Exposé: Les personnes chez Benveniste Université Ibn Tofail Faculté des Lettres & des Sciences Humaines Kénitra Semestre I...
I- Introduction Les personnes chez Benveniste II- Définitions   1- Dictionnaire linguistique J. Dubois 2- La grammaire d’a...
I- Introduction Notre exposé intitulé  les personnes  est basé essentiellement sur l’article de  Benveniste « la nature de...
I- Introduction Ce livre comporte des recueils d’articles comportant des synthèses  sur les théories contemporaines du lan...
I- Introduction Le présent travail est consacré à la cinquième partie dans laquelle Benveniste donne une proposition pour ...
II- Définitions   1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La personne est une catégorie grammaticale reposant sur la référe...
II- Définitions   1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La communication ou échange verbal implique donc : - Un locuteur,...
II- Définitions   1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La première et la deuxième personne renvoient à des êtres humains...
II- Définitions   La troisième personne qui renvoie à des études ou des objets du monde,  s’exprime par des pronoms person...
II- Définitions   2- La grammaire d’aujourd’hui   Selon la grammaire d’aujourd’hui, les pronoms personnels subissent des v...
III- La nature des pronoms   Benveniste s’attaque à la conception traditionnelle de la grammaire, selon laquelle les forme...
III- La nature des pronoms   À l’encontre de la grammaire traditionnelle qui donne la même définition concernant les prono...
III- La nature des pronoms   1- La personne   L’emploi du pronom personnel  -je-  ne tient pas seulement à la structure mo...
III- La nature des pronoms   1- La personne   L’emploi des pronoms personnels - je-  et - il-  dépend des genres de texte,...
III- La nature des pronoms   1- La personne   Pour Benveniste le  -je-  et le – tu-  se réfèrent uniquement à la réalité d...
III- La nature des pronoms   1- La personne   Ces définitions de – je -  et de – tu -  sont propres à leur position comme ...
III- La nature des pronoms   1- La personne   De ce fait, on peut dire que l’essentiel est la réalisation entre l’indicate...
III- La nature des pronoms   1- La personne   Benveniste traite le problème de référence du sujet parlant, il considère le...
III- La nature des pronoms   1- La personne Selon Benveniste pour résoudre le problème d’intersubjectivité dans le langage...
III- La nature des pronoms   2- La non-personne   Dans la classe formelle des pronoms  c'est-à-dire la  troisième personne...
III- La nature des pronoms   2- La non-personne   <ul><li>Pour affirmer que la  troisième personne  est une  non-personne ...
IV- Conclusion   En général, l’analyse de différentes  formes pronominales permet de distinguer et de reconnaître d’autres...
Bibliographie   <ul><li>E. Benveniste,1966,  problèmes   de linguistique   générale  ,tome I ,collection Tel ,édition Gall...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

DivLing - Les personnes chez Benveniste

6 469 vues

Publié le

Présenté par : Sandid Hanane
Element : Grammaire textuelle

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 469
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
69
Actions
Partages
0
Téléchargements
125
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

DivLing - Les personnes chez Benveniste

  1. 1. Exposé: Les personnes chez Benveniste Université Ibn Tofail Faculté des Lettres & des Sciences Humaines Kénitra Semestre II Master Langue Française et Diversité Linguistique Séminaire : Grammaire textuelle Préparée par : Sous la direction du : SANDID Hanane Professeur Houria BOUARICH Année universitaire : 2006-2007
  2. 2. I- Introduction Les personnes chez Benveniste II- Définitions 1- Dictionnaire linguistique J. Dubois 2- La grammaire d’aujourd’hui III- La nature des pronoms 1- La personne 2- La non-personne IV- Conclusion
  3. 3. I- Introduction Notre exposé intitulé les personnes est basé essentiellement sur l’article de Benveniste « la nature des pronoms», dans son livre «problèmes de linguistique générale » tome 1.
  4. 4. I- Introduction Ce livre comporte des recueils d’articles comportant des synthèses sur les théories contemporaines du langage et des études sur structures et fonctions, constances syntaxique, lexique, types de phrases , indicateurs de la deixis et de la subjectivité
  5. 5. I- Introduction Le présent travail est consacré à la cinquième partie dans laquelle Benveniste donne une proposition pour une linguistique de la communication et du discours.
  6. 6. II- Définitions 1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La personne est une catégorie grammaticale reposant sur la référence aux participants à la communication et à l’énoncé produit.
  7. 7. II- Définitions 1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La communication ou échange verbal implique donc : - Un locuteur, première personne -je- - Un interlocuteur, deuxième personne -tu- - Un objet énoncé, (ce dont on parle) -il-
  8. 8. II- Définitions 1- Dictionnaire linguistique J. Dubois La première et la deuxième personne renvoient à des êtres humains et s’expriment par des noms personnels dont les propriétés sémantiques et syntaxiques sont proches de celles des noms propres.
  9. 9. II- Définitions La troisième personne qui renvoie à des études ou des objets du monde, s’exprime par des pronoms personnels dont les propriétés syntaxiques et sémantiques sont proches du celles du syntagme nominal. 1- Dictionnaire linguistique J. Dubois
  10. 10. II- Définitions 2- La grammaire d’aujourd’hui Selon la grammaire d’aujourd’hui, les pronoms personnels subissent des variations, ils sont de ce fait classés selon cinq catégories : 1- catégorie de la personne. 2- catégorie du nombre 3- catégorie du genre 4- catégorie de la fonction 5- l’opposition des formes conjointes et disjointes
  11. 11. III- La nature des pronoms Benveniste s’attaque à la conception traditionnelle de la grammaire, selon laquelle les formes du pronom constituent une même classe formelle et fonctionnelle. Pour lui la définition ordinaire des pronoms personnels abolit la nation de personne.
  12. 12. III- La nature des pronoms À l’encontre de la grammaire traditionnelle qui donne la même définition concernant les pronoms personnels je/tu/il, Benveniste affirme que la personne est propre seulement à -je- et -tu- et fait défaut dans -il- qui la considère comme la non-personne.
  13. 13. III- La nature des pronoms 1- La personne L’emploi du pronom personnel -je- ne tient pas seulement à la structure morphologique et syntaxique des langues, mais tient également au processus de l’énonciation linguistique.
  14. 14. III- La nature des pronoms 1- La personne L’emploi des pronoms personnels - je- et - il- dépend des genres de texte, mais il existe une autre distinction qui se manifeste dans l’organisation référentielle puisque le nom constitue une notion constante et objective, capable de rester virtuelle ou à s’actualiser dans un objet. Tandis que le - je - ne constitue pas une classe de référence puisque chaque –je- a sa référence propre et correspond chaque fois à un être unique.
  15. 15. III- La nature des pronoms 1- La personne Pour Benveniste le -je- et le – tu- se réfèrent uniquement à la réalité de discours puisque –je- signifie «  la personne qui énonce la présente instance de discours contenant –je-  ». Autrement dit le référent peut être différent à chaque situation et à chaque instance de discours. Cette définition est valable également pour le pronom - tu - en introduisant la situation d’allocution, on obtient une définition symétrique pour - tu- l ’ «  individu allocuté dans la présente instance linguistique –tu- ».
  16. 16. III- La nature des pronoms 1- La personne Ces définitions de – je - et de – tu - sont propres à leur position comme catégorie de langage, qu’elle soit implicite ou explicite. Donc la référence constante constitue le trait qui unit à – je/tu- des indicateurs relevant par leur forme et leur aptitudes combinatoires de classes différentes.
  17. 17. III- La nature des pronoms 1- La personne De ce fait, on peut dire que l’essentiel est la réalisation entre l’indicateur de personne, de lieu, de temps et la présente instance de discours. Benveniste donne l’exemple par ici et maintenant qui délimitent l’instance spatiale et temporelle de la présente instance de discours.
  18. 18. III- La nature des pronoms 1- La personne Benveniste traite le problème de référence du sujet parlant, il considère les formes pronominales comme un fait à la fois original et fondamental puisque ces formes ne renvoient pas à la réalité ni à des positions objectives dans l’espace et dans le temps mais à l’énonciation.
  19. 19. III- La nature des pronoms 1- La personne Selon Benveniste pour résoudre le problème d’intersubjectivité dans le langage on à instauré un système de signes Vides qui ne reflètent aucune réalité mais qui deviennent pleins chaque fois qu’un locuteur s’identifie comme un sujet dans une situation de discours et quand l’individu s’approprie le – je- le langage tourne en instance de discours. Donc le – je- et le – tu- ne sont pas des signes virtuels mais ils existent quand ils sont actualisés dans l’instance de discours .
  20. 20. III- La nature des pronoms 2- La non-personne Dans la classe formelle des pronoms c'est-à-dire la troisième personne ils sont entièrement différents de – je- et – tu- puisque la non personne ne renvoie pas à elle même, et peut référer à une notion objective , ceci dit, ils sont également différent par leur nature et leur fonction, la fonction n’est pas liée seulement aux pronoms mais elle peut être remplie par d’autres classe comme la fonction de représentation syntaxique ou en remplaçant un segment de l’énoncé par un substitut plus maniable.
  21. 21. III- La nature des pronoms 2- La non-personne <ul><li>Pour affirmer que la troisième personne est une non-personne Benveniste propose une comparaison des préfixes pronominaux possessifs ou il constate que la troisième personne se distingue des autres personnes par sa capacité de : </li></ul><ul><li>se combiner avec n’importe quelle référence d’objet. </li></ul><ul><li>n’être jamais réflexive de l’instance de discours. </li></ul><ul><li>comporter un nombre parfois assez grand de variante pronominale ou démonstratives. </li></ul><ul><li>n’être pas compatible avec le paradigme des termes référentiels tel que –ici-, -maintenant-. </li></ul>
  22. 22. IV- Conclusion En général, l’analyse de différentes formes pronominales permet de distinguer et de reconnaître d’autres classes de natures distinctes et par conséquent de différencier entre la langue en tant que système de signes combinés, et d’autre part la réalisation concrète de ce système dans des instances de discours.
  23. 23. Bibliographie <ul><li>E. Benveniste,1966, problèmes de linguistique générale ,tome I ,collection Tel ,édition Gallimard ,paris. </li></ul><ul><li>J. Dubois,1989, Dictionnaire de linguistique française ,édition Larousse, paris. </li></ul><ul><li>M. Arrivé,1986, la grammaire d’aujourd’hui; guide alphabétique de linguistique française ,édition Flammarion ,paris. </li></ul>

×