Le climat scolaire

666 vues

Publié le

climat scolaire, notions, définitions, mécanismes, évaluations, amélioration

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
666
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
26
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le climat scolaire

  1. 1. L’école de la République : une école pour tous
  2. 2. Pas de dégradation épouvantable de ce climat dans nos écoles. • Enquêtes de victimation, Debarbieux, Unicef, 2010 • DEPP 2011 • 90% des collégiens se sentent bien dans leur école • Moins de 14% estiment avoir de mauvaises relations avec leurs enseignants • 86% n’ont pas peur dans leur école
  3. 3. ¼ des élèves absentéistes le sont du fait d’une situation de harcèlement à l’école. Blaya, 2010.
  4. 4. Première enquête de ce type en France (relais: Autonome de Solidarité) 20000 réponses L’enquête reste en ligne: les personnels ont besoin de s’exprimer
  5. 5.  Harcèlement et ostracisme entre collègues  23% déclarent avoir été harcelés au cours de leur carrière et 11% depuis la rentrée (c’est le chiffre du harcèlement entre pairs)  18% se disent mis à l’écart par au moins une partie du personnel  Dans 64% des cas c’est au sein de l’équipe  26,9% envisagent de changer de métier  Le décrochage professionnel
  6. 6. 400 jeunes londoniens sont suivis depuis l'âge de 8 ans durant plus de 4 décennies ainsi que leurs enseignants et leurs proches. L'étude met en évidence une continuité entre la violence juvénile et la violence adulte. • Grande polyvalence dans la commission de crimes et délits • Absentéisme scolaire, décrochage et échec scolaire • Usage de drogue et multiplication des conduites à risque • Mensonges persistants • Violences sexuelles • Comportement violent au sein de la famille (reproduction discipline stricte et implacable) • Insertion sociale problématique (chômage fréquent et plus long) • Problèmes de santé
  7. 7. La recherche établit un lien fort entre climat scolaire, qualité des apprentissages, réussite scolaire et victimation. Améliorer le climat scolaire, c’est œuvrer à l’amélioration de la construction et la transmission de connaissances
  8. 8.  Une problématique ancienne (Perry, 1908; Dewey, 1927)  Un concept complexe et polymorphe : missions de l’école, programmes, locaux, relations entre pairs, relations élèves- enseignants, accueil des familles, leadership…  « Le climat scolaire reflète le jugement qu’ont les parents, les éducateurs et les élèves de leur expérience de la vie et du travail au sein de l’école » (Alii et Cohen, 2012) 1. Eviter la confusion climat scolaire et sécurité scolaire 2. Une question internationale 3. Ne pas penser du seul coté des élèves 4. L’affaire de tous : élèves, enseignants, agents, hiérarchie, parents, partenaires… 5. Dangers de l’externalisation et de la spécialisation 6. Passer de la recherche aux pratiques de terrain A garder à l’esprit :
  9. 9. 1. La qualité du bâtiment scolaire 2. La relation entre les enseignants 3. Niveau du moral et engagement des enseignants 4. L’ordre et le discipline 5. Violences et micro violences 6. L’engagement des élèves, le sentiment d’appartenance
  10. 10.  Corrélation climat scolaire et réussite des élèves (Cohen, 2006)  Un bon climat scolaire fait baisser le taux d’absentéisme et diminue les exclusions scolaires  Un bon climat scolaire améliore les résultats des élèves indépendamment des facteurs sociaux économiques initiaux (favorise l’égalité des chances), (Astor et Benbenishty, 2005)  Un bon climat scolaire limite le risque de décrochage professionnel des enseignants (Roger, 2005)  Un haut niveau d’exigence favorise le climat scolaire (Hugonnier, 2010, Pour l’école primaire)  Importance de la littéracie (capacité à comprendre et à utiliser de l’information) permet de lutter contre la difficulté scolaire et les problèmes de comportement.  Le sentiment d’injustice scolaire (évaluation et discipline) est éprouvé par 30% des élèves et constitue un facteur important de décrochage scolaire (Duru-Bellat et Meuret, 2009)
  11. 11.  Si les facteurs sociaux économiques et les facteurs exogènes à l’école expliquaient toute la violence à l’école, alors tous les établissements aux caractéristiques similaires connaitraient une violence identique.  Rien n’est plus faux : les enquêtes de victimation du monde entier montrent le contraire  Ce qui fait la différence : la qualité du climat scolaire
  12. 12.  (Payne et Alii, 2006) un climat scolaire positif assure la réussite de la mise en place de programme d’intervertion (projets éducatifs)  Mais le climat scolaire ne se décrète pas, il est même rarement le fruit d’une action concertée et consciente.  Ce qui ne signifie pas qu’il ne peut être amélioré par une action volontariste et proactive. La qualité d’un programme (projet éducatif) est lié à la façon dont les équipes s’en emparent ( Wilson, Lipsey et Derzon, 2003; Gottfredson, 2001)
  13. 13.  Échantillon : 7203 élèves  Le regroupement d’élèves en difficulté dans les mêmes classes favorise la victimation  Le regroupement est vécu comme une ségrégation supplémentaire qui fabrique des noyaux durs fortement identitaires qui dérivent vers des groupes délinquants  La diversité est un élément important du climat scolaire
  14. 14.  Bryk et Driscoll, 1988, l’organisation communautaire du travail en équipe et la réelle participation des élèves aux décisions génèrent des effets positifs pour tous.  Kris et Pedro, 2012, des relations chaleureuses et encourageantes de la part des adultes permettent aux élèves de développer une meilleure estime d’eux-mêmes, de moins souffrir de troubles psychosomatiques, font baisser la victimation et favorisent l’attitude de demande chez les élèves.  Une politique répressive trop dure génère crainte et silence. Elle favorise l’essor des conduites à risque.
  15. 15. 1. Améliorer l’environnement physique : partenariat avec les collectivités, problème récurent des toilettes, les agents et le service d’intendance et de restauration 2. Le facteur temps : des cours de 90 mn pour lutter contre le fractionnement. Un projet éducatif a besoin de 3 à 5 ans pour s’installer. Politique des « petits pas ». 3. La formation des personnels : formation initiale, formation continue, évolution de carrière, formation au travail d’équipe et à l’interdisciplinarité, statut de l’erreur, culture classique, se rapprocher du vécu de l’élève 4. Une gouvernance démocratique des EPLE 5. Stabilisation des personnels 6. Composition des classes 7. Justice scolaire et évaluation 8. Formation aux compétences sociales par la responsabilisation 9. Lien école-famille 10. Mesurer le climat scolaire (diagnostic, cousu main, indicateurs) 11. Lien école-recherche

×