Bonsoir,
Avant de commencer, je tiens à remercier le Président Philippe Saurel pour sa confiance et sa volonté
d’inscrire ...
Ma vision
Voilà ma vision que je vous partage:
Je vois notre startup comme un observatoire, un laboratoire d’idées, un lie...
Pourquoi je pense que nous pouvons y arriver?
Je me suis - et je continue - à beaucoup m’investir pour la Frenchtech. Je n...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Discours Lancement du Conseil de Développement - Montpellier Méditerranée Métropole

586 vues

Publié le

Discours de lancement du Conseil de Développement de Montpellier Méditerranée Métropole.

Voici l'introduction qui précise la vision que nous souhaitons mettre en oeuvre dans le cadre du Conseil.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
586
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
43
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discours Lancement du Conseil de Développement - Montpellier Méditerranée Métropole

  1. 1. Bonsoir, Avant de commencer, je tiens à remercier le Président Philippe Saurel pour sa confiance et sa volonté d’inscrire le Conseil de développement dans une dynamique collaborative et participative. Ce sont deux mots que vous entendrez très régulièrement de ma part. Ce sont mes valeurs et je le confesse, je ne sais pas faire autrement. Je tiens à vous remercier pour votre présence, pour votre implication et votre soutien, ainsi que pour le temps que vous allez consacrer au Conseil de développement ; j’ai également une pensée pour les personnes qui n’ont pas pu être présentes mais qui se sont excusées. J’ ai une pensée pour mes mentors et mes proches. Lorsqu’on m’a proposé la présidence du Conseil de développement, je me suis posée la question : est-ce que c’est bien pour moi ? Est-ce que je suis à ma place? Et puis, je me suis rappelée mon discours lors de ma rencontre avec la Ministre du Numérique, Axelle LEMAIRE, discours dans lequel je concluais par : « la Frenchtech Montpellier ne veut pas se contenter de faire du numérique pour le numérique, nous souhaitons fédérer au- delà, aller à la rencontre des autres secteurs d’activité et cultiver l’innovation ouverte, la transition numérique en-dehors de la filière.» Alors j’ai compris que Oui j’étais à ma place et que l’opportunité m’était donnée de mettre en pratique ce discours. Quand j’ai rencontré le Président Philippe Saurel pour échanger sur notre vision de ce Conseil, tout a pris son sens. Les personnes qui me connaissent savent que j’emploie tout comme Pierre Alzingre régulièrement un proverbe africain qui me tient à cœur car il définit mon approche: “Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Présentation de « Moi » Vous vous demandez qui je suis ? Une femme de 34 ans, entrepreneuse, qui a co-fondé la société Nelis, une application en mode Saas de gestion de la relation client qui place au centre l’humain en développant une approche transversale et collaborative. Pour retracer mon parcours, je suis venue à Montpellier pour suivre mes études de droit et je me suis spécialisée en Droit des Affaires et en Propriété Intellectuelle. Passionnée de danse, de culture contemporaine, de course à pied, j’ai également fait de la boxe française pendant de nombreuses années, ce qui a eu pour effet de m’apprendre à prendre et à parer les coups et aussi , qui a développé mon goût pour le challenge. Et quel beau challenge que de présider le Conseil de développement à vos côtés! Notre projet Voici le projet que je vous propose : Et si nous envisagions le Conseil du développement comme une occasion unique de créer une start-up citoyenne, pour partager tous ensemble cette dynamique entrepreneuriale, pour animer, valoriser notre territoire et le faire rayonner davantage?
  2. 2. Ma vision Voilà ma vision que je vous partage: Je vois notre startup comme un observatoire, un laboratoire d’idées, un lieu d’échanges, d’écoute, de partage, d’inspiration, de fédération, d’entraide, de participation où l’on va oser, où l’on va prendre des risques pour innover, créer, penser, améliorer… Je vous propose d’écrire et de partager une histoire ensemble, une aventure humaine forte de sens. Notre objectif sera dans un premier temps de créer du lien, d’apprendre à mieux nous connaître, d’échanger, pour imaginer une intelligence collective et inspirer une nouvelle forme de démocratie participative. Dans quel but ? Pour créer de la valeur, qu’elle soit Culturelle, Humaine, Economique, Ecologique… Dans un second temps, nous travaillerons sur des thématiques, des projets et répondrons aux questions posées par le Président de la Métropole ; nous n’hésiterons pas à apporter nos éclairages et expertises sur des questions précises, dans le but d’inspirer les Elus et de contribuer aux réflexions. Pourquoi envisager le Conseil de développement comme une startup ? Une startup est avant tout une équipe, une organisation qui a le goût du challenge et qui est sans cesse entrain de se réinventer, de se développer, de s’améliorer, qui est résiliente et qui innove, qui a des objectifs à atteindre. Elle se doit de définir sa stratégie, monter en compétences dans différents domaines comme le commerce, le marketing, l’administratif, le juridique, la technologie, la gestion… Et il nous faudra, au travers du Conseil de développement, créer une structure évolutive, participative qui gèrera des projets d’envergure dans les domaines que je vous exposerai tout à l’heure. Montpellier est une métropole multiculturelle qui rassemble, qui fédère, qui mobilise, qui s’engage, qui participe, qui réussit et nous devons à présent fusionner tous nos talents pour continuer à réussir mieux. La métropole est un terreau qui ne demande qu’à être exploité, et le Conseil de développement est là pour apporter les graines qui permettront de récolter ce que nous allons semer. Quelle est la faisabilité de notre création de startup? Est ce qu’on peut y arriver? Est-ce bien raisonnable que de croire que nous pourrons réussir un aussi vaste projet? Si vous me posez cette question, je confesse que je suis un brin utopiste, humaniste, entrepreneuse, que j’ai l’envie de changer le monde en cassant les idées reçues, et ma réponse est Oui, c’est possible. L’unique condition, c’est que nous réussissions à tous nous fédérer autour d’idées, de projets, de manière constructive et positive. Parfois, nous pourrons ne pas être d’accord, mais le plus important c’est que le collectif écoute, entende, prenne en considération et explique. C’est comme ça que notre collaboration sera alors probante, efficace et performante.
  3. 3. Pourquoi je pense que nous pouvons y arriver? Je me suis - et je continue - à beaucoup m’investir pour la Frenchtech. Je ne sais pas si vous en avez entendu parlé, en tous les cas, j’espère que oui ! Quand on a commencé le projet, jamais nous n’aurions pensé pouvoir réussir à mobiliser autant de forces, de talents autour de ce projet collectif. La Frenchtech Montpellier s’est fait remarquer par la qualité de son dossier, et surtout par la mobilisation qui a soutenu ce dossier. Nous rassemblons aujourd’hui plus de 1300 acteurs sur le territoire. Cette belle réussite collective a été rendue possible par la collaboration entre des entrepreneurs et entrepreneuses comme Maryam BINI, Marie Laure VIE et beaucoup d’autres et la Direction du développement économique de la Métropole, par la fédération et la mobilisation de Start up, TPE, PME, Grands Compte, ETI, des associations, des pépinières). Parce que nous nous sommes tous rassemblés, nous avons gagné ! Voilà ce qui me permet de croire que notre projet est possible et que nous allons prendre plaisir à co-construire tous ensemble. Nous partageons toutes et tous l’envie de nous engager pour faire rayonner encore plus fort la Métropole. Après ce mot d’introduction, je vais à présent m’atteler à vous présenter de manière plus formelle et théorique en quoi va consister le Conseil de développement, quelle sera le rôle jouer par la présidence, le bureau, les commissions, et pour finir quel sera notre planning.

×