La démarche de développement durable de la Siemp

1 969 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 969
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
274
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La démarche de développement durable de la Siemp

  1. 1. Club technique de la Gazette des communes : du logement social HQE à l’éco-quartier La démarche de développement durable de la SIEMP 26 mai 2009 SIEMP
  2. 2. Sommaire I. Le contexte - Traitement de l’insalubrité - Charte de développement durable - Plan climat de la Ville de Paris II. La démarche de certification des opérations III. Quelques exemples de réalisations SIEMP
  3. 3. I. Contexte MISSION ERADICATION DE L’INSALUBRITE Intervenir Traiter Accompagner 434 immeubles recensés au 270 adresses 2100 familles titre parmi les plus dégradées dans l’hébergement et le de l’insalubrité et appuyer relogement définitif le redressement de 164 copropriétés Des moyens à la hauteur de l’enjeu Humains Techniques 50 160 logements relais Collaborateurs affectés à ces 1 dispositif de guichet unique missions SIEMP
  4. 4. I. Contexte LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU COEUR DES ACTIVITES DE LA SIEMP Un texte fondateur  la Charte du Développement durable signée en 2004 avec la Ville de Paris 16 cibles élaborées à partir de la méthode HQE Des engagements de haute qualité environnementale en matière de réhabilitation et de construction de logements sociaux Un partenariat durable  avec des organismes reconnus : CSTB, ADEME, ARENE, QUALITEL convention d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec le CSTB (6 opérations pilotes) conventions spécifiques avec QUALITEL et CERQUAL SIEMP
  5. 5. I. Contexte OBJECTIFS DEVELOPEMENT DURABLE 4 objectifs 3 axes d’intervention Environnemental Economique Social Maîtriser Réduire Inscrire les impacts du projet sur les charges de Le projet dans une l’environnement fonctionnement des démarche de solidarité extérieur bâtiments se traduisant sociale et citoyenne par des loyers à des coûts Garantir maîtrisés un environnement intérieur sain et confortable SIEMP
  6. 6. I. Contexte LES APPLICATIONS DE LA CHARTE Opérations de la SIEMP Conseils pratiques  6 opérations pilotes à l’échelle de  le guide des locataires l’immeuble dans Paris avec suivi CSTB  le guide des gestes verts  1 secteur d’aménagement pilote dans Paris (Fréquel-Fontarabie dans le à l’attention des locataires de la SIEMP quartier Réunion, 20e)  interventions sur le parc existant en région parisienne : réhabilitations réduisant les consommations Objectif énergétiques Généraliser ces bonnes  des opérations qui développent et approfondissent des thématiques en pratiques à toutes les fonction de leur particularité et de leur opérations et à tous les potentiel acteurs de la SIEMP SIEMP
  7. 7. I. Contexte Le Plan Climat de la Ville de Paris Des objectifs clairs Des performances énergétiques ambitieuses  Adoption en octobre 2007 Neuf : 50 kwh/m2 shon  réduction GES de 25% entre 2004 et 2020  Réhabilitation : 80 kwh/m2 shon  réduction consommation d’énergie de  Parc existant : réduction GES de 30% 25% entre 2004 et 2020 entre 2004 et 2020  25% des consommations énergétique du territoire en provenance des énergies renouvelables Certification des opérations BBC ou BBC Effinergie SIEMP
  8. 8. I I - La démarche de certification des opérations Certifications de toutes les opérations de la SIEMP : * Qualitel : THPE 2005 et BBC * Cerqual :Habitat et Environnement profil A et Patrimoine Habitat et Environnement pour les réhabilitations 1 – Premières conventions de partenariat signées en février 2004 2- Une généralisation des démarches de certification Qualitel et Cerqual dés 2005 3- La démarche de certification comme outil de formation interne : procédure d’audit , interventions qualitel/cerqual, retours d’expériences 4- La certification comme garant de la performance énergétique (RT-20%/ Module Estimation de la Performance Energétique) 5- Auditeurs et Examinateurs comme partenaires du projet SIEMP
  9. 9. III –1 Opération : 161 rue de la convention 75015 89 logements réhabilités en résidence sociale et étudiante livraison en octobre 2008 Première opération certifiée Patrimoine Habitat et Environnement Performance énergétique : consommation d’environ 95 kwh/m² SIEMP
  10. 10. III –1 161 rue de la Convention : caractéristiques techniques Après certification Avant certification (état existant) 95 kWh EP/m2/an Dont 65% pour le chauffage ( 62kwh) 446 kWh EP/m2/an 20% pour l’ECS (18 kwh) 15% pour les autres consommations •Chauffage collectif gaz à condensation •VMC hygroréglable •Panneaux solaires thermiques et photovoltaïques •Double vitrage peu émissif avec lames d’ argon •Confort d’été •Laine de chanvre et de bois Démarche de certification « Patrimoine habitat et Environnement » EP Bâtiment économe A note 5 ≤ 50 B note 5 51 à 90 C note 4 91 à 150 D note 3 151 à 230 E note 2 231 à 330 F note 331 à 450 G note ≥ 450 Bâtiment énergivore SIEMP
  11. 11. III.2- Opération : 23 Capitaine Madon- Paris 18 6 logements réhabilités Avancement : Travaux en cours livraison 2éme trimestre 2010 Certification PHE module EPE Performance énergétique : 80 KWh EP/m² plan climat Existant avant réhabilitation Projet après réhabilitation SIEMP
  12. 12. III.2– 23 rue du Capitaine Madon - Paris 18 : Caractéristiques techniques - Isolation Thermique Renforcée Par l’Extérieur: Menuiserie Extérieure Bois avec cadre formant tapée d’Isolant : débord de 25 cm depuis le nu extérieur de la menuiserie. Enduit sur Isolation Extérieure Finition mince type SIENZO /ZOLPAN Mur et isolation par l’extérieur type Polystyrène SIEMP
  13. 13. III.3 – Opération : 3 villa de l’Astrolabe 75015 4 logements réhabilités / 8 logements neufs / livraison en octobre 2007 Certification Qualitel THPE2000 et Cerqual H et E profil A Performance énergétique : 90 kWhEp/m².an pour le neuf et 80 kWhEp/m².an pour la réhabilitation • Isolation par l’extérieur revêtu d’un enduit ( réhabilitation) • Isolation par l’extérieur recouverte d’un bardage bois ( construction neuve) SIEMP
  14. 14. III.3– 3, villa de l’Astrolabe : caractéristiques techniques - Panneaux solaires thermiques : capteurs plans ( bâtiment neuf) SIEMP
  15. 15. III.3– 3, villa de l’Astrolabe : caractéristiques techniques - Panneaux solaires thermiques: capteurs à tubes sous vide ( réhabilitation) SIEMP
  16. 16. III.3– 3, villa de l’Astrolabe : caractéristiques techniques - Récupération des eaux pluviales SIEMP
  17. 17. III- 4- SECTEUR FREQUEL-FONTARABIE, 20e Axe prioritaire : réduction de la consommation d’énergie - bâtiments faiblement consommateurs d’énergie (isolation par l’extérieur; menuiseries performantes, terrasses sur-isolées) - énergies renouvelables - diminution de la consommation de chauffage : de 50 kW/m2/an (habitat basse consommation) à 15 kW/m2/an (habitat passif) - limitation consommation électricité et eau Dépense moyenne de chauffage par logement par an Année de Consommation Coût au logement construction En kWh/m2/an en €/an 1970 300 1 300 2000 100 400 Fréquel Fontarabie Basse 50 200 consommation Habitat passif 15 60 SIEMP
  18. 18. III.4 – Opération : 3 -11 passage Fréquel 75020 17 logements neufs Avancement : travaux en cours livraison 3éme trimestre 2010 Première certification BBC et H et E profil A option performance Performance énergétique : environ 50 kwh/m² plan climat SIEMP
  19. 19. III.4 – 3 -11 passage Fréquel : caractéristiques techniques - Triple vitrage à faible émissivité SIEMP
  20. 20. III.4 – 3 -11 passage Fréquel : caractéristiques techniques - Ventilation double flux La VMC double-flux Ce système permet de limiter les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation : il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur. Un ventilateur pulse cet air neuf préchauffé dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation. Cet équipement est plus coûteux qu’une VMC simple- flux, mais il permet des économies de chauffage importantes : • en récupérant jusqu’à 70% (90% dans les systèmes haute performance maintenant sur le marché) de l’énergie contenue dans l’air vicié extrait ; • en profitant de la chaleur dégagée par la cuisson ou la toilette. SIEMP
  21. 21. III.4 – 3 -11 passage Fréquel : caractéristiques techniques -Implantation des puits franciliens SIEMP
  22. 22. III.4 – 3 -11 passage Fréquel : caractéristiques techniques - SIEMP

×