Innover

608 vues

Publié le

innovation, invention, professionnalisation, processus

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Innover

  1. 1. Albert Einstein (1879-1955) « Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover » Tite Live (59 av. J-C-17 ap. J-C) « Il faut oser ou se résigner à tout »
  2. 2.  Introduire quelque chose de nouveau pour remplacer quelque chose d'ancien dans un domaine quelconque.
  3. 3. L’innovation : l’œuvre d’une génie visionnaire qui croie à l’impossible? La rationalisation : comprendre les lois de l’innovation. Pour innover à la demande T. E. Lawrence, dit Lawrence d’Arabie (1888- 1935) « Ceux qui rêvent la nuit dans les recoins poussiéreux de leur esprit s’éveillent au jour pour découvrir que ce n’était que vanité ; mais les rêveurs diurnes sont des hommes dangereux, ils peuvent jouer leur rêve les yeux ouverts, pour le rendre possible. »
  4. 4. Thomas Edison (1847-1931) Henry Ford (1863-1947) Du capitaine d’industrie à l’entrepreneur innovateur L’innovateur : 1. Un génie solitaire 2. Une pensée divergente 3. La rupture 4. Le succès 5. L’innovation, c’est le progrès Un profil mobilisateur
  5. 5. Xerox Park Le célèbre garage de Steve Jobs
  6. 6.  La spécialisation  L’externalisation  Le cloisonnement L’idée fausse que le spécialiste à une solution au problème
  7. 7.  Un leader qui lance des idées à une armée d’ingénieurs  Un budget considérable  Une forte concentration de moyens et de savoirs faire L’importance des tendances évolutives, des bouillons de culture, des myriades d’initiatives parallèles font que l’innovation ne naît pas ex nihilo d’un seul cerveau. L’historien, Fernand Braudel a raconté comment l’histoire de l’innovation et du capitalisme s’était déployée autour de grands centres
  8. 8.  Les innovations incrémentales : transformer le réel à petites doses pour finir par le transformer en profondeur.  La variation autour d’un modèle de base : la forme la plus simple et la plus répandue de l’innovation Les trois lois de l’innovation : la variation, l’assemblage, le transfert
  9. 9. Entre ostentation et compétition, l’innovation est le fait des élites qui possèdent beaucoup de moyens pour dépenser dans des activités de prestige. Ce n’est qu’une fois la technologie développée qu’elle peut se démocratiser
  10. 10. Notre monde fonctionne avec des technologies anciennes (le moteur à explosion) L’évolution technique, c’est moins la création et l’innovation que l’imitation et l’adaptation. Le tuk tuk (inde 1950) et le vélo taxi. Les millions de morts au Congo, l'Irak, l'Afghanistan, le génocide du Rwanda, l’œuvre d’armes légères. La croissance incroyable de la Chine n’est pas l’œuvre d’innovations chinoises. 10% des innovations vont survivre, Nous choisissons!
  11. 11.  Le triptyque, novice, professionnel, expert, illustre le cheminement qui nous conduit vers la capacité à donner et trouver du sens à des situations complexes.  Le positionnement au sein du triptyque est fonction des situations.  Le positionnement au sein du triptyque n’est jamais définitif
  12. 12.  Un déficit généralisé d’informations sur les tâches à réaliser et sur les modes opératoires=> absence de sens  Méconnaissance du cadre institutionnel  Il procède par essai/erreur  Il procède par attributions externes  La stabilisation des gestes professionnels est progressive
  13. 13.  Il lit la réalité à l’aune de gestes professionnels peu nombreux mais stabilisés et maîtrisés  Bon nombre de situations sont anticipées, mais il est dans la répétition.  Il ne fonctionne bien qu’avec ce qu’il connaît bien  La nouveauté, le caractère polymorphe d’une situation, le stress, peuvent le déstabiliser  Ce qui se joue est en prise directe avec son ego=un échec remet tout en cause
  14. 14.  Il construit du sens en amont (il est informé, il maîtrise les savoirs, il connaît l’institution, il évalue et élabore des stratégies)  L’action (le dispositif) est adaptée en cours de déroulement (contraintes externes non prévisibles)  L’expert accepte d’être déstabilisé, il ne compte pas sur sa toute puissance, il s’interroge sur SA pratique (pas d’attribution externe)  L’expert recherche la déstabilisation (elle pousse à l’innovation et l’expérimentation), il s’inscrit dans le cadre d’une démarche partagée (si je suis le seul à le faire…)
  15. 15.  Pas de création ex nihilo  La politique des petits pas : pas « d’usine à gaz »  La démarche de projet (constat chiffré, réflexion commune, propositions, choix concerté des axes, mise en place, trace écrite, évaluation)  Les pratiques collaboratives  La coéducation  Le feedback : le retour sur expérience  Eviter les écueils : spécialisation, externalisation, cloisonnement Parce que l’innovation ne se décrète pas
  16. 16.  Article 34 : le feu vert à l’innovation  Personnes ressources : le CARDIE  Conseil National de l’innovation pour la réussite éducative (2013)  Département Recherche, Développement, innovation et expérimentation  Journées annuelles de l’innovation (avec appel à projets)  Le site expérithéque  La loi de refondation de l’école
  17. 17.  « Une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais tenté d’innover », Albert EINSTEIN

×