Kim lachance.doc

257 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Kim lachance.doc

  1. 1. KIM LACHANCE<br />430-166-LI<br />Analyse du domaine de la restauration<br />Me voici, me voilà<br />Autoprésentation<br />Travail présenté à<br />M. Éric JOLICOEUR<br />Mme Line VERRET<br />Cégep Limoilou, Campus Charlesbourg<br />Gestion d’un établissement de restauration<br />Le 2 septembre 2011<br />Table des matières<br />Qui je suis…………………………………………………………………………………………………….3<br />Mon cheminement des dernières années………………………………………………………………3<br />Le choix d’étudier en GER………………………………………………………………………………...3<br />Mon expérience et mes connaissances dans le domaine…………………………………………..4<br />Mon projet d’avenir et mes centres d’intérêts en GER………………………………………………4<br />Mes attentes face à la formation et ma vision de la formation……………………………………..4<br />Ce qui me motive et ce qui me préoccupe par rapport à ma formation…………………………..4<br />Qui je suis<br />Je me nomme Kim Lachance et je suis maintenant âgée de vingt ans. Je suis originaire de Victoriaville. Cependant, j’ai vécu les dix-huit premières années de ma vie dans le village situé à côté de Victoriaville et qui porte le nom de Saint-Valère. Pour la durée de mes études au cégep, j’habite à Charlesbourg, dans l’arrondissement du collège.<br />Mon cheminement des dernières années<br /> Dans les dernières années, j’ai amorcé un programme de lettres. J’ai donc fait un pré-universitaire dans le programme d’Arts et Lettres au profil Culture et Communication au cégep de Victoriaville pour ensuite faire une première année de baccalauréat en Études littéraires et culturelles à l’Université de Sherbrooke. Dès la fin de ma première session universitaire, je ne sentais pas que j’avais ma place dans le monde littéraire. Les gens qui étudient et qui travaillent dans ce domaine ont une personnalité ainsi qu’une vision du monde qui ne me correspond pas. De plus, je trouvais qu’à la suite du programme, la perspective d’emploi n’était pas très bonne. Je me suis rendue compte que lire pour moi était plus un passe-temps qu’une passion.<br />Le choix d’étudier en GER<br />Tout en discutant avec mon entourage concernant mon avenir, ma mère m’a rappelé qu’étant un peu plus jeune je disais vouloir travailler dans l’industrie de la restauration. Je me suis rappelé qu’au cours de ma deuxième année de secondaire, j’avais l’intention de me partir un petit commerce avec l’une de mes amies. Vers ma quatrième année de secondaire, je voulais aller au collège Mérici pour entreprendre des études pour travailler dans les cuisines des hôtels. C’est en discutant avec ma cousine de mon changement de branche d’études qu’elle m’a informé qu’il existait un programme de gestion dans le domaine alimentaire qui pourrait probablement m’intéresser. Puisqu’elle n’en savait pas beaucoup sur le programme et que ça fait quelques années déjà qu’elle s’était informée, j’ai fait mes propres recherches sur le site Internet du cégep. Je me suis rendue compte que c’était un programme qui pourrait m’aider à me rapprocher d’un rêve de jeunesse. <br />Mon expérience et mes connaissances dans le domaine<br />Je n’ai très peu de connaissances dans le domaine de la restauration. Par contre, mes premiers emplois étudiants ont quand même été dans le domaine alimentaire. J’ai travaillé dans deux usines alimentaires et dans deux secteurs très différents. Avec ces emplois, j’ai pu m’apercevoir de l’importance de l’hygiène d’un employé et de l’importance de bien faire son travail pour éviter de salir, mais surtout de contaminer les équipements qui produisent les aliments que les clients vont consommer. <br />Centre du rasoir, VictoriavilleTechnicienne en venteMars 2011 à aujourd’huiSaputo,VictoriavilleJournalièreSeptembre 2010 à Décembre 2010Croustilles Yum-Yum,WarwickAide-généraleJuin à Août 2009<br />Je suis inscrite à une revue culinaire depuis quelques années et je visite régulièrement le site de Kraft Canada.<br />Mon projet d’avenir et mes centres d’intérêts en GER<br />Depuis que je suis jeune, je souhaite avoir un petit commerce. Pour le moment, je n’ai pas une idée fixe, mais quelques idées d’éventuels projets. Ma première idée a été de partir une pâtisserie avec une chocolaterie d’intégrée. Deuxièmement, j’aimerais me partir un petit café bistro. Ce qui me plairait aussi serait de travailler dans la cuisine d’un hôtel ou bien de partir une entreprise de cuisiniers qui vont faire à manger chez les clients. <br />Mes attentes face à la formation et ma vision de la formation<br />En étudiant dans le programme de Gestion d’un établissement de restauration, je souhaite recevoir de mes comparses des idées qui pourraient m’aider à bâtir mon projet. De plus, je sens que le programme va m’aider à mieux me concevoir l’idée de ce qu’est d’avoir un restaurant et d’avoir des trucs pour pouvoir y parvenir. <br />Ce qui me motive et ce qui me préoccupe par rapport à ma formation <br />Ma préoccupation principale est que je n’ai aucune base en restauration et je crois que ça pourrait éventuellement me nuire à la longue. De plus, je sens que j’ai du retard à prendre comparativement à ceux qui travaillent déjà dans le domaine depuis quelques années. Dans ma famille, l’importance a toujours été de faire soi-même ses plats et je crois que ce qui me motive à faire cette formation est le désir de partager des recettes de famille qui pourrait créer <br />

×