, etc. e...
Structure de SCORM
18
= Assets + SCOs + Organisation de contenu
• Unité d'apprentissage (partie de cours par exemple) pouv...
Structure de SCORM
19
Un exemple de package de contenu
Package de contenus (Conditionnement du contenu)
1Introduction 4 In...
Structure de SCORM
20
Structure Manifest file
Package de contenus (Conditionnement du contenu)
1Introduction 4 Inconvénien...
Structure de SCORM
21
Un exemple de package de contenu
Package de contenus (Conditionnement du contenu)
Métadonnées
Organi...
Structure de SCORM
Environnement d’exécution RTE
22
o Un ensemble de Scripts (JavaScript) à ajouter aux ressources pour le...
Structure de SCORM
Environnement d’exécution RTE
23
o RTE Spécifie comment le contenu communique avec le LMS lorsque le mo...
Structure de SCORM
Environnement d’exécution RTE
24
Etat d’exécution :
LMSInitialize() Débute la session
LMSFinish() Met f...
Structure de SCORM
Environnement d’exécution RTE
25
cmi.core.lesson_status : permet de fixer si le cours a été vu ou pas.
...
Structure de SCORM
26
Environnement d’exécution RTE
SCO = Sharable
Content Object
Student A
SCO 1 : passed
1. L'utilisateu...
Structure de SCORM
Modèle de séquencement et de navigation
27
 Permet un parcours d’apprentissage individualisé
 Selon l...
Structure de SCORM
Modèle de séquencement et de navigation
28
Exemple :
 SCORM 2004 préconise que toutes les
fonctions de...
Avantages de SCORM
SCORM
29
Avantages de SCORM
30
Maintenabilité
et scalabilité
RapiditéVue Modèle
ACCESSIBILITE
ADAPTABILITE
DURABILITE
INTEROPERABIL...
31
ACCESSIBILITE • Capacité à trouver et à accéder à des composants
provenant de différentes sources et à les envoyer
vers...
32
ADAPTABILITE
• Capacité à adapter l’enseignement aux besoins
individuels et organisationnels.
Personnaliser la formatio...
33
MAINTENABILITE
• Capacité à résister à l’évolution des contenus
et aux changements sans surcoût de
reconception, reconf...
34
DURABILITE • Capacité à résister aux changements
technologiques sans surcout de reconception,
reconfiguration ou recoda...
35
INTEROPERABILITE
• Capacité à prendre des composants
développés sur un système donné et de les
utiliser dans un autre s...
36
REUTILISATION • Capacité de réutiliser des composantes
pédagogiques dans de multiples applications,
cours et contextes
...
37
Coût de l'intégration de contenu
Le standard SCORM a certainement réduit les coûts de contenu intégrant dans un LMS.
Av...
Inconvénients &
problèmes de SCORM
SCROM
38
4
Inconvénients
1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
39
• Structuration fondée su...
Inconvénients
40
• Il manque quelques guides de bonnes pratiques
en ce qui concerne la manière d'exploiter les
données de ...
Inconvénients
41
• Difficulté d'éditer et de corriger les
fautes de frappe.
Fautes de Frappe
1 Introduction 2 Objectifs 3 ...
Problèmes
42
• En considérant que le concepteur imagine les
réactions de l’apprenant et fixe les règles de
progression, on...
Problèmes
43
• En considérant que les parcours pédagogiques ne
sont qu’une succession de contenus, on oublie les
autres ty...
Problèmes
44
• 10 ans est une longue période. Depuis SCORM
2004 a été introduit de nouvelles technologies
font naissance c...
Problèmes
45
• La sécurité de l'API SCORM ne peut être
garanti que de façon très limitée, car il doit
être accessible à pa...
SCROM
46
Synthèse & Conclusion
5
Synthèse
• Synthèse entre LOM, SCORM et IMS-LD
47
1Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4Inconvénients 5 Conclusion
Synthèse
• 3 points de vue sur les objets pédagogiques
48
1Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4Inconvénients 5 Conclusion
Conclusion
• Malgré certaines difficultés rencontrées en pratique, SCORM a permis le
développement d’un écosystème de prod...
Références
• http://scorm.com/
• http://www.scorm.fr/
• http://www.adlnet.gov/scorm/
• http://www.innovativelearningtechno...
Merci pour votre attention
51
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SCORM : Sharable Content Object Reference Model

836 vues

Publié le

Les établissements et personnel enseignant consacrent énormément de temps et de ressources au développement et à l’adaptation du matériel pédagogique.
Dans cette présentation, nous allons décrire SCORM :)
Je vous laisse le temps pour regarder cette présentation.
Enjoy

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
836
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Les établissements et personnel enseignant consacrent énormément de temps et de ressources au développement et à l’adaptation du matériel pédagogique.
    De plus en plus d’équipes de développeurs et d’éducateurs à travers le monde se tournent vers des stratégies de :
    Partage et d’échange du matériel pédagogique numérisé, adoptant pour ce faire, une sorte de « langage descriptif commun » (des métadonnées) visant à faciliter l’évolution, la gestion et le libre-échange des « objets pédagogiques ».
    Réutilisation des objets d’enseignement entre différents cours
  • Un ensemble de recommandations développées et préconisées par un groupe représentatif d’utilisateurs réunis au sein de forums, comme l’IETF, le W3C, le Dublin Core, l’AICC,…
    Un ensemble de règles de conformité édictées par un organisme de normalisation institutionnelle, comme l’ISO au niveau international (l’AFNOR au niveau français), CEN au niveau européen…
  • Eviter les diapos chargés!
  • Vous pouvez ajouter un historique
  • A modifier avec des annimations
  • Les métadonnées sont des données descriptives sur le cours. Alors que les méta-données n'est pas obligatoire, il est nécessaire pour la réutilisation du contenu. Les métadonnées permettent pour la recherche et la découverte de SCO et les agrégations, et vous donne suffisamment d'informations après la découverte de l'ouverture de la ressource elle-même n'est pas nécessaire.
  • Les métadonnées sont des données descriptives sur le cours. Alors que les méta-données n'est pas obligatoire, il est nécessaire pour la réutilisation du contenu. Les métadonnées permettent pour la recherche et la découverte de SCO et les agrégations, et vous donne suffisamment d'informations après la découverte de l'ouverture de la ressource elle-même n'est pas nécessaire.
  • Les métadonnées sont des données descriptives sur le cours. Alors que les méta-données n'est pas obligatoire, il est nécessaire pour la réutilisation du contenu. Les métadonnées permettent pour la recherche et la découverte de SCO et les agrégations, et vous donne suffisamment d'informations après la découverte de l'ouverture de la ressource elle-même n'est pas nécessaire.
  • Les métadonnées sont des données descriptives sur le cours. Alors que les méta-données n'est pas obligatoire, il est nécessaire pour la réutilisation du contenu. Les métadonnées permettent pour la recherche et la découverte de SCO et les agrégations, et vous donne suffisamment d'informations après la découverte de l'ouverture de la ressource elle-même n'est pas nécessaire.
  • Permet d’assurer aux systèmes d’apprentissage en ligne de trouver, importer, partager, réutiliser, et exporter les contenus d’apprentissage, de manière normalisée. »
    La capacité à prendre des composantes pédagogiques développés en un seul endroit avec un ensemble d'outils ou de la plateforme et les utiliser dans un autre emplacement avec un ensemble différent d'outils ou de plate-forme.
    Intérêt : la communication entre contenus et plate-forme.
  • Structuration fondée sur le contenu (course, chapter, module) et non sur l’activité de l’apprenant
    Bien adapté aux cours classiques (cours transmissifs/évaluations automatisées)
    Soulève un problème important de réingénierie des ressources numériques
  • 3 points de vue sur les objets pédagogiques
  • SCORM : Sharable Content Object Reference Model

    1. 1. SCORM Sharable Content Object Reference Model Présenté par Khaled Fayala Hrizi Belgacem Ouerfelli Achref Saddem Taieb 2013
    2. 2. Plan SCORM Introduction AvantagesStructure 4Inconvénients & problèmes 5Synthèse & conclusion 2
    3. 3. Introduction SCORM 3
    4. 4. Introduction • Les établissements et personnel enseignant consacrent énormément de temps et de ressources au développement et à l’adaptation du matériel pédagogique. • De plus en plus d’équipes de développeurs et d’éducateurs à travers le monde se tournent vers des stratégies de : 4 Partage et échange des objets pédagogiques Réutilisation 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    5. 5. Motivation Difficulté de: • Exporter des objets d’enseignement d’un serveur à un autre. • Réutiliser des objets d’enseignement dans des différents cours. • Rechercher des bibliothèques d’objets pédagogiques ou des répertoires de médias au travers d’environnements d’apprentissage différents. 5 Sharable Content Object Reference Model 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    6. 6. Définition (1)  Un modèle  Crée par ADL (Advanced Distributed Learning)  Synthèse différents systèmes passés :  AICC (Aviation Industry Computer-Based Training Committee)  IMS (Instructional Management Systems)  LOM (Learning Object Metadata) 6 Un ensemble de recommandations développées et préconisées par un groupe représentatif d’utilisateurs réunis au sein de forums, comme l’IETF, le W3C, le Dublin Core, l’AICC,… 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    7. 7. Définition (2)  SCORM permet aux systèmes d’apprentissage de mieux gérer les contenus en favorisant : 7  La recherche  L’importation  Le partage  La réutilisation  L’exportation 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    8. 8. 8 DECOUPER LE CONTENU EN GRAINS Le contenu n’est pas vu comme monobloc mais comme un ensemble de plusieurs Unités d’Apprentissage. DECRIRE LE COURS C’est plus facile de les retrouver, de les classer et/ou de les réutiliser. Les principales informations demandées par SCORM sont :  Des informations générales de la ressource (titre, langue, description, mot clé, structure,..)  Des données techniques (format, taille de fichier …)  Des données pédagogiques (type de ressources, d’interactivité, difficulté, …), etc. COMMUNIQUER LE CONTENU AVEC UNE PLATEFORME E-LEARNING SCORM explique comment les grains s’agencent entre eux, et quelles ressources ils utilisent. Objectifs de SCORM 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    9. 9. Objectifs de SCORM  La communication entre les grains produits dans des environnements divers et les plates-formes de formation.  Rendant ainsi possible la récupération d’informations de type : • Temps passé sur les grains de formation, sur la formation globale; • Les scores aux exercices et évaluations; • Le parcours et progression de chaque apprenant dans son apprentissage  Il définit : • La façon dont les grains doivent être décrits pour communiquer avec les plates-formes; • La façon dont les plates-formes doivent être conçues pour permettre cette communication. 9 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    10. 10. Evolution 10 1 Introduction 3 Avantages2 Structure 5 Conclusion4Inconvénients
    11. 11. Structure de SCORM SCORM 11
    12. 12. Structure de SCORM 12 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion Modèle d’agrégation du contenu : (CAM) * Ressources d’apprentissage (assets, sco) * Organisation de contenu * Package de contenu Environnement d’exécution (RTE) Séquencement et navigation (SN) Pour les objets d’apprentissage Pour la présentation dynamique des objets • Décrit comment identifier et organiser un contenu e- Learning. • Renseigner, via des métadonnées toutes les activités Décrit les exigences du système de gestion de l'apprentissage nécessaire à la gestion de l'environnement d'exécution. Décrit comment le système interprète les règles de séquencement 3 Avantages2 Structure de SCORM
    13. 13. Structure de SCORM • Vise à décrire et échanger des éléments de formation, au sein d’un entrepôt de documents pédagogiques. • Comporte trois niveaux de métadonnées : « Asset » ou « Ressources multimédia ». « SCO » ou « grains de formation ». « Agrégation de contenus » ou « Cours, parcours ». • Ces métadonnées sont regroupées dans des catalogues ou conditionnées avec les ressources qu’elles décrivent. 13 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    14. 14. Structure de SCORM Représentation électronique de media:  Texte  Image  Séquences sonores  Page web  Objet d’évaluation  Autres éléments pouvant être envoyés à un navigateur Web 14 Asset = la forme la plus élémentaire du contenu pédagogique Un Asset peut être décrit avec des métadonnées pour l’indexer dans des dépôts de données Ressources d’apprentissage (1) Modèle d’agrégation du contenu 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    15. 15. Structure de SCORM 15 SCO (Sharable Content Object) = Plus petite unité pédagogique • Appelée aussi un grain ; • Partageable; • Indépendante donc réutilisable dans d’autres contextes. SCO et assets sont décrits par des métadonnées (LOM) • Identifiables; • Classables. Ressources d’apprentissage (2) Modèle d’agrégation du contenu 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    16. 16. Structure de SCORM Ressources d’apprentissage (3) 16 SCO est :  L’assemblage d’une ou de plusieurs ressources (Asset) et;  D’un code JavaScript lui permettant de communiquer avec un LMS  Représente une ressource pédagogique cohérente et consistante Modèle d’agrégation du contenu 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    17. 17. Structure de SCORM Les agrégations de contenus 17 Utilisée pour: • Regrouper les grains en cours, chapitre, module, etc. et y associer des parcours • C’est l’agrégation de contenus qui sera utilisée pour permettre le transfert d’un contenu d’un LMS vers un autre. Content Aggregation Asset SCO (Sharable Content Object) Content Aggregation Metadata SCO Metadata Asset Metadata Chaque niveau est décrit avec un sous-ensemble précis de métadonnées 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    18. 18. Structure de SCORM 18 = Assets + SCOs + Organisation de contenu • Unité d'apprentissage (partie de cours par exemple) pouvant être diffusée de manière indépendante • contient toutes les informations nécessaires pour faire fonctionner un cours • permet d’importer une séquence d’apprentissage dans un LMS Définit les ressources d'apprentissage trouvé dans le paquet de contenu. Cela peut être des ressources d'apprentissage externes ou internes. Des données descriptives sur le cours, nécessaire pour la réutilisation du contenu. Permettent la recherche et la découverte de SCO et les agrégations Décrit la structure et les ressources associées . Le fichier manifeste doit être nommé imsmanifest.xml et doit être trouvée à la racine du package de contenu. Important ! XML permet de distinguer le contenu de la présentation  cours réutilisable dans d’autres plates-formes Contient la structure de l’Unité pédagogique. Elle représente une hiérarchie d’activités pédagogiques associées à des règles de séquencement. Il s’agit donc d’un guide indiquant au LMS comment gérer ces activités avec un apprenant. Package de contenus (Conditionnement du contenu) 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    19. 19. Structure de SCORM 19 Un exemple de package de contenu Package de contenus (Conditionnement du contenu) 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    20. 20. Structure de SCORM 20 Structure Manifest file Package de contenus (Conditionnement du contenu) 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    21. 21. Structure de SCORM 21 Un exemple de package de contenu Package de contenus (Conditionnement du contenu) Métadonnées Organisation Ressources 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    22. 22. Structure de SCORM Environnement d’exécution RTE 22 o Un ensemble de Scripts (JavaScript) à ajouter aux ressources pour leur permettre de : • Lancer des ressources d’apprentissage (Assets et SCOs) par la plate- forme (LMS) • Communiquer des données (métadonnées) au LMS. o 49 données peuvent potentiellement être communiquées au LMS via 8 commandes. Sur ces 49 données, 12 sont obligatoires et 37 optionnelles. o Il peut s’agir du nom de l’étudiant, de sa position dans le cours, de ses préférences (langues, volume...), de ses résultats aux exercices, de l’état d’une unité de sens (lu/non lu), etc. 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    23. 23. Structure de SCORM Environnement d’exécution RTE 23 o RTE Spécifie comment le contenu communique avec le LMS lorsque le module est en cours de lecture. o 2 étapes importantes dans le processus de communication : 1. Le contenu doit trouver le LMS puis une fois le LMS identifié, le contenu peut communiquer avec une série de commandes « Get » et « Set » complétées par un vocabulaire adéquat. 2. Une commande de type « Get » permet de récupérer une donnée du LMS o Une commande de type « Set » permet de mettre à jour une donnée sur le LMS. Par exemple avec ce jeu de commande, il est possible de récupérer le nom de l’apprenant (Get) ou d’enregistrer son score obtenu (Set) sur une leçon. 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    24. 24. Structure de SCORM Environnement d’exécution RTE 24 Etat d’exécution : LMSInitialize() Débute la session LMSFinish() Met fin à la session Transfert des données apprenant LMSGetValue(‘’cmi.group.element’’))Lit une valeur LMSSetValue (‘’cmi.group.element,value’’) Ecrit une valeur LMSCommit() Vérifie la concordance des données Gestion de l’état (erreurs) LMSGetLastError(errornumber) Lit les messages d’erreur LMSGetErrorString() Lit le numéro de l’erreur LMSGetDiagnostic() Lit les paramètres d’erreur 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    25. 25. Structure de SCORM Environnement d’exécution RTE 25 cmi.core.lesson_status : permet de fixer si le cours a été vu ou pas. Valeurs retournées = passed, completed, incomplete, cmi.core.score.raw : permet d'envoyer le score du cours à la LMS. cmi.core.session_time : Renvoie le temps passé dans la session. cmi.core.student_name : Renvoie le nom de l’apprenant dans la session. cmi.core.lesson_location : Renvoie le nom de la page en cours cmi.core.total_time : Temps total passé dans le SCO cmi.core.score : Renvoie le score obtenue pour le SCO. 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    26. 26. Structure de SCORM 26 Environnement d’exécution RTE SCO = Sharable Content Object Student A SCO 1 : passed 1. L'utilisateur utilise un SCO 2. Chaque SCO doit retourner au LMS l'état des manipulations d'un apprenant donné 3. L'information concernant l'utilisation du SCO est stockée dans une base Learning Management System Exemple 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    27. 27. Structure de SCORM Modèle de séquencement et de navigation 27  Permet un parcours d’apprentissage individualisé  Selon la façon dont le professeur a construit la progression  Selon la progression de l’apprenant  Décrit les la progression des activités d'apprentissage sous forme d'une arborescence des activités Personnalisation pour chaque apprenant 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    28. 28. Structure de SCORM Modèle de séquencement et de navigation 28 Exemple :  SCORM 2004 préconise que toutes les fonctions de séquencement sont externes aux SCOs. Les concepteurs ont la possibilité de définir la manière dont l’apprenant peut enchaîner les SCOs.  Le LMS contrôle la navigation entre les SCOs. Les règles de navigation sont externes aux SCOs, stockées dans le LMS.  Un même ensemble de SCO peut être joué avec des chemins différents ! 1Introduction 4 Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    29. 29. Avantages de SCORM SCORM 29
    30. 30. Avantages de SCORM 30 Maintenabilité et scalabilité RapiditéVue Modèle ACCESSIBILITE ADAPTABILITE DURABILITE INTEROPERABILITE REUTILISABILITE MAINTENABILITE 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    31. 31. 31 ACCESSIBILITE • Capacité à trouver et à accéder à des composants provenant de différentes sources et à les envoyer vers de nouveaux emplacements. • Concerne la description et la diffusion des ressources. Avoir une façon commune de les décrire qui permette de les repérer facilement quel que soit, leur emplacement. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    32. 32. 32 ADAPTABILITE • Capacité à adapter l’enseignement aux besoins individuels et organisationnels. Personnaliser la formation Adapter à différents profils d’apprenants. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    33. 33. 33 MAINTENABILITE • Capacité à résister à l’évolution des contenus et aux changements sans surcoût de reconception, reconfiguration ou recodage. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    34. 34. 34 DURABILITE • Capacité à résister aux changements technologiques sans surcout de reconception, reconfiguration ou recodage. • Les ressources doivent pouvoir rester utilisables dans un environnement technique en constante évolution et donc être le plus possible indépendantes d’un logiciel ou d’une technologie. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    35. 35. 35 INTEROPERABILITE • Capacité à prendre des composants développés sur un système donné et de les utiliser dans un autre système. • Intérêt : la communication entre contenus et plate-forme. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    36. 36. 36 REUTILISATION • Capacité de réutiliser des composantes pédagogiques dans de multiples applications, cours et contextes Réduire le temps Ne pas remplacer tous le contenu eLearning Indépendance et la capacité de s’intégrer dans des systèmes variés Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    37. 37. 37 Coût de l'intégration de contenu Le standard SCORM a certainement réduit les coûts de contenu intégrant dans un LMS. Avantages de SCORM 1 Introduction 4Inconvénients 5 Conclusion3 Avantages2 Structure de SCORM
    38. 38. Inconvénients & problèmes de SCORM SCROM 38 4
    39. 39. Inconvénients 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion 39 • Structuration fondée sur le contenu (cours, chapitre , module) et non pas sur l’activité de l’apprenant. Structuration
    40. 40. Inconvénients 40 • Il manque quelques guides de bonnes pratiques en ce qui concerne la manière d'exploiter les données de traçage (en anglais : tracking, ou tracing) Manque de traçage 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    41. 41. Inconvénients 41 • Difficulté d'éditer et de corriger les fautes de frappe. Fautes de Frappe 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    42. 42. Problèmes 42 • En considérant que le concepteur imagine les réactions de l’apprenant et fixe les règles de progression, on nie la diversité des situations et la capacité de l’apprenant à s’orienter par lui-même. Orienter l’utilisateur vaut mieux que l’obliger. Méthodes pédagogiques 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    43. 43. Problèmes 43 • En considérant que les parcours pédagogiques ne sont qu’une succession de contenus, on oublie les autres types d’activités, notamment collaboratives. Erreur conceptuelle 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    44. 44. Problèmes 44 • 10 ans est une longue période. Depuis SCORM 2004 a été introduit de nouvelles technologies font naissance comme les smartphone, le cloud computing mais le monde SCORM est encore isolé sur un navigateur basique. Technologies 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    45. 45. Problèmes 45 • La sécurité de l'API SCORM ne peut être garanti que de façon très limitée, car il doit être accessible à partir de JavaScript et par conséquent peut également être manipulé de l'extérieur. Sécurité 1 Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4 Inconvénients & Problèmes 5 Conclusion
    46. 46. SCROM 46 Synthèse & Conclusion 5
    47. 47. Synthèse • Synthèse entre LOM, SCORM et IMS-LD 47 1Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4Inconvénients 5 Conclusion
    48. 48. Synthèse • 3 points de vue sur les objets pédagogiques 48 1Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4Inconvénients 5 Conclusion
    49. 49. Conclusion • Malgré certaines difficultés rencontrées en pratique, SCORM a permis le développement d’un écosystème de produits permettant de réutiliser efficacement les logiciels et les formations.  Côté logiciel: Il existe d’une part les plateformes d’apprentissage LMS qui permettent d’intégrer tout type de formation développée suivant la norme SCORM et d’autre part, des logiciels de création de contenu qui permettent d’exporter le contenu suivant cette norme.  Côté formation: Les cours SCORM peuvent être intégrés facilement dans différentes plateformes de formation LMS. Toutes ces réutilisations peuvent permettre des économies importantes. 49 1Introduction 2 Objectifs 3 Structure 4Inconvénients 5 Conclusion
    50. 50. Références • http://scorm.com/ • http://www.scorm.fr/ • http://www.adlnet.gov/scorm/ • http://www.innovativelearningtechnologies.fr/tendances/scorm- qu%E2%80%99est-ce-que-c%E2%80%99est-174 • http://projet.c2imes.org/index.php?option=com_content&task=view&id=36&Item id=53 • http://www.elearning-standard.com/fr/scorm-2004-quel-bilan-apres-8-ans- dexistence/ • http://www.elearning-standard.com/fr/aicc-et-scorm-repondent-ils-aux-besoins- des-tests-en-ligne/ • http://www.elearning-standard.com/fr/tag/scorm/ 50
    51. 51. Merci pour votre attention 51

    ×