Photosopinion

364 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
364
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Photosopinion

  1. 1. A ton avis??
  2. 2. Centrale électronucléaire de Saint-Laurent-Nouan, Loir-et-Cher, France (47°42’N – 1°35’E). • La France compte 59 des 441 réacteurs nucléaires du monde et en tire 80 % de son électricité, ce qui fait d’elle, loin derrière les États-Unis, la deuxième puissance électronucléaire du monde. Dès les années 1960, elle avait en effet opté pour le « tout nucléaire » afin de réduire sa dépendance énergétique. Aujourd’hui encore, elle soutient cette position en soulignant que le nucléaire n’émet pas de polluants dans l’atmosphère. La Chine, la Finlande et plus récemment l’Inde ont également choisi cette solution pour répondre au défi de la demande énergétique. Celle-ci pourrait en effet croître de 60 % avant 2030. Or, en France comme dans le monde, la plupart des réacteurs ont dépassé la moitié de leur durée de vie et le débat sur leur renouvellement est ouvert. Certains pays comme l’Allemagne et la Suède font valoir le principe de précaution et sont résolus à « sortir du nucléaire ». L’exploitation de cette énergie produit en effet des déchets radioactifs qu’il faudra stocker durant des milliers d’années. N’est-ce pas là un bien lourd héritage pour les générations futures ? • • http://www.yannarthusbertrand2.org/index.php? option=com_datsogallery&Itemid=27&func=detail&catid= 3&id=979
  3. 3. Château de Versailles au coucher du soleil, Yvelines, France (N 48°48’ - E 2°07’).• En 1661, le roi de France Louis XIV ordonne la construction à Versailles, près de Paris, d’un palais dont l’édification, sur une zone marécageuse, nécessitera cinquante années de travaux. Bâti au cœur d’un domaine de 800 hectares agrémenté de somptueux jardins, de 34 bassins et 600 jeux d’eau, le château couvre une superficie au sol de 55 000 m2. Pendant plusieurs années, il abrita un millier de nobles et 4 000 serviteurs, avant d’être pillé lors de la Révolution de 1789 et laissé à l’abandon. À partir de la fin du XIXe siècle, il est peu à peu remis en état et remeublé, notamment grâce aux dons de 400 mécènes et aux subventions de l’État. Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1979, le château de Versailles est aujourd’hui en majeure partie restauré. Sixième site français le plus fréquenté, il reçoit chaque année plus de 2,5 millions de visiteurs (12 millions pour le parc récréatif de Disneyland Paris), et contribue à maintenir la France au rang de première destination touristique mondiale (76,5 millions de visiteurs étrangers en 2001).
  4. 4. Bora Bora, Polynésie française, France. (S 16°30’ O 151°44’).• L’Archipel des îles Sous-le-Vent, en Polynésie française, Territoire d’outre-mer depuis 1946, abrite cette île de 38 km2 dont le nom signifie « la première née ». Elle est constituée de la partie émergée du cratère d’un ancien volcan, vieux de 7 millions d’années, entourée d’un récif-barrière de corail sur lequel se sont développés des motus, îlots coralliens couverts d’une végétation constituée principalement de cocotiers. La seule ouverture du lagon sur l’océan est la passe de Teavanui, suffisamment profonde pour permettre l’entrée des cargos et navires de guerre (l’île a servi de base militaire aux Américains de 1942 à 1946). L’ensemble des formations coralliennes de la planète ne couvre que 284 000 km2 de fonds marins (l’équivalent de la moitié de la France), dans les régions intertropicales où la température de l’eau permet leur croissance. Peu étendus, ces milieux recèlent néanmoins une remarquable diversité biologique : quelque 100 000 espèces végétales et animales y ont été recensées, sur un total estimé à 2 millions. Plus de 50 % des récifs coralliens du globe (80 % dans les zones les plus peuplées) sont toutefois détériorés par les impacts des activités humaines.
  5. 5. Le plus grand labyrinthe végétal du monde à Reignac-sur-Indre, Indre-et-Loire, France (N 47°13’-E 0°54’).En 1996, année de la création à Reignac-sur- Indre, en Touraine, du plus grand labyrinthe végétal du monde, 85 000 visiteurs sont venus se perdre au milieu d’un dédale de 4 ha. Depuis, chaque été, un labyrinthe éphémère de maïs ou de tournesols sort de terre. Récolté à l’automne, il renaît l’année suivante sous une forme différente, grâce à une technique éprouvée de semis et de traçage. Cet espace s’inspire d’une tradition plus ancienne dans l’art du paysage. À la Renaissance, les jardins italiens multiplient les labyrinthes : on s’y promène, on s’y perd, on y complote, on y badine. Cette légèreté efface un peu le caractère sacré et parfois menaçant des grands labyrinthes anciens, ceux des cathédrales gothiques, ceux de la Grèce du Minotaure, et plus loin encore les centaines de " châteaux de Troie " ainsi qu’on nomme ces labyrinthes de pierre qui parsèment les rivages de la Baltique. Rites solaires, pistes de danse, chemins de croix, parcours initiatiques ? Il reste dans le labyrinthe moderne un peu du mystère symbolique qui animait les " chemins de Jérusalem " et les " remparts de Jéricho ".
  6. 6. Mexcaltitán, État du Nayarit, Mexique (21°54’ N – 105°28’ O ).• Sur la côte pacifique au nord-ouest du Mexique, sur le rivage de l’État du Nayarit, le village de Mexcaltitán, isolé sur un promontoire de sable de 400 m de long, émerge des méandres marécageux d’une vaste lagune côtière. Vers la fin de la saison des pluies, en septembre, les eaux de la lagune inondent les ruelles du village, contraignant les habitants à circuler en canoë, et donnent à l’ensemble des airs de « Venise mexicaine » . Certains historiens voient en ce village de pêcheurs la mythique île d’Aztlán d’où seraient originaires les Aztèques. Mi-terrestre mi-aquatique, Mexcaltitán est à l’image du riche patrimoine naturel qui l’entoure : un entrelacs de canaux se faufilant dans la mangrove, où plus de 250 espèces d’oiseaux ont été identifiées. À l’échelle du territoire, la diversité biologique est l’une des plus élevées de la planète : sur seulement 1,4 % des terres émergées, le Mexique est le premier pays au monde pour le nombre d’espèces de mammifères (450 environ), et abrite, pour chaque genre animal et végétal, 10 % des espèces connues.
  7. 7. Punta Cancún, Cancún, Quintana Roo, Mexique (21°05’ N – 86°46’ O ).• À la pointe nord-est de la péninsule du Yucatán, une étroite bande de terre s’intercale entre une vaste lagune côtière et la mer des Caraïbes. Ce n’est qu’en 1972 que les premiers bâtiments sont apparus sur ce site exceptionnel, aujourd’hui devenu la première destination touristique du Mexique, et l’une des plus vastes stations balnéaires du monde, reliée aux États-Unis et à l’Europe par des vols directs. De luxueux complexes hôteliers s’enchaînent sur 15 km de front de mer, et cet essor touristique se poursuit sur 70 km au sud de Cancún, baptisés Riviera Maya. Le secteur touristique, qui a généré 8,3 milliards de dollars de recettes en l’an 2000, représente une importante ressource économique pour le pays. Haut lieu du tourisme de masse (3 millions de visiteurs par an, dont 74 % d’étrangers), Cancún a également accueilli, en 1999, un atelier nord- américain sur le « tourisme durable » . Cette voie d’avenir s’attache à préserver les ressources naturelles et les attraits locaux, souvent altérés par l’impact écologique de l’expansion touristique, et à assurer une répartition équitable des retombées économiques.
  8. 8. Logements INFONAVIT, Toluca, État de Mexico, Mexique (19°17’ N – 99°40’ O).• Avec 103 millions d’habitants contre 70 millions il y a vingt ans, le Mexique est en pleine expansion démographique et en pénurie cruciale de logements. Le seul État de Mexico s’accroît de mille nouveaux habitants chaque jour. Pour permettre aux familles d’acquérir un habitat à un prix modéré, le système INFONAVIT propose des prêts subventionnés pour ces maisons construites en série aux alentours des grandes villes. Mais pour nombre de Mexicains INFONAVIT reste un rêve lointain. À Toluca, grand centre industriel, 79 % des personnes actives ne bénéficient pas d’un emploi parfaitement stable, et dans l’ensemble du pays 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Malgré les grandes disparités internes, la situation générale tend cependant à s’améliorer : en vingt ans, l’espérance de vie moyenne est passée de 66 à 73 ans et le taux d’analphabétisme a été divisé par deux.•
  9. 9. Villa « Soleil d’Occident », Costa Careyes, État du Jalisco, Mexique (19°22’ N – 105°01’ O). • Le style de l’architecte italien Gianfranco Brignone caractérise la Costa Careyes, partie du littoral du Jalisco sur la façade occidentale du Mexique, où s’égrènent une dizaine de ses luxueuses créations. Leur conception moderne met à l’honneur les traditionnelles façades aux teintes éclatantes et les matériaux rustiques. Écologiques et raffinés, les toits de palme et les murs d’adobe remplacent avantageusement l’air conditionné. Accrochées à la falaise, la villa rose « Soleil d’Occident », encerclée de sa piscine, et sa sœur « Soleil d’Orient », parée de jaune, se tiennent en sentinelles de part et d’autre d’une baie. Cette côte escarpée, suspendue entre l’océan Pacifique et la forêt tropicale, est devenue la nouvelle terre promise d’une poignée de gens richissimes. La fortune des trois personnes les plus riches du monde dépasse le PIB total des quarante-huit pays les plus pauvres. Quatre pour cent de la richesse cumulée des 225 plus grosses fortunes (qui totalisent 1 000 milliards de dollars) suffiraient à assurer l’accès à une éducation, une alimentation correcte et des soins de base à toute la population de la planète.
  10. 10. Grand Prix de Formule 1 en 2001, principauté de Monaco (43°42’ N – 7°23’ E). • Chaque année à la fin du mois de mai, Monaco connaît l’effervescence d’un week-end de Grand Prix. Le premier Grand Prix de vitesse prit le départ le 14 avril 1929 et fut remporté par la Bugatti 35B de Williams en 3 h 56 à la vitesse moyenne de 80 km/h. Depuis, les 100 tours de piste ont été ramenés à 78 et la course, à l’origine longue de 318 km, totalise désormais 262,6 km et se dispute en 1 h 45. Accoudés aux rambardes des terrasses de l’Ermanno Palace, des centaines de spectateurs se passionnent pour les bolides vrombissant à 260 km/h au pied de leur perchoir. L’immeuble surplombe le virage Sainte-Dévote et dispose d’une vue imprenable sur l’illustre circuit automobile monégasque, accessible aux aficionados pour 2 000 à 3 000 euros par personne – une paille à côté des revenus mirobolants des pilotes. Michael Schumacher (quadruple champion du monde de F1 et cinq fois vainqueur à Monaco) est le sportif le mieux payé du monde, avec un revenu annuel estimé à 65 millions d’euros. Deux Américains complètent le trio de tête, le golfeur Tiger Woods (62 mE) et le boxeur Mike Tyson (56 mE).
  11. 11. • La mosquée impériale, la plus imposante réalisation ottomane, fut édifiée par Sinan entre 1550 et 1557 sur l’ordre de Soliman le Magnifique. Dominant la Corne d’Or, la mosquée trône au cœur d’un vaste complexe : cinq écoles élémentaires et supérieures, un imaret pour la soupe populaire, un hospice gratuit pour les voyageurs, un hôpital, des bains. Ce brillant foyer intellectuel et artistique est emblématique de l’époque où l’Empire ottoman rayonnait sur le monde arabe et l’Europe, peu avant son déclin. Aujourd’hui, la Turquie est à un nouveau tournant de son histoire. Le principe de sa candidature pour intégrer l’Union européenne a été accepté en 1999, mais le gouvernement turc ne prend toujours pas les mesures attendues. Son épineux héritage, du problème kurde au contentieux avec la Grèce et jusqu’à la question des droits de l’homme, pourrait bien compromettre ses ambitions. Même si les cas de torture et de détention arbitraire ont baissé durant le premier semestre 2000, on compte encore en Turquie dix mille prisonniers d’opinion.
  12. 12. Échangeur entre les autoroutes 105 et 110, Los Angeles, Etats- Unis (N 34°02’ - O 118°16’).• Comme l’illustre ce gigantesque échangeur, les infrastructures routières ne cessent de croître avec l’urbanisation du territoire. Les villes accueillent désormais la moitié de la population mondiale contre le tiers il y a 50 ans. Chaque année 60 millions d’automobiles sont produites, un chiffre en progression annuelle de 8 %. À l’échelle mondiale, un quart de l’énergie produite est absorbé par le secteur des transports. Responsable de près d’un quart des émissions de CO 2 (dioxyde de carbone), ce secteur est ainsi l’un de ceux qui contribuent le plus au réchauffement global de la planète. On parle beaucoup de l’avènement de l’ère de l’hydrogène, un carburant propre extrait de l’eau, utilisable dans des moteurs équipés d’une pile à combustible. Mais les contraintes techniques sont encore importantes, et la fabrication de l’hydrogène nécessite elle- même beaucoup d’énergie. Si, comme de nombreux spécialistes le pensent, la disponibilité du pétrole diminue, le secteur le moins préparé est bien celui des transports qui dépend de l’or noir à 97 %.

×