CLUB FINANCES LA GAZETTE                                 PARIS 2 avril 2013                                  Philippe ROGI...
Mars 2013 : Etat du marché et                                      anticipations       -   Paysage interbancaires en plein...
OFFRE/DEMANDE en 2013       • Demande de 18 à 20 milliards       • Offre : 24 milliards          – CDC : 4 milliards      ...
Quelle politique d’emprunt sur les années à venir       -    Cibler la ressource privilégiée (CDC, BEI) ….contrainte logiq...
Quelle politique d’emprunt sur les années à venir       -    Capter de la ressource en taux variable :       Vous disposer...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Financement : point sur la situation et perspectives - Public finance

453 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
453
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
50
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Financement : point sur la situation et perspectives - Public finance

  1. 1. CLUB FINANCES LA GAZETTE PARIS 2 avril 2013 Philippe ROGIERPublicFinance Conseil37-39 avenue Ledru-RollinCS1123775570 Paris Cedex 12
  2. 2. Mars 2013 : Etat du marché et anticipations - Paysage interbancaires en pleine recomposition : 24 milliards sur la table Maintien des principaux intervenants (Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Société Générale) qui vont renouveler leurs engagements « directs » à environ 8 Mds € en 2013 auxquels peuvent se greffer environ 2 à 3 Mds de Fonds Communs de Titrisation pu placments privés 2013 verra aussi l’émergence de la Banque Postale dont l’objectif affiché est de prêter 5 Mds € par an. Du fait d’une mise en route plus difficile que prévu, il est probable que cet objectif ne soit tenu qu’à partir de 2014. (3 Mds en 2013) La Caisse des Dépôts disposera quant à elle d’une enveloppe de 4 Mds € dans le cadre des 20 Mds promis par François Hollande pour la période 2013/2017, Enfin la Banque Européenne d’Investissement portera son offre de crédit à 7 Mds à répartir entre public et privé (3 ou 4 pour le public…) 2 mds pour la désensibilisation, 2 Mds pour l’obligataire et 1 Md pour PBB et Balaba - Création de l’Agence de financement des collectivités : L’Agence qui va voir le jour en 2013, aura pour vocation de prêter aux collectivités adhérentes modulant le taux en fonction de la solidité financière de l’emprunteur. L’objectif à terme sera de couvrir 25 % des besoins du secteur local. Il est à noter que la première émission n’aura pas lieu avant 2014. - Part des emprunts obligataires qui va stagner : En 2012 moins de 20 collectivités ont émis dont 7 nouveaux émetteurs avec un volume de l’ordre de 2,35 Mds € (dont 610 M€ pour l’émission groupé de l’ACUF) contre seulement 684 M€ en 2011. Bien qu’encore marginale, cette pratique tend à se répandre. De plus en plus de collectivités franchissent « l’obstacle » de la notation (40 à ce jour). Il est fort à parier que ce mode de financement prendra à l’avenir une part importante chez les collectivités en bonne santé financière qui obtiendront ainsi des conditions plus favorables que sur le marché intermédié en attendant l’agence … - Attention l’offre se concentre sur les mêmes ciblesPublicFinance 2Le partenaire des collectivités locales dans lévaluation et la renégociation de la dette
  3. 3. OFFRE/DEMANDE en 2013 • Demande de 18 à 20 milliards • Offre : 24 milliards – CDC : 4 milliards – BEI en direct : 2 milliards – FCT et placements privés : 2 milliards – Banques commerciales : 8 milliards – Banques allemandes 1 milliard – LBP : 3 milliards – Désensibilisation 2 milliards – Obligataire : 2 milliards les prix vont baisserPublicFinance 3Le partenaire des collectivités locales dans lévaluation et la renégociation de la dette
  4. 4. Quelle politique d’emprunt sur les années à venir - Cibler la ressource privilégiée (CDC, BEI) ….contrainte logique projet - Obligataire : y aller ou ne pas y aller - Choisir 2 ou 3 banques : SG, CA, CE, LBP, ARKEA, PBB, BALABA …Indépendance… - Se débarasser des emprunts structurés : pb. de liquidité - Quel sort réserver aux solutions désintermédiées proposées par les banques En dehors des contrats de prêts classiques et obligataires que vous utilisez déjà, d’autres moyens de financement sont à votre disposition : • Fond Commun de Titrisation • Placement privé sous forme de prêt ou d’obligation • Schuldschein : placement privé de droit allemand,PublicFinanceLe partenaire des collectivités locales dans lévaluation et la renégociation de la dette
  5. 5. Quelle politique d’emprunt sur les années à venir - Capter de la ressource en taux variable : Vous disposerez d’une plus grande maitrise et réactivité de vos indexations et arbitrages par une gestion via des swaps de taux. Ce mode opératoire nécessite un travail en amont tant juridique (délégation + délibération cadre) que relationnel (validation des lignes de risques par les banques). - Se donner les moyens de souscrire des dérivés - Prix : La baisse va se poursuivre …seule l’équilibre offre/demande dicte les prix - Communication financière appropriéePublicFinanceLe partenaire des collectivités locales dans lévaluation et la renégociation de la dette

×