GESTION DES SOLUTIONS :PROJET DE RESTAURATION DE LA RÉSERVE NATURELLE DE   POPENGUINE-SÉNÉGAL                             ...
RÉSUMÉ DU PROJET    Le rôle des communautés locales     est   essentiel   dans   la    préservation des aires protégées....
RÉSUMÉ DU PROJET    L’approche de gestion de la RNP est originale car implique:o   La participation active et volontaire ...
PROBLÉMATIQUE   30 ans auparavant, suite à la surexploitation de ses ressources    naturelles , constat sur le site de Po...
PROBLÉMATIQUE   Conséquence: Érection par les autorités sénégalaises en mai    1986 du site en Réserve Naturelle, dénommé...
LES INTERVENANTS   Sur la douzaine d’années de projets successifs, plus d’une    quinzaine d’intervenants ont participé à...
LES INTERVENANTS   Ces intervenants peuvent      être   regroupés   en    4    catégories distinctes :   Les communautés...
PLANIFICATION CONCEPTUELLE    La RNP, est sise au Sénégal, État dAfrique occidentale    situé en zone sahélienne.   Le s...
PLANIFICATION CONCEPTUELLE    Sensibilisées par les responsables locaux de la conservation    de l’environnement, les fem...
TACHES PRELIMINAIRES   Le premier responsable de la Direction des Parcs Nationaux    du Sénégal (DPNS), gestionnaire du s...
MISE EN ŒUVRE DU PROJET    Le projet de restauration de la RNP est un projet de    restauration d’une aire protégée confr...
OBJECTIF 1 : LA RÉHABILITATION DE SA    MANGROVE, DE SON COUVERT VÉGÉTAL, DE          SA FAUNE ET DE SON SOL              ...
OBJECTIF 1 : LA RÉHABILITATION DE SAMANGROVE, DE SON COUVERT VÉGÉTAL,    DE SA FAUNE ET DE SON SOL   Actions   Opération...
OBJECTIF 2 : LA PRÉSERVATION    DES RESSOURCES NATURELLES   Objectifs spécifiques :o   Développement de sources alternati...
OBJECTIF 2 : LA PRÉSERVATION    DES RESSOURCES NATURELLES   Actions o   Établissement d’un réseau de coopératives de dist...
OBJECTIF 3 : LA LUTTE CONTRE LA              PAUVRETÉ   Objectifs spécifiqueso    Assurer aux communautés locales, économ...
OBJECTIF 3 : LA LUTTE CONTRE LA              PAUVRETÉ   Actions o   Création de banques de céréaleso   Création de mutuel...
OBJECTIF 4 : INCULQUER UNE    CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE AUX       POPULATIONS LOCALES    Objectifs spécifiqueso   Éducation e...
SUIVI ET ENTRETIEN   Les femmes et les jeunes volontaires locaux formés constituent les    personnes ressources les plus ...
SUIVI ET ENTRETIEN   Des mesures concrètes comme la sécurisation du site seront    adéquates afin de prévenir ou minimise...
ÉVALUATION ET PUBLICATION DES         RÉSULTATS    Le projet respecte la majorité de ses buts.   Les objectifs environne...
ÉVALUATION ET PUBLICATION DES         RÉSULTATS    Expérience à publier dans les revues spécialisées.   Mais la meilleur...
SOLUTIONS ALTERNATIVES   Après une décennie, la conduite de ce projet a révélé une    orientation très positive aux plans...
SOLUTIONS ALTERNATIVES   Mais, les éléments suivants demeurent en dessous des    objectifs initiaux :   La valorisation ...
SOLUTIONS ALTERNATIVES    Pour ce faire, des ajustements nécessaires sont à aménager     pour rectifier les insuffisances...
MERCI DE VOTRE  ATTENTION                 26
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Powerpoint rnp version définitive

663 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
663
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • REDIGE PAR REDIGE PAER KOUA LOUKOU EMILIENNE Koua Loukou Emilienne
  • Powerpoint rnp version définitive

    1. 1. GESTION DES SOLUTIONS :PROJET DE RESTAURATION DE LA RÉSERVE NATURELLE DE POPENGUINE-SÉNÉGAL 1 REDIGE ET PRESENTE PAR KOUA LOUKOU EMILIENNE
    2. 2. RÉSUMÉ DU PROJET  Le rôle des communautés locales est essentiel dans la préservation des aires protégées. Illustration de ce rôle avec le Collectif des Groupements dIntérêts Économiques des Femmes pour la Protection de la Nature (COPRONAT) dans la préservation de la Réserve Naturelle de Popenguine (RNP). 2
    3. 3. RÉSUMÉ DU PROJET  L’approche de gestion de la RNP est originale car implique:o La participation active et volontaire dune population riveraine à la réhabilitation de l’écosystème très dégradé dune aire protégée.o La possibilité pour ces populations, de développer des activités génératrices de revenus à partir de ces espaces, tout en assurant leur préservation. Le présent projet à caractère environnemental et à souci de développement, a réuni une quinzaine d’intervenants et permis la conduite de divers programmes et activités sur le site. 3
    4. 4. PROBLÉMATIQUE 30 ans auparavant, suite à la surexploitation de ses ressources naturelles , constat sur le site de Popenguine , de : La dégradation de sa mangrove et de son couvert végétal, habitats naturels de certaines espèces de cette région, L’appauvrissement de sa faune, La raréfaction des espèces végétales recherchées par les populations locales, L’érosion des sols. 4
    5. 5. PROBLÉMATIQUE Conséquence: Érection par les autorités sénégalaises en mai 1986 du site en Réserve Naturelle, dénommée Réserve Naturelle de Popenguine (RNP), avec pour objectif de le réhabiliter. Participation spontanée des femmes de Popenguine à la conservation de la réserve. Puis, elles vont bénéficier du soutien d’autres partenaires nationaux et internationaux. Expérience inédite en Afrique. Référence en matière de participation des communautés locales à la préservation des aires protégées et de possibilité de développement d’activités génératrices de revenus à partir de ces espaces. 5
    6. 6. LES INTERVENANTS Sur la douzaine d’années de projets successifs, plus d’une quinzaine d’intervenants ont participé à la restauration du site. Mais, dans le cadre de la présentation de notre document, seuls quelques uns ont été étudiés. Ce sont : Le Regroupement des Femmes de Popenguine pour la Protection de la Nature (RFPPN) La Direction des Parcs Nationaux du Sénégal Les volontaires du Corps de la Paix Américain (Peace Corps) Les Volontaires Japonais (JOVC) Le PNUD La Banque Mondiale Le Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM) 6
    7. 7. LES INTERVENANTS Ces intervenants peuvent être regroupés en 4 catégories distinctes : Les communautés locales (le Regroupement des Femmes de Popenguine pour la Protection de la Nature (RFPPN) Le gestionnaire de la Réserve Naturelle de Popenguine (la Direction des Parcs Nationaux du Sénégal) Les agences gouvernementales étrangères de développement (les volontaires du Corps de la Paix Américain (Peace Corps), les Volontaires Japonais (JOVC)) Les bailleurs de fonds et organismes de financement (le 7 PNUD et le Fonds pour lEnvironnement Mondial (FEM)).
    8. 8. PLANIFICATION CONCEPTUELLE  La RNP, est sise au Sénégal, État dAfrique occidentale situé en zone sahélienne. Le site d’étude est localisé à 45 km au sud de Dakar, entre Guéréo et Popenguine. Il a été érigé dès 1936 en forêt classée, puis en 1987 sur 1009 ha du secteur sud de l’ancienne forêt classée, la Réserve Naturelle de Popenguine (RNP) fut créée. Cette réserve est à la fois continentale et marine. 8
    9. 9. PLANIFICATION CONCEPTUELLE  Sensibilisées par les responsables locaux de la conservation de l’environnement, les femmes de cette localité ont crée:o Le Regroupement des Femmes de Popenguine pour la Protection de la Nature (RFPPN)  en 1988,o Puis le Collectif des Femmes de Popenguine pour la Protection de la Nature (COPRONAT) en 1995, qui regroupe 9 villages au total. Les populations riveraines, à l’instar des populations rurales de pays en développement, sont traditionnellement tributaires des ressources naturelles de leur environnement pour leurs besoins d’énergie, de subsistance et de pharmacopée. 9
    10. 10. TACHES PRELIMINAIRES Le premier responsable de la Direction des Parcs Nationaux du Sénégal (DPNS), gestionnaire du site de la réserve, est choisi comme le praticien de restauration du site. Ce praticien est épaulé par un comité de restauration, composé d’un représentant des communautés locales, d’un représentant des volontaires nationaux et étrangers (volontaire japonais), d’un représentant des bailleurs de fonds (FEM). Le comité détermine les questions pratiques telles que le budget nécessaire pour la réalisation du projet, le nombre de plants à repiquer, les espaces à aménager et le propose à l’ensemble des intervenants. 10
    11. 11. MISE EN ŒUVRE DU PROJET  Le projet de restauration de la RNP est un projet de restauration d’une aire protégée confrontée à des problèmes de dégradation avancée de sa mangrove et de son couvert végétal, d’appauvrissement de sa faune et d’érosion de son sol.  D’où les objectifs, actions et échéanciers suivants envisagés: 11
    12. 12. OBJECTIF 1 : LA RÉHABILITATION DE SA MANGROVE, DE SON COUVERT VÉGÉTAL, DE SA FAUNE ET DE SON SOL   Objectifs spécifiques La lutte contre la déforestation La réapparition des espèces animales disparues depuis des années (oiseaux, porc-épic, mangouste, singe, chacal, civette et antilope).  12
    13. 13. OBJECTIF 1 : LA RÉHABILITATION DE SAMANGROVE, DE SON COUVERT VÉGÉTAL, DE SA FAUNE ET DE SON SOL Actions Opérations de repiquage de la mangrove, Opérations de constitution de pare-feux végétaux autour de la réserve et de plantations d’arbres afin de réhabiliter les habitats naturels des espèces végétales et animales de la RNP et les sols. Construction de diguettes antiérosives et dempierrage au niveau des têtes dérosion Échéancier : 5 ans pour la réhabilitation de la mangrove, du couvert végétal et du sol et 8 ans pour la réhabilitation de la 13 faune. 
    14. 14. OBJECTIF 2 : LA PRÉSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES Objectifs spécifiques :o Développement de sources alternatives d’énergie,o Régulation de la consommation de boiso Autosuffisance en matière de combustibles de cuisson 14
    15. 15. OBJECTIF 2 : LA PRÉSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES Actions o Établissement d’un réseau de coopératives de distribution de butane et de charbon de bois,o Création d’une pépinière de village et d’une forêt pour les besoins en bois de chauffe de la communautéo Collecte des ordures ménagères pour en faire du compost, pour un traitement adéquat des déchets et ordures, et pour produire l’engrais nécessaire à la pépinière. 15 Échéancier : 6 ans
    16. 16. OBJECTIF 3 : LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Objectifs spécifiqueso  Assurer aux communautés locales, économiquement faibles, les moyens de générer des revenus. 16
    17. 17. OBJECTIF 3 : LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Actions o Création de banques de céréaleso Création de mutuelles de crédito Création de petites entreprises de cultures maraîchères irriguées dans chaque villageo Activités d’ostréiculture, d’apiculture par les populations locales à encourager, avec partage des revenus pour l’amélioration du quotidien des ménages et des capacités d’intervention des comités de santé et les coopératives scolaires o Développement d’activités d’écotourisme avec la mise en place d’infrastructures touristiques (campements touristiques), l’ouverture de pistes pédestres dans la Réserve et le recyclage de déchets en objets d’art destinés à la vente aux touristes.  17 Échéancier : 8 ans
    18. 18. OBJECTIF 4 : INCULQUER UNE CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE AUX POPULATIONS LOCALES  Objectifs spécifiqueso Éducation environnementale et appropriation de la protection de la réserve et de son voisinage Actionso Création d’ateliers de formation avec le « Centre pour la Formation en Gestion Écologique ».  Échéancier : 5 ans 18
    19. 19. SUIVI ET ENTRETIEN Les femmes et les jeunes volontaires locaux formés constituent les personnes ressources les plus indiquées pour le suivi et l’entretien pratiques des projets de restauration de la RNP. L’objectif visé : permettre aux populations locales de s’approprier la préservation et la protection de la RNP et de ses environs. En tant que gestionnaire et organisme public de tutelle de la RNP, la DPNS assurera également un suivi périodique sur le terrain par des rencontres avec les intervenants désignés afin de :o Déterminer les difficultés en cours d’exécution et les résultats,o Prévoir, éventuellement, avec les tous les intervenants, les ajustements nécessaires.  19
    20. 20. SUIVI ET ENTRETIEN Des mesures concrètes comme la sécurisation du site seront adéquates afin de prévenir ou minimiser les actes de vandalisme, de braconnage par des personnes ou des saccages d’animaux, qui pourraient anéantir les acquis du projet. Sont prévus : Des patrouilles La pose dune clôture autour de l’espace L’affichage de panneaux visibles pour l’identification du site comme aire protégée. 20
    21. 21. ÉVALUATION ET PUBLICATION DES RÉSULTATS  Le projet respecte la majorité de ses buts. Les objectifs environnementaux et sociaux clairement définis, qui sont proposés, sont réalistes. Ce projet de restauration constitue un réel instrument de conciliation de la préservation des aires protégées et de la nécessité d’associer les populations locales à cette responsabilité, tout en leur assurant les possibilités de tirer profit des ressources naturelles de leur environnement.  21
    22. 22. ÉVALUATION ET PUBLICATION DES RÉSULTATS  Expérience à publier dans les revues spécialisées. Mais la meilleure publicité possible est que des projets similaires voient le jour au Sénégal ou à l’extérieur et qu’ils améliorent les acquis du projet RNP. Dautres initiatives similaires sont en cours au Sénégal (Dindefello, Yenne, ou Nianing) ou en consolidation (Somone). Elles facilitent la fonction entre les écosystèmes marin et terrestre.  22
    23. 23. SOLUTIONS ALTERNATIVES Après une décennie, la conduite de ce projet a révélé une orientation très positive aux plans écologique et communautaire puisque : Cette Réserve a bénéficié dun effet de protection permettant une remontée biologique prometteuse. Elle a suscité aussi une collaboration continue avec les populations locales qui se sont vues responsabilisées. La sensibilisation environnementale a donc été un objectif atteint dans la mesure où aucun conflit nest venu perturber la collaboration entre les partenaires. 23
    24. 24. SOLUTIONS ALTERNATIVES Mais, les éléments suivants demeurent en dessous des objectifs initiaux : La valorisation économique destinée à mettre en place des solutions dutilisation durable des ressources naturelles locales Les activités complémentaires (guidage touristique, artisanat...) destinées à accompagner le processus, ont un niveau de réalisation relativement faible pour le moment en raison d’une fréquentation touristique encore modeste, justifiée par le niveau de remontée biologique insuffisant.  24
    25. 25. SOLUTIONS ALTERNATIVES Pour ce faire, des ajustements nécessaires sont à aménager pour rectifier les insuffisances. Une prorogation du terme de ces activités à mener est à envisager.  : Par conséquent, pour l’atteinte de l’objectif, préservation des ressources naturelles, le terme initial prévu de 6 ans passe à 8 ans et pour le 2ème objectif à rectifier, la lutte contre la pauvreté, on passe du terme initial de 8 ans à 10 ans.   25
    26. 26. MERCI DE VOTRE ATTENTION 26

    ×