Licence Professionnelle en Management International
Multinationales
et Mondialisation
De Jean-Louis Mucchielli
Chapitre I :
Les stratégies de
multinationalisation :
Du Local au Global
Plan:
• Introduction
• I - Une ou des stratégies multinationales
L’entreprise multi-fonctionnelle et multi-produits
Les mo...
Introduction:
La multinationalisation de l’entreprise s’intègre dans
une dynamique comprenant plusieurs stades
engendrant ...
I - Une ou des stratégies
multinationales?A – l’entreprise Multi-fonctionnelle et multi-produits:
1 – Firme multi-fonction...
2- de la firme mono-produit à la firme multi-produits
Une entreprise fabriquant un seul produit en grande quantité,
peut r...
B – les modes d’entrée de l’entreprise sur les marchés
internationaux
1 - les différents modes d’entrée sur les marchés ét...
2 – la dynamique des modes de pénétration :
Une entreprise ne devient pas du jour au
lendemain une grande firme multinatio...
C – les modes d’implantation sur le territoire
d’accueil :
1- 1er
type d’implantation:la création ou l’acquisition d’une f...
2- 2ème
type d’internationalisation: le partenariat inter-
entreprises
Le partenariat engage plusieurs entreprises qui
con...
3 – 3ème
type de présence à l’étranger de l’entreprise:
les délégations à des entreprises étrangères
Dans ce type d’intern...
II – Globalisation de l’entreprise et mondialisation:
A – la globalisation des marchés et de la production:
1 – définition...
2 – les éléments constitutifs de la globalisation des marchés:
La globalisation de l’offre
Accélération de la vitesse de
P...
2 – les éléments constitutifs de la globalisation des marchés:
La globalisation de la
demande
Émergence de groupes homogèn...
B – la globalisation de l’entreprise et son évolution
organisationnelle :
l’accroissement du degré de multinationalisation...
La forme en U est une structure organisationnelle au sein
de laquelle les décisions sont liées aux différents stades de la...
2 – l’évolution des relations entre maison mère et filiale lors de la
multinationalisation:
La relation d’autorité (relati...
3 – la stratégie de la globalisation et l’évolution des relations entre
maison mère et filiales:
La stratégie globale va s...
La « Glocalisation » : la firme entre le global et le local
L’objectif principal de la glocalisation réside dans la mise
e...
Éléments de différences entre les stratégies de
globalisation et les stratégies de Glocalisation
Stratégie Globale Stratég...
Réseaux de firmes et firmes réseaux:
La globalisation correspond surtout à un ensemble de
conditions dans lesquelles une p...
Les limites de la globalisation:
Du côté de l’offre:
 La plupart des grandes firmes restent souvent à un état de plus
ou ...
Conclusion:
Après avoir compris toutes les stratégies de
multinationalisation: du local au global, on passe aux
déterminan...
1  multinationale et mondialisation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

1 multinationale et mondialisation

847 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
847
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
39
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1 multinationale et mondialisation

  1. 1. Licence Professionnelle en Management International Multinationales et Mondialisation De Jean-Louis Mucchielli
  2. 2. Chapitre I : Les stratégies de multinationalisation : Du Local au Global
  3. 3. Plan: • Introduction • I - Une ou des stratégies multinationales L’entreprise multi-fonctionnelle et multi-produits Les modes d’entrée de l’entreprise sur les marchés internationaux Les modes d’implantation sur le territoire d’accueil • II – Globalisation de l’entreprise et mondialisation La globalisation des marchés et de la production La globalisation de l’entreprise et son évolution organisationnelle • conclusion
  4. 4. Introduction: La multinationalisation de l’entreprise s’intègre dans une dynamique comprenant plusieurs stades engendrant eux-mêmes une intensité de la multinationalisation de plus en plus forte. Lors de la multinationalisation de l’entreprise, c’est cette structure qui évolue et se déforme.
  5. 5. I - Une ou des stratégies multinationales?A – l’entreprise Multi-fonctionnelle et multi-produits: 1 – Firme multi-fonctionnelle et multinationale : Les fonctions d’une entreprise appartient à ce que Michael Porter appelle la chaîne de valeur qui comprend: logistique interne fonction d’achat la production fonction de recherche logistique externe fonction GRH la commercialisation fonction infrastructure la vente les services Les activités hiérarchisées au sein du processus de production Les activités de soutien à ce Même processus de production
  6. 6. 2- de la firme mono-produit à la firme multi-produits Une entreprise fabriquant un seul produit en grande quantité, peut réaliser des économies d’échelle. Une entreprise produisant plusieurs biens appartenant à une même gamme peut réaliser des économies de gamme. Une entreprise dynamique aura ainsi un portefeuille de produits qui seront à des stades différents de leur cycle de vie. Une firme multi-produits exploitant de nombreux marchés étrangers devra appliquer différentes stratégies locales en fonction du stade de développement du produit au sein du marché considéré. Dans le cadre de la théorie du cycle du produit, la firme innovatrice , après avoir exporté vers les marchés des autres pays développés, va s’y délocaliser.
  7. 7. B – les modes d’entrée de l’entreprise sur les marchés internationaux 1 - les différents modes d’entrée sur les marchés étrangers: la commercialisation à l’étranger la production à l’étranger la recherche et conception la prise de décision à l’étranger les filiales partenariat ou délégation des activités à d’autres entreprises Les types d’implication à L’étranger Modalités d’implication À l’étranger
  8. 8. 2 – la dynamique des modes de pénétration : Une entreprise ne devient pas du jour au lendemain une grande firme multinationale, elle peut le devenir progressivement en allant de l’étape la plus simple à la plus complexe dans le cadre d’un processus d’apprentissage des marchés extérieurs.
  9. 9. C – les modes d’implantation sur le territoire d’accueil : 1- 1er type d’implantation:la création ou l’acquisition d’une filiale de production l’implantation à l’étranger consistera en des filiales soit commerciales, soit de production, ou encore des unités de recherche-développement, de quartiers généraux ou de pôles administratifs et financiers. Cependant, la forme d’implantation de plus en plus utilisée est le rachat d’une entreprise déjà existante (fusion acquisition) ou la prise de participation dans celle-ci (majoritaire ou minoritaire ).
  10. 10. 2- 2ème type d’internationalisation: le partenariat inter- entreprises Le partenariat engage plusieurs entreprises qui conservent leur autonomie ou une partie de celle-ci. Il peut se concrétiser par la prise de participation minoritaire, la constitution d’ un joint-venture en capital, d’ un consortium ou d’une alliance stratégique. Ces partenaires peuvent donner lieu à la constitution de filiales communes, à des prises de participation réciproques , à des échanges de licence, ou prendre d’autres formes encore. Ces coopérations peuvent être verticales, entre firmes complémentaires , mais également , horizontales ,entre concurrents.
  11. 11. 3 – 3ème type de présence à l’étranger de l’entreprise: les délégations à des entreprises étrangères Dans ce type d’internationalisation,la présence sur le marché étranger n’est plus directe mais s’effectue par l’intermédiaire d’entreprises étrangères, indépendantes de la firme nationale,qui réalisent à sa place la commercialisation, la fabrication,ou la recherche pour un produit considéré. Cette délégation pourra prendre la forme de franchising, d’accord de licence pour un produit exportable de la firme ou de relation de sous-traitance et accords «  OEM ». OEM: (Orderly Équipement marketing) désigne un accord par lequel une entreprise A fournit à une entreprise B des biens intermédiaires que cette dernière intègre dans un produit final et commercialise sous sa propre marque.
  12. 12. II – Globalisation de l’entreprise et mondialisation: A – la globalisation des marchés et de la production: 1 – définition de la globalisation: Globalisation: l’élargissement et l’approfondissement des activités des entreprises visant à produire et à vendre des biens et des services sur un plus grand nombre de marchés Mondialisation de l’économie. Globalisation : correspond à une forme organisationnelle spécifique, sorte de stade suprême de la multinationalisation de la firme. Stratégie d’entreprise. Globalisation: se caractérise à la fois par la constitution d’un groupe multinational présent dans la plupart des pays sous la forme d’un réseau de filiales de production, de commercialisation et de R & D, et par un réseau de sous-traitance et d’alliances.
  13. 13. 2 – les éléments constitutifs de la globalisation des marchés: La globalisation de l’offre Accélération de la vitesse de Propagation des nouvelles technologies Posséder d’une compétence Technologique comparable Coûts en recherche de Développement Cette globalisation de l’offre devrait également permettre l’obtention d’économie d’échelle en produisant très vite en grande quantité le produit considéré.
  14. 14. 2 – les éléments constitutifs de la globalisation des marchés: La globalisation de la demande Émergence de groupes homogènes de Consommateurs dans les pays Développés de la triade Malgré cette globalisation de la demande Individuelle, nombre d’habitudes des Consommateurs restent marqués par leur Origine national
  15. 15. B – la globalisation de l’entreprise et son évolution organisationnelle : l’accroissement du degré de multinationalisation puis la globalisation d’une firme engendrent de profondes évolutions dans son organisation. 1- les stades organisationnels de la firme multinationale. L’évolution de l’entreprise vers sa multinationalisation, ou sa globalisation, se concrétise également au niveau de son organisation interne. Cette évolution a progressé de la forme en U a celle en M.
  16. 16. La forme en U est une structure organisationnelle au sein de laquelle les décisions sont liées aux différents stades de la chaîne de valeur de l’entreprise (production, vente, recherche, finance) et à ses différents marchés de produits intermédiaires et finis. La forme en M est une structure multi-divisionnelle, elle est basée sur une division hiérarchique de la production en fonction des produits fabriqués ou des zones géographiques dans lesquelles l’entreprise est localisée. La structure organisationnelle de forme matricielle peut alors se mettre en place a fin d’améliorer les flux d’information, de produits, et de décisions entre les différentes unités de l’entreprise.
  17. 17. 2 – l’évolution des relations entre maison mère et filiale lors de la multinationalisation: La relation d’autorité (relation mère fille) peut s’estomper au fur et à mesure de l’accroissement de la multinationalisation et de l’autonomie de productions locales. La relation de production est conçue la simple délocalisation d’un élément du processus de production avec réimportation vers la maison mère, la multinationalisation peut progressivement donner lieu à des productions en plus en plus autonomes de chaque filiale. cette étape peut être considérée comme une stratégie multi-domestique ou pluri-marchés de la part de la firme
  18. 18. 3 – la stratégie de la globalisation et l’évolution des relations entre maison mère et filiales: La stratégie globale va se caractériser à la fois par une autonomie plus importante dans les fonctions décisionnelles des filiales et par une intégration plus étroite des activités des différentes filiales et de la maison mère dans le cadre d’une intégration dite « Complexe ». L’entreprise devient progressivement un vaste réseau en forme de toile d’araignée intercontinentale, où, d’ailleurs, les frontières entre coopération intra-firme et inter-firmes s’estompent à la faveur des multiples prises de participation croisées.
  19. 19. La « Glocalisation » : la firme entre le global et le local L’objectif principal de la glocalisation réside dans la mise en place d’une division spatiale des tâches entre les unités de l’entreprise sur une base continentale. Elle permet de produire sur un grand marché libre d’entraves douanières importantes, de bénéficier d’économies d’échelle tout en profitant de proximités géographiques entre les unités elles mêmes et vis-à-vis des marchés de consommation.
  20. 20. Éléments de différences entre les stratégies de globalisation et les stratégies de Glocalisation Stratégie Globale Stratégie de Glocalisation  division internationale des tâches  recherche d’économies d’échelles sur une base mondiale  importance de la coordination logistique  production pour un marché mondial unifié  division régionale des tâches  recherche d’économies d’échelles sur une base régionale  concentration territoriale de la production pour limiter des coûts logistiques.  production adaptée à un marché
  21. 21. Réseaux de firmes et firmes réseaux: La globalisation correspond surtout à un ensemble de conditions dans lesquelles une part croissante de la valeur et de la richesse est produite et répartie à travers le monde dans le cadre d’un système de réseaux d’entreprises liés entre eux . . . Les formes d’organisation des entreprises globales: Multinationale traditionnelle Siemens Réseau intra- firme Royal Dutch- Shell Contrats hiérarchisés Nitendo Nike Leader avec constellation d’alliances Fujitsu Centralisée Dispersée hiérarchique Réseau externe d’entreprise Forme d’organisation
  22. 22. Les limites de la globalisation: Du côté de l’offre:  La plupart des grandes firmes restent souvent à un état de plus ou moins grande multinationalisation: la localisation libre, pure et parfaite n’existent pas.  Certaines grandes firmes renoncent ou ne peuvent pas poursuivre ou atteindre une croissance globale qui signifierait pour elles un élargissement de leurs métiers de base. Du côté de la demande :  Les marchés sont loin d’être globaux et les consommateurs  « triadiques » ont encore des habitudes fortement nationales.
  23. 23. Conclusion: Après avoir compris toutes les stratégies de multinationalisation: du local au global, on passe aux déterminants des multinationales et des délocalisations.

×