Compte rendu du chapitre « Le détachement » Du livre: « Les rites d’interactions » Erving Goffman -  Préparé par :  Mzioud...
Plan <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>L’obligation d’engagement </li></ul><ul><li>Les formes du détachement </li></u...
Introduction   <ul><li>A travers la conversation, Erving Goffman étudie les règles des interactions à savoir : </li></ul><...
II -L’obligation d’engagement <ul><li>A travers ces évènements expressifs chacun des interactants symbolise son personnage...
III- Les formes du détachement <ul><li>Les préoccupations extérieures;   </li></ul><ul><li>Le repli sur soi;  </li></ul><u...
1- Les préoccupations extérieures <ul><li>«   l’individu se détourne du foyer d’attention prescrit et accorde l’essentiel ...
2- Le repli sur soi   <ul><li>  « Il arrive que l’individu, au dépens du foyer d’attention prescrit, se soucie plus qu’il ...
3- Le repli sur l’interaction   <ul><li>«  Il arrive que l’un des participants à une conversation se mette à se soucier pl...
4- Le repli sur autrui   <ul><li>«  Au cours de l’interaction, il arrive que l’individu soit distrait par un autre partici...
<ul><li>Les causes de ce phénomène sont bien connues, soit le locuteur : </li></ul><ul><li>-   Est très laid ou bien très ...
IV- La répercussion du détachement   <ul><li>La rupture du charme amène préoccupation, le repli sur soi, sur l’autres ou s...
V-  L’engagement simulé    <ul><li>«  l’individu qui ne parvient pas à s’engager spontanément dans une conversation à laqu...
<ul><li>«  l’individu veut faire savoir aux autres et à lui-même que cette interaction-là, avec ces participants-là, n’est...
<ul><li>«   tout en étant obligé de simuler l’engagement, l’individu est également poussé à ne pas le simuler trop bien  »...
<ul><li>Goffman signal que la simulation peut être soit par : </li></ul><ul><li>- cynisme; </li></ul><ul><li>- tact; </li>...
VI-  Élargissement du cadre   <ul><li>Dans ce point, Goffman distingue entre trois cas : </li></ul><ul><li>- le contexte d...
1- Le contexte de l’obligation d’engagement    <ul><li>«  L’obligation de s’engager se définit en fonction de tout le cont...
<ul><li>Goffman associe l’obligation d’interagir à une conversation, aux métiers :  </li></ul><ul><li>- les domestiques ; ...
2- Les pseudo-conversations    <ul><li>«  des interactions non verbales, mais ayant forme de conversation, paraissent stru...
3- L’interaction éparpillée    <ul><li>Goffman distingue entre deux sortes de participants: </li></ul><ul><li>- les partic...
Conclusion   <ul><li>«  Lorsque la rencontre ne réussit pas à retenir l’attention des participants, mais ne les délivre pa...
Bibliographie <ul><li>Goffman Erving, (1974),  les rites d'interaction , Paris, P.U.F. Les Éditions de Minuit. </li></ul>
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le déTachement (Goffman)

3 041 vues

Publié le

Fait par Mzioud Fatma Aida et Mzioud Hanaa

Publié dans : Santé & Médecine, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 041
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
70
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le déTachement (Goffman)

  1. 1. Compte rendu du chapitre « Le détachement » Du livre: « Les rites d’interactions » Erving Goffman - Préparé par : Mzioud Fatma Aida Mzioud Hanaa - Remis à : Mme Leila Messaoudi
  2. 2. Plan <ul><li>Introduction </li></ul><ul><li>L’obligation d’engagement </li></ul><ul><li>Les formes du détachement </li></ul><ul><li>1- Les préoccupations extérieures </li></ul><ul><li>2- Le repli sur soi </li></ul><ul><li>3- Le repli sur l’interaction </li></ul><ul><li>4- Le repli sur autrui </li></ul><ul><li>La répercussion du détachement </li></ul><ul><li>L’engagement simulé </li></ul><ul><li>Élargissement du cadre </li></ul><ul><li>1- Le contexte de l’obligation de l’engagement </li></ul><ul><li>2- Les pseudo conversations </li></ul><ul><li>3- L’interaction éparpillée </li></ul><ul><li>Conclusion </li></ul><ul><li>Bibliographie </li></ul>
  3. 3. Introduction   <ul><li>A travers la conversation, Erving Goffman étudie les règles des interactions à savoir : </li></ul><ul><li>- L’engagement et les limites fixées par le groupe d’une même appartenance sociale. </li></ul><ul><li>- Les différentes formes du détachement. </li></ul><ul><li>- La répercussion du détachement. </li></ul><ul><li>- L’engagement simulé. </li></ul><ul><li>- Élargissement du cadre. </li></ul>
  4. 4. II -L’obligation d’engagement <ul><li>A travers ces évènements expressifs chacun des interactants symbolise son personnage et ses attitudes. </li></ul><ul><li>l’étiquette en vigueur fait en sorte de manipuler ces événements expressifs avec soin et d’y projeter à travers eux une image de soi convenable et un respect des autres approprié. </li></ul><ul><li>Les raisons qui nous poussent à remplir nos obligations sont tantôt avouables et tantôt non. Quoi qu’il en soit, il faut savoir se mettre à la place des autres et retenir ses actes en conséquence. </li></ul>
  5. 5. III- Les formes du détachement <ul><li>Les préoccupations extérieures;  </li></ul><ul><li>Le repli sur soi;  </li></ul><ul><li>Le repli sur l’interaction;  </li></ul><ul><li>Le repli sur autrui.   </li></ul>
  6. 6. 1- Les préoccupations extérieures <ul><li>«  l’individu se détourne du foyer d’attention prescrit et accorde l’essentiel de son intérêt à un objet tout à fait étranger à la conversation  ». (p: 104) </li></ul><ul><li>Elle peut être soit: </li></ul><ul><li>- Délibérée </li></ul><ul><li>- Involontaire </li></ul><ul><li>«  montrent un beau respect de leurs interlocuteurs et affirment les règles morales qui font que la responsabilité vis-à-vis de la société est aussi une responsabilité vis-à-vis de l’interaction  ». (p: 105) </li></ul>
  7. 7. 2- Le repli sur soi   <ul><li>  « Il arrive que l’individu, au dépens du foyer d’attention prescrit, se soucie plus qu’il ne devrait de lui-même  ». (p: 105) </li></ul><ul><li>Le repli sur soi est du à une attention accordée à soi-même en tant qu’interactant. </li></ul><ul><li>Goffman considère le repli sur soi comme une préoccupation par des objets internes au système social d’interaction. </li></ul>
  8. 8. 3- Le repli sur l’interaction   <ul><li>«  Il arrive que l’un des participants à une conversation se mette à se soucier plus qu’il ne convient de la façon dont l’interaction, en tant qu’interaction, se déroule au lieu de se plonger spontanément dans ce qui se dit  ». (p: 106) </li></ul><ul><li>Exp .1 : d’une hôtesse </li></ul><ul><li>Exp .2 : des individus en interaction </li></ul>
  9. 9. 4- Le repli sur autrui   <ul><li>«  Au cours de l’interaction, il arrive que l’individu soit distrait par un autre participant qui devient un objet d’attention de la même façon que le souci de lui-même peut le distraire et le faire se replier sur soi  ». (p: 107) </li></ul>
  10. 10. <ul><li>Les causes de ce phénomène sont bien connues, soit le locuteur : </li></ul><ul><li>- Est très laid ou bien très beau ; </li></ul><ul><li>- A un défaut d’évolution ; </li></ul><ul><li>- Zézaie ou bégaie ; </li></ul><ul><li>- Connaît mal la langue, le dialecte ou le jargon que les auditeurs attendent ; </li></ul><ul><li>- Est affligé d’une légère déformation faciale, un bec de lièvre, un tic ou un strabisme ; </li></ul><ul><li>- Souffre de difficultés passagères à communiquer dues à un torticolis ou à un enrouement. </li></ul>
  11. 11. IV- La répercussion du détachement   <ul><li>La rupture du charme amène préoccupation, le repli sur soi, sur l’autres ou sur l’interaction. Lorsque l’une de ces préoccupations apparaît, les autres suivent de près. </li></ul><ul><li>«  C’est ainsi qu’on peut voir un individu « émerger » d’une rêverie et se retrouver avec embarras au beau milieu d’une interaction dont il est ouvertement détaché . » (p: 111) </li></ul>
  12. 12. V- L’engagement simulé   <ul><li>«  l’individu qui ne parvient pas à s’engager spontanément dans une conversation à laquelle il est obligé de prendre part simule le plus souvent l’intérêt  » (p : 112). </li></ul>
  13. 13. <ul><li>«  l’individu veut faire savoir aux autres et à lui-même que cette interaction-là, avec ces participants-là, n’est pas de nature à le passionner  ». (p: 112) </li></ul>
  14. 14. <ul><li>«  tout en étant obligé de simuler l’engagement, l’individu est également poussé à ne pas le simuler trop bien  » (p : 113). </li></ul>
  15. 15. <ul><li>Goffman signal que la simulation peut être soit par : </li></ul><ul><li>- cynisme; </li></ul><ul><li>- tact; </li></ul><ul><li>- embarras et repli sur soi; </li></ul><ul><li>- en feignant l’ennui. </li></ul>
  16. 16. VI- Élargissement du cadre   <ul><li>Dans ce point, Goffman distingue entre trois cas : </li></ul><ul><li>- le contexte de l’obligation d’engagement ; </li></ul><ul><li>- les pseudo-conversations ; </li></ul><ul><li>- l’interaction éparpillée. </li></ul>
  17. 17. 1- Le contexte de l’obligation d’engagement  <ul><li>«  L’obligation de s’engager se définit en fonction de tout le contexte dans lequel se trouve l’individu  » (p : 114). </li></ul><ul><ul><ul><li>Exemple : - l’employé et son employeur </li></ul></ul></ul>
  18. 18. <ul><li>Goffman associe l’obligation d’interagir à une conversation, aux métiers : </li></ul><ul><li>- les domestiques ; </li></ul><ul><li>- les huissiers ; </li></ul><ul><li>- les portiers , etc. </li></ul>
  19. 19. 2- Les pseudo-conversations   <ul><li>«  des interactions non verbales, mais ayant forme de conversation, paraissent structurellement semblables aux échanges de paroles » (p : 117) </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Exemple : - les jeux de cartes </li></ul></ul></ul></ul>
  20. 20. 3- L’interaction éparpillée   <ul><li>Goffman distingue entre deux sortes de participants: </li></ul><ul><li>- les participants préoccupés; </li></ul><ul><li>- les participants distraits. </li></ul><ul><ul><ul><li>Exemple : - Les queues devant les guichets </li></ul></ul></ul>
  21. 21. Conclusion   <ul><li>«  Lorsque la rencontre ne réussit pas à retenir l’attention des participants, mais ne les délivre pas de l’obligation de s’y engager, les personnes présentes se sentent mal à l’aise ; pour elle , l’interaction ne marche pas  ». (p : 119) </li></ul>
  22. 22. Bibliographie <ul><li>Goffman Erving, (1974), les rites d'interaction , Paris, P.U.F. Les Éditions de Minuit. </li></ul>
  23. 23. Merci de votre attention

×