1901
1906
1938
1901
1906
1917
1938
Pablo Ruiz Picasso, peintre, dessinateur et sculpteur espagnol, né à Malaga,
Espagne, le 25 octobre 1881 et mort le 8 avri...
• La France a refusé d'accorder à Pablo Picasso la nationalité française. Le
plus grand génie de la peinture du XXe siècle...
Son père Don José Ruiz Blasco étant
professeur d’art et pour une periode
conservateur du musée de Malaga, le jeune
Pablo à...
La fillette aux pieds nus – 1895
Le jeune Pablo n’a pas encore quatorze ans
quand il peint cette fillette à La Corogne en
...
Il représente l’Espagne à l’Exposition Universelle du 1900 à Paris, puis il s’installe à
Montmartre et il vend ses premièr...
Enfante à la
palome (1901)
La soupe (1902)
Tête de femme (1902-03)
Femme avec un casque
de cheveux (1904)
Arlequin assis
(...
La Célestine (1904)
Réalisée à Barcelone en 1904, cette toile
marque l'apogée de la periode blueu.
Pablo Picasso représent...
PERIODE ROSE ( 1904-1906)
À partir de 1905, il s'installe à
Paris, au Bateau-Lavoir, dans
l'atelier laissé par Paco Durrio...
PERIODE ROSE 1904 – 1906
Picasso utilise des couleurs dans les tons orangés et roses en contraste avec les
couleurs froide...
En 1905, il rencontre Gertrude et
Leo Stein. Ces deux mécènes lui
achètent de très nombreuses
toiles et apportent au peint...
Nu rouge (1906)
Deux nus (1906-1907)
PROTO-CUBISME
Les oeuvres de l’automne et hiver 1906-1907 sont comme des signes avant...
Nu les bras levées(1906-07)
Nu assis – étude (1906-07)
articulation
d’une forme en
ogive pour les
membres
inférieurs, un
t...
LES DEMOISELLE D’AVIGNON
(1907)
Il représente des prostitutes, Avignon
était la rue de Barcelone où il y avait la
maison c...
Dans ce tableau, Picasso « oublie »
toutes les règles académiques : pas
de sujet narratif, aucune perspective,
absence de ...
LE CUBISME (1907-1914)
De 1907 à 1914, Picasso réalise avec Georges Braque des peintures qui seront appelées
« cubistes »....
À l'automne du 1912 entre dans sa vie, Eva Gouel, qu'il appelle « Ma jolie »
dans plusieurs de ses toiles. Il commence à r...
PERIODE NEOCLASSIQUE(1916-1924)
Éva meurt le 14 décembre 1915. Picasso séjourne à Rome à partir du 17 février 1916. Il
tra...
Paul(1923)
Paul en arléquin
(1924)
Olga en fauteuil
(1917)
Olga en
fauteuil(1917)
Paul en Pierrot (1925)
Madame Olga
Picas...
LE SURREALISME
L’année 1925 fut celle d’une
rupture radicale dans la
production du peintre. Il
peignit des tableaux très
v...
En 1926, il peint le Peintre et son
Modèle, qui marque sa rencontre avec
Marie-Thérèse Walter à la fin de cette
année, alo...
Dora Maar et Picasso se rencontrent en 1936,
elle a 25 ans, lui 54. Cette même année, au
début de la Guerre civile espagno...
Portrait de
Dora Maar
(1937)
Portrait de jeune fille (1938)
Profil de Picasso avec
jeune fille qui pleure
(1940)
La chemis...
PICASSO ET LA POLITIQUE
GUERNICA
En février 1936 la “Frente Popular” est au pouvoir,
d’où est née la jeune République espagnole. Depuis
juillet 1936, le co...
En Janvier de cette année, le Gouvernement
républicain espagnol avait commandé à
Picasso une composition destinée à son
pa...
GUERNICA
1) Taureau, femme, et infant mort 2) La pyramide centrale 3) Guerrier tombé (à gauche) 4)
Guerrier tombé ( à droi...
Guernica revisitée par un artiste contemporaine, James Orloque de Madrid
« Cette peinture n’est pas faite
pour décorer les appartements.
C’est un instrument de guerre,
offensif et défensif contre...
Picasso qui aimait se comparer avant Guernica au Minotaure ,monstre mythique aux
appétits sexuels jamais assouvis, a su fa...
ESQUISSES DE GUERNICA
DORA MAAR ET LES PHOTO DU TRAVAIL DE PICASSO
Toute lecture de Guernica doit tenir compte
du fait que cette peinture s’organise sur un
double plan : le plan de l’évènem...
Par une fenêtre ouverte, qui donne on ne sait
où, surgit une apparition, tête en avant, seins
cloutés, crinière au vent, u...
LA SECONDE GUERRE MONDIALE
Picasso, qui est comuniste du 1944, est
protegé par Arno Breker, sculpteur préféré
d'Adolf Hitl...
Le coq de la liberation
(1944)
Nature morte avec crâne (1942)
Nature morte avec pot de café et
chandelier (1944)
Tête de taureau (1943)
Venus du gaz(1945)
L'utilisation d'objets du quotidien a
toujours accompagné Picasso dans ses
reche...
APRéS LA GUERRE
Très opposé à la guerre, Picasso peint la
célèbre Colombe de la paix (1949) à
l'occasion de son adhésion a...
Pablo Picasso, Massacre
en Corée, 1951
Le charnier, Paris, 1944-45
La genèse de la Guerre et la Paix s’inscrit dans un double contexte, politique et
artistique : politique car Picasso, alor...
Il connait Françoise Gillot en 1944 et
naissent deux fils, Claude en 1947 et
Paloma en 1949
Portrait de
Françoise(1949)Cla...
LES CERAMIQUES
Installé à Vallauris au bord de la Méditerrannée de 1948 à
1955, Picasso entame une collaboration avec des ...
Coupelles crées en 1953, un serie de 29 sur la tauromachie
Picasso s'installe dans une villa sur les
collines : son activité créatrice se répartit,
alors, entre son atelier du Fourn...
Dernières années
Il réalize 194 dessins du 1967 au 1971
et 156 gravures entre 1972
Le baisier(1969)
Vieux assis
(Mougins 1...
En 1954 Picasso connait Jaqueline Roque. Il se marie avec Jacqueline à Vallauris, en 1961, et
s'installe a Notre-Dame-de-V...
Pablo picasso, la vie, les oevres
Pablo picasso, la vie, les oevres
Pablo picasso, la vie, les oevres
Pablo picasso, la vie, les oevres
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pablo picasso, la vie, les oevres

4 422 vues

Publié le

Résumé de l'histoire de Pablo Picasso, ses oevres les plus importantes , l' engagement politique.

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 422
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pablo picasso, la vie, les oevres

  1. 1. 1901 1906 1938 1901 1906 1917 1938
  2. 2. Pablo Ruiz Picasso, peintre, dessinateur et sculpteur espagnol, né à Malaga, Espagne, le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 (à 91 ans) à Mougins, France. Il a passé l’essentiel de sa vie en France et il aurait voulu dévénir citoyen francais, mais la police n’a jamais donné la permission. Il est l’un des plus importants artistes du XX° siècle tant par son apport artistique que par ses prises de positions politiques. Il est consideré le fondateur du CUBISME avec George Braque e aussi un compagnon d’art du SURREALISME.
  3. 3. • La France a refusé d'accorder à Pablo Picasso la nationalité française. Le plus grand génie de la peinture du XXe siècle est donc resté espagnol jusqu'à sa mort. • Il avait pourtant, dans le plus grand secret, demandé sa naturalisation le 3 avril 1940. Telle est l'une des révélations d'un "dossier Picasso" constitué par la police française et dont L'Express dévoile aujourd'hui l'existence. Dès son arrivée à Paris, en 1901, le peintre est en effet repéré par la police parisienne. Au fil des années, elle accumulera de nombreux rapports sur lui, son entourage, son train de vie, ses opinions politiques. • "Taille 1,68 mètre - cheveux noirs et longs - moustache naissante châtain clair - vêtu d'un complet veston noir - coiffé d'un chapeau mou de même nuance." Légère erreur sur la taille: Picasso mesure en réalité 1,60 mètre Le policier examine ensuite ses habitudes: on apprend par exemple qu'il a peint récemment un "tableau représentant des soldats étrangers frappant un mendiant à terre", qu' "il reçoit la visite d'individus inconnus", qu'il lui "parvient quelques lettres venant d'Espagne, ainsi que 3 ou 4 journaux dont les titres sont inconnus". Le rapport précise encore que "ses heures de sorties et de rentrées sont très irrégulières", qu' "il sort tous les soirs pour ne rentrer qu'à une heure avancée de la nuit" et enfin, scandale, qu' "il lui arrive même de découcher" ?
  4. 4. Son père Don José Ruiz Blasco étant professeur d’art et pour une periode conservateur du musée de Malaga, le jeune Pablo à commancé sa première tuile-à-l’oil à l’age de huit ans. Il étude à l’école des beaux-arts de Barcelone et puis à l’Académie Royale de San Fernando de Madrid, mais il n’a pas terminé ses études. Ses premières peintures son signées P.R.Blasco, puis il a choisi le nom de famille de sa mère, Picasso. Ce nom était etrangére en Espagne aussi qu’en France, la famille de sa mère était d’origine italienne de Gêne. Retourné a Barcelone en 1899, il rencontre Utrillo et se lie d’amitié avec des poètes, des peintres, des sculpteurs, il fait sa première exposition en 1900 au cabaret Els Quatre Gats , lieu elective de la bohème. Femme et son chat (1900) La mère(1896) Vieux pêcheur (1895) couple espagnol en face de l'auberge(1900) La repasseuse (1900)
  5. 5. La fillette aux pieds nus – 1895 Le jeune Pablo n’a pas encore quatorze ans quand il peint cette fillette à La Corogne en 1895. La lourdeur des pieds, la sûreté de la facture , les surprenantes dissymétries qui sur son visage accusent la personnalité de la fillette, ne font un portrait aussi sensible que savant.
  6. 6. Il représente l’Espagne à l’Exposition Universelle du 1900 à Paris, puis il s’installe à Montmartre et il vend ses premières toiles, trois tauromachie. La mort par suicide de son ami Casagemas, dont il peint un tableau, conditionne son passage DU REALISME ESPAGNOL à la PÉRIODE BLEUE, caractérisé par la représentation de douleurs et tristesses, marquée par le thème mélancoliques de la mort, de la vieillesse, de la pauvreté. La période bleue correspond aux années 1901-1904, le nom vien du fait que le bleue c’est la teinte dominante des ses tableau. Au cours de ces années, Picasso peint des pauvres, des mendiants et des aveugles, sous forme de personnages souvent étirés et faméliques inspirés des tableaux du Greco que Picasso étudie à cette époque et qui l'influencent fortement. Il voyage souvent entre France et Espagne jusqu’au 1904. Buveuse d'absinthe (1901) La chambre bleue (1901) La tragédie (1903)Le repas d’un aveugle (1903) PERIODE BLEUE 1901-1904
  7. 7. Enfante à la palome (1901) La soupe (1902) Tête de femme (1902-03) Femme avec un casque de cheveux (1904) Arlequin assis (1901) Le vieux guitariste (1903-04) Femme avec corbeau (1904)
  8. 8. La Célestine (1904) Réalisée à Barcelone en 1904, cette toile marque l'apogée de la periode blueu. Pablo Picasso représente sur cette toile une vieille femme qui se tient seule, isolée sur un fond bleu uni et la tête recouverte d’un voile noir. Son regard attire l’attention parce qu’elle a un œil aveugle, et aussi parce que ce regard donne l’impression de se perdre dans l’infini, elle semble lancer de mauvais sorts . C’est le portrait de Carlotta Valdivia, tenancière d’une maison close de Barcelone. Célestine c’est un personnage d’un tragedie de Fernando de Rojas du 1499 et c’est aujourd’hui encore une des œuvres les plus importantes de la littérature espagnole. Elle est une entremetteuse borgne, femme mauvaise et cruelle, elle tue et sera à son tour assassinée et puis ses assassins seront exécutés sur la place publique. Picasso a aussi fait une série des gravures qu’il a réalisées en 1968, durant les dernières années de sa vie.
  9. 9. PERIODE ROSE ( 1904-1906) À partir de 1905, il s'installe à Paris, au Bateau-Lavoir, dans l'atelier laissé par Paco Durrio. Là, il rencontre sa première compagne : Fernande Olivier,la première de ses compagnes à influencer son style, ses thèmes et l’ambiance de ses œuvres. Sa palette devient rose et rouge. Les années 1905 et 1906 constituent la période rose, qui est une peinture sentimentale, caractérisée par la suprématie du dessin sur la couleur. Un grand nombre de ses personnages est inspiré par le monde du cirque, ou bien ce sont des portraits de femmes à leur toilette. Les formes sont plus douces, les tons plus chauds, les détails surgissent. Il réalize aussi des peintures avec des scènes érotiques. Famille d’acrobates (1905)
  10. 10. PERIODE ROSE 1904 – 1906 Picasso utilise des couleurs dans les tons orangés et roses en contraste avec les couleurs froides et sombres de la période précédente Garcon à la pipe (1905) Arlequin assis sur fond rouge ( 1905) Arlequin de profile (1905) Deux adolescents (1906) Femme avec le fan (1905) Famille d’acrobates avec singe (1905) La toilette (1906) Fernande avec cape noire (1905)
  11. 11. En 1905, il rencontre Gertrude et Leo Stein. Ces deux mécènes lui achètent de très nombreuses toiles et apportent au peintre désargenté une plus grande aisance financière et une nouvelle stimulation intellectuelle. La peinture est considéré par les critiques comme le travail qui était en avance sur le cubisme. La forte personnalité était représentée par Picasso grâce à ses yeux profonds noirs. Le visage, comme on le voit, il est très différent du reste de la peinture, surtout les mains. En fait sont combinés dans influences dures et irréalistes de l'art africain , et le germe du cubisme. Le développement de cette tendance dans l'art de Picasso, sera claire l'année suivante avec Les Demoiselles d'AvignonPortrait de Gertrude Stein (1905-1906)
  12. 12. Nu rouge (1906) Deux nus (1906-1907) PROTO-CUBISME Les oeuvres de l’automne et hiver 1906-1907 sont comme des signes avant coureurs des Demoiselles d’Avignon et du cubisme. il construit une manière qui vise à montrer la réalité du corps et donc les rapports entre les corps. La densification de la figure montre la volonté de Picasso d’utiliser la sculpture pour exprimer la vie en un moment et en un lieu donnés. Les grandes lignes de cette transformation de la figure sont la triangulation du ventre, le détachement du nez par rapport à la face, l’affectation (c’est à dire renforcement) du visage, du bas ventre, des bras. La démarche expérimentale dans laquelle s’engage Picasso fait qu’il ne sert à rien d’achever l’œuvre, bien au contraire. Il trace de manière précise le visage, un sein ou le sexe d’une femme et de manière très libre le reste du corps, il pratique une géométrisation croissante du corps . ) Femme nue assise les jambes croisées (1906) un cylindre pour le buste, des demi- sphères pour les seins, des courbes régulières et des angles
  13. 13. Nu les bras levées(1906-07) Nu assis – étude (1906-07) articulation d’une forme en ogive pour les membres inférieurs, un triangle isocèle pour le buste, un rectangle dans lequel s’inscrit l’ovale du visage en haut. Début 1907 Picasso a complètement métamorphosé la figure humaine : en simplifiant les contours,en géométrisant les formes,en accentuant les volumes. étude pour les Demoiselles
  14. 14. LES DEMOISELLE D’AVIGNON (1907) Il représente des prostitutes, Avignon était la rue de Barcelone où il y avait la maison close. Le tableau est considéré comme le point de départ du cubisme et comme l'un des tableaux les plus importants de l'histoire de la peinture en raison de la rupture stylistique et conceptuelle qu'il propose. Picasso a senti le charme de l’art africaine et des tendences primitiviste commancé par Gaugain. Lorsqu’il commence à brosser ce tableau, Picasso n’a que vingt-cinq ans. Sur le plan strictement pictural, l’hétérogénéité des Demoiselles ne nuit en rien à leur harmonie : sur le tableau, le visage de la femme de gauche, par ses couleurs terreuses et son aspect sculptural archaïque, fait le lien entre les femmes du centre encore assez naturalistes, et les masques d’esprit primitif des femmes de droite. Les demoiselles d’Avignon sont de ce fait, malgré leur saisissante audace, superbement équilibrées. Henri Matisse, André Derain, Georges Braque et Guillaume Apollinaire qui découvrent le tableau, le perçoivent comme un acte de « terrorisme ».
  15. 15. Dans ce tableau, Picasso « oublie » toutes les règles académiques : pas de sujet narratif, aucune perspective, absence de réalisme voire de naturalisme dans l'exécution des modèles. Les femmes du centre fixent les spectateurs de leurs yeux exorbités. Si leur visage est dessiné de face, leur nez est dessiné de profil. La cinquième femme à droite est accroupie et nous tourne le dos, le corps de ces femmes semble déformé, représenté à la fois de profil, de trois quarts, de face et de dos, avec des contours faits de segments de droites et d'angles vifs. L'image se compose d' une série de plans qui se croisent à des angles solides . Chaque angle est le résultat d' une vue partielle de l'espace qui est saturé, matière à détruire, la séparation entre un corps et un autre Le cadre doit être considéré de gauche à droite, se terminant en bas au centre, où la fruit a été peint dernière, est peut-être la plus positive, ouverte à l'espérance: le peintre semble être prêt à l’offrir au spectateur, en montrant comment à la fin du processus de transformation de l'ego il ya une sorte d'optimisme qui le sauve du désespoir, de la folie. L'art de Picasso est une forme d'agir sur le sujet, utilisé par l'artiste pour s'émanciper socialement.
  16. 16. LE CUBISME (1907-1914) De 1907 à 1914, Picasso réalise avec Georges Braque des peintures qui seront appelées « cubistes ». Elles sont caractérisées par une recherche sur la géométrie et les formes représentées : tous les objets se retrouvent divisés et réduits en formes géométriques simples, souvent des carrés. Cela signifie en fait qu'un objet n'est pas représenté tel qu'il apparaît visiblement, mais par des codes correspondant à sa réalité connue. Le cubisme consiste aussi à représenter sur une toile en deux dimensions un objet de l’espace. Picasso décompose l'image en multiples facettes (ou cubes, d'où le nom de cubisme) et détruit les formes du réel pour plonger dans des figures parfois étranges (comme une figure représentée sur une moitié de face, et sur l'autre de côté). Nu (1907) Portrait de Fernande (1909) Trois femmes(1908) Maison et jardin(1908) Ferme à Horta de Hebbo(1909) Fille avec la mandoline (1910) Taverne(1912) Violon et guitarre(1913) Arlequin(1915)
  17. 17. À l'automne du 1912 entre dans sa vie, Eva Gouel, qu'il appelle « Ma jolie » dans plusieurs de ses toiles. Il commence à réalizer collages et les premiers assemblages Verre d’absinthe(1914) partition et guitare(1912) Tête d’homme (1913) Nature morte avec de la paille de chaise(1911) Ma jolie (1911) Nu- j’aime Eva(1912)
  18. 18. PERIODE NEOCLASSIQUE(1916-1924) Éva meurt le 14 décembre 1915. Picasso séjourne à Rome à partir du 17 février 1916. Il travaille comme décorateur pour le ballet Parade de Léonide Massine et les Ballets russes de Serge de Diaghilev. Il rencontre Stravinsky et la danseuse Olga Khokhlova qui devint sa femme. Dans une veine décorative, Picasso a crée plusieurs portraits d’elle et de leur fils . L’italienne (1917) Arlequin et femme au collier(1917) Parade(1917) Ballets russes(1917) Parade (1917) croquis pour la scène de Pulcinella(1920)
  19. 19. Paul(1923) Paul en arléquin (1924) Olga en fauteuil (1917) Olga en fauteuil(1917) Paul en Pierrot (1925) Madame Olga Picasso (1922) Madame Olga Picasso (1923)
  20. 20. LE SURREALISME L’année 1925 fut celle d’une rupture radicale dans la production du peintre. Il peignit des tableaux très violents montrant des créatures difformes, convulsives, prises dans les rets d’une rage hystérique Baigneuse, tout en ouvrant la cabine(1928) Nu à la plage (1929) Le jeu de balle(1928) Femme par la mer (1930) nue dans le fauteuil (1932) La mort du torero (1933) Acrobat (1930) jeune fille tire un rocher(1931)
  21. 21. En 1926, il peint le Peintre et son Modèle, qui marque sa rencontre avec Marie-Thérèse Walter à la fin de cette année, alors qu'elle est encore mineure, tout en poursuivant son ménage avec Olga e Paulo. il fait des séries de corridas, peintes, dessinées et gravées. Il se sépare d'Olga en juin 1935, et le 5 septembre, naît Maya Picasso, sa fille avec Marie-ThérèseWalter combat du taureau (1934)Minotaure (1933) Maya avec sa poupée(1938)
  22. 22. Dora Maar et Picasso se rencontrent en 1936, elle a 25 ans, lui 54. Cette même année, au début de la Guerre civile espagnole, il est nommé directeur du Musée du Prado à Madrid. Début août, Picasso part pour Mougins et Dora Maar l'y rejoint. Pendant sept ans, Dora sera compagne et muse de Picasso et, sans doute, victime de son génie créateur. En 1937 Picasso commence Guernica et Dora photographie toutes les étapes de la transformation et de la réalisation faisant une photo journal qui reste un dossier célèbre et très précieux. Femme qui pleure (Dora Maar-1937)
  23. 23. Portrait de Dora Maar (1937) Portrait de jeune fille (1938) Profil de Picasso avec jeune fille qui pleure (1940) La chemise jaune (1939) Pablo Picasso et Dora Maar (né Teodora Marković) par Man Ray Femme assise (1942)
  24. 24. PICASSO ET LA POLITIQUE GUERNICA
  25. 25. En février 1936 la “Frente Popular” est au pouvoir, d’où est née la jeune République espagnole. Depuis juillet 1936, le coup de force fasciste a contraint l’Espagne à la guerre civile, qui devait provoquer des remous nombreux et divers dans le monde entier. Tandis que les dictatures prenaient le parti de Franco, la plupart des intellectuels et des artistes se ralliaient à la cause de la république espagnole. Beaucoup d’entre eux s’engagèrent dans les milices et y laissèrent leur vie. Picasso était doublement touché par les évènements, dans son cœur d’Espagnol, dans sa foi de républicain. L’une des premières formes de protestation de Picasso sur le plan artistique fut Songe et mensonge de Franco de 1937, dont il écrit lui-même le texte. Particulier
  26. 26. En Janvier de cette année, le Gouvernement républicain espagnol avait commandé à Picasso une composition destinée à son pavillon de l’Exposition internationale de Paris. Le 28 avril, pour le compte de Franco, l’aviation nazie bombarde sauvagement Guernica, petite ville traditionnelle de la province de Biscaye, du pays basque, – c’est le premier bombardement massif d’une population civile. Pablo Picasso, Songe et mensonge de Franco, 1937: poème et gravure cris d’enfants cris de femmes cris d’oiseaux cris de fleurs cris de charpentes et de pierres cris de briques cris de meubles de lits de chaises de rideaux de casseroles de chats et de papiers cris d’odeurs qui se griffent cris de fumée piquant au cou les cris qui cuisent dans la chaudière et cris de la pluie d’oiseaux qui inondent la mer qui ronge l’os et se casse les dents en mordant le coton que le soleil puise dans le plat que la bourse et la poche cachent dans l’empreinte que le pied laisse dans le rocher
  27. 27. GUERNICA 1) Taureau, femme, et infant mort 2) La pyramide centrale 3) Guerrier tombé (à gauche) 4) Guerrier tombé ( à droite) 5) Une femme en fuite 6) Tête de cheval 7) Une femme avec une lampe 8) Femme tombée 9) Détail de la fleur
  28. 28. Guernica revisitée par un artiste contemporaine, James Orloque de Madrid
  29. 29. « Cette peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre, offensif et défensif contre l’ennemi. » Guernica fut exposé dans le Pavillon espagnol de l'Exposition internationale à Paris en 1937. Guernica vue par Les Simpson
  30. 30. Picasso qui aimait se comparer avant Guernica au Minotaure ,monstre mythique aux appétits sexuels jamais assouvis, a su faire émerger à la perfection par le syncrétisme qu'il opère entre la vie intérieure de l'artiste et l'événement historique qui révolutionne sa conscience ,la brisure de l'espace intime par l'intrusion du viol collectif. Ni Picasso ni le monde ne seront plus pareils après Guernica. Une étude récente montrerait cependant que la toile achevée serait reliée dès ses premières esquisses aux travaux précédents de Picasso sur la Minautoromachie (1930- 1937) : le taureau présent sur le tableau n'étant plus que l'avatar du Minotaure et son regard celui du monstre mythique qui a joui de son forfait, le viol d'une jument qui représente symboliquement d'après Picasso lui même, le peuple espagnol. Quand il aura connaissance au cours de la journée du premier mai 1937 des photographies de Guernica en flammes publiées par les journaux, il intègrera le bombardement dans son œuvre comme une conséquence de ce viol, idée première de la construction, en rajoutant par surimpressions successives, les effets désastreux que le machisme effréné peut avoir sur l'humanité :un cortège de massacres et de villes en flammes.
  31. 31. ESQUISSES DE GUERNICA
  32. 32. DORA MAAR ET LES PHOTO DU TRAVAIL DE PICASSO
  33. 33. Toute lecture de Guernica doit tenir compte du fait que cette peinture s’organise sur un double plan : le plan de l’évènement et el plan du mythe qui en est la projection. On voit à gauche, devant un taureau à l'encolure violemment retournée, une mère exhale sa douleur, son enfant mort entre les bras. Au centre, un cheval s'effondre, le flanc troué d'une lance, bouche ouverte, la langue acérée comme un dard. Sur le sol carrelé s'étalent en deux tronçons les restes d'un guerrier, la main gauche grande ouverte, la main droite crispée sur l'épée rompue par le milieu. Tout à droite, une femme transformée en torche vivante tombe dans le vide, bras tendus, tête révulsée. Au-dessous d'elle, prenant appui sur un pied difforme, s'étire le corps d'une autre femme, bras pendants, dont la tête et le cou, poursuivant le mouvement, s'allongent presque jusqu'à toucher le poitrail de la bête
  34. 34. Par une fenêtre ouverte, qui donne on ne sait où, surgit une apparition, tête en avant, seins cloutés, crinière au vent, une lampe vengeresse à bout de bras. Pareille à l'œil du Cyclope, une ampoule électrique domine la scène, déchiquette tant l'ombre autour d'elle ; quatre flammes en forme de glaive lui font un écho lugubre à droite. Entre le cheval et le taureau se profile une table, sur laquelle un oiseau, cou tendu, bec ouvert, rend le dernier cri, le corps traversé d'une lueur livide, plus tranchante qu'un rasoir. Nulle couleur dans ce tableau entièrement composé en noir et blanc. Guernica représente une scène de carnage. C’est une allégorie, d’où les êtres et les objets conduisent notre esprit vers une autre idée qui n’est pas représentée. En plus que Guernica échappe à toute référence historique, et s’éloigne en plus d’une scène de guerre. On ne peut ni mettre une date, ni identifier la scène et non plus indiquer le lieu où la scène se dérobe. C’est le poète Paul Eluard qui donne son nom au tableau, s’exclamant “Guernica !” à sa vue.
  35. 35. LA SECONDE GUERRE MONDIALE Picasso, qui est comuniste du 1944, est protegé par Arno Breker, sculpteur préféré d'Adolf Hitler. Il quittera le PCF neuf années plus tard. Picasso adhère, le 5 octobre 1944, au Parti communiste français (PCF) et publie un article dans l'Humanité le 29-30 octobre 1944 intitulé « Pourquoi j'ai adhéré au parti communiste » dans lequel il explique que son engagement personnel date de la période de la Guerre d'Espagne, renforcé par la lutte des résistants communistes français durant la guerre qui vient de s'achever, et qu'il ne lui suffit plus de lutter avec ses peintures « révolutionnaires » mais de « tout [lui]-même » adhérant à l'idéal communiste de progrès et de bonheur de l'homme. S'il se sent proche des idéaux du parti, il n'en sera jamais un membre actif, gardant sa totale liberté d'expression et prenant position principalement à travers ses tableaux Tête de mort et lanceur( 1943) Nature morte (1945)
  36. 36. Le coq de la liberation (1944) Nature morte avec crâne (1942) Nature morte avec pot de café et chandelier (1944)
  37. 37. Tête de taureau (1943) Venus du gaz(1945) L'utilisation d'objets du quotidien a toujours accompagné Picasso dans ses recherches et la sculpture "La Vénus du gaz" de janvier 1945 est un exemple radical de la pensée de Picasso . Cette vénus à l'allure primitive est en fait réalisée avec la seule aide d'un bruleur d'un fourneau au gaz , il est simplement dressé à la verticale. de sa célèbre sculpture " Tête de taureau" réalisée à l'aide d'un guidon et une selle de bicyclette il disait: " on devrait pouvoir prendre un morceau de bois comme si c'était déjà un oiseau" Picasso, s'étant saisi des petites autos de son fils Claude, élabore l'une de ses plus fameuses sculptures des années 50 : La Guenon et son Petit
  38. 38. APRéS LA GUERRE Très opposé à la guerre, Picasso peint la célèbre Colombe de la paix (1949) à l'occasion de son adhésion au Conseil Mondial de la Paix. Il reçoit à ce titre un prix international de la paix en 1955. L'attrait pour les colombes chez le peintre remonte à son enfance, où son père utilisait des pigeons comme modèles que Picasso allait jusqu'à emporter avec lui à l'école En 1953 Picasso entre en conflit avec les dirigeants du PCF pour le portrait de Staline qu’il a fait de leur commission et il quitte le parti.
  39. 39. Pablo Picasso, Massacre en Corée, 1951 Le charnier, Paris, 1944-45
  40. 40. La genèse de la Guerre et la Paix s’inscrit dans un double contexte, politique et artistique : politique car Picasso, alors adhérent au parti communiste, est vice-président du Comité mondial de la Paix et artistique car, comme Claude Roy l’a souligné « Picasso ne serait pas fâché d’avoir son tour ». En effet, les créations de Matisse pour la chapelle du Rosaire à Vence et celles de Chagall pour la chapelle Notre-Dame de Toutes-Grâces d’Assy ont créé une émulation à laquelle prend part Picasso. Cependant, contrairement aux deux peintres, Picasso exclue tout caractère religieux à son projet et conçoit le décor d’un Temple de la Paix. Si la réalisation est rapide, elle est précédée de 300 dessins préparatoires entre avril et septembre 1952 La guerre et la paix, 1952 – Chapelle de Vallauris, pais où il vivait du 1948 avec Françoise Gilot
  41. 41. Il connait Françoise Gillot en 1944 et naissent deux fils, Claude en 1947 et Paloma en 1949 Portrait de Françoise(1949)Claude dans les bras de la mère (1948) Femme au cheveux verts (1948) Paloma avec un poisson en celluloide(1950) Françoise Gillot avec Claude et Paloma (1951) Françoise Claude et Paloma (1954) En 1953, Françoise Gillot quitte Picasso et part pour Paris avec les enfants. Femme avec la poussette (1950)
  42. 42. LES CERAMIQUES Installé à Vallauris au bord de la Méditerrannée de 1948 à 1955, Picasso entame une collaboration avec des artisans locaux, les Ramié, à l'atelier Madoura. Au sortir de la guerre, il se demande vers quoi son travail doit tendre et c'est grâce à la céramique et au travail de lithogravure qu'il va retrouver l'inspiration, dans la droite ligne de ses travaux précédents. Pablo Picasso, "Colombe", 7 janvier 1953 / Terre cuite blanche, lastre remodelée, peinte à l'engobe
  43. 43. Coupelles crées en 1953, un serie de 29 sur la tauromachie
  44. 44. Picasso s'installe dans une villa sur les collines : son activité créatrice se répartit, alors, entre son atelier du Fournas où il crée de nombreuses sculptures et l’atelier Madoura pour les céramiques où il crée plus de 3 500 œuvres en terre cuite. Pour l'artiste, c'est moins la technique traditionnelle qui compte que les nouvelles possibilités créatrices que lui offre l'art céramique.
  45. 45. Dernières années Il réalize 194 dessins du 1967 au 1971 et 156 gravures entre 1972 Le baisier(1969) Vieux assis (Mougins 1970) Tête de femme (1971)Quatre personnages nus 1967- Lavis d'encre noire Spectacle, l'amour s'aventurant chez les femmes (série 156) 1970- eau forte Maya et cavalier II 1968- Aquatinte sur velin Eau forte- 1970
  46. 46. En 1954 Picasso connait Jaqueline Roque. Il se marie avec Jacqueline à Vallauris, en 1961, et s'installe a Notre-Dame-de-Vie à Mougins (près de Cannes), endroit où il mourra en 1973 d'une embolie pulmonaire. Il est enterré deux jours plus tard dans le parc du château de Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône selon la décision de sa femme Jacqueline et de son fils Paulo après que la mairie de Mougins a refusé l'inhumation sur sa commune, voyant en lui un « communiste milliardaire ». L'enterrement a lieu dans une ambiance familiale délétère, vont commencer les luttes pour l'héritage. Sur son tombe, la sculpture monumentale en bronze La femme au vase(1933) Vers 1972, Picasso a commandé le moulage en bronze de deux éditions de la Fondation Valsuani. L'un d'eux se trouve sur la tombe de l'artiste, l'autre fait partie de l'héritage Picasso que la nation espagnole a reçu en 1985.

×