Rapport policier du cas Lourdes
Mercredi 4 mars 2015. Commissariat de Madrid.
Nous recevons un appel au secours à 7 heures...
Lundi 9 mars 2015
Les cours se développent avec normalité dans le centre. À la maison, les parents de María
n’ont pas de n...
17 :30 heures
Les versions des trois élèves se contredissent. Le premier
a dit qu’il n’avait pas de relation avec María, e...
Mercredi 11 mars
L’hommage pour María est fini ça fait une heure. Le personnel au lycée et très triste,
particulièrement l...
Jeudi 12 mars, 2015
Nous avons découvert le lien entre le professeur d’anglais et le lycée. Pendant un voyage
qu’elle a ré...
lesquelles elle a essayé de s’acquitter en faisant des fausses vêtements de marques qu’elle
vendait plus chers.
Quand elle...
le professeur d’anglais à continuer avec l’affaire bien qu’elle voulait se rétirer. Et que, quand ils
ont vu le professeur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport policier de cas Lourdes

838 vues

Publié le

Histoire inventée par des élèves de 1º Bto

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
838
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
549
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport policier de cas Lourdes

  1. 1. Rapport policier du cas Lourdes Mercredi 4 mars 2015. Commissariat de Madrid. Nous recevons un appel au secours à 7 heures du matin. Une fille qui s’identifie comme la femme de ménage du lycée Lourdes, à Casa de Campo, dit qu’elle a trouvé un corps dans le couloir du lycée. Nous avons envoyé une voiture de patrouille pour investiguer la situation. Après 20 minutes, les agents arrivent au lieu du crime et ils ont déclaré que la femme est en choc, mais il n’y a pas de trace du crime. Le proviseur du lycée aide la police tout le temps mais il est perplexe. Les cours n’ont pas encore commencé. Nous demandons au proviseur qu’il nous envoie une liste avec les coordonnés des élèves qui ne vont pas au lycée ce jour-là. 16 :30 heures Nous recevons une liste avec les noms demandés et nous appelons chez ces élèves pour vérifier qu’ils sont bien. Ils sont 27, parmi lesquels nous ne réussissons pas à contacter 11. Comme il n’y a eu pas d’autres incidents, nous croyons que tout a été un rêve de la femme de ménage. Vendredi 6 mars 2015 Le proviseur du lycée nous appelle alarmé. Une élève appelé María est disparue depuis la nuit du 3 mars. Les parents de María, qui a 16 ans, disent qu’elle était à la maison quand ils se sont couchés et que tout était normal. Ils ne savent pas la cause pour laquelle elle s’est échappée et elle n’avait pas de problèmes personnels.
  2. 2. Lundi 9 mars 2015 Les cours se développent avec normalité dans le centre. À la maison, les parents de María n’ont pas de nouvelles d’elle et le proviseur, avec l’association de parents d’élèves, nous ont demandé d’être discrets pour ne pas alarmer les élèves. Après un examen plus détaillé du lieu du crime, nous avons découvert quelques bordures de tissu qui rassemblent des parts d’une écharpe. Nous avons demandé aux élèves plus proches au mineur, mais personne ne savait rien. Trois de ces élèves se montrent particulièrement nerveux ou farouches. Parmi les professeurs l’inquiétude prédomine. L’élève disparu était, d’après eux, dégourdie, tranquille, bonne et mûre. 18 :30 heures Nous avons reçu un autre appel du centre. Une élève qui sortait d’une activité extrascolaire a vu le corps de María dans une pièce où les matériels sont rangés. Nous n’aurons pas d’autres informations jusqu’à ce que l’autopsie est finie. La fille qui a trouvé le corps est calmée et choquée, donc elle ne sera pas très utile pour l’instant. 10 mars 2015 Les cours sont arrêtés pendant quelques jours jusqu’à ce que les faits soient éclaircis. L’autopsie du corps a montré que l’élève a été étranglée avec le tissue que nous avons trouvé. L’heure du crime cadre avec l’histoire de la famille et celle de la femme de ménage, mais nous devons résoudre quelques questions sur l’homicide, comme ce qui a pu bouger le corps dans une espace de temps aussi bref (sûrement l’assassin). Nous allons interroger les trois élèves qui paraissaient nerveux.
  3. 3. 17 :30 heures Les versions des trois élèves se contredissent. Le premier a dit qu’il n’avait pas de relation avec María, et que le dernier jour qu’il l’a vue c’était le matin du 3 mars, au lycée. Le deuxième élève a dit la même chose. Mais le troisième, quand nous avons fait du pression sur lui, a confessé que la nuit du 3 mars ils s’étaient rencontrés à la port du lycée et ils ont vu María en entrant au lycée. La fille qui a découvert le corps est venue au commissariat pour faire une déclaration. María n’était pas dans la même classe et elle dit qu’elle ne le connaissait pas. Elle paraît sincère. Les professeurs vont organiser un hommage à la salle de sports du lycée et ils y iront tous. Il peut être un bon moment pour regarder les interactions entre les élèves et les professeurs. Apparemment, le lycée est fermé tous les jours et le concierge et le proviseur sont les seules personnes qui ont la clé, mais le jour de l’homicide, le proviseur n’était pas au lycée. Le concierge dit que les clés étaient toujours avec lui les jours 3 et 4, mais qu’il les prête souvent aux professeur et aux élèves qui ont besoin d’entrer dans une salle de classe, et donc quelqu’un a pu faire une copie. La nature de l’homicide demande de la force physique, c’est pour ça que les élèves les plus petits et les professeur les plus vieux sont rejetés.
  4. 4. Mercredi 11 mars L’hommage pour María est fini ça fait une heure. Le personnel au lycée et très triste, particulièrement les amis de María que les policiers ont interrogés, deux professeurs jeunes et la fille qui a découvert le corps. 13 :45 heures Nous avons reçu un autre appel du lycée, un group de professeurs et étudiants sont retournés à l’immeuble après l’hommage pour ranger les objets utilisés dans les salles de classe, quand ils ont trouvé le professeur d’anglais inconsciente près de l’entrée du lycée. Elle a été hospitalisée et son état est critique. Elle a un sérieux coup sur la tête. 22 :00 heures Le professeur d’anglais est morte. L’actuation de la police est en train d’être critiquée, donc on a décidé que nous utilisons plus de ressources pour résoudre ce cas. Il semble que le deuxième crime a été motivé par le premier. Comme l’attaque s’est passé pendant le matin et dans un lieu public où quelqu’un pourrait accéder, nous pouvons déduire que c’était un acte improvisé. Peut-être que le professeur d’anglais savait quelque chose sur le crime précédent et qu’elle a menacé l’assassin de le raconter. Les trois élèves dont nous suspectons ont fini leur relation avec les autres élèves du lycée et ils ne parlent qu’entre eux. Nous ne pouvons pas leur serrer les vis parce qu’ils sont des mineurs et ils sont très protégés, mais demain ils retourneront au commissariat pour faire une déclaration. Nous avons recherché le professeur d’anglais. Elle avait été embauchée récemment, mais la documentation qu’elle a apporté quand elle a demandé le travail était fausse. Avant de devenir professeur, elle importait des vêtements. Elle n’avait pas d’amis au lycée, nous ne savons pas encore les raisons pour lesquelles elle est entrée au lycée.
  5. 5. Jeudi 12 mars, 2015 Nous avons découvert le lien entre le professeur d’anglais et le lycée. Pendant un voyage qu’elle a réalisé pour des raisons de travail, elle a rencontré le professeur d’histoire et ils ont fait une amitié qui leur a mené à partager la maison. Mais la relation entre les homicides et cette histoire est encore inconnue. Aujourd’hui les élèves sont venus à déclarer. En cette occasion nous les avons permis d’être ensemble dans la même pièce pour voir s’ils changent leurs déclarations. Au début, ils étaient méfiants mais de peu en peu ils ont commencé à confier. Ils ont dit que le jour du premier crime ils se sont rencontrés près du lycée pour boire et pour faire des graffitis. Quand ils sont arrivés au lycée, ils ont vu María en entrant à l’intérieur du bâtiment avec une autre personne qui a ouvert la porte avec la clé. Bien qu’ils n’aient pas pu voir cette personne, ils sont convaincus qu’il n’était pas le concierge, car l’apparence physique de cette personne-là était très différente. Ils ont fait le tour du lycée pour faire un graffiti sur un mur de bâtiment et ils ont vu une personne qui s’est approché de María par derrière et l’a étranglée avec quelque sorte de tissu. Ils se sont enfuis et ont convenu de ne pas dire qu’ils étaient là parce qu’à cette heure ils devraient être à la maison. Et ils n’ont pas voulu parler du crime avant parce qu’ils avaient peur, car l’assassin pourrait être n’importe qui et pourrait user de représailles contre eux. Il y a eu un autre progrès. Quand nous avons fouillé l’appartement des professeur d’histoire et d’anglais, nous avons trouvé une écharpe qui appartenait au professeur d’anglais et qui est comme celui qui a été employé dans le premier crime. Le professeur d’histoire a été arrêté pour l’interroger et il est devenu le suspect principal. Pour confirmer la déclaration des élèves, nous avons cherché les enregistrements des caméras de surveillance, et nous avons découvert que la personne avec laquelle María est entrée au lycée était le professeur d’histoire. Nous fermons le dossier. Le professeur d’histoire a été accusé de deux homicides. Quand nous avons fait des recherches dans le compte bancaire de la vieille entreprise du professeur d’anglais, nous avons découvert quelques irregularités : L’entreprise a des grandes dettes de
  6. 6. lesquelles elle a essayé de s’acquitter en faisant des fausses vêtements de marques qu’elle vendait plus chers. Quand elle a rencontré le professeur d’histoire, il lui a proposé de profiter les expéditions de meubles qu’ils recevaient d’autres pays pour faire du trafic avec des petites quantités de drogue qu’il vendrait après au lycée. Avec le temps, elle a commencé a avoir des doutes et elle a décidé de quitter l’entreprise, mais le professeur d’histoire lui a proposé d’entrer dans le monde des enseignants pour changer l’orientation de sa vie professionnelle, ce qui était une excuse pour la contrôler et comme ça, continuer avec leur affaire. María était le contacte du professeur d’histoire, qui facilitait le commerce avec les drogues avec les autres élèves. Sûrement, María a en eu marre et lui a menacé de lui denoncer, ou peut- être qu’elle lui a essayé de faire du chantage, et pour ça le professeur d’histoire a décidé de se débarraser d’elle. Ils se sont rencontrés au lycée pendant la nuit, comme d’habitude, et il l’a étranglée avec l’écharpe du professeur d’anglais pour détourner l’attention sur une femme. Et quand le professeur s’est rendue compte de ce qui s’est passé, c’était seulement question de temps qu’elle deviendrait l’objectif suivante. Dossier fermé. ………………… Au lycée Lourdes, les nouvelles ont été une vraie surprise. Le policier avait fini l’enquête et avait découvert une intrigue qui touchait directement toute la vie scolaire. Mais le choc de savoir ce qui était arrivé s’est melangé avec la tranquilité de que tout était résolu et donc les cours pourraient recommencer. Peu à peu la vie a retourné à la normalité. Quelque temps plus tard, seulement trois étudiants savaient ce qui était arrivé en réalité : que la magouille que le professeur d’histoire faisait au lycée était seulement le début de la trame. Que c’était María qui avait inventé toute l’intrigue de la vente de substances et avait impliqué le professeur d’histoire. Que c’était María qui obligeait
  7. 7. le professeur d’anglais à continuer avec l’affaire bien qu’elle voulait se rétirer. Et que, quand ils ont vu le professeur d’histoire tuer María, ils ont décidé de tuer le professeur d’anglais et de dénoncer le professeur d’histoire pour tirer vengeance, car María était leur amie.

×